Test : Reconnaître un pervers narcissique

test_pervers_narcissique​Reconnaître, détectez un pervers narcissique grâce au test suivant. Si vous trouvez de 10 à 15 points de comparaison, vous avez affaire à un simple manipulateur. Au-delà de quinze similitudes, vous devez immédiatement agir pour sauver votre existence. FUYEZ ! Le pervers narcissique éprouve de la joie au spéctacle de votre déchéance associé au sentiment de domination morbide. L'erreur des victimes d'un manipulateur pervers narcissique est de rechercher l'existence d'un sentiment là où il n'en demeure malheureusement aucun. Véritables machines à broyer, on les reconnaît principalement dans des amours toxiques, mais ce sont également des amis, des collègues, votre propre famille.

Testez et comparez les 30 points ci-dessous avec les traits de caractère de la personne que vous soupçonnez d'être un manipulateur pervers narcissique.

Culpabilise sa victime en inversant les rôles

Susciter un sentiment de culpabilité chez sa victime est une manœuvre dans laquelle le pervers narcissique prend un véritable plaisir. En reportant sa responsabilité sur sa cible, il la pousse à admettre qu'elle seule est responsable d'une situation. Se défausser de ses torts est une spécialité du manipulateur.

Ne communique pas clairement, nie les évidences

Impossible de connaître avec exactitude ses demandes, ce dont il a besoin, ses sentiments comme ses opinions. Il fait en sorte que sa proie soit perpétuellement en train de chercher à le comprendre , c'est pour ce motif qu'il répond souvent de manière à entretenir l'ambiguïté.
• « T'as mal compris, j'ai pas dit les choses dans ce sens-là… »
• « J'ai pas fait ça dans ce but… »
• « Je l'ai pas dit pour toi… »

À chaque personne ou situation un comportement différent

Une personne normale use d'un mode de réaction relativement constant. Notre personnage, quant à lui, est constamment différent sur les sentiments affichés, ses comportements comme ses opinions. La victime n'arrive jamais à le situer dans la relation ni à savoir qui il est réellement. Il est insaisissable !

Il est armé de raisons logiques

Là où une demande aurait reçu le plus mauvais accueil avec un autre, les raisons logiques qu'il avance créent l'acceptation. Ainsi, souvent, sa cible se retrouve à accepter des choses qu'elle n'aurait jamais approuvées normalement. Les demandes sont déguisées par la logique implacable de son raisonnement. Marionnettiste à vos dépens, mais votre prise de conscience ne se fait qu'après coup !

Vous devez être parfait

La perfection n'est pas une option ! Il vous fait croire que vous ne devez absolument jamais changer d'avis et que vous devez répondre immédiatement aux questions qu'il pose. Ainsi vous devez tout savoir et réagir à ses demandes au quart de tour.

Critique et dévalorise

Sa critique est discrète mais intense, il dévalorise sous couvert de l'humour au début, puis émet des jugements sur vous. Il insinue le doute sur vos qualités, vos compétences et plus généralement votre personnalité. Avec lui la personne que vous croyez être aura peu à peu perdu toute importance. Vous devenez banal, inintéressant, voire extrêmement inférieur.

Fait passer ses messages par les autres

Place autrui en position de transmettre ses messages. Il en use principalement pour ne pas se dévaloriser en attaquant les autres car c'est vous qui l'aurez dit et non pas lui. Ainsi, il peut être le bourreau d'une personne tout en réconfortant de cette même victime dans le même tableau.

Divise pour mieux régner

D'une touche délicate, avec discrétion, il sème la zizanie tout en cultivant la suspicion. Son mode de fonctionnement est de diviser pour mieux régner. Il brise progressivement les amitiés et les groupes dans l'optique d'obtenir ce qu'il désire.

Il se positionne en victime

Auto-élu victime, le pervers narcissique se place dans cette position pour être la vedette. Ainsi, son entourage compatit, le plaint, le comprend dans ses épreuves. Il est celui vers qui l'on se tourne et, après tout, qui pourrait se méfier d'une victime ? Avec lui, il ne faut jamais hésiter à s'apitoyer sur son pauvre sort, il ne vous mangera que mieux, alors !

Ignore les demandes

Oui, il répondra toujours positivement aux demandes qui lui sont formulées. Cependant, il préférera ensuite s'esquiver poliment en prétextant toujours une raison valable.

Utilise les principes moraux des autres

Pour assouvir ses besoins, il utilise les principes moraux des autres tel un caméléon. Il peut intégrer totalement le mode de pensée d'un groupe et ses principes en faisant croire qu'il s'agit également des siens. Étant un être en réalité très faible, il n'a aucune personnalité et absorbe celle des autres !

Menaces cachées ou chantage ouvert

Il peut tout aussi bien user des menaces de manière déguisée que du chantage ouvert. Dans les deux cas sa cible doit se plier à ses exigences.

Change de sujet ou s'échappe

Au cours d'une conversation, il change totalement de sujet sans crier gare. Pour esquiver une question qui le mettrait mal à l'aise ou le mettrait à jour, il change de sujet comme s'il n'avait pas entendu la question. Déroutant, il peut également s'échapper en quittant la discussion ou la rencontre.

Mise sur l'ignorance des autres

L'ignorance des autres est une source favorable dans laquelle il puise inlassablement pour faire croire en sa supériorité. Il se sert de la crédulité des individus, de leur ignorance pour leur montrer qu'il est supérieur, et son besoin d'admiration est enfin reconnu. Il cherche souvent des personnes dans la détresse.

Il ment

Il ment souvent pour tout et rien, même pour des broutilles, s'inventera une vie et détestera par-dessus tout se faire démasquer. Il peut avoir des vies différentes avec plusieurs personnes en même temps. Ses mensonges sont souvent indécelables, car il va y ajouter une pointe de vécu pour les rendre crédibles assez longtemps.

Dit le faux pour connaître le vrai

Il prêche le faux pour savoir le vrai et cela s'applique à tous les domaines de sa vie. Cette stratégie a essentiellement pour but de lui faire savoir s'il peut faire confiance à la personne qu'il côtoie. Cela permet aussi de tester l'évolution de la prise de contrôle sur sa proie.

Il est égocentrique

Il rapporte tout à lui-même d'une façon très naturelle, sa nature égocentrique demeure profonde. C'est le plus beau, il est le meilleur, il veut être le gourou …

Il peut être jaloux

Le pervers narcissique peut être jaloux. Attention, toutefois, car ce n'est pas une jalousie sentimentale amoureuse, mais une traduction envieuse ! Il cherche par-dessus tout à le cacher, mais sa jalousie s'exprime à l'égard des capacités que vous avez et dont il ne dispose pas. Le PN vous côtoie en tant que sa chose et, en tant que femme, vous êtes son objet. Donc vous n'avez pas le droit de le supplanter, il est le meilleur.

Obsédé par l'image sociale

Il ne supporte pas d'être critiqué, car il ne veut et ne peut pas être perçu comme une personne mauvaise. L'image POSITIVE que les autres renvoient de lui est capitale, pour ne pas dire vitale même, car il lui est insupportable de paraître différemment.

S'énerve rarement

Le manipulateur s'énerve rarement, car la prise comme la conservation de son contrôle est à la base de son fonctionnement. Sauf dans le cas d'un pervers naturellement violent, un manipulateur orchestre une crise s'il juge utile de le faire, mais ce ne sera en rien une action spontanée pour lui.

Ne tient pas compte des autres

Vos droits, vos besoins comme vos désirs ne tiennent aucune place pour lui, bien qu'il fasse croire le contraire.

Paroles opposées à ses attitudes

Quand le discours est blanc, ses actions sont noires ! Les réactions du manipulateur sont à l'opposé de l'attitude correspondant au discours.

On parle de lui

Il fait constamment l'objet des conversations, même lorsqu'il n'est pas présent. C'est d'ailleurs une grosse source de satisfaction du manipulateur pervers narcissique.

Devient soudainement attentionné

Flatterie, sortie, petit cadeau, cette personne fait pour vous plaire et vous entoure de sollicitude de façon inattendue. Dans ce cas, il aura une demande à faire qu'il fera passer pour votre bien-être alors qu'il agira dans son propre intérêt. En faisant croire qu'il comble l'un de vos besoins ou par une action de gentillesse, il n'agit que dans son intérêt.

Provoque un sentiment de non-liberté

Provoque un sentiment de dépendance affective. Vous ne pouvez pas vous séparer de lui, même si vous savez qu'il est malsain de l'avoir comme relation.

Atteint ses objectifs aux dépens des autres

Il est d'une efficacité remarquable pour atteindre ses objectifs aux dépens des autres. Il sait parfaitement utiliser autrui pour obtenir ce qu'il veut. Il est le marionnettiste de son entourage.

Fait perdre vos repères

Avec lui, votre esprit devient confus, il retourne votre cerveau. L'expression « ne plus savoir où l'on habite » prend tout son sens avec lui. Le terme de « lavage de cerveau » est approprié, car il cherche à modeler l'autre en fonction de ses buts. Narcissisme exacerbé, il jouit d'observer à quel point il fait ce qu'il veut de sa petite souris.

Vampirise votre énergie

Lors de phases de dénigrement, de rabaissement, il vous vide de votre énergie. Ce n'est pas pour se ressourcer lui-même donc le terme « vampiriser » est mal employé, il s'agit d'un trou noir dans les faits. Le caractère injustifié de son attitude vide l'énergie de sa victime qui ne sait jamais comment agir avec le pervers.

Froideur émotionnelle

Sous l'apparence d'une personne aimante, il est pourtant dénué d'empathie. Il fait preuve d'une froideur émotionnelle incroyable, sauf si sa victime lui dit être mal par sa faute. Dans ce cas de figure, il fera tout pour prouver que NON.

Il vous fait du mal

Avec lui vous souffrez, vous êtes psychologiquement mal et ne savez pas comment agir avec lui. Cela peut même avoir des conséquences sur votre santé par une perte d'appétit, un sommeil difficile, de la déprime…

Des points positifs ?

Vous avez sans doute reconnu la personne qui vous détruit. Nous sommes sincèrement désolés pour vous car n'êtes malheureusement pas arrivé sur le site par hasard, cette personne vous consume.
Vous avez besoin de soutien, d'aide ou de conseils et nous pouvons vous accompagnez.

Attention ! Cette liste prend en compte des caractéristiques représentant un manipulateur et/ou un pervers narcissique moyen. La violence des tortures psychologiques peut être à des niveaux très élevés dans certains cas. Les points évoqués sont médians; cependant, même la plus petite perversion est déjà grave. Ces individus sont dangereux pour votre santé psychologique.


Venez partager votre vécu sur le forum >>>


1 898 réflexions au sujet de « Test : Reconnaître un pervers narcissique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de respecter une orthographe correcte sans langage SMS, ni oubli des apostrophes.

  1. Carole

    Bonjour à tous,
    Je suis un peu perdue et je viens chercher des conseils.
    A travers cet article, je reconnais sur certains points, mon ex-conjoint avec lequel j’ai rompu il y a 7 ans de cela, et avec lequel je rencontre énormément de difficultés aujourd’hui. De cette union est né un petit garçon qui a 8 ans aujourd’hui.
    Il s’agit de quelqu’un de manipulateur, menteur, faux et qui se place toujours en position de victime, en m’accusant et me faisant passer aux yeux de tous pour la « méchante et folle ». Nous sommes passés à plusieurs reprises au tribunal pour la garde de notre enfant, et je n’ai jamais pu prouver qu’il était instable psychologiquement car il a toujours su tirer son épingle du jeu. Il « monte » la tête de notre fils, qui malheureusement est en admiration devant son père, et croit son père plus que moi alors que j’ai obtenu la garde de ce dernier.
    Récemment, j’ai réussi à obtenir les coordonnées de sa partenaire actuelle, qui ayant elle aussi découvert son vrai visage, menace de le quitter. Après avoir échangé avec elle, nous nous sommes aperçues que nous avions été toutes les 2 manipulées par cet homme.
    Comment pourrais-je prouver qu’il est perturbé psychologiquement devant un tribunal, pour que son comportement cesse d’influencer mon fils?
    Je vous remercie par avance pour vos réponses.
    Bonne journée à tous.

