• enfer-victimeDans le gouffre de l'enfer, la victime voyage seule, insouciante du tisonnier brûlant plongé dans son cerveau depuis de nombreuses années. Savoir que son couple n'est pas l’idylle désirée ne permet en rien d'imaginer une fraction de seconde l'écrasement psychologique subit. La victime est la seule à disposer du pouvoir de démasquer son bourreau, son pervers narcissique, pour ensuite débuter un long chemin de lutte.

     

    Sentiment terrible de désarroi, le vacillement entre effondrement et l'impossibilité d'y croire mène à la révélation de la plus immonde des impostures. Accident mortel à très grande vitesse entre sois et la bassesse de la nature humaine, certaines victimes ne peuvent simplement pas le supporter. Pour les autres c'est la confusion poussée dans ses retranchements, avec une palette de mensonges extrêmes.

     

    Risquer la folie n'est pas un euphémisme puisque le monstre ne se dévoile jamais, tentant toujours de convaincre, manipuler, le tout avec grande aisance et sincérité troublante. Pleurs du PN, arguments infiniment justes dans leur fausseté, la victime du PN est comme une batterie qui se vide, elle perd toute son énergie vitale. Quoi faire ? Que croire ? A qui demander de l'aide ? Puis-je seulement en parler ?

     

    Se faire déposséder d'années de sa vie par le pervers narcissique est déjà monstrueux à assimiler, mais l'hémorragie qui peut suivre sera des plus terrible. Comment obtenir de l'aide lorsque tout le monde connaît ce que vous qualifiez de monstre comme un être super sympa, l'ami indispensable, le collègue amusant… C'est quasiment impossible au risque de passer pour fou aux yeux de tous avec un isolement social comme psychologique absolument terrifiant.

     

    C'est seul que le combat se mène avec des confrontations, tentatives de contres manipulations et tout ce qui est possible d'envisager. Si psychologiquement, en tant que victime, ce besoin de savoir avec certitude est vital, il n’en est pas moins totalement déconseillé. Il faut sauver sa vie pendant qu'il en est encore temps car le combat ne fait que vider, exterminer à petit feu dans le silence des murs d'une maison.

     

    Inutile de négocier avec un pervers narcissique, les discussions ne mènent strictement à rien, pas de concessions. Le dialogue, de façon générale doit être totalement rompu car c'est extrêmement dangereux de parler avec un pervers narcissique puisque la victime perd encore plus de force. Cependant il ne faut pas s'y tromper, une victime qui se mure dans le silence n'est à l'abri de rien car de son côté, le PN va chercher à tout faire pour convaincre.

     

    La manipulation mentale passe par des discours qui vont évoluer au cours du temps en fonction de la prise ou plutôt non prise qu'ils vont avoir. Ainsi au départ d'une sincérité à en faire pleurer toutes les femmes, il montrera la douleur terrible qu'il ressent. Que cela fonctionne ou non, l'alternance fait partie de son système de fonctionnemen,t alors les menaces pleuvront autant que les propos d'amour. Toutefois la culpabilité qu'il veut faire ressentir est quand à elle un fil d'Ariane dans son jeu d'acteur.

     

    La victime d'un pervers narcissique voyage seule car personne d'autre n'a le pouvoir de mettre fin à l'emprise que son bourreau dispose sur elle, absolument personne. Un des risques majeurs lors du combat d'une victime pour s'en sortir est de croire à l'espoir d'un changement. Se laisser tenter revient à prendre le risque de se perdre dans l'indécision et l'espoir mais ces deux choses n’existent pas avec un PN.

     

    J'ai constaté par moi même l'état d’hébétement et d'indécision qu'un pervers narcissique est capable de provoquer chez sa victime. Malgré la connaissance de tout les faits, sa victime n'arrive jamais à croire qu'il peut être aussi mauvais, qu'il ne puisse pas avoir de sentiments et même d'avoir peur POUR LUI. En tout état de cause il faut prendre une décision car le voyage pour s'en sortir doit être le plus court possible au risque de ne jamais voir le bout du tunnel.

     

    Un pervers narcissique doit être fui !


    734 Commentaires à Le voyage solitaire des victimes

734 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

  1. cm23
    Publié dans 2 septembre 2018 le 09:16

    C’est fou et terriblement effrayant (ou finalement « rassurant » ?) de voir à quel point ils se ressemblent… à quel point ces mécanismes sont similaires… J’aurais pu écrire la même chose, ) quelques détails près… A vous lire, je me suis revue dans bien des situations vécues avec cet homme PN… Je vois que le post date d’il y a 3 ans, j’espère que vous vous en êtes sortie et que vous allez mieux…

  2. Géraldine
    Publié dans 26 août 2018 le 13:20

    Laisse tomber … Il s’amuse à vérifier que TU l’aimes…mais il a déjà trouvé une ou plusieurs autres proies… Fais toi aider… c’est long…et tu y retourneras sûrement d’ici là…mais plus tôt tu commenceras… plus tu vite tu seras LIBRE !..et tant pis pour les autres..

  3. Anais
    Publié dans 25 juillet 2018 le 12:58

    Bonjour Anthéa,

    je me reconnais tellement dans votre témoignage. Je suis dans cette période et que c’est dur! A l’heure ou j’écris je me sens pleine de motivation et dans 5 minutes je vais être en pleure à lutter contre moi-même pour ne plus craquer. Je déteste ce sentiment, me sentir faible et mauvaise. Si seulement on pouvait tout effacer de notre mémoire

  4. Maude D
    Publié dans 21 juillet 2018 le 01:03

    Quelle réponse magnifique! On ne le croit pas sur le coup, c’est vrai. Car pour tous ces moments où il nous apprend à ne pas nous aimer, à s’isoler de plus en plus, il y a tous ces moments exaltants et extraordinaires…
    Ceux auxquels on s’accroche… Ceux qui nous feraient vivre et revivre pour toujours l’amour avec un grand « A ».
    Mais non, croyez-moi, il ne changera pas. Toutes les violences reviendront, pires même qu’elles étaient hier, la semaine dernière, le mois passé.
    J’ai laissé revenir l’autre (il ne mérite même pas d’avoir un qualificatif!) et j’ai tellement eu peur de le perdre, tellement j’étais sous son emprise… Ça a duré 5 ans… et voilà deux TRÈS BELLES ANNÉES, que j’ai coupé tout contact. J’ai pour ça dû changer de quartier, changer plusieurs de habitudes de vie, de fréquentations (pour les courses entre autres), même quitter mon club de course à pieds afin de ne pas avoir à le croiser. La vérité est que c’est loin d’être facile tout ça. Mais c’est à portée de mains, croyez-moi!
    Un mot important: « AIDE »
    Allez la chercher, en cachette comme je l’ai fait s’il le faut… En ce qui me concerne, c’est lui qui voulait que je consulte. Je l’ai fait… Il m’avait dit au départ que je n’avais pas à lui raconter le contenu de la rencontre. Pour finalement, dans les jours qui ont suivi vouloir tout savoir… Comme de toute façon « tout était de ma faute », je lui ai servi des mensonges sur des pseudos conversations sur ma famille, mes liens avec eux, etc. Et il a même contacté mon psychologue, qui étant tenu au secret professionnel, ne lui a rien dit… Par contre, mon psy me l’a avoué la rencontre suivante. Sans me dire quoi faire, il m’a aidé à le quitter pour de bon et pour me protéger, me suggérait quoi raconter, le soir venu. Évidemment qu’il faut s’ouvrir totalement pour recevoir cette aide…
    Nous les victimes de PN, peu importe notre bagage, nos horizons, nos origines, homme comme femme valons tellement mieux!
    Choisissons nous…
    Ne le laissez jamais revenir, même si ça semble impossible à faire…

  5. Maude D
    Publié dans 21 juillet 2018 le 00:21

    Deux ans que j’ai quitté le mien, ton histoire est copiée/ collée sur la mienne… Est-ce qu’on guérit? D’une certaine façon, oui. En se reconstruisant peu à peu et en demandant de l’aide. Je crois que nous devenons surtout plus forts (j’inclus ici les hommes victimes d’une PN).
    Pour ma part, je me suis accrochée pendant toute cette période (5 ans) aux compliments qu’on me faisait, à mes deux enfants qui m’aiment et que j’aime, ainsi qu’à leur père. Malgré notre séparation, nous sommes restés proches au nom de nos enfants, même si l’autre désapprouvait. Je savais que cette relation vécue était saine. Que l’amour, le vrai n’était pas ce que je vivais à ce moment-là.
    Je ne sais pas où tu en es rendue aujourd’hui. Moi je ne pleure plus et souris à la vie qui m’apporte de si beaux cadeaux. Je te souhaite, je nous souhaite tous de revivre et de sourire à la vie et à l’amour sain, car je vous promets, il existe…

  6. Jessie
    Publié dans 19 juillet 2018 le 23:29

    Svp besoin de conseils car victime d’un PN depuis quelques années je suis malade physiquement et émotionnellement détruite malgre toute mes effort pour m’en sortir de là, jai peur de moi..car mon plus grand défis est de récupérer ma mémoire.. Il m’as volée l ce qu’est essentiel pour mon développement perssonnal. ques ce qu’il m’as faite..es ce possible? Je n’arrive pas à gardée aucune souvenir de rien je suis totalement vide et jai la dificulte a placer 2 mots..?? SOS

  7. Pierre P
    Publié dans 15 juillet 2018 le 12:00

    Cela fait dix ans que je vis avec une femme PN. Avec le temps je ne vois plus mes enfants – elle a écarté tous mes amis – elle passe son temps à me rappeler les erreurs de ma vie antérieure ( Qui ne la concerne pas d’ailleurs ) – Elle refuse que je me fasse plaisir ( Lecture – Cinéma – Ecriture – Musique – Découverte ). Elle ne fait quasiment rien à la maison ( Je cuisine si je veux un repas ) – Quand au ménage si je ne m’ y met pas on vit dans un squat. Elle est toujours en demande d’argent. Elle se plaint toute la journée. C’est une très belle femme, mais le point positif s’arrête là. Elle se pose en victime de tout et me rend responsable de tout. J’ai pensé au suicide mais je suis plutôt du genre combatif – ce n’est pas moi ( Je comprends qu’on puisse en arriver là ) J’ai investi tout mon argent et toute mon énergie dans cette relation. Mais au final chaque jour est un enfer. Chaque matin je me demande ce qui va m’arriver. Et chaque jour ce sont des plaintes continues pour tout et rien. Ajoutons à cela une jalousie maladive qui m’empêche de m’accomplir dans ma vie professionnelle. Partir surement, mais quand on a du cœur c’est difficile de fuir et de ne pas se retourner.

  8. Pierre P
    Publié dans 15 juillet 2018 le 11:46

    Femme PN

  9. Lilou
    Publié dans 28 juin 2018 le 11:02

    Bonjour
    Quand je vous lis c’est exactement ça c’est ce que je vis en ce moment Même
    Je ne voulais pas le croire
    J’étais Dans le déni de la situation, je refusé d’y croire, je refusé de voir,
    Mais autant il était très fière de moi autant j’étais une grosse merde à ses yeux
    Autant j’étais son Bonheur et autant j’étais Son malheur j’ai complètement perdu Confiance en Moi, je suis éteinte
    J’ai mis 3 ans Depuis 2016, que je vis avec Lui je ne n’ai aucune envie, plus aucun goût, plus aucune passion, plus Aucune Vie, plus Aucune activité, je suis épuisée et démoraliser
    Il m’a volé mes rêves, il m’a détruite
    J’ai 35 ans et j’ai l’impression que je ne referais plus Jamais m’a Vie il me l’a tellement rabâcher qu’aucun Homme
    ne peut réussir à mes côtés. Je suis éteinte je me noie dans le sommeil je passe Bcp de Temps à dormir
    La pire des situations c’est que je travaille avec Lui Car nous avons monter notre entreprise et je vis avec Lui c’est encore + destructif
    J’aurais bien voulu discuter avec vous Si c’est possible. Cordialement
    Bon courage à toutes ses femmes qui sont sous une emprise prisonnière

  10. sophie schneider
    Publié dans 26 juin 2018 le 19:56

    Moi j’ai vecu 40 ans avec un pn non violent et vient de m’en redre compte car j’ai mis sur un complexe d’oedipe maintenant je connais et peut parler du Mal
    Je pense a toute victime

  11. sophie schneider
    Publié dans 26 juin 2018 le 19:45

    Et ben moi j’ai le record 38 ans de mariage et 38 de confusion et frustration
    J’ai compris le 6 juin 2018 et très dur de réaliser
    Je me suis mise dans une association et de l’hypnose
    J’ai 60 ans et bousiller les plus belles et non but retrouver mon ame

    Courage a tous

  12. Gaillard
    Publié dans 8 mai 2018 le 11:00

    Un grand merci pour ton aide.Je me permet le tutoiement car tu as écris pour moi.
    Je suis papa de deux ados.j ai réussi une garde alternée pendant 7 ans alors tout les outils juridique que l on peux mettre dans les pâtes.
    A l adolescence je n ai pas pu rivalisé avec les i Phone ect… Elle les a convaincus que j était radin mauvais ect et étant homosexuel et marié à un homme se fut facile de passer pour le mauvais au yeux des autres.
    Elle c est un petit bout de bonne femme moi un gros ours de 1m90 102 kg qui sauve les escargots des passages de rando mais elle à fait de moi un soit disant violent.
    Bref histoire classique. Je suis issue d un drame familial mon père c est immolé par amour pour ma mère alors évidemment j était celui à soignée pour les juges ect…
    Aujourd’hui je lutte pour continuer à les voirs car comble de l horreur elle à fait construire à 500m de mon domicile.Mon mari n habite pas avec moi pour raison professionnelle le rejoindre reviendrai à ne plus les apercevoir rester reviens à souffrir…
    J attend avec patience. merci infiniment.
    Bien à toi.

  13. Karine Ghersin
    Publié dans 1 mai 2018 le 18:04

    Je confirme, la femme PN existe ! Elle est très difficile à démasquer, car pendant plusieurs années, elle a tellement bien joué son rôle de mère formidable, d’épouse exemplaire et quand elle vous reçoit chez elle, quel accueil, tout est fait « en grand », pour que vous n’oubliez jamais comment vous êtes reçus et ÇA MARCHE !!! Franchement, si je n’avais pas vu de mes yeux cette femme agir comme elle l’a fait, je ne sais pas si j’aurais pu y croire à cet état de folie dans lequel elle peut se trouver !!!

  14. marina corsiguella
    Publié dans 1 mai 2018 le 12:21

    bonjour moi aussi je sors a peine dune relation de 3ans a me battre a prouver a tout le monde que c etait lui le malade et tres infidele avec ça il me faisait passé pour folle alors quil y avait des indices et des preuves flagrantes a chaque fois il devenait agressif quand la verite lui explosait au visage une relation epuisante sans comptait les critiques sur le physique …. ces insultes je souhaite a personne une rencontre pareille j etais toujours moi aussi tiree sur quatre epingles meme plus je me coiffai

  15. Carline Jean-Mary
    Publié dans 22 avril 2018 le 00:23

    j’ignore completement le pervers narcissique qui essaie de me faire passer pour une mauvaise femme aupres de mon entourrage de travail qui me faisait confiance. Aujourd’hui, il a tellement eu la possibilite de les manipuler avec ses ruses, ce sont ces gens de mon entourrage qui essaie constamment de me detruire par leur mauvais comportement.Ce sont les eleves qui s’en prennent a moi. Je fais mon possible pour ne pas les prendre au serieu, mais avec les eleves, ca devient tres difficile.

  16. Kate
    Publié dans 21 avril 2018 le 16:45

    Bonjour
    Voilà j’ai rencontré aussi un pn et fréquenté pendant 1 an. J’ai tout de suite ressenti un malaise mais je n’arrivais pas à l’expliquer. Beaucoup de ruptures sans trop d’explications sans motifs mais malheureusement j’étais amoureuse. Et oui par ses mots sa façon de me faire l’amour j’avais l’impression d’exister. Parfois quelques intentions mais le plus souvent c’était moi qui payait les sorties les week-ends. Beaucoup de promesses jamais tenues bien sûr. Il me racontait souvent ses exploits féminins mais aucune n’était digne de lui que des folles. Et puis un soir sa conjointe m’a appelé pour me prévenir qu’elle était au courant de notre relation depuis 10 jours. J’avais l’impression d’être dans un mauvais film. Je ne connaissais pas son existence je ne me suis doutée de rien il m’avait présenté à sa famille nous avions passé les fêtes de Noël ensemble et nous étions partis en vacances ensemble je me suis rendu compte que sa vie n’était que mensonges
    J’ai mis plusieurs mois avant de rompre j’ai fait une dépression
    Aujourd’hui j’ai encore parfois de la rage mais j’ai ressenti un énorme soulagement après notre séparation oui j’étais comme en manque je me suis désintoxiquée
    La triangulation avait bien fonctionné mais maintenant je me sens libre

  17. Bichau
    Publié dans 21 avril 2018 le 15:48

    Bonjour Annick, le PN avec lequel vous avez vécu 17 ans, a assassiné l’homme que vous avez rencontré et aimé lors de votre séparation ! Il est en prison j’espère !

  18. Anthea Malbéqui
    Publié dans 2 mars 2018 le 17:48

    Ton témoignage fait totalement echos à mon histoire… mon PN etait tour à tour débordant d’amour, de projets, j etais la femme de sa vie, une femme exceptionnelle, qui le comblait à tout les niveaux… Puis le lendemain j’etais une connasse qui devait fermer sa gueule, qui faisait sa princesse, s’habillait de façon provoquante pour exciter les hommes à son boulot. Le pire dans ces relations c’est la subtilité avec laquelle ces hommes nous manipulent. Si un mec m’avait dit du tac au tac « non, tu ne peux pas t’habiller comme ça » je l’aurais envoyé paître sans problème.. Mais la vraie perversité, le veritable piège, c est qu il vous travaille au corps, petit à petit chaque jour pour vous faire sombrer de plus en plus.. et moi qui suis une fashion addict, qui ne m’habille jamais 2jours d affilés de la meme façon et qui suis surtout tres independante et indomptable, je me suis pourtant retrouvée à porter le même jean et j alternais avec 2 pulls pendant 2 semaines d’affilées… parce que finalement il avait reussi a me convaincre que ma tenue n’etait pas adaptée pour travailler et surtout je voulais eviter les prises de tetes et qu il me fasse la gueule encore et encore… Une fois par mois il creait une rupture, ca a été le cas dès le premier mois et puis au fur a mesure du temps c’etait de plus en plus souvent. Moi j essayais toujours de faire preuve de psychologie et j essayais d arranger les choses. Ca avait l’air de marcher, un petit moment, il se ravisait, s’excusait et puis quelques semaines après ca recommencait.. Au bout de 6 ruptures j’ai fini par laisser tomber, mais pas lui. Il a fait en sorte de rattraper le coup et c etait reparti… Il avait espionné mon telephone, tous mes reseaux sociaux, me faisait des crises de jalousie pour tout..Mais cela etait justifié parce que son ex l’avait trompé avec son meilleur ami.. Bel alibi..! Sauf que j’ai decouvert que tout ca n’etait qu un mensonge et qu en fait l intégralité de notre relation etait un mensonge.. et qu il m avait trompé avec des dizaines de nanas, j avais les preuves.. Mais quand je lui ai dis que la seule chose qui pouvait le sauver c etait etre honnete et me dire le nombre exact, il a dit qu il ne se souvenait pas, qu il avait effacé ca de sa memoire et que maintenant il n’y avait que moi. Il a fini par en avouer 2. . Mais je savais qu encore une fois c etait un mensonge et j en avais les preuves. Mais il n’y a rien a faire, la vérité ne sortira jamais de la bouche d’un PN. Malgré tout ce que j avais enduré, la violence morale, les tromperies, le mensonge et meme les violences physique à 2 reprises, j’etais encore prete a pardonner… a essayer d’arranger les choses… Mais il n’arrivait plus a faire semblant d etre un homme bien et je ne voyais plus qu en lui un etre malefique, qui m’a tenu des propos absolument immondes, violents, dévalorisant… et a ce moment là j ai enfin vu son vrai visage et j’ai su que l’idée du bonheur avec cet homme n’etait qu’une illusion et que jamais je ne pourrais etre réellement heureuse avec lui. J’avais pourtant l’impression de l’etre, c etait ma moitié cet homme, mon évidence, on etait tellement fusionnels et complices…Enfin c est ce qu il m avait laissé croire… Bref apres 9mois de relation (qui m’ont paru 9ans) je suis maintenant séparée depuis 1 mois. C’est dur mais je tiens bon, il m a envoyé 3 sms absolument horribles auxquels je n ai pas repondu. Malheureusement il est dur de faire son « deuil » car si pour lui tous les sentiments n’etaient que feints, pour moi ils etaient bien réels, je l ai aimé comme personne avant lui, et je lui ai tout donné comme je n avais donné à personne avant. Si nous sommes là pour temoigner aujourd’hui, c’est que nous avons eu la chance de nous en sortir.. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de nombreuses victimes de PN qui finissent complètement isolées, depressives, mortes sous les coups ou par suicide.. et parce que dans notre malheur nous avons eu cette chance, nous nous devons de tenir bon, d aller de l avant, d’ignorer complètement ces personnes toxiques et malefiques et nous nous devons de ne plus jamais les laisser nous nuir, pas une seconde de plus ! Je croyais que le cauchemar c etait de perdre mon compagnon, en fait le cauchemar s’est arrêté le jour où nous nous sommes séparés…

  19. SOS pn
    Publié dans 26 février 2018 le 22:09

    Bonsoir
    J’ai rencontré un Pn sur mon lieu de travail… j’arrivais dans ce nouveau job après avoir survécu à un cancer rare (8 personnes sur un million sont concernées dont l’âge est voisin des 70/80 ans et situé sur le duodénum seulement 3 pour cent des cas)… j’avais 39 ans … intervention de résection délicate … tumeur mal placée … décelée après une chute au ski et en hémorragie interne … il me restait 1/3 de sang quant je suis tombée en asphyxie cérébrale … je me suis oubliée et c’est l’asphyxie cérébrale qui ma emmenée par obligation à l’hôpital… résection lourde, organes enlevés et découpés … le retour à la vie normale a été douloureux…. mon fils unique et adoré a 4 ans …
    donc après cette épreuve …. je rencontre cet homme …. il était charmant collait à toutes mes idées mes envies … je plonge en enfer ….
    erreur fatale … un pn …. c’est quoi ? Je n’avais imaginé rencontre un personnage pareil …j’ai découvert un horrible homme le mystère hyde … alcoolique de surcroît … menteur, jaloux, violent, agressif, manipulateur sans faille avec tous le monde …. il me dévalorise, magresse physiquement, verbalement, la police intervient…. il faut le vivre pour le croire : un vrai terroriste contre l’humanité… une folie meurtrière (et le mot est pesé)… presque 3 ans ou moi qui connaît la valeur de la vie, je reste, je ne crois pas qu’il ne puisse pas stopper cette folie … il inverse toujours ses propres mauvaises actions …. c’est moi le diable à ses yeux …. s’il a décidé que je devais être cassée en mille morceaux et piétinée c’est normal…je le vaux bien bien évidémment !
    Nous avons le même poste chargé d’affaires dans l’efficacité énergétique… ses résultats annuels sont nulles (-5 keuros) et les miens excellents (1400 keuros)….c’est n’est pas de sa faute bien sur !

    J’ai dit stop …. il pleurniche, fais le malheureux… il calcule en permanence chaque mot. … il me connaît et c’est bien ou appuyer pour me faire mal…
    C’est terrible de rencontrer des hommes ainsi (ou femmes ainsi bien évidémment)…..
    Je suis très mal, avec des angoisses extrêmes
    Que faire pour réussir à s’extraire des griffes de ces personnages?
    Merci d’avance
    Séverine

  20. Keila
    Publié dans 25 février 2018 le 15:23

    Bonjour, suite à cet article qui ne fait que m’affoler parce que j’ai un ami sous l’emprise d’une perverse narcissique dont il croit au changement, j’aurai vraiment besoin de conseils…. c’est urgent parce que son combat s’annonce perdu d’avance et ça m’inquiète vraiment pour sa santé…..Merci d’avance.

  21. brice
    Publié dans 19 février 2018 le 23:01

    quelle belle réponse .. surtout qu’au bout de quelques jours la paix revient .. mais il suffit comem vou dîtes de se respecter, de s’écouter de se choisir ! se choisir .. Merci pour votre réponse et pous nous tous

  22. BRICE
    Publié dans 19 février 2018 le 22:24

    il ft absolument que les gens se parle, être ici c’est déjà le début vers la liberté et la fin d’une relation toxique ….

  23. BRICE
    Publié dans 19 février 2018 le 22:16

    bravo, être ici c’est déja connaître le début de la liberation !
    nous sommes là … mais oui je n’ose pas donner mon mail en ligne ..savez vous vous comment ? car j’adore le café ! lol … A bientôt .BRI

  24. martine
    Publié dans 17 février 2018 le 19:44

    Bonjour à tous
    en ce qui me concerne c’est de la part de ma belle fille que j’ai subit toutes ces choses horribles. Aujourd’hui, je me retrouve sans famille, sans travail, sans amis. Seule avec ma tristesse et mon désarrois en me demandant pourquoi ?

  25. Geraldine
    Publié dans 16 janvier 2018 le 16:33

    Vous avait raison !!!! Je conais une perversse narcissique elle fait vivre un enfer a son mari mais au millieu de tout sa ils on 3 enfants unr maison… pas facile… elle la separer de sa famille de ces soeurs mtn son frere et la victime a enfin avouer qu il n en pouvai plus de cette femme… mais on ne sais pas comment on doit le prendre !!!! A t il dit sa juste pour nous faire taire ou alor doit on venir a son aide ??

  26. J-F Cournoyer
    Publié dans 2 janvier 2018 le 09:13

    Tu as raison et je suis aussi dans cet enfer en ce moment. je suis au bord du gouffre. Elle a maintenant une nouvelle personne dans sa vie et juste de voir le manque dempathie totale et quelle contiunue sans remords apres ma destruction est intolérable

  27. malo
    Publié dans 27 décembre 2017 le 11:42

    Bonjour , je veux vous parlez de L ex compagne perverse narcissique de mon actuel compagnon. Nous avons besoin de vos conseils !!!!
    Nous sommes ensemble depuis plus de deux ans et avant cela il était sous L emprise de cette femme pendant plus de 25 ans…
    Il réalise aujourd’hui, il met un nom sur son malheur, sur son mal-être et la digestion est dur et violente .il était avec une PN .

    Il comprend son comportement glacial dépourvu de sentiment et d affection, son besoin de L éloigner des gens qui L aiment , son plaisirs à le culpabiliser de tout , de le voir au sol.
    Elle L a choisi lui car C est un homme gentil, généreux avec peu de confiance en lui, un cible parfaite.
    Elle a réussi à le lier à lui en lui faisant des enfants , beaucoup d enfants , à chaque fois qu elle le sentait partir elle retombais enceinte sachant que l idée d être loin de ses enfants serait une torture pour lui.( de plus elle n avait aucune marque d affection vis à vis des enfants )
    La seule chose qui L a poussé à rester toutes ces années était ses enfants .
    Il sait pourquoi il pleurait en allant travailler et en rentrant , pourquoi il souffrait à L intérieur , pourquoi il développait des pelades …

    Il a mis 5 ans a reussir à partir définitivement… à cause de sa culpabilité vis à vis des enfants
    le cauchemar ne fait que commencer lorsqu elle a sus qu il était avec quelqu’un d autre , comment a il osé ?
    Je passe brièvement sur nos deux ans remplis de tentatives de le récupérer par la séduction , la culpabilité, les menaces de suicide, les photos montages, les harcèlement téléphonique, faux enregistrement et surtout les enfants une arme redoutable pour elle . Elle les met au cœur du conflit ,elle les utilise les détruit pour enfin pouvoir atteindre sa victime !!
    Comment gérer ça ?
    Elle en a fait des petit soldats à son service , ils passent leur temps à tout observer , répéter , prendre des photos pour elles , ils on subit un lavage de cerveau intense et commence à haïr leur père….
    Par ce lien elle réussis encore à L atteindre et continue à le détruire !!
    Quoi faire ??
    Il a déjà coupé tout lien téléphonique et visuel avec elle mais la il est coincé…
    Il pense s’éloigner un peu de ses enfants également le temps qu elle n ai plus d os à ronger à notre sujet …

  28. Marguerite
    Publié dans 7 décembre 2017 le 04:44

    Bonjour Philippe, ton message à Manon est très sensé, j’espère qu’il lui a été utile… En tout cas, pour ce qui me concerne, ça a été révélateur. Tu n’ecris pas en « conseil », tu écris en »sachant » . Je souhaite m’en sortir comme toi, même si il y a des dommages collatéraux . Mentalement, ça va…je fais aller. Mais mon corps subit des maux depuis 8 mois alors que notre « prise de distance » ( oui, on peut appeler ça ainsi , avec un PN, la rupture n’est jamais « franche ») date de 3 mois.
    Toujours en « contact », je me suis convaincue de consulter pour des troubles cardiaques. Je subis des nuits blanches avec un rythme irrégulier qui me réveille à l’endormissement, pas de stress, pas d’angoisse…Mais une trouille sans nom. Parallèlement à cette consultation, je décide de stopper les contacts privés avec mon PN, en parle à 2 amies, et suis aidée du hasard qui me fait croiser des connaissances qui alors se livrent sur la personnalité de mon PN. Et bien j’apprends que beaucoup de monde SAIT…Ils osent me parler de ce qu’ils savent parce que je ne suis plus officiellement avec lui.(je comprends, en couple personne n’accepterait ou ne percuterait).
    4ans…avec les périodes requises: séduction, détachement pour tester, crise. Je me suis sentie « mal » dès la fin de la période de séduction, je ressentais un « manque » indéfinissable, je ne savais pas pourquoi j.etais un peu perdue, son attitude avait changé, je pensais que c’était moi qui était trop exigeante (oui, je suis exigeante….Tu parles ! ) et me suis mise au diapason…me disant qu’avec lui c’etait ainsi. J’ai nivelé mes attentes. Avec des moments d’emotion qui me submergeaient, dont j’ignorais la cause et que mon PN se rassurait de demander si il en était la cause. Bien sûr que nooon !!!
    Il m’a, par son attitude, fait une remise à niveau, en somme. Et nous voilà partis pour la 3ème phase, le chaud et le froid, le « tu es parfaite » et le «  tu n’es jamais d’accord avec moi, tu me contredis. A chaque phrase tu me contredis » etc, et ce, avec beaucoup d’intensité. C’etait dit à 2 cm de mon nez, en hurlant, rouge de colère. A force, je me suis retrouvée avec un miroir me renvoyant une sale image de moi même et je doutais de qui j’etais, tout en étant le fond de moi encore sûr de qui j’etais, Mais enfoui…
    Au bout de 3 ans, je sens que je suis distante et pense à rompre, je me dis que ça arrive, que ça va revenir…Oui, ça revient. Je suis partie plusieurs fois pour ne pas subir et me protéger et il est revenu me chercher sans explication bien sur (Chuttttttt) et même si je suis pour un dialogue de nature constructive, aucun échange n’etait possible, même de ma part…Cela m’échappe.
    Ainsi, il y a 3 mois, il me propose qu’on se voit moins (ce que je préconisais au départ et qu’il a refusé ), ok. Mais rien de défini. Deux semaines avec deux nuits et je décide qu’il vaut mieux rien plutôt que cela. On se voit alors deux fois par semaine et je trouve ça bien.?!?
    Je me rends compte qu’il n’a rien à offrir de plus, il m’a accroché à lui, m’a rendu dépendante, m’a offert des moments de M****,et revient avec ce qu’il a à offrir, des moments qui comblent ses besoins essentiels, avec une personne amoureuse, sincère, entière…tout ce qu’il n’est pas !
    Je décide que non, stop! Je consulte mon médecin pour mes troubles physiques, en parle à deux amies, lis sur le net. J’apprends qu’il a toujours trompé ses partenaires, des souvenirs me reviennent, je refais l’histoire, lève le voile et ohhhh , je vois l’histoire que j’ai réellement vécu Au secours ! J’ai besoin d’etre Sauvée et appelle de suite des amis qui sont tout autant choqués que moi, mais qui avec le recul me portent, me soutiennent et m’encouragent et me rassurent . A ce jour je viens d’apprendre qu’il a une relation avec une fille de 25 ans sa cadette. Un comble, lui qui vomissait les relations de la sorte !?! Alors que nous nous voyions régulièrement, lui qui arbore des valeurs comme la fidélité, la loyauté…Du Pipo !!!!!
    Je souffre de dedans. Mon esprit est clair et sait qu’il ne vaut rien. Je n’ai pas assez reçu pour que ça vale pour de l’amour selon moi. J’ai connu l’amour pendant 20 ans, j’en connais le goût.
    Je ne peux cependant pas m.empecher de penser qu.il à du être sincère à un moment dans notre histoire. J’ai senti à bien des moments lui apporter beaucoup (sûr, sinon pourquoi aurais je été là ?) Voilà, je me fouvoye, bien sûr que je lui ai apporté, j’ai été choisi pour cela ! Mais non, il n’a pas été sincère car il ne le peut pas.
    Flouée, bafouée, niée, méprisée, instrumentalisée, utilisée mais pas aimée.

  29. Pierre Alexandre Morin
    Publié dans 3 décembre 2017 le 10:50

    On parle trop souvent et bien souvent que des hommes PN. on oublie qu’il y a des femmes pn et quelquefois c’est pire encore.Je sais de quoi je parle.

  30. pascale
    Publié dans 2 décembre 2017 le 10:30

    Bonjour, j ai vécu ça aussi mais seulement 6 mois de vie commune, je crois que l humiliation est pire que tout, aujourd hui je vis seule je suis robotisée boulot dodo je ne sors plus j ai vu des psy puisque j ai porté plainte classée sans suite évidement cela ne m a rien apporté du tout

  31. felicie
    Publié dans 24 novembre 2017 le 10:52

    Je suis en plein dedans dans cette phase où je sais ce qu’il est, que ce n’est pas moi le souci. Tout peut être source de disputes, d’insultes enfants présent ou non. 11 Ans ensemble les 4 premières années j’étais sa princesse et une fois la bague au doigt tous à changer!!!J’étais devenue officiellement SA chose!!!Les insultes ont fait évolué crescendo avec d’abord des excuses puis plus car pour lui c’était normal si je n’obéissais pas !!!! Je suis psychologiquement dans un état de recul en me disant que ce n' »est pas normal mais la peur de partir car je sais de quoi il est capable!!!
    Sortir boire un café entre copines se transforme en 15 appels l’heure avec reproches, menaces ect…..Ils ont le don de nous pourrir la vie et je ne sais pas si en partant je serais plus « tranquille »….

  32. Aude Buchell
    Publié dans 7 novembre 2017 le 21:45

    Bonjour,
    Quand tu lui permets de revenir, tu lui dis « j’accepte le seuil de la violence que tu viens de me faire subir » inévitablement il va te violenter encore plus fort….. Et encore
    Et puis un jour tu en mourra D, psychiquement OÚ Physiquemznt!
    Tu penses juste qu’il n’y a pas d’autres hommes avec qui tu serais heureuse et c’est faux!
    Et mieux encore, apprendre à etre seule et heureuse avec Toi. MEME? Quelle horreur quand on a pas le mode d’emplois. Aimes Toi. Respectes Toi car Ca ne viendra pas forcément de l’exterieur alors pourquoi attendre?
    Sauve ta peau! La sienne ne vaut rien. Tu as ta vie à vivre, des vieux reves laisser en suspens! Il faut partir le temps passe!
    Je te promets, lorsqu’on les quitte Cette douleur fini un jour par diminuer puis ne quasiment plus exister!
    Ne le laisse pas revenir. S’il te plait

  33. Karine
    Publié dans 4 novembre 2017 le 00:31

    Je ne pense pas que l’on guérit comme cela et il ne suffit pas de dire que l’on veut plus pour ne pas retomber sur un MPN. Manipulateur pervers mais pas narcissique cela n’existe pas il y en a qui sont plus pervers et d’autres plus narcissiques mais ils sont les 2. Il est essentiel de faire un travail avec un thérapeute pour travailler sur ses blessures, ses failles (dépendance affective, manque de confiance, culpabilité, blessure d’abandon etc. ) sinon il y a de grandes chances pour que tu attires encore ce genre de personne (conjoint, collègues, amis, etc). Et ensuite te focaliser sur ce que tu veux vraiment et non sur ce que tu ne veux plus. Si tu te dis : je ne veux plus de MPN tu peux être sûre que tu vas en attirer d’autres. Etre en couple n’est pas une fin en soi c’est la cerise sur le gâteau. Apprends déjà à être bien avec toi même, à t’aimer, à prendre soin de toi, à faire ce que tu aimes, etc. avant de vouloir à tout prix être en couple. Courage et plein de lumière

  34. jigsaw_killer
    Publié dans 1 novembre 2017 le 19:28

    J’ai fait la rencontre d’une PN il y a 6 mois … Elle va avoir 15 ans et s’appelle Clémence Hervé et elle habite à Saint-Thuriau, en Bretagne. Au départ, tout allait bien. Puis quelques mois après, j’ai vécu l’enfer. Mademoiselle m’insultait, me donnait des ordres, me parlait et me traitait comme un chien !!! Elle a dit à une de mes amies qu’elle comptait me faire croire qu’elle est encore amoureuse de moi juste pour déposer plainte contre moi … Elle a piraté et supprimé les comptes Instagram de mes deux amies ainsi que le mien. J’en ai parlé à sa mère, mais bien sûr sa mère n’en a strictement rien à foutre !!!! Elle n’a aucune autorité sur Clémence !!! Elle a tenté de corrompre deux de mes amies, mais voyant qu’elles ne se laissaient pas manipuler, elle a jugé qu’elles n’avaient pas leur place sur Instagram et, pour se venger, a supprimer nos comptes ! J’en ai plus que marre de tous ses coups de pute dans mon dos …. Je suis parti en vacances, et j’ai posté des photos sur Instagram, j’ai oublié cette PN qui m’a pourri pendant 5 mois. J’ai lu dans un articles que les PN haïssent au plus haut point le fait d’être « oublié(e)s » si vite, donc, je pense que Clémence a dû voir mes photos et c’est pour celà qu’elle s’est mis en tête de me pirater et de me supprimer mon compte Instagram …. Je souhaite juste qu’elle s’essaye au swatting (canular fait aux forces de l’ordre dans le but de nuire à leur victime). Si elle s’essaye au swatting avec moi, elle ne va pas gagner car j’ai lu sur Internet que toute victime de swatting est en droit de porter plainte et que si les pratiquants du swatting sont mineurs, ce sont les parents qui indemnisent les victimes, et la somme à payer coûte très cher ! J’attends juste qu’elle s’essaye à ça. Ainsi, je pourrai déposer plainte contre elle. Je pourrais aussi porter plainte pour piratage de compte de réseau social ? Elle a piraté et supprimé nos comptes à mes deux amies et moi, je vous le rappelle ! Enfin bon, moi et mes deux amies restons sur nos gardes depuis. En ce moment, je passe mon temps avec une de mes amies, Kristine. On s’amuse, on s’éclate. Le bonheur, quoi. On revit.

  35. jigsaw_killer
    Publié dans 1 novembre 2017 le 19:28

    J’ai fait la rencontre d’une PN il y a 6 mois … Elle va avoir 15 ans et s’appelle Clémence Hervé et elle habite à Saint-Thuriau, en Bretagne. Au départ, tout allait bien. Puis quelques mois après, j’ai vécu l’enfer. Mademoiselle m’insultait, me donnait des ordres, me parlait et me traitait comme un chien !!! Elle a dit à une de mes amies qu’elle comptait me faire croire qu’elle est encore amoureuse de moi juste pour déposer plainte contre moi … Elle a piraté et supprimé les comptes Instagram de mes deux amies ainsi que le mien. J’en ai parlé à sa mère, mais bien sûr sa mère n’en a strictement rien à foutre !!!! Elle n’a aucune autorité sur Clémence !!! Elle a tenté de corrompre deux de mes amies, mais voyant qu’elles ne se laissaient pas manipuler, elle a jugé qu’elles n’avaient pas leur place sur Instagram et, pour se venger, a supprimer nos comptes ! J’en ai plus que marre de tous ses coups de pute dans mon dos …. Je suis parti en vacances, et j’ai posté des photos sur Instagram, j’ai oublié cette PN qui m’a pourri pendant 5 mois. J’ai lu dans un articles que les PN haïssent au plus haut point le fait d’être « oublié(e)s » si vite, donc, je pense que Clémence a dû voir mes photos et c’est pour celà qu’elle s’est mis en tête de me pirater et de me supprimer mon compte Instagram …. Je souhaite juste qu’elle s’essaye au swatting (canular fait aux forces de l’ordre dans le but de nuire à leur victime). Si elle s’essaye au swatting avec moi, elle ne va pas gagner car j’ai lu sur Internet que toute victime de swatting est en droit de porter plainte et que si les pratiquants du swatting sont mineurs, ce sont les parents qui indemnisent les victimes, et la somme à payer coûte très cher ! J’attends juste qu’elle s’essaye à ça. Ainsi, je pourrai déposer plainte contre elle. Je pourrais aussi porter plainte pour piratage de compte de réseau social ? Elle a piraté et supprimé nos comptes à mes deux amies et moi, je vous le rappelle ! Enfin bon, moi et mes deux amies restons sur nos gardes depuis. En ce moment, je passe énormément de temps avec une de mes amies, Kristine. On s’amuse, on s’éclate. Le bonheur, quoi. On revit.

  36. Cassi
    Publié dans 23 octobre 2017 le 09:17

    Bonjour ,
    Hier j’ai voulu écrire mon témoignage sauf qu’il s’est envoyer avant même que je puisse le terminer.
    Donc je reprend j’ai seulement 26 ans et déjà connu deux PN le premier son cas étais assez flagrant , car physiquement il étais très violent ayant eu deux enfants avec lui , je me suis enfuis et à l’heure d’aujourd’hui 4 ans après j’ai encore cette crainte qu’il me retrouve ..
    Pendant deux ans je me suis retrouver célibataire afin de me reconstruire …
    puis j’ai rencontrer un homme qui a tjs voulu être avec moi ( nous avons des amis en commun et il leur faisais passer des messages comme quoi je lui plaisait ..) Puis j’ai fini par quand même lié des liens avec lui car mon amie s’est mise en couple avec son amis , le temps passer et plus je m’attacher à sa personnalité ( physiquement ce n’est pas forcément mon style d’homme ) je m’attacher à cette fausse complicité qu’il avais entre nous , je m’attacher à cet homme qui me paraissais timide, et autour de moi les gens me disais que c’etais un homme bien je me méfier pas que cetais un PN car il me paraissait pas violent physiquement . Lui c’étais bcp plus sournois !!
    Donc le temps passe … et les sale coup j’accumule .. les mensonges, le manque de confiance vis à vis de Moi, jamais de compliments que des insinuations sur mon comportement que j’étais capable de le tromper, bcp de ruptures ou j’ai pu analyser que j’étais complètement accro à son «  affection » , ou il me laisser sans raisons .. sans explications , me laissant devenir limite folle , hystérique , me reprochant que c’etais ma faute cetais Moi la querelleuse , étant une etant une personne qui se remet énormément en questions je peux vous assurer que j’ai pu réfléchir à maintes reprise sur mon comportement ( alors que je suis une personne qui ne supporte pas le conflit )j’ai alors essayer de le quitter plusieurs fois mais à chaque fois il arriver à faire en sorte de me récupérer que JE retourne vers lui.
    Quand on se retrouver , il redevenais doux , me disais qu’il s’en voulai de me faire du mal qu’il avais pas le droit de me faire Sa à moi.. . Puis 2-3 semaines Sa repartez ..
    Je suis suivi par un psychologue pour m’aider à me reconstruire suite à ma rupture du père de mes enfants , elle m’a clairement alarmer sur son comportement qui ressemblais à un PN , je me suis donc renseigner sur internet .. et effectivement son comportement coller parfaitement, je suis tomber des nue car sa étais tellement sournois, j’étais rester sur le PN violent ..
    J’ai compris .. que lui c’etais de la violence psychologique, il me manipuler psychologiquement, il ne s’exprimer jamais sur son comportement il me le faisais comprendre
    (ex : pour me dire qu’il n’aimer pas que je vois une certaine fille il allais le soir boire énormément d’alcool le avec ses amis chose que je n’apprécie pas ..pour me faire comprendre que je ne devais plus voir cette amie pour plus qu’il fasse sa … c’etais constamment comme sa, ou il devais froid distant dès que mes agissements lui plaisais pas ..jusqu’à que je comprenne il y’a qlques moi son fonctionnement )

    Je reprend pour abréger car il ya tellement de choses à raconter ..

    Donc il avais clairement le contrôle sur ma vie sur mes fréquentations .. il y’a 3 semaines j’en ai eu ral le bol, j’ai décider de plus me laisser faire, j’ai commencer à prendre ++ soin de moi, à changer de style vestimentaire ( Talons..ect) et durant 2 semaines c’etais tout les jours des disputes, me disant tjs que je chercher les histoires, je narriver plus à lui parler a lui ce que je pensais de peur d’avoir des reproches. Je pense à l’heure d’aujourd’hui avec une semaine de reculé qu’il chercher à ce que je le quitte pour que je puisse comprendre son comportement ( qu’il n’accepter pas que je change ).
    Chose que j’ai faite je l’ai quitter il m’a mis dans un état de nerfs sachant que je suis nerveuse de base .., j’ai complètement vriller .. je l’ai quitter bloquer il a pris pour la énieme fois ces affaires de chez moi ..
    3 jours après j’apprend qu’il a passée une soirée avec une jeune fille de bientôt 19 ans ( il es âgé de 27 ans ) il a draguer de la même façon qu’il a fais avec Moi j’ai eu contact avec elle ma montrer tout les messages … .
    J’étais sous le choc ! J’en ai pleurer une douleur horrible .. mais au moin j’étais fixer je savais ou je devais aller …( car j’espérer encore comme une àbruiti, je voulais encore essayer pour mes enfants qui étais bcp attachée à lui ).
    Je l’ai appeller, je lui es parler calmement , lui expliquant qu’il n’avais eu de respect pour notre relation pour moi et pour lui aussi ..( je passe les détails sur la personne vers qui il es allais mais ce n’est pas du tout le même style mentalement physiquement ..sans prétention de ma part )
    Je lui es parler calmement .. sans pleurer sans m’énerver .. lui disant que c’etais fini définitivement .. je l’ai bloquer sur les réseaux que j’ai fini par enlever il y a qlque jours.
    Je n’ai plus de nvlls à se jour car il n’a aucun moyens de me contacter.
    Mais je souffre … je me sens vide, je rêve toute les nuits de lui .. j’me demande comment je vais me reconstruire, j’ai peur de pas rester sur ma décisions car ils sont fort, je m’attend à tout de sa part pour me faire changer d’avis je me suis réfugier chez mes parents pour changer d’air d’éviter de trop penser .. j’en parle bcp à mes amies , je m’en veux de les saouler avec sa .. vos témoignages me font du bien car bcp ressente comme moi!! Vide .. éteinte… je lis que ses personnes malade vont tjs vers des femmes ou Hommes bien .. sa me rassure !!
    Courage à tout le monde ..!!!!!!

  37. Casi
    Publié dans 22 octobre 2017 le 23:14

    Bonsoir,
    Je lis tout vos témoignages et ca me fais du bien je me rend compai seulement 26 ans et connu deux PN le premier étais violent physiquement , j’ai dû fuir et prendre mon courage à deux mains car nous avions deux enfants ensemble ..

  38. Lo
    Publié dans 2 octobre 2017 le 00:00

    Je suis complètement d’accord avec toi pas de transactions avec le diable
    Mon pn rencontré à l’âge de 17 ans prince charmant Dany toute sa splendeur cadeaux fleurs pâtisseries parfums … sorties ciné resto etc.. pendant un an
    Puis sans raisons contrarié à l’idée qu’on ne se parlait plus (suite à une dispute) il vient me chercher chez mes parents m’entraîne loin et la dans un garage me TABASSE sans aucune raison par frustration que je lui tienne tête que je ne lui parle pas juste pour ca … j’étais un bébé à l’époque très gentille naïve belle fragile et tellement amoureuse … qu’il m’a certainement tuee sur le coup choquée de ce qui m’arrivait sur le coup… puis dans la continuité me dépose chez mes parents se gare loin avant m’enlace pleure s’excuse platement un caméléon capable de te détourner le cerveau en une fraction de seconde et moi à ce moment là je me sentais valorisée fière qu’il s’excuse (ca voulait dire qu’il m’aime ) j’étais rassurée car je ne voyais pas ma vie sans lui
    Et puis ce arrive il est énervé car je ne lui parlais pas il m’a frappée mais regrette et m aime la preuve il pleure …. sauf que à partir de la …. 13 longues années de violences physique morale psychologique, deux ivg, humiliation, horreur, deux enfants , spectateurs de l’horreur , achat d’une maison , malgré moi je l’aimais quand même puisque je restais.. sauf que c’est beaucoup plus profond que ca
    On reste d’abord par amour puis pour ma part l’amour à fait place à la haine à l’incompréhension je ne mérite pas ca !
    Du coup durant les années suivant les naissance de mes enfants j’ai travaillé en sous terrain. Pour me sauver et sauver mes enfants
    C’est à dire main courantes plaintes cachées au chaud
    Aucun papiers d’identité passeports chez mes parents
    Courriers banque etc chez mes parents
    Je savais que j’allais le quitter mais pas quand … ce fut de longues années de souffrance 13 ans dont 9 ans mariée avec deux enfants
    J’ai souffert j’ai galeré vendu la maison déménager changer d’école etc etc
    Voilà deux ans que je suis séparée et un mois officiellement divorcée avec un divorce pour faute à ses torts exclusifs pour violences conjugales
    Aujourd’hui on ne se parle pas interdiction judiciaire
    Par contre le pn ne lache pas si facilement sa proie appels anonymes nocturne diurne
    Se sert des enfants pour me piquer etc etc
    Je sais pas si je suis guérie mais quand il ne m’appelle pas avec ces appels anonymes ou il ne parle pas d’ailleurs je sens comme un vide …. c’est énervant de ressentir encore ca
    Est ce que ça disparaît ??????? Si oui quand ???? Merci de m’avoir lue

  39. Marie V
    Publié dans 28 septembre 2017 le 15:32

    Il ne te console pas. Il met du désherbant sur la fleur qui se fane …. comme dans l’article. Et comme tu as une blessure de dépendance et peut-être d’abandon et de rejet, tu prends son exploitation de ta faiblesse pour de la gentillesse.
    C’est lui qui te tue à petits feux…. tu seras mieux seule, pour quelques temps.
    Tu veux vraiment vivre comme ça toute ta vie??

  40. Meeeee
    Publié dans 13 septembre 2017 le 22:08

    Bonjour à tous voilà moi j ai été adoptée par une femme perverse narcissique (je l au découvert par hassard en mars 2016, un mois après le décès de mon père ) pour résumé ils m ont élevé dans une secte qui n est pas les témoin de Jéhovah mais ou bcp de choses étais interdite j avait 9 ans au moment où ils ont eu leur propre enfant et ils m ont mis en chambre avec leur fils de l âge de mes 11 ans jusqu a mes 25 ans intimité est un mot inconnu, pas le droit d avoir de petit copain… Etc et çà faut un an et 3 mois que j ai fuit cette femmes, le peu de gens que j aimais ma mère les manipule et donc je me retrouve sans famille à nouveau car toute ma famille est dans leur secte et tout le monde la crois elle hier je me suis rendu compte que je suis à nouveau seule à part mon compagnon et 2 amis j ai l impression de devenir folle C est très dur

  41. Caroline Masson
    Publié dans 7 septembre 2017 le 01:28

    c est effectivement très dur……j en soir à peine moi…….17 année.. ……et j y croies toujours pas………courage à toi……

  42. Julie
    Publié dans 27 août 2017 le 12:38

    Bonjour,
    Voila aujourd’hui Ca faisait deux ans et demie Que j’étais avec mon copain enfin avec beauxoup de coupure entre chaque… au tout début tout se passait bien! Pour ma part notre rencontre à ete un coup de foudre et lui le disait la même chose, aujourd’hui je ne sais même plus que croire. Bref la première année tout était parfait on sortait (Que tout les deux) il était attentionné à fond, on a vécu ensemble et meme si on s’est isolé de tout nos amis je ne me posait pas de Question j’étais heureuse de me retrouver avec lui. Je me suis meme éloigné fortement de ma famille parce qu’il y avait plus que lui qui comptait… En rêvant de vacances apres nos un an il a décidé de le quitter me disant qu’il n’était plus que de ses sentiments. J’étais à bout Mais il est revenu le soir meme en me disant que je lui manquais trop et Que c’était pas possible d’entre loin de moi et c’est à partir de la que tout à vraiment commencer on passait notre temps à se disputer tres tres fort (je suis d’un tempérament très calme habituellement) Mais il réussissait à tout remettre sur Moi Alors Que je n’avais absolument rien fait et je me pliais en 4 pour qu’il revienne en pleurant (je devenais limite hystérique tellement j’avais peur de le perdre…) il me répétait sans cesse d’arrêter de pleurer Que ca le saouler que j’étais trop sensible (Alors Que je ne suis pas comme ca habituellement) il faisait en sorte que je ne puisse plus me paSSER de lui ! Il était tout pour moi! Et il me répétait qu’en j’étais la femme de sa vie qu’il voulait tout avec moi et j’en passe… Ensuite du jour au lendemain il me requitte et me vire de chez lui comme une malpropre et bien sûr par message c’est plus facile… plus de nouvelle pendant un mois ou j’essaie de me reconstruire de reprendre contact avec ma famille mes amis et au moment où j’arrive un peu à sortir la tete de l’eau je reçois un SMS de lui comme quoi il fallait qu’on se voit et bien sr j’ai dit oui… il m’a sorti les beaux discours comme quoi Il ne vois plus sa vie sans Moi, Que c’est un mois l’avait fait réfléchir qu’il ne voulait Que Moi donc j’y suis retourné…. et bien sûr tout se passait tres bien pendant 6 mois on faisait des voyages des week end de folie que tout les deux encore et j’ai reperdu contact avec tout le monde.. jusqu’à ce qu’il me requitte et revienne plusieurs fois que deux jours pour avoir ce qu’il voulait me sortir les beaux discours me faire croire énormément de choses et le lendemain je sais plus où j’en suis on arrete et Ca ca dure depuis 2 mois ou Il revient me ment et repars… ce week-end je suis allé dans sa nouvelle maison où il m’a dit j’aimerais qu’on reparte sur de nouvellesbases qu’on reparte de zéro on a beaucoup parlé ce soir la il m’a parlé d’avenir je lui ai Demandé de me promettre qu’il n’avait eu personne entre temps il me l’a promit droit dans les yeux. Ce week-end la il était hyper attentionné j’avais meme retrouvé son regard qui me faisait totalement craqué il m’a meme Demandé de m’installer avec lui et tout les beaux discours. Il arrêtait pas de me demander si je l’aimais mais vraiment tout le temps Si il n’y avait que lui parce que bien sûr (jalousie maladive) Le lendemain il me ramène chez moi et je reçois un SMS « je ne t’ai pas tout dit, il y a eu une autre fille »… et la le monde s’est écroulé autour de moi encore une fois… je crois que c’est le pire.. l’imaginer avec une autre Ca me dégoûte moi qui ai encore cru à tout ca… il m’a manipulé à un point je devrait le savoir depuis le temps Mais je reviens sans arret il a une force de persuasion sur Moi incroyable… j’ai l’impression que jamais je n’arriverai à m’en sortir malgré tout ce qu’il fait de mal il trouve toujours les mots pour Que je revienne à lui et por Que je culpabilise alors que se ne sont pas mes erreurs… Que faire ? Habituellement je suis une fille pleine de vie qui rigole tout le temps maintenant j’ai l’impression d’être vide et fatigué… je ne ferais pas de bêtises car j’ai la force d’avoir ma famille près de Moi Mais j’ai l’impression que je serais plus jamais la meme Que faire…? Pour me sortir de son emprise ?

  43. Anais EVA
    Publié dans 25 août 2017 le 12:10

    Bonjour à tous et à toutes.

    Cela fait environ 6 mois que je fréquente un homme. Je m interroge beaucoup sur la nature de notre relation. Aussi magique que toxique…
    Comment puis je savoir si c est homme est un PN manipulateur ?
    J aimerai tellement l aider … mais j ai le sentiment d être totalement vidée par son aggressivite .

    Merci de vos réponses

  44. Talia Copolla
    Publié dans 23 août 2017 le 13:38

    Comme ton histoire me rappelle des souvenirs…a part la violence physique..lui
    c était plus vicieux…c était moralement : ça ne laisse pas de traces physique, mais
    à l interrieur je me consumais, cela a duré 6 ans , où je fuyais avec pertes et fracas à maintes reprises, je tenais bon jusqu à une sorte de brulure de vide sidéral m envaillissait …je ne comprenais pas ce qui m arrivais….Le manque comme une drogue une adiction…et je replongeais pour me guérire ( que je croyais ..).
    C est ma médecin qui me voyant dépérir m a dis  » votre compagnon est toxique c est un manipulateur narcissique  »
    Moi : qu est ce que c est ?
    Et tout est parti de là pour m en sortir, je pourrait en faire une thèse sur les pn…je me suis documenté, j ai été sur des groupes de victimes où j ai pu apprendre avec stupeur
    ce terrible fléau…j ai fais un grave burnout: incapacité de travail pdt 2 ans et tout le toutim…là j ai eu peur pour ma vie et j étais seule a affronter tout ça…tout le monde s était éloigné de moi et ne comprenais rien à ce que je décrivais, genre j avais tout pour moi, jolie intelligente etc…et n avait qu a le jeter et rencontrer quelqu un de bien qui me méritait..
    Bref ça été long…très long…il était tjrs autour de moi…j ai consulté une thérapeute qui m a aidé a retrouver confiance en moi et la force de couper tout contact.. il mà harcellé et me harcelle tjr..je ne répond plus…par moment j ai pitié de lui, mais je me sens soutenu, je ne craque plus…j ai compris qu il était malade et que je ne pouvais le guerrir, comme j ai pensé un moment…en fait j ai compris que je lui servais d antidépresseur au détriment de ma santé….comme je compati à toutes les victimes, je ressens dans ma chère les commentaires…et je leur souhaite de tout coeur de sortir de cet enfer. Car oui ils sont démoniaques..

  45. mg
    Publié dans 20 août 2017 le 22:50

    Bonjour ou plutôt bonsoir vus l’heure.

    Je m’excuse de vous déranger mais je suis en grande détresse, je suis un homme hypersensible et je suis tombé fou amoureux d’une jeune femme mariée et victime d’un pervers narcissique, cela fait plus de 12 ans que j’ai enfuit mes sentiment pour elle et il y a deux ans de cela elle m’a avouer avoir des sentiments pour moi, suite à cela nous avons entamé une relation secrète durant 1 an et demi, après un an et demi nous avons passé le cape et nous nous somme mit en concubinage, son ex mari (pervers narcissique) nous a harcelé surtout ma compagne, le plus dure c’est qu’ils ont deux jeunes enfants un garçon de 12 ans et une petite fille de 7 ans quand les enfants étaient chez nous cela se passait assez bien sauf que depuis juillet les enfants se sont mit a pleurer chez nous sans raisons et aucun d’entre eux ne voulait se confier pour nous dire ce qu’il se passait.

    Aujourd’hui après 5 mois de vie commune ma compagne m’a quitter soi-disant pour réfléchir car elle ne supportait plus voir ses enfants malheureux ce que je peux comprendre mais au lieu de choisir de se battre contre le pervers narcissique elle a choisi de se sacrifier et de retourner avec je vit un véritable enfer depuis dite moi comment puis je m’en sortir svp ?

    Merci de vos conseils

  46. Am
    Publié dans 14 août 2017 le 22:51

    Bonjour,
    Après avoir lu ton commentaire je souhaitais te donner du courage pour reprendre ta vie en main.
    Le plus dur à été fait tu as ouvert les yeux et tu parles de ce qui c’est passé alors continu d’en parler
    La parole est un magnifique remède aux traumatismes.
    Soit entourer, change toi les idées. Mais une distance définitive entre cette homme et toi bloque le sur ton tel mail et réseaux sociaux. Identifié le au nom de manipulateur sur ton tel que tu ne décroches jamais ou bien changé de numéro.
    Tu peut aussi te faire assister par un psychologue il n’y a aucune honte à ça dit toi que c’est le médecin de l’ame
    Et rappelle toi que tu en vaut la peine et tu es la seule à pouvoir agir

  47. Meriem El Haous
    Publié dans 12 août 2017 le 23:09

    Alex je me permets de te répondre.. écoute moi bien casse toi le plus loin possible. Jamais elle ne changera jamais elle ne t as aimé.
    Du mensonge sur du mensonge… c est vrai la maison les enfants. Récupère tes filles et va t en. Tu es trop jeune pour gaspiller ta vie avec une pn. Je parle par expérience. Tu vas avoir mal tu vas souffrir mais tu verras comme c’est bon la liberté.

  48. Jessica Fuentes
    Publié dans 27 juillet 2017 le 19:45

    Bonjour, je ne sais pas si mon message sera lu mais je tente. Ce que tu décris correspond en tous point avec mon ex, tellement que je me demande si ce n’est pas le même homme ?? Bien que l’ont voit qu’ils se ressemblent tous finalement. Alors juste une question, à t’il des enfants à lui ?
    Et sinon pour répondre à ton questionnement initial, je peux te dire que le mien à agit de la même façon au début, et j’ai plongé en enfer… L’horreur sous toutes ses formes, comme vous toutes … Alors si tu as cette petites voix en toi qui te souffle « stop ! Danger » , écoute là car c’est ton instinct qui parle et je pense que nous sommes nombreuses à l’avoir entendu mais nié. Courage à toi .

  49. Sheyla Mia
    Publié dans 20 juillet 2017 le 22:09

    sa fait 7 ans que je suis avec mon pn nous avons une merveilleuse petite fille enssemble …Je me sent perdu isoler je nai rien pour reprendre ma vie en main .Jai dernierement quitter mon emplois donc plus de revenue .Je suis au bout de mes forces , Je me sent prisonniere etant donner mon manque de ressource et du fait que je depend totallement de lui. Je realise enfin que se nest pas moi le probleme la saloppe la chienne mais il a reussi a me monter contre moi meme a me donner une image de moi que je ne comprend meme pas jai a peine la force de vous decrire comment je me sent et cest toujours comme sa

  50. laura
    Publié dans 18 juillet 2017 le 18:14

    Bonjour à tous,

    Je viens de quitter le mien… définitivement. J’ai l’impression d’être de retour dans la réalité. J’ai vécu 3 ans de mensonges et de faux semblants, 3 ans à croire ses conneries, à penser que le problème venait de moi. A croire que ses théories sur la vie de couple étaient vraies…
    Comme vous, il s’est présenté à moi de manière toute fragile. Au premier abord il avait l’air surtout niais et avec un gros manque de confiance en lui, puis il a réussit à m’attendrir. Il s’est fait passé pour un gars avec beaucoup de principes,différents bien que j’ai trouvé sa chiant et loin d’être sexy, j’ai fini par tenir à lui. Très vite il m’a poussé à lui dire « je t’aime » je lui ai dit sans trop le penser et c’est là qu’il a commencé à devenir de plus en plus froid et casse couille pour finir par m’insulter de tous les noms et à devenir violent. Je lui disait « Tu sais, c’est pas sa une vie de couple, t ‘es à côté de la plaque, personne n’insulte sa copine. » Je ne vais pas vous relater tous les faits de ces années de vie gâchées. Vous avez vécus les même choses : Mensonge, Eloignement des amis, Trahison, Me faire passer pour un folle hystérique auprès de ces proches, Liguer les gens contre moi…
    Je voulais juste vous dire :Qu’est ce que sa fait du bien de reprendre sa liberté!!!! Qu’est ce que c’est bon de se dire qu’on vient de se réveiller d’un cauchemar!!De se dire que c’est LUI le malade est pas soi!! De plus douter, d’être sûre d’avoir été la victime et non le bourreau comme il me le faisait croire!!! De voir que d’autres ont subit EXACTEMENT la même chose!!! Oublie LE (LA), entourez vous de gens joyeux, effacer le de votre mémoire comme un mauvais rêve, partez à la conquête d’autre hommes, oublie le dans les bras de quelqu’un d’autres!!
    ET SURTOUT SURTOUT n’oubliez jamais ceci : le portrait type d’une victime est : une femme sûre d’elle, pleine de confiance en la vie, passionnée, intelligente… TADAMMMMM c’est VOUS qui avez toujours été supérieure à lui depuis le début, il la toujours su, vous a jalousé vos qualités et à voulu les réduire à néant… VIVEZ!!!!! PROFITEZ!!!

  51. laura
    Publié dans 18 juillet 2017 le 18:14

    Bonjour à tous,

    Je viens de quitter le mien… définitivement. J’ai l’impression d’être de retour dans la réalité. J’ai vécu 3 ans de mensonges et de faux semblants, 3 ans à croire ses conneries, à penser que le problème venait de moi. A croire que ses théories sur la vie de couple étaient vraies…
    Comme vous, il s’est présenté à moi de manière toute fragile. Au premier abord il avait l’air surtout niais et avec un gros manque de confiance en lui, puis il a réussit à m’attendrir. Il s’est fait passé pour un gars avec beaucoup de principes,différents bien que j’ai trouvé sa chiant et loin d’être sexy, j’ai fini par tenir à lui. Très vite il m’a poussé à lui dire « je t’aime » je lui ai dit sans trop le penser et c’est là qu’il a commencé à devenir de plus en plus froid et casse couille pour finir par m’insulter de tous les noms et à devenir violent. Je lui disait « Tu sais, c’est pas sa une vie de couple, t ‘es à côté de la plaque, personne n’insulte sa copine. » Je ne vais pas vous relater tous les faits de ces années de vie gâchées. Vous avez vécus les même choses : Mensonge, Eloignement des amis, Trahison, Me faire passer pour un folle hystérique auprès de ces proches, Liguer les gens contre moi…
    Je voulais juste vous dire :Qu’est ce que sa fait du bien de reprendre sa liberté!!!! Qu’est ce que c’est bon de se dire qu’on vient de se réveiller d’un cauchemar!!De se dire que c’est LUI le malade est pas soi!! De plus douter, d’être sûre d’avoir été la victime et non le bourreau comme il me le faisait croire!!! De voir que d’autres ont subit EXACTEMENT la même chose!!! Oublie LE (LA), entourez vous de gens joyeux, effacer le de votre mémoire comme un mauvais rêve, partez à la conquête d’autre hommes, oublie le dans les bras de quelqu’un d’autres!!
    ET SURTOUT SURTOUT n’oubliez jamais ceci : le portrait type d’une victime est : une femme sûre d’elle, pleine de confiance en la vie, passionnée, intelligente… TADAMMMMM c’est VOUS qui avez toujours été supérieure à lui depuis le début, il la toujours su, vous a jalousé vos qualités et à voulu les réduire à néant… VIVEZ!!!!!

  52. Kim
    Publié dans 13 juillet 2017 le 15:15

    Bonjour Manon , j’espère que tu verra mon message vu que la discussion date de très longtemps .. j’ai lu ton histoire et je me suis totalement reconnu dans tout ce que tu as vécu .. j’ai définitivement quitté mon pn il y a 6jours .. après une relation de 10mois .. avec lui c’était l’effet yoyo .. tout était beau parfait et idyllique .. et sans aucune raison ça partait dans des repproche des disputes .. j’étais obligé de me justifier sur tout et n’importe quoi .. il fallait que tout aille dans son sens et si je disais des choses qui ne le convenait pas c’était des disputes qui partait en crise .. parler 3 h d’un même sujet jusqu’à ce qu’il entende le mot , la phrase exacte sortir de ma bouche.. quand j’ai voulu partir il y a quelques mois , il m’a enfermé à clé à la maison avec lui j’ai voulu sortir mais il est devenu violent .. me jetant plusieurs fois par terre me plaquant sur le lit en me tenant les poignets et me disant  » tu obéi tu ne bouges plus sinon je te les casse  » jai réussi à partir ensuite .. quelques jours après je vais récupérer mes affaires et la .. rebelote il m’enferme me brutalise et j’ai eu droit de me prendre en pleine face ma valise qui s’est cassé .. de la je l’es quitté et plus de nouvelles pendant 3 mois ..il y a 5 semaines on s’est remis ensemble pensant qu’il avait changé et qu’il avait compris .. tout aller bien mais la semaine dernière il a recommencé à être violent dans ses paroles et dans ses gestes .. il m’a encore séquestre chez lui me montant dessus pour que je ne bouge plus .. je suis reparti chez moi quand enfin il m’a ouvert la porte .. mais il m’a suivi en voiture jusqu’à mon parking.. ma attrapé de force et m’a jeté dans sa voiture pour que l’on reparte ensemble.. je suis sorti 4 ou 5 fois de la voiture et chaque fois il me balancer fortement sur le siège en claquant la portière sur mes jambes .. j’ai finalement réussi à m’enfuir .. le lendemain soir il me suis à nouveau sur ce parking après ma journée de travail .. .. j’ai pu m’en échappé après une heure de discussion à l’entendre me baratiné les mêmes  » on oublie tout , je t’aime , t’es la femme de ma vie , j’ai compris que je pouvais pas vivre sans toi … Etc… » Après quelques jours de réflexion j’ai décidé d’aller faire une main courante à la police pour me protéger si jamais il recommence .. ce qu’il fera étant donné que c’est la 4 forme de violence qu’il me fait subir … Aujourd’hui je sais qu’il est toxique pour moi et que je doit à tout prix trouver la force de me reconstruire .. mais c’est dur car il a eu une tel emprise sur moi que je me sent à l’heure actuelle vidé d’énergie , perdu à ne plus arriver à réfléchir .. merci pour ceux qui me liront , ça fait du bien de ne pas se sentir seule dans ce périple .. courage à toutes , si ils nous ont choisi c’est que l’on est forte , les pn veulent juste pomper notre énergie et notre vie toute entière car la leur est pourri et vide !!!

  53. Stark Arya
    Publié dans 4 juillet 2017 le 17:17

    Bonjour,
    Mon témoignage est différent de celui des autres personnes car je ne suis restée que 4 mois avec un homme qui me semble être un pervers narcissique (il présente plus de 20 points évoqués dans le test).
    Je l’ai quitté il y a un mois car je ne reconnaissais plus l’homme qui m’avait charmée et je commençais à être déboussolée et malheureuse.
    Au départ, j’ai cru rencontrer le prince charmant, l’homme de ma vie: au bout de quelques jours il disait vouloir m’épouser et me répétait sans cesse que j’étais la plus belle femme du monde, son amour, la femme de sa vie. Il envisageait de venir vivre dans la même ville que moi, venait souvent, se montrait charmant avec mes enfants.
    Et puis au bout d’un peu plus de 2 mois de relation, il a arrêté presque du jour au lendemain de me complimenter sans cesse, de déclarer son amour, a renoncé à se rapprocher géographiquement de moi et à venir souvent. Les projets d’avenir avaient disparu.
    Je me suis rendue compte alors qu’il ne parlait que de lui, ne s’intéressait jamais à moi, avait de plus en plus besoin de son cercle amical, le préférant à ma présence. Il avait besoin de me montrer sa culture, la richesse de sa vie, ses compétences culinaires et artistiques…
    Je l’ai quitté 4 fois en un mois mais à chaque fois il reprenait son entreprise de séduction – séduction qui cessait le lendemain, quand il était sûr que j’étais de nouveau dans ses filets. La quatrième fois a été la bonne: il a renoncé à me reconquérir.
    J’ai alors commencé à me reconstruire – entreprise difficile vu que je croyais avoir trouvé l’homme de ma vie. Mais il y a 4 jours j’ai eu l’occasion d’échanger avec lui et il m’a expliqué qu’il a rencontré une femme de 18 ans de moins que lui dont il est follement amoureux mais la relation le rend en même temps terriblement malheureux car elle est beaucoup plus jeune que lui et déjà en couple. Il m’a tout raconté en détails et, je pense, a pris plaisir à me voir souffrir de ses révélations. Il a fini par me faire culpabiliser en me disant que c’était moi qui l’avais quitté et lui avais écrit.
    Depuis, je suis de nouveau complètement perdue, triste, jalouse, en colère, désespérée…
    D’après ce que j’ai décrit, pensez-vous qu’il s’agit d’un pervers narcissique? Il me semble qu’il en a beaucoup d’aspects, hormis la dévalorisation et la tentative d’isolement (je rappelle que je ne suis restée que 4 mois avec lui).
    Comment faire pour ne plus me rendre malheureuse à cause de lui?
    Merci pour vos réponses.

  54. Manu
    Publié dans 26 juin 2017 le 13:42

    Bonjour,

    Je vous écris car ma mere vit depuis des années avec un PN! il lui a fait toutes les miséres possibles et imaginables mais elle est quand même attaché à port ….je constate sa souffrance au quotidien depuis 3 ans maintenant et j en souffre aussi! Je ne sais que faire face à cet etre démoniaque et dépourvu de toute humanité! il a éloigné mes soeurs de la maison, il a fait en sorte qu elle rompe tout contact avec sa famille, il a vider les comptes bancaires ( meme le mien en passant par elle qui m a pretexter des gros soucis à gerer) ; il est rentré dans sa vie quand elle était au plus mal sans aucune confiance, en vicieux qu il est il a su s engouffrer pour la cadenasser …aujourd hui il la menace regulierement de divorcer de refaire sa vie sans lui…..tout ça dans un but parvenir encore à ses fins et réclamer des grosses sommes d argent….je prefere vous epargner tout les détails mais aujourd hui ma mere est de plus en plus faible, psychologiquement et pyshiquement à bout…je constate chaque jour qu elle est de moins en moins bien et moi dans l histoire je regarde ça et je ronge mon frein alors que j ai qu une seule envie…LE DEGAGER !!!!! mais malheureusement elle m a dit ( et deja essayé ) clairement qu elle se suiciderai si il en venait à partir par lui meme…elle prefererait qu il disparaisse de ce monde mais elle ne peut pas le quitter…..

  55. Valérie Martin
    Publié dans 12 juin 2017 le 14:24

    Ma force je l’ai trouver dans mes enfants et mes vrais ami(e)s qui aujourd’hui sont là autour de moi! Après 10 mois je ne dirai pas que c’est facile. Mais ils sont là et cela me prouve que c’est pas moi la méchante!
    alors toutes les victimes de ces monstres, accrochez vous on se releve plus ou moins vite, ou plus ou moins bien, mais il a, heureusement des gens qui nous aiment, et qui même, quand on nous en isole, sont là, dans l’ombre, et ne nous lâchent pas.
    Courage à toutes les victimes des PN!

  56. Valérie Martin
    Publié dans 12 juin 2017 le 14:15

    Oui vos mots font du bien! mais une petite question: comment faire quand un enfant est né d’une relation avec un PN, que vous l’avez larguer et qu il veut tout faire pour vous arracher cet enfant alors qu’il s’en désintéresse depuis plus de 10 mois? (En prime ma poupée a aujourd’hui 12/06, 3 ans)

  57. Valérie Martin
    Publié dans 12 juin 2017 le 14:11

    merci vos mots font vraiment du bien!

  58. Marion Abc
    Publié dans 5 juin 2017 le 23:14

    Bonjour les filles je peux vous aider enfin j’espère j’ai vécu exactement le même calvaire pendant 2 ans et demi et je m’en suis sortie enfin j’espère depuis 4 mois et dites vous bien une chose un pn quand il en aura assez de jouer avec vous se trouvera une autre victime. .. Je suis passé par toutes les étapes séjours à l’hôpital avec ITT bonheur ultime puis rechute dans le mal séparation puis joie de se retrouver avec l’isolement car la honte de retourner vers un monstre vous pousse à vous cacher malheureusement. Je pense qu’en parler ne peux faire que du bien.

  59. Moe
    Publié dans 12 mai 2017 le 18:32

    Bonjour Cind, je suis seulement entrain de realiser ce qu’il m’arrive, m’on histoire et bien trop complexe pour la détailler en quelques mots.
    je suis là pour trouver des réponses aussi, mais c’est encore si tôt que de lire ces témoignages me met dans l’émoi. Ton témoignage m’interpelle dans le sens ou tu as perdu six kilos en 1 mois. ATTENTION!!!!! Il ne faut pas qu’il est raison de toi!!!!! et que dans la déprime tu ne manges plus!!!!
    Si tu ne manges plus tu n’auras plus la force de combattre, tu vas t’enfoncer dans le shéma de la déprime et pire peut-être encore, c’est la dernière chose a faire. Mon conseil , force toi…si ça ne passe pas, mixe les aliments en soupe pour nourrir ton corps par n’importe quelle façon. Force toi a entretenir ton corps et ton lieu de vie. cela exige une force mentale je le sais. Répètes toi dans la tête qu’il n’aura pas raison de toi! Il n’aura pas raison de toi!!!! …Dans ces moments là il ne faut surtout pas s’affaiblir. Courage.

  60. guylene
    Publié dans 2 mai 2017 le 15:00

    bonjour a vous, j’ai rencontre un pn il y de ca 7 ans, nous avons eu 2 enfants ensemble. l’hamour y etait jusqu’au jour ou Alice notre 1er enfant est né. J ai quitté cet homme quand mon 2ieme enfant avait 6mois. l’Enfer est venu cogné a ma porte!. depuis 3 et demis nous avons passé en cours un nombre de fois incalculable. la garde est partagé mais personne meme les intervenants sont daccord. Maintenant il est a decouvert! j’ai repris confiance en moi et couper tout contacte! il s’en prends maintenant aux enfants! des psychologues, des intervenant, le DPJ sont maintenant a notre disposition. Ce que j’ai enfn compris c’est quil ne changera pas et qu’aucune compassion fera partie de lui
    Malheureusement nos enfants sont pris dans cet Enfer. la plus grande de 6 ans ne veux plus aller chez son pere. Alliénation parental, Conflit de loyauté et j’en passe, nous avons gouter au coktail bien spécial. depuis environ 4 mois je me sent libéré de cet emprise, un tres long chemin a parcourir et le plus souvent seul! Ce que je vous conseil a tous et toutes , soyez informé a qui vous avez a faire! prenez des notes, faites une thérapie pour vous soutenir dans vos demarches car elles seront longue les prochaine année a vous reconstruire! Bonne chance

  61. yellam
    Publié dans 16 avril 2017 le 23:01

    32 ans de mariage, moi aussi j’ai enfin mis à cet horrible cauchemar, il y a un an. Mes enfants sont grands et par chance sont loin. Il a réussi pendant des années à me mettre la tête à l’envers mais un jour le déclic, et internet m’a sauvé la vie. Je tape et tout correspond aux symptômes d’un PN, deux ans de réflexion pour faire le deuil de ma maison ect… Et voilà je suis libre demande de divorce ect… Par expérience il faut que ce soit toi et toi seule qui prenne la décision, par contre il ne faut jamais regarder en arrière, vraiment se faire aider par des professionnels, par la famille ou des amis, et surtout regarder devant et jamais se retourner, pratique le no-contact.
    Quand tu as compris qu’il n’y rien à comprendre et que tu ne le changeras pas tout est fini et tout commence pour une nouvelle vie pour toi.

  62. Caroline 16
    Publié dans 13 avril 2017 le 23:06

    J’ai un enfant de 9 ans avec un PN. Il est parti avec une autre il y a 8 mois et baigne dans le bonheur… mais il continue à essayer de me détruire en m’humiliant…

  63. Caroline 16
    Publié dans 13 avril 2017 le 20:01

    Tu n’es pas seule!!!
    J’ai vécu 10ans avec un PN avant qu’il me largue lâchement sans explications pour une autre…je ne l’ai pas vu venir…étant habituée à sa maltraitance. Maintenant séparée depuis 8 mois il m’a coupé financièrement réclame son fils pour ses gardes partagées alors qu’il n’avait auparavant jamais passé de temps avec lui. Il me nargue, m’epue, m’humilie avec sa nouvelle. Me prive de mon enfant qui est la pire torture…. Pour les vacances de Pâques il a emmené sa belle et sa fille et notre fils dans notre hotel ou on passe habituellement nos vacances depuis 10ans. Même chambre même endroit et tout cela devant tous nos amis qu’on retrouve habituellement. Des actes dénués de sentiments, aucun respect….ni pour moi ni poitrine notre enfant… bref parei je suis libérée mais c’est le grand vide….

  64. Lala
    Publié dans 5 avril 2017 le 10:41

    Bonjour,
    Je participe à cette discussion car cela fait bientôt 4 ans que j’ai rencontré un PN, à cette époque j’avais 16 ans. Ce garçon m’a promit tout, m’a donné tout dès le début de notre relation. Celui-ci m’a quitté pour quelqu’un d’autre à chaque fois que nous nous sommes remit ensemble. Mais revenait sans cesse à coups de messages, d’appels. Je bloquais son numéro, il appelait avec d’autres. Il me jurait qu’il m’aimait, que j’étais la seule. Alors qu’il était avec quelqu’un. À chaque fois que je réussissais à sortir la tête de l’eau , a rencontrer de nouvelles personne, il revenait et promettait encore et encore. Nous nous sommes remit ensemble il y a 8 mois, et il est de nouveau parti pour cette même raison, une nouvelle proie. Nous avons vécu ensemble, il utilisait la violence psychologique, me rabaissait. Il me disait  » que je dépendais de lui, que je vivais à travers lui ». Il m’isolait de ma famille et je n’avais pas le droit de voir certains de mes amis, parce que selon lui, ils n’étaient pas bon pour moi, où attendaient quelque chose de moi. Il m’a battue, à sang plusieurs fois.
    Depuis qu’il s’est mit avec une autre, je n’ai plus de nouvelles mais je sais qu’il reviendra encore dans quelque mois, à coups de je t’aime et tu me manques…
    Je n’ai que 21 ans et je n’arrive pas à trouver la force de passer au dessus de tout ce qu’il m’a fait et de toutes ses promesses avortées.
    Que faire pour s’en sortir? L’oublier définitivement et ne plus jamais le laisser revenir dans ma vie ?

  65. gorgone
    Publié dans 2 avril 2017 le 21:45

    2 ans, 1 an vie commune, il part.
    Tant mieux. Des premiers abandons le we, des petites reflexions sous couvert de plaisanterie, ‘tu sors d’une poubelle’ mais il ne l’a jamais dit.. Des excuses au depart. Puis après la signarure du compromis de la maison.. La cata. Uns scene mémorable dans ma voiture une journée darant. Insultes dans la rue. Plus d’excuses. Arrivés dans la maison : il me laissera d’autres We. Et là on commence à lutter. On rentre dans la violence. Rabaissements sur mes enfants, ils sont creux, savent rien faire. Moi je ne vaut rien, rien d’intéressant à dire, suis folle, des pbs avec mon passé, tu es une mauvaise mère, tu ne penses qu’à baiser.. Ça a fini par une giffle, gendarmerie. Ah oui il boit en cachette aussi. Déni d’alcool. Il part parceque le dépôt plainte même retiré a laissé des traces, et son ex femme que j’ai appelé s’en sert pour le divorce demandé à ses torts. Alcool et violence.
    Il a peur et il part.
    Tant mieux.
    Mais comme droguée on espère de son bourreau un retour.
    Folie dépendance. L’amour, ne se bat pas.
    Jamais.
    Hélène

  66. sophie
    Publié dans 26 mars 2017 le 13:16

    Bonjour Manon, je me reconnais tout à fait dans ton témoignage. Quant au geste qu’il a eu de te serrer le cou… Il me le fait à moi aussi, il le fait à toutes. Ca m’a fait un choc, je me suis demandée si on ne parlait pas du même… Il m’avait parlé d’une de ses ex qui s’appelait Manon… D’où viens-tu?

  67. Babeth
    Publié dans 23 mars 2017 le 16:29

    bonjour et bien voilà je viens de rompre enfin c’est lui d’avec un PN et manipulateur ce jour au bout de neuf ans de relation !!!
    je l’ai surpris avec une femme dans un café il m’a accusé de tout (il aurait soi disant des preuves !! il menace de tout foutre en l’air sur la région mais cela sera ma faute !!!) un hasard de rencontre !!!!
    au début beau parleur, les hommes que j’avais eu avant n’étaient que des M….. lui non le meilleur (il va avoir 60 ans)
    bref il m’offrait tout ce dont j’avais besoin !!
    au bout de 6 mois il a commencé a me tromper (inscrit sur un site de rencontre ) (c’était son ex femme qui le trompait )) et puis cela est allé de pire en pire mes amis étaient c… il n’y avait que les siens mes enfants étaient nuls etc……….bref toute mes relations y sont passées !!! au point ou j’ai coupé les ponts avec certaines
    si il me trompait c’était ma faute tout était ma faute !!! bref il était avec moi pourquoi !! certainement pas pour les sentiment je me demande si d’ailleurs il en a eu pour moi !!!
    il séduit toutes les nanas comme il dit a son ami elles sont des trous !!!!
    j’ai énormément grossi (le stress)
    des mensonges énormes sortaient de sa bouche, des insultes envers mon entourage (il n’a jamais élevé ses enfants) des tromperies +++++
    il avait toujours raison charmeur, flatteur !!!! toutes les gonzesses comme il les appelait étaient les meilleures il les voulait toutes sauf moi qui était la pourquoi !! ???? en fait je ne le sais pas !!
    j’en ressors avec une dépression et plus de personnalité !!! j’étais sous son emprise tout le monde le trouve super (il se vante tout le temps !!)
    tout le monde est con sauf lui !!!! moi je suis inculte, imbécile!!
    j’ai failli y laisser mes enfants et ma santé physique mais aussi mentale (je ne suis pas loin de me foutre en l’air tellement je ne suis plus rien !!!
    j’ai vite trouvé un therapeute qui m’aide a me reconstruire !!!
    le problème c’est que l’on a encore des sentiments !!

  68. oldum
    Publié dans 20 mars 2017 le 16:14

    j’ai vécu la même histoire, les mêmes faits. Cela va faire deux ans que j’essaie de guérir, d’oublier, mais je n’y parviens pas.

  69. Cind
    Publié dans 13 mars 2017 le 21:04

    Cela fait 2 ans que je vis un enfer et pourtant je l aime malgré ses coups, insultes, mensonges, je n arrive pas a dire stop.
    Depuis le 5 février, il me quitte, il revient, il sait pas ou il en est et a chaque fois je suis sous le choc émotionnel.
    Il etait revenu il y a 10 jours et la sans raison me quitte par sms sans explication juste une heure apres m avoir dit je t aime cherie je serais a la maison dans 1h.
    Mon coeur se brise à nouveau, je ne dors plus, j ai perdu 6kg en 1 mois.
    Et le pire dans cette souffrance c est que je sais qu il reviendra, il revient toujours depuis 2 ans.
    Je sais pertinemment qu il est mauvais, méchant et destructeur et pourtant il est le seul a savoir me consoler quand je suis dans ses bras.
    Suis aneantie, j ai perdu ma joie de vivre et même l estime de moi.
    Je l aime mais j ai besoin d aide

  70. Avril
    Publié dans 8 mars 2017 le 09:43

    Bonjour Je voulais juste attirer votre attention sur le fait de communiquer vos emails ou de permettre a quelqu un de vous identifier Vous ne savez pas qui intervient sur ce forum Les personnages toxiques sont aussi sur les forums cherchant des femmes blessées par la vie Soyez vigilantes

  71. Pierre
    Publié dans 4 mars 2017 le 11:50

    Bonjour
    Je suis père de 2 enfants et mari d’une femme pn
    Cela fais maintenant 19 ans que je vie avec cette personne qui je m’en rend compte me détruit petit a petit je me suis de plus en plus renfermer sur moi même, m’a confiance en moi est devenu de plus en plus inexistante et je n’en peu pu.
    Pourtant je l’aime … enfin je crois
    J’ai regardé le teste et je l’a reconnais a 22 voir 24 sur 30.
    La boule au ventre est toujours pressente alors que j’essaye de la quitter.
    Mes amis m’aide mais quand je me retrouve avec elle je n’y arrive pu la boule n’est pu la et elle reste douce pendant un moment …….. elle connait mes point sensible et joue avec ca.
    Je dois la quitter je le sais …… mais j’ai peur, peur pour mes enfants qui vont rester avec elle et pour moi aussi qui n’ai pu confiance en moi.
    J’ai demandé a un avocat la semaine dernière et le mieux que je puisse avoir est la garde partagé.
    Pourtant … je ne suis pas d’une carrure fragile n’y ne me laisse marché sur les pieds et j’ai presque peur, peur d’un bout de femme 1m60 et de sais réaction.
    J’ai peur de lui proposer la garde alterné et qu’elle refuse pour garder une bonne image envers les copines et ca famille.
    J’ai souvent l’impression d’être au fond …. heureusement qu’il y a mes gnomes avec qui je suis très fusionnelle.
    Je ne sais pas pourquoi je marque tous ça. Peut être le fais de voir beaucoup de femme parler de ça mais rarement d’homme et pourtant.

  72. Philippe
    Publié dans 28 février 2017 le 16:19

    Bonjour Manon.
    Tout d’abord, saches que tu es une belle personne avec sûrement beaucoup d’empathie et de cœur.
    Tu dois accepter ta rechute en te disant que tu dois mettre en place une solution pour le quitter. Prends de la distance, fais des choses pour t’aimer et te re-remplir d’amour ( car il t’a vampirisé ).Fais toi chouchouter, coiffeur, massage etc .. reprends confiance en qui tu es, parles de ton problème sans tomber dans le marasme qu’il t’a donné.
    Trouves des solutions, thérapies, hypnose pour te sortir de cette drogue ,( ça , c’est payant ) cours, marche, respire et recentre toi en t’aimant devant ton miroir( tu peux te dire je t’aime tous les matins dans ta glace de SDB), ça , c’est gratuit…
    Prends de la distance même si votre sexualité est géniale et que tu le trouves séduisant.
    Tu mérites mieux et il y a heureusement sur cette planète des hommes aimant qui peuvent t’apporter plein de bonheur et de plaisir.
    Ouvres toi aux autres, souris et oublies les sentiments que tu as pour lui car lui, à contrario, n’en a pas pour toi.
    C’est difficile d’intégrer ça mais il faut que tu saches qu’il n’est pas en amour pour toi mais juste en train de te voler ta belle énergie, de pomper toute la lumière que tu as en toi, que ton amour va se transformer en déprime et en grande tristesse.
    Imagines le en vampire en train de boire toute ta vie et de se nourrir de ta gentillesse, de ton grand cœur et de tout cet amour que tu as.
    Tu es juste dans la peur de l’abandon, du rejet et de la solitude.
    C’est cette peur qui te fait ne pas te respecter.
    Tu n’es pas faible, tu es juste droguée par un sentiment d’amour merveilleux et éternel mais il t’a déjà quitté et il te requittera et ce sera de plus en plus douloureux.
    Je sais que tu préfères les miettes de cet amour plutôt que rien mais saches que c’est avec ça qui te tient.
    Détaches ces liens petit à petit et essaies d’être ta meilleure amie même si c’est difficile.
    Tu n’es pas seule. Tu es rattachée à plein de gens comme ici qui te redonnent de l’énergie.
    Ce petit enfant qui est en toi et qui est dans l’effroi ( les PN soufflent le chaud et l’effroi..), réconforte le, parle lui, il n’est plus seul et tu vas pouvoir t’en occuper.
    Je connais bien les relations toxiques , je viens de passer 16 ans avec une mauvaise personne.

    Philippe

  73. chris
    Publié dans 27 février 2017 le 19:45

    Bonjour,
    je suis également dans les landes et ayant vécu avec un PN, on peut discuter si cela peut t’aider

  74. C.G
    Publié dans 15 février 2017 le 12:25

    Va t’en!
    Je suis restée environ 2 ans (mon cerveau a effacé l’espace temps on dirait) avec un salaud de pervers et ça fait 8 ans qu’on s’est quitté (non sans difficultés). J’en ai jamais parlé avec mes parent et mes amies (sauf quelques unes très proches) de peur d’être jugée et parce que j’avais très honte. Aujourd’hui, 8 ans après, je me ruine en psychothérapie et je n’arrive pas à entretenir une relation amoureuse saine (j’ai peur, je me dévalorise, je n’ai pas droit au bonheur, je suis une merde, bref… vous savez)

    Après la rupture, je me sentais tellement libre, heureuse, euphorique même WOW! Quelle sensation de bien-être! Je pensais être guérie. Mais non. Il faut faire le deuil. Vite. Sinon ça l’alimente.
    Courage!!!!

  75. vincent
    Publié dans 3 février 2017 le 17:39

    je me suis fait tuée deux fois a la suite par deux PN 1 il es a exatement un ans je voulais attendre pour me remmetre en couple et la encore une autres fois…. j’ai étais même en HP par ça fautes j’ai quittée mon travaille pour rien…. et le pire c’est que j’en étais un il y a 10 ans mais pas a ce points là et malheureusement j’ai changer et jaurais pas dus …. et le pire c’est que je lui avais dis toute mes peur et toute les choses a pas me faire et elle mela fait…. sauf qu’on ne se rend pas compte … c’est apres mais moi elle c’est dévoilée sur sont vrais vissage et je vous rassure que c’est nettement mois douloureux
    qu’en ils retire pas le masque

  76. Fab
    Publié dans 29 janvier 2017 le 10:25

    J’aimerai également participer à ce genre de discussion (même en messagerie privée) car je sors d’une relation avec une victime de PN, qui m’a reporté tout ce qu’elle avait subi lors de sa relation de 7ans et demi avec le pn et j’ai donc besoin de réponses

  77. Sandrine
    Publié dans 25 janvier 2017 le 22:36

    Ou en es tu au bout d un an?

  78. Manon-633
    Publié dans 20 janvier 2017 le 19:06

    Je vois ça car j’ai cacher notre pseudo relation à ma famille et mes amis par honte surement. Et aujourd’hui que j’ai de nouveau couper les ponts il me « menace » d’envoyer des messages à mes proches pour leurs expliquer ce qu’il c’est passer ces deux derniers mois. J’espère que ce n’ai que du bluff.. en tout cas je prend sur moi pour ne plus répondre. Mais ca me mettrais sincèrement le moral en l’air qu’il mêle mes proches à tout ca. Je ne veux pas qu’ils sachent.. il sait toucher le point sensible moi qui suit très proche de ma famille et fusionnel avec ma mère il le sait et il sait très bien que je ne veux pas qu’ils soient au courant. Affaire à suivre. Mais j’ai la boule au ventre je me sens très mal. Cette sensation la, que je ressentait constamment lorsqu’on été ensemble, ne m1vait pas manqué.. merci de votre réponse et votre soutiens en tout cas

  79. mimi
    Publié dans 19 janvier 2017 le 11:21

    Bonjour
    J ai moi même fait ces bêtises de revoir l autre qui vous touche émotionnellement quand il rappelle les bons moments passés ensemble ….c est pour qu’on cède à nouveau et la croyez moi vous allez souffrir car du moment que vous lui avez fait resurgir de sa souffrance en le quittant il faut qu’il se venge et vous le payerez
    Ce sont des êtres sans empathie, jaloux, infidèles vous n êtes qu un objet qu’ils utilisent sexuellement et autre…coupez tout contact..tenez bon..vous verrez qu’il ira trouver une autre proie, il faut être très forte et avoir confiance en soi et les ignorer!
    Amicalement
    Myriam

  80. mimi
    Publié dans 19 janvier 2017 le 11:01

    Bonjour,
    J ai eu affaire pendant 10 ans à un PN et je peux vous assurer qu’il faut couper tout contact, ignorer, ne plus lire les sms, changer son no de portable car si vous cédez vous êtes morte il se vengera de la souffrance que vous lui aurez fait quand vous l aviez quitté! Croyez moi ces personnes sont très rusées et acharnées il ne faut jamais les revoir
    Et apprendre à se reconstruire et avoir confiance en soi
    Myriam

  81. Monique
    Publié dans 17 janvier 2017 le 06:39

    Moi je m’appelle Monique je vis avec un pervers narcissique mais je m’en suis pas aperçue c’est maintenant que je le vois comme il est égoïste il veux faire de vous sa chose et vous manipule tantôt gentil tantôt il vous dévalorise tu es une bonne a rien tu es moche vieille et bête vous avez tous les défauts mais moi je suis bien dans ma peau et. J’ai des amies avant je me suismariee avec lui et comme je suis tres fleur bleue je n’ai rien vu sauf que sa première femme l’avait quittée au bout de six mois de mariage moi j’ai tenue 43 ans et je vais le quitter car la vie est impossible il vient de me dire que j’ai été cocue toute ma vie donc c’/est u menteur moi je m’en fous ce qui me sauve c’est que je me fous de tout ce qu’il dit mais il me harcèle me dévalorise mais je ne sais pas où aller je vis avec lui et il m’a. Fait fâcher avec mes filles pour mieux m’avoir sous sa. Coupe il veut tout diriger mais moi mon compte est personnel à mon nom don

  82. Manon-633
    Publié dans 1 janvier 2017 le 18:15

    J’ai rechuter. Je penser m’en être sortie. Je ne sais pas quoi faire et n’ose en parler à personne.. je ne veux plus de tout ça. Je me sens très mal.
    Je m’en veux énormément. Il y qlq semaine je l’ai recroiser pour la première fois en 9 mois. En boîte de nuit. Suite à cela il m’a recontacter.. Au départ j’étais forte. Je l’ai envoyer balader. Puis à force d’insister nous avons parler. Je me suis rendu compte que je n’avais plus de haine envers lui. Nous avons tenu plusieurs discussion.. je me suis mise à apprécier de lui parler.
    Comme l’impression qu’il a changer. Mais au fond je me persuade que ce n’ai pas possible qu’il ne changera pas. Cela a réveiller beaucoup de souvenirs, les bons.. les mauvais.. Il ma rappeler beaucoup de choses que nous avons vécu.
    Un soir j’étais en soirée et lui aussi
    . Il me parler me disais que je lui manquer et qu’en 9 mois il ne m’avait pas oublier. Nous nous sommes vu. Je ne vous fait pas de dessins..
    Nous sommes rester en contact et je lui ai dit que tout cela ne mener à rien car nous ne pourrions plus être ensemble après tout ce qu’il c’est passer. Il a voulu qu’on se voit pour en discuter. J’ai refuser 3 fois et fini par craquer la semaine dernière. Dans ma tête il était clair que je devais lui dire qu’on ne devait plus se parler et plus se voir. Mais j’ai perdu tout mes moyens fasse à lui et nous avons passer la journée ensemble chez lui.. nous avons encore une fois fait l’amour.
    Je ne comprend pas cet effet qu’il a sur moi. Je sais que c’est mal mais je n’arrive pas à lutter.. je me sens très mal je penser m’en être sortie et je retombe dans le piège une fois de plus. Je me suis rendu compte que j’avais toujours des sentiments pour lui. Je ne sais plus quoi faire. J’ai honte de moi et je suis déçu. D’être si faible face à lui..
    Je veux m’en sortir. Il ne peut pas changer je me dis qu’il essai de me montrer sa meilleure facette pour le faire revenir mais que c’est toujours le même.. je n’ose en parler à personne. Je me sens tellement seule..

  83. laurence
    Publié dans 28 décembre 2016 le 23:59

    moi aussi après 2 ans je m » aperçois que j » ai mis la main sur le même que vous moi c ressent tout le monde me le disait mais moi je ne voulais pas y croire , mais c » est exactement les caractéristiques de ce type de pn jalousie , rabaissement , injures me faire mal lui fait du bien dite moi comment me sortir de ça car je l » aime malgres tout ça , mais il faut que j » arrête cette relation qui est en réalité toxique … c’ est moi qui va être malade ci non

  84. Fani
    Publié dans 27 décembre 2016 le 01:07

    Bonjour Alti, moi je suis sur Paris. J ai entamé une procédure de divorce pour me libérer du PN. On a deux enfants moins de 7 ans. C est extrêmement tendu et violent verbalement.. j ai peur et notamment pour mes enfants ..rester seul peut rendre fou. Je me dis à chaque fois que je vais pas répondre à ces accusations mensongères et ses tentatives de manipulation mais je me retrouve entrain de M expliquer sur de l imaginaire .. je perd mon énergie et je ne sais pas si je sortirais vivante …

  85. jiji911
    Publié dans 17 décembre 2016 le 12:53

    Bonjour je suis gay je suis resté 4 ans avec un manipulateur narcissique, j’étais très amoureux de cette personne j’étais en souffrance à l’époque personne ne m’écouter j’étais seul, devenu parano, je suis tombe dans la dépendance de l’alcool pendant deux ans, je n’étais plus moi, et pourtant je l’aimais je ne voyais que par lui, jusqu’au jour ou je lui ai tout mis dans sa figure noire sur blanc, des trahisons a n’en plus compter, j’ai tout découvert et je lui ai tout mis devant son nez, il n’a rien voulu voir et deux jours après je n’ai plus eu de nouvelle de lui, il m’a quitté (j’ai beaucoup souffert mêmes des années après) il ne m’avait jamais aimé j’ai découvert ensuite qu’il c était remis avec un autre garçon j’ai essaye de l’avertir mais sans succès, j’ai appris qu’ils étaient sépare dernièrement j’imagine les dégâts qu’il a laisse sur son passage, je m’en suis remis longtemps après et depuis je suis plus fort, le regarder en photo me donne envie de vomir, mais au final c est lui le plus malheureux car il se retrouvera seul.

  86. Vc
    Publié dans 29 novembre 2016 le 08:40

    Je suis dans les landes et j’aurais besoin aussi de discuter
    Je vis exactement la même chose depuis 4 ans maintenant… mêmes insultes…mêmes schémas. ..mais nous avons un enfant de 2ans …. qu’il menace de m’enlever si je le quitte… et bien sûr je passe pour une fille auprès de sa famille et amis
    Merci pour votre réponse.

  87. choubidou
    Publié dans 15 novembre 2016 le 01:06

    Bonjour, je suis aussi du 83. je me retrouve isolée. Ma propre famille est elle même problématique. Il s’agit probablement de ma mère qui est atteinte de pn. Et tout le monde autour croit qu’elle est super gentille etc. Mon père s’est suicidé, bien que je commence à douter de cette version mais c’est un autre pb. J’ai tellement besoin de rencontrer des gens ‘sains’. J’ai bénéficié d’un soutien psychologique pendant de nombreuses années, croyant que j’avais un pb, et à tous les niveaux et j’ouvre les yeux mais c’est très dur car je ne vis aucune relation douce et sereine actuellement. Amicalement (et amoureusement) une véritable sensation totale d’exil. Je sens que c’est un entre deux de reconstruction et que mes choix sont très importants, je veux m’entourer de personnes avec une sensibilité comme la mienne. Mon ex compagnon, aussi, en est un et a débarqué récemment avec ses propositions alléchantes pour me reconquérir, après des mois de rupture, une main courante, et ma demande qu’il ne m’écrive plus et me laisse tranquille . Quand je lui ai dit de me laisser et de ne plus revenir, il s’est transformé immédiatement et ma brutalisée verbalement (propos humiliant, dominatoires etc) Une véritable infestation dans ma vie. J’ai besoin d’oxygène, d’avoir des personnes autour de moi sur qui je peux compter. Si vous êtes d’accord pour se voir autour d’un café, juste profiter d’un moment de calme et de partage

  88. Leslie Demouchy
    Publié dans 14 novembre 2016 le 09:34

    Bonjour je me permet de vous écrire car je pense être victime je tourne en rond chez moi ne mange plus je ne veut plus voir personne ni même sortir j’attends qu’il revienne un coup il m’aime un coup je suis une salope que personne ne voudra dans ça vie panne sexuel et je me sent coupable j’ai plus le droit d’aller sur Facebook ma famille il ne les supporte pas mais enfants nn plus les sien son les meilleur il ment tous le temps a mon sujet à ça famille même à son ex femme il m’insulte avec eux je suis malheureuse car je l’aime ? Est ce de l’amour et pourtant il est à côté de tous ça affectueux câlin il peut me dire je t’aime pandant des heure j’ai voulu le quitter et à chaque fois il me fait changer d’avis ou quand il part il m’insulte alors je me défend et il reviens je te crois ma chérie je t’aime aider moi est ce un pervers narcissique

  89. 100drine
    Publié dans 8 novembre 2016 le 23:26

    Bonsoir
    Quelqu’un a t il eu un enfant avec un PN ??? Cela fait 6 mois que nous sommes séparés et je vis l’enfer il me salit auprès de ma fille de 4 ans et demi en m’appelant la conasse en disant qu’il va me tuer puis en changeant et en disant que c’est moi qui veux le faire mourir puis je veux tuer sa nouvelle amie puis je suis une voleuse puis j’étais bien contente quand il me faisait des cadeaux puis il lui dit que je lui monte la tête quand elle me dit ce qu’il lui dit et que je retourne vers lui quand s’en est trop il dit que ce n’est pas vrai que je ments que je veux me faire passer pour quelqu’un de bien mais que personne ne me crois
    Suite à un incident où il avait traîné notre fille par terre parce qu’elle ne voulait pas manger de lasagnes j’ai prévenu enfance en danger et ça se retourne contre moi comme quoi je veux éloigner notre enfant de son père que j’ai un règlement de compte vis à vis de lui
    Alors qu’il lui hurle dessus parce qu’elle a fait pipi au lit qu’elle a vomit dans sa voiture alors qu’elle est malade en voiture et j’en passe
    Je pleure tous les jours même à l’école ils croient que c’est moi qui manipule notre enfant je n’en peut plus au secours !!! Je n’arrive plus à me battre les gens ne comprennent pas que je sois affessée je ne trouve aucune écoute et en plus je suis loin de chez moi je suis seule les gens aiment bien vous poser des questions et dès qu’ils savent il se détourne j’ai l’impression de passer pour une femme à histoire alors que je suis en détresse et lui il pavane comme un dieu il est trop fort c’est ignoble ignoble je n’en peux plus mais plus pitié comment puis-je me faire entendre c’est l’équilibre d’un enfant qui est en jeu et c’est mon enfant

  90. Espoir
    Publié dans 2 novembre 2016 le 21:32

    Bonsoir ,
    Je suis avec je pense un PN ; je suis enceinte de 7 mois et nous avons aussi une fille de 4 ans ; j’ai décidé de le quitter et avec l’aide de mes parents je vais déménager bientôt ; pendant plus d’un an il m’a rabaisse a été infect dans ses paroles et le fait d’être enceinte cela n’a pas calmé son jeu méchant . Aujourd’hui j’ai peur pour les enfants car il a pris à partie plusieurs fois notre aînée ; si je n’avais pas eu l aide de mes proches je continuerai à subir son mépris et ses dénigrements ; avec des enfants le problème est que j’aurai toujours un lien avec lui et je n’ai pas envie qu’il manipule les enfants ; pour s’en sortir il ne faut pas être seule ; j’aurais pu finir à lHP sans mes proches ; aujourd’hui c’est difficile car il sait que c’est fini entre nous mais malgré que je sois enceinte il continue ses pics et ses remarques et reproches ; selon lui tout est de ma faute tout le temps ; j’essaye de me blinder psychologiquement mais parfois c’est dur ; je témoigne pour donner de la force aux personnes qui veulent quitter un PN et sortir de ce cercle très vicieux.

  91. D.Z. R
    Publié dans 2 novembre 2016 le 00:17

    Je ne sais pas comment en parler… je suis un homme et j ai l’impression de vivre la même chose, je dis l’impression car je ne sais plus savoir le qu’elle de nous deux à un problème … je me sent tellement mal, vide et a bout de me remettre perpétuellement en question . Je n arrive plus a distinguer si’mes réaction son normal ou si c est elle qui me fait croire que les réaction que j ai son totalement folle . J ai besoin d aide

  92. Manon-633
    Publié dans 28 octobre 2016 le 23:12

    Bonjour Laeti. J’espère que tu vas bien. Si tu veux qu’on discute il n’y a pas de problème je suis disponible pour te conseiller comme tu le souhaite.. surtout retire toi de la tête que tu as coupable avant toute chose. Et le monde peut être beau je te laisse assure. Courage

  93. Manon-633
    Publié dans 28 octobre 2016 le 23:10

    Merci pour votre réponse. Cela fais du bien de se sentir comprise. Même si aujourd’hui tout cela est derrière moi, il y a encore très peu de personnes qui comprennent ce par quoi je suis passer. Quasiment aucune je dirais même..
    Comme on dit le temps guérit tour. Même si malheureusement on n’oublie jamais. Il faut s’en servir comme d’une force. Et surtout ne plus jamais entrer en contact avec lui c’est la seule clef pour s’en sortir. Aujourd’hui je m’en suis sorti. C’était difficile et probablement l’épreuve de ma vie la plus difficile, cette relation. Il m’aura détruite mais j’apprends à me reconstruire encore plus forte qu’avant !

  94. Mymy
    Publié dans 28 octobre 2016 le 19:02

    33 ans de mariage, j ai mis fin à cet horrible cauchemar il y a un an , nous avons vendu notre maison , mes enfants travaillent avec lui et sont autant manipulés que je l ai ete , j ai mis énormément de temps à comprendre son fonctionnement maintenant ca sur le compte de son travail !! Puis un jour le déclic , les insultes. , les coups et les tromperies fini je suis allez voir une avocate et j ai demandé le divorce , j ai eu droit aux regrets ensuite aux insultes mais je n ai pas cédé . Ne plus jamais regardé en arrière même si le chemin est pleins d embûches mais la liberté n a pas de prix

  95. poulette
    Publié dans 24 octobre 2016 le 18:23

    Je suis mariée à un PN depuis 27 ans. Bien naïvement je ne connaissais pas ce trouble de personnalité. J’en ai entendu parlé que l’an dernier. Je croyais que ses moments de violence verbale étaient dus simplement à son manque d’estime ou son grand orgueil.
    Nous avons ensemble deux belles filles adolescentes dont il n’a jamais été fier. Il nous rabaisse toutes les trois, ne dit jamais de compliments ni d’encouragement.
    Il a fait preuve de violence physique envers mon aînée à quelques reprises.
    J’ai voulu le quitter une seule fois. Il a été tellement violent et menaçant verbalement que je n’ai jamais plus osé.
    Je ne sais pas ce qu’il pourrait faire à mes filles si je partais. Même si je pars avec elles, elles devront tout de même aller le voir les weekend ou autre.

    Puisque la violence n’est que verbale, je n’ai aucune preuve. Donc aucun recours.
    De plus, ma mère a vendu sa maison et lui a remis presque l’entièreté de l’argent de la vente, à sa demande à lui. Elle vit maintenant avec nous.

    Si je pars, qu’est-ce qui va arriver à ma mère, elle n’a nulle part ou aller…Puisqu’elle est autiste (possiblement syndrome d’asperger) je ne peux pas l’envoyer dans un centre pour personnes âgées, elle ne supporte pas la proximité d’étrangers, elle ne se fie qu’à moi (je suis fille unique).

    Je me sens vraiment prisonnière mais je recherche, à tous les jours, les moyens pour sortir de ma prison dorée dont le gardien est l’ami de tous… sauf de moi et mes filles….

    Ça fait un bien énorme de vous lire et de savoir que je serai lue par des personnes qui on vécu la même chose que ce que je vis… Merci

  96. Pelissier
    Publié dans 24 octobre 2016 le 03:16

    Bonsoir , je vous lis et je me vois y a 4 mois en arrière. …j ai jeté 6 ans de ma vie avant de sauver ma peaux et celles de mes enfants. J ai subi tout ce que vous raconté , ils agissent apparemment tous de la même façon j ai la même histoire. ..ce qui m à permis d avoir la force de le quitter c est qu en plus il est alcoolique …l alcoolisme plus le fait qu il soit PN n était plus vivable pour nous .on ne vivait plus on survivait. Je ne vis plus maintenant cette douleur j essaie de me reconstruire, j ai bien compris que la non communication faisait que le harcèlement les menaces et les insultes diminuaient très doucement certes mais diminuaient. Le problème est que j ai eu un petit garçon avec ce fou et maintenant il utilise mon fils et son mode de garde pour essayer de me détruire. …je ne sais plus quoi faire pour nous sauver de la et le protéger de sa folie ….la justice il l a manipule tellement facilement ….que ça me rend complètement désabusée je ne sais plus comment faire. …

  97. Fuhrmann
    Publié dans 19 octobre 2016 le 10:22

    Tres juste et bien exprimé merci

  98. Noémie
    Publié dans 16 octobre 2016 le 10:01

    J’ai aussi vécu une relation de 6 ans avec un PN.
    J’ai réussi à le quitter enfin, il n’a pas lâché tout de suite mais je suis partie et j’ai résisté à son love-bombing et menaces en tout genre.

    Au début, j’aspirais enfin à une vraie liberté Apres 6 ans.
    Sauf que, une fois qu’on retrouve sa personnalité, on se rend compte que cette relation n’était que mensonge.
    Que toutes ces insultes ou violences, il les retourne contre nous. Que ce qu’il m’a fait, il prétend que c’est moi qui lui ai fait du mal.
    C’est terrible car il ment tout autour alors qu’on souffre deja assez.
    Même s’il n’est plus présent, quelque part dans ma pensée il y est.
    Il est difficile d’avancer, malgré que tout est maintenant compréhensible, qu’on peut mettre des mots sur les actes de ce triste personnage.
    Je pourrai être heureuse mais je souffre de TAG. Jlangoisse et imagine le pire, régulièrement je frôle la dépression. Il n’a pas su ce qu’il voulait, mais difficile Apres 2 ans de continuer ce chemin et de regarder le passé.

  99. Alti
    Publié dans 12 octobre 2016 le 07:41

    Tout le monde parle de mon histoire. À croire qu’il n’y a qu’un seul et même PN. Moi, j’aimerais bien, qu’entre femmes victimes on se retrouve, on vide nos sacs autour d’un café, on se soutienne, car personne d’autre que nous toutes ne pourra nous aider. Je suis de Bordeaux.

  100. Alpaga
    Publié dans 11 octobre 2016 le 06:41

    Bonjour Jean-Michel,
    DF a hélas raison, vous ne pourrez rien faire pour la faire « plier » mais par contre FUIR tout dialogue et confrontation avec elle. Vous n’aurez jamais le dessus.
    En tant que fille unique de 63 ans, d’une mère PN (je l’ai découvert il n’y a qu’un an !), le conseil que je peux vous donner est de ne pas perdre le contact avec votre fille pour l’épauler en lui répétant qu’elle est belle, et capable, en l’encourageant afin de contrecarrer les éventuelles influences de sa mère qui lui feraient perdre confiance en elle. Offrez à votre fille plein de magnifiques moments de complicités. Ces superbes souvenirs resteront à jamais gravés en elle et l’aideront à tenir. Il sera tant quand elle sera plus grande de lui expliquer que sa mère est une PN.
    Courage et dites vous que vous avez déjà la « chance » d’avoir pu identifier le danger. Tenez bon.

  101. nanou
    Publié dans 9 octobre 2016 le 20:10

    J’ai croisé le chemin de pervers femmes et hommes je me suis fait avoir certes mais au moins moi je peux me regarder dans la glace ! ce qui me choque ce ne sont pas les hommes que j’ai dû croiser mais les femmes de de leur entourage elles sont aussi mauvaises que lui aussi méchantes et sadiques… ces femmes ont essayées à maintes fois de me détruire par des mots, des gestes, des méthodes ancestrales, des médisances, calomnies etc… pourquoi ??? que m’envient-elles ?

  102. yago
    Publié dans 5 octobre 2016 le 14:14

    Namasté bonjour , votre place n est pas a envier . ma compagne vit la meme chose que vous et son soutien pour comme comme le votre pour votre epoux me rassurent sur le fait que des gens biens subsistent encore et que l amour reste un sentiment fort et noble

  103. yago
    Publié dans 5 octobre 2016 le 14:11

    Bonjour alexandre je me retrouve dans ton témoignage c ‘est flippant . si tu souhaites en parler je suis disposé .
    cordialement

  104. yago
    Publié dans 5 octobre 2016 le 14:05

    Bonjour je vois qu il n y a que des femme qui temoigne . personnellement je suis un homme mais je me retrouve totalement dans vos discours . J ai vecu 9 ans avec une PN . par chance elle a demander le divorce ppour vivre une diylle de deux mois avec son amant . C est avec le recul que j estime avoir de la chance sur le moment j etais pas fier . une bulle de mensonge de culpabilisation decennale venait d eclater . je refait ma vie et je me rend compte a quel point je n etais pas le probleme dans cette relation toxique . oui je suis un homme et oui j ai ete victime d une femme . la ,souffrance psychologique n a pas de barriere ca va aussi bien dans un sens que dans l autre . je vous exprime tout mon soutien dans ce combat quotidien et reste ouvert a la discussion . Osons en parler .

  105. Lalala Lalilalère
    Publié dans 2 octobre 2016 le 23:50

    Quand je lis tous ses commentaires, je reconnais un épisode passé de ma vie…… Mais comment faire pour retrouver une vie normal??
    Réapprendre à avoir confiance, renouer avec ses amis??
    Être bien et zapper cette mauvaise rencontre?? Comment apprendre à vivre avec cette blessure si intence??

  106. laeti
    Publié dans 30 septembre 2016 le 20:52

    je vie la même chose et je suis perdue s’est très dure vraiment je me sent coupable de tout j’arrive pas a relever la tête

  107. Michel Coureau
    Publié dans 26 septembre 2016 le 12:50

    Nous avons, je dit bien « nous », rencontré notre perverse narcissique il y a 3 ans. Mon épouse et moi-même avons crée un établissement de bien-être et avons mis en location la partie coiffure intégrée à l’espace.
    La personne, paraissait sérieuse mais son objectif était tout autre: détruire à tout pris notre projet, mais surtout la réputation de mon épouse. Nous n’avons rien vu venir, encore fraîchement perturbé par le décès brutal du frère de mon épouse juste avant l’ouverture (suite à 2 mois de disparition).
    Les débuts, prometteurs, ont vite changé de direction sans comprendre pourquoi bien que la qualité de service de mon épouse soit très appréciée par les premiers clients (certains ayant parcouru 70 kms).
    Nous découvrons 6 mois plus tard que nous avons été manipulé de bout en bout. Madame s’était empressé de faire passer mon épouse pour une hystérique, folle, agressive alors que mon épouse est tout le contraire, certes juste mais dotée d’une empathie extraordinaire envers autrui au point de comprendre dans certains cas l’origine de la souffrance des gens.
    Mais cette coiffeuse s’est empressée de diffuser la mauvaise parole à 20 kms à la ronde (jusqu’au salon d’une amie coiffeuse). Diffamation, dégradation, manipulation, détournement de courrier, usurpation d’identité dans le but de nuire… le tout bien entendu sans laisser de traces réellement visibles (excepté pour notre espace Pagesjaunes.fr => détourné à son nom ! et l’usage de notre enseigne sur ses tickets de caisse après son expulsion). Cela est allé même au point de manipuler un de nos établissements financiers qui a suivi son installation suite à son expulsion programmée afin de nous mettre à dos face à eux !
    Notre société souffre encore de ces actes avec des conséquences financières néfastes pour notre avenir et celui de notre famille.
    Nous avons découvert que cette personne n’en ai pas à son coup d’essai, diverses personnes et sociétés ont fait les frais de son attitude et jamais personne ne semble avoir pu mettre un terme définitif à ses agissements. Des personnes bien renseignées, car plus proche, nous ont fait part de suicide, de vies quasi détruites, faillite, travail dissimulé, détournement mais madame parvient toujours a passer au travers et avec des ressources financières d’origine inconnues alors qu’ils sont reconnus comme « fauchés ». Nous avons également récupéré des informations de notre côté pas très reluisantes mais madame sait s’échapper quand les choses prennent une tournure défavorable.
    Aujourd’hui, c’est notre tour et pour mon épouse, qui adore s’occuper des autres, c’est la mort de son 3ème bébé, comme elle aime à appeler son établissement.
    Nous avons le sentiment de devoir se justifier en permanence aux yeux de tous.
    Deux année et demie de combat et l’avocat que nous avons rencontré ne semble pas très motivé pour cette affaire. Madame est très maline et ne possède rien en son nom, tout est détourné vers son conjoint. Donc rien à en tirer, ce sera sa parole contre la notre, autant dire une procédure sans espoir.
    Nous avons le sentiment d’être épié en permanence, car madame n’a pas agit seule. Un commercial ayant eu affaire à cette personne dans le cadre des affaires l’a traité de psychopathe, il était harcelé jusqu’à 3 heures du matin par téléphone.
    Nous sommes désespérés et déçus par l’attitude de tout ce qui représente la justice. La justice n’est qu’une question d’argent et semble se moquer de dossier comme le notre (le plus bel exemple: Malik Mokrani, une vie détruite par un associé véreux!).
    Aujourd’hui, cette histoire a nuit à mes enfants, nuit à notre santé, j’ai frollé l’AVC il y a peu, mon épouse et moi-même sommes fatiguée et n’en pouvons plus de nous battre contre cette Grande Malade.

  108. Dealingwiththedevil
    Publié dans 17 septembre 2016 le 11:25

    Bonjour à tous..Ça fait un peu plus d’un an et demi que je connais un PN et c’est aujourd’hui que j’ai découvert que c’était un PN grâce au film « Respire »d’Émilie Laurent.Nous sommes tous les deux des adolescents et des le debut de notre rencontre il m’avait raconte son histoire qui m’a touché:Parents divorcés,sa mère a des difficultés à joindre les deux bouts et son beau père ne l’aime pas.Je me suis mise en tête de ne pas le laisser tomber.Toutefois,il a commencé à me critiquer.Un jour il voulait aller faire du sport et mon emploi du temps ne me le permettait pas il m’a alors dit »Tu resteras toujours grosse si tu te trouves des excuses »Or je fais du sport 4 fois /semaine, j’était juste indisponible pour lui et il ne le supportait pas.Après il s’est excusé mais c’est là que ça a commencé.Je suis célibataire et il sait que j’aimerais bien rencontrer quelqu’un comme toutes mes amies ado.Il a donc utilisé ça contre moi en me faisant croire qu’il pouvait avoir quelque chose entre nous en me donnant des surnoms affectifs (sachant que ça me plaisait,il faisait ça pour que je reste a ses côtés puisqu’il était le seul à m’appeler comme ça )mais après il ne faisait rien quand on se voyait.Il me parlait tjrs de sa vie,de ses crises de colère ; bref je n’avais pas de place dans nos discussions qui commençaient à devenir comme un fardeau (mais je l’aidait quand même) mais que je supportais juste à cause de l’attention qu »il me portait.Toutefois un jour je lui ai parlé de mes problèmes juste pour qu’il y ait une certaine « egalite »puisqu’il ramène tout à lui et là il a traité mes problèmes de « bêtes » par rapport aux siens et du fait que « j’aime toujours les gens plus qu’ils ne m’aiment surtout R***(ma meilleure amie),sauf que lui il m’aime vraiment »Et c’est là que j »ai commencé à perde mes repères.Je m »éloignais de mes amis croyant qu »ils se servaient de moi et c’etait pour le plus grand bien de mon PN.Un jour j’ai tout raconte à R*** qui était choqué et attristé que je puisse croire que notre amitié n’est pas vrai pour elle.Je me sentais même mal de lui dire que j’ai pu penser ça.Depuis ce jour là j’essaie de reprendre confiance en moi mais ce n’est pas facile.Depuis que j’ai découvert qu’il était extrêmement jaloux d’elle au point de vouloir mettre en péril notre amitié. Il voulait que je l’aide avec ses problèmes mais il s’en foutait des miens.Une relation à un seul sens.À partir de ce moment je lui ai expliqué que ses paroles sont blessantes mais je n’ai pas pour autant mis un terme à notre amitié parce que sa situation désastreuse avec sa mère me faisait mal au coeur (Ils avaient beaucoup de problème et il répétait qu’il était seul)Toutefois moralement je n’en pouvais plus des remarques.Donc le jour où j’ai appris qu’il allait venir dans mon école je priais pour ne pas être dans sa classe car je ne voulais plus être son ami mais j’avais peur de lui dire et je ne savais pas comment.Je lui ai cependant donné une dernière chance de s’expliquer juste avant la rentrée en lui repétant que ses paroles étaient blessants et qu »il devait se mettre à ma place. (J’avais foi en lui,et au fond je me sentais si seule que j’espérais qu’un truc puisse se passer.Il disait que j’étais « différente »bref le baratin habituel que j’ai commencé à croire malgré moi.)Il a dit que dans notre relation c’est moi qui aie toujours des problèmes, que je passe mon temps à me plaindre contrairement a lui et que je suis puérile pour une ado.C’en était trop.J’ai coupé tout contact mais j’appréhendais la rentrée car au fond je ressentais un devoir envers lui (il m’avait dit qu’il devait être seul dans l’école en tant que nouveau,sauf qu’il ne veut pas se faire des amis de mon âge)PS:Il est plus grand que moi de 2 ans mais a repris une fois donc nous sommes dans la même génération.
    L’école a commencé et il a dit à une de mes amies qu’il voulait me parler mais ne l’à pas fait depuis.Au fond comme une c*ne j’espèrais qu’il reconnaîtrait ses torts car il me manque quand même.Il me lance des regards de culpabilité quand on se voit.Il me fixe.Aujourd’hui j’ai tout compris et je n’en veux plus.Sauf que je ne sais pas comment faire pour me détacher moralement de lui.J’aurais aimé payé les rdvs sur ce site mais je n’ai pas de carte bancaire, et en parler à ma mère serait trop compliqué. Je ne demande aucune aide financière,juste vos conseils qui seront déjà beaucoup

  109. Lena Manou
    Publié dans 15 septembre 2016 le 01:27

    du déjà vécu malheureusement et c’est seulement au bout de pas mal d’années de vécu avec mon partenaire, que j’ai eu le déclic d’arrêter toutes relations avec lui, et de lui demander de partir Je vis un calvaire par moment dans ma tète me posant mille questions, ne comprenant pas pourquoi il s’est donné tant de mal pour me faire croire qu’il m’aimait, tout en m’isolant de plus en plus, tout en me brimant, m’humiliant dans la rue m’abandonnant dans les restaurants etc etc Toutes discutions mènent a une dispute, seul lui peut avoir raison, je ne connais rien je sais, rien je ne lis pas assez, je suis inculte ne suit pas l’actualité sinon je comprendrais mieux les choses, etc etc etc…. Alors si je mets un court extrait ici de mon vécu, c’est pour vous aider à fuir dés que vous vous apercevez que la personne est toxique, et qui n’acceptent jamais d’être inférieure à votre expérience des choses de la vie, Ils aiment pas quand vous leurs montrez par A+B qu’ils ont tord, et ont l’art et la manière de retouner la situation en leurs faveur en se faisant passer pour la victime…… alors que la vraie VICTIME c’est VOUS endoctrinée à répétition du à ses phrases qui tuent votre personnalité Voilà bon courage Moi je suis en plein dedans mais je m’en sors mieux que d’autres personnes qui n’arrivent même plus a réfléchir tellement elles ont était vidées de toute énergie Prenez soin de vous

  110. Louve
    Publié dans 13 septembre 2016 le 14:59

    Bonjour faut réapprendre a faire les choses que vous aimiez faire avant eux, c’est dur,on se sent vide souvent, mais cette liberté retrouvé au final n’a pas de prix, je suis de tout coeur avec vous ❤️

  111. Manon-633
    Publié dans 8 septembre 2016 le 22:50

    Je relis mon témoignage d’il y a 10 mois, ca fais toujours aussi mal. Voila depuis le 6 mars tout est fini avec lui. Les premiers temps ont etait horriblement difficile, mais aujourd’hui je relève la tête.
    Je pense qu’il a laisser une emprunte indélébile en moi, une fragilité que j’ai transformer en force aujourd’hui. Plus jamais je ne me laisserais écraser comme il l’a fait. Les cicatrices ne disparaîtront jamais, mais je prefere voir maintenant cette relation comme une leçon de vie.
    Je n’éprouve plus aucun sentiments amoureux pour lui, je ne l’ai jamais recroiser et lorsqu’il demander à me voir au debut je refuser de peur de ne pas être assez forte et de retomber dedans, encore une fois.
    Tout va mieux, je reprend goût à la vie. Je viens d’aménager dans mon nouvel appartement où je compte bien créer de nouveaux souvenir heureux, en laissant s’effacer petit à petit tout ceux qui sont si douloureux pour moi. Alors courage, à toute et à tous car n’oublions pas quil n’y a pas les femmes qui sont victimes de malade pareil. On s’en sort, on guérit. Meme quand on est arriver au point de toucher le fond, jusqu’à préférer mourir que d’être aussi vide et malheureux. Tout fini par s’arranger lorsqu’il ne font plus parti de nos vie. Alors à tout ceux qui peuvent, qui n’ont pas d’enfants avec ces vempires qui nous pompent notre énergie, qui peuvent partir sans ne plus jamais se retourner, faite tout ce qu’il faut pour sauter le pas. Vous serez enfin libre !
    Et n’hésitez pas à consulter un psy il n’y a pas de honte. Sans la mienne je pense que je n’aurais jamais réussi à le quitter.
    Bon courage à tous, et croyez y encore et encore, tout est possible et le bonheur existe !

  112. Marie Honnête
    Publié dans 5 septembre 2016 le 19:57

    Bonjour, après 2 ans d’une vie qui est en train de devenir un enfer avec un conjoint qui me semble remplir TOUTES les caractéristiques du PN, je viens de trouver la force hier soir, pour la 42ième fois peut-être, de mettre hors de ma vie mon grand MÄLE… 🙁 Avec beaucoup de misère et de douleur. C’est un cercle vicieux dans lequel je me suis enlisée et je suis perdue, je ne me reconnais plus, je suis en train de tout perdre, déjà que mon conjoint des 10 années précédentes était lui aussi sans l’ombre d’un doute un PN. C’est l’enfant que j’ai eu de cette union qui m’a donné la force de partir, mais encore plus Fred (nom fictif) que j’ai rencontré il y a 2 ans et dont je suis tombée follement amoureuse avant même d’avoir eu le temps de quitter mon ancienne relation. Je le voyais comme un sauveur… Mais, c’est l’enfer qui m’attendait de nouveau. Pourquoi? Enseignante, femme forte, mère de 3 enfants, assez jolie pour ne pas être délaissée par les regards des hommes…. Fred est sans-le-sou, sans permis de conduire, doit trop cher aux polices parce qu’il n’est pas du genre à s’être empêché de conduire les voitures des autres même sans permis, il doit des sommes à tous les gouvernements et à tout le monde. Il m’a volée de différentes façons beaucoup de $$$, ne paye jamais ce qu’il doit et se fait couper tous les services, a souvent « parasité » ses conjointes les laissant tout payer pour lui, m’a trompée, m’a jouée dans le dos, manipuler de façon à me démolir socialement devant des gens que je ne connaissais même pas, ses besoins de nouveauté, sexuellement parlant, et de plaire aux autres femmes l’ont amené à provoquer des confrontations pour justifier des départs de 3-4 jours pour aller en baiser une autre (pourtant, faire l’amour ensemble est bon au point où nous le faisons 4-5 fois par semaine au moins), revenant toujours avec de belles paroles d’amour (tu me manques, je me rends compte, j’ai besoin de toi), mais se foutant éperdument de ma détresse pendant ses absences…., vider mon compte, me mentir, me mentir, me mentir…. J’arrête… Dans sa bouche, les faits sont « retransformés » à son avantage et je suis la seule coupable de ses actes…. Mais, tellement sincère dans ses propos quand il me revient… tellement beau… tellement tendre… Ma vie est tellement vide sans lui….. Je capote… je suis vidée d’essayer de lui ouvrir le coeur… Je voulais tellement l’aider à changer de vie pour lui, pour nous…. Quand ça va bien, notre relation est presque fusionnelle sur tous les aspects, les goûts, les rêves…. 🙁 🙁 🙁 Je suis à terre…. Déjà 3 tentatives de suicide dans les 10 dernières années par amour…. Pourtant, avant ces 2 hommes, jamais cela ne m’était passé par l’esprit en 30 ans de vie….. J’ai peur de ne jamais m’en remettre… La thérapie, j’ai essayé… intensif…. Suis à bout…. Je n’ai même plus le goût de rien si ce n’est pas lui….. 🙁 Il est si jovial, drôle, énergique, démonstratif, intense, amusant, très amusant…. Je ne sais pas si c’est un PN ou un sociopathe… En vrai, je n’en fais même plus la différence… Que me conseillez-vous….. Comment me passer de lui maintenant?… Qu’est-ce que j’ai d’autre?…. oufffffff Merci pour ceux qui se donneront la peine de lire… Merci….

  113. niliou
    Publié dans 24 août 2016 le 12:56

    Je pense avoir a faire a un PN, mais beaucoup de signes ne collent pas. Ce qui me pousse à croire que la perversion narcissique peut se coupler a d’autres maladies psy. Chez lui par exemple une dépression voir une pathologie de sociabilisation.

    Celui avec qui je vis est, depuis le départ cynique, moqueur, au depart beaucoup envers les autres, dont je pouvais me moquer aussi, ensuite envers moi, mais toujours sous couvert d’humour.

    Il peut par exemple me vanter aupres de ses amis pour ma ténacité, et en face de moi me dire que je suis une maniaque du controle. Bref mes qualités (qu’il envie ne nous mentons pas, sont aussi mes defauts)

    Il ne m’a jamais dit qu’il m’aimait, et considère cela comme du folklore, il ne m’a jamais laissé a le penser non plus, mais est tres calin et tendre, ce qui m’a longtemps fait hesiter sur le fait de sa PN.

    Notre histoire est faites de heurts plus que stupides, il est capable de faire la tête pendant des jours car je lui est simplement redemander d’aller garer la voiture, chose qu’il avait oublié de faire. Voir d’être horrible, il ne prend aucune nouvelle de moi, il vit de son coté, retranché chez lui comme un malade qu’il est.

    Mes amis sont soit fous, soit tordus, soit ils les méprisent. au bout de 2 ans, aucune sortie avec mes amis n’est a comptabiliser. Lui, c’est plus simple, il n’a pas d’ami. Tout au plus une vieille connaissance… Rien de bon, je le plains, alors j’attends qu’il ne soit pas la pour sortir, je ne lui dit meme pas, la plupart du temps de toutes manières il ne me demande pas ce que je fais ni ou je suis.

    Finalement au bout de 2 ans, jamais aucune vraie disputes, rien que des histoires stupides qui deviennent des melodrames. Cela va du couteau oublié dans l’évier au fait de ne pas avoir voulu sortir…

    Je le trouve parfois tres intelligent, mais la majorité du temps tres bête, et ca me questionne sur moi même. Nous ne partageons plus rien, il gache tout les moments de plaisir que je peux avoir par des scènes debiles, finissant systematiquement par me dire sur le ton de l’humour que c’est de ma faute….

    Il a certes vecu une enfance douloureuse, mais je ne suis pas psy et finalement je crois que je me fiche meme du fait qu’il puisse mourir demain. Seulement le sentiment d’emprise est bien la, la toile est tissée hélas et je n’arrive pas a le sortir de ma vie.

    Je n’arrive pas a derterminer si c’est un PN vraiment, mais d’autres personnes l’ont deja affublé de cette pathologie et cet abruti me le dit…

    Hier j’ai fait son sac avec toutes ses petites affaires, mais je sais que si il me dit qu’il vient ce soir je le redeferai un peu comme un challenge que je me lance a moi même en sachant d’avance que je vais le perdre…

    Je ne pense qu’a une chose…Fuir, mais comment?

    Et j’aimerai trouver une association ou un groupe de paroles ou aller, en connaissez vous?

  114. Maud
    Publié dans 12 août 2016 le 18:22

    J’ai commencé a lire vos témoignages … Inutile de raconter ma vie tout ce rejoint …. Et pourtant …. Avec tout ça , en ayant la tête sur les épaules , en ayant refuser de vivre avec l’homme que j’aime démesurément parce que j’ai conscience que….
    Je n’arrive pas a vouloir lâcher prise….