  2. Brionne

    J’ai été la chose de mon PN d’ex mari et ceci pendant nos années mariage mais bien au delà du divorce car finalement un pervers narcissique ne renonce pas à sa proie si facilement voire jamais.
    Nous avons été mariés 7 ans et sommes divorcés depuis 2001 cependant, il demeure toujours présent et très menaçant à mon égard car nous avons trois enfants ensemble.
    Le PN est dangereux aussi pour ses propres enfants et c’est bien ce qui m’attriste lorsque je constate qu’il use du même chantage affectif et financier auprès de nos trois filles ce qui est en train de détruire nos trois filles et qu’il attribue à ma seule faute, pire un PN peut convaincre un psychologue ou une assistante sociale sans difficultés qu’il est la victime et le meilleur pour l’équilibre de ses enfants.
    Effectivement, il se positionne en victime et arrive à embarquer pas mal de monde dans ses plaintes…
    C’est un homme d’affaires plutôt puissant, capitaliste il possède de nombreux biens immobiliers malgré tout il prétend ne pas avoir d’argent pour lui même et sacrifier sa propre vie pour celle de nos filles car je n’assume selon lui pas mon rôle de mère.
    Il est capable d’endosser plusieurs costumes à savoir qu’il adopte souvent la personnalité de son interlocuteur ce qui le rend agréable et sympathique aux yeux des autres y compris aux yeux de ma propre famille et mes amis qui ne comprennent pas pourquoi j’ai quitté un mari si charmant.
    C’est un acteur de talent avec un discours toujours très posé et des avis sur tous les sujets qui se présentent à lui.
    Aujourd’hui il a une personne dans sa vie (que je plains au passage) , il l’a installé dans un de ses logements avec pour seule séparation de leurs deux domiciles une porte ce qui fait froid dans le dos quand on y pense.
    Il a cessé de me menacer financièrement ayant mis ses menaces à exécution me coupant ainsi toute pension alimentaire jugeant qu’il est dans son bon droit car un PN se sent au dessus des lois également.
    Nos filles sont perturbées par ce grand malade, elles pensent que leur papa est malheureux, qu’il ne profite pas de sa vie pour leur confort, en gros, il se sacrifie.
    Moralité: Vous pouvez fuir et vous devez le faire si vous êtes dans les griffes d’une telle personnalité mais je me pose la question, se débarrasse t’on complètement et définitivement d’un PN.
    Un PN ne renonce jamais à ce qu’il pense être à lui c’est ça la vérité.
    Avril 2015

  3. Annie

    Bonjour à toutes,

    C’est la première fois que j’écris sur un forum, c’est parti je me lance! Cela me soulagera car je suis perdue.
    J’espère que mon récit ne sera pas trop long.

    Cela fait 5 ans que je suis avec mon copain.
    Lorsque je l’ai rencontré en 2009 je l’avais trouvé étrange, pas naturel ( mon entourage aussi).
    Mais je me suis laissée seduire,  » convaincre » et nous avons emménagé rapidement ensemble.
    La première année s’est bien passée j’étais de plus en plus amoureuse.
    Il faisait tout pour moi et s’est montré indispensable.

    Petit à petit, en 2012, je me suis retrouvée coupé de mes amis.
    Un jour il m’a annoncé qu’il avait arrêté de travailler et m’a dit de dire aux autres qu’il travaillait encore.
    Du coup j’ai toujours menti, et me faisait répéter ce que je devais dire…
    Puis il a commencé a tout « segmentariser », il avait peur que je fasse une gaffe.
    le fait de ne plus voir son meilleur ami, alors que nous partagions tout auparavant, puis ne plus aller aux soirées ensemble ect.
    Surtout qu’il mentait par rapport à sa profession, pour chaque personne il racontait un mensonge.
    Pas facile pour moi de tout retenir car il y avait aussi plein d’autres choses.

    Octobre 2014: Il décide de quitter Paris afin que l’on s’nstalle sur la cote d’azur afin d’être un peu plus coupé du monde.
    Du coup j’ai quitté mon travail pour le suivre.
    Moi toujours amoureuse et le prenant comme Dieu comme il le prétend !

    Le temps passe nous ne travaillons pas, le temps est long, il est de plus en plus mystérieux et s’absente.

    De mon côté je ne pose aucune question, j’avais si confiance en plus.

    Fevrier 2015:
    Il m’annonce qu’il me trompe depuis quatre ans avec des prostituées.
    Et m’explique que c’est normal pour un homme.
    Je suis sous le choque, que faire? Mon entourage me conseille de le quitter mais pas si simple.
    Je l’aime toujours et il me retourne constamment le cerveau.

    Mi fevrier il annonce à tout le monde le fait qu’il ne travail pas et pour les escortes.
    Hélas, j’ai l’impression que tout le monde le soutien…
    Il manipule si bien…

    Il s’organise des voyages avec son meilleur ami et me laisse seule sur la côte ( aucune connaissance).
    Je me sens abandonnée, je vis dans la peur, dépression.

    Mars 2015:
    Retour à Paris! Lui qui avait toujours tout fait pour moi, alors que j’ai toujours été indépendante je me retrouve en pleine dépendance affective.
    Jamais là…

    Synthèse:
    Je dois réapprendre à vivre comme si j’étais seule.
    Je suis toujours exclue de tout.
    il me ment, calculateur,ne communique pas clairement, adore quand je suis triste,arrange les situations, m’embrouille, m’empêche de manger certains aliments qu’il n’aime pas.
    Je dois toujours etre parfaite!

    Je ne suis pas heureuse mais j’arrive pas à partir, car depuis cinq ans il me répète que c’est lui le plus beau, le meilleur !

    Si vous avez des conseils…
    Attitudes que je devrais avoir envers lui…

    Merci.

  4. Barbara

    bonjour à tous,
    j’ai lu un peu tout ce qui se dit au sujet d’un PN. c’est trés interessant et malheureusement pour moi je reconnais tout à fait la personne avec qui j’ai vécu pendant plus de 20 ans. Moi je dirais que ce sont c’est 8 – 10 dernieres années ou il est passé petit narcissique au PN. il a monté sa boite et la il est devenu le roi du monde et sali et marche sur tous. bref !! je suis parti il y a 6 mois. Le souci est que nous avons 3 enfants ensemble et une maison a vendre. J ‘ai pour l’instant pas d’autres choix que de garder contact avec lui afin de régler les differents problémes.

    Comment regler tout cela sans y laisser trop de plume ? y a t il un truc pour le manipuler à mon tour et obtenir de lui un comportement correct par rapport au enfants et à moi. Certes il cache son jeu, se montre gentil si l’on doit aller quelque part ensemble ou s’il doit m’aider a installer un truc ou autre. Mais il faut sauver les apparances !! De plus 6 mois aprés notre séparation , il ne le dit pas aux gens . Son image en est écorchée. Et je pense que c’est aussi un trait du PN. Mentir pour se protéger lui et son image !

    Parfois je fais dans la dérision et l’indifférence, et parfois la colére me submerge et je l’affronte de face. J’ai l’impression….je dis l’impression que les 2 choses le font réagir mais je suis pas sur car je sais qu’il cache tous sentiments ( enfin j’ose pensais qu’il en a !! ).
    Parfois , j’y vais au charme. Je le flatte, lui dit qu’il compte beaucoup pour moi ect…..je sais qu’il aime car il s’aime tellement !!
    Mais quelle tactique avoir pour arriver à l’embobiner à mon tour?
    Je pense rever mais y a t il un moyen pour le faire réagir à ce qu’il ma fait endurer psychologiquement et changer son comportment ?
    Comment arriver à le manipuler pour obtenir une entente correct pour nos 3 enfants et la vente de la maison ?

    Partout on me dit de fuir, j’ai fuit, je suis chez moi et bien !! mais il n’empeche qu’il faut que je continue a regler des choses avec lui et il sera toujours le pére de mes 3 enfants donc il faut bien que je trouve des trucs pour avancer et l’empecher de faire trop de dégats. Donc le manipuler à mon tour !!

    Si quelqu’un à des conseils, astuces, ou simplement témoignage qui peuvent m’aider je vous remercie par avance.

    bon dimanche à tous !

  5. Blandine Broccard

    Après avoir vécu 40 ans avec un P.N. il est très difficile de leur échapper, car quand ils que vous vous allez les quitter, ils deviennent subitement très gentils, attentionnées , etc… alternant la tendresse entre deux insultes blessantes et excuses bidons qui lui servait d’alibi pour recommencer… très déstabilisant pour l’autre et destructeur ! . A 65 ans, j’ai quitté mon mari et vis seule et heureuse en sachant bien que tous les hommes ne sont pas de P.N. Il n’y a rien d’autre à faire que de fuir sans jamais regarder dans les rétroviseurs, car ils sont d’excellents comédiens ! ON PEUT S’EN SORTIR à CONDITION DE

  6. Alhena

    Je crois que j’ai une amie perverse narcissique.
    Elle ment sur tout, si je reste un peu avec quelqu’un d’autre elle me fait une crise de jalousie, elle me fait faire des choses auxquelles je n’aurais jamais penser a faire toute seul. Un jour on devait faire toute les deux un projet hyper important pour le lycée, j’avais fait toute les recherches. Donc je lui est proposé qu’ont le rédige toute les deux mais elle m’a dit que j’avais fait du bon travail de recherche donc elle allait rédiger le dossier. C’était juste avant nos deux semaines de vacance, j’ai essayer de la contacter pendant ses deux semaines. Et le dernier vendredi avant la rentrée elle m’envoie un message en me disant que sa grand-mère était morte donc je lui dit que j’allais finir et qu’elle avait juste à m’envoyer ce qu’elle avait fait. Bien sûr elle n’avais rien fait donc je me suis retrouvée avec mes recherches et deux jours pour faire un dossier de 40 pages. Mais comme sa grand-mère était morte je n’en lui est pas vraiment voulu. J’ai découvert plus tard qu’elle avait menti, sa grand mère n’était pas morte.
    J’ai aussi remarqué qu’elle se contredit pour plaire aux autres, qu’elle pique des crises si on lui prouve qu’elle fait certaine chose mal. Dès qu’elle veut quelque chose de moi elle dit que je suis la seul ami sur qui elle peut avoir confiance.
    Un jour mon passé à refais surface et je lui est révélé ce qui c’était passé quand j’étais petite et elle m’a sortit qu’elle avait un cancer et qu’elle était forte alors je n’avais pas à pleurer sur mon passé.
    J’ai peur qu’elle soit une perverse narcissique ou peut-être seulement une manipulatrice ou c’est moi qui voit le mal partout.

  7. Aknece

    Bonjour,

    Beaucoup d’informations sur ce site sont tournés vers l’adulte pervers narcissique, et la solution reste la fuite!
    Mon souci est que la personne de mon entourage entrant dans ces critères est ma fille!
    Elle a 16 ans et depuis petite, j’avais ressenti le malaise , par ces actions , ses relations aux autres , …
    Depuis 2 semaines, je me renseigne et je me bats depuis pour ne plus tomber dans la victimisation. Car je suis sa 1ere victime.
    J’ai eu un avis similaire sur le « diagnostic » de son comportement d’une chef de service de la sauvegarde de l’enfance.
    Ma fille est pervers narcissique.
    Donc quelles solutions quand la fuite n’est pas possible?
    Ces derniers actes : -a poussé sa jeune sœur à monter sur le toit de la maison (15 m de haut)
    – a accusé de viol un jeune homme sans histoire, sur les réseaux sociaux
    – s’est fait exclure de l’internat car elle a volé de l’argent aux filles de sa chambre
    Tout cela en moins d’un mois….et c’est mon quotidien depuis son plus jeune âge…
    Sans compter le relationnel qu’elle a avec nous , dans le quotidien….
    Bref, je suis désemparée. J’ai peur qu’elle arrive à faire du mal à son petit frère et sa petite sœur…
    D’après la chef de service , la prochaine victime risque d’être mon compagnon. Donc nous essayons d’éviter de la laisser seule avec lui ou qu’il se retrouve dans la même pièce avec elle. Nous fermons à clé nos portes de chambre , car elle se venge par des vols , et/ou détruire nos affaires…
    Auriez vous des solutions ou conseils pour nous aider?
    Aujourd’hui, le fait d’avoir enfin mis un mot sur cette personnalité me permet de sortir de ce cycle infernal… Et j’ai envie de dire à tout le monde de se méfier, car ces victimes sont multiples.. Elle leur fait du mal ..;et encore plus à moi qui suis sa mère.
    Mais que faire pour le quotidien??