  115. stephanie
    Publié dans 18 juillet 2016 le 14:26

    bonjour tout le monde,
    cela fait plusieurs semaines que je lis et relis des articles sur les pervers narcissiques.
    j’ose enfin sortir de l’ombre et demander conseil.
    suis je réellement en présence d’un pervers narcissique?
    je sais qu’à partir du moment ou on se pose cette question c’est qu’il n’y a pas doute mais j’ai au fond de moi cette petite phrase qui me dit et si?
    j’ai rencontré mon pn le 1er novembre 2015 c’etait idyllique l’impression de se connaitre depuis toujours meme envies meme point de vue meme projet de vie on etait fusionnels. meme sur le plan sexuel on s’entendait bien.
    a ce moment la j etais séparée depuis 3 mois de mon ex mari avec lequel j’etais restée 19 ans. J avais bien profité et avais envie de compter vraiment pur quelqu un, malgré les enfant la solitude commençait à me peser.
    deux jours apres notre rencontre il a voulu rencontrer mes enfants donc repas familiale avec lui et presentations, aujourd’hui je me dit encore que c’etait beaucoup trop tot …
    le week end suivant il a passé avec nous, sorties balades il etait enchanté de tout s’entendait bien avec mes enfants rigolait avec eux mais arrivait à etre present pour moi.
    la semaine qui suivait il m’a appelé tous les soirs, on avait convenu qu’on ne se voyait pas parce qu’il habitait à 50 kms de chez moi et qu’on se rejoignait sur marseille, ou j’avais une formation, le vendredi. il etait prévenant
    au fur et a mesure de nos discussions j’aprennais qu’il avait pas vraiment de logement, il etait en appart citty logé par son employeur, qu’il etait en contrat que depuis 2 mois il venait d’arriver dans la region.
    après notre week end à Marseille ou j’ai tout payer, il est venu tous les soirs à la maison en empruntant la voiture d’un de ses collegues.
    Et viens la question fatidique a laquelle j’aurai du dire non mais je n’ai pas vu le piege. peux tu m’envoyer ton rib que je puisse avoir mon virement de mon salaire?
    hébétée je lui demande mais tu n’as pas de compte? comment as tu fais jusqu’a présent? il me repond qu’il etait payé par chèque et qu’il s’arrangait avec son frere.
    apres quelques heures de reflexions j’ai cédé et je lui ai donné mon rib me disant au pire son argent sera sur mon compte.
    et la le cercle infernal commenca … prete moi ta carte pour payer l’essence, l’autoroute, le café sur la route …et j’en passe ma carte ne m’appartenais plus et surtout il depensait plus que son propre argent.
    je devais renflouer mon compte en permanence pour ne pas etre a decouvert. je suis à mon compte.
    mi decembre il me dit ecoute je suis plus souvent chez toi que chez moi ca économiserai 300 euros qu’on vive ensemble. je me suis dit bah oui
    pendant ces 15 jours ou il a fait les allers-retours, il ne m’a pas touché. quand je lui faisais la réflexion il me disait je suis fatigué 3/4 d’heure de route le matin et le soir plus le taf ca epuise… mais le week end n’etait pas mieux.
    les vacances de noel arrivant il etait à la maison, utilisait ma voiture depensait pour des courses tous les jours. et moi je trimais pour m’en sortir. j’essayais de lui faire plaisir. il me disait tous les jours j’ai pas envie de retourner la bas c’est trop loin ca nous fait depenser trop de sous. je lui ai presenté une de mes clientes pour un petit boulot au noir, il lui a promis des traveaux de malade qu’il n’a pas fini.
    il n’est pas retourné au travail en janvier sous pretexte qu’il n’avait pas fini les traveaux chez ma cliente. Ma cliente décue ne lui à payer que la moitié de ce qui etait convenu argent qu’il a depensé dans je ne sais quoi au final, je n’en ai pas vu la couleur.
    il est resté à rien faire jusqu’au 10 mars pretextant qu’il n’y avait pas de travail. je subvenais à tout meme ses clopes. o s’est beaucoup disputer, j’ai beaucoup pleuré. je me sentais utilisé mais voyais pas comment mettre fin à tout ca. D ans une de mes crises de nerfs je me suis retrouvée recroqueviller dans la salle de bain en pleurs le rasoir à la main, j’avais envie que ca s’arrete. il m’a pris le rasoir des mains en me traitant de folle.
    je ne me souviens pas de tout mon cerveau a effacer toute cette douleur toutes ces moqueries ses sous entendus
    quand je me rebellais il me disait mais j’ai pas dit ca, tu interpretes tout de travers, tu vois le mal partout. je l’ai quitté peut etre 5 fois. il arrive toujours à me faire revenir.
    à notre derniere rupture il a sorti une carte que je n’avais encor jamais vu en lui, il s’est mis à pleurer, arreter de manger, fumer encore plus, n’arrivait pas à dormir. j’ai tenu 4 jours. il etait encore chez moi le temps qu’il trouve quelque chose. il devait commencer une therapie. je lui avais montrer les articles sur les pervers et il me disait je me reconnais la dedans mais je suis pas insensible tu vois bien je pleure devant les films ca craint pour un mec. je me disais bah oui c’est vrai. j’ai cherché un truc qui se rapprochait et j’ai trouvé borderline, ca me rassurait ca au moins ca se soignait. au bout de 5 seances de psy ou je ne voyais pas de réels changements, il etait quand meme un peu plus demonstratif j’avais des cadeaux. mais la psy ne lui convenait pas, il me disait elle me pose toujours les meme questions on tourne en rond. du coup il a arreté.
    le 30 juin je me suis fait opérer et la le grand pervers est revenu sur 4 jour d’hospitalisation il est venu un fois le reste du temps il allait à la peche il fallait qu’il se detende parce que me savoir à l’hopital le sressait, il a depensé plus de 150€ en nourriture tabac essence. J’ai crié mais du coup j’etais insensible je le comprenais pas. ces derniers quinzes jours ont ete un enfer, il me demandait ce que je voulais faire mais au final on faisait pas. Ne m’a pas touchée depuis 10 jours sous pretexte que mes pansements lui faisait peur ( j’ ai eu une celioscopie).
    Vendredi j’ai decidé que ca suffisait, je l’ai quitté j’ai trop souffert. comme la derniere fois il est encore chez moi, il ne trouve pas d’appart… j’ai droit en alternance à la culpabilisation, declarations d’amour menaces de suicide qu’il va retourner au psy …
    il essaye de me reseduire. j’essaye de tenir en lisant et relisant les articles en boucle sur les pervers. je sens que je suis fragile et encore trop sujette à son charme. j’ai besoin je crois d’entendre que oui c’est un vrai pn et que non c’est pas soignable.

    merci de m’avoir lu

  116. sandrine
    Publié dans 15 juillet 2016 le 13:05

    Bonjour,
    il faut que tu lises beaucoup de documents pour t’y reconnaitre.
    Que les mots te sautent aux yeux à t’en dégouter. il y a d’autres psys. tu es de quelle région? moi du 83 et j’ai trouvé une psy qui a fait ressortir qui j’étais et ce qu’il m’avait fait devenir.
    Ne cherche pas à le comprendre, à t’expliquer les choses. je sais que ton cerveau te dit, cette vie est impossible, je ne peux pas continuer mais que ton cœur te dit je l’aime. Tu dois t’aimer toi-même. Te sauver dans ta tête. reprendre goût à la vie. Tu le peux je te l’assure

  117. sharon
    Publié dans 8 juillet 2016 le 22:40

    c’est hallucinant tout ce que je viens de lire je viens de vivre exactement la meme chose c’est fini depuis peu mais je reste dans l’angoisse constante qu’il me recontacte pour m’inventer je ne sais quoi pour que je culpabilise… on s’est séparé 6 fois et à chaque fois il revenait en pleurant, m’inventant des mensonges immenses, jusqu’à me dire qu’il avait une maladie grave ! il me faisait des scènes de jalousie et lorsque je lui en faisais j’étais étouffante, chiante, qu’il se foutait des autres femmes que notre histoire de marcherait jamais si je ne lui fais pas confiance bref j’en passe et des meilleures (mise à la porte, insultes limite violence,…) et là je viens d’apprendre depuis peu qu’il m’a trompé je ne sais combien de fois alors qu’il me faisait des scènes pour rien… je faisais tout de mal, il fallait toujours qu’il me donne des « conseils » bref je pense que cela va être très dur de zapper ces quasis 2 ans de ma vie… je n’ai plus confiance en moi, j’ai peur de l’avenir, des éventuelles rencontres que je pourrais faire… je ne sais si je vais y arriver un jour mais je me fais aider par mes amis…

  118. san drind
    Publié dans 5 juillet 2016 le 12:32

    Il est triste de constater comme nos histoires sont similaires. Il est heureux de constater qu’on peut s’en sortir. J’ai quitté mon PN il y a 3 mois mais il est revenu à la charge régulièrement pour me détruire un peu plus. Je l’aimais et je refusais de croire qu’un tel monstre avait pu entrer dans ma vie… Je suis en pleline confusion émotionnelle mais maintenant j’ai compris. Le temps pansera nos blessures

  119. manon lacroix
    Publié dans 20 juin 2016 le 22:11

    bonjour je voudrais aujourd’hui des avis sur la situation que je vais
    vous décrire et j’aimerais savoir si oui ou non la personne que je vais
    décrire est un manipulateur pervers narcissique. Je n’ai que 17 ans
    mais je suis en couple depuis trois ans et demi avec un homme. C’est
    une personne qui aime discuter, plaire, qui veut paraitre ouverte, et
    qui me donne l’impression de beaucoup tenir a moi. Seulement à l’heure
    actuelle je n’ai plus aucun ami, je ne vois que lui, ma relation avec ma
    famille est compliqué, je n’arrive ou je n’ose même plus lui dire non,
    c’est lui qui décide quand je sors avec qui je peux parler ou non et
    même comment je m’habille… je sens que cette relation me nuis mais je
    ne sais plus comment faire … il est très jaloux même envers les femme,
    s’énerve souvent, est parfois violent ( il m’a déjà frappé ) et pour
    autant je n’arrive pas a le quittais il me fait toujours culpabiliser,
    trouve toujours des logique aux quelles je ne sais quoi répondre c’est
    un cercle infernal je finis toujours par m’excuser et accepter ses
    nouvelles demande je n’ose parler de tout ça a personne mais cela me
    pèse. C’est un gars contradictoire avec ce qu’elle me promet (aucune
    promesse réalisées en 3ans ), il me ment mais chaque erreur qu’il fera
    il le justifiera par mon comportement, il arrive a me reprocher de ne
    penser qu’a moi alors que je me sens totalement a sa disposition, et
    tout tourne autour de sa personne même si il s’intéresse a moi et me
    pose des question. De plus il se tiens informé de tout mes fais et geste
    même quand je vais en cours, et trouve toujours un moyen de m’amadouer
    quand je décide de mettre un terme a tout ça (j’ai du accepter de me
    remettre avec au moins une vingtaine de fois. Qu’en pensez vous,
    est-t-il un véritable pervers narcissique et que me conseillez vous de
    faire s’il vous plait ?

  120. DF
    Publié dans 11 juin 2016 le 18:40

    Je suis d’accord avec madame. C’est un lavage de cerveau progressif. La fuite est la seule solution. Je ne suis même pas la mère du garçon de mon fils, qu’il a eu avec ce genre d’individu, et il est encore sous son emprise total, et pourtant, j’ai décidé de fuir la ville, car je vois l’oeuvre de destruction de ma famille devant ma face. Ça fait un an que j’essaie d’ouvrir les yeux de mon fils. Il a même fait de la prison 3 mois parce qu’elle s’est vengée. Il a beaucoup changé et il me parle comme elle maintenant. Néanmoins, elle n’arrive pas à lui faire couper le contact avec moi, sa mère. Je suis la personne à abattre, car j’ai trop de lucidité! J’ai 54 ans d’expérience, et le premier week-end de mon arrivée il y a un an, j’avais déjà détecté de graves problèmes. Le masque était déjà tombé.

  121. DF
    Publié dans 11 juin 2016 le 18:28

    Monsieur, personne ne peut la raisonner. Je suis désolée de vous dire la réalité. Fuyez pour sauver votre peau, reprenez des forces, et ensuite vous serez là pour votre fille. Le prix de votre paix et de votre liberté pourrait bien être de perdre le contact avec votre fille pendant quelques années – bien sûr j’espère que j’ai tort – car les humains, y compris le
    s enfants, sont des « objets » pour eux. Vous avez des droits devant la justice, mais souvent, ces individus « montent » un dossier rempli de mensonges. Ne vous découragez pas. Les enfants vieillissent et votre fille vous reviendra. – D’une jeune grand-mère de 54 ans d’expérience qui a tout fait pendant un an pour « ouvrir les yeux » de son fils sous l’emprise de ce genre d’individu. Oui, leur enfant sert d’objet de marchandage.

  122. Francoise La Marquise
    Publié dans 8 juin 2016 le 15:44

    Bonjour, Belge d’origine, Je suis arrivée il y a 12 ans au Canada avec mon mari et mes 3 enfants maintenant adultes. Je vis maintenant seule sans famille. je m’appelle Françoise, et je viens de sortir d’un hébergement pour femmes victime de violence verbale et phychologique. Pendant 22 ans, j’ai vécu de la cruauté humaine, de la manipulation, de la dévalorisation, la crainte de lui déplaire sous peine de divorcer, de boudages. Je lui appartenais et il le montrait à tout le monde. Comme quand il m’embrassait devant tout le monde au beau milieu de la rue, avec la langue alors qu’il n’aime pas embrasser. Alors qu’il est venu me chercher au train, en vespa, alors que j’étais en voiture. :. il m’ouvrait le chemin avec sa vespa comme il me disait.. J’adore danser mais je ne l’ai amené qu’une fois car il a regardé une autre femme toute la soirée, les yeux fixés sur elle alors que j’étais à côté de lui. Alors, j’allais danser en cachette quand il n’était pas là.. encouragée par mes enfants. Le pire, c’est bien les mots, les mots qui causent des maux. Lui me diminuait constamment, j’étais grosse, une emmerdeuse, je ne faisais jamais rien de bien. Tout était ma faute, il faisait des crises pour une seule phrase, il me boudait, il partait de la maison pour aller je ne sais où; il me menaçait de divorcer. Il m’insultait. Il disait que j’étais une hystérique, une jalouse, une malade, il surveillait mes dépenses, il a placé une caméra pour nous, (moi et les enfants) surveiller dans la maison même quand il était là et quand il n’était pas là, je la retirais à son grand agacement . Je ne pouvais pas être dans la salle de bain trop longtemps, je conduisais mal, il ne me désirait pas mais quand j’avais trop envie, j’étais une nymphomane et quand j’essayais de m’ajuster… apparemment, je n’avais plus envie. Dans les derniers temps, il voulait se …vider ; Je donnais tout mon salaire et il surveillait mes dépenses. Quand j’en faisais, (pas plus de 20 ou 50$) il me disait qu’on devait faire attention sauf que quelques jours plus tard, il décidait soudainement qu’on en avait assez pour s’acheter ce qu’il voulait. Il ne faisait rien avec moi, il me laissait souvent seule pour son travail. Il y a quelques années, il était là que le dimanche à 13h, j’étais avec les enfants et il m’a dit : Qu’est qu’on s’en merde ici. Il m’a expliqué qu’un homme pouvait avoir une belle Porche (moi), dans son garage, mais à un certain moment, ne plus l’a voir à force de la voir tous les jours. Il n’aimait pas que j’aie à des activités comme la peinture car j’étais sans lui ; et si j’y allais, il me culpabilisait toujours. Quand je voulais repeindre une pièce, je le faisais consciencieusement, quand il était absent et quand il rentrait, il était content mais ce n’était jamais assez bien fait. Pourtant quand il peignait, il en mettait partout, dans l’évier, par terre que je ramassais souvent. Quand je faisais quelque chose qu’il ne lui plaisait pas, je le payais. Un simple mot de ma part et c’était la bouderie. Pendant 22 ans, personne n’a pris le temps de me préparer un souper, je ne me suis jamais sentie importante pour lui mais avoir une famille unie était importante pour moi. Combien de fois je lui montrais ce que mes collègues pensaient de moi pour lui prouver que j’étais une belle personne. Je l’ai quitté mais c’est difficile. J’étais sa mère, sa femme, sa maîtresse, sa masseuse, sa coiffeuse, la mère de ses enfants. J’ai perdu la confiance en moi et l’estime de moi. Je ne sais plus qui je suis car je viens de me rendre compte que je ne suis pas la personne qu’il disait que j’étais…. une grosse, hystérique et folle … Pas question que je dise bonjour à un homme ou même à un caissier. Pourquoi est-ce que je suis restée : parce que je n’ai rien connu de mieux, parce que la perfection n’existe pas, parce que je voulais garder ma famille unie même si ça me causait du tort, parce qu’il avait la lune de miel, même si il ne s’excusait jamais, il voulait se faire pardonner et surtout je suis restée car j’étais dans la confusion et le doute constamment. Vous raconter ça, je serais une malade pour lui.. et si c’était vrai ? Là, il habite dans son appartement et moi, dans la maison. Il nous avait acheté des billets pour aller dans le sud mais puisque je ne veux pas retourner avec lui.. il est parti tout seul en me disant qu’il allait baiser des autres femmes… J’ai toujours été punie lorsque je n’allais pas dans son sens mais punie de façon démesurée, de façon cruelle presque inhumain.. parfois au bord de la folie… Oui, je suis altruiste, gentille et j’ai beaucoup de compassion pour les gens. Oui, il me tue Oui, c’est difficile pour moi d’admettre qu’un être humain peut faire ça à un autre être humain mais oui, j’essaie de défaire de ces liens qui me lient… par toutes mes forces… seule. Mon cœur a été piétiné, écrasé mais il fonctionne encore. Signé : Françoise

  123. imen
    Publié dans 30 mai 2016 le 13:09

    Je me retrouve aussi dans cette discudsion le pn que jai connu etait pedophile aussi j’avais que 15 ans quant je les connues alors qu’il avait 30 ans il m’attaquait ma personnalite il e disait que c’est moi qui ta forger que j’allais devenir pute quant je vais grandir il abuser sur moi il m’insultait pu….salope conne vache…… il ma meme fais croire que mes parent m’ont abondonne et que cest lui qui ma eduquer….. courage aujourdhui jai 20 ans et j’ai arrive a reprendre raison et reprendre ma libertè

  124. Lisa
    Publié dans 17 mai 2016 le 12:26

    Trois ans que j’ai réussi à sortir dégriffés de mon pn, deux ans que j’ai rencontré mon namoureux mais un an que j’ai perdu confiance en lui pour sûrement des broutilles pour lui mais pour moi un vide immense une incompréhension une trahison une de plus et à ce jour je suis perdu pourtant on sait expliquer sur ces broutilles mais pas de dispute pas de cris pas de coup est ce cela au fond qu’il me manque..
    Svp si quelqu’un ressent ça aidez moi je ne sais plus quoi faire quoi penser

  125. Manon-633
    Publié dans 16 mai 2016 le 01:38

    Une question me trotte dans la tête Alexia, d’où viens-tu ?

  126. anonyme
    Publié dans 13 mai 2016 le 07:39

    Je voudrais répondre à la question : comment on vit après ? en apportant mon témoignage.
    Les blessures vont peu à peu s’estomper. Mais c’est surtout la rencontre du compagnon suivant qui va permettre d’oublier.
    Mais le problème n’est pas résolu avec le départ du PN. Nous avons un profil de victime et nous replongeons souvent dans les mêmes erreurs.Il est très long d’apprendre à se protéger.

    Dans mon cas, après avoir quitté le PN (battue, humiliée,…), j’ai fui les hommes pendant 3 ans. Puis, j’ai rencontré un homme que je croyais différent. Il l’était un peu, c’est un pervers manipulateur, mais pas narcissique. Je suis restée 15 ans avec lui. C’était aussi un enfer, mais différent. Je l’ai quitté.

    Puis, j’ai vraiment appris à vivre seule. J’ai enfin construit mon chez moi. Faire quelque chose pour moi était une étape importante de ma guérison.

    L’étape suivante, la vraie guérison, je ne l’ai comprise que très récemment. Au travail, je voyais 2 collègues, très complices, se comporter bizarrement, imposer leur loi sur le reste de l’équipe. L’un d’eux, un ancien de la boîte changeait totalement de comportement, sous l’influence de l’autre, un nouveau. L’ancien, auparavant serviable, était devenu un despote, comme le nouveau. Jusqu’au jour où j’ai assisté à une scène d’humiliation de l’ancien par le nouveau. J’ai eu l’impression de revoir un mauvais film. Et le puzzle s’est assemblé dans ma tête : le nouveau est un PN qui persécute l’ancien. La phase de séduction est terminée, Elle a permis au PN d’imposer ses règles à tous et maintenant, il rabaisse l’ancien au niveau des autres, car il n’a plus besoin de lui.
    Et moi, même si je fais partie des victimes, je ne suis pas touchée directement. Jamais je ne suis rentrée dans le jeu de séduction du PN. Je l’ai toujours regardé avec distance. Ca ne m’a pas empêchée de subir le despotisme des 2 mais, au moins, je n’ai pas vécu de torture psychologique.

    Je suis guérie …

  127. Angie
    Publié dans 1 mai 2016 le 17:02

    Merci Jade pour ce témoignage. J ai mis fin à la relation que j entretenais avec un PN le 24 janvier. Je ne l ai pas revu depuis le 20 février. Les seuls contacts que j ai eu avec lui etaient pour régler des problèmes administratifs car nous vivions ensemble. J ai reçu une multitude de mails, de lettres, d enregistrements. Je résiste car mes amis sont présents mais c est une lutte quotidienne car il occupe encore toutes mes pensées. Il m a dit qu il voyait un psy qu il était prêt à se soigner. J ai compris qu une fois de plus c était une tentative de manipulation. Mes amis, qui ont raison, ne veulent plus m entendre parler de lui. J ai hâte que le temps fasse son oeuvre. Merci pour tous ces témoignages, c est toujours plus facile de savoir que l on est pas seule

  128. Mathilde
    Publié dans 13 avril 2016 le 01:33

    Plus de 6 mois que j ai coupé tous contacts. Je suis allée jusqu’au tribunal. Mais il est là, ce que j ai vécu m obséde. Comment on arrive à vivre avec? Je suis en mille morceaux à l intérieur. Je n arrive pas à m imaginer avec un autre. J ai peur de lui toujours, de le croiser…. Sans compter que j ai pris 20kg, que je n arrive pas à perdre.
    Comment on vie après?
    Merci pour votre aide

  129. brisacq veronique
    Publié dans 11 avril 2016 le 11:47

    Surtout surtout ne répondre a rien. Porter plainte. A chaque fois porter plainte. Coups de fil,lettres,messages. Rien ne doit passer. Je l ai vécu. Quatre après il cherche encore à m atteindre. A chaque fois je porte plainte. Tribunal. Prison avec sursis. Il finira a l HP. Tenez bon les filles. Aucune transaction avec le diable.

  130. hope
    Publié dans 10 avril 2016 le 16:55

    Je confirme. Laura a résumé mon vécu. A cela je dois ajouter un divorce après deux années de vie commune, 1 MST, 1 fausse-couche suite à un coup violent, 2 enfants qu’il a tjrs ignoré et 18 années d’emprise qui ont pris fin quand j’ai découvert qu’il s’était remarié. C’est à ce moment là que tout bascule et que la terrible vérité prend enfin forme. La vérité sur cet imposteur, la prise de conscience, l’emprise et ses conséquences désastreuses, les dégâts collatéraux (enfants ), les autres PNs qui ont abusé de ma « servitude programmée par un parent malveillant » et surtout ce nouveau souffle de liberté qu’il faut absolument s’approprier au prix d’énormes souffrances.
    A ceux/celles qui doutent sur une meilleure vie pour la prochaine victime, je peux vous assurer que ce n’est jamais le cas.

  131. hope
    Publié dans 9 avril 2016 le 21:46

    Je confirme. la souffrance après le départ du PN est tout aussi violente
    J’ ai entamé une procédure de divorce après deux années de vie maritale avec un PN exécrable, menteur, manipulateur et parano. J’ai eu deux enfants avec lui. Il m’a harcelé puis a continué son emprise pendant plus de 18 années. Nous ne vivions plus ensemble mais ses passages incessants à toute heure et ses moments « love » ont fait que je n’ai pas vu passé toutes ces années pendant lesquelles j’ assurai seule l’éducation de nos enfants. En décembre 2015, j’apprends qu’il s’est marié. s’en est suivi deux mois de folie pendant lesquels je découvre la réalité de mon avatar et ma réalité. J’ai sondé internet, lu des bouquins, regardé des reportages en non stop pendant plus de 3 mois. Je comprends enfin les nombreuses alertes de mon subconscient. Je l’ai revu pour comprendre, nous avons de nouveau eu des rapports après avoir nié son mariage, insulté celle qu’il venait d’épouser puis il m’a annoncé qu’elle était folle et était partie alors que cette nouvelle victime l’attendait « amoureusement » chez lui. La folie de mon ex PN était à son apothéose. Je suis tombée de haut. Je me reconstruit doucement mais surement. Il a évidemment coupé le contact….no news depuis qu’il a compris que j’avais enfin mis un mot sur son profil. Et puis, on réalise que d’autres PN, notamment ma mère, ont abusé de notre  » servitude programmée »….La reconstruction passe par une IRM de notre enfance…pas facile mais indispensable pour notre bien être et celui de nos enfants. La vie est un bien précieux, il faut donc la préserver à tout prix et contre tout PN.

  132. Boudat Jum's
    Publié dans 6 avril 2016 le 06:32

    Bonjour, je ne sais pas si mon mari est un pervers narcissique .. Mon histoire débute il y a 12 ans sur les bancs de l école infirmière ce jeune homme rebelle qui m attire .. Chose faite on se met ensemble il fume des joints bcp prenait de la coke à l occasion .. Au début cela ne me dérangeait pas , au bout de 5 ans nous avons un enfant il lui crue bcp dessus ne tolère rien ou presque !! Je réussis il y a 4 ans à le faire arrêter de fumer .. Déjà c était difficile je ne faisais rien de bien je me faisais engyeuler pour une bouteille non mise au frigo le sucrier vide un soir devant des amis il m q traité de sa…pe qui se faisait baiser par tt l hôpital il s énervait très souvent disant que j étais jamais contente et moi je faisais tt pour que ça s arrange je m étais son état sur son travail très prenant .. Et puis j ai failli le tromper car je pense que j avaisbesoin d être valorisée , il l a appris je me suis confondue en excuses et peu de temis après il me demande en mariage et depuis 2 ans ça va crescendo je suis une égoïste je me fait belle pour les autres j ai la belle vie sans lui je ne pourrais pas faire ma formation il a tapé ds les murs il y a 5 mois je lui ai dis que je le quittais du coup il m a dit qu il se prendrait en mains il est allé chez un psycho 4 mois et là c est reparti je suis à bout

  133. marina
    Publié dans 1 avril 2016 le 00:13

    Lisez le » harcelement moral « de marie france,ce livre m a fait sortir de l emprise pn de mon ex et du coup de mon pere par la.suite .c est tres liberateur. il faut se rappeler notre valeur personnelle aussi difficile soit il et se demander si cette persomne ns merite ? Qu a t elle reellement fait pr moi et mon bien etre dans le concret ?courage a nouveau.

  134. marina
    Publié dans 31 mars 2016 le 23:58

    Courage aux victimes et n ayez pas honte de vos pleurs de vos reactions vives qui sont le signe que vs etes bien vivantes contrairement a eux, la clef , ne pas avoir honte de soi et de ses failles, elles font parties de nous mais peuvent etre surmontees avec le tps! ne pas regretter d etre aimante soi mm ou compatissante mais simplement garder ses qualites pr des gens qui le » merite « ,apprendre et savoir a qui se donner sur le plan affectif est primordiale ,ca ne fera pas de vs un monstre , ca vs protegera et a ce moment la vs reconnaitrez celui ou celle avec qui la reciprocite sera permanente et pas une mission humanitaire !faut areter de se rendre malade pr un con Ou une conne dont la mere a visiblement mal fait son.boulot !vs ne le changerez pas , leurs cas est desespere mais pas le votre,bon courage.

  135. Jean-Michel
    Publié dans 18 mars 2016 le 17:44

    Comment s’en sortir quand, au milieu, il y a un enfant? Menaces, insultes, intimidations, vexations pendant toute notre relation, en utilisant des sujets sensibles tels que ma famille, et ça continue après la séparation car nous avons une petite fille de 6 ans. Elle me fait du chantage sur elle, me menace de m’enlever mes droits car je suis au chômage.
    J’ai levé, couché, changé les couches, habillé ma fille tous les jours, j’ai payé en 300 et 400 euros de ma poche la nounou pendant 4 ans, le centre aéré et la cantine aujourd’hui.
    Pendant notre relation j’ai supporté ses brimades, ses crises paranoïaques incontrôlables, ses pétages de plombs. Je suis resté parce qu’il fallait que je protège ma fille, mais elle a fini par me foutre dehors au moment où j’étais au plus mal, ma mère étant mourante à ce moment là (pas de scrupule).
    Je recherche de l’aide, parmi ses proches, pour la raisonner. Elle s’en contre-fiche, elle est persuadée d’avoir tous les droits parce qu’elle est une femme.
    Pour finir, elle fume à l’intérieur de chez elle, voire en présence de la petite. Quand je la récupère, celle ci pue la cigarette à 3 km, j’en ai la nausée. Sa mère refuse d’admettre qu’on puisse dire du mal de sa cigarette, et que celle-ci nuit à la santé de sa fille.
    J’ai besoin d’aide, une vraie aide, qui la fasse plier, pour protéger ma petite.

  136. Manon-633
    Publié dans 15 mars 2016 le 15:15

    J’ai enfin réussi à le quitter il y a plus d’une semaine, c’est vraiment difficile, je ne dors plus.. J’ai l’impression que personne ne comprends pas à quel point c’est dur. Nous avons était en contact pendant quelques jours et j’ai fini par le bloquer (réseaux sociaux/messages) il a quand même trouver le moyen de me joindre par mail.. J’ai l’impression qu’il ne me laissera jamais tranquille. C’est une vrai torture car même si Ca paraît fou je l’aime comme une folle…
    De plus il c’est encore passer des choses. Je pense que c’est « grâce » à cela que j’ai réussi à couper tout contacts. Ce week end j’étais d’anniversaire de ma maman le dimanche, il m’a envoyer un message pour me souhaiter une bonne journée êt pour me dire que je lui manquais trop, quil voulait me voir.. Je lui avait repondu « on verra » car j’en avais vraiment envie meme si je sais que c’est mal. 30 min apres je recevais un message de son ex avec qui il m’avait déjà trompé, qui m’envoyait une capture d’écran de message de lui qui l’avais recontacter dans la nuit et qui voulait passer la nuit avec elle.. J’étais dans un état de nerf pas possible je l’ai insulter êt je l’ai bloquer suite à cela.
    Le soir, je parlais toujours avec son ex êt lui m’a envoyer un sms via le téléphone d’un ami pour me dire qu’il était anéanti sans moi, quil ne pouvait pas vivre sans moi.. Êt tout ses blabla. Je lui ai repondu un message vraiment méchant (Moi j’aurais recu Ca de la personne que je suis senser aimer j’aurais était vraiment anéanti…) et 10 min apres il appeler son ex. Elle m’a mis en téléconférence pour que j’assiste à la conversation à son insu, êt il aller tout à fait bien.. Il l’a draguais même, j’ai reconnu dans sà voix qu’il faisait tout pour l’amadouer. Jusqu’à sortir dès expression rigolotes qu’on avait l’habitude de dire tout les deux…
    C’est vraiment dur.. C’est à ce moment là que je me suis rendu compte que effectivement, un PN ne pouvais pas aimer.. C’est difficile de se rendre compte qu’on a tout donner à une personne qu’on pensait sincère. Difficile de se dire que j’aime une personne qui n’ai pas reel.. Je pense que le chemin va être long jusqu’à la guérison.. Il m’a détruit j’ai l’impression de ne plus rien avoir

  137. Manon-633
    Publié dans 11 mars 2016 le 21:12

    ??

  138. Manon-633
    Publié dans 6 mars 2016 le 18:46

    Bonjour Alexia, désolée de ma réponse tardive. Vous avez réussi à vous en sortir vous ?
    C’est troublant de se rendre compte que nous vivons la meme choses que d’autres personne. Troublant mais rassurant quelque part.. Avez vous réussi à vous reconstruire ? Le temps à était long ? Cela fait deux jours que j’ai réussi à le quitter vraiment. C’est vraiment difficile… J’aimerais avoir l’expérience de femme qui ont vécu « l’après »..

  139. Manon-633
    Publié dans 6 mars 2016 le 18:33

    Courage Emma. C’est une passe tres difficile à suremonter. Pour ma part je l’ai enfin quitter avec 1 an et demi de galere, il y a deux jours. J’espère tenir le coup.. Il est la à m’haceler, pleurer, dire qu’il ne peut pas vivre sans moi et que je n’ai pas le droit de la quitter « apres tout ce qu’il a fait pour moi » mais je tiens bon. Très difficile car malgré tout le mal qu’il nous font, psychologique ou physique on les aime vraiment. J’ai le Coeur en mille morceau et cela fait deux jours que je ne dors plus et que je ne fait que pleurer. Je me dis que c’est une étape difficile à passer pour accéder à la vie que je mérite, qu’on mérite toute ! Un grand vide, c’est la vérité lorsqu’on entend parler de dépendance affective. Je suis vraiment dépendante de lui et je pense que le sevrage va être long.. Mais pour enfin vivre heureuse et libre, si c’est le prix à payer alors il le faut. Sois forte et n’écoute pas ces mots, il le fait uniquement pour te rabaisser car c’est un jeu malsain auquel ils sont très fort. Moi j’ai eu droit à « sale pute, salope, j’aurais dû écouter les autres ils avaient raison » hurlement et larmes.. Et aujourd’hui je suis la femme de sa vie sans laquelle il ne peux pas vivre. Ce n’ai pas une vie, ils n’ont pas le droit de nous traiter comme Ca. Soit forte, on est sur le bon chemin ! La vie ne peut être que plus belle par la suite…

  140. Emma
    Publié dans 5 mars 2016 le 13:01

    La même chose pour moi, avec en plus des escroqueries sur mon compte en banque car il avait forcément accès à ma carte bancaire et à tous mes codes bancaires rib,mail…. Je m’en suis rendu compte il y a une semaine et j’ai rompu il y a deux jours. Biensur je reçois des appels et des SMS remplient d’insultes de rabaissement, je n’étais bonne qu’à ba**** qu’il s’en fout car il ne m’aime pas et que je suis qu une merde qu’il n’a pas pu élevé au rang de femme, que sans lui je ne le deviendrai jamais qu’il était mon seul espoir de devenir quelqu’un… J’en passe et des meilleurs, vous connaissez tt la suite. J’ai 28 ans lui 40. Pour lui avoir rendu coups pour coups et mots pour mots le dernier soir en essayant de ne pas pleurer devant lui pour ne pas montrer le mal que tout cela me faisait ( technique trouvée sur un autre site) j’ai réussi à le faire partir de chez moi au bout de 3h d’insultes de rabaissement et d’humiliations intenses dans la nuit. Le départ de cette soirée:  » Chéri je préfère regarder le film dans le salon » il me répond :
    -« bin vas y reste la comme une pauvre fille moi jvais dans la chambre… T’es qu’une boufonne tu vois pas que jvais pas bien j’ai envi de me poser mais ya que toi qui compte, une vraie merde tu me casses les couilles avec ton égoïsme, tant mieux jveux pas voir ta gueule de conne ce soir…… » tout ça pdt des heures ( ça faisait déjà trois jours que les insultes pleuvaient entre les je t’aime.)
    Bref avec ce que je lui ai dis ce soir là et de façon désinvolte je ne pense pas qu’il reviendra et je crois qu’il a déjà trouvé une nouvelle victime d’ailleurs plus docile car elle ne sait pas encore qui il est.
    Ça m’arrache le coeur, le pire dans tout ça c’est que je l’aime malgré tout à en avoir l’impression que je ne m’en sortirai pas sans lui. Je ne suis plus qu’un corps vide dans ma maison il a littéralement sucé mon âme, mon esprit, ma vie, mes rêves mes envies.
    J’ai le sentiment d’être un puzzle de mille pièces dont il ne m’en reste qu’une, le corps. Les autres il les a emporter et pour certaines détruite définitivement…

  141. Moi
    Publié dans 1 mars 2016 le 14:42

    Bjr j ai était aussi victime et tt comme toi je me sent morte intérieurement cmt faire?

  142. Catherine
    Publié dans 29 février 2016 le 16:49

    Bonjour,

    Quelle tristesse de constater que je ne suis pas la seule à vivre ce cauchemar, mais quelle joie de voir qu’on peut s’en sortir ! J’ai été plus de 20 ans sous l’emprise de mon bourreau et, même divorcée, il continue à m’humilier, à me manipuler et à me faire souffrir puisque nous avons la garde partagée de nos trois enfants.

    Si je pouvais retourner dans le temps… Mais comme je ne peux pas, je dois me reconstruire pour avancer avec confiance. Je suis en thérapie et ça m’aide énormément à comprendre mon comportement. Avant d’être SA victime, j’ai été celle de ma mère, de mon père, de mes frères et sœurs. Quand on croit qu’on ne vaut rien, on accepte inconsciemment d’être traité en victime. Je me suis sortie de cette famille destructive à 17 ans, pour m’embarquer dans cette relation encore plus destructive quelques mois plus tard. Un pattern qui s’est même transposé dans mes relations de travail.

    Je suis arrivé à une conclusion personnelle que ces PN sont devenus ainsi parce qu’ils ont été victime d’une mère «castrante». Et toute la colère qu’ils ont accumulée envers cette mère indigne, ils la rejettent sur toutes les femmes qu’ils aiment. Incapables d’aimer avec respect, ces hommes détruisent leur victime à défaut de ne pouvoir s’affirmer face à leur mère qui aura toujours une emprise malsaine sur leur fils. De même que les victimes de ces PN qui ont souffert de mépris étant jeunes et qui ne demandent qu’à être aimées.

    Six ans après mon divorce, j’ai malheureusement constaté que mon bourreau me pourrissait encore l’existence. J’ai enfin compris que je méritais mieux ! Je n’accepte plus cette situation. Je me donne les moyens pour m’aider. Il faut se sortir de ce pattern. L’hypnose m’aide à déprogrammer ce que j’ai ancré en moi depuis mon enfance, la psychothérapie m’aide à me pardonner… Me pardonner d’avoir gaspillé toutes ces années, d’avoir «accepté» cette situation, de ne pas avoir été assez forte pour partir alors qu’il était encore temps, d’avoir fait des enfants avec lui, de ne pas avoir écouté ma petite voix intérieure qui me disait de me sauver… Parce que je me sentais coupable de tout ce malheur. Chaque jour, je travaille fort à me convaincre que je suis importante et que je mérite le bonheur.
    Il faut démontrer à nos enfants, par notre propre comportement, qu’on ne dois JAMAIS tolérer de se faire détruire de la sorte. Les enfants apprennent en nous observant… Et il faut les habiliter à écouter leur petite voix intérieure, leur intuition.
    Alors, je vous souhaite de vous en sortir grandies et plus fortes que jamais!

  143. marjo
    Publié dans 28 février 2016 le 20:29

    Bonjour.je suis très touchée par votre message. Je me reconnais dans vos propos et votre force de caractère car Oui! Ce n’est pas évident de quitter un pn moi cela fait un peu plus d’un mois. No contact même si enfant en commun que des sms. Je me ré approprie ma liberté de penser et d’agir: mon âme…et mes blessures d’âme me rendent plus forte!!!

  144. magaly
    Publié dans 27 février 2016 le 12:08

    je me reconnais beaucoup dans ce que tu ecrit moi pendant 7ans j ai ete sous l emprise d un pn j avais peur de le quitter je travaillais pas mon fils etait petit il ma humilier ect c est trop dur pour moi le jour ou j ai eux le courage de lui dire pars il ma traiter de tout les noms a essayer de me faire passer pour une mauvaise mere infidele ect j ai eux beaucoup de chance de tomber sur mon avocate qui ma crus et des personnes qui m ont aider quand mon frere a sus que je quittais mon ex il ma pas crus beaucoup de personne aussi mais d autre personne m ont dis non il faut penser a moi et mon fils moi il ma fallus 6longues annees pour ne plus etre sous emprise la je me reconstruit petit a petit courage crois en toi ca vas aller bon courage

  145. Melanie
    Publié dans 25 février 2016 le 23:39

    Bonjour Manon,
    Je ne sais pas où tu en es mais sache que tu n’es pas seule. Pour avoir traversé ce que tu décris tu finiras par le quitter et reprendre en main ta vie. C’est loin d’être facile, il faut trouver en soi les ressources nécessaires et être bien entourée. Personnellement j’ai rencontré mon PN à 19 ans qui m’a totalement manipulé les premières années, j’étais éperdument amoureuse et mettais sur le compte de la passion les moments de crise. Finalement il s’est assagit quelques temps mais cela n’a pas duré il contrôlait une grande partie de ma vie. J’ai essayé de le quitter à plusieurs reprises lorsqu’il mettait en péril ma libert, mes études… Mais je suis revenue vers lui après sa Tentative de suicide, bien calculée de sa part. Après ça on s’est marié et finalement ça n’a fait qu’empirer. Il me renvoyait une image si pitoyable que j’ai totalement perdu confiance en moi, j’étais incapable de le quitter réellement. Il a commencé à me faire peur à peu près au moment où je reprenais le dessus. Je crois que je lui renvoyais une image de lui qu’il n’aimait pas, je le bousculais, je lui échappais. À peu près 2 ans plus tard je suis partie (j’en avais 29). J’ai attendu une période plus calme, j’étais malheureuse mais j’étais disponible pour moi même et enclin à prendre des décisions (et surtout à m’y tenir) je n’en pouvais plus et ne voulais pas attendre une nouvelle crise. Cela me démolissait à petit feu… Je me rend compte encore maintenant qu’il a joué avec moi toutes ces années et c’est difficile à accepter. Même la veille de notre divorce il a essayé de me convaincre de revenir de tout annulé. Il ignorait que j’étais déjà avec quelqu’un d’autre… Heureusement. J’ai la chance d’avoir aujourd’hui quelqu’un qui m’aime vraiment avec qui j’ai fondé une famille. La blessure est toujours là mais la vie a repris et elle en vaut la peine !
    Fuis, vraiment n’attend pas. Tu trouveras la force détrompe toi.
    Ces gens là sont très dangereux mais quand tu reprendras ta vie en main il sera sûrement déstabilisé, prend le par surprise et ne lâché rien surtout !

  146. Courage !
    Publié dans 25 février 2016 le 21:31

    Salut Manon !

    J’ai lu ton témoignage et je me permets de te répondre car je comprends ta confusion entre le manque et le sentiment de liberté et j’aimerais t’aider à t’éclaircir les idées parce que tu es dans une situation où il te détruit et où tu te détruits également.

    Il faut te rendre compte qu’une relation PN et manipulé ne fonctionne que si les deux respectent le schéma Dominateur-Dominé. Tu es, en d’autres mots, complice de ton malheur. Je t’explique cela car, personnellement, rien que de me dire être complice d’une douleur que je m’inflige et qui m’atteint à ce point, me fait réagir car cela n’a pas de sens.

    Ta confusion est dû au fait que le PN s’adapte à sa victime pour pouvoir lui réaliser ses plus grandes envies, ses plus grands désirs, ses plus grands rêves et ainsi créé un sentiment de dépendance.
    Il va donc créer une atmosphère « parfaite » dans un premier temps (le temps de faire suffisamment de souvenirs heureux) pour ensuite absorber ta personnalité et donc tes qualités qu’il t’envie à un point où il t’en veut et, de temps en temps, rappeler ces souvenirs heureux ou t’en créer d’autres pour s’assurer que tu restes auprès de lui. Le lien est une chose vitale pour lui car sans lien, pas de manipulation.

    Ce qui te manque c’est en fait tes propres désirs, tes propres rêves qui ont juste été cernés par le PN et où il a pu jouer son rôle d’arnaqueur. Il a bafoué ce qui te tenait le plus à coeur. Ca a donc été irréel car pour le PN ce n’est que pure stratégie. Comment quelqu’un peut, souvent en peu de temps, remplir 100% de tes attentes ? Comment peut-il, ensuite, t’en faire baver comme jamais ? Comment peut-il te dire qu’il t’aime mais que tu ne vaux rien ? Comment peut-il montrer de telles violences ?
    Le prince charmant parfait n’existe pas et, je le répète, tu es seulement en manque de tes désirs, tes envies et tes rêves et non pas de la personne avec qui tu as formé un couple.

    Focalise-toi sur ton sentiment de liberté car c’est ça qui te fera avancer ! Et surtout, ne dis pas que tu ne pourras pas guérir de ton PN, c’est totalement faux ! Mais i tu pars négative, ça n’ira pas ou avec beaucoup de difficultés.
    Tu trouveras quelqu’un de normal qui saura exhausser la plupart de tes envies, tu trouveras quelqu’un pour qui tu ressentiras des sentiments REELS.

    Je vais te poser une question à laquelle je n’ai pas besoin de réponse car ce sera à toi d’y réfléchir :

    Comment peux-tu rester avec une personne qui te met dans un tel état et qui te pousse même à vouloir mettre fin à tes jours ? Est-ce vraiment de l’amour de sa part selon toi ? Si tu avais une fille ou un petit garçon, voudrais-tu qu’il ou qu’elle reste avec une telle personne toxique qui détruit sa vie ? Si ta réponse à cette dernière question est « non ». Pourquoi t’affliges-tu un tel sort dans ce cas ?

    J’espère avoir été assez clair dans ce message ! J’ai envie de t’écrire tellement de choses, t’exprimer mes points de vue etc. Mais ce serait fort long et il faudrait sans doute se connaitre pour se comprendre totalement.

    Mais n’oublie pas que tu es amoureuse ou attachée à une illusion et que s’il t’a choisi c’est que tu es quelqu’un de fantastique avec des qualités incroyables (on peut déjà souligner que la majorité des victimes des PN ont les merveilleuses qualités d’ouverture d’esprit et de tolérance !). Ce qu’il te dit de négatifs n’est que projections de ses propres pensées narcissiques qu’il ne peut accepter. Cela ne te concerne en rien du tout !

    J’espère que tu n’as plus de lien avec ce PN et que tu vis une vie qui te ressemble et qui t’apaise au mieux.

    Bonne soirée !

  147. chris
    Publié dans 24 février 2016 le 17:33

    Bonjour, j’ai bientôt 60 ans et je vie avec un pervers narcissique depuis 6 ans. J’ai décidé de partir en juin et j’ai très peur de sa réaction.
    Chris

  148. Jade123
    Publié dans 21 février 2016 le 21:42

    On s’en sort Naubertin, personnellement aujourd’hui j’ai réussi à me libérer de son emprise – le plus dur c’est sans doute de se défaire avant tout de l’emprise physique. Surtout si vous aves des enfants, il faut maintenant « réorganiser » votre vie en fonction de leur protection.
    Mais vous avez ouvert les yeux, et le plus dur est fait. La détresse que vous pouvez ressentir n’est rien à côté de l’immense libération que vous commencez de connaître. Vous allez vous retrouver vous même, apprendre à vous (ré)aimer, indépendamment de quiconque, et cela n’a pas de prix. On se sent très seule, mais je crois vraiment que cette solitude est un passage obligé et nécessaire pour se recentrer sur soi… Si vous voulez un conseil, quand vous vous sentez mal, seule, déboussolée, sans aucun repère, essayer de voir un peu plus loin que ce sentiment immédiat : votre libération, sans doute l’ouverture à de nouvelles rencontres, plus tard, et à une vie plus simple et plus légère.

    Restez bien lucide, car c’est normal après une rupture avec un pervers N, surtout après des années de mariage, d’avoir le sentiment d’un tremblement de terre sous ses pieds, et d’un anéantissement.
    Ne cherchez pas forcément absolument tout de suite à ce que votre entourage (soeurs, amis, et même votre fille qui est très jeune) vous comprenne. Car ils n’ont que eu l’image que votre couple renvoyait, et pas forcément la réalité de l’intimité… Or cette réalité est très complexe, et joue sur des petits signes. Ce qui est difficile effectivement, c’est de confronter votre prise de conscience avec la réalité extérieure des autres qui ne sont pas encore prêts ou n’ont pas tous les éléments pour comprendre que ce n’était pas du tout vous le problème. Soyez en convaincue, que le problème ne venait pas de vous, et que vous n’êtes pas faible. Au contraire, les PN s’en prennent toujours à des gens forts, au fond (même s’ils ont su voir une petite faille narcissique dans laquelle ils pouvaient s’engouffrer). Sinon il n’y aurait pas de résistance, pas de combat, pas de conquête, et pour eux, ça n’en vaudrait même pas la peine.

    Patience donc ! Et retrouvez vous des petits plaisirs, apprenez à vous chouchouter… Avant les autres, maintenant, ce doit être votre meilleure amie ! Je vous assure qu’on s’en sort, si on le veut vraiment, et qu’un jour, en marchant, on se surprend à ressentir un tout petit bourgeon de plaisir en soi, à l’odeur d’un café, d’une viennoiserie dans la rue, au début du printemps, ou en croisant le regard de quelqu’un de bienveillant. Et la vie recommence… Vous avez le droit d’être heureuse. Confiance.

  149. Mélanie
    Publié dans 12 février 2016 le 10:43

    Tout cela est tellement vrai. J’ai vécu 10 ans avec un PN et cela fait un ans que il m’a laissé avec nos deux enfants dans la misère , le doute et surtout ce mal être car quand on ouvre les yeux il est très dur d’accepter la réalité et les horreurs qu on a subi . Le pire c’est que quand on a un enfant il cherche meme séparé à vous détruire et à vous manipuler .Le plus dur c’est d’admettre que cette personne que vous avez aimé peut vouloir vous faire tant souffrir . Heureusement que je suis bien entouré car il est très dur de se relever . Bref il faut vraiment s’éloigner et se protéger sous peine de finir fou ou malade . Ce qui est sûr c’est que le chemin est long et demande beaucoup de force .Merci pour toutes ces infos car il est dur d’en parler car sa parait irréelle a beaucoup de personnes . Merci

  150. NAUBERTIN
    Publié dans 8 février 2016 le 11:17

    bonjour
    ce matin je cherche un site pour communiquer avec des victimes comme moi, j’ai lu les témoignages et le tien me fait penser à moi. J’ai quitté mon mari PN depuis un mois après 23 ans de vie commune et deux enfants. Si je cherche à communiquer c’est que je me sens très seule, pas comprise du tout même pas par ma famille. Mes soeurs pensent que je suis une personne fragile, influençable, pas forte… j’ai l’impression qu’elle pensent que c’est moi le problème.. et comparent le comportement PN de mon mari aux comportements communs de tous les hommes… donc elles se disent que ce que j’ai vécu et plus supporté, elles, elles le supportent ! Je pensais aller mieux une fois partie, c’est pire… j’ai un chagrin et une peine immenses, je n’arrive pas à me reconstruire et à souffler… comme je me l’imaginais. Je suis partie pour sauver ma peau et mon dernier fils (15 ans) de l’emprise destructrice de mon mari. J’ai du faire suivre mon fils par une psychologue, c’est elle qui m’a ouvert les yeux et conseillé de partir vite pour protéger mon fils qui n’arrivait pas à grandir, pas à se construire… Aujourd’hui je suis seule et .. totalement perdue, sans aucun repère et complètement désorientée… C’est si dur de tout quitter, de tout laisser et de se retrouver complètement seule, incomprise… Je n’ai pas les moyens de me faire suivre par un psychologue… Et vous, comment allez vous aujourd’hui ?

  151. elo89
    Publié dans 26 janvier 2016 le 15:41

    Hello.. Je ne sais pas trop si c’est une bonne idée de témoigner ici.. Sûrement que je cherche un peu d’aide que je ne trouve pas ailleurs. J’aimerais vraiment discuter avec quelqu’un qui pourrait me comprendre..

    Je me sens en mode survie depuis quelques temps… Comment faire pour relativiser ?

    C’est un peu difficile pour moi de tout coucher sur du papier (et tout décousu).. Mais j’ai pris conscience que dans ma vie, je suis très mal entourée.

    Je sais depuis quelques mois que j’ai été en couple avec un « pervers narcissique ».. Et pourtant, lorsqu’il revient, j’ai toujours une minuscule lueur d’espoir. Cette lueur me tue au quotidien. Je le compare à mon père en me disant que ce dernier est bien pire que lui… Cela me paraît tellement horrible que j’ai du mal à me dire que c’est réel.

    Mon père m’a toujours rabaissée. Avec mon frère j’ai toujours entendu « vous n’êtes pas capable de.. », « vous êtes bons à rien ». J’ai mis 9ans à (presque) finir mon parcours scolaire.. J’ai toujours voulu être avocate mais cela me paraissait tellement impossible, parfois, malgré mon acharnement.
    C’est encore plus difficile depuis que j’ai la sclérose en plaques.
    Je suis d’ailleurs convaincue qu’il peut y avoir un lien entre la violence psychologique et les poussées de SEP mais ça, personne ne veut l’entendre..

    J’ai connu mon ex (également PN) il y a 4 ans.. ce fut d’abord une relation très intense mais très brève… Car du jour du lendemain, après quelques semaines, il est venu me dire en face « non je ne resterai pas. Je ne suis pas amoureux, je n’ai jamais rien ressenti pour toi.. ». Je m’étais dit que c’est la pire des ordures, mais qu’il méritait pas plus d’attention queça.

    Puis j’ai été harcelée par sms, réseaux sociaux, etc… toujours au moment de mes examens.. des « blagues » salaces… puis j’ai coupé les ponts.

    Il y a un an, il a appris pour ma maladie… et sans jamais me demander pardon, mais en ayant l’air gentil et sincère.. je me suis dit que pour me rendre visite à l’hôpital, il ne devait pas être si crapuleux que ça.. d’autant plus qu’il est médecin.. Eh oui, je suis naïve et idéaliste.
    Puis, il a marqué le coup.. Il m’a présenté à toute sa famille lors du mariage de son frère. Comment croire qu’il était encore mal intentionné? Nous nous sommes remis ensemble et tout allait super bien. Sa famille, a priori spéciale, m’appréciait beaucoup… Jusqu’à ce qu’ils apprennent pour ma maladie. Ca les a dérangé et quelques jours plus tard, « je ne t’ai jamais aimé, je n’ai jamais rien ressenti pour toi, je me suis emmerdé avec toi (… ) ».

    A chaque fois que je coupe les ponts, il trouve un moyen pour me contacter, me rendre folle… il y a quelques temps c’était des appels masqués, des blagues par téléphone concluant par un « je te retrouverai ». Je n’étais pas sûre que c’était lui.. Il est encore revenu me parler pendant mes examens. Il ne me souhaitait que du positif… Et j’ai même cru que la rupture.. c’était pas lui.. que c’était ses parents qui voulaient ça, que puisqu’il doit faire une spécialisation à l’autre bout de la Belgique, ça aurait été simplement trop compliqué.

    Puis Mr. Hyde est revenu.. « c’était juste pour prendre de tes nouvelles, va pas chercher plus loin ! 😉 ». Je n’aurai donc jamais un peu de reconnaissance, un simple.. pardon.

    J’ai tellement accepté l’inacceptable, besoin d’avoir foi en l’homme (mon éducation chrétienne peut être ?) que je ne sais pas si je pourrai changer un jour.
    Comment faire pour changer ? quel genre de travail faut-il entreprendre ? je vois un psychiatre, mais ça ne m’aide pas toujours…

    Merci d’avance.

  152. Lolo59600
    Publié dans 14 janvier 2016 le 07:13

    Je me retrouve dans ta discussion manon c est dingues le nombre de pn qui doit y avoir sur cette terre comment peuvent t il devenir pn ?ques ce qui les a poussé a devenir comme ca?j essais parfois de comprendre en essayant de savoir si c est pas du a un traumatisme dans son enfance ou autre mais je me rend bien compte mtn en vous lisant que c est juste lui qui et malade et pas moi (oui car je croyer vraiment que c ete moi la folle) il me traiter de gamine car g 24 ans il remetter tjr les fautes sur moi que j ete trop jalouse et se faisait passer pour une victime devant les gens en disant c est moi qui les tromper c est moi la menteuse la sa***pe la p**e que jaime la b**e alors que c ete tout le contraire et apres deux ans de vie commune j ai préféré le quitter car il me détruisez psychologiquement et je pensé en etre debarasser definitivement mais a chaque fois il revient pretextant que sa fille a besoin de son pere (oui jai oublier de preciser que g eu un bb avec)et ca fut une chaine sans fin aujourd’hui les gens essayent de me provoquer un déclic pour me detacher de lui car au fond je l aime tjr mais je sais que notre relation ne mènera a rien alors quand j essai de m en éloigné meme si c dur et que le manque et la c est lui qui revient a la charge en me faisant croire quil va changer mais je n y crois plus car un pn ne changera jamais il empire

  153. Mouadib
    Publié dans 11 janvier 2016 le 10:03

    Contrairement à toi, je n’ai pas claqué la porte… Je suis restée. 4 ans.
    Jusqu’à ce qu’une ambulance m’en face sortir. 10 jours de coma. 3 mois de rééducation physique. 2 ans de reconstruction, encore en cours.
    Tu as été plus maligne que moi. Ton intuition t’as sauvée. je pourrais t’écrire un roman sur ce à quoi tu as échappé.
    Je redeviens la femme que j’étais « avant » petit à petit, au jour le jour. Il m’a fallu deux ans.
    Fais un tout petit pas… Puis encore un tout petit pas. Puis un encore et encore et encore… Tu y arriveras. C’est difficile mais POSSIBLE, FAISABLE…
    Des amis, tu t’en referas. Aimer, tu réapprendras, tu trouveras quelqu’un qui te montrera que c’est possible.

  154. liberté
    Publié dans 9 janvier 2016 le 14:36

    pars manon, c’est la seule solution
    avant que cela te détruise entièrement

  155. Jade123
    Publié dans 8 janvier 2016 le 22:53

    Bonsoir Manon-663,
    J’ai lu ton témoignage et je suis très touchée par la justesse de tous tes mots, c’est fou de voir à quel point les profils de PN se ressemblent… J’ai vécu à peu de choses près tout ce que tu as vécu : je suis restée deux ans avec un PN et depuis quelques mois, après de nombreuses tentatives vaines (il me poussait à bout jusqu’à ce que je cède et me remette avec lui), j’ai réussi à le quitter définitivement, sans le voir. Le secret : la fuite. Malheureusement il continue le harcèlement (vient toutes les nuits à mon domicile, rôde à côté). Mais je tiens bon et je suis entourée.

    As-tu des amis, de la famille, un entourage qui serait prêt à t’aider ? Je dirais que les deux choses les plus dures pour quitter un PN sont : 1/ s’arracher à la dépendance affective et au manque qu’ils ont réussi à créer ou agrandir en toi, en se faisant passer pour les seuls capables de le combler, 2/ les fuir, parce qu’ils ne lâchent pas leur proie et la harcèlent sans aucun scrupule. On ne se demande plus : pourquoi je l’ai aimé ? mais comment je peux faire pour m’en débarrasser ?

    Courage Manon, car c’est bel et bien ta liberté que tu récupères quand tu le quittes. Sache que la douleur immense et le manque horrible que tu ressens à l’idée de ne plus l’avoir dans ta vie n’est rien à côté de la joie et du bien être que tu ressens quand tu en es libérée. Pendant quelques temps tu te sens vide, apathique, sans plus d’énergie, peut être déprimée. Même, tu te dis : jamais plus ce ne sera aussi bien sexuellement que ca l’était avec lui. Mais en réalité tu es juste en veille, en repos, tu récupères les forces qu’on t’a vampirisées : ce n’est que le temps de réaliser le choc et le danger (de mort) dans lequel tu étais. Car les PN sont des serial killer psychologiques. Et ton corps, ton désir, ta sexualité ? Tu réapprendras à prendre du plaisir avec quelqu’un de sain, parce qu’avec quelqu’un de sain (et qui te veut réellement du bien), ca peut être aussi génial. C’est toi qui décides. C’est en ton pouvoir, c’est ton corps.

    Essaie avec ta psychiatre de chercher au fond de toi pourquoi cet homme a cette emprise sur toi, et tu trouveras sans doute une faille, qui remonte à l’enfance, dans laquelle il s’est engouffrée. Mais j’ai lu ton témoignage, et ta lucidité, ta remise en question montre que tu n’es pas du tout hystérique/folle/depressive de nature/etc… (identification projective) mais que tu es juste à bout et manipulée par lui. Le problème ne vient pas de toi. Ton seul vrai problème : ne pas assez t’écouter et ne pas assez te respecter.

    N’oublie pas que les PN ne s’attachent qu’à des gens riches intérieurement, et forts, suffisamment forts pour leur résister et pour leur donner l’illusion qu’ils ne sont pas des dominateurs écrasants. Donc tu es sans doute une personne très riche et très forte. Rappelle toi en quand tu es mal. Et n’hésite pas à m’écrire si tu en as besoin.

    On s’en sort : au prix de beaucoup d’énergie, mais je t’assure qu’on en ressort plus fort. On perd ses illusions, mais seulement ses illusions dangereuses. Le reste ? On se retrouve petit à petit, on renoue avec la simplicité de la vie quotidienne, et surtout, la moindre gentillesse extérieure prend tout son sens.

    Un jour tu te rendras compte de la folie dans laquelle tu as été, et tu te demanderas comment tu as pu te faire subir tout cela. Courage Manon ! La TS n’est pas une solution ! Tu lui fais trop plaisir, tu rends réel ce qu’il t’avait fait en te mettant les mains autour du cou. Et il y a sans doute plein de gens qui t’aiment autour de toi. Et la première personne qui doit t’aimer plus que tout : toi même, et personne d’autre.

  156. Jade123
    Publié dans 8 janvier 2016 le 22:48

    Bonsoir Manon-663,
    J’ai lu ton témoignage et je suis très touchée par la justesse de tous tes mots, c’est fou de voir à quel point les profils de PN se ressemblent… J’ai vécu à peu de choses près tout ce que tu as vécu : je suis restée deux ans avec un PN et depuis quelques mois, après de nombreuses tentatives vaines (il me poussait à bout jusqu’à ce que je cède et me remette avec lui), j’ai réussi à le quitter définitivement, sans le voir. Le secret : la fuite. Malheureusement il continue le harcèlement (vient toutes les nuits à mon domicile, rôde à côté). Mais je tiens bon et je suis entourée.

    As-tu des amis, de la famille, un entourage qui serait prêt à t’aider ? Je dirais que les deux choses les plus dures pour quitter un PN sont : 1/ s’arracher à la dépendance affective et au manque qu’ils ont réussi à créer ou agrandir en toi, en se faisant passer pour les seuls capables de le combler, 2/ les fuir, parce qu’ils ne lâchent pas leur proie et la harcèlent sans aucun scrupule. On ne se demande plus : pourquoi je l’ai aimé ? mais comment je peux faire pour m’en débarrasser ?

    Courage Manon, car c’est bel et bien ta liberté que tu récupères quand tu le quittes. Sache que la douleur immense et le manque horrible que tu ressens à l’idée de ne plus l’avoir dans ta vie n’est rien à côté de la joie et du bien être que tu ressens quand tu en es libérée. Pendant quelques temps tu te sens vide, apathique, sans plus d’énergie, peut être déprimée. Même, tu te dis : jamais plus ce ne sera aussi bien sexuellement que ca l’était avec lui. Mais en réalité tu es juste en veille, en repos, tu récupères les forces qu’on t’a vampirisées : ce n’est que le temps de réaliser le choc et le danger (de mort) dans lequel tu étais. Car les PN sont des serial killer psychologiques. Et ton corps, ton désir, ta sexualité ? Tu réapprendras à prendre du plaisir avec quelqu’un de sain, parce qu’avec quelqu’un de sain (et qui te veut réellement du bien), ca peut être aussi génial. C’est toi qui décides. C’est en ton pouvoir, c’est ton corps.

    Essaie avec ta psychiatre de chercher au fond de toi pourquoi cet homme a cette emprise sur toi, et tu trouveras sans doute une faille, qui remonte à l’enfance, dans laquelle il s’est engouffrée. Mais j’ai lu ton témoignage, et ta lucidité, ta remise en question montre que tu n’es pas du tout hystérique/folle/depressive de nature/etc… (identification projective) mais que tu es juste à bout et manipulée par lui. Le problème ne vient pas de toi. Ton seul vrai problème : ne pas assez t’écouter et ne pas assez te respecter.

    N’oublie pas que les PN ne s’attachent qu’à des gens riches intérieurement, et forts, suffisamment forts pour leur résister et pour leur donner l’illusion qu’ils ne sont pas des dominateurs écrasants. Donc tu es sans doute une personne très riche et très forte. Rappelle toi en quand tu es mal. Et n’hésite pas à m’écrire si tu en as besoin.

    On s’en sort : au prix de beaucoup d’énergie, mais je t’assure qu’on en ressort plus fort. On perd ses illusions, mais seulement ses illusions dangereuses. Le reste ? On se retrouve petit à petit, on renoue avec la simplicité de la vie quotidienne, et surtout, la moindre gentillesse extérieure prend tout son sens.

    Un jour tu te rendras compte de la folie dans laquelle tu as été, et tu te demanderas comment tu as pu te faire subir tout cela. Courage Manon ! La TS n’est pas une solution ! Tu lui fais trop plaisir, tu rends réel ce qu’il t’avait fait en te mettant les mains autour du cou. Et il y a sans doute plein de gens qui t’aiment autour de toi. Et la première personne qui doit t’aimer plus que tout : toi même, et personne d’autre.

  157. Mimi
    Publié dans 8 janvier 2016 le 00:14

    bonjour,
    j’ai rencontré mon PN il y a 2ans et demi, je venais d’emménager et c était mon voisin,j’étais en couple à ce moment là mon ami venait le soir.j’avais remarqué qu’il me regardait sans cesse quand jetais dans mon jardin, puis un jour, il a insisté pour venir me parler, j’ai fini par accepter, finalement petit à petit je me sentais bien a son contact et je ne me méfiais pas puisqu’il était en couple, sauf qu un jour en partant de chez moi il m’a embrassé et j’ai quitté mon ami pour lui et lui sa copine qu’il venait de rencontrer sur un site de rencontre.Du jour ou j’étais disponible pour lui mon cauchemar a commencé, mais j’étais tombé amoureuse,insultes reproches menaces infidélités et violence physique.Il était alcoolique et parfois il jouait avec son arme chargée en me regardant, il est policier donc il rentrait tous les soirs avec son arme;mon ex était métisse et il disait que le simple fait de me toucher le degoutait parce quun étranger l’avait fait avant lui,tout était reproche que ce soit le repas ou un ami qui m’envoyait un sms pour prendre des nouvelles,il a fallu que je fasse le vide dans mes amis, il critiquait ma famille, dès que je m’absentais il allait sur des sites pornographiques regarder des scènes qui ne faisaient pas partie de la normalité, d’ailleurs ses demandes étaient souvent dégradantes, et il desirait ensuite les répéter.Si je demandais pour sortir avec une copine cétait parce que je voulais me faire « … » dans les toilettes par des hommes, il hurlait presque tous les soirs pour une notification de belote sur Facebook et j’étais la pire des femmes, un soir il a tenté de m’étrangler je n’arrivais plus a respirer j’ai du lui mettre une claque pour qu’il lache, et finalement il m’a jeté dehors avec mes affaires et mon sac à main qu’il a vidé dans les buissons.Si je faisais une erreur, un mensonge pour éviter une crise j’etais telle une meurtriere il me disait que j’étais en conditionnelle et que je devais être honnête et irréprochable.un jour je me suis inscrite après une énième rupture sur un site de rencontre pour me faire des amis je n’etais pas dans l’optique de le remplacer mais d avoir de nouveaux amis qu’il supporterait, ça ma valu des scènes à répétition d’etre jetée au sol, injuriée, puis il ma dit que je devais accepter les conséquences les doutes et sa suspicion légitime, alors que lui était inscrit et communiquait avec des femmes, il m’a trompé a plusieurs reprises des le lendemain d’une séparation puis me disait de mettre mes boules quies puisque je vivais juste en dessous de son appartement;ma meilleure amie m’a dit que j étais une cruche de supporter cela mais je me sentais dépendante,j’étais devenue une femme que je ne reconnaissais pas il avait vampirisé mes sentiments mon sourire ma joie de vivre…J étais devenue humilié dépressive je me sentais mal, j’avais perdue confiance en moi et par dessus tout mes idées suicidaires étaient quotidiennes,après ses infidélités j’ai contracté 2 mst et lorsque je devais voir un gyneco il me faisait des scènes. il me mentait quotidiennement mais me regardait fièrement en disant qu’il était droit dans ses bottes, il ma quitté pour sa secrétaire , j’ai eu cette femme au téléphone et en 2 semaines il lui avait parlé mariage achat dune maison , tous nos projets étaient les mêmes avec elle, puis il est revenu et après chaque infidélité j étais encore plus mal. Jai vécu dans la culpabilité de tout même d’oublier de lui dire ce que m’avait dit le médecin était une faute grave ça voulait dire que j’avais un jardin secret ou un champ comme il disait. IL y a un mois j’ai décidé après une nouvelle rupture, il me mettait a la porte toutes les semaines, de subir une réduction mammaire et l’ablation d’un adenofibrome, ça ma valu des sms assassins puis le lendemain il ma dit que jetais femme de sa vie qu’il voulait m’épouser et juste après l’opération que j’étais morte sur cette table parce que des médecins et infirmiers ont vu ma poitrine et quelques jours après il débutait une nouvelle histoire avec une collègue de travail. aujourd’hui je tente de me reconstruire j’ai vécu tant de scènes violentes, jetée a terre ou dans les murs, quand ce n était pas mon téléphone qu’il me lançait,ses paroles déconcertantes,il disait qu’il m aimait et qq heures après stop et fin de notre relation, bonne continuation adieu je ne veux plus entendre parler de toi, tu es détestable,puis il communiquait avec d’autres femmes toujours ce besoin de séduire d’être habillé avec des marques.je n’en sors pas indemne quand je lui disais que j’avais idées suicidaires il restait impassible comme si son but final était ma mise à mort;
    -un homme aux deux visages drôle et gentil au travail et ignoble à la maison , en qq minutes la situation dérapait pour un mot de travers.
    -Le mensonge quotidien même acculé il niait vérité que je connaissais , j’avais accès à ses factures de téléphone
    -j étais la personne qui faisait tout échouer de part mes erreurs à répétition
    -il ny avait que lui de bien si il se promenait quotidiennement sur le temps de son travail avec les voitures de service c’était parce qu’il travaillait mieux que les autres
    -la sexualité deviante, il ne tenait pas compte de mes envies il n’y avait que lui et son propre plaisir
    -il me blamait sans cesse pour ses propres fautes, il faisait ce qu’il m interdisait de faire
    -la violence physique même quand il est devenu sobre a continué et il disait que j’étais responsable de son impulsivité que je le poussais a bout et que j’étais une provocatrice et une allumeuse
    -il ma ecarté de mes amis et de ma famille j étais seule face à ma détresse
    – il était froid insensible sans montrer ses sentiments sans jamais craquer
    -il était sadique il jouait constamment sur mes sentiments à me jeter et me reprendre sans cesse
    …il y a tant de choses a rajouter il n y a pas un mois que nous sommes séparés il vit depuis avec sa nouvelle rencontre, je tente de me reconstruire par une thérapie mais c’est très difficile il m’a brisé anéanti je me sens nulle et dépendante de mon bourreau pourtant je pense que je vais relever la tête, nous méritons mieux qu’une relation ou l on se démène pour que cela fonctionne sans jamais y parvenir parce qu’il ne prenne pas conscience du mal qu ‘ils font ils sont dans le déni et cherche à tout prix de nouvelles victimes qui alimenteront leur coque vide, bon courage a tout le monde bonne guérison et je crois en mon fort intérieur qu’il reste des hommes capables de nous aimer telle que nous sommes aimantes et genereuses. il y’a qq semaines je voulais mourir mon monde s’effondrait aujourd’hui je reste malheureuse de la femme ou plutôt de la proie qu’il a choisi;c’est une relation qui ma sali il en a parlé a tous ses collègues policiers en me faisant passer pour la mechante mais je sais ce que je vaux et le bonheur que j’ai donné ;courage ce qui ne tue pas nous rend plus fort

  158. Laura
    Publié dans 5 janvier 2016 le 17:04

    Bonjour, Comme toi, j’ai été lucide… pendant 5 ans. Ca m’a préservée de ce qu’on appelle « la phase 2 » : dénigrement et comportement violent ou destructeur à mon égard. On reste pour les bonnes choses, on se dit qu’on contrôle, et qu’on se protège car on voit le bug ici et là. Mais un pervers reste un pervers : il y a les mensonges à répétition. Tu te fais berner et il/elle ricane sans doute dans ton dos, car au final, TU RESTES ! Donc il/elle garde la main ! Les qualités que tu apprécies énormément sont peut-être feintes : un/e PN reste un/PN encore ici, c’est-à-dire un/e imposteur. Et le jour où elle aura trouvé victime plus facile, elle te larguera d’un coup sans un regret. Là tu vas tomber des nues, car malgré ta lucidité, ça fait mal. Comprendre, après des années de déclarations tronquées (jamais connu ça avant toi ; je ne te tromperai jamais ; après toi, je ne pourrai plus toucher aucune femme,etc… tout le baratin du petit PN quoi !), c’est un choc de le/la voir partir du jour au lendemain. On réalise le temps investi dans une relation fausse, de m…* en quelque sorte. DONC, on est rabaissé, parce qu’au final, avec notre grande lucidité, on s’est prêté à ça !! Et là, ils nous ont eus ! On a baigné dans leur jus de faux-semblants, on est devenu « pratiques » et profiteurs (on a pris ce qui nous intéressait), et ils ont fait exactement ce qui est la caractéristique du PN : nous siphonner de ce qui est honnête, et nous transmettre cette sorte de poison dont ils sont faits. Comme pour les autres victimes, la seule solution, c’est la fuite. Je l’ai compris assez tôt, mais aussi trop tard. Depuis des semaines, je navigue dans le vide, j’ai perdu toute confiance en l’autre, je me sens profondément seule et abandonnée, alors que je l’ai largué dix fois et que j’ai espéré un non retour définitif de sa part. C’est quand il/elle partira que tu réaliseras le travail effectué par ces monstres ! Bonne chance à toi quand-même, et « ne traine pas trop dans cette compagnie-là »…

  159. alexia
    Publié dans 4 janvier 2016 le 01:15

    Je viens d’enlever le passage de la violence physique et de faire un copier coller pour expliquer a des amies ce que j’ai vécu également…
    C’est vrai que c’est extrêmement troublant de voir que presque au mot près j’aurai moi aussi pu raconter cette histoire …

  160. SBM
    Publié dans 1 janvier 2016 le 23:24

    Bonsoir c’est exactement mots pour mots le comportement de mon P.N. Sauf qu’il avait trouvé une nouvelle proie avant que nous partions en vacances et après avoir passé 10 jours avec un homme aimant charmant attentionné etc il m’a dit en quittant l’hôtel c’est fini le 23 novembre il m’a juste demandé de lui laissé une petite porte ouverte et que peut être il reviendrait fin janvier complètement changé je ne m’étais pas rendue compte qu’il était malade et en analysant tous les moments de nos 12 mois de relation ce n’était finalement que tromperie mensonge il etait aussi tres radin pourtant bien dans ses papiers et en plus il n’arrêtait pas de me dire à quel point son ex femme etait dépressive etc et lui etait l’homme à plaindre je passe les détails mais avec le recule je me dis que cette femme a souffert l’enfer durant ses 35 ans de mariage

  161. Manon-633
    Publié dans 26 décembre 2015 le 22:45

    Pour ma part j’en suis toujours au meme points.. Je n’arrive pas à m’en détacher. Les choses sont toujours les mêmes. Des hauts.. Des bas. Hier soir nous avons encore eu une scène violente, je me rappèlerais de ce noël toute ma vie.

  162. Manon-633
    Publié dans 26 décembre 2015 le 22:44

    Vraiment ? Vous avez vécu les mêmes choses ?

  163. Manon-633
    Publié dans 26 décembre 2015 le 22:44

    Je suis toujours au même point aujourd’hui. Des hauts, des bas. Je n’arrive pas à partir c’est plus fort que moi. Je me fais suivre régulière par une psychiatre depuis ma TS.. Cela m’aide mais sans plus. Lorsque je lui ai raconter ma relation elle a tout de suite établi son profil : cest un pervers narcissique..
    C’est difficile, je ne sais plus vraiment à quoi m’accrocher aujourd’hui. Je me demande souvent pourquoi je reste, c’est compliquer dans ma tête c’est confu…

  164. Méli Mélo
    Publié dans 26 décembre 2015 le 22:36

    Je suis comme toi je sens ton désespoir et jai une amie qui vie la mm chose que moi au mm moment et c sa qui me donne de la force car elle me redonne le morale quand sa ne va pas et inversement. Moi je suis là pour toi si tu le désir. C important d’avoir quelqu’un à qui parler dans c moment la!

  165. Méli Mélo
    Publié dans 26 décembre 2015 le 22:36

    Bonsoir Alex, et bien je suis dans le mm cas que toi je me suis fait manipulé depuis 15 ans par mon PN. Et je suis marier depuis 5 ans je viens d’avoir 30 ans et je me suis dit c le moment de tourner la page. Jai entamée la procédure de divorce et bien évidemment il ne relance pas notre avocat car il souhaite vendre la maison ( que l’on a fait construire il u a 3 ans ) car il souhaite  » m’en tubé  » avec l’argent car pour lui je ne suis qu’une m*rde car je n’est pas travailler car ma petite était malade il fallait que je m’occupe d’elle, il m’a choisi partis c nombreuses prétendante car a l’époque je gagnai très bien ma vie et il c mis à travailler avec moi pour comme il le disait construire un belle avenir ( prendre ma paye entière tout les mois et les mettre sur son compte pendant que mr jouait au chevaux et autre ) lui aussi change de travail comme de chemise et lui ne comprend pas pourquoi je ne fait pas la mm. je suis à mitant et je ne rapporte plus assez d’argent alors il me rabaisse et me dit que je devrai m’estimer heureuse qu’il ne me face pas de facture sur ce que j’ai consommé. Il est absent ne me touche plus depuis 2 ans car tout plaisir quelle quil sois met interdit, je pleurais pour lui demander au moin un câlin et il me regardait avec un sourire et me disait  » tu chiale encore pffff si tu savais comme je m’en bas les *ouilles » et j’était au bort du gouffre j’avais beau tout faire pour quil m’aime mais rien y faisait il n’était pas la ni pour moi et ma fille qui aparament est l’amour de sa vie mais on ne peut pas faire sa quand on aime car il ne s’en préoccupe vraiment pas . Et j’ai découvert que dans mon dos il claquait tout notre argent en commun , moi qui avait décider de partir et la moi je suis s’en un ron alors la jai peter un câble et je reste sur mes position .
    Un conseil caresse le PN dans le sens du poils toi manipule le aussi gentillement pour qui pence que tu est bête et stupide et par sur la pointe des pieds lui ou elle est persuadé que tu n’arrivera rien! Mais tu y arrivera ! Pence a ta prochaine vie sans elle ce sera beau et surtout tu aura de l’aire car on a l’impression d’étouffer ! Ma fille me pousse à regarder le ciel et voir comme il fera beau demain . J’aimerais toujours mon mari car il arrive toujours a faire que on les aime mais c n’est plus possible. C vitale pour nous car on meurt a petit feu. Moi j’ai maigris il me dit que je suis moche et pourtant avant j’était beaucoup complimenté et heureusement que jai ma famille et le peut d’amie qui me reste pour me prouver que je suis la meilleur ! Et je doit retrouver ma joie de vivre pour ma petite fille d’amour . Quand je ferme les yeux je me voie au chaud dans mon petit appartement avec ma fille et mes amies et mes sorties. Enfin je vais revivre. Sens lui malheureusement mais on ne les changera jamais . Et je referais ma vie je l’espère avec une personne normale.
    Demande lui ta part sur la maison et non pas le terrain car il lui appartient et sa les PN son a fond sur l’argent donc ne la contrarie pas. Moi je vais sûrement m’assoir sur 50 000€ mais je m’en fou royalement du moment que jai la PAIX ! Et dit toi une chose il ne nous aime pas il on juste besoin de nous pour nous écraser afin de ce voir fort ! Et quand tu ne sera plus ils auront un grand vide car malgré tout il on besoin de nous pour exister alors part et vie ta vie sois heureux et je pence que la elle en souffrira de te voir bien ! Les PN aboie beaucoup et ne font pas grand chose, leurs m’enace n’aboutissent a rien c juste pour impressionner ! N’est pas peur je suis comme toi mais moi je la je pas le morceau, il me la fait a l’envers soit … C dans cette vie que l’on paye et elle payera l’addition comme tout le monde!
    Comme dit ma grand mère lol la vie est une m*rde et on s’en tape une tranche tout les matins!
    Mais bientôt sa sera à son tour 😉 garde la pêche et baisse pas les bras sa va aller!

  166. Vava Dada
    Publié dans 25 décembre 2015 le 02:29

    J’ai l’impression que tu racontes mon histoire c’est troublant…

  167. Shera
    Publié dans 13 décembre 2015 le 02:06

    Bonjour Manon, je voulais juste te dire que j’ai vécu une histoire très similaire avec un homme. J’en sors tout juste, sa fait un mois qu’il est sorti de ma vie donc je te comprends…. Il m’a fait vivre des moments horrible et d’autres magnifiques… Je n’arrive pas à l’oublier je ne vis plus, je survie pour le petit bout de chou que j’ai eu avec lui donc c’est de la torture mais j’ai eu le courage de partir pour mon fils et de porter plainte pour violences conjugale… Il m’a fait perdre la raison parfois j’ai l’impression d’être morte intérieurement mais il faut avancer ils ne changeront jamais c’est toujours nous les coupables à leurs yeuxt il faut te battre, te délivrer, ne le laisse pas te prendre ton âme et ta jeunesse… Si tu veux discuter je suis la…

  168. jysais
    Publié dans 13 décembre 2015 le 00:34

    Bonjour, je suis avec une PN depuis un an et demi. Je connais son profil depuis presque 10 mois. Aujourd’hui, je gère à peu prés cette femme. Mais il m’a fallut du temps, et l’aide d’un psy et des amis victimes de PN pour trouver la méthode. Avant de prendre conscience de cette noirceur, j’ai eu moi aussi tous les symptômes que décrivent les victimes. Jusqu’à avoir envie de me suicider, tellement la peur de la perdre m’était insupportable. Mon ex, la mère de ma fille, a été un incroyable soutien, jusqu’à m’héberger un soir lors de ma dépression qui a duré une bonne semaine avant de découvrir pourquoi j’allais si mal. Mon conseil, si vous souhaitez persévérer, il faut se dire que eux, sont beaucoup plus accros que nous. Leur peur de l’abandon, de perdre leur proie, leur est insupportable. Il ne faut donc pas craindre leurs menaces de séparation. Il y a donc une bonne marge de manœuvre, car leur sensation d’être les maitres du monde les rends très faciles à flouer. Ils sont tellement sûr d’eux, qu’ils ne peuvent imaginer qu’on les démasque dans leurs fonctionnement. J’ai la chance d’avoir moi même un profil proche du leur, excepté leur perversité. J’aime cette femme car elle a des qualités importantes qui me conviennent. Mais la facture est lourde, et je sais que ça ne changera pas, et qu’un jour je la quitterai . Le plus important pour « tenir », ou s’en sortir, c’est de s’entourer d’amis, de sa famille, éventuellement d’un professionnel et d’en parler. N’hésitez pas à séduire ou vous laisser séduire par d’autres personnes, franchement, ça aide. La clef de voute de votre édifice mental, c’est l’estime de vous, c’est ce qu’ils ou elles s’acharne à détruire. Il faut la préserver, ou la regagner lors de la séparation avec un ou une PN. Ils sont bien plus nombreux que ce qu’en disent les chiffres. Ma relation avec cette femme m’a fait grandir sur le plan psychologique, car le combat que je mène, car il s’agit bien d’une lutte de pouvoir, m’oblige à progresser. Je pense que beaucoup de ceux qui liront mon message se demanderont pourquoi je reste avec cette femme…Elle a des qualités que j’apprécie énormément. Et tant que je passerai plus de bons moments que de mauvais, je resterai avec elle…Mais je suis lucide !!!

  169. Choisel
    Publié dans 12 décembre 2015 le 17:07

    Sois forte … Ne retourne jamais àvec…
    J’ai tenu 21 àns. Et mis 5 àns a partir car je pensais à mes filles.
    Tu ne peux rien contre eux ils sont fort ,une intelligence extrême et toujours d’avance sur toi…
    Je suis parti juste à temps .. Au bord du gouffre parfois je me demande comment j’ai fais .. Tout ce que tu mets je l’ai connu. ..
    Aujourd’hui après deux ans je vie beaucoup mieux, la reconstruction est nécessaire ..une chose de bien dans tout cela c’est que les PN on les sents rapidement…
    Courage à toi et prends soin de toi àvec psychiatre. Et autre. Tu dois parler et te faire aider. Seul tu n’y arrivera pas.

  170. Manon2512
    Publié dans 12 décembre 2015 le 15:34

    Fuis.

  171. Jvaispasmettremonnomtesfou:P
    Publié dans 1 décembre 2015 le 15:56

    Après cinq ans de questions sans réponses, de pourquoi sont-ils comme ça, que puis-je faire pour les aider, ce n’est pas humainement possible d’agir de cette manière il doit y avoir une solution, au moins une raison. J’ai enfin trouver un nom pour qualifier ces personnes, et une réponse, IL N’Y A PAS DE RAISON à ces agissements et c’est une réelle pathologie (enfin, je crois?), et non finalement je ne suis pas folle ! (malgré les tentatives répétées et désespérées de me le faire croire).
    Alors voila, j’ai 20 ans, il y a 5 ans ma mère s’est séparée de mon père et à rencontré un homme, charmant, intéressé, intéressant, passionné, par la musique, les voyages, le sport doté d’un excellent humour. Moi même, les relations avec mon père étant quelque peu compliquées je suis tombée sous son charme. Il me complimentait -je n’avais pas confiance en moi- me disait que j’étais drôle, belle, que je devrais faire du théâtre ou devenir comédienne. J’étais heureuse pour ma mère car je la voyais heureuse, renaître, prendre confiance en elle, passionnée elle aussi comme si elle avait de nouveau 15 ans. Cela a duré un an (pas tout à fait), puis il a commencé à critiqué quelques aspects de ma vie, la fréquence à laquelle je voyais mon copain, le choix de mes études, ma façon d’étudier, ma façon de communiquer, à peu près tout en fait. Il est allé jusqu’à dire que je manipulais ma mère avec mes larmes afin d’obtenir ce que je voulais, que j’étais comme lui, que je manipulais tout le monde. Jusqu’au jour où j’ai définitivement arrêté de pleurer, ou j’ai abandonnée toute tentative de réel dialogue avec ma mère car, peur de me tromper, peur de manipuler, peur d’être quelqu’un de mauvais et d’avoir tord. Je passe les anniversaires gâchés (le mien, celui de ça propre fille, les Noël) (mais on met tout ça sur le compte de l’alcool évidemment- l’alcool doit amplifier le « coté » pervers narcissique non? Car c’est vrai que c’est x12)
    Aujourd’hui avec lui j’en suis ici, mais à présent je suis (quasi) consciente du mal, je suis consciente de ne pas être en tord. Le problème reste, comment faire ouvrir les yeux de ma mère sans la tuer de douleur (étant donnée le mal que ça m’a fait je n’ose imaginer ce qu’elle va ressentir…)
    Mais évidemment ce n’est pas tout.. Il y a deux ans de cela j’ai rencontré une fille à l’université, extravertie, exubérante, une « mauvaise fréquentation » dirait-on. Le genre de personne vers qui en temps normal je ne me tournerais pas. Nous avons un peu parlé, et fait quelques soirées ensemble, puis je suis allée chez elle, et là j’ai vu ce que je cherchais chez elle; de l’humanité, elle jouait de la guitare, du piano, chantait extrêmement bien. Je me suis dit: « quelqu’un qui joue de la musique ne peut pas être aussi insensible ce n’est pas possible » DONC je m’y suis interessée plus comme à un cas que comme à une amie (en même temps je cherche bien mon malheur hein.. Sauf que petit à petit je me suis vraiment attachée à elle). Je pensais qu’elle mentait quand elle racontait sa vie passée mais non, j’avais les preuves de toutes ses réussites. Partagée entre admiration et séduction j’ai voulu en savoir plus, pourquoi était-elle si désagréable avec le monde entier, pourquoi d’une autre manière avec moi. Même sentiment, je me suis sentie importante, utile. Je lui ai accordé du temps, beaucoup de temps, mais toujours un peu sur la réserve, sans m’ouvrir réellement. Bien que qu’à l’heure actuelle, après deux ans, elle sait qui je suis, elle connait mes réactions. Moi non.
    Elle aussi, elle puise mon énergie, j’accepte tout aveuglément, j’ai pensé en être tombé amoureuse au final ça va bien au-delà de ça. Elle m’a fait perdre mes repères, remettre absolument tout en question. Toujours en me caressant dans le sens du poil. Avec du recul je me dis que je suis peut-être allé vers elle car inconsciemment j’ai du voir des similitudes avec le copain de ma mère et je voulais certainement comprendre ce qu’il se passait chez moi (auto-psychanalyse activée!! ^^)
    Aujourd’hui j’en suis là aussi, a essayer de ne plus lui parler, je suis allé dans un autre pays (heureusement c’est ici que j’ai découvert ce qu’ils étaient, sans ça je ne le saurais peut-être pas, vu le temps qu’ils demandent, vu qu’ils sont les seules pensées capables de traverser nos esprits. Je rentre en décembre, il faut que je réussisse à ne pas aller la voir.. Et je rentre chez ma mère aussi, donc je vais le voir, et je me demande comment réagir, préférer l’hypocrisie à la franchise devant lui? Surtout, surtout ne pas être atteinte par ses paroles. Accepter le fait qu’ils soient vraiment des pervers narcissiques m’oblige à les déshumaniser, à accepter le fait qu’ils n’éprouvent aucun sentiment.. J’appréhende ces fêtes comme je ne les aient jamais appréhendé, deux pervers narcissiques pour le prix d’un qui dit mieux ?? (petite touche ironique histoire de dédramatiser ;))
    Je suis donc très heureuse d’avoir découvert ça si jeune. J’espère et je prie pour ne plus retomber dans les mailles du filet. Et je vous souhaite à tous de vous en sortir, la vie n’est pas fini, au contraire elle commence à l’instant où vous vous en rendez compte. Même si vous avez l’impression d’avoir perdu du temps, ce n’est pas grave, rien n’est grave et surtout le meilleur reste à venir. Il faut juste agir, je vous en prie agissez ne rester pas dans cet état de solitude, de confusion de dépression ça fait trop mal. Dites le que vous être mal, prenez conscience que vous n’êtes pas seuls, que vous n’êtes pas fou et que vous êtes quelqu’un de bien. Dites vous que si vous vous posez toutes ces questions c’est que vous êtes quelqu’un de bien. Et prenez soin de vous, soyez passionnés et entourés vous des bonnes personnes..
    Je pense aller consulter dès mon retour en France, ce sera une grande première mais si ça peut m’aider… Courage à tous et courage à moi non bon dieu parce que j’ai bien peur que ce ne soit que le début !!!

  172. A
    Publié dans 22 novembre 2015 le 17:19

    J’ai quitté mon ex mari il y a 9 mois , c’était un PN, on est restés 12 ans ensemble, 2 enfants….J’ai vécu la descente au enfer ces 2 dernières années presque 3 en fait….la peur, la persécution, le harcèlement, l’humiliation, la honte, la culpabilité au quotidien…..J’ai tenté à plusieurs reprises d’en parler, médecin, psy……rien, aucune aide….puis le dépôt de plainte pour violences conjuguales, à la gendarmerie on m’écoute et m’envoie dans un centre de soutien de violences aux femmes, on me dit que la loi est là pour me protéger moi et mes enfants…mon ex mari est convoqué 2 mois après, moi je suis terrorisé…finalement plainte classé sans suite! Ensuite , avocate pour divorcer, la premières me traite limite de menteuse et me dit que c’est pas la peine de parler de Violences conjuguales…..aucun soutien, je change d’avocate, celle ci consciente de la gravité de la situation demande un ordre de protection afin que je puisse partir de chez moi et qu’il ne puisse pas m’approcher…je prends mon courage a deux et après une énième menace de mort de sa part, je pars avec mes 2 enfants chez mes parents…2 mois après tribunal pr mon ordre de protection, rejetté, comme tout PN il est très procédurieux et à préparer un dossier béton me fesant passer pour une mère infidèle, menteuse et irresponsable….là je suis anéantie, l’injustice !!! voilà ce que je ressens !!!! Pour trouver un logement pour moi et mes enfants, j’explique ma situation aux agence de logement sociaux, agence immobilière…là encore on me claque la porte au nez brutalement …..j’ai du me battre pour trouver un logement, jy suis depuis 9 mois..résidence sécurisée car je ressens toujours de la peur, bcp de peur….procédure de divorce en cours…il fait tout pour que je perdes tout…mon travail…mes enfants…Il voit mes enfants tous les 15 jours car sa violence à était « classé » Mr n’est pas dangereux puisque j’ai tout inventé….voilà ou jen suis brisée, en mode survie pour mes deux enfants… le terme vampire de l’ame résume parfaitement ….j’en ai plus d’ame…le plus dur c’est que mon entourage qui me soutien bcp pense que maintenant que je suis partie tout va mieux….je me sens incomprise..je souffre….je suis en thérapie depuis 9 mois mais je me sens pas mieux, il ma détruite, brisée, voler mon ame, ma joie de vivre, mes rêves….Tout le monde me dit qu’il faut en parler mais ils comprennent pas le mal que ça fait…..Alors j’essaye ici…au moins c’est Anonyme….

  173. Manon-633
    Publié dans 21 novembre 2015 le 11:26

    J’ai rencontrer mon PN il y a plus d’un an.. Notre relation fu tres rapidement fusionnelle mais également problématique..
    Insultes, violences psychologiques et physique, rabaissements, j’ai mis un an à réalisé que ce n’était pas moi le problème..
    Durant cette année il m’a tout offert, promis monts et merveilles. Cadeaux, voyages, promesses et projets futur. J’étais « la femme de sa vie » il n’avait jamais aimer autant. Il n’avait jamais connu ca. J’étais différente des autres. C’est avec moi qu’il voulait une famille. C’est avec moi qu’il voulait tout, il m’appelais « ma vie d’amour ».. J’ai cru dur comme fer à notre histoire malgré de nombreux épisodes dramatique. Toujours retourner de façon à ce que je culpabilise..
    Crises de nerfs, possessivité extrême, jalousie maladive. Il a refait mon carnet d’adresse (entre réseaux sociaux, répertoire..) si j’avais le malheur de discuter avec un ami qu’il ne connaissait pas de choses banale qu’il pouvait meme lire, j’avais le droit à une scène immense suivit d’une mise en scène pour me quitter. Nous avons vécu plusieurs mois ensemble, il avait son appartement à lui mais vivait dans le mien avec moi. Il a dû faire ses affaires une grosse dizaine de foisen l’espace de 6 mois de vie commune. À chaque fois son jeu fonctionnais, je m’en rendait malade et culpabilisais, m’excuser pour des choses qui au final n’était que le fruit de son imagination. J’allais chez lui, pleurait pendant des heures devant la porte sans qu’il ne veuille m’ouvrir.. A lui implorer son pardon et promettre que je ne recommencerais plus.
    Mais que je ne recommencerais plus quoi finalement ?
    Que je ne verrais plus mes amis ?
    Que je n’irais plus dans un magasin de vêtement sans lui en avoir tenu au courant ?
    Que je ne changerais plus de téléphone portable sans qu’il me l’ai permis ?
    Que je ne mettrais plus de short pour aller travailler l’été en pleine canicule sous 40 degré car sa risquait d’attirer mes collègues ? (Je travaille en tant qu’animatrice pour enfants, j’ai évidement très peu de collègue homme.. Mais ca il ne voulais pas l’entendre)
    Que je n’organiserait plus un barbecue l’été pour une soirée entre ami AVEC LUI inclu ?

    J’ai tellement d’exemple.. D’exemple bête où je me suis soumise à lui et ses idées à en croire que c’est moi qui deconner. Au début de notre relation, je ne le connaissait pas encore tout à fait sous ses jours les plus sombre.. Il m’avait quitter (une de ces nombreuses fois…) je suis sortie en boîte avec mes amis le week-end qui a suivit, j’ai eu le droit à insultes horrible (Sale p*te, de toute façon tu n’ai bonne qu’à ca, j’aurais dû écouter les autres, t’aime ca hein aller faire ta p*te ? Tu m’ecoeur, j’aurais jamais du faire tout ça pour toi.. Tu ne me mérite pas… Etc) suite à tout ca j’ai évidemment quitté la boîte, pour le rejoindre chez lui. Ses yeux me faisait peur, il avait les yeux écarquillés, brillant, pleins de haine.. Il m’a frapper. Donner un coup de tête, ma tête à rebondit sur le mur en béton et je me suis écrouler en larme.. Il m’a relever car nous étions dehors et que je faisait sans doute trop de bruit pour les voisins… M’a insulter et dis de dégager. J’étais folle amoureuse de lui, j’étais prête à accepter toute forme de violence, je ne me rendais pas compte à quel point ce qu’il se passait étais grave.. Je l’ai donc poursuivit et tout ca n’étais que le début. Il m’a pousser violemment contre sa porte, je me suis cognée contre l’interphone de la maison. Nous somme rentrer et je pleurais il me hurler dessus pour que j’arrête.. J’étais allonger, sur son lit, il me tirer par les pieds pour me faire tomber et me faire dégager de chez lui.. Et moi.. Je m’excuser d’être sortie et pleurer de toute mes forces que je l’aimais.
    Il c’était mis à pleurer et me disais « pourquoi tu me fais ca à moi ? Qu’est ce que j’ai fais ? » Le retournement de situation était sa spécialité..
    Suite à tout ca je suis rentrer chez moi, pas d’autres choix. Et une fois rentrer il m’écrivais des texto pour que je revienne et s’excuser de toute ses forces.. J’étais exténuer et fini par m’endormir.. Bref.. Je n’aurais jamais du laisser passer cela..
    Le jour suivant faisait comme si de rien était et moi j’acquiesçais..
    Nous avons énormément de bons souvenirs, mais tout les mauvais prenne de dessus c’est vraiment difficile et ça fait tellement de bien d’en parler.
    Pendant ces vacances, nous avons passer quelques jours dans le sud de la France avec mon frère et sa copine, tout c’est super bien passer. Mais quelque chose m’a interpeller.. Un soir nous avions fais l’amour, c’était vraiment.. Wahou.. Génial.. Mais le lendemain matin, il me regarder et s’amuser à me serrer le cou, il me tenais entre ses mains et me serrais fort, ca me couper Meme la respiration. C’était gênant, il y avais mon frère de sa copine pas loin, je lui demander d’arrêté, il riais et recommencer apres, je lui demandais pourquoi il faisait ca et il m’a repondu « Je ne sais pas j’aime bien » en souriant.. Tres Glauque.. Quelqu’un a déjà connu cela ?
    Bref.. Durant nos disputes je suis moi même devenu parfois très violente, hurler comme une hystérique, taper dans les mur.. Jusqu’à meme le gifler quand il me poussais à bout. Une fois, il c’est énervé, à taper dans une de mes porte et à fais un trou dedans. Je suis devenu complètement folle.. C’est l’appartement que mes parent me loue alors je me sentais super mal.. De Peur qu’ils voient cela. J’en ai casser un miroir en mille morceau et il m’a fais croire que je l’avais blesser en faisant cela, j’ai tout de suite culpabiliser et me suis excusé en pleurant..
    Il aime me pousser à bout. Il m’a déjà tromper avec son ex (plutôt ex victime je me rend compte..) et quand un jour je lui ai demandé combien de fois il m’a repondu « Je ne sais pas » il me répétais quil ne savais pas.. Je suis rentrer dans une colère noire.. Alors que finalement, ayant parlé avec elle un jour car j’étais à bout de tout ses questionnement elle m’a répondu que ca ne c’était produit qu’une seul fois lorsqu’elle ignorais mon existence.. Il jouer là dessus pour me faire mal..
    Cet homme m’a détruite. Il a détruit tout ce que j’étais. Je ne sais plus qui je suis.. Il m’a pousser à bout, jusqu’à la TS que j’ai faite le 28 septembre 2015.. Il a ete la pour moi à la sortie de l’hôpital, mais moi je ne veux plus de lui, malheureusement je reste dépendante de sa présence et je n’arrive pas m’en libérer. Lorsque j’essaie de m’en éloigner il me repète quil a ete la pour moi lorsque j’allais mal.. Que je n’ai pas le droit de le laisser.. Je tombe à chaque fois dans le panneau.
    Aujourd’hui cela fais 3 jours que je n’ai plus de nouvelle de lui, et que je ne lui en donne plus non plus.. Sensation bizarre car parfois je me sent revivre, mais à d’autre moment de la journée il me manque terriblement..
    Je ne pense pas qu’on puisse complètement guérir de nos blessures lorsqu’on a croiser la route d’un PN…

  174. Manon-633
    Publié dans 21 novembre 2015 le 05:01

    J’ai rencontrer mon PN il y a plus d’un an.. Notre relation fu tres rapidement fusionnelle mais également problématique..
    Insultes, violences psychologiques et physique, rabaissements, j’ai mis un an à réalisé que ce n’était pas moi le problème..
    Durant cette année il m’a tout offert, promis monts et merveilles. Cadeaux, voyages, promesses et projets futur. J’étais « la femme de sa vie » il n’avait jamais aimer autant. Il n’avait jamais connu ca. J’étais différente des autres. C’est avec moi qu’il voulait une famille. C’est avec moi qu’il voulait tout, il m’appelais « ma vie d’amour ».. J’ai cru dur comme fer à notre histoire malgré de nombreux épisodes dramatique. Toujours retourner de façon à ce que je culpabilise..
    Crises de nerfs, possessivité extrême, jalousie maladive. Il a refait mon carnet d’adresse (entre réseaux sociaux, répertoire..) si j’avais le malheur de discuter avec un ami qu’il ne connaissait pas de choses banale qu’il pouvait meme lire, j’avais le droit à une scène immense suivit d’une mise en scène pour me quitter. Nous avons vécu plusieurs mois ensemble, il avait son appartement à lui mais vivait dans le mien avec moi. Il a dû faire ses affaires une grosse dizaine de foisen l’espace de 6 mois de vie commune. À chaque fois son jeu fonctionnais, je m’en rendait malade et culpabilisais, m’excuser pour des choses qui au final n’était que le fruit de son imagination. J’allais chez lui, pleurait pendant des heures devant la porte sans qu’il ne veuille m’ouvrir.. A lui implorer son pardon et promettre que je ne recommencerais plus.
    Mais que je ne recommencerais plus quoi finalement ?
    Que je ne verrais plus mes amis ?
    Que je n’irais plus dans un magasin de vêtement sans lui en avoir tenu au courant ?
    Que je ne changerais plus de téléphone portable sans qu’il me l’ai permis ?
    Que je ne mettrais plus de short pour aller travailler l’été en pleine canicule sous 40 degré car sa risquait d’attirer mes collègues ? (Je travaille en tant qu’animatrice pour enfants, j’ai évidement très peu de collègue homme.. Mais ca il ne voulais pas l’entendre)
    Que je n’organiserait plus un barbecue l’été pour une soirée entre ami AVEC LUI inclu ?

    J’ai tellement d’exemple.. D’exemple bête où je me suis soumise à lui et ses idées à en croire que c’est moi qui deconner. Au début de notre relation, je ne le connaissait pas encore tout à fait sous ses jours les plus sombre.. Il m’avait quitter (une de ces nombreuses fois…) je suis sortie en boîte avec mes amis le week-end qui a suivit, j’ai eu le droit à insultes horrible (Sale p*te, de toute façon tu n’ai bonne qu’à ca, j’aurais dû écouter les autres, t’aime ca hein aller faire ta p*te ? Tu m’ecoeur, j’aurais jamais du faire tout ça pour toi.. Tu ne me mérite pas… Etc) suite à tout ca j’ai évidemment quitté la boîte, pour le rejoindre chez lui. Ses yeux me faisait peur, il avait les yeux écarquillés, brillant, pleins de haine.. Il m’a frapper. Donner un coup de tête, ma tête à rebondit sur le mur en béton et je me suis écrouler en larme.. Il m’a relever car nous étions dehors et que je faisait sans doute trop de bruit pour les voisins… M’a insulter et dis de dégager. J’étais folle amoureuse de lui, j’étais prête à accepter toute forme de violence, je ne me rendais pas compte à quel point ce qu’il se passait étais grave.. Je l’ai donc poursuivit et tout ca n’étais que le début. Il m’a pousser violemment contre sa porte, je me suis cognée contre l’interphone de la maison. Nous somme rentrer et je pleurais il me hurler dessus pour que j’arrête.. J’étais allonger, sur son lit, il me tirer par les pieds pour me faire tomber et me faire dégager de chez lui.. Et moi.. Je m’excuser d’être sortie et pleurer de toute mes forces que je l’aimais.
    Il c’était mis à pleurer et me disais « pourquoi tu me fais ca à moi ? Qu’est ce que j’ai fais ? » Le retournement de situation était sa spécialité..
    Suite à tout ca je suis rentrer chez moi, pas d’autres choix. Et une fois rentrer il m’écrivais des texto pour que je revienne et s’excuser de toute ses forces.. J’étais exténuer et fini par m’endormir.. Bref.. Je n’aurais jamais du laisser passer cela..
    Le jour suivant faisait comme si de rien était et moi j’acquiesçais..
    Nous avons énormément de bons souvenirs, mais tout les mauvais prenne de dessus c’est vraiment difficile et ça fait tellement de bien d’en parler.
    Pendant ces vacances, nous avons passer quelques jours dans le sud de la France avec mon frère et sa copine, tout c’est super bien passer. Mais quelque chose m’a interpeller.. Un soir nous avions fais l’amour, c’était vraiment.. Wahou.. Génial.. Mais le lendemain matin, il me regarder et s’amuser à me serrer le cou, il me tenais entre ses mains et me serrais fort, ca me couper Meme la respiration. C’était gênant, il y avais mon frère de sa copine pas loin, je lui demander d’arrêté, il riais et recommencer apres, je lui demandais pourquoi il faisait ca et il m’a repondu « Je ne sais pas j’aime bien » en souriant.. Tres Glauque.. Quelqu’un a déjà connu cela ?
    Bref.. Durant nos disputes je suis moi même devenu parfois très violente, hurler comme une hystérique, taper dans les mur.. Jusqu’à meme le gifler quand il me poussais à bout. Une fois, il c’est énervé, à taper dans une de mes porte et à fais un trou dedans. Je suis devenu complètement folle.. C’est l’appartement que mes parent me loue alors je me sentais super mal.. De Peur qu’ils voient cela. J’en ai casser un miroir en mille morceau et il m’a fais croire que je l’avais blesser en faisant cela, j’ai tout de suite culpabiliser et me suis excusé en pleurant..
    Il aime me pousser à bout. Il m’a déjà tromper avec son ex (plutôt ex victime je me rend compte..) et quand un jour je lui ai demandé combien de fois il m’a repondu « Je ne sais pas » il me répétais quil ne savais pas.. Je suis rentrer dans une colère noire.. Alors que finalement, ayant parlé avec elle un jour car j’étais à bout de tout ses questionnement elle m’a répondu que ca ne c’était produit qu’une seul fois lorsqu’elle ignorais mon existence.. Il jouer là dessus pour me faire mal..
    Cet homme m’a détruite. Il a détruit tout ce que j’étais. Je ne sais plus qui je suis.. Il m’a pousser à bout, jusqu’à la TS que j’ai faite le 28 septembre 2015.. Il a ete la pour moi à la sortie de l’hôpital, mais moi je ne veux plus de lui, malheureusement je reste dépendante de sa présence et je n’arrive pas m’en libérer. Lorsque j’essaie de m’en éloigner il me repète quil a ete la pour moi lorsque j’allais mal.. Que je n’ai pas le droit de le laisser.. Je tombe à chaque fois dans le panneau.
    Aujourd’hui cela fais 3 jours que je n’ai plus de nouvelle de lui, et que je ne lui en donne plus non plus.. Sensation bizarre car parfois je me sent revivre, mais à d’autre moment de la journée il me manque terriblement..
    Je ne pense pas qu’on puisse complètement guérir de nos blessures lorsqu’on a croiser la route d’un PN…

  175. Manon-633
    Publié dans 21 novembre 2015 le 04:29

    J’ai rencontrer mon PN il y a plus d’un an.. Notre relation fu tres rapidement fusionnelle mais également problématique..
    Insultes, violences psychologiques et physique, rabaissements, j’ai mis un an à réalisé que ce n’était pas moi le problème..
    Durant cette année il m’a tout offert, promis monts et merveilles. Cadeaux, voyages, promesses et projets futur. J’étais « la femme de sa vie » il n’avait jamais aimer autant. Il n’avait jamais connu ca. J’étais différente des autres. C’est avec moi qu’il voulait une famille. C’est avec moi qu’il voulait tout, il m’appelais « ma vie d’amour ».. J’ai cru dur comme fer à notre histoire malgré de nombreux épisodes dramatique. Toujours retourner de façon à ce que je culpabilise..
    Crises de nerfs, possessivité extrême, jalousie maladive. Il a refait mon carnet d’adresse (entre réseaux sociaux, répertoire..) si j’avais le malheur de discuter avec un ami qu’il ne connaissait pas de choses banale qu’il pouvait meme lire, j’avais le droit à une scène immense suivit d’une mise en scène pour me quitter. Nous avons vécu plusieurs mois ensemble, il avait son appartement à lui mais vivait dans le mien avec moi. Il a dû faire ses affaires une grosse dizaine de foisen l’espace de 6 mois de vie commune. À chaque fois son jeu fonctionnais, je m’en rendait malade et culpabilisais, m’excuser pour des choses qui au final n’était que le fruit de son imagination. J’allais chez lui, pleurait pendant des heures devant la porte sans qu’il ne veuille m’ouvrir.. A lui implorer son pardon et promettre que je ne recommencerais plus.
    Mais que je ne recommencerais plus quoi finalement ?
    Que je ne verrais plus mes amis ?
    Que je n’irais plus dans un magasin de vêtement sans lui en avoir tenu au courant ?
    Que je ne changerais plus de téléphone portable sans qu’il me l’ai permis ?
    Que je ne mettrais plus de short pour aller travailler l’été en pleine canicule sous 40 degré car sa risquait d’attirer mes collègues ? (Je travaille en tant qu’animatrice pour enfants, j’ai évidement très peu de collègue homme.. Mais ca il ne voulais pas l’entendre)
    Que je n’organiserait plus un barbecue l’été pour une soirée entre ami AVEC LUI inclu ?

    J’ai tellement d’exemple.. D’exemple bête où je me suis soumise à lui et ses idées à en croire que c’est moi qui deconner. Au début de notre relation, je ne le connaissait pas encore tout à fait sous ses jours les plus sombre.. Il m’avait quitter (une de ces nombreuses fois…) je suis sortie en boîte avec mes amis le week-end qui a suivit, j’ai eu le droit à insultes horrible (Sale p*te, de toute façon tu n’ai bonne qu’à ca, j’aurais dû écouter les autres, t’aime ca hein aller faire ta p*te ? Tu m’ecoeur, j’aurais jamais du faire tout ça pour toi.. Tu ne me mérite pas… Etc) suite à tout ca j’ai évidemment quitté la boîte, pour le rejoindre chez lui. Ses yeux me faisait peur, il avait les yeux écarquillés, brillant, pleins de haine.. Il m’a frapper. Donner un coup de tête, ma tête à rebondit sur le mur en béton et je me suis écrouler en larme.. Il m’a relever car nous étions dehors et que je faisait sans doute trop de bruit pour les voisins… M’a insulter et dis de dégager. J’étais folle amoureuse de lui, j’étais prête à accepter toute forme de violence, je ne me rendais pas compte à quel point ce qu’il se passait étais grave.. Je l’ai donc poursuivit et tout ca n’étais que le début. Il m’a pousser violemment contre sa porte, je me suis cognée contre l’interphone de la maison. Nous somme rentrer et je pleurais il me hurler dessus pour que j’arrête.. J’étais allonger, sur son lit, il me tirer par les pieds pour me faire tomber et me faire dégager de chez lui.. Et moi.. Je m’excuser d’être sortie et pleurer de toute mes forces que je l’aimais.
    Il c’était mis à pleurer et me disais « pourquoi tu me fais ca à moi ? Qu’est ce que j’ai fais ? » Le retournement de situation était sa spécialité..
    Suite à tout ca je suis rentrer chez moi, pas d’autres choix. Et une fois rentrer il m’écrivais des texto pour que je revienne et s’excuser de toute ses forces.. J’étais exténuer et fini par m’endormir.. Bref.. Je n’aurais jamais du laisser passer cela..
    Le jour suivant faisait comme si de rien était et moi j’acquiesçais..
    Nous avons énormément de bons souvenirs, mais tout les mauvais prenne de dessus c’est vraiment difficile et ça fait tellement de bien d’en parler.
    Pendant ces vacances, nous avons passer quelques jours dans le sud de la France avec mon frère et sa copine, tout c’est super bien passer. Mais quelque chose m’a interpeller.. Un soir nous avions fais l’amour, c’était vraiment.. Wahou.. Génial.. Mais le lendemain matin, il me regarder et s’amuser à me serrer le cou, il me tenais entre ses mains et me serrais fort, ca me couper Meme la respiration. C’était gênant, il y avais mon frère de sa copine pas loin, je lui demander d’arrêté, il riais et recommencer apres, je lui demandais pourquoi il faisait ca et il m’a repondu « Je ne sais pas j’aime bien » en souriant.. Tres Glauque.. Quelqu’un a déjà connu cela ?
    Bref.. Durant nos disputes je suis moi même devenu parfois très violente, hurler comme une hystérique, taper dans les mur.. Jusqu’à meme le gifler quand il me poussais à bout. Une fois, il c’est énervé, à taper dans une de mes porte et à fais un trou dedans. Je suis devenu complètement folle.. C’est l’appartement que mes parent me loue alors je me sentais super mal.. De Peur qu’ils voient cela. J’en ai casser un miroir en mille morceau et il m’a fais croire que je l’avais blesser en faisant cela, j’ai tout de suite culpabiliser et me suis excusé en pleurant..
    Il aime me pousser à bout. Il m’a déjà tromper avec son ex (plutôt ex victime je me rend compte..) et quand un jour je lui ai demandé combien de fois il m’a repondu « Je ne sais pas » il me répétais quil ne savais pas.. Je suis rentrer dans une colère noire.. Alors que finalement, ayant parlé avec elle un jour car j’étais à bout de tout ses questionnement elle m’a répondu que ca ne c’était produit qu’une seul fois lorsqu’elle ignorais mon existence.. Il jouer là dessus pour me faire mal..
    Cet homme m’a détruite. Il a détruit tout ce que j’étais. Je ne sais plus qui je suis.. Il m’a pousser à bout, jusqu’à la TS que j’ai faite le 28 septembre 2015.. Il a ete la pour moi à la sortie de l’hôpital, mais moi je ne veux plus de lui, malheureusement je reste dépendante de sa présence et je n’arrive pas m’en libérer. Lorsque j’essaie de m’en éloigner il me repète quil a ete la pour moi lorsque j’allais mal.. Que je n’ai pas le droit de le laisser.. Je tombe à chaque fois dans le panneau.
    Aujourd’hui cela fais 3 jours que je n’ai plus de nouvelle de lui, et que je ne lui en donne plus non plus.. Sensation bizarre car parfois je me sent revivre, mais à d’autre moment de la journée il me manque terriblement..
    Je ne pense pas qu’on puisse complètement guérir de nos blessures lorsqu’on a croiser la route d’un PN…

  176. Sony
    Publié dans 12 novembre 2015 le 22:11

    J’ai quitter mon ami il y a deux mois après 3 mois d’une relation très particulière. Il pouvait être un ange et avoir des propos méchants, dévalorisant l’instant d’après. Je lui ai ouvert mon cœur et il est le seul à connaître ma vie passée avec mes fêlures. Pendant ces 3 mois, il a passé son temps à ouvrir les boites de pandores que j’avais bien fermées, et je vivais à peu près bien avec. Si il y avait un conflit, c’était forcément de ma faute, j’ai beaucoup pleuré pendant cette relation. Je me suis remise en question un nombre incalculable de fois tout en me disant que ce que je vivais avec lui n’était pas normal. Je suis partie un samedi soir après qu’il ait passé l’après midi a appuyer sur toutes les blessures de mon passé, allant très loin, me criant dessus, ne me permettant pas de m’exprimer. c’était comme un rouleau compresseur qui avançait et m’écrasait. Je n’ai jamais autant pleuré que ce jour là avec des sanglots qui venaient de très loin, j’étais à terre. J’ai fini par avoir le reflexe de partir quand il m’a dit avec des yeux empreints de colère, de rage, avec un petit soupçon d’alcool « Tu m’emmerdes » en me craint dessus. J’ai claqué la porte, il ne m’a pas retenu, une chance…Je suis partie en état de choc. Aujourd’hui, je ne sais plus qui je suis, je ne me fais plus confiance, et je ne suis pas prête à refaire confiance de si tôt à un homme. Le jour où je l’ai quitté, j’ai tout perdu. Aujourd’hui, mes amis me tournent le dos en me disant qu’il s’agissait d’un problème de communication, et que je n’ai pas compris les intentions de mon ex. Je n’ai plus personne à qui me confier, sur le mal qui me ronge. Ce mal s’insinue dans mes entrailles. Mon entourage ne veut pas entendre que leur ami puisse avoir été aussi méchant. Je n’essaie même plus, je vais prendre de la distance aussi avec ces soi-disant amis, car ils me rappellent à chaque fois que mon ex n’est pas bien. Ils sont en train de se faire manipuler. ca ne fait que 15 jours que j’ai mis un nom sur mon ex « pervers narcissique ». Aujourd’hui, je ne suis pas très bien, mais comment serais-je si j’étais restée, encore pire. Ce que je ne comprend pas, c’est que je sais que j’ai eu raison de partir, car accepter une telle relation, ce ne serait pas me respecter. Mais je passe mon temps à penser à lui, car mon cœur est encore très accroché pendant que ma raison me dit que c’était un « connard ». J’essaie de lui trouver des excuses mais je n’y arrive plus. Je me sens vide. Et la reconstruction me semble bien difficile.

  177. Hortense Rabussier
    Publié dans 3 novembre 2015 le 23:56

    Alors là, je suis sur le cul. J’ai 18 ans, et je croyais être avec mon premier amour depuis plus de 2 ans. Il a retiré son masque il y a plus d’un an quand je l’ai quittée pour la première fois, évidement je suis revenue après des roses, des discours, une intelligence, des yeux bleus, de l’argent, des muscles.. Mais, je soupçonne qu’il soit devenu PN durant notre relation. Car c’était je crois, un mec normal, un lycéen qui joue au rugby..
    Et puis il a arrêté les études pour « travailler » et tout est allé très vite pour lui, je lui disais « tu vas bien ? » Et il me déblatérai toute sa journée tout son travail, tout ce vocabulaire que je connaissais mal car je ne suis qu’au lycée. Encore hier il corrigeait mes sms suivit de « verbe du 1 grp tu vas le comprendre un jour putain ? ». Ou encore après un Bonjour, « je n’ai pas envie de te parler aujourd’hui ». Il me fait culpabiliser toutes nos disputes, il m’a insulté de choses que je n’oserai dire, a 1cm de mon visage, en le tenant dans ses mains et en me regardant dans les yeux. Alors que je lui demandais pourquoi il parlait à une fille que je n’appreciais pas beaucoup a l’époque.
    Il y a tellement de choses a dire, mais je me suis rendu compte il y a quelques temps que notre relation était malsaine, je veux m’éloigner, j’essai mais je replonge tout le temps, et pourtant j’ai tant de volonté. Heureusement que ma soeur et ma mère s’en sont rendus compte avant moi, et que ma soeur m’a fait découvrir les PN, ce soir seulement. Et je pense aussi que je ne peux que y arriver seule, et grâce a votre vécue a toutes et a tous. Ça fait du bien de pas être seule dans la galère.. C’est une torture psychologique, mentale, physique, morale .. Des centaines de fois on m’a retrouvés dans des états pas possible parce qu’il peut agir sur mon humeur comme il le souhaite. C’est vrai que lui dans sa vie tout va bien! Je me souviens que son comportement de manipulation envers moi s’est accentué quand j’ai eu mon permis, et que je pouvais être n’importe ou, n’importe quand, ca l’a rendu fou. Des que je prévois de voir des amis il me fait culpabiliser de ne pas être avec lui et je suis obligée d’annuler pour lui.. Il me torture, je ferai mieux d’aller dormir avant de tout tout écrire. Mais ça fait du bien. De se reconnaître, de sembler être de nouveau.
    Bonne chance a tous

  178. Tria
    Publié dans 2 novembre 2015 le 19:43

    Chère Patricia, je pensais écrire mon témoignage mais vous l’avez fait pour moi, comme pour beaucoup de femmes ici, l’histoire est hélas la même, seuls les « détails » diffèrent…en l’occurence pour moi de nombreuses violences physiques (constatées mais la justice ne veut pas entrer en matière) et sexuelles dont je n’ose parler à personne, bien que mon thérapeute m’aie posé la question (j’ai répondu non…) aujourd’hui je vis soit cachée chez moi, soit je m’échappe le plus loin quitte à aller dormir et coucher chez et avec des inconnus tant j’ai peur qu’il ne débarque à l’improviste et ne m’attaque….

  179. wassila
    Publié dans 1 novembre 2015 le 07:17

    alors la j’ai été victime d’un pervers il m’a fais vivre des emotions extremes de peur il me faisait peur par des couteux ou bien par limaginaation . c’est la chose la plus malhereuse qui puisse arriver a quelqu’un . etre vidée de son ame de son caractère de soi meme .et la ca fait 2ans j’essaies de continuer jessaies de trouver les reponses jessaies de me retrouver .j’etais une fille brillante belle sociable j’avais meme des jaloux et la je suis vidée .j’ai tellemnt peur je le haies tellemnt pourquoi tout ca c tellemnt effrayant!!!!il m’a meme causé la spasmophilie . en tout cas pour remonter le moral je sens que je vais de mieu en mieu croyez en vous ayez confiance en la vie c’est un cheminement et croyez en la loi du retour !!

  180. mamilou
    Publié dans 23 octobre 2015 le 12:07

    Même si c’est ta soeur il faut que tu sortes de cet enfer !! Si tu as l’âge de prendre ton envol prend le et met un maximum de distance avec elle….si tu ne peux pas encore quitter le foyer familial alors accroches toi, blindes toi, essaie de te conditionner pour que ses remarques, réflexions ou insultes te passent au dessus de la tête. Tu sais qui elle est c’est déjà un grand pas. Tu sais désormais que tout ce qu’elle dit ou fait est uniquement pour vous détruire. Alors ignore là au maximum. La pire choses pour eux est que les autres les ignore. Bon courage à toi !!!

  181. Patou
    Publié dans 20 octobre 2015 le 19:21

    Moi c’est ma soeur ! Quand c’est un conjoint on peut « quitter »… mais quand c’est sa propre soeur, c’est l’enfer. Ma mère est au milieu et est manipulée par elle. Je perds confiance en moi alors que je suis entourée de gens qui m’aiment. Ce sont des coups bas en permanence. Je suis désemparée.

  182. mamilou
    Publié dans 18 octobre 2015 le 13:09

    Ce n’est pas la première fois que je le quitte et à chaque fois il a réussi à me faire revenir….cette fois j’ai pris la décision de m’inscrire sur un site où on peut rencontrer des gens pour sortir (OVS) j’espère que le fait de prévoir des sorties et non restée enfermée chez moi va me permettre de ne pas penser à lui car même si il fait beaucoup de mal on est tout de même dépendant psychologiquement de lui. Ne pas rester seule rencontrer du monde bouger….je vais tester ….j’espère que cette fois je vais m’en sortir!! Bon courage à tous il faut qu’on soit forts

  183. Inès
    Publié dans 18 octobre 2015 le 00:48

    Bonjour Patricia! Ton message m’a touchée et aidée dans un petit moment de manque-nostalgie à me rappeler combien j’étais heureuse d’avoir quitté mon ex. Ces moments se font heureusement très rares et de moins en moins intenses (5 mois que je l’ai quitté). Je suis en train de redevenir moi-même (et en version améliorée même! cette expérience si elle ne nous aigrit pas peut devenir une force!) et je goûte à nouveau les plaisirs simples de la vie. Je réalise en regagnant ma joie de vivre et mon individualité ce que j’avais perdu, et combien ce sont des choses précieuses, que je dois protéger et faire croître! Donc un conseil: accroche-toi, applique au maximum la règle du no-contact (TRES important, ma nostalgie a été déclenchée par une photo facebook…), fais-toi aider si tu le peux par un psy (c’est ce que j’ai fait, cela a été pour moi un soutien non négligeable! je ne m’en serais sans doute pas sortie sinon), sors, fais de nouvelles connaissances, écris, prends des moments pour toi, balade toi dans la nature (hyper efficace pour laisser ses soucis, ses tensions internes derrière soi et se recentrer)… bref jette toi sur tous les moyens à ta disposition, et ne t’en veux pas si malgré tout il te manque souvent! c’est normal, fais toi des câlins, tu as pris la bonne décision mais c’est un peu un saut dans le vide, dans l’inconnu! considères-toi comme convalescente, en cours de désintox, et prends soin de toi! ça prendra le temps qu’il faudra, mais ça passera! Bon courage :), sois sûre que plein de belles choses t’attendent!! ps: la même chose pour toutes celles et ceux qui essaient de s’en sortir en ce moment :)!

  184. Hope
    Publié dans 14 octobre 2015 le 16:04

    Je me sens souillée, salie par cet homme (PN patron et copain) qui m’a manipulée. J’ai l’imperssion que l’année sous son emprise restera à toujours un boulet dans ma vie…. Je ne sais pas comment aller de l’avant…

  185. elbadri
    Publié dans 13 octobre 2015 le 16:48

    merci de tout cœur et bon courage à vous aussi.

  186. Karine
    Publié dans 10 octobre 2015 le 19:30

    Ton histoire est tellement semblable à la mienne… Cela fait 2 mois que je suis partie. J’ainris un appartement, entamé une procédure de divorce. Nous sommes restés mariés 3 mois… Ce soir il me manque tellement… Je résiste depuis mon départ, je l’ai bloqué partout sur mon téléphone, sur les réseaux sociaux, je n’ai eu aucun contact avec lui malgré ses tentatives. Alors ce soir tu m’aides, en te lisant je n’ai plus envie de l’appeler. Merci et courage

  187. DF
    Publié dans 6 octobre 2015 le 16:44

    Bonjour. Je suis une mère découragée qui vous comprend…. Je trouve que les hommes victimes d’une perverse narcissique sont encore plus misérables, car la violence contre les hommes n’est pas vraiment encore reconnue par la loi, ou pris au sérieux. Malheureusement, mon fils est encore sous l’emprise. Elle même violente contre mon fils, contre les enfants de mon fils issus d’une union, elle a réussi à faire perdre le contrôle à mon fils. Il est en prison pour violence conjugale. Il venait même mettre son auto sport et ses papiers ici, chez moi, en sécurité. Cette perverse a même pris l’identité de mon fils sur son compte FB à lui. Rien à faire, il trouve cette prise de contrôle et cette usurpation d’identité normale. Mon fils reconnaît avoir besoin d’aide. Mais elle, c’est la victime et l’ange devant la loi. Elle n’est jamais responsable de rien. Il veut retourner avec elle à sa sortie de prison. Je suis découragée, mais je me maintiendrai mon lien avec mon fils et serai là quand il aura, enfin, ouvert les yeux. Lui aussi va tout perdre matériellement, mais il lui restera le plus important, l’amour de sa famille… Je tente de débrainwasher en même temps que sa dévastation à elle en disant à mon fils combien il mérite mieux que cela… qu’un jour il trouvera la bonne personne, qu’il doit s’aimer et et se faire respecter… Pas drôle du tout…

  188. Stella
    Publié dans 30 septembre 2015 le 01:31

    Mon Pn avec qui j ai vécu 8 ans m a quitté en deux jours le samedi jurait au tel qu il m aimait et que je lui manquais puis lundi quand j ai appelé il m a dit avoir rencontré rencontré quelqu un qui lui a déjà donné ses clefs mon retour de voyage il a venu de l aéroport pur me dire qu il ne ma plaus aimé depuis longtemps qu il na fait que de profiter dee moi qu il ne voulait pas vivre avec une malade car depuis 2010 j ai eu beaucoup de problémes de santé après qu il ma trompé et où ma descente à l enfer après la période de fusion où j ai été sa princesse s est terminé . la nouvelle est sa princese également , il a déménagé en quelques jours chez elle elle l entretient car il est plus jeune même sil bosse elle voulait tellement un homme donc elle veut lui faire plaisir . c ‘est un homme aux yeux bleux très séducteur en société serviable aimé sympa en couple triste faisant la gueule sauf si en permenance on le aresse et on dit des merveilles sur lui …; Avoir écouté les horreurs dans la voirure j ai pété un cable j ai parlé a sa soeur qui ma traité folle jalouse mais le psy que je suis allée voir j allais tellement mal idées suscidaires ce rejet abandon humiliation soudaine ma rendu malade le psy a de suite dit qu il s agisassait un PN profiteur , et ma dit de prévenir la nouvelle que je n ai pas fait car comme avec moi avant à la nouvelle il a raconté des horreurs et a même porté pleint contre moi sans preuves comme quoi j ai dégradé leurs 3 voitures que je ne connais pas et ce jour là j ai eu un malaise cardiaque et je ne sais même pas où ils habitent exactement . Lui comme avec son ex femme après 20 ans avec moi 8 ans a voulu c de suite tout couper bien que deux jours avant j ‘étais encore la femme de sa vie , bref ce qui est horrible qu on ne peut pas prévenir les nouvelles proies ou nouveau prois si c ‘est la femme qui est pervers car les gens n imagineront pas qu un homme aussi serviable adorable puisse être comme ca …. et moi qui voulait rester en contact avec lui en amitié même quel ridicule jje suis quans il n a cessé d me mentir . la nouvelle n est pas respectée si elle savait qu il ma raconté sa sexualité elle réfléchira peut être mais à cuse de cette fausse plainte le policier m a conseillé d éviter me disant qu ils ont beaucoup d affaire avec ce genre de personnage et qu il est malin donc il vaut mieux sauver sa peau …. je me sens très male et en plus de mon mal êre impuisante d voir comment il berne la nouvelle qui dépense sans compter pour lui … En fin de compte c ‘est nous femmes avec notre générosité grans coeur qui les rendont encore plus pervers . je lui ai dis en juillet car il a trouvé une occasion pour me revoir et essayer de me dscendre encore plus je lui dit qu il refait les mêmes chémas que quend il n a plus rien à espérer de la 1e femme il cherce une autre et part avec la nouvelle mais sans personne il s accroche et détruit mais seul il ne peut pas vivre . Il lui faut une proie généreuse qui la monte au niveau sociale j ai rencontré il habitait dans un HLM avec son ex sans travail là je suis tombée malade mais grace à moi il a eu son réve un appart mais habite chez elle et peut louer cet appart ne dépense rien et oue au noir en plus à son propre fils 😉 . Comment peut on dmander l argent à son propre enfant quand il a un bon salaire et c ‘est la nouvelle qui lentretient . Pour lui en quelques jours je suis devenue l objet sans utilité à jeter sans aucune remords dort bien très satisfait mais je ne vois pas la joie ni le bonheur je ne vois que le manipulation et le jeu comment mente à la nouvelle qui me prend pour un ennemie . Si elle savait …. mais il est si beau et il appelle totutes ses proies ma princesse alors en manque d amour on craque il est si mignon et si serviable et si bon amant 🙁

  189. Raphael
    Publié dans 28 septembre 2015 le 14:42

    Je suis tombé amoureux d’une fille sublime qui m’a littéralement détruit par sa manipulation perverse, j’en ai écris un poême qui peut être parlera à certains d’entre vous.

    Le Diable.

    Drapé de ses lèvres rouge sang,
    Hypnotisant sa proie de son regard velours,
    Il s’accapare sans difficulté de ses sentiments,
    De ses rêves, pour les fouler au pieds sans détours.

    La laissant seule, dans les ténèbres du silence,
    Infligeant à son coeur candide, incompréhension et remords.
    Elle qui pensait y voir et y trouver une chance,
    Se retrouve prit dans les tourments et ne sait plus à qui en remettre son sort.

    Le mal s’en va. Sans un mot, sans un regard, auréolé de mépris.
    Conforté par ses courtisans affables,
    Eux même, happés par le chant envoutant de son piège vernis,
    Confiant en leurs forces, à apprivoiser le Diable.

  190. Morgane
    Publié dans 28 septembre 2015 le 00:36

    Je viens de quitter mon compagnon PN est jai peur car j’ai une petite fille de trois moi il vit chez ses parents et touche l’ass du pôle emploi , il habite a 200 km de cher moi heureusement j’ai pu récupérer mes clefs , je ne sais pas quoi faire pour me protéger est ce que je peux porter plainte merci de votre réponse

  191. Alexandre Ricordeau
    Publié dans 26 septembre 2015 le 10:40

    Je prends aussi vos conseils comme des paroles salvatrices. Aujourd’hui j’ai fait le deuil de tout espoir de changement. Je ne vois que ce qu’il y a derriere son masque. Ce masque qui tombe systematiquement lordque nous ne sommes pas en public. Mon ex femme etait perversse. Je suis encore sous son emprise affective et n’arrive pas a croire qu’elle veuille me detruire. Mais tous les faits sont la. Elle me detruit, me rabaisse, me domine et me fait vivre dans la peur, isolé des autres. Me soufflant le chaud et le froid pour me destabiliser en permanance. Se faisant passer pour la victime pour entretenir un sentiment de culpabilité chez moi. Il m’est impossible d’etre moi meme avec elle. Et je n’aurai plus d’occasion de l’etre en sa presence. Elle se sert de nos enfants comme monnaie d’echange, comme chantage. Me faisant presque passer pour un type manipulateur. Elle m’a brisé et sa faculté a convaincre est diabolique. Fuyez ses personnes. Hommes ou femmes, elles vous briseront, cous reduiront en poussiere en vous sucant votre energie jusqu’au bout.

  192. Alexandre Ricordeau
    Publié dans 26 septembre 2015 le 10:16

    Je vie actuellement une separation avec une perversse narcissique. 12 ans de vie commune. Je me fait manipuler depuis au moins 6 ans. Ce que je croyais etre un trait de caractere est devenu un veritable enfer. Elle m’a obligé a couper les ponts avec mes amis, elle fini toujours par me rendre coupable de son comportement extreme et j’ai ete totalement sous son emprise. La, vu que j’accepte cette separation, elle essaye de tout faire pour me briser. Pour rendre la garde de nos deux filles d’amour impossible. J »ai gardé mon travail depuis 10 ans, mais elle me fait du chantage car j’ai fait l’erreur de construire avec elle une maison sur un terrain qu’elle a herité. Je vais me retrouver sans rien. Elle veut m’enterrer et me rayer de sa vie comme elle l’a fait avec tous nos anciens amis. Tous ses petites boulots dont elle a systematiquement demissioné. J’ai peur d’elle. Elle se fait passer pour la victime. Son comportement d’hyper controle est totalement nuisible pour nos enfants. Je ne sais plus quoi faire. A l’aide. Alexandre. 34 ans. Loire Atlantique

  193. Lea
    Publié dans 22 septembre 2015 le 20:41

    Je suis totalement scotchée devant mon écran à la lecture de ton histoire … j’aurais pu faire la même description que toi, employer les mêmes mots, utiliser les mêmes termes. Cela fait plus de cinq ans que je subis exactement la même chose, que je tente de m’enfuir, me remets en question, que j’essaie de comprendre, et quelques mois que je tente la contre manipulation… Hier soir, j’ai pris la décision de partir et de ne plus me retourner … j’espère trouver la force de ne plus céder, je prie pour qu’il daigne enfin me laisser tranquille … qu’il se trouve un autre bourreau (même si je ne peux m’empêcher de plaindre déjà la prochaine) … je suis une femme forte et j’espere tenir le coup !!!

  194. Celine
    Publié dans 20 septembre 2015 le 17:20

    Bonjour , je me retrouve dans outre commentaire ,
    Pour pouvoir m’en sortir ( je suis heureuse à prent)
    J’ai du consulter un psy un bon bout de tempos
    J ai aimé profondément cet homme en pensant qu’il m’aimait mais ces hommes sont incapables d’aimer , ils n’ont aucune empathie , ce sont des malades . J’ai compris le mécanisme de cet homme au bout de plusieurs années , je veux juste garder en mémoire les bons souvenirs ( et si il yen à eu !.) . Cet homme ma en partie détruite affectivement mais je ne suis plus sous son emprise , il a fallu faire un énorme travail sur moi pour comprendre qu’il était détraqué et par conséquent un simple manipulateur pervers et incapable d’aimer , j’ai compris que je recherchais en permanence chez lui les premiers moments de bonheur que j’avais connu avec lui , c’est la raison pour laquelle je m’accrochais , bon courage on finit par s’en sortir

  195. emma
    Publié dans 17 septembre 2015 le 21:21

    J’ai vécu exactement la meme chose aussi. Sauf que j’avais seulement 14ans, et lui 23. Donc, beaucoup plus facile pour lui de me manipuler.
    J’étais une fille pleine de joie, sans problemes, rigolote, souriante. Il est arrivé comme une lumiere dans ma vie.
    Ca a duré 3ans. Aujourd’hui j’ai 17ans, je suis plus la meme. Certe, j’ai beaucoup appris car je me suis « construite » de lui. A present je sais plus qui je suis. Je me sens vide, inutile, trahie. Il m’a ammener que du mal, de la drogue. Et je me demande encore comment j’ai pu y croire si longtemps alors qu’au fond qqch n’allait pas. Avant il revenait constamment vers moi avec ces mots doux et sa pitié. Maintenant qu’il a compris, je ne suis plus rien.
    Il s’est enrichi de moi et m’a videe. Je veux garder la force d’y arriver, de grandir grace a ca, d’en faire une arme.
    Gardez la tete haute. On peut que retrouver mieux. Je pense que ca nous rendra plus fort(e), j’en suis persuadee. La vie nous a donner cette epreuve car nous sommes surement trop naive et pas assez mefiante. C’est une ouverture, un changement a s’apporter sois même.
    Nous vallons bien mieux qu’eux, c’est d’ailleurs pour ça qu’ils étaient la.

  196. Sonia
    Publié dans 11 septembre 2015 le 09:53

    Bonjour Patricia
    Ton histoire ressemble à la mienne et j’en ai encore les larmes aux yeux. J’aimerais échanger avec toi si possible par mail [***/ Mail supprimé par la modération *** ] car la parole avec d’autres personnes est libératrice paraît il. Je suis devenue violente et je me suis faite peur à croire aussi que je devenais folle. Je n’ai pas eu d’enfant avec et heureusement. Un an que j’ai réussi à le quitter mais pendant cette période il réapparaissait tous les mois dans ma vie et je retournais avec lui et le requittais. Fin juillet il a bien vu qu’il ne pouvait plus rien donc 3 jours après il c’est retrouvé une autre victime. Ca été la descente aux enfer pour moi car je me culpabilise beaucoup d’avoir cédée durant cette période et me rendre compte qu’il puisse refaire aussi vite sa vie comme si je n’étais plus rien. Je me suis ridiculisé devant eux à vouloir faire comprendre à cette fille qui il était. Je suis passée pour folle violente agressive.