    Je suis preneuse de tous conseils..
    ( il s’avère qu’après toutes ces lectures sur le sujet… son père avait les mêmes « symptômes »…j’ai réussi à le quitter après 14 ans , suite sa tentative de suicide et son court internement… ça m’a valu 2 ans de thérapie pour aujourd’hui diagnostiquer la même chose chez notre fille)

    Merci d’avance, a bientôt

  8. Ma

    Bonjour,

    J’ai 19 ans et j’ai vécu 2 ans avec cet homme. Je ne faisais assez bien, je ne lui donnais jamais assez de preuves de mon amour. Les crises de jalousies se sont rapprochées, les critiques sur mon comportement, sur mes vêtements. Perte de confiance en soi, isolement, vide intérieur, inutilité, dépendance… Je suis en dépression depuis 2 mois.
    C’est grâce à mon entourage que j’ai réussi à me « délivrer » de ce monstre.

    Bon courage à toutes et tous. Levez la tête, ce n’est pas à nous à avoir honte.

  9. Marie

    Merci pour ta réponse Lauréen… et je pense moi aussi que c’était une piqûre de rappel. Je n’ai jamais répondu et je continu sur ma lancée au cas où !… Bise à bientôt !

  10. Laureen

    @ Marie,

    Je sais combien cela a été difficile de partir dans de telles conditions et que l’on passe alors son temps à se poser cette fameuse question "Pourquoi?".

    Je pense que cela ne sert a rien de se poser la question ni d’essayer d’y répondre puisque cela t’empêche d’avancer. Je vais malgré tout te donner mon point de vu basé sur ma petit expérience

    Après 3 ans d’enfer aux cotés d’un pervers narcissique, je suis partie grâce au soutien de mes amis ainsi qu’à une thérapie qui m'a litéralement sauvée. Ce que j'ai compris c’est que ces personnes n’aiment qu’une seule et unique personne: eux-même.

    Autrement ce qu’ils aiment par dessus tout, c’est le pouvoir qu’ils peuvent avoir sur l’autre et donc le pouvoir de détruire l’autre. Donc selon moi, la raison de son appel est très simple: évaluer le pouvoir qu’il a toujours sur toi. Il sait que par cet appel tu vas te poser 10000 questions, et peut-être même le rappeler. Le contact sera donc recréé, et il verra qu’il a toujours ce pouvoir sur toi.

    Les meubles ne sont qu’une excuse.

    Ne rentre pas dans son jeu. Ignore-le, bloque-le… Ne lui laisse AUCUNE place dans ta vie. Il ne fera que s'imposer et te détruire à nouveau. Cet homme ne doit plus exister dans ta vie!

    Il t’a fait un genre de piqûre de rappel.

    Continue ta vie.Dis-toi que cette expérience ne t’a rendue que plus forte et que tu ne feras pas la même erreur une seconde fois. Tu peux en être certaine. Mais ne te dis pas non plus que tous les hommes sont comme lui… Tel est loin d’être le cas, fort heureusement!

    Bon courage et n’hésite pas à m’écrire si tu en as besoin.

  11. Nina

    Mon psy m'a expliqué que j'etais en etat de choc post traumatique ,il m'aide à y voir plus clair depuis octobre mais malgrés tout jusqu'a il y a peu de temps je voulais qd méme croire qu'il pouvait changer,qu'il etait sincére…mais j'ai enfin compris qu'il ne peuvent pas changer,ou du moins temporairement…non pas que je ne croyais pas mon psy mais j'avais besoin de voir par moi méme,à mes depends malheureusement…

    Ces deux derniers mois il avait vraiment fait des efforts ,se plaignant quasiment plus,souriant méme ! et bien qu'il continué à se justifié sur le fait qu'il m'ai fait bcp de mal,bien qu'il tentait de me convaincre qu'il ne sagissait pas de moi mais de lui et que donc je n'avais pas de raison de souffrir,il etait attentioné….jusqu'a ce qu'il ne puisse plus supporter le fait que je ne le sois plus,lui ayant demandé de me laisser le temps de digerer et de lui faire à nouveau confiance !!!!

    Il n'en a finalement pas eu la patience ! a recommencé à etre contradictoire,a se poser en victime,a se taper la tete ds les murs avant de passer des heures renfermer dans les toilettes !!! m'a de nouveau dit des choses horribles ou des petites phrases assasines,du genre :"ben tu sais finalement ,mes amis qui t'adoraient,ben je leur ai parlé de toi ils ont bien rigolé !"

    Bref ,tout ça pour vous dire,ne tombez pas dans leurs pieges,car tot ou tard,ils recommencent !

  12. Nina

    Bonsoir,

    Je viens à mon tout partager mon histoire,courte et longue à la fois. Courte car cela ne fait que quelques mois,9 pour etre exact,mais longue de souffrance.

    Au début,c'etait magique ,enfin j'avais trouvé mon alter ego,ma moitié,un homme qui pensait comme moi,me comblait de compliments,aimait discuter….je me suis donc beaucoup confiée à lui,mon passé trés difficile,mon cancer pour mes 30 ans,le décés de mon pére,ect…lui se confiat moins,juste qu"il n'avait pas eu de chance car toutes se ex etaient folles pour certaines et pour d'autres il avait etait le sauveur,car il avait un "don de fin psychologue"….

    Trés vite,il titillait ma jalousie (je lui avais confié que plus jeune,la jalousie etait quasi maladive et que pour en guerrir j'avais fait une therapie),il aimait me dire qu'il plaisait,ou qu'il allait au ciné avec une de ses collégues qui, lors des séances aimait se froler à lui,qu'il se faisait draguer et j'en passe.Dans ses covoiturages il avait souvent des filles et la aussi il s'amusait à me blesser,a me rendre jalouse. Mais moi si j'avais le malheur de lui dire que parfois des clients me faisaient des petits cadeaux,il s'agaçait puis boudait…

    Je suis maman,j'ai une fille de 12 ans ,séparé de son papa depuis plus de 10 ans….mais nous avons gardé une tres bonne relation.Monsieur ne comprenait pas et surtout il ne voulais pas en entendre parler,un jour il m'a dit :"tu te rends compte que moi ,quand ta fille est avec nous,j'ai ton passé dans la "gueule" ,c'est comme si moi ,je mettais une photo de mon ex,la,dans l'entrée…."

    Puis est venu ce jour de la premiere discusion qui n'en finissait pas et dans laquelle je me suis perdue.Il repetait les memes choses en boucle,ne me laissant quasiment par parler…puis quand je parlais enfin,et que je pensais que nous etions enfin au bout,il recommençait….il faisait beau et nous sommes restés plus de 2 heures dans la voiture !!!! Je vous me souviens avoir pensé,"waouh…il est grave la !"

    Je vais essayer de résumer car là;je suis partie pour écrire un roman…

    Ces discusions sans fin sont devenues petit à petit quotidiennes,j'avais l'impression de devenir folle et certaine fois je m'imaginais fuir cette discusion en courant me jeter sous une voiture …

    Il me reprochait de tout faire mal,mes idées etaient toujours nulles,il ne voulait pas m'embrasser car je fumais un peu(j'ai d'ailleurs arreté pour lui !) mais malgrés tout il m'a dit "ta bouche n'est pas saine !" Il me disait toutle temps il faudrait pas qu'un jour je me laisse aller…Un jour j'etais merveilleuse,et un autre ma robe etait une robe de manouche et toute la journée il ne cessait de le dire.

    Quand il allait surfer ,il aimait que je l'accompagne pour que je le regarde mais ou bout du compte quand il sortait de l'eau il etait agacé et me reprochait qu'a cause de moi il n'avait pas bien profité !!!! Alors je lui ai dis que je ne viendrais plus mais la aussi il s'enervait !!!! Difficile donc de savoir quoi faire !!

    Il etait obsédé par mes fesses,me disait souvent "t'es bonnasse" j'avais beau lui dire que je ne trouvais pas cela flatteur il repondait que j'etais gonflée de me plaindre parce ce que mon cheri me trouvait "bonnasse",sexuellement trés demandeur,il me rabaissait en me disant que je m'y prenais mal pour les fellations,me disait "c'est quand meme pas compliqué "alors que la veille il etait aux anges !!!!

    Quand il etait en colére il parlait de moi à la troisiéme personne !

    Nous ne vivions pas ensemble mais à distance 1h30…il voulait que je vienne vivre chez lui,que je quitte mon travail et que je laisse ma fille que je verrais le we et le mercredi…il avait de trés bons arguments et j'ai faili le suivre ,heureusement que l'amour pour ma fille est inconditionel !!!,et que de plus en plus je me perdais ,je me detestais et il m'est arrivait de me faire du mal,je me suis méme cassée un doigt aprés avoir tapé dans un mur,arrét de travail pour pétage de plomb,j'etais epuisée,je pleurais tout le temps…il me disait,"regardes toi,t'es completement folle."..et un jour je lui ai répondu,"et ça te viens pas à l'esprit que tu es peut etre responsable de mon etat" et lui de me dire pour la centiéme fois"tu te rends compte que chaque semaine je fais la route pour venir te voir,que tu as des pb de santé,une fille ,un chien….que je suis tout le temps en mouvement perpetuel,toujours entre 2 valises,que j'ai un travail difficile ….."et j'en passe ! ce refrain ,je le connais par coeur !!! Puis cette fois ,il a pris ces valises et je l'ai laissé repartir avec une espece de soulagement !!!

    Mais 2 jours aprés il est venue frapper à ma porte ,s'est excusé a demi mots…puis comme d'hab m'a parlé de lui,de son travail ect,il ramenait toujours tout à lui,méme mes pb de santé,ou il me disait "tu te rends compte que je peux pas me concentrer sur mon travail,que c'est pas facile pour moi…"

    Oulala faut vraiment que j'abrége,je suis désolée :(

    Bref,à deux reprises j'ai tenté de le quitter mais il revenait ,me disant qu'il c'etait remit en cause,qu'il voyait un psyqu'il m'aimait plus que tout,que j'etais formidable,qu'il ne pouvait pas vivre sans moi et qu'il etait conscient du mal qu'il m'avait fait….et je craquais.