  197. Patricia
    Publié dans 10 septembre 2015 le 01:33

    Cela faite 4 ans que j’ai rencontré le Prince Charmant. Du moins c’est ce que j’ai cru les 5 premiers mois. Il m’a séduite en se calquant sur ma personne et m’a tout simplement dit ce que je voulais entendre… J’avais souffert d’une ancienne relation, lui aussi… Il m’a offert « ma » vision de la vie, celle à laquelle j’aspirais… Seul hic : c’est que c’était uniquement la mienne !… Du jour au lendemain, nous ne nous sommes quasi plus quittés… Il était tendre, avenant, me faisait des cadeaux, m’offrais des fleurs…J’ai commencé à avoir des doutes sur son intégrité, le jour ou son ex-femme m’a dit que je semblais être quelqu’un de bien et que je devais savoir avec qui je sortais… Elle m’a alors annoncé qu’il avait eu des rapports sexuels avec sa soeur, et j’ai appris par la suite qu’ils étaient de type sodomique.. Suite à quoi j’ai failli versée tellement c’était immoral… Lui d’abord très rationnel et moralisateur, comment cela se pouvait-il ?… Il a bien sûr démenti me disant que son Ex était folle et prête à tout pour lui pourrir sa vie… Pourquoi ne l’aurais-je pas cru avec son air angélique ? Et puis il m’a tout de même jurer sur la tête de ses 2 enfants que c’était un mensonge éhonté, une déformation de « jeux d’enfants » à la découverte de leurs corps.. J’ai étudier la psychologie, ce qui m’a permit de relativiser (à tort) la chose, et ne pas pas empêcher bien au contraire de tomber dans le panneau d’une séduction hors paire… Pour lui j’étais celle qu’il attendait depuis toujours, belle, dotée d’une intelligence hors du commun et d’une aisance relationnelle extraordinaire… J’ai 2 enfants avec qui je m’entends très bien et qui m’aiment, et lui 2 enfants qui le perçoive comme un « égoïste » et qui des rapports très confus avec lui… Au bout d’un certain temps, des petites allusions, des brimades ont commencé… Certains signaux d’alerte se sont profilés à l’horizon : dans son travail lui seul bossait, les autres étaient des incompétents…. Ceci traduisait un alter égo très dévelopé… Mais après tout avec un Bac +5 en poche, et un métier d’ingénieur commercial, il pouvait être fier de lui… Sauf que au fil du temps, les autres se sont révélés être des « nases », moi je suis devenue une égocentrique narcissique, mes amis de véritables ennemis pour lui et donc nuls et inintéressants et surtout de très mauvais conseils envers ma personne… Il faut dire que mon entourage a très vite suspecté une certaine forme de « fausseté » dans sa façon d’être le trouvant « trop »… Et le trop beau tout de suite, l’évidence de notre relation, nos points communs trop communs… Bref un air de faux semblant à toujours planer dans l’esprit de mes amis proches… Jusqu’au jour ou les choses se sont précisées : il m’a fait déménager pour vivre avec lui et là la descente aux enfers à commencer… Allusions, mensonges (je suis très réceptive à l’infra verbale), dissimulation… J’ai appris les choses par les autres… Il avait juste oublié d’en parler, ce n’était pas mentir !… Et puis je n’avais pas à tout savoir… Quand je lui faisait des remarques sur certains de ces défauts (remarques que je pensais constructives et qui nous permettraient d’avancer) je me suis alors heurté aux foudres de Dieu… Il m’a dit un jour : « Dieu m’a tout donné, je suis indestructible » et une autre fois : « Ne joue pas à ce jeu là avec moi ou je te détruirais »… ou encore mais c’est toi qui est malade, tu es malsaine… Et pour justifier ses attitudes il me disait  » je ne suis que ton miroir »… Au bout d’un an et demi, je l’ai quitté… Il a essayé de maintenir le contact… Je l’ai refusé dans un premier temps, recevant des textos sans y répondre… ET puis j’ai rencontré quelqu’un d’autre, et il est revenu subtilement dans ma vie… Amaigri, les larmes aux yeux, il avait failli « crever du manque »… Il m’aimait, s’était rendu compte de ses erreurs.. Nous méritions une seconde chance… Et j’ai craqué… On s’est remis ensemble et on a acheté une maison… Le Hic, c’est que dès que nous avons été dans cette maison, ii a ensuite il a élargit son champ d’action par des propos toujours négatifs sur ma personne..’Tu es une femme vénale »… « Tu me prends pour un tiroir caisse »… Aussi, un jour je lui ai demandé ou était passé la personne qu’il était au début de notre relation et il m’a répondu « J’ai fait ton sbire pendant 6 mois, cela ne t’a pas suffit ! »… Je lui ai alors dit qu’il était mal honnête et à cela il a répondu : « Mais enfin c’est du grand n’importe quoi ! Pendant 6 mois j’ai vécu quasi tout le temps chez toi et la moindre des choses veut que l’on s’adapte au rythme de vie de la personne ! »… avec des phrases comme : « J’ai un métier moi ! » (sous-entendu que moi non alors que je travaille)… « On ne récolte que ce que l’on sème » (sous-entendu ses reproches et réflexions désobligeantes je les avais
    mérités!)… Ensuite, dès que je le mettais face à ses incohérences ou bien ce que je qualifierais de « foutage de gueule » et bien je me suis exposée de plein fouet… « Tu es vraiment malsaine »… « Qui te dit que tu vaux mieux que ta mère ? »… « Sais-tu ce que pensent réellement tes amis de toi ? »… « Sais-tu ce que pensent mes proches de toi ? »… Il a déclenché chez moi des réactions de violence terrible, face à l’injustice de ses propos… Sous l’effet de la colère, je me suis rebiffer verbalement d’abord, et suite à l’insoutenable j’avoue en être venue aux mains… ET ça je le regrette amèrement, car cela s’est retourné contre moi… J’étais une folle… Notre relation est un échec à cause de mes comportements… Et après il m’a disqualifié en tant que mère : « Tu es une mauvaise mère » (alors que j’ai des rapports plus que privilégiés avec mes enfants !)… « Ce n’est pas parce que tu es bien foutue et que tu t’appelles « P » que l’on doit se mettre à tes genoux » (Réflexion faite suite à une demande anodine)… »C’est à prendre ou à laisser » (soit tu acceptes, soit je te quitte)… »Tu es une tyrante »… Je suis devenue alors pour lui une source de frustrations successives en m’opposant à lui et au fait qu’il me prenne pour une idiote, lui disant que je savais ce que j’étais mais que l’on ne pouvait pas en dire autant de lui… J’ai cherché à savoir qui il était vraiment en le provoquant à mon tour en le mettant devant certains de ses manquements, mais à jouer à ce « jeux », je me suis perdue… A force de controverses, de rabaissement, de doute, je me suis mise à douter de l’intégrité de ma personne.. Qui étais-je vraiment ?… Car un jour il m’a affirmer : « Tu n’es pas celle que tu penses être ! »… J’ai alors sombré dans la névrose, puis la dépression… J’ai été en arrêt maladie à cause de tout cela… jour ou je suis arrivée à la limite du « burn out »… J’ai perdu toute confiance en moi… J’ai eu des angoisses terribles… Suite à mon déclin, il me disait : « Je ne peux pas t’aider »… « Si tu en es là je n’y suis pour rien »… « C’est un père qu’il te faut, je ne serais jamais cet homme là »… « N’attends rien de moi »… Et je suis passée à coté du pire… Les derniers temps, il ne me regardait même plus dans les yeux quand je lui parlais… Parfois,je ressentais comme de la haine.. Et j’avoue que certaines fois cela m’a fait peur… Il a même les derniers temps montré de l’agressivité à l’encontre de mes propres enfants… Nous venons de nous séparés, et écrire tout cela m’aide à faire une démarche de « non retour »… Je lui ai demandé de partir…Je ne sais pas de quoi sera fait demain, car je suis encore obligé de le côtoyer pour vendre la maison, et il ne va pas m’épargner…. J’ai déjà perdu 4 ans de ma vie et fait vivre à mes enfants une relation destructrice… Et je risque de perdre encore beaucoup…

    Alors si tout comme moi, vous avez des doutes…si vos amis vous disent que quelque chose cloche, soyez vigileants… Et comme le conseil tous ceux qui connaissent ou croisent ce type de personne : « Fuyez pour éviter le pire, ou avant qu’il ne soit trop tard »…

  198. VA
    Publié dans 7 septembre 2015 le 22:22

    J’ai eu en fait de la chance car c’est la première fois que je rencontrais un tel homme à titre personnel mais ce qui m’a mise sur la voie c’est en faisant une introspection de ma personne car pour ma part il m’a fallu dix ans pour retrouver le chemin de la lumière car si j’ai eu un élan de compassion c’est que j’ai la même cassure que le PN n’ayant pas eu l’amour ni le soutien d’un père mais une mère exemplaire à fort caractère et dont j’ai suivi l’exemple de me battre et d’aller de l’avant et d’être toujours positive en privilégiant un entourage sain et claire, bienveillant. Je me suis coupée aussi des hommes un certain temps ayant et étant blessée car inconsciemment à la recherche d’un homme protecteur tel qu’un père. J’ai tout de suite vu son manque d’humanité, son ombre côté gauche de sa personne, ses crispations main gauche et son regard métallique vert, son agressivité sous-jacente. Un solitaire à la coquille vide mais aussi ce qui l’a trahi c’est son métier dans le secteur informatique de part son mimétisme de gestes, de paroles, ses pointes d’humeur pour formater et culpabiliser l’autre. Il se positionne en juge et vous dévore du regard. Cherche à vous isoler et serait capable de vous frapper. Cherche à vous faire perdre votre calme et rationalité. Je suis pas allée chez lui et s’est emporté et a compris que j’avais communiqué ses coordonnées et que je devais passer un coup de fil dans la soirée. Jai gardé mon calme et rien dit, j’ai fait comme si j’avais pas entendu. A essayé de voir un point d’emprise sur moi mais aucun car je me suis limitée à une présentation comme un recrutement. S’est positionné en victime et a joué aux idiots pour m’apitoyer puis tentative de peur de la nuit de l’environnement pour que je le suive alors que dans ces cas là on attend de la bienveillance.
    N’a jamais montré une marque de tendresse ou amicale.
    Pensait pouvoir me contrôler financièrement aussi par le travail ou logement mais j’ai une assise financière que peu de personne ont et je me suis justement battue pour l’avoir cette indépendance pour éviter ce genre de situation. Lorsque que je l’ai identifié je suis montée au créneau pour identifier si cela était déjà trop tard et j’ai vu que cela était le cas car malsain, déviance sexuelle et possibilité de violence physique. Nous ne somme pas infirmière et pour ma part moi seule ai retrouvé la force de revenir vers la lumière mais je suis meurtrie et cela ne guérira jamais. Je dois me protéger surtout en étant célibataire de ce type de rencontre car je me suis rendue compte dans mon entourage que j’attirais ce genre de caméléons.
    Et dire qu’il pourrait avoir tout pour être heureux mais je reconnais la vie est complexe et pas facile et il a dû se battre notamment professionnellement pour être là ou il en est et avoir réaliser son rêve de maison que je n’aurai pas découverte. L’amour véritable et réciproque est dur à trouver et à garder. Cela a réveillé ma blessure car il me ressemblait tant dans le positif que sa part d’ombre ce qui l’a déstabilisé et perdu dans son mode de fonctionnement d’ailleurs. En somme un vrai M Grey Fifty Shades dont je lui ai fait référence lors d’un dernier échange car je voulais tout arrêter rapidement sur une note amicale de sa part car je n’ai pas osé lui dire non au troisième et quatrième rdv qui s’est déroulé comme un mode opératoire prévu d’avance… A reconnu qu’il était cassé dans sa dernière réponse et fin sur une note amicale. Voilà ma p’tite expérience. Tous ces échanges nous aident à y voir plus claire et nous redonnent de la force pour reprendre vitalité et aller de nouveau de l’avant.

  199. Ev
    Publié dans 3 septembre 2015 le 14:53

    Accepter qu’il existe des êtres dépourvus de la capacité d’aimer n’est vraiment pas évident pour moi… Je dois avoir du sang de Bisounours dans le rembourrage! Mais je mets les choses en place pour préparer ma fuite… Merci beaucoup!

  200. Ev
    Publié dans 3 septembre 2015 le 14:49

    Je reviens seulement voir mon commentaire et je découvre votre réponse… Mon instinct de survie me guide vers la sortie. Je relis « Femmes qui courent avec les loups » et vous le conseille à toutes. Et j’ai découvert la kinésiologie, qui aide bien au « miracle ». Un tout grand merci à vous! 🙂

  201. Dur réveil
    Publié dans 2 septembre 2015 le 13:43

    bien expliqué, bravo quelle rapidité d’identification…si j’avais connu cette pathologie avant…j’avais tout analysé au fil de la relation, en me disant que je me faisais des idées au point de vue de sa perversité, incapacité d’un réel amour, et sa sincérité, ne pouvant concevoir que cela puisse être.
    Je le prenait donc juste pour un schizophrène, bien-sur je l’interrogeait sur ce sourire aperçu lorsqu’il me battait, me taisant sur la gaule aperçue.
    D’ailleurs immédiatement après les violences et son cinéma de « pardon je ne sais pas ce qui m’a prit, tu m’as énervé », il était tout excité et souhaitait se réconcilier sur l’oreiller alors que j’avais envie de vomir, et le reste du temps c’était le désert sexuel où il entamait des rapports qu’il interrompait me laissant honteuse.
    son désir de vengeance pour un rien ou plutôt rien,
    le fait que face à certaines situations il n’avait pas de réactions spontanées pour quelqu’un qui aime,
    le fait qu’il exige une chose puis la reproche affirmant qu’il fallait faire le contraire puis à nouveau son contraire et encore, et quand je demandais si ce n’est pas ce que je fais le problème, puisque je fais tout ce que tu dit vouloir comme tu dit le vouloir, ce qui changes toujours pour l’inverse de ce que j’ai fait, et que tu me le reproches mais pas concrètement, c’est que c’est moi le problème? c’est ça?
    aucune réponse,
    ou renversement ironique de ma question sur la raison de ses reproches, en reproche.
    « nan nan, c’est moi t’as raison c’est toujours moi le problème c’est ma faute je n’ai jamais rien fait de bien avec toi, jamais fait aucun effort… »
    changement de sujet radical, ou victimisation ou culpabilisation.
    Puis quand j’insistait, il disait qu’il m’avait répondu mais que je ne prenais jamais en compte ce qu’il disait et donc qu’il n’avait plus envie de me parler…et m’accusait d’être égocentrique.
    Il m’aura fallu 4ans pour me séparer même si lui me harcèle encore un peu, me promettant que je serai à lui dans l’au delà par ce que bien sur le seigneur lui doit bien ça. et il m’aura fallu 10mn sur internet pour comprendre pourquoi tout ça.

  202. La cousine
    Publié dans 1 septembre 2015 le 14:43

    J’ai vécu la même chose j’ai avorté au dernier moment car grâce à Dieu il m’a frappé dans le ventre, me disant avec un sourire en coin diabolique « alors ça tombe? »
    prétendant ensuite qu’il ne s’en souvenait pas que ça devait être l’alcool, ou le cannabis, ou le stress de la futur paternité, ou que j’avais du l’énerver,…tout sauf sa vraie face.
    Alors que des fois c’était des bisous sur le ventre, y poser l’oreille, des projets, il me faisait gentiment manger un truck destiné à la santé du bébé… et j’ai imaginé lui livrer mon bébé!

    un jour précédent, il m’avait mis à terre, frappée, insultée et craché en rafale dessus, tout en sachant que j’étais enceinte, par ce que j’ai dit que j’allais réfléchir aux modalités de mariage qu’il finissait alors de me proposer sur un ton attentionné, me précisant bien-sur que j’avais le choix (seconde épouse qu’il « allait devoir prendre » et voile qu’il « aimerai bien » me voir porter, je précise une bière à la main)

    La première chose qu’il me demandait étant en certaines conditions permise, la deuxième simplement encouragée, et lui parlant entre deux gorgées d’une chose strictement proscrite, le tout dans ses propres références voyez par vous même le cas!

    Avant que je ne me saches enceinte, j’avais du passer un scanner par ce qu’il m’avait défoncé le front, j’ai du faire croire à un accident de moto.

    Mais quand il a expressément visé le ventre, je me suis dit que mon stupide espoir, n’engageait pas que moi.
    Et j’ai prétexté les risques d’handicap liés au scanner pour faire une ivg.
    (si j’avais parlé des risques liés à cette personne et l’avenir minable qui attend le pauvre gosse ou au coups distribués, rythmes imposés etc… qui je ne sait pas comment n’ont pas suscités de fausse couche, il ne m’aurait pas laissé avorter).
    Bien-sur il a fait du cinéma récupérant cette déchirure pour sienne, pleurant, cassant des objets, s’en plaignant même à sa mère…bien soulagée la pauvre.
    Puis m’a dit qu’il devait s’imposer un nombre de prières élevé pour remercier dieu de ne pas avoir eu d’enfant avec moi, je lui ait dit qu’il pouvait se remercier.
    Bien sur il ne priait pas, surement la peur d’être foudroyé, immonde être hypocrite qu’il était.

    Au début j’étais partie pour avoir mon bébé seule dans une association de mise en sûreté, qui m’offrait toutes les facilitées et solutions à longue durée.

    Mais j’ai cru à ses belles paroles et suis revenue pour le regretter ensuite, mais aujourd’hui pas du tout lol un père comme ça? même un weekend sur 2 tuez moi!

    Ce n’est que 3 ans plus tard (sur une relation de 4 ans) que je le quittais, identifiant une semaine après sa pathologie irréversible mesdames et messieurs!
    Si votre MPN est moins pire sachez juste que c’est par nécessité, au fur et à mesure la violence se fut plus discrète et sournoise car il devait s’adapter, mais c’est la folie à la clé si vous restez.

    Aujourd’hui récemment libérée et définitivement, je précise car ayant mis un nom sur le personnage, et comprenant ainsi tout ce qui en suit comme quoi il ne m’a jamais aimé, alors que j’ai mis mentalement tellement ma main au feu et à couper sur sa sincérité que j’ai failli finir en hp ou suicidée, étant passée par les 2 à plusieurs reprises.

    S’il n’est pas trop tard et que t’es pas pré-ménopausée avorte, sinon part avec le bébé.
    Je viens te chercher si tu veux, je serai ta cousine de passage dans ta ville avec qui tu disparaît au bon moment.
    J’ai peur de rien et surtout pas de ces merdes sans cœur qui misent tout sur la compassion des gens.
    T’habites avec moi et si dans 1 mois tu sors pas de ton hypnose pour sourire au bonheur qui est encore possible je te jures, jte ramène à ton bourreau si tu le souhaites, t’inquiètes pas il va te reprendre.

    Ps: Pareil pour tout le monde un post et je viens.

  203. Miii
    Publié dans 23 août 2015 le 00:59

    Bravo, je me rassure tout les jours comme ça, sa fait 2 semaine que je l’ai quitter

  204. Miii
    Publié dans 23 août 2015 le 00:49

    Sa ne changera rien
    J’ai vécu la même histoire je suis séparé depuis peux mon fils a 6 mois, il m’a frappé deux fois mon bébé dans les bras ce genre d’hommes ne change pas faut absolument te débarrasser de lui.
    Moi je le laisse ni me voir ni mon fils c’est des personnes dangereuse
    Je te souhaite vraiment vraiment d’avoir une meilleure vie

  205. Jenny
    Publié dans 17 août 2015 le 23:03

    Bonjour Aurélie,
    Pour vous répondre, je pense que chacun est différent malgré que nos souffrances soient les mêmes. Pour ma part, j’ai mis des années à accepter que les choses ne changeraient pas et ce malgré l’avoir quitté, la relation « dépendance » était toujours présente et ma vie était sous l’emprise de cette personne. Je comprends quand vous dites que vous n’arrivez pas à vous libérer (couper les ponts, vous détacher même si vous êtes consciente que ca ne changera pas) et tout cela malgré les « souffrances psychologiques » qu’il vous fait endurer. Moi-même il m’aura fallu une dose de maltraitance incompréhensible pour réagir. Et un jour, il y a eu la situation maltraitante de trop qui m’a fait prendre conscience de ce qu’était vraiment cette relation. J’ai eu un déclic, pourquoi, comment, je ne sais pas mais c’est ce déclic qui m’a donné la force et l’énergie de rompre le contact complètement. Je n’ai pas eu besoin d’aller voir un psy pour trouver la force de le quitter et « j’arrive » toute seule à faire face à ce qui se passe après la rupture totale de contact (car ce n’est pas la fin pour lui) et j’arrive toute seule aussi à me reconstruire. Chacun est différent, certains ont besoin d’un soutien psy, d’autres pas. Mais je pense que le plus important n’est pas d’aller voir un psy pour réussir à supporter d’être avec ce type de personne (destructrice), ni pour comprendre qui ils sont car on le sait au fond de nous depuis parfois le début de la relation que ce sont des malades qui vont nous faire du mal et qui nous détruiront, le plus important c’est de partir, les quitter, les fuir. Après, pour certains, c’est indispensable d’aller voir un psy pour se reconstruire et pour trouver les failles en nous pour que ca ne se reproduise pas. Vous dites que vous avez compris qui il est et vous en souffrez. Alors, le plus important c’est de trouver la force de le quitter avec l’aide d’un psy ou pas mais il faut fuir. Fuyez !!!

  206. relin
    Publié dans 17 août 2015 le 14:19

    Bonjour après vous avoir lu ,je retrouve mon histoire c’est très compliquée dans sortir .La seule chose que je peut vous conseille c’est de fuite sa ne changera jamais il ne changera jamais .Je vous parle en connaissance de cause ,jai un petit garçon de 11mois je croyais auusi cas sa naissance sa changerai mes rien …Il faut vous rapprochée de votre famille vous faire entourée et fuite cette situation ,sinon vous serait malheureuse et surtout maltraités jusqu’à la fin de vos jour a cotée de luiii ..Bon courage a vous

  207. Aurélie
    Publié dans 16 août 2015 le 16:53

    Bonjour à tout le monde!
    Je lis vos témoignages et ô combien je me reconnais.
    Je suis actuellement avec un PN depuis bientôt 2 ans, je me suis aperçue de ce qu’il « était » il y a bien 6 mois déjà, consciente qu’il ne changera jamais, je n’arrive pas à couper les ponts définitivement, ni même à me détacher malgré les « souffrances psychologiques » qu’il me fait endurer.
    Dans nos situations, avons nous besoin d’un psy pour s’en sortir? Ou il y a-t-il des personnes qui ont réussi à sortir la tête de l’eau seule?
    Merci d’avance pour vos réponses.

  208. Aurélie
    Publié dans 16 août 2015 le 16:49

    Bonjour Mamilou!
    Il existe des applications sur les smartphones pour bloquer également les sms.

  209. Jenny
    Publié dans 10 août 2015 le 22:41

    Bonjour Elisa, vous évoquez en
    quelques mots ce qu’a de toxique une relation avec un pervers narcissique.
    Cette possession toute entière de notre personne et de notre existence (notre
    avis importe peu, présence omniprésente de notre part auprès de lui) et les
    tactiques du pervers narcissiques pour être sous son emprise :
    dévalorisation, souffler le chaud et le froid (moments attentionnés puis rien),
    nous rendre responsable de tout, l’isolement. Et les conséquences de cette
    immonde maltraitance : perte totale de confiance en nous, sensation de
    vide intérieur, perte de repères, envie de suicide. Tout est dit ou
    presque !! Mais ce qui ressort de cela c’est que nous ne sommes plus rien
    pour nous-même car nous avons l’impression de ne pas pouvoir vivre sans cette
    relation. C’est le « génie » de ces malades car ils arrivent à nous
    rendre soumis au point de ne pas voir notre vie autrement qu’avec eux et
    surtout de n’avoir plus aucune force une fois que nous partons. L’envie de
    suicide est associée à cet état de souffrance extrême. Nous n’avons pas envie
    de mourir en fait mais ce que nous avons envie de faire disparaître c’est la
    personne que nous sommes devenus pour redevenir ce que nous avons été avant lui
    (ou elle) et ainsi faire cesser cette souffrance intérieure. Plus qu’un combat
    contre le pervers narcissique, c’est un combat contre nous-même que nous devons
    mener. Et pour y parvenir il n’y a qu’une seule solution et je le dis souvent
    sur ce forum c’est de couper tout contact. En voulant garder le contact, nous
    restons dans l’espérance qu’il n’est pas ce qu’il est « un pn » et
    que nous avons de la valeur à ses yeux, donc que nous existons et que cette
    relation n’est pas si horrible que ça. En gardant le contact nous sommes en
    réalité dans le déni total de la réalité, toujours accroché à cet espoir que ce
    que nous avons vécu d’agréable avec lui (ou elle) revienne. Et c’est là
    l’erreur que nous commettons tous je pense, penser que les choses peuvent
    devenir normales et être enfin heureux. Le plus difficile c’est de ne plus être
    dans le déni et faire face à la réalité. Terrible réalité : il ne nous
    aime pas, ne nous a jamais aimé et ne nous aimera jamais. Il ne nous voit que
    comme un objet nécessaire pour assouvir ces besoins de narcissisme. Il ne nous
    fera jamais rien vivre d’agréable car ce qu’il veut c’est nous voir souffrir
    pour se sentir fort et y prendre du plaisir (c’est un pervers) et tous les
    moments agréables n’ont été qu’un leurre pour nous faire tomber dans son piège
    et ainsi pouvoir mieux nous manipuler et prendre possession de nous. Je suis
    passée par cette étape dans laquelle vous êtes. Nous sommes dans un état
    complètement déstabilisant entre l’après rupture et encore un peu dans la
    relation. Avec des flots d’émotions positives et négatives en même temps, un
    vrai chaos mental. C’est comme un sevrage Elisa, vous savez au fond de vous
    qu’il faut arrêter complètement cette relation qui vous détruit mais vous êtes
    encore sous son emprise, sa dépendance. C’est comme une drogue et il faut
    beaucoup de force et de volonté pour mettre fin à tout cela. Ce que je peux
    vous affirmer c’est que c’est possible. Il faut vous dire que vous pouvez vivre
    sans lui, même qu’il faut vivre sans lui. Ne plus être dans cette position de
    petite chose fragile à sa merci. Il ne répond pas à vos messages et bien tant
    mieux !! Ne le vivez pas comme une indifférence de sa part qui fait mal
    mais comme un soulagement « ouf enfin il me fout la paix » plus
    d’attaques verbales dont il a le secret pour me dévaloriser ou me faire mal ou
    encore plus de ces mots d’amour qu’il ne pense même pas et qui sont dit juste
    pour me prendre encore plus pour une idiote… Voyez les choses différemment.
    Vous l’avez quitté parce qu’il vous a maltraité et que vous n’en pouviez plus
    de cette relation pourrie alors quittez le pour de bon. Reprenez le cours de
    votre vie. Il vous a volé une partie de votre vie et vous a enlevé ce que vous
    étiez. Vous êtes vide à l’intérieur : c’est normal, il a tout pris. Tout
    d’abord, il faut rompre tout contact. Plus rien. Je me permets de vous dire
    cela : vous continuez à lui envoyer des messages et vous souffrez qu’il ne
    réponde pas ??????? Vous êtes triste car ce malade qui vous a fait du mal
    au plus haut point ne s’intéresse plus à vous ????? C’est effectivement ce
    que nous ressentons mais franchement, moi avec le recul, je me dis que c’est
    dingue de réagir ainsi. C’est tout à fait normal car nous sommes sous l’emprise
    etc mais quand même avez-vous encore envie de souffrir ?? Non, vous voulez
    être heureuse et c’est sans lui que cela sera possible. Alors pour le moment,
    vous devez avancer étape par étape. Rompre tout contact (bloquer son numéro sur
    votre téléphone, ne plus le laisser entrer chez vous, ne plus lui adresser la
    parole, plus jamais et prendre soin de vous, sortir, vous faire jolie,
    reprendre contact avec d’autres gens (amis, collègues, famille) et si c’est
    nécessaire aller voir un psy pour décharger, parler de ce que vous avez vécu
    pour mettre des mots sur vos souffrances intérieures. Ensuite, vous passerez
    par des moments douloureux de prise de conscience totale de ce que vous avez
    vécu réellement et puis viendra l’étape de reconstruction. Tout ceci est long
    et douloureux mais c’est inévitable pour enfin se sentir mieux et libre de sa
    vie « retrouvée ». Si vous avez envie de parler, je suis là pour
    vous. Je vous souhaite du courage et dites-vous que s’il vous a choisi et ainsi
    détruit c’est parce que vous avez énormément de qualités et que vous êtes une
    belle personne. Un jour la confiance en vous reviendra et vous irez mieux. Il
    faut juste vouloir arrêter tout cela de façon catégorique et définitive. Je
    vous envoie de la force. Et pour finir, ne penser plus au suicide car vous ne
    méritez pas cela et vos enfants non plus. Et surtout parce que ce n’est pas la
    solution. La vie après un pn existe et elle est belle !!

  210. Samael
    Publié dans 10 août 2015 le 04:44

    Valéry ‘Ain’t Made For Love’
    … par hasard?
    Si oui, alors tu n’es pas sa première victime; c’est sa routine habituelle…

  211. élisa
    Publié dans 9 août 2015 le 15:04

    je viens de vous lire et cela me renvoie à ma relation avec un PN; relation finie? je ne sais pas; je me sens sous l’emprise et pourtant c’est moi qui ai mis un terme (cela fait 3 fois…et oui malheureusement je suis revenue 2 fois…le sentiment d’être rien sans lui…). Notre relation était tel un agenda: il mettait des post-it en chaîne avec ce que nous avions de prévu (enfin, plutot ce que lui avait prévu pour nous car mon avis importait peu), me lançait des pics bien placés et je me sentais dévalorisée, il m’a écartée de mes amis, demandait une omniprésence de ma part, me rendait responsable de choses devant les autres, passait de moments « attentionnés » et presque rien; tout se rapportait toujours à lui. Le pire est quand il m’a dit « je veux te dominer »….
    aujourd’hui, il dit qu’on ne peut pas revenir ensemble…pour le moment…qu’il faut croire en l’avenir…ignore les messages que je lui laisse…
    cela fait 3 mois que j’ai rompu….je suis vide et ai eu idée de suicide…j’ai 2 grands enfants…une bonne profession…mais je n’arrive pas à m’en relever; j’ai perdu confiance en moi.

  212. Tj QC
    Publié dans 8 août 2015 le 01:23

    Bonjour EV, le PN est dépourvu de la capacité d’aimer et quand on l’accepte, on arrête de se culpabiliser. La seule option est la fuite, aucun espoir de changement…Et on fini par s’en sortir 🙂 Bonnes chances!

  213. Jenny
    Publié dans 7 août 2015 le 11:18

    Merci Mamilou !!

  214. Jenny
    Publié dans 5 août 2015 le 19:54

    Bonsoir Ev,
    Vous dites « Je ne sais pas encore comment j’accomplirai ce miracle, mais je veux vivre. »

    Cette pensée vous donnera la force de réussir à vous en sortir. Courage !!!
    Pour le moment vous vous sentez piégée et ne voyez aucune issue car vous n’avez pas encore de solution pour vous échapper, mais vous trouverez. Éliminez cette culpabilité de vous, car c’est un frein. Ce n’est pas de votre faute et vous n’êtes pas responsable. N’ayez ni honte, ni peur. Transformez toutes ces émotions négatives en force positive. Ayez surtout confiance en vous et laissez cette instinct de survie que vous avez « je veux vivre » dominer le reste. Je veux vivre alors je dis stop, je pars, je refais ma vie, je ne le laisse plus me torturer et me détruire, je reprend le contrôle sur ma vie.
    Agir ou subir !!!
    Je vous envoie de la force pour rester sur cette pensée positive « je veux vivre, alors j’agis »

  215. Jenny
    Publié dans 5 août 2015 le 19:42

    Bonsoir Nessah,
    Je ne sais quoi vous dire d’autre que fuyez !!!
    Pervers narcissique ou pas, votre compagnon est violent et vous maltraite alors pour vous sauver vous et votre bébé de cette violence et de cette maltraitance il n’y a pas d’autre solution que de fuir. Il ne changera pas car à ce stade de violence, il faudrait le reste de sa vie en thérapie pour peut être changer légèrement et surtout dites vous qu’il ne changera pas quand vous aurez accouché. S’il devait être différent et à l’image d’un homme aimant et attentionné, il le serait déjà. S’il est capable de vous faire vivre cette violence alors que vous êtes enceinte, dites vous qu’il continuera de vous maltraiter après l’accouchement et certainement qu’il maltraitera votre enfant. Et peut être même qu’il vous maltraitera encore plus.
    Prenez votre courage à deux mains et fuyez avant qu’il ne soit trop tard.
    Bon courage !!

  216. Jenny
    Publié dans 5 août 2015 le 19:31

    Il faut réagir Mamilou !!!

    Si j’ai bien compris, vous n’avez pas d’enfant avec lui,
    alors c’est plus facile de le faire sortir de votre vie car vous n’avez aucune obligation légale de rester en contact. Pour le moment, il vous harcèle (250 sms dès le matin, combien depuis ?) c’est énorme et il ne faut pas le laisser vous harceler comme ça. Aller porter plainte contre lui pour
    harcèlement le plus vite possible. Les policiers se chargeront de lui faire comprendre qu’il doit vous laisser tranquille. Tant que le pn peut agir sans que personne ne le reprenne à l’ordre (police, juge etc), alors il s’en donne à cœur joie. Il vous pousse pour que vous réagissiez et lui répondiez et il ne se gênera pas pour se servir de vos sms de réponses contre vous plus tard (insultes, énervements dans vos propos etc) c’est pour cela que vous ne devez pas lui répondre. C’est difficile mais il faut le faire. N’oubliez pas qu’il sait quoi dire pour vous faire réagir. Une personne normale et saine d’esprit ne se laissera pas traiter de traînée sans réagir, c’est normal. Sauf que dans une relation avec un pn, il sait que vous réagirez en disant cela de vous et que vous réagirez même violemment peut être car vous ne voulez pas le laisser vous insulter comme cela. Et c’est ici qu’est le piège de ces malades. Plus vous réagissez, plus il prend son pied et il continu à vous provoquer. Ce qu’il faut faire, c’est résister et ne pas répondre. Vous n’avez pas à répondre et à vous défendre d’être insultée de traînée par exemple. Vous n’en êtes pas une alors laissez le parler dans le vide ou écrire
    ce qu’il veut. Vous défendre de ses propos ne sert à rien car vous ne rétablirez pas la vérité en réagissant. Vous lui donnez satisfaction car il est « heureux » de vous avoir touché et blessé. C’est leur mode de fonctionnement. Et tant que vous êtes dans ce rapport alors cela ne cessera
    pas. Adoptez une autre façon de réagir. Ne répondez pas. Allez chez un opérateur téléphonique pour faire bloquer son numéro aussi pour les sms (c’est possible) et si vous continuez à lire ses messages (c’est normal que vous les
    lisiez) alors lisez les, mais ne répondez pas, peu importe ce qu’il dit. Il vous insultera, vous dira tout ce qui vous blesse, vous menacera, vous dira que c’est de votre faute, vous traitera de tout et n’importe quoi, ou vous dira des
    mots d’amour, des demandes de pardon etc peu importe, laissez le dire sans réagir. Si vous avez besoin de répondre car c’est plus fort que vous (que ses attaques verbales sont trop insupportables) alors prenez une feuille ou mettez-vous devant votre ordinateur et répondez lui pour de faux. C’est-à-dire, écrivez ce que vous répondriez sans lui envoyer. Vous déchargez comme cela ce que vous avez sur le cœur mais comme vous n’envoyez pas alors vous restez maître de la situation et ne lui donnez pas satisfaction et du coup vous lui montrez qu’il nous vous atteint plus comme avant et donc que son emprise sur vous disparait. Il ne va pas le supporter et deviendra encore plus méchant et/ou gentil mais ce sera juste pour reprendre le controle sur vous. C’est une question de temps pour qu’il se désinteresse de vous car il verra que vous n’êtes plus sous l’emprise et donc passera à une autre victime (malheureusement !!!) mais c’est ainsi. Tenez bon et ne répondez plus à ses attaques. Et surtout, vous n’êtes pas seule. La police, la justice est là pour le faire s’arrêter de vous harceler et pour vous protéger de lui. N’ayez pas peur ni honte de faire appel à la police. Petit conseil : ne parlez jamais de pervers narcissique car c’est mal vu et très peu compris par les instances judiciaires. Parlez de pervers, manipulateur, déséquilibré mais n’employez pas le terme « pervers narcissique ».

    Vous êtes encore dans un schéma de relation amoureuse et de disputes normales. Vous avez compris qui il était mais pas compris qu’il n’y a rien à faire pour que les choses soient normales. Cela ne sert à rien de communiquer avec un pervers narcissique. Rompre le contact complètement est la
    seule solution. Et pour répondre à votre question : Non je n’ai pas vu de psy pour m’aider à aller mieux ou pour m’en sortir. Les propos qui suivent n’engagent que moi et tout le monde peut ne pas être d’accord avec ce que je dis. Je pense que d’aller voir un psy dans le cas d’une relation avec un pn est
    nécessaire pour comprendre ce que nous vivons et pour comprendre que nous n’en sommes pas responsables. Ainsi, une fois que nous avons compris que nous avons affaire à un pn, donc une personne malade, nous pouvons voir ce que nous vivons autrement et sortir peu à peu de la culpabilisation et ainsi peu à peu se reconstruire. Mais je pense que cette démarche n’est pas indispensable et que
    chacun doit le faire ou pas selon ses propres désirs de se confier à une personne inconnue pour chercher des réponses. Une analyse psy permet de trouver des réponses. Lorsque l’on a compris qu’on a affaire à un pn. La réponse est là. Pour ma part, je n’ai pas besoin d’aller parler de tout cela à un psy car j’ai eu une réelle prise de conscience par moi-même et j’ai la chance d’être entourée de ma famille et de mon nouveau conjoint qui (même s’ils ne sont pas
    au courant de tout et ne comprennent pas tout) me soutiennent tous à leur façon et surtout me croient dans
    ce que je dis (ce qui est très important). Mon nouveau compagnon par exemple, m’aide énormément à reprendre confiance en moi et ma sœur me booste quand j’ai
    besoin de ne pas perdre pied quand mon pn m’attaque et met la confusion dans ma tête. Ils sont conscients de la personne qu’il est en tant que malade et
    personne qui m’a détruit et parfois me détruit encore. Ma mère dit de lui qu’il est un vampire, une personne toxique. Ma sœur elle, m’a toujours dit qu’il était le diable et mon nouveau compagnon dit de lui qu’il est sacrément malade et un vrai
    poison. J’ai cette chance d’avoir autour de moi des personnes qui me soutiennent et me donnent de l’amour. Mais tout le monde n’est pas dans mon cas et d’aller voir un psy est alors important pour trouver des réponses et pour
    être soutenue. Parler de ce que nous avons vécu est indispensable peu importe avec qui, un psy, un ami, un membre de sa famille mais il faut parler pour
    prendre conscience et pour se soulager. Alors si vous êtes seule et que vous avez besoin de parler de tout cela avec quelqu’un, vous pouvez aller voir un psy. Il ne faut pas voir un psy comme un docteur des fous. Ce n’est pas parce
    que vous allez voir un psy que c’est vous qui avait un problème mental, on peut aller voir un psy car on est victime de quelqu’un qui a un problème. Quand on est victime d’un pn on veut avoir le contrôle de notre vie et on a du mal à
    admettre qu’on a un problème et que ce que nous vivons est anormal. D’aller voir un psy est pour certains une démarches difficiles car c’est comme si on admettait qu’on a un problème nous-même et surtout qu’on est faible de ne pas résoudre ce problème tout seul. Il ne faut pas voir cela comme ca. On a un problème c’est vrai car ce que nous vivons n’est pas normal et il faut en parler. C’est juste comme cela qu’il faut le voir. Maintenant, ce n’est pas indispensable et on peut faire ce travail sur nous-même tout seul. C’est mon cas, je me soigne de ses blessures mentales par moi-même et ceux qui
    m’entourent et m’aiment m’aident dans cette démarche. Mais j’insiste sur ce point que ce ne serait pas possible si je n’avais pas rompu le contact avec lui. Ses attaques par sms me touchent parfois encore mais moins et surtout il
    ne m’attaque presque plus. L’éloignement se fait tout doucement. Il a une nouvelle compagne aussi et comme il a une nouvelle proie, je deviens moins intéressante pour lui et ses attaques ne sont encore présentes que parce que
    nous avons un enfant ensemble. Sans enfant ensemble je pense que j’en serais presque débarrassée. Mais c’est ainsi. Bon courage Mamilou et surtout ne le laissez pas vous affaiblir par ce monstrueux harcèlement. Réagissez
    vite !!!

  217. Nessah
    Publié dans 5 août 2015 le 15:36

    Bonjour à tous, Me voilà en pleine recherche pour comprendre le comportement de mon compagnon, après avoir lu les articles du pervers narcissique je le retrouve dans tout les points communs, mise à part que lui ne sais pas contenir sa colère. Je suis enceinte de 7mois et j’ai faillit perdre mon bébé plusieurs fois, il m’a déjà levé la main dessus mais la violence qu’il divulgue devant mes yeux est encore plus impressionnante, il m’a cassé les carreaux menacé mes voisins crise de colère sur eux également cassé l’entrée ect… Je n’ai plus de famille car il n’accepte pas la venue de mon bébé je me retrouve seul avec deux amies sur qui compté mais le peu que je le contrarie il leurs laisse des messages menaçant, constamment rabaissé. Traité de tout les noms, craché dessus, et dans l’obligation de faire dans son sens, il pense que je vais ailleurs, même avec mon voisinage il se fait des films et devient fou. quand t’il va trop loin il me demande pardon pleure et me serre fort dans les bras et passe au dodo comme si de rien.. Pensé vous que l’arrivée de son fils peut le changé ? J’ai l’espoir malgré tout je prie chaque jour d’être enfin heureuse et ne pas devoir fuir avec un bébé, seul au monde avec se petit être chère qui n’a rien demandé et vie déjà les angoisses toute les nuits.. J’ai du mal à croire qu’il sois sans amour qu’il n’a pas de sentiments. J’aimerais tant l’aider et ne pas l’abandonner avec de tels troubles psychologiques je culpabilise de lui enlevé les joies d’un enfant, je fais tout pour lui et pourtant il n’y a aucun retour jamais ! Je suis dans le doute absolue.. Peur du résultat pour mes amies et voisins peur qu’il me retrouve. J’ai quand déposé une plainte il y a quelques mois.. Merci de me lire bonne journée.

  218. Ev
    Publié dans 5 août 2015 le 01:24

    « Malgré la connaissance de tout les faits, sa victime n’arrive jamais à croire qu’il peut être aussi mauvais, qu’il ne puisse pas avoir de sentiments et même d’avoir peur POUR LUI. »
    Vous n’imaginez pas à quel point cette phrase me parle… Je me sens piégée, je ne vois aucune issue et cette culpabilité qui m’oppresse constamment achève de me laminer… J’ai la trouille. Mais merci infiniment pour votre site qui est une lueur d’espoir. Je ne sais pas encore comment j’accomplirai ce miracle, mais je veux vivre.

  219. dos santosphilomene
    Publié dans 4 août 2015 le 19:05

    je vous comprend je suis dans le même cas que vous soyez forte s il vous a choisi c est que vous avez de belles qualites

  220. mamilou
    Publié dans 3 août 2015 le 18:52

    Le principal est d’avoir réussi à le fuir !! alors rien que pour ça félicitation !!!
    D’autres rêves et d’autres espoirs viendront avec le temps.
    Ce qui m’empêche de sombrer totalement ce sont mes enfants et pourtant dieu sait que j’ai failli passer à l’acte plus d’une fois !!
    Aujourd’hui j’ai pris encore plus conscience qu’il fallait que j’arrête car ma fille de 15ans est allée à l’enterrement de la mère de sa meilleure amie qui c’est suicidée à cause d’un mec qui a mon avis était lui aussi un PN. La fille était en vacances chez son père mais j’ai voulu aller la soutenir. Elle s’est effondrée dans mes bras et j’ai lu dans ses yeux « ne nous fait jamais ça maman je t’en supplie « . Elle me voit souvent passer du rire aux larmes à cause mon PN, me dit souvent de leur trouver un beau père génial (bien que mes enfants aiment beaucoup mon PN car ces derniers temps il est adorable avec eux bien sûr je lui échappe!!). J’ai eu une bonne prise de conscience supplémentaire !!!
    A toutes celles et ceux qui ont des enfants…battez vous pour eux….je sais je suis mal placée pour dire ça mais je vais vraiment essayer de suivre mon conseil.
    Bon courage à tous!!!

  221. mamilou
    Publié dans 3 août 2015 le 18:37

    Bravo tu as bien fait !!! c’est pas évident de faire une main courante…bravo

  222. mamilou
    Publié dans 3 août 2015 le 18:26

    Bonjour Jenny,
    D’abord merci de ne pas me juger.
    Hier soir je l’ai encore envoyé balader en lui disant de ne pas revenir….il m’a traité de trainée que je le laissais parce que j’avais trouvé une autre b… etc etc
    depuis ce matin j’ai reçu environ 250 SMS venant de lui auxquels je n’ai pas eu le cran de ne pas répondre bien sûr (je n’ai pas répondu à tous…. )…..il jongle entre insultes et mots tendres…mais je n’ai pas craqué face au peu de mots tendres.
    J’espère que cette fois je ne recraquerai pas….j’ai essayé de bloquer son numéro…en effet il ne peut pas m’appeler mais je reçois quand même ses SMS et n’arrive pas à ne pas les lire…en encore moins de ne pas y répondre.
    Là je lui ai dit que je ne voulais plus de lui car il me considérais comme une trainée qui couche à tout va avec n’importe qui….mais il insiste.
    J’ai essayé de l’insulter c’est pire…j’essaie de rentrer dans son jeu ça ne marche pas….
    Je vais essayer d’être forte et de ne plus lui répondre peut être qu’il arrêtera de m’écrire….avant quand je ne répondais pas à ses SMS il arrêtait (lors de nos engueulades ) maintenant qu’il sent que je veux vraiment me détacher de lui je ne suis pas sûr qu’il va arrêter de m’en envoyer….
    J’ai une question tout de même….avez vous vu un psy pour vous en sortir ??? certains disent que c’est indispensable…mon médecin qui a vécu avec une PN en a vu un mais me dit que étant donné que j’ai mis un mot dessus c’est le premier vrai pas vers la réussite….Alors j’hésite…
    Encore merci

  223. Jenny
    Publié dans 2 août 2015 le 17:58

    Bonjour Tj QC
    Ce que vous dites me bouleverse car moi aussi il m’a volé mes rêves et mes espoirs. Soyez forte, allez au fond de vous chercher cette force qui vous manque encore et battez vous contre vous même, contre cette monstrueuse destruction qui nous tue à l’intérieur. Raccrochez vous et trouvez de la force auprès de vos enfants. Ce sont eux notre force intérieure. Et surtout ne pensez plus au suicide car vous ne méritez pas ca et vos enfants ne s’en remettront pas.. je vous envoie de la force, du courage et des rêves et des espoirs de vous en sortir.. les mots détruisent mais ils peuvent aussi nous sauver.. Alors relisez ce message autant de fois qu’il le faut pour que ces mots vous donnent du réconfort et la force dy croire encore..

  224. Jenny
    Publié dans 31 juillet 2015 le 03:41

    Bonsoir Mamilou,
    Comme je vous comprend. C’est une vraie possession de nos vies. Comme s’il n’était pas possible de vivre quoi que ce soit sans qu’ils soient là (ces foutus pn). 4 ans que je suis séparée, un autre homme dans ma vie et malgré cela, je ne compte plus les fois où il revenait comme si de rien n’était, charmant presque adorable, pour garder le contrôle sur moi. C’est cette puissante possession de nos vies qui est un piège après la séparation. Ils disparaissent nous laissant à la fois soulagé de leur absence, on croit que c’est bon, c’est fini et qu’ils ne reviendront plus, qu’on est tranquille… et puis, ils reviennent toujours « charmants » et ca repart nous donnant presque des doutes sur cette séparation que l’on croyait indispensable et on est presque heureux à nouveau.. et c’est le clash, un coup au coeur, un choc moral et ils repartent. Et c’est cela qui est insupportable, cette possession de nos vies. Il n’y a rien à dire de plus que ce n’est pas de notre faute que d’avoir cette faiblesse (comme vous dites) de savourer le moment de « retrouvailles » car au fond de nous, l’amour est toujours présent sous différentes formes. Ce n’est pas de notre faute car même quand leur présence nous gène, ils arrivent toujours à s’imposer et à nous endormir de leurs belles paroles et attentions dans ces moments de reprise du contrôle. Après, on s’en veut car au moment où le clash réapparaît, on comprend qu’on a une fois de plus était un jouet avec lequel ils se sont amusés, et cette culpabilité sur nous même alimente notre mal être et ce processus de perte de confiance en nous et de dévalorisation mais on n’y peut rien. C’est uniquement, lorsque l’on a le vrai déclic et la volonté ultime de vouloir le quitter vraiment, le faire sortir de notre vie définitivement, d’arrêter de jouer que les choses changent. A ce moment, ils n’ont plus d’emprise sur nous et c’est seulement à cette condition que nous pouvons reprendre le contrôle de notre vie. Ensuite, leur rapprochement, leur prise de contact, leur charme et leur tentative de réappropriation de notre personne, leur blabla enchanteur n’ont plus d’effet sur nous et c’est la fin de leur pouvoir sur nous. Un peu partout dans ce que je lis, je lis que la victime voyage seule. C’est une réalité, on aura beau lire ce qu’il faut faire pour s’en sortir, donner des conseils pour que la victime comprenne et agisse, tant que cette dernière n’a pas eu le déclic ultime de libération de l’emprise, alors elle continuera à se faire avoir. A travers tous les témoignages on retrouve les mêmes questionnements, comment faire ?
    comment faire pour se sortir de cette emprise, pour ne plus être en contact, pour ne plus craquer à nouveau, pour s’aimer soi-même à nouveau, pour retrouver confiance en soi, pour redonner sa confiance aux autres, pour vivre « normalement », … tant de questions dont sont notées partout les réponses mais que nous ne sommes prêts à mettre en pratique uniquement lorsque nous avons le vrai déclic. Et ce n’est pas en changeant de vie et en changeant de compagnon que cela est possible. C’est possible que si au fond de nous, nous comprenons qui nous sommes et ce que nous voulons vraiment et ne voulons plus et surtout lorsque l’on comprend vraiment que ce n’est pas ce pn qui nous donnera ce que nous cherchons à vivre. Ils soufflent le chaud et le froid, jusqu’à notre épuisement et confusion mentale et physique totale. Je suis séparée depuis 4 ans (c’est long 4 ans !!!) et ca ne fait que 3 mois que j’ai rompu totalement le contact et que je suis éveillée complètement pour le faire sortir de ma vie. Car un jour, il y a 3 mois, j’ai vu son vrai visage et j’ai eu cette prise de conscience réelle qu’il était le diable. Et pourtant j’ai vécu les pires atrocités de sa part pendant 11 ans mais ce n’est qu’il y a 3 mois que j’ai eu ce vrai déclic dont je parle. Et c’est fini, au fond de moi je ressens la cassure et le détachement envers lui. Avant cela, je ne voulais plus de lui dans ma vie mais j’étais encore sous cette emprise infernale qui me faisait le voir charmant par moment et je ressentais comme un besoin d’être encore en contact avec lui. Je maintenais ce lien comme si j’avais encore besoin de cette dose de drogue qu’il était pour moi. Comme si je n’étais pas capable de vivre sans lui. Et ce n’est pas grave car je ne pouvais faire et penser autrement. Tout comme toi Mamilou, pour le moment tu ne peux faire autrement, tu le vois encore comme charmant par moment et même si tu ne voulais pas de lui pendant tes vacances, tu as apprécié sa présence. Ce n’est pas une faiblesse de ta part comme tu le dis, c’est un fait inévitable car il était charmant alors pourquoi pas en profiter et vivre cette illusion un peu. C’est humain et ils sont assez fort pour nous faire croire qu’une illusion est réelle pour tomber dans le panneau alors ne culpabilise pas. C’est fait et c’est comme ca. Tu es sur la bonne voie et je ne le répéterai jamais assez la solution est de le voir comme un être diabolique en permanence même et surtout quand il est charmant et repenser aux moments violents et destructeurs qu’on a vécu à cause de lui ET ROMPRE TOUT CONTACT. Ne pas dire que tu pars en vacances, ne pas dire où tu pars quand il sait que tu pars, ne pas répondre à ses appels quand tu es en vacances et résister encore et encore à toutes ses tentatives d’approche. Rompre le contact est la seule solution pour ouvrir les yeux et pour se défaire de cette dépendance envers lui. Peu à peu la drogue qu’il est pour toi se dissipe et tu redeviens éveillée. C’est une lutte mais il faut le faire pour se sortir de cette emprise qui détruit tout en nous. Car après il faut se reconstruire et plus on a été détruit, plus la reconstruction est longue et pénible. J’en suis à ce stade, je me reconstruis peu à peu et c’est difficile mais je sais que cette rupture de lien avec lui est indispensable pour rester éveillée. Tant qu’on est en contact c’est impossible de se reconstruire et réussir à le chasser de notre vie. Le simple fait d’entendre sa voix au téléphone et on est à nouveau sous l’emprise alors pour l’empêcher de revenir comme vous dites : il ne faut pas avoir d’occasion de devoir s’expliquer et justifier que l’on ne veut pas de lui dans notre vie, il faut ne pas être en contact tout simplement. Il appelle, alors vous vous faites violence pour ne pas répondre. Une fois, puis deux, puis à chaque appel et ca devient de plus en plus facile de ne pas répondre. Se dire je ne veux pas et se donner ce droit de ne pas vouloir et de ne pas décrocher quand il appelle. Ne pas ouvrir sa porte quand il vient chez vous, il sonne plusieurs fois, frappe à la porte, faire le mort et ne pas ouvrir car en ouvrant la porte on ouvre le piège dans lequel on va tomber. Alors refuser qu’il prenne votre vie en otage et fasse de vous son jouet. Vous n’êtes pas un jouet et vous avez le droit de vivre votre vie sans lui alors il faut lui faire comprendre que vous ne voulez plus de lui. Ne pas parler avec lui pour lui expliquer cela, car on sait très bien que les discussions ne servent qu’à nous faire céder une fois de plus. Ne plus parler mais agir. Et vous verrez que ca vous fera du bien de faire cela car enfin vous vous donnerez de l’importance à vous même. Vous serez fière de vous d’avoir réussi à refuser qu’il vous approche, d’avoir réussi à ne pas lui répondre au téléphone. Une vraie jouissance d’autant plus quand vous prenez conscience que c’est comme cela que ce n’est plus vous mais lui qui souffrez (car un pn ne supporte pas qu’on soit indifférent à lui). Et vous ressentirez que vous reprenez le contrôle sur votre vie et sur vous même. Car une personne saine d’esprit ne harcèle pas et ne fais pas de chantage aux sentiments quand elle aime vraiment quelqu’un(comme il le fait avec vous) et n’insiste pas autant quand on lui dit et fait comprendre qu’on ne veut plus la voir. Ce n’est pas parce qu’ils veulent de nous comme jouet que nous devons les laisser faire. Nous ne leur appartenons pas. Et je rajouterai aussi que pendant longtemps j’ai laisser faire car j’étais dans le déni d’accepter la réalité car je savais au fond de moi que c’était trop dur à accepter et que j’allais encore plus souffrir. Mais c’est une erreur car la souffrance est là sous une autre forme et tôt ou tard on accepte (question de survie) et on se prend un coup de poing violent qui retourne la tête. Quand j’ai pris conscience de ce qu’il était vraiment, j’ai en fait accepter d’arrêter d’être dans le déni de la réalité que je refusais d’admettre de peur de souffrir encore plus. Et j’ai souffert encore plus, c’est vrai. Cette prise de conscience est violente et très destructrice comme un sevrage douloureux mais aujourd’hui je me sens mieux car j’ai avec lui vécu l’enfer, puis par cette prise de conscience j’ai fait une descente en enfer complète psychologiquement et maintenant je me sens réapparaître et redevenir moi même et franchement ca n’a pas de prix. Je peux enfin apercevoir que ma vie va reprendre son cours là où elle s’était arrêtée le jour où je l’ai rencontré. J’ai perdu 11 ans d’une vie si précieuse. Ce n’est pas grave car je suis encore en vie et je vais reprendre ma vie là où elle s’était arrêtée et vivre un peu tranquillement. L’homme qui partage ma vie maintenant (nous ne vivons pas ensemble, je ne suis pas prête) mais bon il partage ma vie et j’ai pris conscience l’autre jour à quel point avec lui tout était calme. Pas de cris, pas de longs monologues, pas de discussions interminables, pas de disputes comme avec mon pn, tout est calme. Pas de chaud/froid, pas de rabaissements ni dévalorisations au contraire et tout est calme. Dès que je vais mal, je lui parle et je me sens tout de suite apaisée car il me rassure par des paroles encourageantes et il est toujours là pour me soutenir. Il me regarde amoureusement, il n’y a pas ce genre de regard plein de haine dissimulée derrière des regards plaisants comme avec mon pn. Mon nouveau compagnon est NORMAL et plus j’en prends conscience, plus je prends conscience que mon pn est un fou, un grand malade. C’est très important pour réussir à s’en sortir de prendre conscience que ce sont des fous, des malades et que rien n’est normal dans leurs agissements. C’est pour cela qu’il faut reprendre contact avec d’autres gens pour pouvoir comparer le bien du mal, le normal de l’anormal. L’autre jour, j’ai fait à manger pour moi et mon compagnon et je me suis rendue compte qu’à chaque fois que je fais à manger pour nous (c’est rare car on se voit peu) il me dit que c’est bon, ou excellent ou délicieux. Avant j’avais droit à des cours de cuisine détaillés car ce n’était jamais assez bien cuisiné et mon pn savait comment faire lui pour donner de la saveur à un plat…. Mon compagnon est restaurateur alors quand il me dit que c’est délicieux, je ne pense pas que ce soit simplement un compliment mais que c’est vrai. Alors c’est un exemple de plus que mon pn n’est pas normal et que cette dévalorisation permanente n’est pas normal. Cherchez tout ce que vous pouvez comparer entre ce qui est normal de ce qui ne l’est pas et vous prendrez conscience à quel point ces relations avec les pn sont inutiles car uniquement destructrices et qu’il faut s’en défaire à tout prix.
    Mamilou, vous avez pris conscience qu’il était un pn et vous l’avez quitté alors maintenant ne perdez plus de temps en questionnements et agissez. Donnez vous cette valeur qu’il vous a retiré et regardez vous comme vous êtes en réalité.

    Essayez de ne plus répondre à ses tentatives d’approche, faites la morte et le silence radio et vous verrez…
    Et si vous n’avez pas d’enfants avec lui alors bloquez son numéro de téléphone pour ne même plus recevoir ses appels et sms comme cela vous évitez toutes tentations d’y répondre.
    Vous allez y arriver !!!

  225. VA
    Publié dans 30 juillet 2015 le 21:33

    Le pire des pervers narcissiques dont on a du mal à identifier est celui qui est d’un calme olympien crispé et non naturel. Il est très réservé et s’arrange pour que ce soit l’autre qui s’exprime pour mieux établir un copié collé de la personne et lui absorber toute sa vitalité. Sa communication est toujours à double sens et est faite d’un mélange de semi-vérité et de mensonges toujours avec une logique très plausible convaincante. Pour mieux endormir sa victime d’autant si elle dispose d’un esprit vif et d’une très bonne analyse, il jouera les parfaites victimes en suscitant l’apitoiement la compassion de celle-ci. Tout en permanence est axé autour de sa personne vide sans personnalité. Il établit un lien amical puis endort, séduit pour dominer et détruire. Il essaye de faire douter et de faire perdre confiance à l’autre afin qu’elle devienne dépendante. Il blessera par des faux compliments, des pics. Il assoira son emprise par un contrôle financier de la victime et la coupera du reste du monde. Un malaise profond s’instaure la victime est perdue et fait attention à tout ce qu’elle dit, elle en arrive à ne plus respirer, perd l’appétit et a une sensation de « gerber ses tripes ». Le pervers narcissique intoxique sa victime.
    Il exige des réponses précises et souffle en permanence le chaud et le froid en adoptant un semblant de sympathie, le temps permet son emprise et rappelle à l’ordre sa victime si elle devient impatiente ou casse son mode opératoire d’emprise. Il ne sait pas communiquer et devient agressif si les choses ne se déroulent pas selon son plan ou sa vision. Il se fourvoie auprès de sa famille et leur jour la comédie du Monsieur ultra respectable bien sous tous rapports. Il est colérique et jaloux dans l’intimité voir violent. Il est dépourvu de toute humanité et incapable de geste de tendresse. Il ne s’accepte pas et a une mauvaise image de lui et doute de lui. Il s’approprie la personnalité de sa victime pour palier à ses manques. Il dédaigne les autres. Il est radin et mufle. Il peut avoir un profil campagnard montagnard et jouer les humbles. Souvent il aura un poste à responsabilités. Il a un rapport à l’intimité sexuelle déviante et est peu démonstratif en public. Il peut avoir peu d’expérience. Analyse selon mes échanges et constats faits en ayant côtoyer un homme de 38 ans lors de 4 rdvs suite à une rencontre et sans ayant eu de relation physique. Il ensorcelle et joue sa perfidie. N’espérer pas le changer le seul recours est de fuir sur une note amicale en lui donnant le bon rôle… Son terrain de jeu le net.
    Cette carapace s’est instaurée certainement suite à une cassure dans la construction de sa personnalité entre l’enfance, l’adolescence et l’adulte en ayant manqué d’un soutien affectif parental ou étant trop choyé/protégé et a mal vécu son rapport d’identité avec le monde extérieur et s’est toujours assimilé au vilain petit canard ou railleries de son entourage, n’a pas d’amis ni de p’tites amies et plus de loisirs. S’est refermé dans sa bulle et en grandissant choisit des victimes mères protectrices mais blessées aussi par la vie et ainsi assurer le rôle du prince charmant ou sauveur. Partage d’une brève et courte relation. Seul conseil : prenez vos jambes à votre cou…

  226. mamilou
    Publié dans 28 juillet 2015 le 12:16

    Je suis d’accord avec toi Tj dans le sens où c’est risqué de se lancer dans une relation à distance après avoir subi un PN. Mais peut-on vraiment réapprendre à s’aimer seule. Les séquelles que laisse un PN sont tellement profonde qu’on a l’impression que personne ne peut nous aimer. Alors oui la relation de Nathalie est risquée car comment connaitre vraiment une personne qu’on voit qu’une fois par mois. Mais peut être que cette relation l’aide à reprendre lentement confiance en elle pour après réapprendre à faire confiance aux autres????
    Si on pouvait nous donner la solution pour réapprendre à s’aimer et à s’ouvrir aux autres….

  227. mamilou
    Publié dans 28 juillet 2015 le 12:07

    Merci beaucoup Jenny.
    Je viens de rentrer de vacances. Je comptais sur ces vacances pour me détacher au maximum de lui mais voilà ce n’est qu’un gros échec. Il est venu nous rejoindre 2 jours. Mes enfants étaient hyper ravi car bien sûr il a été adorable. Lui qui d’ordinaire m’insulte me rabaisse et ne fait que gueuler, c’est présenté sous son plus beau profil.
    Après son départ, nouveau clash. J’ai profité de ce dernier clash pour couper les ponts mais il a été très tenace. Hier j’ai réussi à se qu’il décide de ne plus vouloir me voir.
    Pour combien de temps ??? si je comptais le nombre de fois où il m’a dit qu’il ne voulait plus me voir….Avant de le démasquer c’est moi qui fesais un pas vers lui. Là il sent que je ne veux vraiment plus alors c’est lui qui trouve toujours une excuse pour réapparaitre. C’est justement parce que je lui ai dit que je voulais plus du tout de contact qu’il est venu nous rejoindre en vacances. Jamais il aurait fait cela avant!!! Il m’a dit « tu vois que je tiens énormément à toi …j’ai fait tous ces km pour toi pour te prouver que je t’aime « .
    J’ai eu la faiblesse de profiter de ces 2 jours tellement bons.
    Je suis rentrée….je vais tenir le coup et l’empêcher de revenir !!! oui je vais y arriver!!!

    Encore merci pour votre soutien !!!

  228. Tj QC
    Publié dans 24 juillet 2015 le 06:01

    Tu ne le voies qu’une fois par mois et c’est l’homme de ta vie? La relation qui suit celle avec un PN a beaucoup de chance d’être une autre relation avec un PN et à distance, c’est très difficile de s’en apercevoir…si tu n’es pas totalement reconstruite, sois seule jusqu’à ce que tu le sois, ne t’embarque pas dans une autre relation, réapprend à t’aimer et un jour tu pourras aimer de nouveau et etre réellement aimé.

  229. Tj QC
    Publié dans 24 juillet 2015 le 05:51

    Cela fait maintenant 2 ans et demi que j’ai fui mon PN et je ne suis pas encore reconstruite…encore aujourd’hui, je n’ai pas le goût de lire un livre pour simplement m’évader, je ne lis que des textes sur les PN sur internet. J’ai sombré dans l’alcool, dans la marijuana, pour oublier ce que j’ai vécu…je me suis ensuite tourné vers les sports, des marathons, pour encore une fois tout oublier mais je souffre toujours…aujourd’hui, 2 ans et demi plus tard, je réapprend à aimer la vie mais c’est une lutte continuelle…il m’a pris mes rêves, mes espoirs…aujourd’hui, je ne crois plus en l’amour envers un homme…j’ai cru à un conte de fée et j’en ai payée cher le prix. Je ne suis pas suicidaire mais j’ai crié haut et fort dans la nuit pour qu’on vienne me chercher et si ce n’était pas de mes enfants, cet homme, aujourd’hui, il serait mort, je l’aurais tué…

  230. Jenny
    Publié dans 21 juillet 2015 le 23:47

    Bonsoir ou bonjour à tous
    J’ai déposé une main courante aujourd’hui pour laisser une trace quelque part car le père de mon fils pervers narcissique que j’ai quitté il y a 4 ans me menace encore.. Et j’étais assisse devant le policier racontant certains faits pour qu’il comprenne pourquoi j’étais menacée.. et je me disais : quelle drôle de vie !! Je n’ai rien demandé d’autre que d’être heureuse et aimé par quelqu’un de bien et je vis un cauchemard depuis 11ans déjà. Alors oui comme beaucoup d’entre vous je m’accroche, je résiste et je tente de vivre normalement malgré avoir été détruite parce qu’un jour j’ai aimé un homme dont j’ignorais le vrai visage. Ce n’est pas de ma faute et ce n’est pas de la votre non plus d’avoir vécu cette même souffrance dont je parle.. il faut rompre le contact c’est la seule solution pour faire cesser notre mal être, ne plus être sous leur emprise et se retrouver. Il faut voir ceux ou celles qui nous torturent comme le diable en personne et ne plus les voir autrement. Il faut se donner de la valeur sans l’attendre des autres pour retrouver confiance en nous. Il faut s’obliger tous les jours de se convaincre que nous ne méritons pas d’être maltraité, violenté, harcelé, manipulé et détruit. Il ne faut pas être seulement fort, il faut être à nouveau fort comme ce que nous avons été avant ce matraquage, ce lavage de cerveau, cette folie destructrice quils ou elles nous ont fait subir.. et ceux ou celles qui risquent de craquer à nouveau, posez vous cette question : ais je envie de souffrir une fois de plus ? Le prince charmant, la belle aux bois dormant n’existent pas, si vous retournez vers eux c’est dans les bras du diable que vous retournez
    Et pour finir, n’ayez plus peur d’eux car vous êtes tous et toutes plus forts.. car si vous êtes sur ce site c’est que vous avez compris ou ne tarderez pas à comprendre. Après c’est difficile c’est vrai, il faut admettre l’horreur de ce que nous avons vécu, accepter l’inacceptable faire son deuil de celui ou celle qui n’a jamais existé mais c’est possible de s’en sortir car n’oubliez jamais que vous méritez d’être heureux et que votre vie est belle sans eux, sans elles.. alors même sil me menace encore au bout de 4 ans de séparation, et bien je me protège en allant en parler à la police et malgré tout je suis libre et vivante. Et ce qui le rend fou au point de me menacer c’est que j’ai rompu tout contact, alors il n’a plus d’emprise sur moi mais je suis libre et vivante. Il ne faut plus vous laisser faire. Voilà j’avais juste envie de vous dire tout cela.

  231. Jenny
    Publié dans 21 juillet 2015 le 22:39

    Bonsoir Mamilou,
    Vous écrivez : grâce à lui je suis devenue une faible… NON pas grâce à lui mais à cause de lui vous vous sentez faible, vous n’êtes pas faible. Ce sont les gens pervers narcissiques qui sont faibles car ils n’ont pas la force d’être des gens biens alors ils vont voler la force des autres.. vous devez vous accrocher à ce que vous avez subis pour qu’à chaque fois que vous pensez que vous craquerez à nouveau et irez vers lui vous resisterez pour ne pas revivre cette souffrance encore et encore. Vous dites je me dégoûte d’avoir été manipulé comme ca.. ce n’est pas de votre faute Mamilou vous ne devez plus vous dégoûter vous même et en lisant tous les temoignages et autres articles sur les pn vous remarquerez que c’est presque impossible de ne pas tomber dans le piège de la manipulation. Mamilou, essayez de penser de lui tout ce que vous pensez de mal de vous. Détestez le lui et soyez dégoûté de ce qu’il est pas de vous. vous êtes une belle personne qui souffre A cause de lui.. voyez vos amis, sortez, vivez votre vie sans plus penser à lui et oubliez l’image du prince charmant que vous avez vu un jour en lui car ce prince charmant n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera jamais. Résistez de toutes vos forces car vous le valez bien.. et c’est justement parce que vous êtes une belle personne qu’il vous a choisi comme sa proie.. je suis là pour vous Mamilou et si je peux vous aider à vous booster quand ca va mal n’hésitez pas à me parler.. courage et n’oubliez pas que vous avez de la valeur et que votre vie est belle…sans lui

  232. anonyme
    Publié dans 20 juillet 2015 le 17:13

    eh bien moi qui suis une femme, je tiens à te dire que oui, tu es un homme, un vrai, et le cran que tu as eu en prenant position et en écrivant cette lettre le prouvent amplement, quoi qu’elle en dise !

  233. Anonyme
    Publié dans 20 juillet 2015 le 17:05

    Incroyable, on dirait que vous racontez l’histoire de ma mère, elle aussi perverse narcissique ! Après 20 ans de vie commune, mon père a dû payer 10 années d’indemnités compensatoires pour la « pauvre victime malade qui n’avait plus la force de travailler ». Comme je suis heureuse qu’il s’en soit sortit et nous ait ouvert le chemin…

  234. angelique
    Publié dans 19 juillet 2015 le 20:24

    Noura, je lis tes mots et je me retrouve dans ton histoire. J ai moi meme subit des choses intolerable du PN qui n est qu autre le pere de mon fils de 2ans et demie. Je prends conscience que je ne suis pas responsable a 100% de ts ce qu il ma fait subir. 5ans ou il m a rabaissee, brutaliser, humilier,obligee sexuellement sinon sa voulait dire que je l aimais pas tel qu une femme devrait aimee son homme. Il fallait que j enleve le nom de mes filles de mon premier mariage de la boite au lettre sinon il me criait dessus. Car comme il me disait toujours « tu n as rien compris angelique! Je n ai pas a subir ton passer, on a pas a m infuser tes filles… je ne suis pas un petit mignon, qui pourrait accepter cela? Ha il te faut des gras du bide… c est ce que tu vauts… etc…. » ces phrases revenait comme un disque dans ma tete. J avais peur que les hommes que je connaissait me fasse la bise sinon j avais droit a « va te laver la gueule en rentrant..j ai pas a subir cela.. « . Je l ai quitter plusieurs fois mais je me sens addict meme si je sait qu il es toxique envers moi je retourne tj vers lui. Ma peur est de recraquer a nouveau. Je pensais que j etais seule dans ce cas la mais non!! Y a t il une issue de secour, je ne sais pas. Tous le monde voit kil me detrui spykologiquement. Je pleurais tous les deux jours a cause de lui . Ces inconprehensible de chuter comme cela et de ne pas arriver a s en sortir… 🙁

  235. noura
    Publié dans 19 juillet 2015 le 02:03

    Bonsoir j’ai vécu avec un homme PN pendant quatre ans j’ai un enfant avec lui qui a aujourd’hui 4 ans cet enfant les années que j’ai vécu avec lui les débuts tout semblait normal Séverine serviable avec des amis comme avec moi avec mon enfant de mon pays Sud mon premier mariage dès que je suis tombée enceinte de lui c’est là qu’il a commencé un prendre l’emprise sur moi moi qui était toujours entouré de mes amis decopeint je pratique un sport qui est la danse i comment sa mise au lit petit à petit me disais que mes copines et mes amis elles sont foutez de moi elle était jalouse surtout jalousie me disez j’étais obligé de m’arrêter de travailler car il n’accepte pas que je suis entouré de d’autres personnes c’est à mon accouchement que j’ai vu que cet homme tn dès qu’il a constaté Sun attitude il a commencé à être très agressive violant je me suis battu pendant deux ans pour m’éloigner de cet homme je ne vit plus avec lui et pendant ces deux ans il m’a agressé dans la rue il a vu que ça y est il ne pouvais plus me posséder il a fallu que je mette la police au milieu même la police ne me croyait pas ses amis ne me croyez pas de son comportement un beau jour et m’agresser dans la rue même plusieurs fois j’allais chez la police 19 fois j’ai déposé et toujours la police ne me croyez pas Origi un endroit oui m’avais agresser et c’est là avec la caméra de la vie qu’ils ont vu la vidéo et là ils m’ont crue et c’est là ça commençait il m’a menacé de mort devant la police et tout s’est enchaîné procès il a même plus le droit de venir récupérer son enfant il doit pas s’approcher de moins de 10 mètres et quand même à travers le téléphone il essaie de main qui me dit et pourtant ça fait trois ans le 17 juillet 2015 ça fait trois ans que je suis séparé avec cet homme il continu par tous les moyens je pense que ces gens surtout j’ai fait un enfant nous suivons toute notre vie mais j’ai repris des forces memo a beaucoup abîmé 7h courage certaines femmes même homme qui traverse la même expérience que moi battez-vous ne baisserai jamais les bras il faut désarmer ces gens-là

  236. mamilou
    Publié dans 7 juillet 2015 le 15:53

    Bonjour Marco et Jenny,

    Et surtout merci Jenny car oui je crois que vous avez raison…. Oui Marco se fut un exutoire pour toi mais je crois que Jenny n’a pas tort.
    J’ai écris tout ce que je voulais lui dire et j’allais lui envoyer quand j’ai lu des articles de psy qui disaient justement qu’il ne fallait absolument ni se venger ni nourrir leur perversité.
    La dernière fois que je l’ai vu il m’a fait peur…il y avait de la haine et de la colère dans ses yeux et m’a presque…enfin ….suite à cela comme je lui ai fait remarqué il m’a dit que c’était moi qui le rendais cinglé donc à décidé que nous devions arrêter tout contact…Mais je ne le crois pas je sais au fond de moi que dans quelques jours voir quelques semaines il reviendra….j’ai peur ….il a pourtant trouvé une autre nana, 22 ans de moins que lui…je me dis que ça devrait le tenir éloigné de moi mais malgré cela il revient toujours à l’attaque…gentil et boum.
    Si vous avez trouvé un moyen de rester loin et de ne pas recraquer alors partagez SVP car moi honnêtement je ne sais plus quoi faire…là au lieu de le braquer je suis allée dans son sens en disant que oui je lui fesais du mal qu’il valait mieux qu’on ne se voit plus….si ça marche je vous le redirai.