    Puis je suis rentrée en contact avec sa derniere ex,grace à un ami gendarme qui a fait des recherches sur mon PN et a constaté une plainte contre lui pour harcelement et violence,il m'a suggeré d'entrer en contact avec elle,ce que j'ai fait aprés une longue hésitation…elle n'a pas hésité à m'aider,j'ai pu me rendre compte que notre histoire se ressemblait beaucoup…puis elle me dit"tu es au courant qu'il va sur des sites pervers et mets des commentaires graves pervers !" le choc !!!! elle me donne ses pseudos et je vais voir….j'ai constaté avec horreur ,qu'il y passait enormément de temps……..j'ai eu tres mal,si mal……..il a d'abord nié,me racontant des mensonges ,que j'aurai pu croire si je n'avais pas eu l(info d'une source sur ! et malgrés tout je l'ai qd méme presque cru !!! Mais il a fini au bout de 3 semaines par avouer….et la encore discussions sans fin,ou il se justifié,disant que c'etait son incoscient,parce qu'il avait peur de me perdre,qu'en aucun cas il pensait ce qu'il ecrivait,que j'etais tout pour lui et patati et patata….il s'est montrait adorable suite à ça durant les 2 mois qui viennent de s'ecouler,mais etant bléssée pour ma part je suis restée distante,pas tendre…il a donc rebasculé en me retournant la faute comme d'habitude !!! je suis sideré de voir sa capacité a renverser les situations…aujourd'hui il me harcele,s'est pointé à la maison,je pensais qu'il venait recupere ses affaires ,car il devait venir 3 jours plus tot,m'avait envoyé un msg pour me dire je viens pour mes affaires,j'ai attendu en vain ce soir la,j'ai essayé de le joindre mais je tombais sur le repondeur !!! alors bien sur j'ai cru qu'il etait arrivé quelque chose !!! donc viens à la maison ensuite sans prevenir et là,au lui de prendre ses affaires ,dépose ses valises et s'installe sur le canapé….j'ai du le menacer d'appeler les flics pour qu'il parte !!! depuis je reçois des msg …

    Je suis complétement vidée,anéanti,sans énergie…sous anti-depresseur…et je vois toujours mon psy qui m'est d'une grande aide…….je suis flippée aussi de le voir débarquée encore,de penser qu'il me voir mon récit,car il se reconaitra sans aucun doute,car je sais qu'il se renseigne bcp,va sur des forums de psychologie et meme de PN car un jour il m'a dit,sans jamais que je l'invoque je ne suis pas un pervers narssicique !!! il est trés fort !!!Je suis sur qu'il à reussi à manipuler son psy,car il me racontait ses séances,et d'aprés son psy,c'est une personne" humainement aboutie"

    Enfin,vous l'avez compris c'est un homme formidable,qui s'est construit tout seul,qui à tout fait pour moi,qui travail dur et ,est toujours en mouvement perpetuel,et moi je suis la méchante qui l'admirait,avec toute sa tendresse………

    Desolée pour ce roman,j'ai pourtant fait un bref résumé,mais je suis pas trés douée…

  13. Mouton59

    Bonsoir Lucie 

    en lisant votre message j ai l impression étrange de me reconnaître sauf que moi j ai 2 garçons du même âge que vos filles.

    moi ils refusent tout contact avec leur père. Nous sommes en procédure de divorce depuis 1an et demi c est très compliqué.

    je comprends tout a fait ce que vous vivez et ce que vos filles vivent.

    ou habitez vous ?

    stephanie

  14. vanina91

    Je voulais préciser que lors de ma plainte pour viol et pour menaces de mort ,il a subit une expertise psychiatrique où il a été reconnu comme un prédateur et un manipulateur… Ce n'est pas normal que ce genre de dossier ne soit pas communiqué à tout l'ensemble des procédures judiciaires…

  15. vanina91

    lBonjour,

    voilà je me lance à mon tour:

    le test : Il a eu 30/30

    ça fait un an que je suis partie avec mes 2 enfants. J'ai vécu 6ans d'enfer sur 18 ans de vie commune.aujourd'hui,grâce à ma psy,je sais que j'ai été manipulée dès le début de notre relation.

    j'ai subit des violences physiques psychologiques,du harcèlement sexuel et même été violée.

     

    Mais évidemment tout était de ma faute..

    une nuit , ma fille a appelé police secours car il était en train de me cogner depuis des heures et il menaçait de mettre le feu à la maison.

    J'ai porté plainte… Il a réussit à manipuler la police et je suis passée de victime à coupable donc pas de condamnation pour lui.

    puis 4 ans plus tard , il sentait que j'étais sur le point de le quitter .il a montré notre fils de 13 ans contre moi car par contre notre fille ne lui parlait plus.

    aujourd'huil je vis seule avec mes enfants mais mon fils me déteste et ment aux institutions pour me faire passer pour une mauvaise mère.

    Résultats le juge des affaires familiales va donner la garde de mon fils à son père…comme il me l'a dit"tu as porté plainte pour viol contre moi et bien je te prend ton fils et il te crachera à la g****"

    je suis scandalisée par notre justice …

  16. Marie

    Bonjour à tous,

    Je me suis déjà exprimée sur le forum il y a peu de temps… pour faire court et suite à mon témoignage, Mr m'a ordonné de partir en septembre dernier et j'avais 3 mois pour m'executer. Je me suis débrouillée toute seule pour mon déménagement je n'ai donc pas pu emporter tous mes meubles, je l'ai est donc laissés (je n'en voulais plus). Je suis donc partie en décembre 2014, sans un au revoir, sans se parler, nous ne nous sommes pas vu ce jour là…c'était la guerre froide depuis que j'avais réalisé qu'il souhaitait vraiment que je parte (cela voulait dire avec ma fille biensur , en quittant cette vie que nous avions appris à aimer dans cette nouvelle ville , avec amis et petit boulot)…. depuis plus aucunes nouvelles. Silence radio..Et c'est début mars 2015 que je reçoit un appel de Mr auquel je n'ai pas répondu. Aucun message vocal, ni écrit, Pourquoi ? Si il avait voulu savoir ce qu'il devait faire de mes meubles, je pense qu'il m'aurait laissé un message ! (Mr vient de s'acheter un appart pour lui et ses enfants, fallait que je parte vite)… donc voilà m'a question, je sais que vous n'êtes pas dans la tête de ce sympathique Mr , mais d'après vous pourquoi cet appel et pourquoi pas de message ? Merci de m'éclairer un peu…

  17. Cleo

    Bonjour Annak,

    Je ne peux m'empêcher de vous répondre, non pour reprendre et redresser vos propos pour vous en blâmer, mais parce que je souhaite vous apporter quelques arguments allant dans le sens de ce blog, apporter de l'eau au moulin donc, et au passage pourquoi pas, éclairer peut-être votre lanterne? De toute évidence, vous n'avez pas franchement conscience du problème, je dirais… Lorsque vous dites qu'il est extrêmement prétentieux de se permettre de juger un autre que soi, certes, je suis d'accord sur l'intention, et il est difficile de se poser en censeur de la conduite d'un proche. Seulement, et d'un, tout d'abord les pervers entretiennent ce doute et ce flou, laissant l'autre entre deux eaux, dans l'incapcité de démêler le normal du pathologique, en témoignent les personnes qui se édcident à parler, ces questionnement et ces aller et retours durent parfois des années, une vie de couple longue et difficile, et de deux, ensuite, dans ces circonstances, le mal-être engendré finit par demander fatalement des explications (la première se retournant d'abord souvent en priorité sur soi-même d'ailleurs et non sur celui d'en face: qu'ai-je fait???), il exige des réponses, que vous finissez par entendre sonner juste: ce n'est pas un jugement que l'on émet, mais un soulagement face à des questionnements douloureux, ce qui n'est pas la même chose et même fondamentalement différent, nuance. Force est de constater que les PN sont statistiquement peu présents dans la population et que l'effet de mode a fait le reste. Néanmoins, l'information a circulé, il faut à présent séparer le bon grain de l'ivraie: il y aura toujours des personnes aveuglées par leur propre personne qui ne manqueront pas de projeter des défauts illusoires sur l'autre; c'est tout à fait hors sujet ici, je pense. L'intérêt en partageant son vécu est de croiser des informations, des expériences pour mettre un terme à sa douleur personnelle et son sentiment d'échec. Je vous souhaite pour finr, de ne jamais croiser le chemin de ces personnes!

     

  18. aouate

    Bonjour, je viens de lire certains de vos commentaires, j'ai un père pervers narcissique et j'ai égalment eu une relation de trois ans avec un homme de cette trempe. C'est ce qui m'a ouvert les yeux par rapport à mon père, car je retrouvait chez les deux des similitudes frappantes.

  19. valide

    Bonjour,  

    Je vis une situation très difficile en ce moment car je viens de découvrir que mon compagnon avec lequel j'étais depuis 5 ans était inscrit sur un site de rencontres. Je suis bouleversée,anéantie d'autant plus que je viens de le piéger avec la complicité de la personne avec qui il était depuis 5 semaines car cette personne pensait qu'il était célibataire depuis 5 ans comme il le lui avait dit lors de leur première rencontre. Depuis il m'envoie des messages pour me dire qu'il a honte,qu ’il regrette,qu'il a un mal être profond,qu’il va suivre une psychanalyse tellement il est mal . Je connaissais son passé amoureux, sa peur de l'engagement, je savais qu'il avait souvent trompé la mère de ses enfants il y a quelques années et depuis il n'avait pas vraiment réussi à vivre une relation amoureuse dans la durée. De plus c'est un homme qui est passionné de politique, de sport car c'était un ancien compétiteur, il est très personnel, centré sur lui même. Je suis en train de réaliser qu'il a profité de moi qui l'entourait d'amour, de tendresse, j'étais toujours bienveillante avec lui, compréhensive et patiente quand il n'allait pas bien. Je pensais que à son àge 56 ans il avait pris conscience que nous ne sommes pas sur terre pour souffrir mais plutôt pour essayer d'être heureux, d'apprécier les petites choses simples de la vie, de donner plus que de recevoir. .. je me suis trompée sur lui mais je n'arrive pas à lui en vouloir, il est parti quelques jours faire un raid en Norvège avec ses potes, ce qui va me permettre de réfléchir, de m’apaiser et de prendre une décision à son retour. Je ne sais pas si l'homme que j'aimais est un pervers narcissique ou simplement un pauvre type qui n'a rien compris à l'amour,à la vie. ..

     

  20. Nathalie

    bonjour, je ne sais pas si c'est vraiment avec un manipulateur narcissique que j'étais mais en tout cas il m'a trainé pendant 4 ans en me faisant des messages jour et nuit, il était devenu comme un drogue pour moi et du jour au lendemain il m'a rayé de sa vie, dur de m'en remettre et tellement de questions qu'ai je fais de mal et pourquoi j'attire ce genre de type c'est le deuxième après mon divorce et tous les deux manipulateurs, un seul a réussi à me faire sombrer et c'est très difficile de se relever

     

  21. Tyfene

    Bonjour,

    Je viens de trouver ce site il y a quelques minutes et je me rends compte que la personne avec qui j'étais et que je viens de fuire est un pervers narcissique. Cela me fait encore plus de mal car je comprends qu'il ne m'a jamais aimé. Je pensais que c'était moi qui avait un problème. Lorsque je suis partie il y a un mois pour des raisons professionnelles, il a tout fait pour que je ne l'oublie pas et récemment il m'a dit demander sa mutation pour me rejoindre, qu'il m'aimait… j'étais sous le coup de l'euphorie…. J'y ai cru une fois de plus jursqu'à il y a deux jours.

    Devant mon mal-être il m'a avoué ne pas se rendre compte qu'il me faisait du mal.  

    Je pense qu'il ne reviendra plus vers moi maintenant car je ne lui suis plus d'aucun intérêt et parce que je lui ai craché au visage qu'il avait ce problème de perversion

    Il vient de se créer dans mon coeur, dans mon corps tout entier un sentiment de profonde solitude, de ne servir à rien, de ne plus avoir de raison d'être et d'un profond dégoût de moi même de m'étre laissée si longtemps manipulée. Je n'ai plus envie de rien et me sens incapable d'ouvrir une nouvelle fois mon coeur sans le trahir…

  22. Annak

    Je trouve ça un peu reducteur et extremement pretententieux de pretendre pouvoir juger quelqu'un de "pervers-e narcissique" . On l'entend a tout va aujourd'hui. Des quon ne va pas dans le sens de son/sa conjointe on est donc un horrible monstre sans coeur ? Tiens donc, belle capacité d'analyse… Il en existe surement mais cela est extrement rare, c'est trop facile de se separer de son ex pour clamer ensuite que c'etait un manipulateur narcissique, et vous , ne le seriez pas un peu non plus, au final?

  23. GUERIN

    30/30…
    et maintenant que je l’ai grillé et que je suis devenue imperméable (merci à ma psy) il s’attaque à mon fils pour m’atteindre

  24. Ysi

    Bonsoir, je ne peux raconter ma vie avec un pervers ce serait trop long, j'aimerai savoir si un manipulateur pervers peut prononcer sans cesse, après avoir été odieux, et m'avoir quitté plusieurs fois en cassant tout dans la maison …. "je te veux, je te veux"…

    Merci à toutes et tous. Ysi.

  25. Lucie

    Bonjour Lucie,

     

    J'ai vécu les mêmes choses que toi pendant 17 ans. J'ai décidé de fuir mais au début je l'ai aussi laissé me contacter par téléphone et je répondais. J'attendais un pardon sur tout ce qu'il m'avait fait. J'ai mis 4 ans à comprendre qu'il ne fallait rien attendre de ces personnes et SURTOUT ne compter que sur soi-même. Personne, ni famille, ni forces de l'ordre, ni juges, ne t'apporteront rien. Ces gens là sont très manipulateurs et connaissent parfaitement nos points forts. Ils se nourissent du mal qu'ils nous font et la seule chose à faire est de fuir et couper tout contact. Je me suis rendue compte que rien qu'un bonjour était sujet à des reproches. Pourquoi je lui daisias bonjour de cette façon là? et pourqui j'avais attentdu 3 secondes pour lui dire bonjour. Depuis quelques mois, il vient chercher les enfants 1 samedi après midi sur 2 et je ne lui adresse même pas un regard. Il a fini par se résigner et même s'il trouve d'autres moyens pour me pourrir la vie, cela a moins d'impact sur moi que les mots que je pouvais entendre de sa bouche.

    Si vous n'avez pas d'enfants en commun, cela devrait être plus facile de couper le contact avec lui. Je sais que le besoin d'être un jour reconnu par ces monstres, de comprendre pourquoi ils nous ont fait tout cela ou même parfois de savoir ce que nous avons fait pour meriter cela, prend le dessus. Ca fait partie de leur jeu de manipulation. Il snous ont choisies car nous représentons tout ce qu'ils ne sont pas : des personnes généreuses, altruistes, honêtes, intelligentes et vivantes. Eux sont des êtres faibles qui vivent à travers la douleur qu'ils nous procurent.

    Ne lui permet pas de continuer avec toi, mais dis toi bien que malheureusement, pour ses futures proies, tu ne peux rien. Il ne changera jamais et chacun devra faire sa propore expérience avec lui car tu passeras pour la mauvaise.

     

    Bon courage à toi !

  26. Lucie

    Bonjour,

     

    J'au vécu pendant 17 ans avec un Pervers Narcissique. J'avais 18 ans lorsque je l'ai rencontré, lui 24. Je l'ai trouvé charmant, cultivé, intelligent, différent des autres. Je n'imaginais pas à quel point.

    En très peu de temps je me suis retrouvée isolée, loin de ma famille, sans moyen de communication, sans ressources car il n'était pas favorable à ce que je travaille, dans une maison délabrée perdue en pleine campagne.

    Nous avons eu deux filles. Je me suis souvent dit que c'est là que tout à changé, mais c'est plutôt à ce moment là que j'ai réalisé ce qu'il était. Dès leur plus jeune âge, les filles ont dû sublir toutes sortes d'humiliation devant les copines, en famille, à table le plus souvent. Des claques pour un gâteau tombé, des douches glacées pour un pipi au lit. Et contre mes protestations il me disait que je ne savais pas comment élever mes enfants, que je les prenais pour des petites princesses. J'étais déjà trop sous son emprise et je l'ai cru pendant un long moment.

    Les années se succédaient dans la peur de l'entendre rentrer, il allait encore nous rabaisser, nous humilier, nous culpabiliser.

    Ma fille aînée dès l'âge de 5 ans m'a supplié de quitter le domicile. Elle voulait fuguer Je lui en ai parlé à lui. Je l'ai obligé à consulter une psy. Au bout de quelques séances il a dit qu'elle était incapable. Nous sommes allés voir un psychiatre, même scénario. J'ai voulu aller à une séance de psy avec lui. Il s'est fâché, a refusé mais j'ai réussi la séance suivante. Là j'ai découvert qu'il manipulait la psy. Il se faisait passer pour victime en inventant des histoires sur son enfance, lui qui avait été enfant roi.

    J'ai repris contact avec la psy qui m'a conseillée de fuir et m'a avertie de faire très attention à mes enfants.  A l'époque je ne comprenais pas pourquoi. Mais c'est elle qui m'a donné le courage de partir.

    A l'âge de 9 ans, ma fille aînée menaçait de se suicider. Je lui en ai parlé, il a ri aux éclats et dit qu'il n'en avait rien à faire. Un après-midi, alors qu'il faisait la sieste, j'ai demandé à mes filles de préparer chacune un petit sac avec ce à quoi elles tenaient le plus. Nous nous sommes enfuies dans une peur atroce. 

    J'ai cru qu'il allait me ratrapper, m'agresser, nous faire revenir de force. Je ne pouvais pas dormir la nuit de peur qu'il débarque. Il n'en a jamais rien fait. Il s'est empressé de changer les serrures de notre maison. Il a vidé les comptes bancaires et pris l'argent que j'avais placé pour les filles. Il a jeté toutes nos affaires, c'était en juillet. Il m'a dit que de toute façon je ne tiendrais pas longtemps financièrement, que c'était une crise et que je reviendrais avant septembre. Il a passé l'été à courir les boîtes de nuit, en bon célibataire.

    En septembre je ne suis pas revenue, et là il a commencé à s'énerver, à m'agresser verbalement, à me manipuler à nouveau. J'ai pris une avocate et nous avons saisi le JAF. Après 2 ans, 5 audiences, des tas de choses horribles sur mon dos, des tentatives d'intimidation, des menaces à la sortie du tribunal, nous avons obtenu qu'il ne voit les enfants que 2 samedis après midi par mois. C'était inespéré. Car je n'avais jamais porté plainte contre lui. Il m'avait largement menacée que s'il perdait son boulot à cause de moi il me tuerait (il est CRS!).

    Il a gardé la maison, a mis deux ans à payer une pension alimentaire que je n'ai pu obtenir qu'après saisie sur salaire, ne me paie aucun loyer pour la maison. 

    Il a continué à me harceler, essayer de me faire du mal et j'ai compris que la seule chose à faire était de ne plus lui adresser un mot, de sorte que lorsqu'il prend les enfants je ne lui dit ni bonjour ni aurevoir, sinon tout est sujet à hurlements, quel spectacle pour les enfants.

    Régulièrement il se sert des écoles pour nous faire peur, mettre la pression. Il fait des intrusions en classe, harcèle les maîtresse, leur dit qu'elles ne font pas leur devoir envers ses droits à lui et qu'elles auront de gros problèmes. Il faut gérer celà continuellement mais nous avons réussi à balayer le plus gros de l'emprise qu'il avait sur nos vies.

    Je reste malgré tout inquitéte. Ma fille aînée âgée de 14 ans devient une femme. Il lui dit qu'elle me ressemble de plus en plus et il commence à agir avec elle comme il le faisait autrefois avec moi. Elle souffre énormément, pleur des heures avant chaque visite, ne mange plus, vomit. Il lui répète qu'elle est nulle, ne fera jamais rien de sa vie, puis qu'il est fier d'elle et qu'elle est géniale. Je connais ça par coeur.

    Ma petite, elle, fais des cauchemars chaque nuit. Elle a peur qu'il vienne la chercher à l'école, car il est venu plusieurs fois hors des heures de visite sans raison, juste pour lui montrer qu'il pouvait être là. Elle n'a que 9 ans et vit également l'enfer.

    Ma fille aînée est décidée à contacter le juge pour enfants. Elle a eu des cours sur la maltraitance cette année et s'est retrouvée dans les exposés. J'ai peur qu'une nouvelle tentative au tribunal fasse pire que mieux, qu'il réussisse à manipuler le juge. Je ne sais pas quoi en penser mais je ne peux pas non plus la laisser dans cet état. 

    Quelqu'un a t'il une expérience là-dessus?

     

    Merci à vous

  27. Sushi

    Bonjour à tous,
    C'est effrayant et rassurant de constater que je ne suis pas seule dans ma galère. Je fini par me dire que je ne perd pas compètement la boule en me disant que j'exagère. Voici mon histoire :

    Je suis une femme, de 46 ans, qui connait sa compagne depuis 25 ans. Au bout de 10 ans, sa mère est tombée gravement malade (maladie incurable qui l'a emmenée en à peine plus de 3 ans). Pour que sa mère vive ses dernières années sereinement, elle m'a laissée tomber pendant ces 3 années pour vivre avec un homme, en me disant de faire ma vie normalement (ce qui selon elle sous entendait que je devais faire ma vie avec un homme). Complètement amoureuse, j'ai été démolie pendant 2 ans (surtout qu'elle me gardait sous le coude, bien sagement). Ensuite, j'ai recommencé à sortir, j'ai rencontré 3 hommes. Elle a tout fait pour casser mes histoires, jusqu'à menacer le dernier sur son lieu de travail. Une fois sa mère décédée (désolée, ça fait horrible de raconter ça comme ça) elle est revenue près de moi, comme s'il ne s'était rien passé. Et moi, quiche que je suis, je m'y suis rattachée (mais avec beaucoup moins d'ardeur et une réserve non négligeable). Après quelques années, nous avons décidé d'acheter une maison ensemble. Cela fait maintenant 12 ans que nous vivons sous le même toit (que je regrette mon appartement, j'avais au moins cet espace de liberté). Petit à petit, et grâce à de vrais amis qui m'ont ouvert les yeux, j'ai fini par constater que vivre à ses côtés devenait toxique. J'ai donc décidé de prendre le large. Mais voilà, on ne quitte pas ce genre de personne sans y laisser des plumes. Je l'ai quittée, puis suis régulièrement revenue parcequ'elle tombait malade. Quand je dis ça, ce n'est pas un rhume, mais un cancer. Au bout d'un moment, quand je ne la supportait vraiment plus, j'ai encore mis les voiles. Elle a fini par me mettre son état de santé sur le dos, auprès du corps médical, des amis que nous avions en commun, et plus grave, de ma famille. Ça a été un vrai cataclysme autour de moi. J'étais le monstre qui jouait avec elle. J'ai tout entendu. "tu profites de sa situation finacière (??? je lui avais tout laissé, maison y compris), tu es un monstre de la laisser dans des moments pareils, tu ne sais pas ce que tu perds, elle est géniale, comment ose tu penser qu'elle te manipule…". J'ai fini par revenir vers elle (oui je sais, va falloir que j'aille sur un site consulter les pb de masochisme). Mais cette fois, je ne suis pas revenue par amour mais par sentiment de culpabilité. C'est fou, tout le monde autour de nous semble être ravi que le schéma revienne à sa place. Quand j'ose lui dire que je ne peux plus vivre auprès d'elle, j'ai juste droit à des "tu n'auras rien de la maison, ta vie nourrie/logée/blanchie c'est fini (il faut savoir que je bosse et participe aux frais dans le couple… à priori c'est pas flagrant), tu ne pourras plus offrir des cadeaux à tes neveux et nièces (il y a bien longtemps qu'ils accordent plus de valeur à nos échanges qu'à des cadeaux)… mais bon, ces personnes savent viser là où ça fait mal. C'est un rouleau compresseur. Je suis en train de changer de boulot (donc mes revenus vont être très faibles le temps de me lancer), elle fait tout pour que je ne puisse rien planifier (mais croyez-moi, c'est un bon samaritain … voyages, restos… j'ai beau dire que je n'ai pas le temps, et que je ne cherche plus ça, peu importe, tout est fait en douce, du style "ouais mais ça vaut le coup je pouvais pas passer à côté"). Bref, ces personnes ont le contrôle de votre propre personnalité, et je me rends compte, au fil de vos témoignages que je suis sous son emprise mais que rien n'est désepéré. Je prends conscience du problème, il faut juste que j'ose faire le pas et affronter mes peurs (la + difficile étant de lui parler clairement… parceque comme vous pourrez le constater, je pars dans tous les sens et me laisse facilement déstabiliser… le pigeon idéal !). Bref, chaque expérience est unique mais je me dis que si d'autres s'en sont sorti, pourquoi pas moi.

     

  28. Julie

    Bonjour tout le monde, 

    Dans un premier temps je voudrais vous dire que le simple fait de voir au travers de vos messages que je ne suis pas la seule a avoir souffert à cause de pervers narcissiques me réconforte déjà quelque peu.

    J'ai eu par deux fois affaire à des pervers narcissiques. Le premier était ma mère, qui toute ma vie n'a fait que m'humilier, me rabaisser, m'empêcher de me construire sainement et de développer mon estime de moi. C'est donc avec une très grande fragilité que j'ai abordé la vie. Aujourdhui tous les liens avec elle ont été rompus mais avant que cela n'arrive, j'ai fait de nombreuses dépressions et même une tentative de suicide. 

    J'ai par la suite rencontré l'homme qui est aujourd'hui mon ex petit-ami. Je suis rapidement tomber amoureuse, puis devenue littéralement accro à lui puisqu'il faisait en sorte que je ne puisse pas savoir ce qu'il ressentait vraiment pour moi. Il pouvait se montrer adorable puis soudainement devenait distant et froid comme la pierre. Notre relation a été jalonnée de nombreuses ruptures qui a chaque fois m'ont laissée plus affaiblie que la fois d'avant. En effet, il jouait les indécis, incapable de savoir si je valais la peine qu'il s'investisse dans notre relation. Humiliation, rabaissement, culpabilisation, insultes, manipulation, étaient ses meilleurs amis. 