    Merci!!!!

  237. Jenny
    Publié dans 6 juillet 2015 le 22:11

    Bonsoir Marco, bonsoir Mamilou et bonsoir à tous
    Écrire est un exutoire en effet mais sachez que d’écrire à vos bourreaux ne sert qu’à leur donner de l’existence et leur faire prendre conscience qu’ils nous atteignent encore. De plus leurs réponses quand il y en a sont toujours et encore une douleur supplémentaire comme de te dire que tu n’es pas et ne sera jamais un homme.. et lorsqu’il n’y a pas de réponse alors cette ignorance de la douleur de l’autre, cette indifférence fait autant mal que les mots.. comme si nous n’étions rien.. alors écrivez tout ce que vous avez sur le coeur, tout ce que vous avez envie de dire mais ne le faites pas lire à vos détracteurs.. pour plusieurs raisons :
    – vous leur donnez encore de l’attention qu’ils ne méritent pas d’avoir
    – vous risquez de souffrir des réponses formulées
    – vous méritez mieux que de vous rabaissez une fois de plus à leur donner de l’existence et donc de l’existence en leur méchancetés
    – vous restez victime en voulant vous défendre par des courriers à leur attention
    – et pour finir ils ne comprennent rien de ce que vous exprimez car ils n’ont pas de coeur et vous ne les touchez pas comme vous le souhaiteriez
    Le silence est d’or et croyez moi c’est la pire chose que nous pouvons leur faire
    le silence total est le meilleur moyen de leur faire comprendre quils n’ont plus d’emprise sur nous et ils en souffrent
    Alors ne donnez plus de l’existence à ceux qui ne méritent pas la vôtre..
    Et si vous avez besoin de vous libérer par des mots alors faites le auprès de ceux qui vous aiment, vous respectent et vous écoutent
    bon courage à tous

  238. Marco
    Publié dans 6 juillet 2015 le 15:17

    Bonjour Mamilou
    C’était un exutoire de le faire,comme on retire une écharde qui nous gêne.
    Je respire à nouveau.
    Sa réponse a été:tu n’es et ne seras jamais un homme.
    Je lui ai répondu que sa réponse me décevait,que son niveau avait baissé et lui ait écrit la citation de Sénèque:
    Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse.
    Adieu
    Plus de réponse.
    Courage Mamilou,ces psychopathes nous ont rendu addict mais en s’accrochant,on se libère de leur poison dévastateur!

  239. mamilou
    Publié dans 5 juillet 2015 le 13:16

    Personne ici ne te jugera car on est tous passé par là !!
    Il faut que l’on tienne le coup !! ne pas y retourner !!

  240. mamilou
    Publié dans 5 juillet 2015 le 13:08

    Bonjour, je viens juste de le quitter pour la nième fois…Je sais que ça va être dur !! Ce qui peut éventuellement me sauver par rapport à vous tous c’est qu’on ne vivait pas ensemble…mais il a les clé de chez moi…Je pense que dans les moments de faiblesses qui nous donnent envie de reprendre contact avec notre PN il faut nous connecter sur ce site et lire tous ses témoignages pour avoir la force de ne pas y retourner.
    Grâce à lui je suis devenue une faible, je n’ai plus ma joie de vivre, je ne vois presque plus mes amis….mais surtout je me dégoutte d’avoir pu me laisser manipuler comme ça…et je ne comprends pas pourquoi
    je suis toujours tenté de reprendre contact….pourquoi je n’arrive pas à l’oublier?!?! C’est ça le plus dur. On est conscient de la personne qu’on a en face de soi et malgré ça il nous hante et nous attire comme un aimant.
    J’espère…non je sais que je vais m’en sortir !!! et je vous souhaite à tous de vous en sortir !!!

  241. mamilou
    Publié dans 5 juillet 2015 le 12:36

    bravo !!! J’ai moi aussi écris une fois ce que je ressentais mais sans allez jusqu’au bout au risque qu’il ne se moque une fois de plus ouvertement de moi….il a fait bien pire…il a transféré mon mail à un de ses amis…non pardon à son seul ami…il peut le rester en étant à 600km de lui.
    Je n’ai jamais osé lui dire tout ce que vous lui avez écrit par peur des représailles….alors bravo à vous d’avoir eu le cran de le faire.
    Cela fait au moins 10 fois que j’essaie de le fuir…cette fois j’espère que ce sera la bonne

  242. Marco
    Publié dans 4 juillet 2015 le 16:37

    Voilà le dernier message que je viens de lui envoyer
    Il fallait que ça sorte et j’évacue énormément en écrivant.
    Ca fait 15 jours que j’avais rompu tt lien avec elle.
    Je l’ai démasqué.
    Tu ne liras pas jusqu’au bout cette lettre comme tu n’as jamais écouté d’ailleurs,mais pas grave.

    Je me suis posé les bonnes questions,relus sms mails,et ta dernière crise de folie m’a définitivement ouvert les yeux.

    Ça te fait quoi d’être dans l’échec de ta mission de destruction?

    J’ai fait un rapide bilan:

    J’ai vécu ta folle manipulation 6 mois à mi-temps,6 mois à temps plein et depuis avril,3 cycles de 3 semaines ensemble et 15 jours libre,et durant ces 3 semaines,il y avait 3 temps :
    1)tu es amoureuse
    2)routine que tu instaures
    3)crise reproche jalousie

    Et tu me jetais,plus de son plus d’image.
    Ces périodes ou je suis libre,heureux,joyeux
    Et là,tu te dis que je t’échappes et tu cherches à revenir ou plutôt tu le provoques, c’est plus excitant pour toi.

    Tu fais en sorte que je revienne vers toi!

    Serais-je masochiste?

    Ou est-ce le besoin de savoir où en sont mes sentiments?
    Sûrement un peu des deux.
    Par contre toi tu ne te poses aucune question,ton seul but étant de m’achever.
    Mais voilà on ne massacre pas un Marco comme ça.
    Je ne suis pas dupe Valerie!
    Tes « je t’aime »sont du poison,tu ne sais pas ce que cela veut dire et tu ne l’as jamais su.
    En fait,tu n’es rien et tu n’as aucune profondeur d’âme.
    Je t’ai fait vivre uniquement à travers moi,car tu m’avais révélé.
    Mais tu sauras que ce n’est pas de toi dont je suis tombé amoureux mais des mots,des phrases que j’avais besoin d’entendre.
    La reconnaissance enfin de mon être,mes vraies qualités à l’état pures,toutes enfuies au plus profond de moi.
    Le vrai Marco.
    Le bonheur de vivre,la joie qui se dégageaient de moi t’ont nourrie et la machine s’est mise en route,ma descente aux enfers aussi.
    Me révéler pour mieux me détruire.
    Tes perpétuels reproches,ta jalousie envers Marie et tout ceux qui m’approchaient de prêt ou de loin.
    Tu m’as isolé de tout et de tous.
    Sans parler de ton shit de merde qui n’a fait que noircir le tableau.
    Tu étais en permanence dans la provocation,l’ignorance,l’indifférence,à me tenir en haleine selon tes désirs et envies.

    Je me suis mis en tête de t’aider car derrière ta noirceur,il y a un être humain en souffrance.

    La nécessité de ton paraître,le besoin que l’on te remarque pour ton charme,ton sourire,cette peau que tu as forgée au fil des années pour cacher ton mal-être,ce dégoût et haine de toi-même.

    Je me demande si tu as toujours agi comme ça avec mes prédécesseurs?

    Ou si c’est moi qui est déclenché ta folie destructrice?

    Toutes ces qualités premières,ma gentillesse,ma douceur,mon côté sentimental;protecteur et j’en passe.

    L’amour de ma famille,la complicité et la forte amitié de mes amis.

    Tout ce que tu ne possèdes pas et ne possèdera jamais,tout ce que tu as décidé d’avoir au travers de moi.
    Tu avais besoin de reconnaissance de la part de ta famille,et le peu d’amour et d’affection que tu n’as jamais reçu!
    Je n’avais encore jamais rencontré une famille avec si peu d’attentions l’un envers l’autre!
    Aucun signe,aucune tendresse,rien!

    On serait à même d’être perturbé dans sa vie!

    Ton parcours en est la preuve vivante,tes sorties de route et tes déviances pour tes addictions.

    Chaque injection,chaque bouffée devait te mettre dans un état de sécurité,ton monde à toi,ton échappatoire.

    Ce monde ou en fait,tu n’as pas plus d’importance que dans la réalité.

    Ce monde qui est le tien,n’est pas le mien et ne le sera jamais.

    Je t’ai écris un jour,que l’apparence n’était rien,que la beauté extérieur n’était pas une fin en soi,que la beauté interieur était ce qui prédominné et que tu ne possedais ni l’un ni l’autre.

    Tu es le genre de personne qui attire, car tu sais y faire mais ta vie restera toujours la même,tu seras toujours à la recherche de ce que tu ne possèdes pas,qui ne s’achète pas.

    Tu m’as dis dernièrement que je ne possédais pas de bien.

    Je possède bien plus V……,cette richesse en moi,tout ce qui font mes valeurs,ma moralité et qui me font avancer.

    Et qui font que les gens m’aiment pour ce que je suis.

    La richesse de l’âme n’est pas un catalogue regroupant un patrimoine.

    La richesse de l’âme c’est juste être soi,sans fioriture.

    La liberté n’a pas de prix mais la mienne a un sentiment de victoire sur ta folie destructrice.

    Je garde mon éthique et ne te souhaite rien.

  243. lola
    Publié dans 30 juin 2015 le 15:38

    Bonjour Nathalie,
    comme tout le monde ici j’ai vécu avec un pn, dans chaque témoignage j’ai l’impression que l’on parle de ma vie.. c’est d’ailleurs grâce à internet que j’ai trouvé le terme « pervers narcissique » ce fut un déclic, enfin mettre des mots sur ce que je ressentais… j’ai réussi à le quitter,j’ai réussi à rencontrer quelqu’un par la suite aussi, j’ai réussi à faire confiance à ce quelqu’un, petit à petit… en parlant… c’est tout bête, parler ,communiquer « normalement », réapprendre à s’exprimer sans craindre la réaction de l’autre… tu dois réapprendre à oser communiquer… une des force formidable du pn ,c’est cette faculté à rendre anormale la normalité…parles à tes parents, à des amis, à ton nouvel ami, tous ne comprendront peu être pas aussi bien que sur ce genre de forum, mais crois moi, extirper le poison qu’il a distillé en toi passe par les mots. Rester sans rien dire, c’est rester dans la prison que ton pn a fielleusement construite, continuer à ressentir cette honte et ce mal être,c’est finalement lui offrir encore une victoire… Parles! Vis ! Ris ! Reprends confiance en toi: tu as pu le quitter, tu as pu rencontrer quelqu’un de bien! Dis toi que si un pn t’as choisie, c’est pour toutes les qualités que tu possèdes et qu’il n’a pas : optimisme, joie de vivre ,empathie, en en mot tu es une belle personne !!! Crois le bien fort et oses de nouveau t’ouvrir aux autres! Je te souhaites plein de bonheur dans ta nouvelle vie.

  244. Namasté
    Publié dans 21 juin 2015 le 14:26

    Vous avez raison Aurelius. Je regrette que sur la plupart des sites ou blogs qui traitent du sujet, il n’y ait pas davantage d’attention accordée aux hommes victimes de PN et ils sont nombreux.
    Mon mari est divorcé depuis 6 ans d’une femme manipulatrice après 26 ans de vie commune et le cordon n’est toujours pas coupé pour des raisons financières (Prestation compensatoire à verser et partage post-communauté difficile car Madame veut avoir le dernier mot !).
    Ignorant tout de ses travers psychologiques à l’époque, il n’a pris aucune précaution lors de sa séparation (pour exemple : détournement d’argent de la communauté, rétention de documents voire destruction de preuves, mensonges en tous genres, victimisation à outrance …) et a subi la « double peine » : celle d’avoir été une victime dans tous les sens du terme et de l’être encore car la justice prend parti pour les femmes dans les jugements de divorce.
    Il a compris beaucoup de choses et même s’il mène une vie normale aujourd’hui, les blessures ne sont pas totalement refermées.
    La vampire nous empoisonne encore la vie mais cette expérience nous permet d’aider voire de conseiller des hommes de notre entourage lorsqu’ils avouent vivre une situation similaire. C’est très important d’être soutenu.

  245. Cet Usta
    Publié dans 18 juin 2015 le 15:24

    Je ne pourrais jamais assez vous remercier pour cet article, mettre des mots sur ce qu’on ressent en tant que victime, j’aurais jamais pu le décrire aussi bien que dans cet article. Vous sauvez des vies, je ne suis pas seul à qui s’est arrivé.
    Le PN peut aussi bien être un homme qu’une femme, ne vous faites pas avoir !!

  246. Aurelius
    Publié dans 18 juin 2015 le 07:20

    Je voudrais juste ajouter que cela concerne aussi les femmes. Victime d’une PN a cela de particulier qu’en tant qu homme on est encore moins cru par l’entourage. Il y a forcément un à priori négatif. Et le chemin pour s’en sortir est d’autant plus long. Les preuves doivent être irréfutables. Un conseil: tout garder, tout enregistrer, tout sauvegarder.

  247. M
    Publié dans 17 juin 2015 le 09:47

    Bonjour Minette, quel âge avaient tes enfants quand tu l’as quitté? Je suis un peu dans cette situation – mariée, 2 enfants de 3 et 1 ans, je m’aperçois qu’il n’a aucune empathie et n’est d’aucun soutien. Je réfléchis à le quitter mais je pense que ce n’est pas le bon moment, je cherche en ce moment un nouveau travail et mes enfants sont trop petits je pense. Mes enfants aiment leur père, et je crois qu’il les aime aussi à sa manière, même s’il est très rarement présent. C’est cela qui le fait hésiter. Comment ton divorce s’est passé au regard de tes enfants? Combien de temps à duré la procédure? Merci pour ton témoignage. M

  248. Nathalie David
    Publié dans 15 juin 2015 le 14:30

    Bonjour,
    j’ai 35 ans et 3 enfants…j’ai vecu 13 ans avec un PN et je suis separée depuis 2. J’essaye de reconstruire ma vie avec un homme « normal » que j’aime enormement et qui me donne la force d’avancer tous les jours. Il ne connaît pas encore mon histoire, c’est très dur pour moi d’en parler car peur qu’il ne comprenne pas, qu’il me trouve lâche…d’ailleurs personne dans mon entourage est au courant de ce que j’ai vecu pendant ces 13 longues années, même pas mes parents. J’aimerais avoir des conseil ou des temoignage concernant « l’après »….comment se reconstruire??? ça fait 2 ans que je l’ai quitté mais je souffre encore enormement et surtout j’ai beaucoup de mal dans ma nouvelles relation :-(. Impossible d’avoir confiance en mon homme, je doute sur tout, je manque aussi enormement de confiance en moi et ça n’arrange pas les choses. On habite à 350km et on se voit qu’une fois par mois mais pour moi c’est l’homme de ma vie et je voudrais mettre toutes les chances de mon côté pour reussir cette relation. Merci beaucoup ♥

  249. Jenny
    Publié dans 14 juin 2015 le 21:15

    Bonjour Valérie et bonjour à toutes et à tous
    Je suis victime d’un pn depuis presque 11 ans maintenant. Je l’ai quitté il y a presque 5 ans et cela fait un mois seulement que j’ai coupé tout contact avec lui (nous avons eu un enfant ensemble). Je lis beaucoup de témoignages depuis un certain temps pour trouver des réponses et de l’espoir pour sortir définitivement de cet enfer. Car c’est un enfer que de vivre ou d’avoir vécu au contact d’un pn surtout quand on a eu des enfants ensemble. Valérie, je te réponds car je comprends que tu es dans la phase de rupture pour sauver ta peau et en même temps tu hésites encore car tes sentiments amoureux sont encore intacts.. tu as peur de craquer et de retourner avec lui car il te manque etc Je te sens faible et tellement malheureuse. Ne fais pas cette erreur car ce qui te manque c’est l’homme aimant qu’il fait semblant d’être quand il n’est pas le monstre qui te détruit et cet homme aimant n’existe pas.. si tu craques tu souffriras encore plus car il sera encore plus fort face à cette faiblesse d’être retourné avec lui.. Résistes et continus à rester loin de lui. Protèges toi et nourris toi de l’amour que peut te donner ta fille.. Ta force c’est elle et son bien être de vivre avec sa maman, toi en sécurité seule sans ce pn qui t’a fait autant de mal.. Courage, c’est possible de ne pas craquer même si c’est dur.. A chaque fois que tu penses retourner avec lui, repenses à toutes les souffrances et les humiliations qu’il t’a fait subir et dis toi que tu ne mérites pas que ca recommence car si tu retournes avec lui, ca recommencera encore et toujours. Mon message s’adresse aussi à tous ceux qui risquent de craquer et de retourner dans le piège d’un ou d’une pn Faites vous confiance et résistez car personne ne mérite de vivre un tel enfer.. Soyez plus fort et dites STOP dites NON dites C’EST FINI
    Il faut faire preuve de beaucoup de courage et de force pour mettre fin à une relation avec un pn. Dites vous qu’il en faut encore plus pour supporter les souffrances qu’ils nous font endurer parfois pendant des années alors ce courage et cette force nécessaires pour vaincre, vous l’avez eu et vous l’avez toujours..

  250. Irene
    Publié dans 5 juin 2015 le 08:43

    Bonjour Céline. J’étais persuadée d’être avec un PN, bcp de gens le pensent dans notre entourage…mais lui, est prêt à reconnaître ses erreurs, qu’il a un gros problème et il a même suivi des années de thérapie avec moi et seul de son côté… ??
    Est-ce donc un PN manipulateur ou pas ? Je suis perdue… Peut-être devrais-je en parler avec une psy. Je n’aime pas mettre des étiquettes mais s’il en est un, je dois le quitter car il ne changera pas. En tout cas, notre relation est toxique et n’a rien d’épanouissant. Nous avons passé plein de bons moments mais maintenant qu’il a rajouté à tout ça un alcoolisme naissant, ça devient chaotique et épuisant.
    Merci pour tous vos témoignages…
    Irène

  251. Irene
    Publié dans 4 juin 2015 le 16:14

    Bjr, je suis en train de lire tous les postes ci-dessus et j’ai déjà partagé mon ressenti avec 2 ou 3 personnes.

    Mais que je me retrouve au travers de tout ça !!

    Une phrase m’a fait réagir : « Pour lui, je suis la cause de tout ses problèmes et avant de me connaître, il n’était pas comme ça.C’est moi qui l’ai rendu agressif et violent »
    Mon dieu, combien de fois ai-je entendu cette phrase de mon compagnon PN…
    Je vous comprends et il faut aussi que je me décide à suivre une thérapie. Je suis encore avec lui et je ne parviens pas à m’extraire de ses griffes… Merci pour votre témoignage. On se sent moins seule…

  252. Irene
    Publié dans 4 juin 2015 le 15:56

    Bjr, je vis également avec un PN depuis 5 ans et demi… Et certaines choses sont identiques… Merci pour votre témoignage…

  253. Irene
    Publié dans 4 juin 2015 le 15:48

    Merci pour votre témoignage. Je suis en plein dans une histoire avec un PN et je lutte pour en sortir. Je me retrouve totalement dans votre vécu. Je me demande sans arrêt si je ne commets pas une grave erreur de le voir comme un monstre. Je lui cherche des excuses, des raisons… Je me demande si je fais bien de lui coller cette étiquette de « PN », s’il l’est vraiment ou s’il cumule « simplement » certains travers… Mais une chose est certaine au moins dans tout ce marasme, c’est une relation toxique. Bref… dur. Merci encore et bonne continuation…

  254. orig
    Publié dans 30 mai 2015 le 00:22

    Bonsoir, Il y a un narcissique paranoïaque ou pervers qui exerce comme animateur dans un centre de cure thermale (orientations : psychosomatique, orl, rhumatologie). Cet homme a ainsi une ribambelle de « victimes potentielles » sous couvert de son métier d’animateur. C’est grave, Il manipule tout le monde, il joue de son charisme et il s’est un jour trahi en se disant protéger par la Mairie et la Direction (il insinue avoir mis la nouvelle directrice « dans sa poche ». Il a causé de nombreuses souffrances, il paraît qu’il y a suicide

    COLERE

  255. Justine
    Publié dans 18 mai 2015 le 09:39

    Tout a était dit, j’ai vécu une relation de 6 ans, et je me suis battu jusqu’à la fin… Enfin comme vous dites, le manipulateur reviens toujours perturber sa victime, et je n’arrive effectivement jamais a croire qu’il puisse être aussi mauvais ! Mais il a réussi à me détruire c’était pour moi sont objet !

    Et oui aujourd’hui je passe pour une folle au yeux de tous. J’ai eu beau raconter ce qu’il ce passait ça retombé toujours sur moi !

    Encore du chemin mais j’ai ouvert les yeux !

  256. Marie
    Publié dans 14 mai 2015 le 16:18

    Nous sommes mariés depuis 3 ans depuis août 2012 , j’habite en Egypte, mon mari est de religion copte.
    Il a voulu m’épouser après une relation de 6 mois. J’étais seule et j’avais besoin de quelqu’un dans ma vie.

    Je n’ai rien senti venir, vu qu’en France on se marie aussi civilement à la mairie et donc pas besoin de l’église. Sauf qu’ici c’est pas la même chose. En fait nous nous sommes marié en secret (contrat orfi= pas de valeur si pas validé par la préfecture de police. J’ai su ce détail par la suite) de sa famille et de ses amis. Il me disait que j’étais sa vie, qu’il ne pouvait pas vivre sans moi, bla bla bla.

    Apres quelques mois à la suite d’une dispute, il m’a dit que ce morceau de papier n’avait aucune valeur pour lui car nous étions pas marié devant Dieu…..Ce jour là, il m’a brisé le cœur.

    Je tiens un journal où je relate tout mais par email que je m’envoie à moi-même. Au début de notre relation, j’avais fait un cauchemar, , je savais que c’était de lui que je rêvais, c’était une ombre menaçante, noire, j’ai ressentie que c’était le diable, il m’avait empoignée une main et la cheville
    de ma jambe et il m’avait fait tournoyer, j’avais peur car je savais qu’il allait me lâcher et me jeter, je n’arrivais plus a respirer, je suffoquais dans mon rêve, et d’un coup je me suis réveillée car le bruit de la clé dans la serrure m’a réveillée c’était lui qui venait me voir dans la nuit très tard. J’ai ressentie ce rêve comme s’il jouait avec moi et ensuite pouvoir me jeter comme une simple chose.

    Je lui faisais une confiance aveugle et je lui ai donné les clés de mon appartement ( qui est ma propriété). Je suis repartie pour un mois voir ma famille en France, et le lendemain de mon départ début octobre, il m’a envoyé un sms pour me dire un truc de fou, qu’un de ses cousins nous avaient vu à l’aéroport nous embrasser ( petit bisou) pour se dire au revoir et qu’il l’avait répété à son père. Il y aurait eu une dispute entre eux et il lui aurait dit qu’il s’était marié, son père diabétique serait tombé inanimé …En fait, il avait décidé de me quitter.

    Franchement je doute encore de cette histoire. car dans le même temps il courait derrière une autre fille.

    Je n’ai pas répondu à son sms en me disant bon ça y est c’est fini, je verrai quand je reviendrai. Le 15 octobre je reçois un autre sms en me disant que son père était décédé. J’étais bouleversée et j’ai essayé de l’appeler, il coupait à chaque fois son mobile à chacun de mes appels, aucune communication fut possible.

    Le 21 octobre je retourne au Caire et je ne le préviens pas, je rentre chez moi et à ma stupeur, tout ce qui
    concerne mon matériel de travail avait disparu..ordinateur Imac 27inch, appareils photos professionnels, lampes etc… pour une valeur de 10 000 euros.

    Le première chose que j’ai faite, j’ai appelé mon avocat pour qu’il voit de ses propres yeux, et je suis allée porter plainte à la police et je n’ai rien dit à mon mari.

    Ensuite rentrée chez moi j’ai appelé mon mari, il a répondu et voulait savoir pourquoi je ne l’avais pas prévenu que je rentrai. Il était dans son village pour les condoléances. Sauf que je me suis renseignée, les condoléances se font le 2e jour du décès , car ils enterrent les défunts le jour même. Donc, les condoléances auraient dû être le 16 octobre.

    Je regardais les postes de son frère dans Facebook…(heureusement qu’il y a Facebook on y trouve de tout) Ce qui m’est revenue à l’esprit c’est que le 18 octobre son frère plaisantait avec ses amis…Si son père était vraiment décédé le 15 il en serait autrement.

    Fin octobre avec le papier du mariage, je suis allée à la police pour demander un acte civil de son père, et il y était inscrit que son père était décédé le 20 octobre, la veille que j’arrive au Caire.

    Je l’aimais encore et partante pour tout pardonner je l’ai appelé plusieurs fois pour lui demander qu’il me rende tout mon materiel, il faisait toujours traîner, car je ne voulais pas aller jusqu’au tribunal, car ici les voleurs sont très maltraités par la police. Début décembre après maintes réclamations, il m’a tout ramené et m’a dit qu’il n’était pas un voleur et qu’il me quittai car j’avais pas confiance en lui et que je ne le respectais pas. A la fin j’ai annulé la plainte et il ne l’a jamais su.

    Il faut dire que j’ai gardé tous les papiers du mariage, il n’avait rien, car j’ai eu des doutes depuis le début, il pleurait sans rien demander je lui ai donné beaucoup d’argent , même payé l’hôpital quand il était malade, et l’année dernière quand je lui ai demandé quand il allait me rendre mon argent il l’a prit de haut et il m’a dit qu’il en avait pas et ce ne serait pas arrivé si je ne l’avais poussé à accepter mon argent.
    Il m’a encore brisé le cœur.

    Le mariage civil c’est très facile ici, l’avocat vient à la maison nous fait signer des papiers et il enregistre le tout au tribunal pour faire valider. Sauf que, mon avocat sachant tout sur l’argent que je lui avais donné (prêté) m’a demandé si mon mari m’avait signé une reconnaissance de dette ( dans les pays arabes c’est comme ça), je lui ai dit non que j’allais pas faire signer un papier à mon amoureux. Alors soudain Eureka!!! je lui ai demandé de préparer les papiers en y ajoutant une clause ( comme ils le font tous ici lors des mariages religieux ou civils) qu’en cas de divorce il devrait me payer une grosse somme d’argent. Je voulais savoir pas ce biais s’il allait signer , je voulais savoir s’il me respectait et si je pouvais avoir à nouveau confiance en lui et qu’il allait me prouver qu’il m’aimait.

    Le jour de la signature du contrat nous étions assis tous les 3 et mon mari à lu la première page sur les 4 et a signé les autres sans les lire, J’étais bouche bée et je n’ai rien dit….Dieu était avec moi ce jour là.

    Le lendemain, il est allé avec l’avocat valider le mariage, ( je vous raconte pas tous les détails) donc l’avocat m’a donné tous les papiers en retour puisque que c’est moi qui avait avancé l’argent pour l’avocat, il n’avait pas un sou pour le payer. J’ai ramené tous les papiers en France.

    Il est revenu vers moi après que cette fille l’ai quitté, nous sommes restés ensemble pendant une année et ensuite il s’en ai trouvé une autre fille . Il m’a redit la même chose, qu’il me quittait et que je n’allais plus le revoir…. Je scrutais toujours les pages Facebook et je savais tout ce qui ce passait entre eux, c’était dur pour moi pleurant toute seule.

    Ce qu’il faut savoir c’est qu’un copte ne peut se marier qu’une fois ( pas comme les musulman 4 fois) donc il faudrait en premier qu’il me divorce.

    En septembre dernier, j’ai craqué en voyant qu’il s’était fiancé avec cette fille en secret ( pour ses amis et sa famille, comme il avait fait pour moi d’ailleurs) et j’ai envoyé un message à la fille sur Facebook et je lui ai tout dit. j’étais en France heureusement pour moi. Elle aussi m’a raconté des blagues quand elle m’a répondu. Avec lui par contre , cela a été une bagarre très longue par emails. Un mois âpres, la fille s’est fiancé avec un autre. Je me suis dit c’est bon je vais récupérer mon mari.

    Lorsque je suis rentrée au Caire, j’a revu mon avocat qui m’a dit qu’il était venu le voir pour lui demander des explications au sujet de la somme d’argent sur le contrat de mariage. Car il voulait me divorcer sur le champs mais avait été gravement surpris de la clause dans la contrat. ( Il a dû se rappeler qu’il avait signé sans lire) et commençait à devenir fou de rage.

    Mon avocat lui a répondu que c’était comme ça dans tous les mariages. Mon mari est parti consulter 3 autres avocats qui lui ont répondu la même chose, qu’il fallait qu’il paie s il voulait divorcer. En fait il pensait être à l’abri de tout ça car pour lui le mariage n’etait qu’un bout de papier très facile à déchirer.

    Je crois que je suis addictive, là est mon problème, j’ai souvent mal à la tète. J’arrive pas à mon sortir, ce besoin de le voir et d’être dans ses bras et pourtant mon cœur lui le sait qu’il y a qqchose qui ne va pas. Peut être c’est parce que je n’ai pas de vrais amis ici.

    Apres 2 mois il est revenu vers moi et nous avons repris ensembles, sauf que je me suis aperçue que cette fille est toujours fiancée et ils continuent leur relation entre elle et mon mari.

    Il ment tout le temps, l’autre jours il m’a prise pour une folle, il m’a dit qu’il avait acheté 3 chemise pour 100 livres et cette semaine il m’a dit le contraire que c’était 65 livres l’une. Il me dit qu’il va m’appeler et il m’appelle pas et je sais qu’il est toujours sur Facebook avec cette fille ( moi il m’a bloqué, mais bon j’ai ouvert un autre compte qu’il ne connait pas)

    Il est monteur vidéo, et il a volé des vidéos d’un chanteur religieux et a déclaré qu’il en avait le droits d’auteur, les a téléchargés dans YouTube et chaque fois qu’une personne regarde la vidéo il touche des royalties par rapport aux publicités. Je l’ai raconté à quelqu’un ici pour qu’ils arrêtent cela, et tout le monde s’en fout, on m’a répondu « chacun ses histoires »..

    En mars, je lui ai dit que je l’aimais, que je pensais tout le temps à lui, que je lui faisais de bons petits plats, le lendemain j’ai reçu un email où il avait écrit :
    «  »Je voudrais te dire quelque chose, Prendre soin de quelqu’un ne veut pas dire l’aimer, l’appeler ne signifie pas l’aimer, penser à moi ne veut pas dire m’aimer. Faire des petits plats ne veut pas dire aimer, Vous pouvez prendre soin de votre chien, vous pouvez appeler ou penser à votre famille ou ou vos amis, Vous pouvez également nourrir les gens pauvres ou votre animal de compagnie, Toutes ces choses ne prouvent pas l’amour… Il est impossible d’avoir un véritable amour entre nous
    Ma chère à bientôt… » »
    Quand j’ai reçu le message , j’ai été abasourdie….

    Il n’a aucune morale, ni de valeur, la dernière fois il m’a raconté qu’après avoir demandé à sa mère cardiaque et malade de lui apporter le sel , il aurait jeté le pot avec force contre le mur en la critiquant car elle avait mélangé le poivre dedans car elel ne voulait pas retourner dans la cuisine.

    Le mois dernier, j’ai demandé à mon avocat si on pouvait faire quelque chose car j’avais peur que s’il trouve le contrat de mariage il le déchire et bye bye. Alors nous avons été à la préfecture et j’ai enregistré le mariage sans qu’il le sache. Maintenant j’ai l’extrait de mariage en main plus besoin des originaux, car la préfecture m’a tout pris et ils ont scanné tous les papiers pour les enregistrer dans le système de la préfecture. Il n’en sait rien, car je n’en ai jamais fait allusion. De tout façon il le saura un jour lorsque il aura besoin de faire un papier administratif , mais franchement j’espère que je serai en France, car je ne sais vraiment pas ce qui va arriver, et je veux être forte pour le contrer.

    Moi je crois au Karma, « what goes around comes around » Je pense qu’il souffrira un jour comme il m’a fait souffrir…

    J’ai décidé de voyager cet été et de ne rien lui dire, d’ailleurs maintenant je ne dis plus rien, je ne mens pas mais je dis rien, La vie est trop courte pour rester à la maison et attendre un hypothétique changement. Il ne changera jamais, mais moi oui, cela va être dur mais j’ai de l’espoir.
    Racamier m’a ouvert les yeux il précise « Il n’y a rien à attendre de la fréquentation des pervers narcissiques, on peut seulement espérer s’en sortir indemne. ».

    Désolée d’avoir été un peu trop longue , mais vraiment cela m’a fait du bien d’écrire ces choses là qui ne sont qu’une petit chose de tout ce que je vis…

    Merci

  257. Minette
    Publié dans 9 mai 2015 le 22:26

    Il n’aimait ni ma maison, ni mon travail, ni mes animaux, ni mes enfants.
    Il m’a dit qu’il n’était pas malheureux sans moi et que je ne devais pas compter sur lui pour être heureuse.
    Il m’a répété maintes fois que je n’aimais pas mes enfants. Que j’étais psychologiquement néfaste pour eux si je me défendais en leur présence de ses provocations.
    Il a changé les serrures de MA maison sans me donner de double, a retiré la poignée de la porte d’entrée pour ne pas que mes enfants entrent (c’était aussi leur domicile…), traité ma fille de folle.
    Il m’a dit qu’il ne se promènerait pas seul avec notre fils parce que tout le monde verrait qu’il était cocu (lui est métis, notre fils blond aux yeux bleus)
    Il m’a accusé de coucher avec tout mes copains, et même avec le conjoint de ma petite sœur. Il accusait ma grande sœur de vouloir casser notre couple. Il me demandait devant les enfants si j’avais un amant.
    Il a toujours gardé ses propres affaires enfermées à double tour dans une dépendance de la maison.
    Il n’a jamais respecté mes affaires, c’était de la « merde ».
    Il a systématiquement dénigré, cassé, abandonné dehors TOUS les cadeaux que je lui faisais.
    Il se faisait passer pour une victime qui avait peur de moi devant le conseiller conjugal. Conseiller que Monsieur adorait jusqu’à ce que celui-ci lui demande de consulter un psy. A partir de là, il disait que j’étais « de mèche » avec lui.
    Je me souviens qu’un jour il m’avait dit détester les pommes vertes (j’en avais acheté). Le lendemain il me soutenait qu’il adorait ça…
    Il ne tenait jamais ses promesses, annulait au dernier moment des sorties prévues. Il m’encourageait à aller faire les magasins seule et me le reprochait violemment ensuite.
    Pour Noel 2012 il m’a offert un billet de 50 euros en me disant que de toutes façons je n’aimais jamais rien…

    J’ai été proche du suicide…

    Un mercredi midi je lui ai annoncé que je déménageais le dimanche avec les enfants. Depuis j’ai coupé toute communication avec lui. Je réponds aux sms par « oui » ou « non » quand il s’agit des enfants.

    Cela fait 6 mois que je suis sortie de « prison ». Mon incarcération a duré 10 ans. Je serai à jamais liée à ce parasite puisque nous avons 2 enfants en commun.

    Depuis je revis. J’ai du temps pour moi, pour mes enfants, pour mes loisirs. J’arrive à rire et à blaguer sans me sentir coupable. Je n’ai plus mal au ventre en rentrant chez moi le soir. Je dors la nuit sans avoir peur.

    Je crois que je n’ai pas de colère. C’est étrange d’avoir ce sentiment qu’il n’existe plus. Et pourtant jevoudrais tellement qu’il meurt….

  258. eden
    Publié dans 8 mai 2015 le 21:18

    Bonjour à tous,

    J’ai fréquentė un PN pendant 3 ans. Notre relation s s’est terminée il y a 6 mois alors que J’étais enceinte de 7 mois de notre fille. Il m’a détruit psychologiquement. Il ne voulait pas de notre enfant, m’a mis une pression abominable pour que j’avorte avec violence morale et psychologique. J’ai naïvement cru que l arrivée de notre bébé le fruit de notre amour enfin de mon amour pour lui allait le changer …J’ai décidé d assumer seule mon bébé et encore il vient maintenant me mettre la pression pour l avoir .
    Tout tourne autour de sa vie de ses intérêts .
    Moi j’ai opéré beaucoup de changements pour m adapter à sa vie notamment à son enfant handicapé. J’ai mis ma carrière entre parenthèses. J’ai arrêté de sortir de voir mes amis ma famille …j’ai aussi un enfant qu il ne supporte pas …
    Aujourd’ hui, je me demande comment j’ai pu tomber aussi bas à me sacrifier autant . Je me suis abîmée. Moi si dynamique , et joviale j’ai perdu confiance en moi et c est douloureux .
    Quand je l’ai rencontré , J avais un pressentiment de quelque chose de malsain mais je ne me suis pas écoutée j »ai compris trop tard .
    Je devrais toute ma vie faire avec pour notre fille qu il ne voulait pas à l origine mais qu’il veut aujourd’hui. C est la rencontre la plus douloureuse de ma vie. Et j’ai du mal à comprendre comment on peut être aussi horrible .
    Bien que la relation soit terminée je ne suis pas sortie de son emprise en totalité dans la mesure où il m’a menace de mort et je suis morte de trouille …
    J’ai porté plainte mais je passe pour une folle …
    Je suis néanmoins déterminée à m’en sortir . Et j avance de plus en plus avec mes enfants …
    Bon courage à tous … la route est longue et on se sent seule mais la liberté n à pas de prix.

  259. vic45
    Publié dans 7 mai 2015 le 10:18

    Bonjour à tous !

    Je suis un homme et je suis tombé fou amoureux d’une PN que j’ai quitté il y a 1 mois.
    Je suis resté avec elle 1 an et demi.
    J’aurai pu partir des milliers de fois mais je restai et c’est ça le pire…
    Nous sommes parait-il attiré par ces gens là. Donc avant de les blâmérs car oui ce sont des monstres avec un visage d’ange nous avons notre part de responsabilité aussi ! Rien ne m’empêcher de partir avant, rien sauf…. L’espérance de croire que cette femme redeviendrait celle que j’ai connu au début, de croire qu’autant de monstruosité n’était pas possible dans cette femme en n’ayant vu une autre facette de celle ci si agréable.

    Moi, c’es la mort du chat de ma fille qui m’a fais fuir…….

    J’ai accepté beaucoup de chose de sa part…. Lui laissé mon téléphone pour qu’elle fouille mes sms, être coupé de mes amis, ne plus avoir de garde alterné mais classique avec ma fille, mettre mon ex femme a dos pour de simples choses banales de gestion de garde d’enfant, changer mes habitudes, privation de sexe, Garder ses enfants pour que madame sorte, elle sortait également sans que je sois au courant et bien sur je n’avais jamais de petits mots rien… C’était comme un dû pour elle.

    Je devais presque la remercier d’être avec elle !

    Mais lorsque ma fille était en larme à la mort de son chat qui avait un cancer elle l’a regardé et lui a dis d’un air sans émotion en lisant du plaisir dans ses yeux.
    C’est la vie c’est comme ca, elle s’est retourné et elle est partie faire autre chose.

    A savoir que ma fille n’avait pas le droit de venir en vacance avec nous, elle avait 2 garçons de son côté… Vacances trop fatigante pour elle sinon 🙂 Donc il fallait sacrifier un enfant. C’était pour son bien !!! Non ma fille n’est pas un monstre ou autre, juste une gamine de 9 ans tranquille. Elle était veuve également et avait toujours une excuse pour tout tourner autour de cela. J’ai appris qu’elle était comme cela aussi avec son défunt mari…

    C’était pas simple….

    A chacun ses histoires mais nous sommes acteur de notre vie alors FUYER !!!!
    Vraiment FUYER si vous êtes avec un ou une PN !
    Vous y croyez, vous revenez mais dites vous qu’un ou une PN ne changera jamais car il a besoin d’être comme cela pour vivre !

  260. odilkor
    Publié dans 6 mai 2015 le 16:17

    Bonjour à tous
    Moi je viens de quitter une copine PN, qui m’as détruit psychologiquement il y a deux mois. Rencontré il y a deux ans dans une association, c’était quelqu’un de dynamique plein d’entrain. Moi c’était elle puissance 100. J’adorai faire des choses avec elle cela me changeais de mon quotidien. Ah oui je suis marié avec des enfants. Et puis un jour lors d’une soirée, 1er bisou et la c’est le début des emmerdes. Elle voulait être la numéro un ,était jalouse de ma femme (20 ans de vie commune) femme formidable d’ailleurs. Deux ans à vivre éperdument amoureux mais avec énormément de frustrations. Elle s’acceptant d’autres relations pour me faire réagir et quand je décidais d’arrêter, me suppliait de revenir avec des crises de larmes digne d’une grande actrice. Elle passait par de la rage (insultes) quand je n’étais pas d’accord avec elle, et j’étais l homme de sa vie quand je lui disait que j allais partir. Me reprochant de ne pas être assez avec elle et quand on calait un weekend- ensemble me faisait faux bon à une heure du départ pour partir avec une copine (Copine que je ne croit pas aujourd’hui) Mais je l’aimais tellement que je pardonnais. Très dur pour ma femme qui un jour est partie. Je lui ai dis que maintenant elle serait la seule et numéro un. ET la oui la elle me dis que entre nous c’est que de l’amitié et ça ne sera rien d’autre malgré trop d’aventures.
    J’ai donc décider de la quitter et j’ai retrouver ma femme qui connaissant cette maladie m’a presque pardonné.
    Aujourd’hui elle me tracasse toujours l’esprit, elle était non c’était un leurre tellement parfaite. Car le lendemain de ma décision elle a trouvé une nouvelle proie un copain que je lui avait présenté une semaine avant. Aujourd’hui ils vivent ensemble et elle fait tout pour que je le sache en passant par des intermédiaires.
    Ça me torture toujours car j avais rêver de faire une vie avec elle.
    J’ai peur maintenant de la revoir, car je sais qu’il y a toujours des sentiments.
    Est ce qu’une PN abandonne sa victime avec une nouvelle proie sachant qu’on a passe de gros moment ensemble a s’amuser? Si oui alors je suis tranquille sinon elle risque de me détruire encore longtemps car la seule personne qui l’a bloque, c’est ma femme et je sais qu’elle voulait casser notre couple.
    Ne comprenant pas cette pathologie je me suis renseigneé, j’ai été voir un psy. Je confirme… une vraie PN. D’après le test du net elle a 26 sur 30 des symptomes.
    J’ai vraiment envie de guerrir d’oublier ce que j’ai perdu (pas elle mais toute l’activité a coté que j’adorais faire) pas que pour moi mais pour ma super femme qui me soutient et m’écoute

  261. Marie
    Publié dans 30 avril 2015 le 10:25

    Bonjour à tous,

    Vos témoignages sont édifiants lorsqu’on les lit, et tellement familiers lorsqu’on l’a vécu. Voici mon expérience. Comme Leslie, la mienne est récente et vient de se terminer. 6 années avec un PN. J’ai essayé par deux fois de m’en détacher. Mais c’est tellement dur….

    Lorsqu’on vit ensemble, c’est la violence verbale, le dénigrement, l’anéantissement de tout lien amical ou social avec l’extérieur (sauf pour lui bien sûr). Je n’avais pas « le droit » de sortir sous peine de crises et de culpabilisation à outrance. Lui sortait quand il le souhaitait, rentrait quand il le désirait. Des amis du sexe opposé ? N’y pensez pas ! De la réussite professionnelle ? Difficile de s’en réjouir puisqu’il laissait s’exprimer jalousie et culpabilité, ramenant toujours à sa triste condition professionnelle, ses douleurs, ses difficultés. Je passe sur les tromperies, les mensonges, les promesses d’une famille à venir ou d’un acte d’engagement, jamais tenues en 6 années…

    La difficulté immense réside dans plusieurs aspects que j’ai pu identifier avec le temps :

    – toujours le double discours sur l’autre (on passe de la femme de sa vie à la dernière des ordures en une fraction de seconde),
    – la négation totale du désir de l’autre (je n’ai jamais été entendue sur mes aspirations de couple) ou de son investissement minimal des tâches quotidiennes aux réalisations auxquelles tous les couples aspirent un jour (mariage, enfants, déménagements…),
    – la négation des fêlures que nous avons tous plus ou moins. Nous devons toujours être parfaites (pour lui), sans aucune faille ni souffrance alors même qu’il se nourrit desdites failles pour nous maîtriser,
    – la culpabilisation quotidienne pour tout et n’importe quoi si bien qu’à la fin, on se sentirait presque coupable de respirer,
    – le double visage, celui du bourreau à la maison, celui de l’ami drôle, intelligent et toujours de bons conseils, celui du fils tant aimé par ses parents, celui du collègue brillant en quête de reconnaissance… Sachant qu’on s’accroche à l’ami, au fils, au collègue en se disant que l’amoureux finira bien par changer….
    – la prise de possession de chacune de nos pensées : nous vivons pour lui, pensons pour lui. Il gangrène chacune de nos émotions. Tout tourne autour de lui, constamment. Et nous devenons obsédée, nous ne pensons qu’à lui,
    – la vampirisation de notre personnalité. Personnellement, je me suis retrouvée vidée de ton contenu de celle que j’étais. 6 ans après, j’ignore quelles sont mes aspirations professionnelles, mes passions, mes valeurs. J’ai perdu la majorité de mes amis. Seuls les vrais sont restés. J’étais une fille naïve mais tendre, j’en suis ressortie suspicieuse et colérique, voire violente. Et bien sûr, le sentiment que nous ne pouvons vivre dissocier du PN !

    Pour s’en sortir ?

    Je suis d’accord avec l’article, c’est quasiment impossible ! En 6 années, le mien n’a jamais changé, il a juste fait évoluer son discours. Il disait toujours qu’on est jugé que par ses actes…. Mais il n’a jamais appliqué sa propre maxime.
    S’en sortir demande une résignation et une énergie tellement puissantes…. Or nous en ressortons vidée de ces relations ! La seule et unique question, c’est de savoir comment se retrouver, retrouver sa confiance et l’espoir (anéanti après 6 ans) pour se dire enfin que notre choix de partir est le bon. Personnellement, il m’aura fallu un électrochoc (le décès de mon frère) pour décider dans un moment totalement instinctif et d’immense vulnérabilité de ne plus pouvoir ni vouloir supporter tout cela, d’avoir enfin droit au bonheur. Je suis au début du chemin, mes pensées pour lui sont toujours obsédantes mais il faut tenir bon !

    Je souhaite beaucoup de courage à tous ceux qui sont encore dans ces histoires ou qui essaient de s’en sortir. La seule certitude que nous devons avoir, c’est que si nous nous retrouvons dans ce qui est dit, nous sommes bien avec un PN et nous ne faisons pas une erreur d’interprétation. Nous sommes suffisamment en danger pour nous motiver à partir… Et vivre enfin une vie sereine.

  262. leslie
    Publié dans 25 avril 2015 le 20:31

    Bonjour.
    Mon histoire est très récente. Il y a exactement une semaine mon PN a rompu brutalement notre relation après une « idylle » de 7 mois, une idylle qui n’a été que mensonges et manipulations. Au départ cet être malfaisant semble avoir toutes les qualités du monde avec des intentions en tout genre: des cadeaux, des fleurs, des restaurants. ..Les PN sont tellement attentionnés qu’on les imagine princes charmants..Mais en réalité il n’en est rien. Une fois l confiance établi, leur visage change…Ils deviennent jaloux de manière excessive. C’était le cas de mon compagnon qui était devenu mon « fiancé. Il a été jusqu’à demandé ma main à mon père. Il a donc pris ma famille pour des imbéciles. Il m’a manipulé ainsi que tout mon entourage. Outre sa jalousie excessive, il a commencé à m’interdire de sortir (sous prétexte qu’il y a de la tentation). Puis il a commencé à critiquer mes tenues. Un jour je m’habille pour aller travailler, je mets une jupe longue, une chemise et un blazer. Il décrète que je suis habillée comme une ….et me quitte du jour au lendemain refusant tout dialogue…Aujourd’hui nos relations ont dégénéré car je suis allée sur son lieu de travail pour lui dire ses quatre vérités. Mais le PN n’entend rien. Tout dialogue avec un PN est vain. Pour lui vous êtes fautive..Il ne se remettra jamais en question. Ils n’ont aucune empathie. J’ai malheureusement appris que j’étais enceinte car il m’avait demandé d arrêter la pilule ce que j’ai fait avec la plus grande imprudence.. Quand je lui ai dit que j’attendais un enfant il a simplement dit qu’il ne voulait pas de cet enfant que c’était trop tard. Il a même été juste à qu’il n’assumait pas le fait d’être avec une ….ce que je ne suis pas évidemment. Mais comme j’ai compris à qui j’ai affaire j’ai bien évidemment coupé les ponts. Il est néfaste et malade. Je n’ai aucun regret si ce n’est de lui avoir fait confiance. Je ne ressens plus aucune dépendance affective. ..Aujourd’hui je le hais plus que tout…Et je vais bien sûr me débarrasser de son enfant que je ne pourrais jamais aimer car je hais trop fortement son géniteur. J’espère pouvoir me reconstruire.

  263. lilou
    Publié dans 24 avril 2015 le 21:42

    Bonsoir
    A la lecture de tous vos témoignages ; poignants je suis boulversée par tant de similitudes au niveau des dégâts causés par ces PN..c ‘ est aussi mon histoire…j ‘ ai réussi à stopper en lui demandant de quitter le domicile il y a presque 4ans avec perte et fracas; malgré nos deux enfants …question de survie ..aujourd ‘ hui je pleure encore par tant de traces incrustées dans mon cerveau ..je vis encore le manque parfois rien qu’en entendant sa voix; alors j ‘ évite au maximum les contacts mais c ‘ est toujours une lutte pour l’ oublie..et le doute qui revient vite tant ils savent user de persu asion et se deresponsabilisent de leurs actes.Comment en guérir?je cherche de tous les cotés et même si je sais qu il faut retrouver ses valeurs ..la route parait si longue et tortueuse que je me sur prends encore à me dire et « si je m ‘étais trompée  » tellement ils aspirent tout e la lucidité et la raison que l ‘on peut avoir en temps normal..Merci de mettre ce site à disposition pour ceux qui souffrent.Lilou

  264. Valérie
    Publié dans 6 avril 2015 le 17:30

    Bonjour,

    Je vis une relation avec un PN depuis 4 ans et demi, voici quelques exemples de ce que j’ai pu entendre de sa bouche : je fais tout mal à 90% ( j’étends mal le linge, je fais mal la vaisselle, je conduis mal sa voiture, je fais mal le café etc) , je suis nulle, je fais le minimum, je peux pas rendre un homme heureux, je suis qu’une merde, qu’une conne, une berlote, une mongolienne, feignasse, radin, connasse, je suis bonne qu’à chialer et le faire chier, et devant sa famille des phrases telles que  » quand on voit ce qui se fait et qu’on voit ce qu’on se tape », « elle veut pas se faire ramoner le …, » « je vais pas dépenser de la tune pour sa sale tronche »… Et bien d’autres insultes et humiliations que je n’oserais pas écrire ici tellement elles sont grossières. Il m’a également dit que je suis une menteuse (moi qui ai justement horreur du mensonge), mauvaise, radine (alors que je ne peux même pas compter tous les cadeaux que je lui ai faits malgré mes faibles revenus), que je n’ai rien fait pour lui, qu’il s’en fout de mes cadeaux, mes poèmes, mes petits plats … Bien entendu lui est parfait, tout le monde autour de lui est nul, moi la première (quand il est en colère), car sinon je suis la femme de ses rêves, il n’a jamais aimé autant une femme bla bla bla. Comment peut-il à un moment être tendre, sensible, attentif et d’un coup devenir d’une méchanceté inommable et me dire des choses aussi horribles. Ce n’est pas ça l’amour! Et vivre à chaque seconde dans la peur de dire ou faire qqch qui fasse tout basculer c’est horrible. Quand il m’en veut il peut aussi dire à un ami « j’échange ta femme contre la mienne quand tu veux » ou encore draguer très ouvertement devant moi une fille au téléphone. J’aurais encore un tas de choses à dire tellement il m’a fait de mal, mais c’est fini, je veux tenir le coup cette fois-ci. On s’est séparés plusieurs fois mais je suis toujours retournée vers lui. Aujourd’hui ça fait 22 jours que je l’ai quitté et c’est très dur, il me manque et j’ai envie d’aller le voir mais ce n’est plus possible, je ne dois plus lui permettre de me traiter ainsi, je souffre énormément d’autant plus que ma relation avec ma fille et mon travail sont également sources de gros soucis. Autant dire que je suis au fond du trou, mais je vais me battre contre moi-même pour ne pas retourner avec lui. Il m’a détruite et il faut que je m’en sorte. J’ai également vu une psychologue la semaine dernière, j’espère arriver à m’en sortir, pour moi et pour ma fille (je ne veux plus qu’elle voie sa mère constamment en pleurs).

    Je vous souhaite bon courage à tous, je me sens moins seule de savoir que d’autres personnes vivent la même chose que moi.

  265. picot.cat@outlook.fr
    Publié dans 5 avril 2015 le 15:26

    Au début, cet homme proche rendant de multiples services, m invitant à venir le plus souvent possible chez lui, tenue secrète à ses amis 6 mois. Quatres ans avec lui, plus d’ une année à comprendre pourquoi je souffrais autant aprés la séparation, alors qu à force de lui assener des faits illogiques sur ses comportements, lui dire qu il n avait pas d opinion, qu aucune forme de dialogue existait entre nous, qu il ne parlait pas, qu il ne posait aucune limite à son enfant de 4 ans, que j étais babby sitter, maitresse, maman pour lui, lui apprenant des règles essentielles de vie à deux respect, soutien, partage, il a fini par partir me laissant sans possibilités de dialogue et de sa part aucune manifestation d émotion de ressentis, de remise en cause, . Lors de ses 4 ans il organisait chaque week end avec les siens, amis, parents, en évitant tous contacts avec mes amis, c est ainsi que je ne vivais plus qu à travers lui et avec lui. Alors qu au début de la séparation, je me sentais trés bien, comme sortie de l enfer, peu à peu des angoisses sont apparues, mon corps entier était en proie au cahot, perte d appétit, impossible de penser à autre chose, lui et que lui pourquoi lui avais je fait tant de reproches, je l avais perdu tout était de ma faute…il fallait que je m excuse de mes comportements colériques, de ma suceptibilité à fleur de peau, mon travail fatigant, les sorties incessantes chaque week end, ses abus de drogues et d alcool me rendaient folle, à ceci s ajoutait les mauvais soins à son enfant : absence de surveillance lors des soirées festives ou par deux fois j ai surpris cet enfant en cachette prendre un verre contenant de l alcool, informant le père j eu affaire à la banalisation de l incident, enfant constipé à chaque visite, chez son père, infection urinaire jusqu à six fois pipi en une heure, j ai alerté la mère, sur sa façon d alimenter son fils, lui demander de privilègier l eau et non pas le coca-cola…A ce jour, je pense que sa première femme a subi la négligence, le manque de respect, l absence de dialogue avec son mari, d aprés des amis commun au couple, les jours se suivaient, se ressemblaient, groupe buvant et fumant la semaine comme le week end, l enfant jubilait à l annonce d apéros en soirées, j avais remarqué que cet enfant à quatre ans n avait pas acquis les bases verbales, ses contructions de phrases absentes, il ne savait pas se brosser les dents, ne buvait pas d eau, ne savait pas s’ essuyer les fesses, tant de manques d éducation m interrogeait, des choses graves pour moi semblaient ne faire réagir personne. Jai vu un des amis de cet homme frappait son enfant violemment sur la tete je me suis manifesté pres de mon ex il m a retorqué, c est normal il a subi des violences petit, je suis resté bouche bée face à cette réponse, pour chaque manifestation de scene incompréhensible à mon point de vue pour lui rien ne le touchait, face à l incompréhension générale, je me suis vite retrouvée dans la position de celle qui en dit trop, qui veut en faire trop, peu à peu, j ai fini par ne plus rien dire, de toute façon, sa grande capacité à charmer, rayonner prés de ses amis lui valait tout les mérites, c était moi la redresseuse de tort, il ne fallait pas que j existe. puis j ai usé de l alcool pour ne plus m ennuyer et faire comme tout le monde, j ai piqué des colères, dit des injures à mon ex, je signais mon arrét de mort, et montré à tous mon coté obscur, je perdais toute crédibilité, en proie à un sentiment de honte de culpabilité, il devenait victime d une pauvre fille dépressive, ce qu il a fini par me dire, . Je pense que l absence de satisfactions à tout point de vue dans cette relation a eu une incidence sur mes comportements exacerbés que je ne métrisaient plus, je m’ énervais souvent pour rien, je vivais un drame, à l’ intérieur je sentais que rien n’ était normal, je croyais que par amour il comprendrait mes ressentis, rien le néant le vide pas d’ échanges, je me demande encore si cela est réel,( aucune conversation possible, en dehors de banalités quotidiennes) et si ce n est pas moi qui ai provoqué tout cà. Ca fait 9 mois et je ne me sent pas guérrie, lui, avant meme de me quitter, déjà une nouvelle femme avait été repérée, inconsciemment je le sentais, je la remercie de m en avoir débarrassé, car je n étais pas capable de le quitter…..

  266. Sabine
    Publié dans 3 avril 2015 le 20:27

    Bonsoir, j’ai découvert ce site maintenant.Je vis également une situation psychologiquement très difficile. Je suis très amoureuse d’un homme qu’une psychologue que j’ai consultée a qualifié de pervers narcissique.Avant d’avoir un entretien avec cette personne,je ne connaissais même pas la définition du PN. Je l’ai recontré en aout 2014 et notre relation est devenue rapidement fusionnelle.Je n’avais même pas réalisé la place qu’il avait prise dans ma vie. Le premier jour que l’on s’est rencontré, il avait déjà fouillé ma messagerie FB et mes textos et a découvert les messages d’un garçon avec lequel j’avais entretenu une relation virtuelle et avec qui je m’apprêtais à rompre pour mon PN.Mais il était trop tard, les messages ont été découverts. Mon PN ne m’a pas avoué de suite qu’il avait découvert ces messages et a attendu 2 mois avant de passer aux aveux.C’est d’ailleurs en me serrant la gorge et en m’insultant qu’il m’a annoncé avoir lui les messages.Il m’a par la suite supplié de rester avec lui car il n’a jamais aimé une personne autant que moi (bizarre quand même de vouloir étrangler une personne que l’on aime??!!).J’habitais chez lui, et 2 fois en pleine nuit il m’a mise dehors, en hiver, c’était pas évident.Sans parler de sa violence verbale et sa brutalité si j’avais le malheur de dire bonjour à des voisins qu’ils n’appréciaient pas.Je suis tombée enceinte de cet homme et ai subi un IVG.Le soir même de mon IVG, alors que j’étais toujours sous les effets de la narcose, j’ai dû le fuir et me rendre à pieds à l’auberge de jeunesse pour pouvoir m’y reposer.Il n’a pas cessé de m’appeller toute la nuit en me suppliant de revenir auprès lui. Ce que j’ai malheureusement fait.Le jour de Noel, il m’a à nouveau brutalisée parce que je chattais avec un ami à lui qui me souhaitais un joyeux Noel et qui lui remettais son bonjour.L’angoisse faisait déjà partie intégrante de ma vie mais je ne voulais pas me l’avouer.La soirée du 2 janvier 2015, il a peté les plombs.Dans ces moments là, son visage se transformait, il a bu de l’alcool, j’ai alors décidé de vider la bouteille dans le wc. Suite à cela, il m’a d’abord agressée verbalement et ensuite frappée. Mon visage était en sang et j’ai dû fuir chez une voisine. La police est intervenue et j’ai déposé plainte contre lui.Entre temps, n’ayant pas encore de domicile, j’ai été placée en foyer d’accueil.Vous imaginez une femme de 40 ans, qui avait un poste à responsabilité un appart et une bonne situation sociale se retrouver dépourvue dans tout dans un foyer???J’avais la sensation de vivre un cauchemar.Il a profité de ma vulnérabilité et m’a suppliée de revenir avec lui, prétextant qu’il se sentait très mal et qu’il fallait attendre que nos situations sociales et financières s’améliorent pour vivre pleinement notre amour.Il m’a également mis la pression pour que je retire ma plainte.Chose que je n’ai pas faite.Il a finalement dit qu’il assumerait pleinement les conséquences face à la justice.Mais il m’a également confié, et ça m’a touchée au plus profond de moi,que les coups que j’ai endurés sont certainement moins douloureux que la blessure qu’il a ressentie le jour où il a lu mes textos.Pour lui, je suis la cause de tout ses problèmes et avant de me connaître, il n’était pas comme ça.C’est moi qui l’ai rendu agressif et violent.J’ai malgré tout continué à la voir et lui ai promis de ne pas l’enfoncer le jour de notre audience au tribunal.Mais là, c’en est de trop.Il m’a encore empoignée en public récemment en m’insultant de pu.. et d’autres noms d’oiseaux et il n’arrête pas de me mettre la pression pour un oui ou pour un nom.Il sait que je travaille dur et ai besoin de repos par rapport à tout ce que j’ai vécu, mais c’est plus fort que lui, il a toujours quelque chose à me reprocher.Hier encore ça s’est mal passé et j’ai peté les plombs.Je comparais au tribunal ce mardi 7 avril, j’ai même pas d’avocat (et lui non plus),mais je pense que je vais expliquer les faits tel qu’ils se sont produits.Je vis toujours en foyer et ai perdu tous mes points de repères. J’ai l’impression qu’il s’en fout.Il est arrivé à semer le trouble dans ma tête et à m’épuiser.Et au moment où je vous écris, je peux vous dire qu’il me manque et j’aimerai être ses côtés.Mais non, je dois résister!J’ai un caractère dur, mais lui est arrivé à casser mon caractère et à ôter toute estime de moi.Je me sens paumée, vidée, triste et abusée.Et pourtant j’en viens encore à me dire que je dois lui laisser une dernière chance, le temps que sa situation sociale et professionnelle se règle et que le jugement passe!Afin de récupérer toute ma lucidité et y voir plus clair, j’ai décidé de suivre une thérapie pour me reconstruire.Merci de ne pas me juger, j’aimerai avoir votre avis. A bientôt, Sabine

  267. typhaine
    Publié dans 29 mars 2015 le 03:22

    Bonsoir , voila je m appel typhaine j ai 32 ans et un enfant de 7 ans . J ai vecu 1 an et demi avec une manipulatrice narcissique enfin je pense vu tous les forums et choses que j ai lu . Cela fais 2 fois que je la quitte et a chaque fois j y suis retournée . La a nouveau sa fais 3 jours que je suis repartie chez mes parents et c est dur . Elle n arrete pas de m ecrire des insultes apres des je t aime et a nouveau des insultes ….Si je suis partie c est parce que je n ai plus de vie j ai tous quittée pour elle meme mon entreprise ma région …. elle ma fais paindre des amis de la famille et toute ma confiance en moi . Elle a etais horrible avec mon enfant elle la completement dénigré rabaissé fais de la violence psychologique sur lui et moi n en parlons pas j ai tous subi les insultes , la cupabilité , le dénigrement , et la violence et j en passe . Toute ces crises ces coups …. je n en peu plus . Elle me fais beaucoup de mal et arrive encore a me faire culpabiliser elle me fais meme de la peine a dire pfuuu je sais plus quoi penser a force mais je ne veux pas retomber dans ces griffes car je sais que c est de pire en pire et je dois proteger mon enfant . Voila j espere que l on pourra parler ensemble et que j arriverais enfin a me sortir de cette enfer !!! merci

  268. victoria
    Publié dans 22 mars 2015 le 00:06

    bonsoir celine,

    on devait reprendre une discussion ensembles mais comme il y a une autre celine sr le site, essayes de te differencier pr que je sache à quelle celine j ai à faire. lol !!!

    merci. a bientot. victoria.

  269. Aide Soutien
    Publié dans 16 mars 2015 le 10:33

    Bonjour Céline,

    Vous pouvez retrouver Victoria sur le Forum de discussion du Site à l’adresse http://forum.perversnarcissique.com.

    La structure du Site à changé afin que les commentaires soient uniquement des réactions en rapport avec l’article commenté et que les discussions entre membres se déroulent avec facilité sur le Forum.

    Découvrez les échanges en cours ainsi que les nouvelles discussions sur le Forum.

    Cordialement,

    L’équipe du site

  270. Clara
    Publié dans 15 mars 2015 le 01:10

    Je dois sûrement de par mon côté maternel attiré les pervers. Après ma mauvaise expérience avec une « amie » (oui, les guillemets s’imposent puisque le pervers n’a que lui comme ami – qui sera bientôt démasquée – je commence à informer les personnes autour d’elle de sa toxicité – comprendra qui pourra) un de mes voisins anciennement en couple avec lequel j’ai dû parler en tout et pour tout cinq minutes m’a proposé une sortie à l’opéra d’une valeur de … 150euros ! Mais bien sûr ! Evidemment, j’ai refusé.

    Premièrement, j’ai trouvé cela trop beau et deuxièmement je sais que sa copine est partie à cause de son comportement. Il habite en-dessous de chez moi. A chaque fois que je descendais les escaliers, il ouvrait la porte pour voir qui c’était, si quelqu’un entendait ce qu’il disait. Et ce n’était pas triste ! J’entendais « POURRITUUUURE…. PERSONNE NE VOUDRAIT VIVRE AVEC UNE FILLE COMME TOI(…) DEJA QUE JE NE SUIS PAS BIEN EN CE MOMENT ». Et souvent quand je passais devant sa porte c’étaient des reproches. J’ai franchement eu mal au coeur pour cette jeune femme.

    Ouf, elle est partie ! Et maintenant il est en chasse…mais ca ne sera pas moi !

  271. Céline
    Publié dans 14 mars 2015 le 22:18

    Bonsoir victtoria,
    comme la structure du site a changé et que les messages sont à la suite et non plus.reliée aux messages auxquels ils répondent. Donc je ne sais pas si c’est à moi que tu t adresse ou à l autre Céline. Car on est deux sur ce site

  272. victoria
    Publié dans 9 mars 2015 le 12:58

    Bjr celine,

    Desolée de ne pas t avoir contactée plus tot mais je suis ds une periode assez sombre et il m est assez difficile de parler. Les fantomes du passé réapparaissent et recommencent à m envahir et je ne sais pas comment reagir. Je fais des cauchemars ttes les nuits et je pense à lui tte la journée. J ignore si j ai fait le bon choix en restant muette car c est moi qui souffre et pas lui. Peux tu me donner ton ressenti celine car je pense que tu as une bonne analyse et j ai besoin d aide . Merci d avance . A trés vite. Vic.

  273. musica aeterna
    Publié dans 9 mars 2015 le 12:51

    bonjour,

    le seul moyen d’être en paix ,est de couper toute forme de contact avec cette personne.

    bloquer son numéro ainsi que son adresse mail,ne pas répondre aux appels masqués,ne pas accepter d’entrevue en dehors de témoins.

    vous disiez n’avoir rien en commun avec cet individu.Ce sera plus facile ainsi de s’en débarrasser.

  274. Clara
    Publié dans 8 mars 2015 le 19:27

    Ton histoire m’a beaucoup touchée Sofia. Je reconnais bien la la verrue plantaire de pervers narcissique. Même les animaux sont supérieurs à eux. Ils ont des SENTIMENTS.

    Tu es tombée sur un mysogine doublé d’un PN – beau mélange !

    Le type qui se permet des réflexions sur le physique en plus ! Il voulait que tu PRENNES 3 kilos, pas que tu les perdes ? Comment lui répondais-tu ? Enfin, ce qui est triste c’est qu’ils auront toujours raison – ne supporteront pas la défaite – et avoir un dialogue avec eux est IMPOSSIBLE puisqu’ils sont dans un monologue ! Leur parler est comme parler à un skizho !

  275. Marie
    Publié dans 8 mars 2015 le 02:21

    Bonjour à vous tous,

    Même si je n’écris pas souvent je vous lis régulièrement. J’espère que vous allez mieux. Mon pn est dans une phase d’excuses et il me dit qu’il comprend et qu’il changera … Il y a une petite partie de moi qui y crois mais j’essaie de me résonner et de me dire que c’est de la manipulation. En près de 9 ans nous en avons vécu trop et ça n’aurait pas du se reproduire : insultes et menaces de mort … Il n’y avait plus de trous dans le mur, ni de coups sur ma personne. Comme il disait il s’est amélioré … Mais il y avait, insultes, violence sur la route et les menaces de mort ont été de trop. J’ai développé de l’anxiété aigue et j’ai passé les pires trois derniers mois de ma vie. J’en garde encore des séquelles, j’ai de la difficulté à gérer les stress. J’allais mieux dernièrement, mais aujourd’hui c’est difficile. J’ai peur de rencontrer d’autres hommes et j’ai déjà 35 ans. Le temps passe si vite. Je suis découragée. J’ai peur de céder à nouveau.