    Il me négligeait mais me rappelais sans cesse qu'elle chance j'avais d'être avec lui, Parce que vu mon ingratitude et ma méchanceté, personne d'autre n'aurait voulu de moi ! Alors que lui, grand prince, faisait tout pour mon bonheur… 

    Je précise n'avoir encore jamais rencontré quelqu'un d'aussi narcissique, avec un ego aussi surdimensionné. C'est quelqu'un qui se croit véritablement parfait et se voue une adoration carrément flippante… 

    Il ne tolère pas la moindre critique, pense que tout le monde lui doit le respect quand lui pense avoir le droit de tout se permettre (il a porté plainte contre son école de design Parce que, faute de travail il n'a pas validé son année). 

    Il m'a également menti, trompée, et j'ai fini par replongée en dépression jusqu'à tenter une nouvelle fois de me suicider. Heureusement, je suis toujours là aujourd'hui pour en parler ! Après cette tentative les choses sont devenues encore plus invivables. Il a tenté de me faire passer pour folle auprès de ma meilleure amie, a pris contact avec ma mère pour lui parler de mon "problème" au point que j'ai fini par penser qu'effectivement, j'étais folle, que j'avais tous les tords et qu'une sérieuse remise en question s'imposait quand lui me rabaissait toujours davantage en me disant que personne ne pourrait plus jamais s'intéresser à moi, que je n'étais pas désirable, qu'il fallait que je me reprenne en main car lui méritait bien mieux que ça etc etc etc … 

    J'ai fini par pouvoir prendre mon appartement à Lyon (lui habite grenoble) et c'est la que j'ai décidé de le quitter.

    C'est là que le harcèlement virtuel a commencé. Des dizaines de sms, d'appels, de mails sur facebook, sur ma boîte mail où, soit il me suppliait de revenir, soit il me traitait de monstre Parce que j'étais partie après tout ce qu'il avait fait pour moi et que je m'étais en plus permise de refaire ma vie avec quelqu'un dautre. J'ai bêtement laissé courir, me contentant de prendre sur moi et de l'ignorer. Il a fini par demander a une de ses copines de s'en mêler, mon numéro a circulé je me suis vengée, folle de rage et monsieur a décidé de porter plainte, car, encore une fois, la victime c'est bien lui et non pas moi. J'ai laissé courir, encore. Il y a une semaine, il s'est servi du prétexte de mon anniversaire pour me recontactée, je l'ai bêtement remercié d'y avoir pensé et c'était reparti de plus belle, gentil au début, les reproches ont vite fusés. Je précise qu'il crée régulièrement de faux profils sur les réseaux sociaux pour m'espionner, qu'il se sert du mot de passe facebook de son ex qui ignore tout de ses agissements pour fouiner dans sa vie a elle aussi. Je l'ai donc menacé de porter plainte s'il continuait ses agissements, j'ai prévenu ses parents qu'il fallait réagir et ils n'ont rien fait ! Pour eux leur fils est irréprochable et je suis une folle furieuse qui cherche à lui nuire… Sur ce, monsieur me dit aujourd'hui quil a porté plainte une nouvelle fois pour préjudice moral ou je ne sais quoi et que j'aurais de nouveau affaire à la police prochainement. 

    Je suis épuisée, profondément affligée de voir qu'il peut continuer d'agir en toute impunité, que son ex est aussi une victime sans le savoir et que bien d'autres victimes suivront… 

    'Cet homme est dangereux pour la santé psychologique de quiconque est amené à le fréquenter. Que puis-je faire ? Comment arrêter cet engrenage nocif qui me pourrit l'existence ? Comment faire en sorte qu'il ne puisse plus nuire ? 

     

  29. vero

    Picot,

    Je suis de tout coeur avec toi, moi aussi je suis encore dans l'attente d'un pardon de sa part. Mais le psy m'explique bien qu'il ne faut pas attendre il le fera pas, même l'hypnothérapeute le dit et oui je me fait soigner car j'ai perdu toute ma personnalité. Tu vois on est vendredi rien que de savoir qu'il ne travaille pas pendant 2 jours je suis mal tremblement, angoisse, nausées et j'en passe et il faut que je tiens le coup. Le psy ma dit qu'il ne fallait pas que je pète un cable car il veut me pousser à la faute, pas facile lorsqu'on à un caractère franc.

    Moi je suis encore dans ce lieu invivable pendant un moment, car il faut que je règle un pb après l'autre sinon je n'arrive pas à gèrer, pas facile la vie avec des gens comme ca.Les médecins dise qu'il faut que je pense à moi sa c'est pas évident puisque je ne l'ai jamais fait, j'ai sacrifié un boulot que j'aimait d'ou j'ai eut une prime de 43600 euros et oui tu lit bien la somme de la prime pour l'investir dans sont magasin et comme remerciement j'ai tout perdu et j'en doit 60000 euros de dettes car pour lui c'est fini et comme on a pas de contrat de mariage ben sait pour moi les dettes alors que je n'ai pas un rond. Aucun soutien et gentil mot de sa part, je ne décolère pas cela fait 2 ans toute cette histoire et c'est pas fini pour moi. Sa fait 2 ans que je dort sur le canapé, je lui ait encore laisser une chance l'année dernière je suis allé avec lui en vacance dans le sud chez ma soeur, il marchait 20 mètre devant moi et jamais à coté de moi, ensuite quand je lui ait annoncer que j'était menauposé il a de nouveau commencer à faire sa gueule normal j'ai de nouveau un problème de santé et oui depuis le mois de décembre on ne se parle plus. J'ai hate de foutre le camp mais il faut que je suis patiente.

    Voila courage

  30. picot

    je pense etre victime c est tellement sournois insidieu c est peu à peu que l on se retrouve isolée des siens, aprés deux ans et demi de brouillard,  voyant que je reprenais mes activités que des amis me rappellaient, que je refusais de le suivre pour retrouver une relation  saine prés de mon fils, j arrétais de me détruire ( soirees toujours avec ses amis, organisées à l avance,fetes alcool et autres ) , j étais épuisée, cette relation a probablement déclenchée un cancer du sein, aucune empathie, brutalité pendant l amour, toujours fetes alcool je servais de chauffeur parce qu il buvait, cicatrice encore fraiche je prenais le volant en souffrant et je ne voyais toujours rien de ses manipulations …j étais sa chose… depuis 8 mois, séparation, personne dans mon entourage ne comprends mon profond malaise ma deprime mon abscence de courage, il m a quittée pour une autre, l avait repérée avant de me quitter , il ne fait pas de deuil,abscence totale de ressentis, ne supporte pas le conflit, a du mal à supporter que je le contre dise quoi que je dise il n y a pas de remise en cause de sa part tout est de mon fait c est ma culpabilité j en ai malheuresement, quand je me suis rebellée j avais eu recours à de l alcool aussi suis je coupable aux yeux de tous ceux qu' il cotoie, il est victime et moi la vilaine fille, il me croyait perdu sans lui j' ai eu des moments terribles m'obligeant à recourir à des therapies apres avoir lu vos témoignages je comprends la difficulté de s' en sortir seule par chance mon coté rebelle ou mon instinct de survie ( j avais mon domicile, lui le sien, essentiel pour garder son libre arbitre et pouvoir s extraire de ce contexte ) l' a forcé à trouver une autre femme,  sera t- elle victime elle aussi ?? je ne suis pas encore guérrie, puisque je crois encore qu' il est capable d' avoir de vrais sentiments ..merci à vous

  31. Vero

    Bonjour,

    Je vie un vrai calvaire depuis 2 ans. Suite à une faillite de l'entreprise de mon mari nous avons perdu notre maison. Un déménagement obligatoire, il y a 5 ans il m'a fait signé l'hipothèque de la maison, je lui ai dit que je ne voulait pas la perdre la réponse était mais t'inquiète ( résultat on a perdu la maison ) chose que j'ai très mal vécu. Nous avons déménagé et cela fait un ans que je suis en dépression car j'ai eut 2 cancers de la peau un bénin et un malin. que je me suis fait enlevé sans aucun soutien de la part de mon mari mais quand je dit aucun c'est vraiement aucun toute seule j'ai fait enlevé ces cancers et croyé moi ca fait mal. Puis vient la finalité de sa faillite personnel donc il n'a plus rien a payer sauf que pour moi il reste 60000 euros à payer. Mr me dit que fin janvier je saurais à quelle sauce je vais être mangé bien sur c'est ma sauce il s'en lave les mains pour lui c'est fini. toujours aucun soutien de sa part, il m'a bien fait comprendre que c'était pas la peine que je prend un avocat sa sert à rien. Aujourd'hui je me réveil toujours encore dans ma dépression qui prend de l'empleur car bien évidemment j'ai une peur en moi car je ne fait pas comme Mr à dit, j'ai pris un avocat pour ma faillite personnel il faut que je m'en occupe toute seule sans assurance car au bout de 29 ans de mariage j'ai perdu toute mon assurance en moi et c'est peut dire et mon autre angoisse après la faillite je vais demandé le divorce avec beaucoups de pertes matériel et santé. Dans toutes mes épreuve de maladie et dans ma dépression ou il m'enfonce encore mais alors aucune attention de sa part et sa c'est très dur à accepter. Voila un beau PN. Le pire c'est que j'ai encore des doutes et j'aurais presque encore de la pitié pour lui au lieu d'en avoir pour moi c'est quand même grave.

    Je peux bien lire que je ne suis pas la seule, mais moi je vais foutre le camp même sans emploi, mais la je ne peux plus je suis à bout, si je le fait pas je suis au cimetière dans 3 ans.

  32. christian

    bonjour,je pense que j'ai trouver la maladie de ma compagne,sans oublier les insulte a longeur de temps,elle me fait toujours de reproche, elle ma fait couper les ponts avec toute ma famille,pour elle je ne suis qu'un bon a rien ,un fénéant,je ne pense qu'a dormir.

    quand elle est en vacances,elle a le droit d'étre fatiguer et de dormir,mais moi je n'ai pas ce droit quand je suis en vacances ou en week-end,elle me rabaisse devant les gens.

    j'ai arrêter de dormir et de coucher avec depuis 6 ans,nous faisont chambre a part,car aux niveau de nos rapports sexuels,elle me faisait toujours des remontrances,je pense que je suis dans ce cas comme beaucoup de personnes, et devant les amis elle joue la feme amoureuse.j'espére que je m'en sortirais un jour.

  33. carole

    Bonjour à tous,

    j'écris ce message surtout pour celles et ceux qui hésitent à s'échapper, qui doutent, qui n'osent pas et trouvent toujours de bonnes raisons de rester….

    j'ai vécu 8 ans d'enfer avec un affreux manipulateur pervers, dont j'étais très amoureuse et avec qui j'ai une adorable petite fille de 7 ans. De ce fait, même si j'ai eu le courage de partir définitivement, je suis toujours confrontée à ses chantages, agressions, changements d'humeur, mensonges et culpabilisation. Mais je tiens bon! J'étais déjà partie une année, qui m'a coûté des tribulations au tribunal, et même après avoir gagné en appel grâce à une enquête psychologique, j'ai fini par recraquer, et quelques mois plus tard je suis retournée vivre avec cet homme.

    je l'aimais trop, j'avais envie de restaurer la confiance et de faire le maximum pour que ma fille soit heureuse en famille, de le consoler de cet échec de couple et de croire qu'il avait vraiment fait son mea culpa….. grossière erreur! Rien de tout ce que l'on peut amener comme preuve d'amour, de bonne foi, de confiance, de loyauté, etc, n'est jamais suffisant avec un pervers narcissique, sachant que cette personne a en l'occurence, aussi des tendances paranoides….mais c'est aussi une personne délicieuse et c'est bien là le drame et le danger!