    Bonne journée à tous et prenez soin de vous !!

  276. Catherine
    Publié dans 8 mars 2015 le 01:49

    Nini, tu es sérieuse? Cette garce a osé te dire que c’est toinqui avais détruit ce salle type??? En même temps je ne suis pas surprise, elle s’est fait manipuler!!! Tu es libérée maintenant. Courage xx

  277. Catherine
    Publié dans 8 mars 2015 le 01:46

    Marc, vous avez tellement bien fait de vous sortir de là! Comme dit Céline, je ne suis pas certaine non plus que ce soit une PN mais quoinqu’il en soit, elle n’a aucun coeur et est une grande manipulatrice. Elle fait beaucoup de choses qui s’apparente aux PN peut-être dû au fait qu’elle est toxicomane. Juste à voir sa réaction face à votre TS, ça en dit long sur l’être égoïste et sans scupule qu’elle est. Croyez-moi Marc, vous serez beaucoup mieux sans elle. Ce qui est le plus difficile je crois, c’est d’avoir TOUT donné de notre coeur, notre confiance, notre temps, notre… vie… et eux? Rien, aucune compassion même. Moi, quans je lui ainappris que j’avais un cancer, il a été correct avec moi 2 jours puis après, il a continué son manège comme si j’étais en parfaite santé… incroyable…

  278. Catherine
    Publié dans 8 mars 2015 le 01:01

    Héméra, je te souhaite que ça se passe bien pour ton travail. Pour ce qui est des 3 ans, ce sont des années qui ne reviennent pas mais qui t’auront fait grandir et apprendre. Sauf que là, 3 ans perdus c’est assez ;). Il faut penser à toi maintenant! C’est vrai que ça fait du bien de ne pas être seul(e) à vivre ça! Merci pour ton témoignage!

  279. Catherine
    Publié dans 8 mars 2015 le 00:56

    Sofia, le coup de l’appel dans l’aprèm était trop prévisible. Pauvre con!!! Il est offusqué que TU décides des règles du jeu et plein de soupçons sur ce que tu aurais pu avoir à faire dans la soirée alors mieux valait pour lui par orgueuil et pour avoir le dernier mot (comme pour tout le reste) de te dire que ça ne lui adonnait plus. Laisse-le refaire les premiers pas et décide à nouveau des règles du jeu

  280. Catherine
    Publié dans 8 mars 2015 le 00:48

    Super ça Clara, je me reconnais en toi. Je ne me laisse pas marcher sur les pieds non plus! Dis-lui ce que tu penses

  281. Clara
    Publié dans 7 mars 2015 le 21:20

    Merci pour ton message Catherine !

    Disons que je ne peux pa être catégorique concernant la tierce personne à laquelle j’ai fait allusion. Cela dit, je n’ai pas aimé son double je/jeu à mon égard et je ne vais pas me gêner pour lui dire ce que je pense d’elle. Après tout, elle m’a sous-estimé. Elle me pensait idiote et faible. Or, ce n’est pas le cas. Elle est sarcastique envers moi , je vais faire de même. Ensuite, je pourrai dormir.

    J’ai un mental fort et si on « m’éteins » quelques minutes, je vais me rallumer aussitôt.

  282. passion91
    Publié dans 7 mars 2015 le 19:19

    sofia

    hemera a tout a fait raison il ne prendra jamais a son compte les raisons et responsabilité ..; son comportement sera toujours la conséquence de tes propos ou tes actes … donc il te renvoie la culpabilité …

    en ce qui me concerne il me punissait aussi en faisant abstinence sexuelle prétextant qu’il était toujours fatigue et c’est lui qui menait l’envie ou pas !!!!! nous étions un jeune couple et cela m’insupportait je me posais des questions … mais finalement après avoir compris de quoi il souffrait j’ai compris aussi qu’il voulait avoir le contrôle sur moi déjà a ce niveau là ….

    oui ce sont de vrais salopards a tous les niveaux …

    mais comment desirer une femme quand on a pas d emotions et de sentiments ?????? ca reste que des besoins biologiques, d hygiène meme …mais rien de sensuel et d amour veritable !!!!

    courage sofia plus je lis les témoignages plus je me rends compte que les pn fonctionnent tous de la meme façon et les victimes egalement ..

  283. sophia
    Publié dans 7 mars 2015 le 19:08

    Bonsoir Sofia,
    Il a le comportement typique des PN, il va maintenant te laisser souffrir jusqu a ce que ça soit toi qui cherche à le voir et a lui parler. Excuses moi mais je trouve que dans votre relation il y a pas beaucoup de choses qui doivent te retenir avec lui, puisque pas de relations intimes donc il faut juste se dire que c etait une perte de temps (puisque c etait meme pas une amitie) . il est toxique et nocif. Fuies le et bon courage.

  284. Héméra
    Publié dans 7 mars 2015 le 17:04

    Bonjour Sofia,

    je pense qu'il test ton addiction, il regarde s'il a encore de l'influence sur toi en te demandant si tu penses toujours à lui, si tu l'aimes encore… 

    Et oui tu as raison tu l'as vexé en lui disant que tu n'étais plus dispo après 17h. C'est pour ça qu'il a voulu retourner la situation à son avantage en te répondant 3h après sur un ton nonchalant.

    Parce que pour être clair, quand on est vraiment amoureux, on peut gravir des montagnes pour récupérer son amour. Donc passer un coup de téléphone pour s'expliquer… Si la déjà c'est difficile pour lui… Il n'y a pas d'amour de sa part, il t'envoie des messages pour se rassurer lui, pas pour essayer de te récupérer.

    En lisant ton témoignage pour moi il n'y a aucun doute c'est un homo refoulé. Dans un livre sur les manipulateurs que je suis entrain de lire, il dise que "l'immaturité s'est fixée à un âge très précoce, les notions de masculin et féminin ne sont pas suffisamment différenciées pour que le manipulateur puisse avoir une identité sexuelle bien définie." (Livre: échapper aux manipulateurs de Christel Petitcollin).

    Après si tu veux lui parler au téléphone pour t'expliquer, vas y, mais ne te laisse pas faire, à la rigueur note tous sur un papier pour ne rien oublier et de ne pas perdre le fil et puis tu peux aussi être déstabilisée d'entendre sa voix. Donc attention. Et tu le feras quand TU en auras envie tu n'est pas à sa disposition et ça va falloir qu'il l'intègre ce petit PN.

    Donc passe une bonne soirée, essaye de pas trop y penser, fais toi toute belle pour toi et pour ton moral. Amuse toi bien 😀 donne des nouvelles

  285. Héméra
    Publié dans 7 mars 2015 le 10:49

    Bonjour Catherine,

    oui j’ai malheureusement perdu mon travail, (j’avais voulu changer, entre autre pour ne plus avoir de lien avec ce travail qui nous avais liés, mais qui en même temps nous empêchais de vivre notre « amour ») sauf que nouvelle entreprise, dit période d’essai et 10 jours plus tard « merci au revoir », le choc.

    Maiiiiis ! Je suis entrain de voir pour un recours, tous n’est pas perdue.

    Et puis oui peu de temps après toutes ces révélations. Ça fait beaucoup !

    Merci de votre soutien, ça fait du bien de lire ces petits mots. C’est comme une nouvelle suture qui aide à la cicatrisation.

    Et tu as raison, j’ai assez perdu de temps, 3 ans c’est trop.

  286. passion91
    Publié dans 7 mars 2015 le 10:25

    bonjour celine

    je confirme le mien est ouvrier , pas tres cultivé ne sachant pas ecrire une phrase sans quelle soit en phonetique avec plein de fautes d’orthographe …par contre il se rattrape en belles paroles …

    il etait tres calculateur manipulateur mechant egoiste avare narcissique etc etc ..;

    mais pas tres futé dans la projection des choses …jean charles bouchoux qui a ecris un livre sur le pnm et on retrouve ces videos sur youtube dit que ce sont des enfants de 5 ans dans un corps d’adulte ..si bien qu’on peux aussi leur faire avaler des enormiés car ne réfléchisse pas comme des adultes !!!!

    j’ai réussis a le manipuler pour sauver ma peau de nombreuses fois!

    il croyait a plein de choses que je lui disais et ne cherchait pas contrairement à moi a trouver des preuves et voir si je mentais ou pas !!!!

    c’est même curieux de voir ce décalage entre le fait qu’il soit malin rusé manipulateur et qu’on peux les démasquer aussi facilement ! j’ai réussis a lui faire signer des papiers pour sauver ma peau (je reste imprécise pour ne pas qu’on découvre ma présence ici) …il fonçait tête baissee sans réfléchir sans meme se rendre compte que je le manipulais a mon tour ! il gobait mes paroles car il pensait que son intérêt était toujours présent et je lui laissais croire alors que j’en tirais l’épingle de mon jeu

    je pense sans prétention de ma part avoir été plus maligne que lui car j’ai réfléchis sans impulsivité a quoi mettre en place pour le fuir sans trop de dégâts quoi lui faire signer pour me protéger car j’avais la peur au ventre malgré tout des suites ;;;; j’ai pu tout verrouille et mettre des gardes fous sachant qu’ils sont procéduriers et que le mien a une rage féroce pour se venger de ses ex !!! il est sorti vainqueur d’une procédure juridique qui a dure des années ! la rage au ventre il a persévéré !!!! ce sont des ignobles individus pour garder autant de haine et de ressentiments alors que c’est eux les salopards !

    je suis fière d’avoir réussi de mettre en place tout ce plan d’action car j’ai lutte pendant des mois pour y arriver et me protéger au maximum ! j’en tire une fierté énorme l’avenir nous le dira si j’ai réussi complètement a le désarmer !

  287. Catherine
    Publié dans 7 mars 2015 le 07:19

    Héméra, ça n’a pas dû être facile pour toi!!! Tu en as subi des choses en peu de temps? Je suis certaine que s’il t’avait choisie, c’était pour les belles qualités et apparence que tu as alors ne te sens pas moche, tu es toujours cette belle fille pleine de vie!!! Il a essayé de te faire sentir autrement en arrêtant de te dire comment tu étais superbe mais TOI tu le sais ce que tu es au fond. N’attends pas après lui pour te sentir belle et n’attends pas qu’il s’excuse ni qu’il se remette en question car malheureusement il ne le fera pas. Fonce et ne regarde pas derrière, je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire mais tu en aie capable. Tu en as assez perdu de temps non? Courage Héméra xx

  288. Catherine
    Publié dans 7 mars 2015 le 03:48

    Merci Eugénie pour ton témoignage… Ça fait du bien!

  289. Catherine
    Publié dans 7 mars 2015 le 03:35

    Sofia,ton histoire me touche, je reconnais tout mis à part le côté sexuel mais je dois dire qu’au début, j’avais le plus beau corps de la terre (qu’il me disait) et après 1.5 ans j’ai de moins en moins d’attention de ce côté. Je comprends que ça te rende triste Sofia et comme te disait Céline, n’essais pas de comprendre il n’y a rien à comprendre. Ils nous laissent constamment dans l’incompréhension. Je crois aussi que ton PN est bel et bien un PN homosexuel non assumé à moins qu’il ne te touche pas seulement par méchanceté, pour t’enlever ta confiance en toi de ce côté là aussi étant donné que tu es une belle femme? Prends en note tout ce qu’il t’a fait de mal et toutes les fois où tu t’es sentie pas à l’aise et relis les, tu verras que tu te sentiras soulagée mais je sais qu’il te manquera encore. Viens sur le site on sera là pour toi Sofia xx

  290. Catherine
    Publié dans 7 mars 2015 le 02:30

    Tu as raison Clara, c’est fascinant de voir comment ils gardent leur sang froid!!! Et s’organisent pour que nous sortions de nos gonds! Éloigne-toi et de la tierce personne aussi si tu la sens comme ça!

  291. Catherine
    Publié dans 7 mars 2015 le 02:26

    Alice!!!!!!! Où es-tu? Je m’inquiète pour toi et je m’ennuie de toi!

  292. Héméra
    Publié dans 6 mars 2015 le 21:33

    Merci Eugènie pour votre réponse (qu’est ce que ça fais du bien d’être entendue et comprise) Vous avez raison, je dois effacer numéro, mail etc… Mais je me sent pas encore prête.

    Son dernier message date de dimanche, où il me déclare encore tous son amour, mais qu’il sait qu’à mes yeux et mon entourage il n’est qu’un monstre.

    Mais maintenant qu’il me laisse tranquille, il me manque, même si ces longs messages ne sont que déni et théorie du complot, j’avais encore un lien avec lui.

    Je me sent tellement bête dans ses moments la. Comment je peux continuer à l’aimer après tous ce qu’il a fait ?

    Je sais qu’il a rencontré l’autre fille pour lui demander si elle avait fait cela par vengeance et si elle attendait plus que « ça ». Il lui a même dit « mais on avais pas de relation ». Dans son raisonnement, enfin je suppose, coucher sans amour n’est pas tromper. A la fin de leurs rencontre il a dit qu’il la laisserait tranquille et c’est même excusé. Mais deux jours plus tard, il la menace de tous révéler à son mari et qu’il a même une vidéo… Je préfère me dire qu’il bluff, ou alors qu’il a juste enregistré leurs conversations. Je veux rien imaginer d’autre… La c’est vraiment trop vicieux, pervers. Je préfère remettre mes petites œillères .

    Mon ami lui a dit déjà d’arrêter de lui répondre. Moi je ne peux pas lui parler à cette fille, même si elle n’était pas au courant pour nous deux et qu’elle a bien fait de me révéler cette tromperie. Je ne pourrais plus jamais lui parlé. Je sais qu’il ne faut pas que je me trompe de personne, que ce n’est pas elle la « méchante », mais je me sent incapable de la mettre en garde contre lui.

    Je crois même que je préférais lui dire a lui d’arrêter son harcèlement. Si j’avais pas peur de retomber dedans.

    Et voilà j’ai encore écris un roman, dans pas longtemps je pense que je vais me lancer dans une carrière de scénariste et écrire pour « plus belle la vie » ;).

    Merci pour ce site c’est une bouffée d’air frais et merci pour toutes ces réponses qui booste.

  293. Clara
    Publié dans 6 mars 2015 le 19:44

    Merci Céline pour votre réponse 😉

    Oui, j'ai fui puis on s'est retrouvées puisqu'on fréqente le même genre d'endroit. Elle m'avait menacé. Mais je n'ai pas pris cela au sérieux. Combien de fois la foudre nous atteint t-elle vraiment ? J'étais avec une tierce personne et voyant qu'elle ne pouvait m'atteindre elle a commencé à mentir (c'est un autre sujet mais je me demande également si cette tierce personne n'est pas elle aussi une pn – elle est très hypocrite, souffle le chaud et le froid, me parle comme à une sous-développée mentale et à des attitudes qui ne correspondent pas à ses actes – Cela dit ce n'est qu'une connaissance et je ne puis affirmer cela comme dans le cas de cette ancienne "amie"). Elle a tout fait pour montrer à cette tierce personne (et à une autre) à quel point j'étais mauvaise, que je devrais aller voir un psy (pff, personnellement venant d'elle cela me passe au-dessus de la tête), qu'elle ne regrettait pas de m'avoir retiré de sa vie (ce à quoi j'ai répondu qu'elle ne m'était pas indispensable). J'ai joué son jeu à un moment en disant que c'était bien sûr moi la malade. Et celle que je suspecte d'être de prime abord trop gentille pour être honnête à répondu qu'il n'y avait pas de malade. Pff. Et encore le vice qui triomphe !

    Elle a tout fait pour semer la pagaille et y est bien arrivé. Elle a bien réussi à retourner tout cela à son avantage.

    Bref, cette coquille vide ne me fait pas peur et je ne me priverai pas de sortir sous prétexte que satan est là ! Si je dois ouvrir ma bouche je l'ouvrirai. Après tout, si elle dit du mal de moi sans fondement, les gens sont assez intelligents pour pouvoir juger par eux-mêmes.

     

  294. Eugénie
    Publié dans 6 mars 2015 le 19:10

    Super Héméra! Continuez dans ce sens et surtout écrivez autant de pages que nécessaire, mais demain, toutes à la poubelle….

    Oui c’est un sevrage comme avec toutes addictions dont on doit se débarrasser à tous prix!

    J’ai oublié, effacez ses coordonnées de votre téléphone et P.C…….

    Bon courage Héméra, il faut du temps mais ne le perdez pas trop pour ne rien manqué de votre vie future.

  295. Héméra
    Publié dans 6 mars 2015 le 18:13

    Merci pour vos gentils messages (passion91, Céline et Eugènie)

    je vous ais lu et relu, pour que ça finisse par rentrer dans ma petite tête… Vous avez complément raison.

    Il y a des jours ou j’ai la rage et d’autres ou c’est beaucoup plus dur, comme aujourd’hui. Plus de chéri et plus de travail en si peu de temps, ça fait beaucoup. Ça tourne en boucle dans ma tête et je ne sais pas quoi faire de mes journées.

    En même temps il y a peine 1 mois que je me suis pris ce 38 tonnes en pleine poire. Il paraît que le psychisme est plus long a réagir. J’aime beaucoup l’expression « c’est un malade qui s’ignore » oui c’est tout à fait ça.

    J’essaye de me raisonner, je me dit que j’ai quand même passée 9 jours à l’hôpital à cause de lui. Alors que le cas inverse aurait été plus logique… Il paraît que ça ne se soigne pas.

    Je suis déjà officiellement ça deuxième victime. Je trouvais ça bizarre que son ex femme fasse un bébé si rapidement après le divorce, maintenant je comprend mieux.

    je suis vos conseils et je continue à me freiner pour ne pas reprendre contact. J’ai décidé de lui écrire une lettre que je ne lui enverrais pas, mais qui me défoule.

    Le manque est terrible, c’est un véritable sevrage. Dur dur.

  296. Celine
    Publié dans 5 mars 2015 le 23:11

    Bonsoir Sofia

    Des confirmations nous n’en n’avons jamais avec un PN…je pense cependant qu’il est homosexuel….et s’il rencontre une autre femme, elle n’aura pas plus que vous, c’est juste pour cacher sa véritable identité…tant qu’il n’aura pas accepté son homosexualité, il sera comme ça, vivra mal…c’est un travail qu’il doit faire lui même.

    Quand un PN n’est plus avec vous, vous devenez sa pire ennemie comme vous dites, mais il faut savoir que quand vous étiez avec lui, vous l’étiez aussi. Ces personnes ne nous aiment pas, il faut l’admettre…

    Courage, ne pensez pas à ce qu’il peut faire…ou à être sure à 100%…pensez à vous et à vous reconstruire.

    Céline.

  297. Celine
    Publié dans 5 mars 2015 le 23:03

    Les pervers narcissiques n’ont pas toujours un statut social élévé…le mien était simple ouvrier….mais par contre oui ils(elles) sont intelligent(e)s, je dirais plutôt très habile dans l’art de la manipulation, et peuvent « endormir » n’importe qui même des personnes qui s’y connaissent en entourloupette (médecin , avocat, force de l’ordre….). Evidemment c’est plus facile pour un (e) PN s’il est le boss ou est le chef d’une équipe ou à qui a un statut important puisque déjà les gens le(a) respecte ou ……..le (a) craigne.

    Les PN sont de tous les niveaux sociaux et recherchent des personnes intelligentes car sinon aucun intérêt, il faut pour leur égo, qu’ils se disent avoir réussi à berner quelqu’un d’intelligent…c’est comme un trophée pour eux, il faut aussi des personnes qu’ils admirent car ils n’arrivent pas a être comme eux….exemple pour la gentillesse, la générosité du coeur…, il le font pour leur oter ces qualités et se les approprier …..

    Céline.

  298. Celine
    Publié dans 5 mars 2015 le 22:40

    Bonsoir Eugénie

    Oui , on se sent revivre une fois libérée….Plus avoir la crainte de disputes , plus besoin de calculer les mots à dire ou pas pour ne pas déclencher un conflit, plus à supporter ses rabaissements, son égoîsme….et j’en passe…..

    Eugénie, si vous êtes bien seule, ce que je peux percevoir en vous lisant, c’est tant mieux. De plus vous n’avez aucune haine et c’est ce qui vous permet d’être encore plus libre car garder de mauvais sentiments ce n’est pas bon, ça le fait « vivre » toujours en nous…

    Je suis heureuse de voir que vous avez trouvé à qui donner votre générosité, votre amour …et qu’ils vous le rendent….c’est ça le bonheur !

    Bonne soirée Eugénie.

    Céline.

  299. Celine
    Publié dans 5 mars 2015 le 22:24

    Bonsoir Héméra

    Un Pn ne dira JAMAIS la vérité, et pour cause , il ne dévoilera jamais qu’il est pu mentir, ou autre…il considérerait ça comme une faiblesse..et il se veut fort ! Votre Psy a raison de vous déconseiller d’aller le voir…Au pire il vous endormira au mieux (pire) il vous reniera. Ne pensez plus à lui, à le recontacter…il a choisit une personne plus âgée eh bien c’est son choix….pensez plutôt à vous, à avoir confiance en vous….reconstruisez ce qu’il a brisé en vous….

    Courage

    Céline

  300. Eugénie
    Publié dans 5 mars 2015 le 21:23

    Bonsoir Marc,

    Comme je suis sur le site pour un courrier, je lis les témoignages.

    Le vôtre me semble différent, je me demande si cette « tigresse » n’est pas simplement une girouette sans cervelle qui vit au jour le jour suivant où le vent la pousse sans vraiment se préoccuper de vos sentiments. Les MP sont des personnes particulièrment intelligentes, souvent chefs d’entreprises, managers etc… (désolée pour le masculin), cela ne semble pas le cas de cette jeune femme.

    Le résultat est le même me direz-vous, vous êtes complètement anéanti comme après chaque événement dramatique de la vie.

    La seule solution c’est de tourner la page et vous concentrez sur vous-même, commencez par prendre soin de votre santé, régulez votre vie, supprimer l’alcool et l’abus de médicaments, gardez le contact avec votre médecin. Au besoin, une semaine de repos en dehors de chez vous… Il y a plein de solutions, le malheur, est, je sais, vous n’avez pas envie de tout cela, vous n’avez plus envie de rien et pourtant, il vous faudra réagir et remonter la pente, reprendre votre place dans la société et celle auprès de votre fils.

    Je vous souhaite le meilleur, accrochez-vous!

  301. Eugénie
    Publié dans 5 mars 2015 le 21:06

    Chère Héméra,

    Passion91 a entièrement raison, il faut regarder la vérité un PN n’a aucun sentiment, il n’aime que lui-même et lorsque nous pensons « je l’aime tellement » non nous mentons. Aimeriez-vous un homme extérieur qui a un tel comportement?? Non bien sûr il n’est pas « aim-able », pas digne d’être aimé.

    Le problème c’est notre orgueil, nous n’avons rien à nous repprocher et pourtant ce PN ne nous aime pas comme nous le méritons??? Tout simplement parce qu’il n’en est pas capable.

    Ils n’ont pas la faculté d’aimer tout simplement, « du mien » je pensais, c’est un monstre, un égoïste, un menteur etc…. Lorsque j’ai compris, c’était plus simple de dire « c’est un malade qui s’ignore », donc, il ne consultera jamais, ne se remettra jamais en question, il n’a aucun échec dans sa vie, que des femmes « dérangées » dont il tournera facilement la page lorsque vous vous échapperez réellement.

    Il est un jour où il faudra prendre une décision, la solitude peut être un océan de paix suivant la façon dont on la vit.

    Bon courage, la vie est belle…. Après

  302. Eugénie
    Publié dans 5 mars 2015 le 20:44

    Chère Céline,

    Un tout grand merci pour votre gentil message, oui, je souhaiterais que beaucoup s’en sortent comme moi, on se sent tellement bien « après ».

    J’ai 64 ans, à l’époque j’en avais 51….

    Si je dis jamais, ce n’est pas par tristesse ou désespoir, c’est en pleine lucidité, je ne peux plus mais surtout, je ne veux plus!

    De ces dernières années je n’ai jamais été aussi heureuse, grâce certainement au fait que j’ai compris que le Bonheur était en moi comme il est en toutes personnes, il suffit de le découvrir.

    J’ai trouvé tout l’Amour du monde au contact des plus pauvres parmis les pauvres (en Asie), leur chaleur est dans mon coeur, quel être unique pourrait la chasser pour s’y mettre??? Non, je n’en voudrais pas.

    C’est un parcours qui m’a été facile, je n’avais plus rien à perdre dans mon esprit. je devrais maudire cet homme, je le remercie, à côté de son enfer j’ai trouvé le paradis et l’un ne va pas sans l’autre.

    Un bon conseil pourtant pour débuter la guérisson, ne rien garder de ce passé partagé, ni photos, ni courriers, pas de bijoux, de vêtements portés, tout doit disparaître….

    Je garde ce site en « favoris » au cas où l’une d’en vous souhaite me poser des questions.

    Vous n’êtes pas seules!

  303. passion91
    Publié dans 5 mars 2015 le 20:18

    bonsoir HEMERA

    c’est tout à fait normal que tu te poses ces questions et ton psy a surement raison quand il dit qu il ne faut rien attendre de ton pn

    il ne se remettra jamais en question !

    il retournera les responsabilites te culpabilisera etc …ou bien se derobera

    le but d un pn c’est de transférer ces travers et défauts et dysfonctionnements qu’il a pour s’alléger, se faire passer pour le gentil et toi te descendre au maximum pour satisfaire son ego, son narcissisme ! et évacuer ses conflits interieurs

    de tous les témoignages ici ou des prof psy …qui ont écris sur le sujet disent la même chose !

    je peux te dire que j’ai été dans ce cas là à essayer de lui faire comprendre comment il fonctionnait j’ai tout essaye , dire, faire, faire lire, comparer ,par a plus b , preuves à l’appui etc etc … par la colère la douceur les discours pendant des heures et des heures jusqu’à m’épuiser … il ne comprend pas ! (ou ne veux pas admettre)

    les pn sont construis différemment de nous ! ils se considèrent comme meilleur !

    comment veux tu qu’il prenne en charge des fautes qu’il te fait porter ! il est dans le déni et se considère mieux que le bon dieu !!!! c’est le propre du pn meme si tu lui met devant les yeux la preuve etc etc … il te montrera le contraire , que c’est toi qui comprends rien etc etc …et tu te sentiras frustrée en colere anéantie abusee en perte d’énergie et te fatiguera avant lui etc etc …

    tu ne peux rien en tirer !

    si il devait se révéler responsable de quelquechose ce sera juste parce qu’il a une idée derrière la tête pour te détruire un peu plus ou pour te récupérer mais pour te manipuler juste ensuite !!!! tout est comédie mensonge saloperies manigances manipulations calculs maltraitances pour asseoir sa superiorite son emprise sur toi et s’alléger de ses points négatifs et conflits inerieurs

    je sais que c’est hyper frustrant mais garde ton énergie pour le fuir et te reconstuire

    ils sont construis de telle façon que tout glisse chez eux, tout est parfait

    c’est eux les gentils et toi la vilaine la malade la psychopathe etc etc ..;

    et puis ce qui est aussi tout a fait normal c’est que tu as du mal a supporter ta solitude c est dans cette faille surement que ton pn s est engouffre !!!!!!!!!! pour te séduire ! tu es la proie type pour les pn ! il faut que tu travailles sur cette solitude , a quoi cela correspond, son origine, pourquoi elle te pourri la vie t’empêche d avancer etc …

    je te comprends car j’ai vécu il n y a pas encore si longtemps cette periode

    c’est humain quand on sait au fond de soi qu on est dans le vrai et qu on veux s’expliquer pour récupérer un couple !!!! mais malheureusement le pn n’entend pas car il n est pas construis comme nous et ne fonctionne pas comme nous !!!

    de plus tu risques d’etre encore plus mal car le resultat attendu ne sera pas celui que tu attends … travaille la confiance en toi , l’acceptation sera plus aisée

    je te souhaite bon courage

    tiens nous au courant …

  304. Héméra
    Publié dans 5 mars 2015 le 13:52

    Je voulais vous demandez s’il y a une chance qu’un jour mon PN dise la vérité ? J’aimerais allée le voir pour qu’il reconnaisse enfin ce qu’il m’a fait, qu’il avoue. Mon psy me le déconseille et me dit qu’il va me sortir le grand jeu… Je sais qu’il ne faut pas que ma reconstruction passe par ces aveux… Mais…

    Est ce que vos PN ont un jour reconnus leurs mensonges ? Et si c’est le cas, est ce que cela vous a aidé ? C’est comment le « après PN » ? Vous arrivez à sortir de chez vous ? (Je n’ai plus de travail) Vous avez réussit à surmonter ça et a rencontrer quelqu’un de bien ?

    J’ai peur d’être seul. En 10 ans je n’est jamais été seul et je ne sais pas ce que ça fait. J’ai honte et je culpabilise, il a choisit de me tromper avec une fille qui a 20 ans de plus que moi. Je me demande si c’est parce que c’est moi qui ne suit pas à la hauteur. Je complexe encore plus sur mon corps maintenant. Mon psy me dit que non ce n’est pas de ma faute, que lui c’est juste un puits sans fond, qu’il l’a choisi elle, parce qu’il savait qu’il n’avait pas à faire grand chose pour l’avoir. Mais j’ai encore du mal a l’intégrer… Au secours.

  305. Celine
    Publié dans 5 mars 2015 le 11:14

    Bonjour Eugénie

    Merci pour votre témoignage, j’espère qu’il en aidera plus d’un(e) , oui on peut s’en sortir….et oui il vient un moment , où on n’aspire qu’à la tranquilité….Eugénie, je ne sais pas l’âge que vous avez , mais vous savez il ne faut jamais dire jamais et je vous souhaite de trouver (sans la chercher) la personne qui saura vous apporter l’amour et la tendresse dont vous avez tant manqué avec votre ex.

    Céline.

  306. Celine
    Publié dans 5 mars 2015 le 11:09

    Bonjour Clara

    Amant (e), homme, femme,, ami()e, patron(ne) ……le pn se cache n’importe où….je crois en fait qu’il ou elle agit dans le cadre qui lui convient le mieux..Vous avez su vous retirer avant d’être sous son emprise, vous avez su lui tenir tête..Vous savez, c’est d’un autre genre mais les amitiés toxiques détruisent aussi (et autant) psychologiquement une personne, si vous aviez continuez , vous l’auriez vécu avec le temps, mais heureusement que vous avez fui .

    Merci pour votre témoignage.

    Céline.

  307. Celine
    Publié dans 5 mars 2015 le 10:28

    Bonjour Sofia,

    Votre message m’interpelle et j’y répond donc en vous donnant mon analyse, d’après vos écrits. Je pense que vous avez trouvé le problème de votre ex. Il est surement homosexuel mais ne veut pas l’admettre à cause de ses parents, de son narcissisme aussi…(il a honte de ce qu’il éprouve envers les hommes et se cache en prenant des partenaires féminines pour lesquelles il n’éprouve rien ) ,il a besoin de prouver à ses amis qu’il est un mec comme eux, c’est pour cela qu’il se permet de faire des gestes « brut de pomme » Son gros problème est là et malheureusement vous ne pouvez rien faire pour l’aider…il faudrait qu’il avoue à sa soeur ses tendances, elle au moins assume ses choix…Son éducation doit le freiner aussi…Alors sachant cela, il parait logique qu’il ne puisse faire l’amour avec vous, qu’il n’éprouve pas de sentiment d’amour pour vous….En étant odieux avec les femmes avec lesquelles il a une relation, peut être qu’il le fait rapport à sa soeur, il lui en veux de ne pouvoir être comme elle et de vivre ses amours ainsi que sa sexualité comme il en a envie…

    Courage, il n’y a a rien à combattre il est ainsi vous ne changerez pas son orientation sexuelle même si elle n’est pas accepter par lui.

    Céline.

  308. Clara
    Publié dans 5 mars 2015 le 01:28

    Je précise que je n’ai pas vécu de situation aussi horrible que les personnes ci-dessus puisque la perverse narcissique à laquelle j’ai eu affaire pendant quelques mois étaient censée être « une amie » .
    J’aurais dû être beaucoup plus méfiante. Ca a commencé par un chocolat chaud renversé et des excuses feintes.
    Avec le recul, je me rends compte aussi qu’elle a eu des moments où elle essayait de m’avertir de sa toxicité (« J’ai déjà détruit quelqu’un psychologiquement » – » Est-ce que je provoque ? »).
    Heureusement, elle ne m’a pas détruite. Parce que j’ai compris son jeu. J’ai dit STOP, j’ai explosé.
    Elle m’a menacé et sous ses menaces se cachaient implicitement la peur que son masque tombe.
    Elle a projeté ses failles sur moi, c’est fou.
    Je veux bien comprendre ce qu’elle a subi mais pas cautionner son comportement.
    Le pire dans cette histoire c’est qu’elle réussit avec une facilité déconcertante à se faire passer pour ce qu’elle n’est pas…
    Et la mauvaise personne c’est moi puisque je suis capable de sortir de mes gonds en public.
    Elle, c’est le calme apparent derrière un masque de vampire.
    Je suis persuadée que dans quelques temps le déguisement tombera et que cette jeune femme sera totalement dépossédée psychiquement.

    Bref, je me sens plus armée maintenant… Personnes hyper-empathiques FUYEZ !

  309. Eugénie
    Publié dans 4 mars 2015 le 20:57

    Bonjour à toutes, je n’ai pas eu le courage de lire tous vos témoignages parce que je suis passée par là.

    Je souhaite simplement vous dire qu’il est possible de s’échapper, cette spirale ne mène qu’à l’auto-destruction et la follie.

    Il me fallut aussi consulter une psychiatre qui ne m’a dit que cette phrase qui paraît ici même « fuyez »!

    Cela fait plusieures années déjà que j’ai quitté la maison, une semaine plus tard il la quittait aussi et trouvait une autre victime….

    Je me dis souvent que je l’ai échappé belle, je n’ai aucun regret et très peu de souvenirs, par contre il reste un traumatisme, jamais plus je n’ai pu approcher d’un homme qui me montre un intérêt autre que l’amitié.

    C’est aussi une question d’âge et j’ai atteint celui où l’on ne souhaite plus que la paix.

    Je vous souhaite à toutes beaucoup de courage et n’oubliez pas qu’à vos yeux vous êtes la personne la plus importante.

  310. Héméra
    Publié dans 4 mars 2015 le 18:17

    Bonjour, je suis victime d’un pervers narcissique et pourtant je l’aime encore. Je viens de découvrir votre site et j’aimerais partager mon histoire avec vous. Tous a commencė il y a un peu plus de 3 ans, j’étais en couple mais notre relation était sur la fin. Au travail un homme magnifique me tourner autour, je savais qu’il était mariė donc les discussions s’arrêtaient à des futilités mais j’étais déjà sous le charme, un véritable coup de foudre, alors que rien ne s’étaient passée ! Et puis est venue le moment où les échanges de numéro de téléphone ont eu lieu, puis le premier baiser. J’ai voulu tous stopper car tromper moi jamais ! Je lui ai dit avant que ça n’aille plus loin… Mais peu de temps après les messages ont repris, il me disait qu’il n’arrêtait pas de penser a moi, que j’étais belle, qu’il aimait parler avec moi, bref tous ce que je voulait entendre. Mon couple allait de plus en plus mal, car déjà je devenais très distante avec mon compagnon et je culpabilisais énormément. Comment moi je pouvais faire ça ? Pourquoi j’arrivais pas a dire stop ? Je devenais doucement accro à tous ses messages plein de tendresse. Et puis un jour j’ai sauté le pas, je suis allez chez lui, terrifier à l’idée de se faire prendre, mais j’y suis allée quand même. J’avais tellement honte. Son couple ne marchait plus me disais t’il, il l’avait trompė avant que je n’apparaisse dans l’histoire et sa femme l’avait découvert, mais ils avaient décidés de reessayer. Il me disait qu’il l’avait trompé car elle ne voulait pas avoir ou très peu de rapport avec lui. Et que la il recommençait car pour lui c’était une erreur finalement d’avoir voulu retenter quelque chose. Et les mois ont passés et finalement j’ai franchi le cap, je me séparais de mon compagnon. De son côté toujours rien, je commençais a m’impatientais, il me disait qu’il faisait chambre à part, qu’ils ne partageaient plus rien… Et finalement quelque mois plus tard, ils se séparaient. Enfin ! Pour moi il ne restait qu’une étape, le travail, comment allions nous faire ? Pour profiter de l’anonymat que procure internet, je ne vais pas trop rentrer dans les détails. Bref c’était impossible de rendre notre relation public vis à vis du travail. Alors une année passe ou je m’enfonce tous doucement dans la déprime, je ne supportais plus de vivre caché, lui le supportais beaucoup mieux. En 2 ans nous sommes sorti ensemble 3 ou 4 fois à l’extérieur. Lui ne ressentais pas ce besoin d’air, moi j’etouffais. Les disputes étaient de plus en plus fréquente et quand je pointais du doigt son comportement vis à vie de moi qui n’était pas normal, il se renfermait complètement. C’était terminais depuis longtemps les petits mot de tendresse et de reconfort. Plus aucun son ne sortait de sa bouche. Quand je le poussais à bout, il me menaçais de partir et moi dans ces cas la je lui courais après. Des disputes interminables ou je pleurais pendant des heures où il ne bougeait pas le petit doigt pour venir me consoler. Alors au début on parle de ces disputes aux copains copines et puis après on se tait. Je me disais que je lui en demandais de trop, je culpabilisais, j’étais trop chiante trop agaçante. Je suis mise sous anti dépresseurs et commence a voir un psy, je lui parle du manque de communication, mais surtout de ce qui me bouffe, vivre caché. Et puis un jour lumière au bout du tunnel, il quitte l’entreprise, mais le rythme et les habitudes sont tellement ancrées dans notre quotidien, que nous vivons toujours caché. Et enfin 6 mois plus tard, c’est mon tour. Mais rien ne change, mes amis nous taquinent a ce sujet et moi je me voile la face. Alors je décide d’avouer ma relation a des relations proche du travail, une par une qui sont heureux pour nous. Et puis il y a eu la dernière personne à qui j’ai avoué mon histoire d’amour, une réaction bizarre de sa part. Je lui demande si elle m’en veut de lui avoir caché et elle m’assure que non. Ça en reste la. Une semaine plus tard elle m’appelle, nous discutons de chose et d’autre et je lui demande si elle c’est remise de ma révélation. Elle me répond juste qu’elle espère qu’il est honnête avec moi. J’insiste pour savoir pourquoi elle me dit une chose pareil. Et la le verdict tombe, ils couchent ensemble depuis des années, ils se sont vu il y a encore 3 semaines. Je suis en état de choc, je l’appelle aussitôt en lui disant que je sais tout, il me répond juste que oui il a couché avec, mais c’était avant que ça ne devienne sérieux entre nous. J’ai attendu des heures avant de pouvoir le voir et avoir des explications. Toutes la journée je me jure de le mettre dehors, de récupérer mes clés, il est passé par tous les noms d’oiseau. Il est arrivé, et en 10 min c’était plié, lavage de cerveau intégral, il avait réponse à tous. Au fond de moi je ne le croyais pas mais pour moi être avec lui en sachant ça, c’était toujours mieux que rien. Le lendemain je suis plus agressive avec lui, il me dit alors que de toutes façon vu que je ne le crois pas, il vaut mieux que ça s’arrête, je le supplie, je l’aime tellement, c’est d’accord il reste. Il part au travail, j’appelle au secours un ami, qui me dit absolument tous le contraire de ce que je veux entendre, que non vu toutes ses révélations, tous ses détails. La fille en question n’invente rien. Je décide d’appeler en urgence mon psy, un rdv est pris le soir même, mon ami m’accompagne. Le lendemain c’est pareil sauf que je vais de plus en plus mal, le moral c’est une chose, mais le physique aussi, j’ai envie de me faire du mal, donc ça fait 3 jours que je ne mange pas. Il reste sur sa version et dénigre l’autre fille en disant qu’elle est jalouse et qu’elle veut mette notre couple en péril. Je veux savoir la vérité, car je sais qu’il ment. Je prend un couteau et je me menace de me faire du mal pour qu’il avoue. Rien n’y change, il m’a juste arracher ce couteau des mains et me jure encore qu’il n’a rien fait. Je pars prendre l’air chez mon confident, j’ai mon psy au téléphone je lui raconte cet épisode en lui assurant que c’était juste pour qu’il avoue et non pour me faire du mal. Je rentre chez moi pour le rejoindre, je suis épuisée. Le psy me rappelle il a eu mon ami au téléphone, il faut que j’aille aux urgences, je ne prosteste pas, je n’ai pas raccroché que mon ami arrive déjà. Lui ne bouge pas, après par message il me dit « je viens », je refuse ça sert a rien, mon ami est la. C’est après coup que je me dit que c’est lui qui aurais dus faire tous cela, et non mon ami. Mais sur linstant je lui trouve des excuses. Aux urgences ils me proposent de m’hospitaliser mais je refuse. Le lendemain lui part au travail, mon ami m’emmène chez le médecin, il propose encore l’hospitalisation je refuse encore. Je rentre chez mon ami pour me reposer, lui pars faire quelques courses me dit il. 2h après mes parents arrivent. Mon ami leurs a tous dit. Je suis soulagé. Je ne voulais pas le faire car dans ma tête, s’ils savaient ce qu’il avait fait, mais comment aller se passer les repas de famille ! Je m’accrochais à l’idée que tous était possible que tous pouvait se réparer.

    L’hospitalisation est nécessaire, l’arrivée est très dure, toutes les pathologies sont mélangées, j’ai peur je suis terrifié. On me prend mon téléphone, mon seul lien avec lui. Je dit a mon entourage, que par contre, je veux sortir le lendemain. Je suis la de mon propre chef, donc libre de partir quand je veux. Le personnel soignant, la psychiatre me fais comprendre que cela me ferait du bien d’être en terrain neutre, de respirer, de s’ennuyer même. Je n’ai pas droit au visite pendant 2 jours, tout est extrêmement cadré la bas, médoc a heure fixe pareil pour les repas. Je me suis très vite adapté, moi qui étais presque prête à m’enfuir le premier jour, cela m’a fait beaucoup de bien. Je suis resté finalement 9 jours. Mes parents et mes amis m’ont fais lire ces messages et rapporté leurs échanges quand j’étais à l’hôpital. Il niait en bloc. J’ai répondu à une de ces lettres pour lui dire que j’avais enfin vu son vrai visage, ses deux visages en fait. Et en lui demandant de me laisser tranquille. Des tonnes de mails, messages et appel ont suivi sans que je lui réponde. C’était tellement dur, il me disait tous ce que je voulait entendre, en me laissant deux portes d’entrée : « je suis victime d’un complot, viens me sauver » et « je t’aime, l’amour vas tout arranger » sans jamais rien avouer. Je lui ai donc répondu une seconde fois pour être un peu plus claire, car visiblement je ne l’étais pas et d’une manière plus « musclée ». Et la encore une avalanche de mails, mais où cette fois ci il commençais à me reconnaître en tant que victime, mais sans rien avouer. Danger +++ me dit mon psy. La c’est terminé, enfin je pense qu’il a compris. Mais j’ai mal, il me manque, je sais que je suis sortie de son emprise, mais de la à réaliser tous ce qui c’est passée… 3 ans d’une double vie, pendant que moi j’attendais sagement à la maison qu’il rentre, 3 ans à l’idolâtrais, je lui disait tout le temps « de toute façon je n’ai pas mon mot à dire ». Il y a encore du travail. Mon psy m’a dit quand vous serez « guéris » de lui, il va se produire deux choses : une combativité et une confiance en soi qui vont réapparaître et un radar à PN. Car eux ont leurs radars pour repérer leur proies, mais j’aurais également le mien. Je me raccroche à cette idée. La j’ai des envies de bâte de baseball, voir même de poêle à crêpe pour lui faire du mal, bien que ce soit impossible, juste de l’imaginer ça soulage. Comme quoi entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un fil. Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir, car je voyais tous à travers lui et pour lui. J’ai l’impression de plus savoir comment faire pour avancer. Je n’ose pas sortir ou très peu pour le moment, je suis un peu phobique de l’extérieur. 3 ans que je refuse des sorties pour pouvoir attendre sagement Mr à la maison, donc le retour à la réalité est dur. Je réalise que j’ai étais extrêmement bien entouré et que mon ami m’a sauvé la vie. Seul a 500km de ma famille et de mes amis, j’étais foutu. Je sais que j’ai eu de la chance, j’ai juste du mal à atterrir. Je n’arrête pas de me répéter « oui c’est à toi que ça arrive et pas à une autre, non ce n’est pas un cauchemar et il est vraiment comme ça ». Merci de m’avoir lue, cela m’a fait beaucoup de bien d’écrire et de savoir que je ne suis pas la seule à vivre ça, que des gens comprennent cette souffrance et l’ont vécue, de vous savoir présent même sur une page internet, ça a quelque chose de réconfortant.

  311. passion91
    Publié dans 4 mars 2015 le 04:24

    merci sergent

    il faut savoir aussi qu au niveau energetique il y a un lien qui reste et tant qu il n est pas coupé on est symboliquement encore relié à lui à l histoire!!!

    je lutte et c est tres douloureux !

    il m a recontacte par tel pour essayer de comprendre mon depart soudain, qu il y a avait encore possibilite pour qu on revienne ensemble qu il le pensait sincerement, il voulait qu on se retrouve a boire un verre pour en discuter etc etc … j ai eu beau lui dire que c etait fini il a malgre tout tente §

    jamais il m a fait des excuses jamais il ne s est remis en question, jamais il n a fait d erreurs, jamais il n’a compris que son ex etait malsaine et que tout son fonctionnement tournait autour de nous pour faire du mal !!!et qu il ne construisait rien !

    je lutte desesperemment pour ne pas retomber dans les mailles du filet la solitude est tres dure a combattre je ne cesse de l avoir dans mes pensees ts les jours …

    j’ai meme l impression que c est plus dur que lorsque j’etais avec lui car il était malgré tout adorable pour me piéger et m’amadouer comme il sentait que je lui échappais !!!

    j’ai des idées noires et je ne sais pas comment sera fait demain ! je suis complètement perdue

    j’ai essaye de me remettre très rapidement sur un site de rencontre mais je prend des contacts et ne vais pas jusqu’au bout des rencontres me repliant sur moi meme!!! rien ne me decide encore !!! c est hyper dure je refais le film de ma vie et ne vois qu echecs desillusions maltraitances …

    je voudrais etre dans quelques mois plus vieille pour savoir ce qui m’attend mais je suis devenue tres pessimiste ! je suis dans le dur …….

  312. sergent
    Publié dans 3 mars 2015 le 23:42

    Bonsoir passion

    j’ai trouvé cette maxime sur le net et je la trouve juste dans le sens où garder une colère mobilise en nous une énergie incroyable

    moi personnellement j’ai encore beaucoup de chagrin et de la haine et toutes mes pensées vont encore vers cette personne et cela m’use à titre personnel

    j’aimerais tant être 6 mois plus vieux

    voila pour l’explication en espérant que vous allez mieux

    cordialement regis

  313. nini
    Publié dans 3 mars 2015 le 23:29

    et bien voila la suite je suis aller chez lui dimanche je sentais quelque chose ça na pas rate il etait avec une autre femme!!! une infirmière psychiatrique!!! je suis restée calme malgré tout et lui est dit a qui elle avait a faire mais elle ma dit ne t’inquiètes pas je sais tout je sais que tu l’as détruit!!!!! mon dieu j’hallucines en étant avec lui j ai eu un cancer et j’ai fais un avc et c’est moi la coupable;;;;;je suis très seule sos

  314. passion91
    Publié dans 3 mars 2015 le 20:41

    bonjour sergent

    peux tu m’expliquer pourquoi tu dis que de garder de la colère on perd son énergie et notre pn aussi ???

    merci à toi

  315. Héméra
    Publié dans 3 mars 2015 le 19:12

    Bonsoir Marc,

    Entourez vous un maximum, amis, famille… Le psy va énormément vous aider. Mais déjà vous pouvez être fier de vous, vous avez fait le plus dur. Car mettre à la porte quelqu’un qu’on aime ce n’est pas dans la logique des choses, mais quand cette personne vous détruit, c’est la seul solution. Je sais que c’est extrêmement dur, je vis la même chose actuellement, mais je suis sorti de l’emprise et je vois tous ce qui m’est arrivé d’un regard neuf. Vous avez fait la seul chose à faire.

    Peut être qu’une hospitalisations pourrez vous aider à faire le point, si vous avez trop d’idée noir et que vous sentez que vous êtes sur une pente dangereuse. A moins que après votre TS vous avez été suivi correctement ? Je sais que pour moi ça a été bénéfique, je ne voulais pas et après de longue discutions avec amis, famille et psy j’y suis allée et se retrouvais dans un endroit neutre, coupé du monde et protègé et bah ça fait du bien ! Quitte à s’ennuyer un peu. Mais ça permet de reprendre un rythme de vie correcte à la sortie.

    Je vous envoie plein de courage et je le redit vous pouvez être fier de vous.

  316. sergent
    Publié dans 3 mars 2015 le 16:59

    Bonjour Phil

    moi c’est regis et j ai vécu 3 ans avec une PN le début fut merveilleux un joli couple sur les photos une famille recompose moi deux enfants de 11 et 15 ans et elle une fille de 26 ans habitant bref le bonheur en apparence

    puis au bout de 6 mois je commence âme rendre compte de certaines choses , mes enfants seraient d’après elles mal élevés pas autonomes

    va s’en suivre une déscente aux enfers pour moi et pour eux.

    impossibilité pour mes enfants de me parler pendant les seuls 4 jours ou ils venaient en week end pour me voir mon amie s amuser à s’interposer entre eux et moi.

    puis les crises de jalousies qui me flattaient sont devenues récurrentes passant de tous les 3 mois à quotidiennes

    puis des sous entendus comme quoi j’étais un homme volage et que je passait ma vie à textoter avec mes ex le seul hic c’est que c’est elle qui me trompera dans l’histoire

    tout ce qu’elle me reprochait c’est elle qui le faisait on appelle cela la projection ou effet miroir

    puis ensuite j’ai eu droit aux critiques sur mon physique sur mon côté violent instable d’après elle

    j’ai commencé à ne plus rien comprendre comme si j’avais la tête à l’envers incapable de réfléchir sur la situation

    à certains moments j’ai pris du recul en me disant mais tu n’es pas heureux regis.

    au bout des 3 ans j’ai pensé au suicide tellement j’étais vide par cette femme

    en passant 3 ans à mes côtés elle n a jamais rien payé et oui les PN sont des profiteurs ou profiteuses

    aujourd’hui je suis ruiné a cause d’un achat immobile pour elle je pense qu’il me faudra 2 ans pour m’en remettre

    comme vous les 6 derniers ont été difficile et c’est moi qui ai décidé de la quitter car elle m a un jour donne un coup de pied dans le ventre et une claque en pleine tête perdant mes lunettes sur le sol.

    je l’ai quitté le 12 décembre 2014 et je pense souvent à elle mais où serais je aujourd’hui si j’étais encore avec

    ma fille de 11 ans faisait des crises d’angoisses à l’idée de venir chez moi le week et mon fils lui ne voulait plus venir et bien j’aurais perdu mes enfants Phil et je pense qu’aujourd’hui je serais un homme mort

    sincèrement je préfère encore souffrir quelques mois mais me dire qu aujourd’hui je suis libre de serrer ma fille dans mes bras de pouvoir discuter librement avec mes enfants et surtout ne plus avoir à effacer tous les textos de mon tel portable avant de rentrer de peur qu’elle ne fouille dedans ( et oui appeler ses collègues de travail s’était étrange pour elle elle ne comprenait pas)

    j’ai vécu dans la terreur la peur de ses réactions et même la paranoïa au point de me demander si moi même je n’étais pas un PN

    JE SUIS LIBRE ET JE PEUX DÉCIDER DE MA VIE voilà mon credo

    nous sommes des gens sincères et loyaux eux ne sont que vampires et des fantômes sans âmes

    Si vous gardez de la colère pour un PN vous pompez votre énergie

    mis vous l’ignorez vous pompez la sienne

    méditez cela Phil et au plaisir de vous lire

    cordialement regis

  317. nini
    Publié dans 3 mars 2015 le 16:12

    et bien voila la suite je suis aller chez lui dimanche je sentais quelque chose ça na pas rate il etait avec une autre femme!!! une infirmière psychiatrique!!! je suis restée calme malgré tout et lui est dit a qui elle avait a faire mais elle ma dit ne t’inquiètes pas je sais tout je sais que tu l’as détruit!!!!! mon dieu j’hallucines en étant avec lui j ai eu un cancer et j’ai fais un avc et c’est moi la coupable;;;;;je suis très seule sos

  318. victoria
    Publié dans 3 mars 2015 le 14:39

    bonjour phil,

    je suis desolée de ce qui t arrive, mais il faut que tu résistes car la vie continue.Je suis dans le même état que toi et tous les jours je me lève sans aucune conviction. j’ai moi aussi perdu ma joie de vivre ; je pleure car je l’aime toujours et c’est un véritable cauchemar. Mon ex m a eu dit aussi : de toute façon tu ne trouveras pas mieux que moi ….ou , quand je prends une décision je ne reviens pas dessus. La dernière fois que l on s est vus, je lui ai dit: tu ne m aimes plus, alors dis le clairement !!! et là , il m’a fixée , (contrairement à toi) avec un regard qui en disait long,et m’a dit: non je ne t’aime plus!!! je ne l’ai pas cru sur le moment car j’ai eu la sensation qu il répondait en s’appuyant sur ma question. Autrement dit:, sa réponse n’était pas du tout crédible. et il avait un certain plaisir en me donnant cette reponse. Comme le dit celine, je pense que ces personnes ont un problème. je ne sais pas si mon ex est un pn ou pas, et oui ça me soulagerait de connaitre la réponse pour pouvoir avancer. Tu n’es pas un kleenex phil ….Personne d ailleurs….n’hésites pas à me répondre , il faut parler , évacuer , et ce site a l’air vraiment trés bien. a très vite. victoria.

  319. MARIE
    Publié dans 3 mars 2015 le 12:30

    Bonjour

    je suis arrivée sur ce lien car ma psy me confirme et assure que mon ex compagnon est un manipulateur pervers mais je’ai vraiment du mal a le voir comme ca.

    j’ai le sentiment du contraire, que c’est moi la manipulatrice, que c’est moi la personne qui l’a completement axfiié et donc j’ai une horrible cupabilité sur moi qui pese depuis un moment.

    mon histoire commence en Avril 2012, et a ce moment la on s’attirait fortement et on ne pouvait pas rester sans se voir, mais lui me disait que je n’avais aucun style, que je devais changer de style, qu’il y avait bien un style precis de femme et que je n’etais pas celle qu’il voulait, mais que si je perdais 10 kgs les choses pourraient changer etc, je n’ai pas donne plus d’importance a ca et on a decide de entamer une relation

    seulement que pendant nos debus il s’etait vu avec pas mal de femmes et pendant le debut de la relation, les 6 premiers mois j’avais trouve plein de messages a differentes femmes, meme une inscription sur un site de rencontre infideles, et quand je l’ai su il disait que c’etait que pour la curiosite mais comment je pouvais penser de luiqu’il pourrait faire un truc comme ca.

    il a une fille de 8 ans , meme age que le mon fils de 8 ans, au debut nous n’avions pas la garde ensembles, et donc sa fille qui lui ressemble enormement etait aux anges car elle avait pour elle toute seule la nouvelle copine de son papa, une fois que mon fils est rentre en jeux, elle est devenu mechante, cruel envers lui, menteuse, cachotiere, elle faisait tout pour nous separer

    et son papa a la place de la mettre a sa place il disait que si moi je lui avait parle mal, elle avait la permisison de me parler mal, des dire qui donnaient des ailes a sa fille.

    selon lui j’exagere, je sors tout de contexte, je suis folle , car biensur j’ai bcp avalé et une fois que je ne pouvais plus j’ai eu des exces de colere arrivant meme a jeter des objets et faire de crises d’angoises

    avec mon fils il se coportait comme le parfait beau pere au debut et plus le temps passait plus il lui manquait du respect, il disait qu’il se sentait trop chez lui, qu’il prenait trop de place parce qu’il jouait dans le salon, que a cause de lui sa fille ne pouvait pas se sentir chez elle, il lui etait arrive d’avoir un accident et faire pipi au lit et mon ex compagnon le laisser dans le lit avec le pipi sous le pretexte qu’il ne l’avait pas entendu alros qu’il avait appele et qu’il lui avait dit exactement, une autre fois il s’etait reveille en vomissant au plein milieu de la nuit et aucun sentiment de tendresse, il lui avait dit d’arreter de pleurer et s’il ne pouvait pas se lever pour vomir au wc comme tout le monde et arreter de casse les c*****.

    des que mon fils disait qqc il faisait des grimaces genre, il est pas normal

    jusqu’au moment ou j’en pouvais plus et je les ai mis dehors le 13 decembre, il etait revenu en disant on va vivire separement pour mieux gerer les enfants, etf

    j’avais accepte et puis du jour au lendemin il avait decide qu’il ne m’aimait plus qu’il s’etait rendu compte qu’il ne voulait pas des personnes comme mon fils et moi dans sa vie, qu’on etait trop conflictuels et trop impulsifs et qu’il voulait vivre calmement avec sa fille

    depuis c’estmoi qui le contacte pour essayer de comprendre plein de trucs , et j’ai meme su qu’il avait contacte une ex pour savoir si elle avait une si mauvais opinion de lui que moi, chose que j’ai pris comme une enorme trahison parce qu’il faut dire que monsieur est un jaloux malade et que au contraire si j’avais fait ca il m’aurait appele de tous les noms possibles.

    le probleme est que je ne peux pas m’empecher de prendre contact avec lui alros que c’etait moi qui voulait couper la relation, je dois vraiment avoir un probleme

  320. Celine
    Publié dans 3 mars 2015 le 11:21

    Bonjour

    Phil, ce que je voulais dire , c’est que si vous ne voulais pas voir le reste, dites vous que votre couple n’était pas un couple modèle, et que tous ses comportements ne sont pas normaux..Vous méritez comme tout le monde d’avoir une femme qui vous aime….

    Courage.

    Céline.

  321. Celine
    Publié dans 3 mars 2015 le 11:15

    Bonjour Marc

    Je ne sais pas si c’est une pn ou « simplement » une droguée qui se sert , servait de vous ….Son cas à alle serait plutôt de se faire désintoxiquer .Vous avez reu raison de lui couper le téléphone, et tout venant de vous, vous n’êtes pas médecin et si elle veut se tuer à petit feu, qu’elle ne vous emmene pas avec elle. Votre TS et sa réaction en disent long….Faites tout ce qu’il faut pour ne plus penser à elle…ne plus vouloir l’aider si ce n’est en lui indiquant des toubibs pour se faire soigner…et vous, prenez soin de vous, vous en avez besoin après ce que vous avez subit

    Courage

    Céline.

  322. Marc
    Publié dans 3 mars 2015 le 09:48

    Bonjour

    en parcourant la toile et en vous lisant,j’ai mis un nom sur celle qui m’a détruit,anéanti et lobotisé en 1 an.

    Je m’appelle Marc,j’ai 44 ans.

    Mercredi dernier je l’ai viré de chez moi et j’ai fait une tentative de suicide.

    Il n’y a plus de traces d’elle chez moi,elle a tt déménagé ce week-end et elle est partie s’installer chez son frère à 300m de chez moi.

    Je me sens vide,mon entreprise est à la limite de la faillite,je ne sais plus qui je suis,ou je vais,je suis vide.

    Je l’ai rencontré à un moment de ma vie ou je n’étais pas très bien,10 ans de vie commune qui ne donnait plus rien,j’étais en plein doute et dans une routine qui me rendait triste.

    Elle avait emmenagé dans mon village suite à son divorce mais je ne l’avais jamais croisé,son fils était ami avec le fils de mon ex-compagne et c’est comme que je l’ai connu,et ça c’est fait tout doucement,sans que je m’en rende compte,elle a tissé sa toile jusqu’à me demander comme ami sur FB.

    Elle,magnifique,un sourire en permanence et des yeux à faire tomber,une douce voix,elle me perturbait énormément,elle passait tous les jours devant chez moi avec son chien,et je faisais en sorte d’éviter tout contact verbale et physique car elle m’attirait énormement.

    Jusqu’au jour ou le fils de mon ex l’a invité chez moi(on est en octobre 2013) pour une course de voiture qui passait devant la maison.La journée s’est passait normalement,et elle a vu que ce n’était pas la joie ds mon couple et c’est là qu’elle m’a demandé comme ami sur FB par la suite.

    On parlait de tout et de rien puis on s’est échangé nos 06,et c’était des centaines de SMS par jour.Elle me trouvait romantique,naturel,mignon,intelligent,attirant et trouvait que nos échanges n’étaient pas normaux et elle a voulu qu’on arrête de s’écrire.Elle m’a relancé le soir même,ne supportant plus de ne pas me lire et a voulu que l’on se rencontre.On a fixé un RDV ds les bois le lendemain(on est en Novembre 2013),elle voulait si mes paroles mes écrits allaient avec le mec.On s’est rencontré,on a parlé et d’un commun accord,on s’est dit qu’on en restait là,pour ne pas brisé l’amitié entre son fils et mon beau-fils.On s’est quitté et même pas au bout de 5mn elle m’écrivait qu’elle voulait m’embrasser.On s’est revu le lendemain et l’histoire a débuté,ds les bois,au milieu d’une clairière isolée,lieu de tous nos rendez-vous secrets.Tous les jours elle m’aime le matin et me dit que c’est fini le soir,un jour je suis l’homme de sa vie,le lendemain plus rien.

    Au bout d’une semaine,elle me jette sans préavis,pour ne pas faire souffrir les enfants.Mon ex me récupère,je commence à maigrir,à perdre toute envie,je suis amoureux,je ne comprends rien.Au bout de 10 jours,elle me relance par SMS,elle veut me parler,on se retrouve dans notre endroit secret et on ressort ensemble.Ca dure 10 jours,presqu’idyllique et on passe notre 1ère nuit ensemble,une nuit d’amour,de tendresse comme je ne connaissais plus,Je rentre chez moi,pour dire à mon ex qu’il faut qu’elle trouve un appartement,que j’aime une autre femme et j’envoie un SMS à ma Déesse de l’amour pour lui dire que j’ai fait le nécessaire,que je suis libre et sa réponse est fulgurante,c’est fini,elle ne veut plus de moi.Je ne comprends plus rien.

    Je reste dans mon coin pendant une semaine et n’en pouvant plus je l’attend à la sortie de son travail pour qu’elle m’explique à quoi elle joue,pourquoi elle me fait ça.On en parle,et on ressort ensemble mais elle ne s’excuse.C’est repartie pour 10 jours et rebelotte,je me fais jeter comme une merde.La séparation dure 3 semaines(on est en Décembre 2013),je suis déjà à moins 10kg,un zombie,automate,je ne la vois plus du tout,je n’en peux plus,je la recontacte et janvier 2014,on est de nouveau ensemble,notre histoire éclate au grand jour.Elle me dit que je suis l’homme de sa vie,qu’elle est raide de moi,qu’elle ne veut plus me perdre,qu’elle adore ma sensibilité,ma tendresse,mon humour,mon intelligence,…..

    De janvier à juin,j’alterne les périodes creuses et pleines,une fois par mois je me fais jeter et une heure après elle revient me criant son amour,je l’aime,je lui pardonne.En juillet,on emménage ensemble,avec ses enfants et c’est le début de l’enfer,enfin plutôt la suite.La tendresse disparait peu à peu,elle gère tout sans rien faire,elle est reine dans mon royaume sans participer à aucun frais.Elle fait des projets et n’en a plus.J’ai continuellement des reproches alors que je ne fais rien.Elle veut me quitter et elle ne veut plus.Je ne vois plus personne et personne ne vient chez nous,je m’isole,me renferme et l’implore de changer,qu’elle tue notre couple,qu’elle me détruit.Elle m’ignore,ne m’écoute pas,ne parle que d’elle,son apparence,ses fringues et j’ai oublié de dire,elle s’est invitée dans ma vie avec son addiction au canabis.Elle fume tous les jours,et plusieurs.Quand je suis là,je suis invisible et dès que pars,je lui manque.On fait l’amour uniquement quand elle a envie,elle m’embrasse quand elle a envie.

    Je perds ma joie,mon envie,ne m’occupe plus de la partie bureautique de mon entreprise,je coule doucement.

    Dimanche dernier(le 22/02),je lui dis que je suis en rupture,à la limite,que je ne peux plus,que je l’aime mais que je sature de son comportement,elle ne réagis pas,elle veut être libre de faire ce qu’elle veut,que c’est elle avec son canabis ou rien d’autre.Le mardi,on est ensemble mais il n’y a plus de dialogue,je pars travailler et elle m’écrit qu’elle veut changer,qu’elle m’aime,qu’elle ne veut pas me perdre,que je suis l’homme de sa vie,qu’elle ne conçoit pas sa vie sans moi,je repprends confiance et rentre le soir avec une rose,et là coup de grace,elle est complement défoncée,je retrouve 5 pétards dans le cendrier,fumés en moins de 5:00.Je la regarde droit dans les yeux et lui dit que c’est fini,qu’elle m’a définitivement perdu et je met la rose à la poubelle.Elle essaie de réinstaurer un dialogue mais je ne l’écoute plus,elle retourne fumer et va se coucher.Elle m’envoie un message me disant vient je veux que tu me fasses l’amour,j’appelle une amie et je m’en vais.Je rentre dans la nuit et m’installe sur le canapé.

    Le mercredi,je ne la vois pas de la journée,je planque son shit et je pars bosser.Elle me harcèle car j’ai planqué sa barrette,elle me menace de jeter mes chats dans l’enclos du chien et là,j’explose.Je lui dit de quitter immédiatement la maison,elle ne veut pas,je la menace d’appeler la gendarmerie et d’avertir son entourage.Je rentre à 20:00,elle est est partie.

    Je suis à bout,épuisé,meurtrie,en larme,je vide une bouteille de whisky et avale tout les médocs qui me passe par la main.Je me sens mal,j’appelle une amie et je me réveille le jeudi aux urgences.

    Elle ne prend aucune nouvelle,fait ses cartons comme si de rien n’était,pourtant un de mes amis vient de lui dire que j’ai fait une TS,elle n’a aucune réaction.

    Je lui envoie mon dernier SMS:Je me suis oublié à vouloir te sauver mais c’est fini tout ça,je te laisse dans ton marasme puant.Ce n’est pas l’apparence qui fait un être humain,c’est l’intérieur.Tu n’as ni l’un,ni l’autre.The end.

    J’ai coupé les lignes de téléphone que je lui payait.Je suis vivant mais boussillé un max,vide sans âme.Je vois un psy demain.

    Désolé pour la longueur,merci de m’avoir lu.

    Marc

  323. Catherine
    Publié dans 2 mars 2015 le 20:11

    Phil, comme je comprends comment tu te sens. Je suis certaine que tu es très conscient mais la raison n’a rien à dire dans ça. C’est seulement le coeur qui parle. Est-ce que tu as déjà fait une liste de toutes les choses qu’elle t’a fait vivre? Je te conseille de le faire et les relire régulièrement, ça peut t’aider à te dire mais qu’est-ce que j’aimais dans ça??? Courage Phil!

  324. Phil
    Publié dans 2 mars 2015 le 15:11

    Merci Celine catherine pour vos reponses. Effectivement le couple ne devait pas fonctionner pas correctement sinon on en serait pas arriver a la rupture.

    Catherine, tu as raison dans le fait que tu dis « il ne faut pas te laisser traiter comme cela », je le sais plus que tout mais malgres cela (cela s’est produit au mois d aout dernier), je l’aime encore de tout mon coeur, c’est terrible. Pourtant apres insistance de ma part elle m’a dit la semaine passee « je ne t’aime plus ».

    La raison me dirait « c’est bon, tu as eu ta réponse, passes a autre chose » mais depuis que j’ai entendu cela  » je pleure tout le temps » , belle attitude me direz vous pour un homme face a ces enfants.

    Si il est impossible de nous retrouver, comment l’oublier, comment penser a moi et me reconstruire.

  325. Catherine
    Publié dans 1 mars 2015 le 22:07

    Phil, je comprends comment tu te sens. Je crois que de pouvoir mettre un nom sur ce qu’elle est te ferait du bien parce qu’on est tellement dans le flou! Céline a raison que ce soit ça ou pas (parce que je me pose les mêmes questions pour mon conjoint) on n’est pas dans une relation saine, facile et harmonieuse. Elle a osé te frapper devant tes enfants. Essais peut-être de penser à l’image qu’auront tes enfants si leur père endure ça, qu’est-ce qu’ils endureront eux avec les conjoints (es)? Il faut leur montrer qu’on ne se laisse pas traiter comme ça, c’est important pour leur futur et leur équilibre. Courage!

  326. Catherine
    Publié dans 1 mars 2015 le 21:44

    Nini, tu es bonne! Si tu en es rendu à trembler à l’intérieur c’est que tu ne te sens pas bien du tout! Courage!

  327. otter
    Publié dans 1 mars 2015 le 13:29

    Bonjour Passion91,

    c’est étrange parce que mon ex aussi jouait double jeu, elle disait m’aimer passionnément, qu’elle pensait constamment à moi ect, mais a entre temps renoué avec son ex, qui soi-diant n’était qu’un copain rien de plus, et ce vers le début de notre relation. Avant cela, j’avais beau insister et encore insister en lui disant que je ne croyais absolument pas que ce n’était qu’un ami, elle s’accrochait à son mensonge. C’était il y a deux ans. Depuis elle n’a cessé de me crier son amour, son besoin de moi, mais m’a systématiquement fait passer loin derrière lui dans sa vie. Maintenant il vit chez elle depuis 6 mois, ce devait être « temporaire », mais je n’ai jamais cru à ce bobard et j’ai compris que notre relation était dès lors définitivement condamnée. J’imagine ce qu’elle a pu lui raconter sur moi depuis tout ce temps (nous posséder lui et moi, ne l’a pour autant pas empêchée d’allumer tout ce qui bouge autour d’elle, et en faire souffrir quelques uns, c’est une constante chez elle).