    Car il faut un peu de temps pour se rendre compte des aspects pathologiques, il est difficile d'imaginer que la personne que l'on aime puisse etre à ce point tourmentée et toxique pour soi.

    et puis on se culpabilise, on essaie de faire de son mieux….et dans ce sens merci à eux, car au final ils nous poussent à nous dépasser et à aller regarder honnêtement nos failles, blessures et schémas inconscients et les dépasser pour avancer plus sainement….mais ça c'est quand on s'en sort, sinon, c'est une mort psychique, des atteintes graves au système nerveux, puis endocrinien, puis physique…il est essentiel de se faire aider, de bien s'entourer, de se documenter et de parler avec les enfants, qui sont inévitablement touchés, donc impliqués; les renseigner sur ce qui se joue leur permet de faire la part des choses et de poser des mots sur des vécus parfois troubles, sous-jacents…

    si vous avez des infos sur les risques potentiels pour les enfants, dans leur construction psychologique, merci de les partager….pour moi c'est encore du live, et j'apprends tous les jours!

    merci pour ce site car le sauvetage passe par la compréhension et la solidarité! et à tous ceux qui hésitent, je n'aurai qu'un message: FUYEZ!!!!!!

  34. Marie

    Bonjour à tous

    y'a un an et demi j'ai réussi à fuir… ça faisait plus de 10 ans que j'attendais ce moment… mais je voulais juste attendre que mes trois enfants soient majeurs… je n'ai pas réussi à tenir jusqu'à là… j'ai attendu que la dernière parte à l'internat pour prendre mes habits et partir… fuire… mais que c'est dur… car il revient… pleure devant tout le monde… joue la victime… ne comprend pas… il a tellement fait pour moi… lorsque deux couples d'amis restent de mon côté (grâce à mes enfants qui ont parlé), il les harcelènt de SMS… mes amis d'enfance qui bien évidement lorsque nous étions ensemble étaint nuls… il faisait la tête si je le invitais… et bien il a été pleurer chez eux… et bien évidement ne pouvant rester seul à peine à mois après mon départ… une nouvelle victime a enménagé dans la maison au milieu de tous mes vêtements d'été… mes photos… et oui je suis partie avec mes habits d'hiver c'était octobre…et pour récuperer ce qui m'appartient et bien c'est non… je dois assumer ma bétise… je suis partie alors faut assumer… (j'ai eu la même réponse lorsque je lui ai demandé mes mamographies… t'es partie assume…)

    Sa fille ainée ne lui parle plus du tout depuis un an… c'est bien évidement de ma faute… la dernière n'a pas envie d'aller à l'école car le WE y'a eu trop de fêtes… pas grâve dort lundi matin… bref c'est cool avec papa il me permet me dit-elle… et moi je n'ai pas changé… une sortie le WE et pas plus… et mon fils qui est au milieu se réjouit de passer son BTS et de partir à l'autre bout du monde… bref c'est loin d'être évident pour les enfants (22-20-17) malgré qu'ils m'aient compris et qu'ils n'étaitent pas étonné lorsque je leur ai dit que je partais…

    Mais je voulais juste vous dire que malgré toutes les diffcultés et je vous en passe et des grosses, des énormes dont je ne l'aurais pas cru capapble de faire…. ça vaut le coup de partir…car quel bonheur de pouvoir dormir sans avoir peur… de pouvoir rentrer à la maison sans avoir pleuré avant…de ne pas avoir peur de ce qui va nous arriver… de ne pas entendre qu'on est nul… qu'on est incapable… bref d'avoir peur tout simplement…

    Certains jours je baisse les bras… mais jamais je me dis que je n'aurais pas du partir… alors courage à vous tous qui hésitez à fuir… ça vaut le coup malgré toutes les difficultés…

    Amitiés

    Marie

  35. Lolita

    Bonsoir je ne sais pas par où je peux commencer sauf que j'ai vécu une très doleureuses aventure avec mon mari.je viens de le quitter mais la question pourquoi quand je suis avec lui il son fou de moi est quand je le quitte c'est la ou il devient un autre personne est je le sens que je suis coupable est que moi la méchante.pourtant c'est un homme qui prends bien soin de moi comment?il m'achete de superbe habits ex.mais,il est pas présent a la maison ver moi est ces enfants….malgréil est dans la maison je suis vraiment perdu je me sens pas bien trop mal a la tête car il me laisse pas tranquille il a accepte pas que jele quitte il pleure ver ses amis aider moi.pourtant je me sens souffler sans lui je respire par contre avec lui je me sens pas alèse .j'attends votre réponse 

  36. Celine

    Bonjour Denis

    Comme nous l’avons indiqué, il n’y a aucun professionnel médical sur le site, nos réponses sont donc des analyses personnelles, de par notre vécu avec un ou une PN et des recherches que nous avons faites à ce sujet.

    Ceci étant dit , je vais vous répondre le mieux possible. Déjà je voudrais vous demander si c’est vous qui pensait qu’elle puisse être TPL ou bien qu’elle a été diagnostiqué par un professionnel ? De mon point de vue, les personnes souffrants de TPL sont plutôt dans leur propre destruction que dans celle de l’autre….Votre amie vous rabaissez-t-elle ? car chez les Pn c’est quand même un des points importants…Beaucoups de maladies mentales peuvent se ressembler, à quelques différences près…

    Vous êtes en phase de reconstruction, croyez-vous que vous devez chercher ce qu’elle a ou avait ? Pensez à vous, il est difficile de se sortir d’une PN ….car elle crée une dépendance affective …Où vous en êtes ? 

    Si vous avez besoin d’en parler, merci d’aller sur le forum que l’administration vient d’ouvrir, pour qu’ici il n’y est que des commentaires…

    voici le lien http://forum.perversnarcissique.com/  merci 

    Bonne continuation dans votre réparation.

    Céline.

     

  37. Denis

    Bonjour, j'ai une question, je suis en période de réparation suivant une relation sentimentale avec une femme qui selon moi a un trouble de la personnalité limite ( tpl ) mais je trouve qu'il y a beaucoup de similitude avec les caractéristiques d'une perver narcissique, le manque d'empathie,le mensonge,la manipulation… Une personne peut elle souffrir de ces deux troubles a la fois ?

  38. maria

    Bonjour Léah merci de me soutenir comme tout les autre parce que franchement ses pas facile je sais que vous avais tous raison mes j'arrive pas a me concentré j'arrive a rien faire "pas envie" je n'ai pas encore raconter mon histoire trop longue c'est en vous lisans que j'ai comprie qu'il été comme ca j'ai du mal moi qui été plus forte que m'intenant avant et la je me voie comme rien. En tout cas merci beaucoup sa me fait du bien de discuter avec vous tous et de vous lire . A bientot j'espere que je vais reussir a ecrire mon histoire que je sais meme pas par ou commencer.

  39. Bob

    Bonjour à toutes et tous,
    Ayant eu une longue expérienbce avec UNE pervers narcissique (je mets l'accent sur la nature féminine car on pointe trop souvent du doigt les hommes alors que ceux-ci sont tout autant des victimes potentielles je pense), je me permtes ce post…
    Plusieurs années avec cette personne, sans connaitre l'existence de cette pathologie.
    Heureusement je suis plutôt fort psychologiquement, tenace, et équilibré. Le hic fut qu'elle me "cueillit" à une période de détresse, passagère mais intense.

    Il m'a fallu du temps, beaucoup de temps, pour réaliser, réellement, sans que les doutes auto-critiques ne finissent comme à chaque fois par reprendre le dessus, et… me tirer!!!!!!

    Mais il aura fallu des mois, si ce n'est quasi un an et demi, pour arriver à ce que cette personne ne fasse réellement plus partie e ma vie, n'influe plus sur celle-ci, sur les relations que j'ai pu avoir par la suite! Parce que le propre, en tous cas un des propres de ces personnes est de s'insinuier en nous, d'une manièr etellement forte et vicieuse, qu'elle y restent même des mois après la rupture, quand bien même n'aurioins nous plus aucun contact!
    Ne plus la contacter équivaudrait presque à arreter de fumer sans artifices…!
    En ce qui me concerne, le long temsp passé avec elle a été destructeur mais, paradoxalemet, m'a perrmis, au fil du temps, d'identifier et comprendre tout ce contre quoi je devais me battre et refuser. Ce qui a rendu la rupture au final plus "facile".

    Tout ce que je voulais dire, c'est que malgré cette facilité de rupture, il m'a fallu des mois pour arriver à me défair ede cete personne, et que, donc, je pense que discuter vi a des forums, de nos eépriences est une bonne chose pour une pris ede conscience, mais… méfiez-vous  de ne pas, malgré vous, entretenir, par la biais de ces forums, un lien avec cette personne… en parler encore et ecnore rentre parfaitement dans les clous de ce qu'attendent ces gens: que même à distance, on soit encore asservis par elles… réfléchissez-y…
    Encore uen fois notez bien que je reconnais tout à fait le fait de pouvoir échanger, c'est même indispensable, vu que moi même j'ai rpis réellement conscience par le bias de forums et sites, mais à un moment donné, il faudra tout lâcher et voler de prorpes ailes, sans l'aide, sans la béquille d'un tiers. Car lePN nous fait croire qu'on ne peut aps vivre sans lui/ elle, sans un tiers…

    Bon courage à toutes et tous et soyez fort(e)s, on s'en sort. N'oubliez juste jamais que vous valez bien mieux que ce que cette personne vous fait croire.

  40. Léah

    Maria si tu veux t'en sortir, ne pense pas à te venger, car il ne mérité pas que tu perde ton temps ni ta morale pour lui.

    en effet, pour te reconstruire et avancer, dis toi qu'il ne te mérite pas, que tu es au dessus de ce minable. La preuve c'est que lui même l'a compris et c'est pour cela qu'il cherche à te faire réagir autrement qu intelligemment.

    ces monstres connaissent nos faiblesses et savent comment nous faire croire que nous sommes méchantes, incapables, violentes, capricieuses… Bref, nous connaissons toutes et tous la chanson de ces parfaits orateurs et pauvres "victimes" comme ils aiment le faire croire,

    moi aujourd'hui je galère aussi par moment, mais plus le temps passe et plus je m'accroche à l'essentiel : l'estime de moi, Mes enfants et surtout ne pas replonger.

    léah

  41. manuel de carvalho

    25 de ces trente points me concernent, les 5 autres points n'ont pas pû être observés.

  42. Catherine

    Nicole, ce que tu as dit à Passion91 me fait du bien.  Tu sais quoi dire pour nous faire réfléchir.  On a tendance à oublier les moins bons moments et on focus sur les bons si peu nombreux soient-ils.  On se culpabilise constamment!  Merci d'être là Nicole xx

  43. Celine

    Bonjour à toutes et tous

    Comme vous l’avez lu, perversnarcissique.com, vous offre la possibilité d’échanger sous de meilleures conditions..j’invite toutes les femmes et les hommes a y venir…pour celà c’est simple , inscrivez-vous , appuyer sur « nouveau sujet », mettez un titre et ainsi tout le monde retrouvera avec facilité vos messages et pourra y répondre plus aisément…Bien sur vous pouvez vous inscrire en ne répondant qu’aux sujets déjà exposés….

    J’espère que vous trouverez ce nouvel espace à votre goût =)

    N’hésitez pas à me poser des questions si vous n’arrivez pas à vous y inscrire ….et on se retrouve là bas…..je vous y attends….Alice, Catherine,Céline,Eugénie,Héméra, Marc, Maria, Sophia, Sofia, Nicole,Otter,Passion91, Sergent,Vanilla…….j’ai fait par ordre alphabétique et les derniers mais j’attends tout le monde …

    Bon dimanche ensolleillé à toutes et tous.

    Céline

  44. Aide Soutien

    Pré-ouverture du Forum de discussion

     

    Bonjour,

     

    Aujourd'hui à lieu la pré-ouverture de votre Forum gratuit. Nous avons décidé de mettre en place un espace de discussion afin de faciliter vos échanges et la fluidité de ceux-ci.

    Vous pouvez dès à présent découvrir le Forum du Site juste à cette adresse http://forum.perversnarcissique.com

    Les commentaires des articles ne sont pas à la base fait pour avoir des échanges aussi nourris donc à partir de maintenant les discussions devront avoir lieu sur le Forum qui leur est consacré.
    Les commentaires sur les articles restent ouvert mais uniquement pour servir leur destination première, c’est-à-dire laisser un message « bref » en relation avec l’article.