    Le double-jeu et le mensonge, tous le même modus operandi. 🙁

  328. Céline
    Publié dans 1 mars 2015 le 11:14

    Bonjour Otter,

    Je te remercie beaucoup de tes encouragements qui me font beaucoup de bien. Il est très difficile pour nous de voir les choses clairement sans que ce tourbillon d émotions oppressantes dans llesquelles nous ont plongé nos ex partenaires respectifs, nous ôte toute lucidité. De ce fait nous continuons à nous gérer et gérer nos problèmes en fonction de ce conditionnement, même si eux sont loin et ont peut être refait leur vie depuis longtemps. Nous victimes, nous continuons à nous débattre dans ce marasme, qui devient peu à peu notre seule façon de faire.
    Il faut beaucoup de courage pour sortir la tête de l eau et se rendre compte de la supercherie et pouvoir la dépasser. J y arrive de temps en temps, mais le reste du temps c’est détresse et dépression .

    Mais il est impératif de tenir, car c’est la seule porte valable et salutaire pour nous. On doit coûte que coûte tenir, même si ça tord les entrailles, meme si pour certains les médicaments doivent être envisagés. Il faut tenir , se faire accompagner et surtout porter l’attention sur soi et poser nous même une main ( la nôtre) bienveillante sur nos têtes .

    Bon courage à tous. Toutes mes pensées pour vous.

    Céline.

  329. otter
    Publié dans 27 février 2015 le 22:58

    Bonsoir, Céline,

    cette histoire est terrible et comme Victoria j’y reconnais en tout point ma PN, c’est vraiment dur de se rendre compte qu’ils ont tous le même schéma de fonctionnement. Qu’à chaque témoignage qu’on peut lire, les rares petites pointes d’espoir s’évanouissent les uns après les autres, creusant un peu plus le vide dans lequel viennent se loger un mélange de tristesse et de honte d’avoir été aussi facilement bernés et de s’être fait voler son amour par un imposteur. On balance entre culpabiliser et se forcer d’admettre ce qu’ils sont vraiment et que c’est irrémédiable.

    Je vous envoie un peu du courage que j’essaie de garder. 🙂

  330. Celine
    Publié dans 27 février 2015 le 17:04

    Bonjour nini,

    Sage décision que de vouloir rompre définitivement avec lui. Pour cela il faut apprendre à se désintoxiquer de lui….Faites vous aider par un psy si c’est trop dur, mais vous êtes sur la bonne voie..et n’hésitez pas à en parler ici ou à des proches….courage.

    Céline.

  331. nini
    Publié dans 27 février 2015 le 16:54

    bonjour je viens hier de prendre ma decision de couper tous contact avec mon pn;6 ans de souffrances morales accrus;je m’excusais de l’aimer;je me revois trembler de l’interieur constamment en sa presence ;cela fait un an et demi que je l’ai foutu dehors mais il a continué a me manipuler;je suis devenue sa chose ;sa pute;jai tres mal mais je veut m’en sortir

  332. Celine
    Publié dans 27 février 2015 le 16:48

    Phil, pn ou pas, ce que je constate c’est que votre couple ne fonctionnait pas, vous avez rompu, elle est avec une autre personne, oubliez là, pensez à vous, à vous reconstruire, ne restez pas sur cette histoire qui vous fait souffrir inutilement. Allez de l’avant….courage.

    Céline.

  333. phil
    Publié dans 27 février 2015 le 15:46

    je lui ai tenu tete, je lui ai montre qu’elle rentrait dans la case PN par ses actes, ses agissements, son cote je ne me remet jamais en question, son chantage affectif ( si tu m’aimes pas plus, j’irais voir ailleurs), sa phrase a repetition « je merite mieux ». son cote de toujours vouloir des cadeaux.

    Son cote aimer sous condition.Le cote de vouloir etre toujours le centre de la discussion.

    Se considerer comme etant toujours la plus belle et me dire en permancence que si je la quitte je ne retrouverai jamais personne comme elle.

    Et dernierement le fait de me dire , tu reviens vers moi car tu es alle voir si l herbe etait plus verte ailleurs et tu t es rendu compte que non. Alors que je l’ai laisse tombé car j’etais épuisé de ne jamais faire ce qu’il fallait au moment ou il le fallait ou pas suffisement a ces yeux.

  334. Celine
    Publié dans 27 février 2015 le 14:31

    Phil,

    Que vous soyez dépendant affectif et ayez un manque de confiance en vous , c’est une chose…C’est d’ailleurs pour ça qu’elle vous manque. Il semblerait que vous ayez vécu une relation passionnelle….et souvent ces amours là ne durent pas s’il n’y a pas de base solide. Tout est allé très vite, trop vite…. Quand j’ai dit « il peut s’agir de tout autre chose » je ne voulais surement pas vous donner de l’espoir…cette relation , je pense est terminée…Mais il ne faut pas mettre le nom de pn un peu partout…Il y a d’autres pathologies qui y ressemblent. Un ou une pn ne disparaît pas comme ça avec quelqu’un d’autre à moins que vous ne lui avez démontré qu’elle en était une (selon vos critères) car s’ils abandonnent une proie, c’est parce qu’ils ou elles n’arrivent plus à la « contrôler » et que la proie se libère en tenant tête et leur montrant leurs faiblesses, en leurs prouvant qu’ils vous manipulent…Se sentant dévoilés , là ils peuvent partir et trouver une autre victime où ils pourront exercer lune emprise ….Je n’ai pas lu que c’était votre cas…Je vois plutôt comme je l’ai dit , une femme impulsive, passionnée…et qui laisse tomber son compagnon quand la passion n’est plus là……Elle manque surement aussi de maturité…voilà aussi une explication pour ma phrase…..La raison pour « essayer » de ne plus souffrir , c’est de vous dire que justement il n’y a plus d’espoir, vous avez vécu un amour torride …..mais elle a refait sa vie et vous n’en faites pas parti…c’est dur, car dans une séparation, le plus souvent il y en a un des 2 qui est toujours amoureux et qui est malheureux…Désolée..Courage….parlez-en ça fait toujours du bien…

    Céline.

  335. Phil
    Publié dans 27 février 2015 le 12:56

    si mon ex n’etait pas une PN, elle en a tous les symptomes.Je travaille sur la dependance affective et l’estime de soi. je ne sais plus quoi penser de cette relation. Elle a demare sur les chapeaux de roues, des envies de mariage tres vite, jalousie maladive, et puis depuis la separation, elle a de suite trouver un autre mec. Je ne comprend comment on peut parler mariage qui est un engagement tres important et se detourner en meme pas 6 mois vers quelqu un d’autre. Votre phrase « il peut s’agir de tout autre chose » me fait mal car elle m’ouvre encore un espoir alors que j essaye de trouver une raison pour ne plus souffrir.

  336. Celine
    Publié dans 27 février 2015 le 12:29

    Bonjour Phil

    Votre « amie » est une personne relativement violente semble-t-il et impulsive. Cependant en vous lisant je constate que vous parlez avoir fait un énorme travail introspection donc ma question serait , quel était votre problème ? Si ce n’est pas trop indiscret….parce que là il est difficile de donner un point de vue….il peut s’agir de tout autre chose que d’un PN.

    A bientôt

    Céline.

  337. Phil
    Publié dans 27 février 2015 le 12:06

    bonjour,

    Deux ans de relation avec ce que je pense etre une PN au vue de mes lectures. La relation s’est terminée en Aout dernier quand elle voulait rentrer precipitemment avec sa fille chez elle, l’endrois ou on etait en vacances n’etant pas assez bien pour elle. Ce soir la, elle me dit je veux rentrer demain , j’ai inverse la tendance car il y avait trop de tension et je lui ai dit tu pars ce soir c’est mieux. Elle est devenu incontrolable et m’a donne deux coups de points au visage devant mes enfants abasourdis. Ensuite quinze jours apres on s’est remis ensemble pour une semaine jusqu qu au soir ou voulant venir a la maison, je lui ai dit non c’est termine, tu m’as rendu malade. S’en est suivi un jeu de chat et la souris, car je ne sais plus ou j en suis.Dernier fait marquant, c’est debut de cette semaine. Dimanche dernier je lui ai donne une lettre de declaration d’amour et mariage et des dvds pour ses enfants. J’avais juste marque un petit mot dans les dvds pour dire que cela venait de ma part. Resultat elle m’a pourris la gueule par sms et m’a demande de ne pas meler ses enfants à notre histoire, on devait se voir mardi et elle m’a dit je suis trop en colere je ne viens pas au rdv. J’ai insiste pour la voir en me deplacant (2h de route) et pour la voir. Elle est venu au rdv en me critiquant, en me disant que je ne changerai jamais alors que depuis 6 mois j ai fait un enorme travail d’introspection ( psy, hypnothérapeute, lecture;;;Etc). J’etais tres calme, j’avancais des arguments concrets, fiables et en face de moi j’avais une personne completement hermetique à mon mea culpa. Tout etait de ma faute, j’etais le bourreau et rien ne pourrait changer la donne.Le probleme est que depuis 6 mois, elle maintenait le doute avec brio me rendant malade ( j’ai perdu 17 kgs, une TS et ma vue a baisse de moitié). J’ai donc insisté mardi dernier en lui demandant de me regarder droit dans les yeux et me dire « je ne t’aime plus, laisses moi tranquille », il a fallut insister mechament pour qu’elle le dise sans vraiment me regarder. A la fin de notre rencontre, je lui ai propose de la raccompagner a sa voiture et elle m’a dit que je faisais preuve de harcelement et qu elle ne voulait pas que les personnes de sa ville et ses enfants (16 et 20 ans) nous voient ensemble . Bref j’ai eu ce que je voulais une repose claire mais depuis je suis aneanti plus qu’avant. Je lis beaucoup de choses sur les PN, je vois une psy et malgrés tout je n’arrive pas a me detacher, je suis obsede par elle malgre un traitement qui devrait limiter cette obsession ( tercian). Bref plus le gout a rien, plus de motivation, plus l’envie d’aller au travail, probleme majeur de concentration dans un metier ou je n ai pas droit a l’erreur.

    Je suis perdu et ne sait pas quoi faire. Mes enfants en garde alternee se sentent demunis et ne savent pas quoi faire pour m’aider.

    Voila c’est un message d’un Homme face a une PN femme et de la dessente aux enfers interminable , merci de m’aider je vous en supplis.

  338. Céline
    Publié dans 24 février 2015 le 18:42

    Bonjour Victoria,

    Je te remercie infiniment pour ton souhait de prise de contact. Oui ça sera avec grand plaisir que je discuterai avec toi.

  339. victoria
    Publié dans 24 février 2015 le 14:54

    bjr celine.

    je viens de lire ton commentaire et j ai eu l impression que c’etait moi qui l avais ecrit. Sur bcp de points je te rejoins. je dois aller travailler mais j aimerais bien reprendre une discussion avc toi si tu veux bien.

    a bientot j espere. vic.

  340. victoria
    Publié dans 24 février 2015 le 14:33

    Bonjour catherine.

    merci encore pour ton message qui m a fait du bien. effectivement, on est dans le flou et je crois pour un long moment encore en ce qui me concerne. Comme je repasse ma vie à l’envers , je fais comme tu me l’as conseillée , une liste des plus et des moins. Au fond de moi, j’essaies de me rassurer en trouvant des « moins », mais le problème est que malgré tout ça, il me manque énormément et que j’ai toujours du mal à réaliser. Pour repondre à ta question, oui j étais bien en sa présence, qd il était bien évidemment. Il savait etre gentil , généreux et on avait pas mal de points en commun… enfin je crois…en esperant qu il ne simulait pas!!!! La vie etait assez agreable, mais pas pour lui à priori. Je n’arrive pas à l’affronter aprés 5 ans de vie commune et ça, ça me fait me poser pas mal de questions sur moi en fait !!! je ne sais pas qui je suis, peut être est ce moi la pn ? ou le sommes ns tous peut être un peu ?

    J ‘espere avoir de tes nouvelles et que tu me dises ce qui s est passé de ton coté? A trés vite.

  341. Céline
    Publié dans 23 février 2015 le 17:13

    Bonjour,

    J ai tellement lu sur le pervers narcissique et sa victime ou comme l’appellent certains « sa complice », mais jamais des mots aussi juste sur le calvaire que mène la victime.

    Après une relation de 4 ans et trois tentatives de séparation, j’ ai pu à la troisième me séparer définitivement de mon compagon. Et après 6 mois de rupture et des tonnes de lecture sur ce sujet, qui m’aide vraiment sur le coup à comprendre la majeure partie des événements de la relation, je peine encore à utiliser le terme de pervers narcissique le concernant. il m’est arrivée même et très fréquemment (en raison de la douleur, de la culpabilité, du désarroi, du vide et surtout du sentiment de nullité, de manque de confiance et le sentiment dê la destruction irréversible de ma vie) de penser que c’est moi la pervers narcissique, car j aurai du faire plus d’efforts pour le satisfaire.

    Après 4 ans où humiliation , dénigrements et chantages se sont conjugués au quotidien, où j’ai du lutter au quotidien pour préserver mon travail, mon droit d aller en cours pour pouvoir garder mes papiers de circulation. 4ans sans parler des maintes concessions que sont consentir à l’isolement, à ne s habiller que comme un sac à patates et à vivre en fonction de ses désirs et envies et donc complètement à travers lui, je pensais pouvoir me libérer en partant et me sentir soulagée. Certes je me suis sentie ainsi deux semaines. Mais au delà le ciel m’est tombé sur la tête: dépression, culpabilité, regrets . Je ne mange plus. Je ne dors plus. Avec la même idée avant le coucher ou le réveil: c’est moi la fautive! Tout en imaginant sa vie actuelle et épanouie auprès de sa nouvellelle compagne dont il a commencé à afficher les photos sur les réseaux sociaux 2 mois après notre rupture ( alors que pas une de moi en 4ans). Je me dis tu n as pas su le garder et il a trouvé mieux que toi. Donc je me mets à réfléchir aux bons moments de la relation en occultant le pire et l insupportable. Je me dis, en théorie le PN s’accroché à sa victime ce qui n’est pas son cas. Deux coups de fil, de sa part, auxquels je n ai pas répondu après mon départ et l’histoire était finie. Donc je me dis que c’est forcément moi la PN , puisque moi je continue à penser continuellement à lui.

    Il faut dire que j ai une confiance en moi à peu près équivalente à une goutre de rosée dans le Sahara. Je ne m assume pas du tout, une peur bleue d à peu près tout, une timidité très aiguë et un corps que je trouve très laid Ce qui me paralyse et me rend passive très passive dans l action, car côte cerveau cela travaille beaucoup notamment la culpabilité de ne pas dépasser ce cap. Ça aussi, je me dis que c’était trop lourd à porter pour lui. Mais il me disait au tout début être tomber amoureux de moi pour toutes ces raisons et qui font de moi un être sensible. Puis tout absolument tout s’est retourné contre moi. Il ne ratait pas une occasion pour me rappeler mes failles et mes nombreux échecs.

    Autour de moi tout le monde se lasse et me dit que ce n’est pas normal de prendre autant de temps pour se remettre : » suis son exemple trouvé toi quelqu’un » . Mais moi je saigne et je souffre et je me sens tellement seule dans ce tumulte.

    Je voudrais que vous mexcusiez pour cette prise de parole longue, mais c’était juste pour rebondir cet article qui apporte des éclairages sur ce drame.

  342. Marie
    Publié dans 22 février 2015 le 17:25

    Bonjour Catherine,

    Je suis désolée pour ton cancer, je suis contente de savoir que tu t’en sors bien. Et je crois que tu n’as pas besoin d’être dans une situation que tu n’es pas bien en plus. Pour ma part, mon corps a réagi en me donnant des crises d’anxiété aigue et des grosses douleurs musculaires. J’ai vécu beaucoup de choses cette année et je crois que mon ex fais partie de tous mes maux. Mais je m’en sors et je retourne au travail sous peu.

    Je te souhaite la santé et le courage de prendre des décisions éclairées pour toi. J’ai lu dernièrement le livre « Le syndrome de Tarzan » de Pascale Piquet et ce livre m’a fait grandir. Ça parle de dépendance affective, car moi je le suis pour avoir endurer tout ces traitements. Je me redécouvre et je me sens mieux, je travaille beaucoup sur moi ces derniers temps.

    Bon courage et prends soin de toi !!

    Au plaisir de te lire prochainement bisous xx

  343. Marie
    Publié dans 22 février 2015 le 05:44

    Bonjour Regis,

    Je tenais à te dire que je te comprends tellement et je suis persuadée que plusieurs d’entre nous ont pensé au suicide tellement la douleur est intense. Mais il ne faut pas baisser les bras et se rattacher au positif comme tu le fais avec tes enfants 🙂

    Ils sont tellement manipulateur et controlant que nous finissons par vivre leur vie et nous oublier. Et c’est important de redécouvrir les personnes que nous sommes et développé des passions ou faire des activités pour nous occuper l’esprit.

    Moi aussi je ne trouve pas ca facile surtout que je suis en arret de travail en plus et que j’ai trop de temps pour penser et je dois aussi résister a l’envie de céder a ces messages. Mais ma santé est en jeu et maintenant je me respecte plus que jamais et ca me donne la force de continuer mon chemin seule et travailler sur moi afin de rencontrer d’autre genre de personne. Nous tous avons droit au bonheur et toi aussi et tes enfants aussi.

    Courage dans ton processus et au moins nous pouvons nous dire que nous sommes plus seuls et que d’autres personnes comprennent ce que nous vivons.

  344. TItia
    Publié dans 22 février 2015 le 05:28

    Bonsoir Alice,Catherine,Nicole,Passion91,Sophia,Sandrine,SErgent ,et vous toutes et tous amies et amis de ce site.

    Tout d abord je voudrais remercier Nicole pour son commentaire sur les bienfaits quasi thérapeutiques de ce site.Ton commentaire mérite d’être lu par toutes et tous les victimes de pn,tellement le cheminement qui sépare ĺa victime de pn et celui qui meme a la libération sont souvent le fruit d’etapes que chacunes et chacuns de nous traverse,surmonte a coup de conseils bienveillants mais aussi pratiques parfois ,de réflexions, d analyse et de prise de recul jusqu’a pouvoir enfin être en mesure de prendre en considération la réalité des souffrances insupportables et agir en conséquence.

    Parler,ecrire sont les premieres etapes de la reparation .Je crois meme qu ecrire pour relater ses souffrances nous engage davantage a l action.Et meme si si cela peu paraitre long et difficile de se defaire de l emprise d un pn ,quand la démarche de faire cesser la situation douloureuse commence a avoir du sens pour soi, la moitie du travail est fait.

    Merci Alice et Catherine pour vos commentaires chaleureux,j’apprecie votre grande générosité a vouloir aider et votre bienveillance en dépit des difficultes que nous vivons toutes et tous ici.

    Passions91,ne désespère pas de cette nouvelle vie qui s offre a toi, changer sa manière de faire et ou d’être peut très perturbant mais certainement pas aussi fort qu avec ton ex et cela prend du temps de se creer de nouvelle habitude dans lesquelles on se sent bien, .le reste suivra naturellemt si tu trouves l’équilibre nécessaire a cette nouvelle vie pour toi et un autre ,si tu veux laisser une chance a un autre homme dans ta vie.

    Pour ma part , je continue a souffrir de crises d angoisse et me fait siuvre pour sortir de ce travers comportementale pour ne plus me trouver a nouveau la proie d’autres prédateurs pn.

    La je suis suivie par un sophro, un médecin et un psy.,la thérapie n est pas aisée car je dois me déconditionner de comportement acquis et trouver d’autres manières d’être pour ne plus être la proie d autres .le chemin va être relativement long mais je veux me sortir de ces situations d impasses si toxiques et trouver la sereinitr d une vie au calme et belle a vivre.

    Pour Sergent,je comprends ces interrogations quant a savoir s il existe un lien de causr a effet entre notre manière d’être et les pn. Ce qui compte c le constat que tu fais toi pour ta propre vie et si elle ne convient pas avec cette femme, ne laisse pas t’entrainer dans une rdlation enore plus choquante et destructrice pour toi. Je suis de tout coeur avec toi et avec vous toutes et tous.

    Au plaisir de vous lire.

  345. Catherine
    Publié dans 22 février 2015 le 03:50

    Marie, c’est pas grave, cela m’arrive aussi de pas les voir tout de suite!

    Ça fait plus d’un et demi et çe n’est pas réglé complètement, j’ai de la difficulté à couper les liens. Je viens de terminer mes traitements de radiothérapie contre le cancer du sein et ça, ça va vraiment bien, je remercie le ciel! Les personnes sur ce site sont géniales. Et toi comment ça va? Prends soin de toi xx

  346. Marie
    Publié dans 21 février 2015 le 20:33

    Bonjour Catherine,

    Je n’avais pas vu encore ton commentaire. Merci pour ton support et je suis désolée que tu aies vécue une situation similaire. Je suis contente d’avoir découvert ce site.

    Tu as vécu combien de temps cet enfer? J’espère que tu vas mieux maintenant et que tu t’en sors bien !!

    En effet il y a de très bonnes personnes, très encouragentes et généreuses de leur temps et du partage de leur histoires.

    Merci encore chère Québécoise

  347. sergent
    Publié dans 21 février 2015 le 19:48

    Coucou

    en fait je m appelle regis

    j ai pris conscience que mon ex etait une PN et je souffrais vraiment avec elle j ai meme pense au suicide pour être franc

    mais j ai fais le bon choix j en suis sur meme si l envie se fait sentir de la voir ou de l appeler

    j ai mes enfants ce week end donc ça va je suis occupe mais le reste du temps je suis comme toi tout seul et je rumine pour être franc mais avec le temps tout s efface

    au plaisir de te lire regis

  348. Catherine
    Publié dans 21 février 2015 le 17:16

    Ouf Passion91 c’est à s’y perdre!!! Tu es courageuse xx

  349. Alice
    Publié dans 21 février 2015 le 17:14

    Tous les mêmes ces PN, mêmes façons de procéder. On dirait qu’ils forment une seule et même personne !!!

  350. Catherine
    Publié dans 21 février 2015 le 17:11

    Super Marie et merci pour le titre que tu nous as donné!

  351. Catherine
    Publié dans 21 février 2015 le 17:10

    Passion91, je crois que notre vie a tellement tourné autour d’eux que nous nous retrouvons démunies quand ils ne comblent pas ce temps. Tes soit disant amies, est-ce que tu as essayé de les contacter? Parfois la vie va vite et on ne s’arrête pas à savoir comment vont nos amies mais si tu les appelais toi?

    Je me sens comme toi aujourd’hui, c’est vraiment difficile

  352. Catherine
    Publié dans 21 février 2015 le 16:54

    Allô Alice! ça me fait du bien… non pas que tu es de la difficulté à l’oublier mais de voir que je suis pas seule et je sais combien tu es forte en plus! Pourquoi c’est si difficile malgré le fait qu’ils nous font souffrir???????? Je comprends pas… Je suis comme dans un tourbillon présentement

    Tu as bien fait Alice de lui dire ce que tu pensais et de le rayer de ta liste d’ami. Tu peux voir encore ce qu’il écrit même s’il n’est plus dans tes amis? Bisous xx

  353. passion91
    Publié dans 21 février 2015 le 15:56

    bonjour sergent

    oui y a des hauts et des bas !

    ce wee est difficile pour moi ! seule devant ma tv et n ai envie de rien faire ! et je rumine, je réfléchis, je regrette, je refais le chemin de ma vie, ma rencontre avec mon pn, mes souvenirs graves et je vois le temps passe et je fais le bilan de ma vie !!!

    je pense qu c’est nécessaire a faire mais c’est triste et me sens vraiment très très seule ! aucun appel de ma famille aucun de mes soi disant amis ! dur dur ! mais je n’ai pas de regres de l’avoir quitte définitivement

    et toi sergent ! comment vis-tu cette séparation !

  354. passion91
    Publié dans 21 février 2015 le 15:52

    et bien le mien menait un double jeu avec son ex !!!!! c’était une amie parait il !!!!!!!!!

    ils sont incapables d aimer et de s’atacher a quelqu’un de toute façon ! il l utilisait pour la rendre encore plus jalouse comme elle connaissait mon existence , il ne faisait que se faire passer pour une vicitme a ses yeux et je n’étais pas celle dont il espérait mais bon il lui disait qu’il essayait quand même a être optilmste en espérant que nos relations aillent mieux !!!! le gros mytho !!!!

    et finalement il me tenait un autre discours par rapport a elle ! que je ne devais pas m’inquiéter qu il m aimait etc etc !!! mais il faisait tout pour continuer a jouer sur les 2 tableaux!!!! et en même temps de nourrir de nous deux !!!! quel salopard

    aucun respect aucune envie de construire quoique ce soit sauf dans ses propres intérêts

    toutt est stratégie chez pour jouir de la douleur des autres !!!

    je pense qu’il ne doit pas etre très malheureux depuis notre séparation ! même pas une larme! même pas un petit mot d’amour ! etc etc !!! de la froideur, de la vengeance rien de plus !

  355. Alice
    Publié dans 21 février 2015 le 12:12

    Coucou Catherine,

    oui, on est comme des assoiffées c’est bien le mot.
    Hier j’ai viré le dernier PN de ma liste d’amis sur Facebook !!
    Alors même qu’il me faisait de flamboyantes déclarations sur mon mur la semaine dernière, monsieur s’est mis à poster systématiquement des photos de nanas, dont une avec laquelle il a repris contact (les autres étant des photos bidons, glanées sur le net). Je lui ai dit ce que je pensais de son attitude et qu’il n’était pas souhaitable que nous restions amis fb. Que s’il voulait jouer, il jouerait tout seul. Et là, à nouveau de grandes déclarations, que cette fille était une amie etc. Ce connard oublie que j’ai toujours son FB sur mon ordi…ses messages j’y ai accès : édifiant !!!!! il menait de paire deux conversations, le mythooooo :O une avec moi, une avec l’autre qui est à l’île Maurice !!!!!!!!! masseuse, apparemment….ça veut tout dire !!! les mêmes flatteries, les mêmes façons de procéder. Ce trou de balle paie rien pour attendre.
    Je voudrais tellement ne plus penser à lui et m’en désintéresser !!! je donnerais n’importe quoi pour ça !!
    Xoxo, bisous à toutes !

  356. sergent
    Publié dans 21 février 2015 le 11:58

    Bonjour

    juste ce petit message à tous pour se dire que nous ne somme plus seuls dans nos souffrances

    nous pouvons nous remonter le moral et se donner des conseils on se moins seul

    j ai lu énormément sur les PN et réellement la seule voie est bien celle de là fuite cela fait deux mois que j’ai mis fin à ma relation car mes enfants étaient devenus ses souffres douleurs je me réjouis d avoir passe le pas mais il y a encore des hauts comme des bas

    bises à vous tous

  357. Catherine
    Publié dans 21 février 2015 le 04:42

    Allô Alice! Trop vrai, nous sommes comme des assoiffées. On a une goutte d’eau et on est toute heureuse tellement on a soif. Quand je regarde combien j’ai du mal et de la peine et de la déception je me demande comment je peux y croire encore… Je sais plus où j’en suis

  358. Catherine
    Publié dans 21 février 2015 le 00:59

    Victoria, excuse-moi je n’ai pas pu venir sur le site avant maintenant…

    Si tu as appelé souvent puis raccroché toutes les fois, c’est que tu ne te sentais pas prête à entendre ce qu’il aurait eu à dire et ta petite voix elle se doute bien de ce qu’il t’aurait dit non? Je te comprends tellement si tu savais! On est toujours dans le néant, dans le flou…

    Et si tu l’appelais et qu’il était gentil, crois-tu que tu te sentirais bien? Ou si tu aurais toujours cette petite angoisse en dedans de toi de te faire blesser encore et encore?

    Je ne sais pas où aller voir le poste don tu parles quand tu dis que tu avais parlé de ton ex. Avec le peu que j’ai lu, je crois que c’est un PN mais l’important c’est comment tu te sens en sa présence. Je crois que tout comme moi tu es tombée follement amoureuse dès le premier contact et il était trop tard la magie avait opérée. C’est difficile de mettre son coeur sur la tablette, mais qu’est-ce qu’ils nous ont fait???

    Je voudrais tellement te conseiller comme il faut! Je ne veux pas que tu sois blessée et je me doute bien que c’est ce qui arrivera si tu l’appelles et si tu ne l’appelles pas tu te demanderas peut-être si ça aurait changé quelque chose de le faire!

    Je te dirais « écoute toi » souvent on a les réponses en dedans de nous et on ne s’écoute pas. Si tu décides de l’appeler et que ça tourne mal, on sera là pour toi mais prends le temps d’analyser… Peut-être que faire une liste des belles choses et des moins belles pourrait t’aider à faire un choix plus éclairer? Qu’en penses-tu?

    Je vous raconterai ce que je vie présentement ouf… Je sais plus où j’en suis moi non plus. Je pense à toi lâche pas xx

  359. Marie
    Publié dans 20 février 2015 le 23:48

    Bonjour Catherine,

    Je n’avais pas vu encore ton commentaire. Merci pour ton support et je suis désolée que tu aies vécue une situation similaire. Je suis contente d’avoir découvert ce site.

    Tu as vécu combien de temps cet enfer? J’espère que tu vas mieux maintenant et que tu t’en sors bien !!

    En effet il y a de très bonnes personnes, très encouragentes et généreuses de leur temps et du partage de leur histoires.

    Merci encore chère Québécoise

  360. Marie
    Publié dans 20 février 2015 le 22:01

    Bonjour à tous,

    J’ai maintenant compris que c’est moi qui devais changer et que je ne pourrai jamais le changer lui. Je suis sur une bonne lancée et j’ai beaucoup lu de livres et d’articles dernièrement. Je tenais à vous faire part d’une belle découverte « Le syndrome de Tarzan » de Pascale Piquet. Vous connaissez peut-être déjà ?

    Bon courage à vous tous et je tenais aussi à dire que ce site m’aide grandement !! Je suis en processus de guérison et vous en faites partie 🙂

    Merci à vous tous et bonne journée !!

  361. jolie
    Publié dans 20 février 2015 le 19:48

    Moi je me suis séparer ily à une semaine c est tres dur en faite j’ai rencontrer un homme il y 6 ans il se DROGUER chose que j’ai su trop tard au debut c’était une colocation et on s’est mis ensemble moi j était en plein divorce ,
    cet homme un jour prend ma voiture est à un accident avec il m’a supplier de rien dire et de mettre sa sur mon compte il avait bu soi disant une amie m’a dit qu’il était heroinomane la je lui est poser la question il est devenu violent il casser des objets m’a jeter à terre à failli metrangler le lendemain il c’est excuser et est parti un mois dans
    sa famille puis il est revenu et rebelote le meme schema jusqu’au jour il a voulu s’en sortir mais en faisant son sevrage seul ce fut un enfer il a tout casser s’en est pris à mes enfants il a faillit étrangler une de mes filles l hôpital l’on interne d’office alors j’ai eu le droit à de belles déclarations j’allais,lui rendre visite tous les jours et on a pardonner ensuite le temps qu’il s’en remet il est revenu et n’avait pas abandonnais le cannabis l’héroïne oui mais pas le cannabis il ne voulait pas travailler les ennuis financier j’ai payé les frais de soins je me suis retrouvé au resto du coeur une fois en crise j’ai fuit en forêt avec mes filles car il n’avait plus de cigarette sa a durer un an je suis tomber enceinte il m’a fait avorter je lai remit dehors un mois passé toujours pareil des je t’aime tu me manque et moi je le reprend et la il avait arrêter les drogues ce qui a permis d’avoir quand même un peu de bonheuR seulement il a trouvé du travail j ai ete contente seulement l’alcool à pris le relais rebelotte insulte menace giffle ne participer toujours pas aux charges regarder d’autre fille reprise d’un joint de temps en temps pour finalement reprendre alcool et canabis la semaine dernière mes enfant mon dit tu sait maman il a dit qu’il allait te trouer la tete et égorger comme un cochon le lendemain j’ai porter plainte et j’ai mis ces affaires dehors sa ete dur tres dur il m’a demandé d’autre affaire je lai ai mi à la porte sans lui ouvrir une foi dehor il vit à deux pas chez son collegue qui est et vit dans le cannabis j’ai su qu’il a ete voir ailleurs j’ai vider mon sacet déverser ma colère sur son telephone il ne me répondais pas du coup j’ai cesser n’ayant plus de mes nouvelles je faisais mes courses il m’a vue et ma dit que j’étais inhumaine immonde méchante j’ai craqué chez moi
    le lendemain rebelotte je lui fait des reproches et lui ma répondu tu es en forme toi sa va? Ducoup je continuer à deversser ma colère sans reponses la sa fait depuis hier que je n’ai plus aucuns signe de vie je suis retourné à la police pour la 2 ème agression je suis aller voir ma psychologue elle m’a dit de couper les ponts et que jeté en colère contre moi meme s’est pour sa que j’ai besoin de lui déverser ma haine en faite je m’en veux car j’ai subit pendant 6 ans j’ai fait souffrir mes enfants je m’étais mis a dos ma famille maintenant j’ai mal tres mal et je suis épuiser comment me reconstruire?

  362. victoria
    Publié dans 19 février 2015 le 22:19

    bonsoir catherine,

    J’ ai souvent voulu l ‘appeler et j ‘ai toujours raccroché le telephone. Pourquoi? je ne sais pas. Certainement la peur d’un autre échec, qu ‘il ne réponde pas ou bien qu’il me dise des choses blessantes…???Je me rappelle lui avoir dit pendant que nous vivions ensembles, qu’il me faisait peur. Sa façon de me regarder parfois,certaines de ses paroles assez cinglantes, son regard bleu perçant …tout ça quelquepart me donnait des frissons.Il ne m’a effectivement jamais demandé de le suivre , il m’a toujours dit que je ne quitterais jamais la ville ou je vis actuellement, que je resterais toujours avec le meme cercle d’amis etc etc .Je n ‘allais pas lacher mon travail du jour au lendemain. Je l ‘aurais peut etre fait mais la vie a voulu qu ‘il me quitte avant !!! crois tu que j aurais du le contacter? que penses tu reellement de cette histoire? est ce un PN et ai je été une victime? ou ai je eu raison de lacher l affaire en souffrant en silence?toujours des questions sans reponses!!! Merci cathy.

  363. passion91
    Publié dans 19 février 2015 le 17:41

    oui sophia

    tu as tout a fait raison moi je pensais que du fait de le menacer de le quitter, lui dire de quel trouble il souffrait, de regarder chez sa soeur qui souffre également du meme trouble, de lui faire comprendre que nous avions de beaux moments etc etc …avec tous ses espoirs RIEN N’A CHANGE IL NE S’EST JAMAIS REMIS EN QUESTION A MEME PERSEVERE DANS SES SALOPERIES ET VICES !!!!! et quand il sentait que je prenais un peu de recul alors zou il m’offrait un bouquet de fleurs, un resto des cado etc etc … style pour endormir la proie qui s’évade !!!!

    j’ai même simule des embrouilles avec ma famille et la je peux vous dire qu’il s’est faufile dans la faille pour me descendre car je faisais en sorte de ne pas avoir le moral ! c’était une aubaine pour lui du travail de sape en moins a faire mais il ne s’est pas gene pour me desabiliser, avoir ses petits coleres de gamin son désintérêt pour moi quand j’étais avec lui pendant mes congés etc etc ;;;;

    c’était tellement flagrant sa tactique !

    si j’avais ete moins lucide et réellement dans une phase negative et sans savoir qu’il etait un pervers narcissique alors je m’enfoncais directe progressivement dans le néant comme il souhaitait !!!!!

    et oui ce sont de fins calculateurs ! mais le mien est tombe sur plus forte que lui

  364. Alice
    Publié dans 19 février 2015 le 16:03

    Titia,
    je suis tout à fait d’accord avec ce que t’a dit le thérapeute. Il faut renouer avec le respect de soi et ne plus accepter des situations qui vont à contresens de nos intérêts. Il faut chercher à se cerner soi, avec nos valeurs , l’image que l’on a de nous, nos aspirations, …et trouver en nous la force de nous respecter suffisamment pour quitter ce qui nous fait souffrir.
    Xoxo

  365. Alice
    Publié dans 19 février 2015 le 15:49

    Coucou Catherine et Sophia,

    j’ajouterai que les bons souvenirs avec eux sont d’autant plus flamboyants et idéalisés qu’ils nous ont fait vivre l’enfer. On a toujours tendance à se raccrocher à des moments « idylliques » quand on est malheureuses…et avec eux, c’est un leurre de plus !!
    xoxo courage !!

  366. Catherine
    Publié dans 19 février 2015 le 13:26

    Je sais que tu as raison Sophia, merci de m’ouvrir les yeux xx

  367. Sophia
    Publié dans 19 février 2015 le 10:03

    Desolée de te rendre triste, mais je veux que tu te détaches des souvenirs qui te fragilisent et qui peuvent te donner envie de faire marche arriére. Je suis revenue (dans le passé) vers mon ex PN plusieurs fois à cause de ces souvenirs qui te rendent plus tolérante et plus ouverte et te donnent envie de reprendre et de reessayer parceque tu te dis que c’est dommage de tout foutre dans l’air alors qu’on arrivait à passer de trés bon moments ensemble. ………….et des raisonnements et des raisonnements et des raisonnements qui ne font que nous enfonçer d’avantage avec eux ….!!!!!. Bon courage.

  368. Catherine
    Publié dans 18 février 2015 le 22:09

    Titia, comme c’est bien dit. Tu as tout à fait raison… Merci pour ton poste! Il ne reste qu’à mettre notre coeur au chômage lol

  369. Catherine
    Publié dans 18 février 2015 le 22:02

    Ouf Sophia… C’est pas faux ce que tu dis. Nous sommes tellement honnêtes et intègres, on ne peut pas penser comme eux. Ça me rend triste…

  370. Catherine
    Publié dans 18 février 2015 le 21:55

    Victoria, quand tu dis que tu es dans le flou, c’est exactement ça!!! Rien n’est jamais clair, tout est ambigu, on se demande tout le temps qu’est-ce qui s’est passé et on se remet en question. Il y a une raison pour laquelle tu ne l’a pas suivi et je suis convaincue qu’elle est bonne et que tu n’es peut-être même pas consciente de cette raison. Si tu t’étais sentie vraiment bien avec lui et qu’il t’avais fait sentir qu’il souhaitait vraiment que tu le suives, tu serais probablement allée! Mais pas nécessairement non plus parce que tu as une vie toi aussi avec tes amies, ta famille et peut-être un travail aussi! Et n’oublie pas que tu sentais un petit malaise avec lui aussi dès le dëbut. Ta petite voix te parlais, mais ton coeur ne l’écoutais pas. Et comment un gars qui est supposé aimer sa blonde peut ne pas lui répondre et ne pas lui donner des nouvelles???

    Que penses-tu qu’il ferait si tu le contactais?

    Courage Victoria xx

  371. sergent
    Publié dans 18 février 2015 le 21:18

    Bonsoir titia

    je me permets le tutoiement ca sera plus facile

    9 fois sur 10 c’est la victime d’un PN qui quitte et non l’inverse

    j’ai quitté à titre personnel une PN machiavélique avec qui j’ai vécu 3 ans je vous passe les phases d’humiliation, rabaissement les coups portés aussi, meme si je suis un homme l’isolement progressif voulu par son PN etc etc . Ah j’allais oublier la maltraitance sur mes enfants les pauvres ils venaient 4 jours par mois encore trop pour cette débile.

    je me suis posé cette question comme vous mais ne suis je pas moi même un pervers narcissique ou responsable de son état pathologique mais la réponse vous l’avez tres bien trouvé

    du moment où vous vous rendez compte que la vie à côté d’un PN n est pas valorisante et enrichissante c’est bien que cette personne vous nuie plus qu’elle ne vous apporte

    alors non nous victime ne sommes en aucun responsable de cette situation

    au plaisir de vous lire cordialement et bon rétablissement regis

  372. Aide Soutien
    Publié dans 18 février 2015 le 20:37

    Ps: J’ai oublié d’ajouter que bien évidement tous les mots écrits en SMS ont été modifiés dans votre message par mes soins avant qu’il soit validé.

  373. Aide Soutien
    Publié dans 18 février 2015 le 16:35

    Bonjour Victoria,

    Je ne sais pas si vous évoquez l’adresse mail de ce site à savoir lesperversnarcissiques@gmail.com ?

    Si c’est tel est le cas, un problème technique avait causé la suppression de certains messages. Vous pouvez toutefois écrire à nouveau si vous le désirez.

    Victoria je voudrais également vous informer que le langage SMS n’est pas autorisé afin d’assurer un bon confort de lecture pour tous. Merci d’avance pour votre compréhension.

    Cordialement,

  374. victoria
    Publié dans 18 février 2015 le 15:00

    Bonjour catherine et merci pour ta reponse. j’ai laissé un message sur l’adresse mail pn@*****.com et je n ai pas eu de reponse . Sais tu si l adresse est toujours valide? Sur ce message j’ai un peu plus parlé de mon ex effectivement. Aujourd’hui je repasse mes 5 ans à l’envers pour essayer de trouver des reponses et de COMPRENDRE ce qui m’est arrivé. En vain !!! Quand nous nous sommes rencontrés , je n’y croyais pas trop. Pour moi c’etait impossible, la magie avait opérée!!! C’est un homme seduisant, cultivé, qui sait utiliser les mots, elegant, genereux , orgueilleux aussi , mais qui m’a eblouie. Il etait en plein divorce, et nous avons habité ensembles au bout de quelques mois. J’ai eu du mal à trouver ma place quand nous recevions ses deux enfants car il ne tenait pas compte de ce que je disais et les enfants en profitaient .Ce qui provoquait quelques disputes…et l’ex femme qui telephonait tout le week-end, ça n arrangeait rien.Il m’a dit etre devenu tres jaloux depuis notre rencontre. Je sais qu’il a fouillé dans mon tel et qu’il s’est introduit dans mon ordi pour lire les mails que je recevais.car lors d’une dispute il s’est vendu. J’etais tres amoureuse de cet homme et encore aujourd’hui il hante mes pensees. Il est vrai que parfois j’ai remarqué que son comportement etait intriguant , mais comme j’ignorais l’existence de ces pervers narcissiques, je n’y ai pas prété attention. Il etait assez colérique,toujours entrain de critiquer mes amis ( car lui n en avait pas ), il criait egalement surr ses enfants alors qu’ils ne faisaient rien de mal et petit à petit je me suis retrouvée seule, isolee de mes proches et amies. C’est tres difficile pour moi de vous resumer tout ça.Une de ses phrases qui revenait toujours: Qunad je prends une decision , je ne reviens pas dessus. et de toute façon tu ne trouveras personne de mieux que moi, aussi gentil , genereux que moi, . Il parlait souvent d’argent, à croire que je le consumais à petit feu !!! Bref !!! un beau jour il m’a annoncé qu’il déménageait pour avoir moins de route à faire pour son travail et pour se rapprocher de ses enfants. Je n’ai pas été surprise car c’etait vrai, il avait 3 h de route par jour. Par contre moi je ne l’ai pas suivi et ça n’a pas arrangé notre histoire.Il me reprochait d’etre seul toute la semaine et je pense qu’il s’est lassé. Je dis je pense car suite à une dispute au tel ,il m’a raccroché au nez et une semaine plus tard , il ma envoyé un texto en me disant qu’il n’avait plus la force de continuer notre histoire. Il n’a jamais repondu à mes appels. L ‘abandon total !!!! du jour au lendemain. C’est pour ça que je ne suis pas sure que ce soit un PN car il ne m’a jamais recontactée . De mon coté je n’ai pas renouvelé mes appels, j’ai laissé tombé, j’ai souffert seule et aujourd hui je regrette de ne pas m’etre battue davantage. Je suis danss le flou le plus total. Je ne sais pas quoi faire, ni vers qui me tourner. Je pense à lui et c’est invivable. Et c’est en vous lisant que je me suis dis que peut etre vous pouviez m’aider à y voir plus clair. voilà j’ai essayé de resumer mon histoire. J’attends de vos nouvelles avec impatience. Merci d’avance . A tres vite. Vic.

  375. Alice
    Publié dans 18 février 2015 le 13:52

    Sophia,

    tu as malheureusement raison : nous, nous avons investi pleinement ces moments…eux, non !! juste une technique pour nous endormir !!

  376. passion91
    Publié dans 18 février 2015 le 13:49

    ba oui marie on espere toutes que le miracle se fasse ! tu es une grande sauveuse ! c’est ce qu’ils cherchent en nous ! quand tu auras eu le declic pour la rupture tu n’auras que les mauvais moments en tete qui viendront embouteiller ton esprit ce qui te permettra d’enraciner ta decision ! ce ne sera plus que du passé et le travail du deuil se fera ranquillement pour te liberer de ce monstrueux personnage

  377. Sophia
    Publié dans 18 février 2015 le 11:09

    Malheureusement Catherine, avec le temps tu vas découvrir que c’étaient pas de bons moments, pour lui c’etait un passe temps, c’est quelqu’un qui cherche à faire passer le temps en profitant et en soyant vainqueur, nous, on était là et ils tenaient à notre présence pour avoir ce sentiment de plaisir et satisfaction, revois et analyse ces bons moments dont tu parles et tu découvriras qu’ils sont bons juste dans ta tete. essaie de les revoir avec son oeil (maintenant que tu le connais bien et tu connais comment il raisonne). ;-).

  378. Aide Soutien
    Publié dans 18 février 2015 le 10:49

    Passion91

    De rien. Si je l’avais vu plutôt cela vous aurait été signalé mais les messages contenant des liens sont automatiquement retirés en amont par le site.

    Cordialement,
    L’équipe du site.

  379. passion91
    Publié dans 18 février 2015 le 10:32

    bjr aide et soutien

    ok je comprends ! pas de souci !

    merci de me l’avoir signalé ! j’aurais persévérée pensant que c’etait un bug !

    merci à vous

  380. Aide Soutien
    Publié dans 18 février 2015 le 10:19

    Bonjour Passion91,

    Nous sommes désolés mais les liens et /ou indications pour se rendre vers d’autres sites ne sont malheureusement pas autorisés tout comme faire un copier coller de contenu provenant également d’autres horizons.

    Cordialement,

    L’équipe du site.

  381. passion91
    Publié dans 18 février 2015 le 09:56

    sergent pour ce qui est de l’isolement je peux te dire que j’ai eu beau en parler a la tite amie de son frère , ce dernier souffrant du meme trouble, je n’ai pas eu son aide en retour une fois qu’elle a realise que j’avais raison elle a fait en sorte de ne plus avoir de contact avec moi quant à ma famille je n’en ai pas non plus alors que j’ai du aide et epaulant certaines fois a des episodes difficles de certains d’entre eux ! j attends toujours le petit coucou qui rassure pour prendre de mes nouvelles etc etc … quant a mes collegues j’ai eu beau devoiler ma vie j’attends encore !!! mes collegues m’ont encore plus isolee me prenant pour une parano et m’enfoncant encore plus ! c’est al loi du phenomene de groupe je travaille dans un bureau avec 8 personnes !!!!! j’avais deux amies dont une qui m’a culpabiliser tres rapidement ne comprenant pas pourquoi je me mettais en menage avec mon pervers narcissique donc je ne voulais surtout pas etre encore plus culpabilisee surtout venant soi disant d une amie l’autre amie n’est pas du tout dispo elle a ses propres problemes a regler et finalement j’en ai conclue qu’elle n’etait pas une si bonne amie que cela ! elle prends ce dont elle a besoin avec moi pour le reste elle est loin d’etre dispo je me retrouve avec ma psy de l’association et vous tous a vous lire je peux vous dire que c’est loin d’etre marrant et surtout cela fait très mal mais c’est ainsi en tous les cas cette mesaventure me fait prendre conscience de mon fonctionnement et des belles personnes qui existent via ce site merci à vous pour me lire pour m’encourager pour me feliciter j’ai le sentiment de servir a quelquechose au travers des posts virtuellement certes mais cela fait chaud au coeur

  382. passion91
    Publié dans 18 février 2015 le 09:31

    marie en tous les cas je peux te dire que meme si je suis obligee de revoir mon quotidien m organiser differemment le weekend et ne plus prevoir rien pour les soirees en tete a tete ! et que etre seule c’est pas top je suis de plus chaque jour heureuse de m’en etre debarrassee , de me sentir aller vers ma propre liberte de penser de vivre d’aimer d’accepter etc etc … je vais tout faire pour essayer de refaire ma vie car on ne rencontre pas tous les jours un PN mais l’idee c’est de ne pas avoir de regret et avancer se donner les moyens d’etre heureux car on le merite ! je suis ravie de ne plus attendre ses messages ses appels tres hypocrites je ne suis pas encore guerie mais chaque jour m’eloigne encore plus de lui j’ai pris en main ma vie et ai fait hier des demarches aupres de mon superieur pour qu’il m’autorise a cumuler un autre emploi ou je serais en creation de ma propre entreprise d’aide aupres de personnes en soin palliatifs geriatrie etc… j’ai d un coup eu le courage de me prendre en main pour changer ma destinee rien est simple mais j’ai envie de me respecter et respecter mes aspirations mes besoins d’exister pour moi cela me permet aussi de trouver de quoi occuper mon esprit mon moral et que ce projets prennenet de plus en plus de place a la place de mon pervers narcissique et de mes mes aventures le declic a eu lieu en ce qui me concerne ! hier je vous ai laisse un message sur le deroulement des etapes que la victime vit pour rompre avec un pn mais je ne retrouve pas ce post ? ******* est le nom du site et les etapes sont très proches de celles du deuil qu on retrouvent egalement sur le net ou dans lecture a plus tard

  383. sergent
    Publié dans 18 février 2015 le 08:57

    Bonjour oui les victimes que nous sommes avant bon fond en réalité mais nous avons tous en nous une petite faille la gentillesse une rupture à un moment donné de notre vie ou la peur de l’abandon et ces PN detecte tres vite cette faille pour s’y engouffrer. Oui nous sommes de belles personnes mais

  384. Marie
    Publié dans 18 février 2015 le 07:14

    Merci encore Passion91,

    Tes encouragements et tes conseils m’aident grandement. Je vais écrire pour ne pas oublier et je vais faire un suivi avec une psy sous peu. Je suis triste qu’il y ait autant de gens qui vivent ou qui ont vécu des situations similaires mais ça m’aide énormément de lire les témoignages. Ça me fait faire une prise de conscience. Je sais que cette mésaventure m’aura rendu plus forte et armer pour détecter ses personnes toxiques.

    Merci encore pour ton soutien je relis souvent tes textes.

    Bonne journées bises

  385. Titia
    Publié dans 18 février 2015 le 02:14

    Oupss mon message a été coupé.Je disais donc que voila quelques semaines que je suis celibataire; apres une experience tres penible et pleine de souffrances avec un pn. Moi aussi je me posais beaucoup de questions sur la realite de se perversion narcissique et m’interrogais particulierement sur son comportement .La question qui me hantait par dessus tout est : et si c’etait moi qui etait a l’origine de son comportement pathologigue? Bizzarement bien qu’ayant vecu beaucoup de malheurs ,de violences ,denigrements menaces et j’en passe; et n’ayant jamais ete anime par le desir de faire mal ou me venger,je culpabilisais enormement et me sentais partiellement responsable de cet echec. A cela un jour mon therapeute a qui je parlais de mon sentiment de culpabilite et demandais de m’aider à identifier le probleme de cette maudite relation que je vivais avec le pn. Mon therapeute m’avait fait comprendre la chose suivante dont il m’avait demande d’y reflechir tres serieusement à savoir; lorsque l’on n’est pas bien avec une personne, se concentrer sur son ressenti ,et ne jamais faire comme si de rien n’etait!;.surtout si cela persite.et surtout TOUJOURS RESPECTER son corps et son langage. Se sentir mal avec quelqu’un est un indice qui permet de » sentir » les choses que nous vivons et un ressenti negatif ne nait jamais par hasard. Oser mettre un terme à une relation qui ne nous convient pas meme si on en connais pas les raisons soi meme!. ne pas se justifier necessairement! chercher a comprendre si l’autre est pn ou autres n’a aucun interet pour vous sinon de faire durer une relation desagreable ,voire pire . Et fuir les relations ou le respect de l’individu (principes,gouts ,valeurs etcc) n’est pas respecté. Voila ,je pense ce qui est important de savoir sur soi avant tout pour commencer a reflechir a une eventuelle rupture avec quelqu’un avec lequel on souffre.La demarche doit partir de soi et non de l’autre comme nous avons tous et toutes tendance a le faire et particulierement les dependants affectifs. Au plaisir de vous lire .Je suis de tous coeur avec vous toutes et tous.

  386. Titia
    Publié dans 18 février 2015 le 01:37

    Bonsoir AIice,Catherine,Nicole,Sophia,passion91,Sandrine et vous toutes et tous qui apportaient tellement à chacune et chacun de nous.

    Je suis séparé depuis quelques semaines maintenant et je ne m’en porte pas plus mal

  387. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 23:04

    On n’a plus de nouvelles de certaines personnes comme vanilla, Gaëtan et même Titia ça fait longtemps non? J’espère qu’ils vont bien!

  388. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 22:57

    Merci Sophia, ton poste est réconfortant… Ce qui est le plus difficile c’est d’oublier les bons moments!!!

  389. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 22:22

    Victoria, simplement de partir et ne jamais répondre à tes appels fait de lui quelqu’un d’assez monstrueux. Tu ne nous dis pas beaucoup sur lui parcontre. Si tu as le goût de nous en dire un peu plus on sera plus en mesure de t’aider!

  390. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 20:17

    Oui you’re right Passion91!!!

  391. passion91
    Publié dans 17 février 2015 le 19:06

    catherine

    nous les victimes sommes les meilleures !!!! oui je confirme

  392. passion91
    Publié dans 17 février 2015 le 18:57

    il cherche tout simplement a jouer avec les 2 et vous faire mal a ttes les 2 moi j’ai eu le meme protocole avec le mien ! nous monter l’une contre l’autre et jalouse !!!! me rabaisser aupres de son autre nana et faire esperer a l’autre qu’il reviendra avec elle car je n’etais pas suffisamment bien ! et en fait il verrouille tout cela pour se sentir le petit coq et en retire de la satisfaction car il maitrise 2 nanas et jouis du mal qu’il fait comme tout bon pervers narcissique qui se respecte !!! ce n’est pas de l’amour mais de la manipulation perversion et lui se remonte son ego car on est a ses genoux tirant la langue accroche a lui !!!!!!!!! et oui ce sont des monstres qui fonctionnent tous pareils

  393. passion91
    Publié dans 17 février 2015 le 18:51

    vass c’est exactement ce qu’ils essaient de faire c’est a dire retourner la situation nous culpabiliser et du coup nous faire passer pour la vilaine fille ou le vilan petit canard ! ils sont très forts on perd notre identite notre ame notre personnalite et notre santé avec ces monstres ! ils ont tous le meme fonctionnement

  394. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 18:45

    Sandrine, je voulais te dire que moi non plus tout comme Alice je n’avais pas vu ton poste. Ça arrive quelques fois qu’ils m’apparaissent quelques jours plus tard. Je ne sais pas pourquoi alors si toutefois vous m’écrivez et que je ne vous réponds pas, revenez à la charge lol bisou xx

  395. passion91
    Publié dans 17 février 2015 le 18:44

    merci catherine pour tes encouragements ! je ne veux plus le voir c’est tres clair ! ils savent etre seducteur quand ils le veulent et ai bien constate a chaque fois les cadeaux etaient a des moments ou je prenais du recul !!!!! j’ai bien entendu aussi ses discours toujours en alerte je l’analysais avec un oeil critique clairvoyant et il savait bien passer de la pommade pas qu’a moi !

  396. passion91
    Publié dans 17 février 2015 le 18:40

    merci sergent pour tes encouragements ! oui notre sortie est reussie je pense et je pense ne pas etre open pour un futur pervers narcissique j’ai je pense bien compris de ce qui les attire chez moi ! en meme temps c’etait mon 1er et il est arrive suite a un deces de ma mere et donc propice a la rencontre d’un pn sur un site de rencontre ! y en a plein qui sevissent !!!! mds oui je pensais bien garder mes messages envoyes et j’attends un prochain clignement de cil de sa part et je me rends de suite a la police ! demain je vois un psy d’une association de vicitmes d’agressions que je vois depuis un petit moment et vais lui en parler ! je ne laisserais pas me faire mal de nouveau ! je suis en lutte jusqu’au bout ! merci sergent et je te felicte uassi car prendre cette sage decision pour toi aussi en decembre n’a pas du etre facile ! a plus tard et bise

  397. victoria
    Publié dans 17 février 2015 le 14:17

    Bonjour , je viens de lire tous les temoignages concernant les pervers narcissiques et c’est effrayant de penser qu’il y en a autant. Personnellement, j’ai vécu 5 ans avec un homme qui presente certains points identiques avc le « PN » mais je ne suis pas sure qu’il en soit un, car il m’a quittée il y a un an et ne m’a jamais recontactée ni répondu au tel quand j’ai voulu avoir quelques explications concernant cet abandon. Par contre , j’ai les symptomes de la victime, ma joie de vivre m’a abandonnée, je n’ai plus gout à rien, une partie de moi est morte et je ne sais que faire pour aller mieux. Pouvez vous m’aider et me dire si cet homme est un monstre quand meme… Merci d’avance pour votre soutien.

  398. Alice
    Publié dans 17 février 2015 le 13:10

    Cc Sandrine, 🙂

    je viens juste de trouver ton post qui m'avait échappé ! merci pour ta réponse. Je suppose que c'est lui qui t'a proposé le film ?! 😉 lol.

    Il continue son manège malsain avec toi en te parlant de sa femme bien sûr : c'est quoi qu'il cherche à organiser ? une course entre vous deux ??!! Se croit-il à se point irrésistible ?? A mon avis, ce ne sont que mensonges pour te faire bisquer !!

    ça me fait sourire car pas plus tard qu'hier soir, en allant sur FB, j'ai constaté que mon dernier PN –  qui m'avait inondée de déclarations d'amour pathétiques le 14 février (voir mon post à ce sujet) auxquelles je n'avais pas répondu, sauf en postant l'image d'un cupidon explosé au sol avec une flêche dans le dos – eh bien figure-toi qu'il a posté hier soir sur son mur la photo d'une ravissante blonde sans aucun commentaire !!

    ce qui est encore plus drôle, c'est qu'on voit clairement qu'il s'agit d'une photo chopée quelque part sur internet !
    A ton avis, quel est son but ? : le même que celui de ton pervers narcissique : rendre jalouse lol !! Eh bien !! ça ne marche pas !!

    Il est vert car il voit que j'ai des amis masculins sur FB avec qui je commente des publications : donc il se venge !!
    Le mieux c'est leur opposer un mur d'ignorance et les laisser à leur triste mascarade !!

    Bsx à toi et à toutes les autres : Catherine, Passion, Titia, Sophia, Nicole…pardon si j'en oublies !!

  399. sergent
    Publié dans 17 février 2015 le 12:24

    Bonjour passion Oui c’est a toi que je m’adressais lol. felicitations tu as déjà fait le bon choix de le quitter j’en ai fait autant en decembre 2014 ce choix peut être cruel ou salvateur car nous demeurons des victimes sous emprise. Je pense qu’il faut déposer une main courante afin de te protéger et de laisser une preuve car un PN peut aller tres loin dans sa folie, et surtout garde ces messages c’est important.afin de te sentir mieux il faut sortir de l’isolement dans lequel tu dois te trouver et parler avec ceux qui te sont chers afin d’aller mieux. et meme si cela est dur la plus des belle victoire est de fuir cet homme qui s’en trouvera meurtri comme il t’a meurtri au plaisir de te lire.

  400. Sophia
    Publié dans 17 février 2015 le 10:50

    Bonjour, Je suis surprise par le nombre croissant des victimes qui temoignent, je vais dire et insister sur une seule chose: FUYEZ, ne vous posez pas trop de questions, ils sont destructeurs, si vous aviez des enfants avec eux vous alliez vous en rendre compte, ils ne peuvent pas aimer leur propre enfant, mon ex pervers narcissique ne se faisait jamais de souci pour notre enfant, malade, a faim, excité, perturbé, ….. rien ne l’affectait. ne prévoyait rien pour lui, pas de projet, il pensait tout le temps à lui et ne faisait que ce qui lui est rentable, tout est calculé chez eux. Amour, ils ne le connaissent pas, pas de regret, pas de chagrin, pas d’empathie, ils sont furieux quand ils sentent qu’ils ont perdu, c’est tout. Relativisez et voyez clair comme fait Alice :-). Catherine, Passion 91, Titia, Sandrine et vous toutes et tous, je vous souhaite bon courage et bonne chance, tenez bien et chassez ces MONSTRES, la vie est simple et belle et calme et sereine sans eux. Sophia

  401. passion91
    Publié dans 17 février 2015 le 06:20

    marie laisse faire le temps marie ! tu vas reussir a t’en sortir crois moi tu doutes tu te poses des questions tu ne realises pas !! je connais aussi ! moi simplement au bout de 3 ans je suis très affectée et ai vu très rapidement quand nous nous sommes mis sous le meme toit qu’il n’etait pas net ! alors j’imagine bien que des annees ca destabilise encore plus ce que j’ai lu sur le net c’est d ecrire sur un petit papier des mauvais moments ou des mots mechants ou phrases assassines et les mettre dans un bocal et quand tu as mal ou envie tu tires un petit papier et cela te replonge dans l’enfer et te permet d’enraciner cette mauvaise aventure !!! chacun fait comme il peux tu sais c’est la phase de deni que tu viens et c’est le processus de la rupture qui se met en place pour toi pour ma part j’ai mis quelques mois a rester 50/50 entre il est cingle je ne ferai rien de ma vie avec lui et oh y a peut etre encore moyen qu’il prenne conscience de son trouble et d’aller se soigner pour etre heureux enfin tous les deux !!!!!!!! ca peut etre conscient ou inconscient ! j’ai une de mes collegues qui est restee 20 ans mariee avec enfants et bien malgre la separation depuis des annees elle est toujours sous anxiolytique avec des soucis de sommeil grave plus d’autres soucis de sante dont elle souffre beaucoup elle fait 10 ans de plus tellement elle a ete maltraitee ! je la vois tous les jours et cela me fait mal mais ne lui dit pas ! chacun a son degre de resiliece et de tolerance ! la phase que tu vis est normal je pense meme si je ne suis pas psy mais c’est une des etapes du deuil ces etapes sont indispensables et chacun les vis le temps dont c’est necessaire ! l’idee c’est de t’en sortir et de fuir cet homme qui est un criminel et malgre ses petits gestes ou attentions ou paroles gentiles soi disant aimant c’est un monstre ! tous les temoignages le prouvent et les victimes ici ou ailleurs sont toutes unanimes ils ont des comportements machiaveliques ! bon courage tiens le coup raccfroche toi a ce site si il le faut chercher un soutien prof consulte etc mais tiens le coup tu es sur le chemin de ta liberte bises

  402. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 04:32

    Passion91, ils ont refusé ta plainte????? Mais qu’est-ce que c’est ce système pourri!!! Finalement c’est pas mieux en France qu’au Québec!!! Comment rester forte… Difficile mais peut-être en lui montrant que tu l’es même si tu trembles de peur, il constatera que tu es inatteignable. As-tu des gens près qui peuvent surveiller s’il est proche de chez toi? Lâche pas Passion91!

  403. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 03:27

    Marie, ton poste me touche parce que tout comme toi j'ai subi de la violence verbale et physique puis chaque chaque fois je me disais "comment je peux endurer ça?" et je me disais que c'était la denière chose que j'endurais puis en arrivait une autre puis une autre.  Je me pose la même question que toi ". Comment puis-je aimer aussi fort un gars qui me fait aussi mal???  Tu vas voir Marie, dans ce groupe, il y a des filles extraordinaires et on s'entraîde beaucoup.  Quand il y en a une qui ne sait plus où elle en est, les autres viennent à son secours :))

    Moi aussi je suis je suis Québécoise Marie 😉 

  404. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 03:16

    Vass, tu as raison les bons souvenirs sont plus rares que les moins bons. La question à te poser je crois est « suis-je plus souvent malheureux que heureux? » C’est normal que tu te demandes si tu n’es pas un peu pervers narcissique. On dirait qu’ils déteignent sur nous. Courage à toi!

  405. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 03:12

    Passion91, tu as raison ça ne servira à rien de le rencontrer. Il te manipulera jusqu’à temps que tu cèdes ou te menacera… Tu dis qu’il a mené ses ex en procédure, toi il pourrait le faire pour quelle raison tu crois? Reste forte, c’est toi la meilleure pas lui!

  406. Catherine
    Publié dans 17 février 2015 le 02:07

    Les filles! Je vois des postes que vous avez mis sur le site et qui ne m’apparaissaient pas les derniers jours! Je vais vous lire tout de suite. xx

  407. Marie
    Publié dans 16 février 2015 le 21:06

    Ce n’est pas facile, je me sens perdu !! J’aimerais tant me souvenir que des mauvais moments, mais ce n’est pas le cas. J’ai de la peine, car tous les souvenirs me reviennent. Je crois que ça fait parti du processus. J’aimerais tant effacer ces années de ma tête. J’aurais tant aimé qu’il finisse par comprendre et de vivre cet amour pleinement

  408. sergent
    Publié dans 16 février 2015 le 11:31

    Bonjour moi c’est regis

    je viens de quitter une femme PN et qu’il est dur de l’oublier j’ai tout vécu en 3 ans

    le mensonge l’humiliation l’isolation d avec mes amis et meme mes enfants et j’ai meme subi une fois des coups devant mes enfants c’est ce qui m a permis un déclic et de la quitter mais que c’est dur désert reconstruire cela fait deux mois et j’y pense chaque jour

  409. passion91
    Publié dans 16 février 2015 le 10:37

    sergent je suppose que c’est a moi que tu t’adresse ? en fait la rupture dans ma tete est faite depuis de nombreux mois presque 1 an avec des espoirs de soins pour lui, qu’ils prennent conscience de son problème, de nombreuses ruptures avec des moments de vie plus tranquille zen car il essayait de me retenir me sentant le quitter, comme ils font tous!!!!, et rupture definitive depuis peu et la st valentin a fait que je pense il esperait que je craque !!!! du coup dans ma tete tout est bien ok et definitif et il essaie de me recuperer en me menacant !!!! j’ai contacte le 3919 mais tres decue du resultat ….;ils m envoient vers d’autres numeros avec reponses tres evasives ou rappeler demain un juriste ecoutant sera dispo etc etc… je n’avais pas eu ce genre d accueil y a 1 an quand j’etais en plein questionnement ! la il s’agit de menaces et clairement je ne sais pas si je dois commencer a aller deposer une main courante a la police ! on se sent tellement seule au monde avec tout le passe et le courage de partir il faut encore lutter contre leurs menaces perfides !

  410. passion91
    Publié dans 16 février 2015 le 09:16

    marie merci à toi et je t’en souhaite une aussi remplie de belles attentions sinceres genereuses et plein de bonheur tu le merites sincerement bises

  411. sergent
    Publié dans 16 février 2015 le 09:14

    Bonjour j’ai vécu cette meme histoire mais avec une femme cela fait deux mois que je l’ai quitté après avoir eu le courage mais au bout de combien de temps votre ami vous a t-il relance et. Harcèle car c’est ma crainte aussi qu’elle ne revienne merci a vous

  412. Marie
    Publié dans 15 février 2015 le 21:15

    En effet Passion91, ce n’est pas facile de refaire notre vie après une expérience comme ça. Nous ne savons plus qui nous sommes et c’est un long travail !! Pour ma part, je me suis inscrite à un groupe de discussions qui commencera sous peu. J’espère trouver un soutien, conseils et aide.

    Je te souhaite de vivre une belle histoire et je m’en souhaite une aussi 🙂

  413. passion91
    Publié dans 15 février 2015 le 20:05

    OUI MARIE ILS SENTENT DE LOIN NOTRE FAILLE DE L’ABANDON CAR EUX AUSSI EN SOUFFRENT C’EST CELA QUI NOUS UNI AUSSI ILS SENTENT AUSSI NOS COTES POSITIFS JOYEUX BRILLANTS BIENVEILLANTS ETC ETC BREFS TOUTES LES QUALITES QU’ILS NOUS ENVIENT ET DONT ILS NE SERONT JAMAIS POURVUS !!!!!! oui il faut guerir de ce besoin visceral avant de repartir et rencontrer de nouveau quelqu’un de nuisible de toxique je me retrouve seule et il faut reconstruire un quotidien seul avec de nouvelles habitudes un nouveau fonctionnement de nouvelles occupations de nouveaux projets et illusions c’est pas simple du tout j’espere tellement vivre une belle histoire simple et belle chargee de sincerite amour belles emotions merci à toi et on courage a toi surtout

  414. Marie
    Publié dans 15 février 2015 le 17:47

    Bonjour Passion91,

    Pour ma part je crois pour être enfin libre, c’est de travailler sur nous même. Ce n’est pas notre faute, mais ce genre d’hommes recherche des femmes comme nous !! Moi je souffre d’abandon et c’est cette blessure que je dois guérir pour enfin me débarasser de lui.

    Dommage que tu aies porter plainte mais sans suite. Ici aussi au Québec ce n’est pas évident. Je ne sais pas si je vais me lancer dans ses procédures. Je vais espérer qu’il me laisse tranquille mais à suivre !!

    Courage tu n’es pas seule et bonne journée

  415. Marie
    Publié dans 15 février 2015 le 17:42

    Merci les filles pour votre support

  416. sandrine
    Publié dans 15 février 2015 le 17:29

    Alice,

    Je suis allée le voir.. avec mon Pn… le film est nul de chez nul. faut être con pour aller le voir avec lui, mais j’ai constaté qu’il a adoré… rien d’étonnant.

    Oui tu as raison, on incite ce genre de relations…c’était malsain, gênant… je ne comprends pas ce phénomène de société avec ce film. Inintéressant.

    Après le film, j’ai eu droit à de la culpabilisation. Je pleurais car il m’a culpabilisé que je ne vive pas encore avec lui. Il s’ennuie le