    Vous allez pouvoir choisir un nom d’utilisateur, un avatar, une signature,… Tout pour personnaliser votre profil et surtout obtenir le confort maximum lors de vos échanges.

     

    Bonne découverte à toutes et tous.

      

  45. otter

    Cest vrai c'est difficle aussi de se faire ignorer, je n'avais pas vécu ça encore et maintenant oui. Et ne pas répondre si on reçoit des messages réguliers comme ça, c'est tout aussi ardu. Nous n'avons pas d'autre choix que résister dans une situation ou une autre. 

    Courage à tous :)

  46. Catherine

    Maria, chaque heure que tu passes sans le contacter est une victoire!  Vois le comme ça et dis toi que c'est exactement ce qu'il veut de te faire sortir de tes gonds et lui garder son sang froid.  Ils carburent à ça.  Moi je perdais mon calme mais tellement là!!!  J'en suis venue à le frapper comme pour qu'il arrête de me blesser en parole et aussi pour qu'il comprenne qu'il m'accusait à tord!!!  J'étais dans l'incompréhension totale et lui, me regardait perdre le contrôle et pLeurer ma vie sans RIEN FAIRE.  Je ne mérite pas ça, je sais ce que je vaux, je suis consciente mais c'est tout de même difficile! Courage xx

  47. Catherine

    Passion91, je viens de lire ton poste… Pauvre petite, je te comprends tellement!!! Je suis comme toi, quand je n'ai pas de nouvelles, je passe en boucle les bons moments passés ensemble, je suis l'ombre de moi-même, je pense à lui constamment.  La petite dose qu'il te donne, c'est trop et pas assez à la fois et ça, il le sait!!! Il sait qu'en t'en donnant juste un peu, tu seras en manque et tu lui en réclameras + !!!  Ils sont hyper intelligents et fort pour jouer avec notre coeur et notre tête!  Pour les quelques kilos que tu as en trop, ne t'en fais pas tu les perdras très bientôt quand tu auras réussi à tasser se salopard!!!  Il ne te mérite pas et toi tu mérites quelqu'un à ta hauteur ma belle.  Lâche pas! xx

  48. nicole

    CChère Passion91 , ton post me désole! Et pourtant je reconnais chaque situation que tu décris, tous tes doutes,ton manque,ton chagrin,tout cela en meme temps que ta lucidité! Comment pourrais tu te sentir bien ainsi, écartelée entre le souvenir de bonheurs perdus , et ta raison qui a inscrit en toi la certitude que rien de bon durablement ne peut te venir de cet homme. Entre le bien rêvé et le mal que tu as subi. Entre la tentation et l’emprise qu’il exerce encore sur toi,et les ravages psychologiques qu’il t’a fait endurer… Comment peux tu te sentir bien,ma pauvrette! !!!c’est impossible! Je ne sais pas encore ce que les autres du forum t’ont conseillé car je viens juste de me connecter, mais moi je te dis : ne te torture pas à te souvenir des bons moments sans être honnête avec toi même. .. va jusqu’au bout de ces souvenirs si beaux… souviens toi comment chaque bon moment virait au cauchemar sans prévenir. Comment sans raison valable il fallait qu’il trouve un prétexte insignifiant pour te provoquer, mine de rien. Toujours mine de rien. Alors toi, tu réagissais. Mal, bien sûr, comme il l’avait prévu et voulu. Et alors tu étais automatiquement accusée d’être la tordue qui cherche la bagarre. Rappelle toi ces moments où comme maintenant, tu attendais désespérément un petit geste de tendresse,qui ne venait pas. Parce qu’il savait que tu en avais vraiment besoin. Rappelle toi aussi, quand tu t’éloignais, blessée, comment il savait à nouveau se faire tout gentil et attentionné, pour te remettre le grappin dessus. ..
    Est-ce là dedans que tu te verrais retourner, ma chère Passion91? Non! tu n’as pas fait tout ce chemin pour revenir maintenant en arrière. .. surtout que, si c’est bien un PN, sache que passé l’accueil qui sera tendre ( même s’il a une autre nana, ça, c’est pas du tout un problème pour un PN! ) et charmant,il se peut que très vite ensuite il te fasse payer de manière cuisante la blessure à son cher ego que ta rupture précédente lui aura causée.
    Chère Passion91, je sais que tu souffres. Je connais parfois encore ces sentiments qui te rongent, mais moi j’ai tout gardé de mon PN, tout. Au début j’avais tellement l’impression de vivre une histoire magnifique, unique,que j’ai voulu tout garder. Je trouvais triste que nos sms,mails et autres écrits électroniques puissent disparaître effacés. alors je les ai tous transférés sur une clé usb pour en garder une trace à relire… Eh bien elle m’est ultra utile,cette sauvegarde. Dès que je me sens faiblir, je la parcours. Et je retrouve tout… et il n’est pas difficile de voir le minable pourcentage de bonheur par rapport à l’écrasante majorité de malheurs, crises, méchancetés, mensonges, tromperies, contradictions, manipulations, propos paradoxaux… Toutes les souffrances alors me reviennent à l’esprit et ça me réveille d’un coup.
    Alors Passion91, si tu as gardé des traces des méchancetés qu’il t’a écrites, fais comme moi,relis les inlassablement. c’est une technique imparable!
    Tu as été super forte quand tu t’es séparée, tu dois absolument le rester. C’est ta survie qui est en jeu,tu le sais bien au fond de toi. Sinon pourquoi l’aurais tu quitté, hein ? Tu n’es pas folle, quoi qu’il te dise! Tu l’as quitté alors que tu l’aimais à la folie. Quitter un homme qu’on adore ce n’est pas normal. Si tu l’as fait c’est qu’il y avait quelque chose de plus fort que ton amour et que les moments fugaces de joie partagés avec lui… c’était ton malheur,la destruction qu’il opérait sur toi.
    Ressaisir toi ma grande. Ta souffrance actuelle est complètement normale. Cette période si affreuse à supporter fait partie du travail de deuil très particulier imposé à la victime qui a décidé de s’en sortir.
    Courage . Courage. Je t’embrasse et t’envoie plein d’ondes pour retrouver de la force et de la sérénité.

  49. passion91

    merci hemera

    oui tu as raison de me secouer j’en ai bien besoin … je pense que le temps va m’aider a prendre de la distance en pensée et à me dégager totalement de lui et des bons souvenirs qui me dépriment et me raccrochent à lui …

    toi aussi remonte toi tu le mérites également …

    merci beaucoup pour ces petits mots qui m’aident beaucoup 

    j’espère que les cicatrices vont se refermer …

    a plus tard merci encore et garde le moral aussi

  50. Héméra

    Bonjour passion91,

    A mon tour de te remonter le moral !

    Moi quand je pense aux bon moments et que j'ai le cœur qui se remplie de guimauve en pensant a lui. Je contre balance en visualisant ce qu'il m'a fait subir et je regarde tous les cachets que je suis obligé de prendre pour arriver à sortir la tête de l'eau !

    hop hop hop ! On réagit ! Il t'envoi des messages une fois par semaine mais par contre il a une nouvelle nana. Mais qu'elle abruti.

    Une chose est sûre il ne te mérite pas, (même si je ne connais pas ton histoire, les quelques mots que tu écris ici sont suffisant pour le dire)

    tu t'es inscrite dans une salle de sport c'est top, moi rien que de m'imaginer sur un tapis de course, ça me donne des boutons. Donc pour dire à qu'elle point tu es courageuse ! :D La motivation est à 2 aujourd'hui, pas grave, regarde toi une série, un film, prend un bouquin pas trop prise de tête (moi je me suis remise aux BD, j'arrivais pas a lire une page d'un livre "normal" sans décrocher et penser a lui.) et pourquoi pas prendre un café avec une copine mais a l'extérieur ? ( de préférence choisir une copine qui a actuellement des "soucis", pour pouvoir se concentrer sur ces "problèmes", parce que la copine qui te renvoie son bonheur en pleine poire c'est agaçant ;)  

    Courage passion, tu as fais le plus dur. Je t'envoie un bisou à distance. Donne nous des nouvelles.

  51. Maria

    Bonjour Eugénie merci pour votre message sa fait du bien vous avez raison que je dois pas allé le voir et que la vengence auras du tor que pour moi.Jai juste envie de lui faire du mal comme il ma fait et rien a voir avec se qu'il ma fait je suis pas comme lui je le sais. en tout cas Merci a vous tous d'etre la c'est pas facile pour vous aussi.

  52. Maria

    Bonjour Catherine oui vous avez raison et c'est se qu'il faite sa me rend dingue mais j'essaye de resister je me dit que sa "resiste" sa me prend la tete. Merci de me soutenir d'etre la.

  53. passion91

    bonjour

    je suis toujours dans la lutte pour ne pas craquer et le quotidien est dur !!!

    il refait un petit coucou régulièrement une fois par semaine environ par sms !!!! je résiste pour ne pas lui répondre mais j’ai tellement de haine de colère contre lui contre moi (j’ai pris 3 kg en un mois !sans avoir change quoique se soit ! j’avais déjà des kg a perdre donc je peux vous dire que la colère est triplée par rapport a la situation )

    je résiste car chaque heure dans la journée je pense a lui , le week end arrivant c’est pire et le vendredi n’en parlons pas !!!! j’arrive difficilement a remplir mon quotidien et le we 

    je me suis inscrite dans une salle de sport voila une semaine mais la motivation est à 2 sur une échelle de 10 et pourtant je suis très très juste financièrement !

    je sais qu’il est avec sa nana en ce moment et cela me fait aussi très mal ! douloureux de revivre des bons moments passés avec lui …

    c’est une lutte au quotidien j’ai été peu addicte (environ 1 an ) de lui et c’est douloureux ! j’imagine celui ou celle qui est reste(e) des années avec un PN !!! ce doit être un supplice pour le quitter d’une part et pour se sevrer d’autre part 

    j’ai essaye de reprendre contact avec un site de rencontre et je dois dire que les personnes sont franchement déséquilibres ne sachant pas ce qu’elles veulent c’est déprimant ….mais j’essaie de trouver un objectif un substitut pour m’aider a l’oublier 

    je pense a lui je rêve de lui je revis les bons moments je me dis que là en ce moment ce jour on aurait fait surement ca et on aurait dit cela on aurait programmé cela etc etc … je me rend malade en meme temps et le sevrage est difficile … 

    je fais un pas en avant et deux en arrières quand j’essaie d occuper mon temps, mes soirées ,mes week end !!! j’espère pouvoir tenir dans le temps car c’est loin de gagne 

    lui attend surement que je craque quand il m’envoie de temps en temps un petit mot doux ou une question sur la situation etc … ce sont vraiment de gros malins pour essayer par petite touche de donner une petite dose de  drogue … en espérant que je vais craquer un jour ou l’autre 

    un petit encouragement de votre part m’aiderait a gérer le week end qui est là avec ce soleil a l’extérieur mais pas dans mon coeur …

    merci d’avance

    bon courage pour ceux et celles qui luttent comme moi ! la situation est loin d’être facile

  54. Catherine

    Maria, je comprends ton état d'esprit confu si tu savais!!! Je pense que si tu contactes une amie et lui dit que tu aurais besoin de parler avec elle de ce que tu vis pour qu'elle puisse t'aider à couper les ponts, ça lui ferait peut-être plaisir!  Qu'en penses-tu?  Pour ce qui est de le contacter, je te comprends aussi.  Ils sont notre drogue et c'est très difficile de se désintoxiter… Garde courage Maria!

  55. Eugénie

    Bonsoir Maria,

    Surtout n'allez pas le voir! Cela c'est concret, par contre "cesser d'y penser" cela mettra beaucoup de temps surtout lorsqu'on est isolé.

    Le sentiment de vengeance est bien inutile, c'est à vous que cela fait du tort, la rage au coeur n'a jamais aidé à trouver la sérénité, mais je vous comprends!

    Après tant d'années, je me dis  que si je devais par hasard croiser ce… je pense que je lui donnerais une grosse claque sans un mot… avec le sourire.

    Dans vos anciens amis n'y en a-t-il pas un seul avec qui vous avez gardé le contact?? Il faut absolument éviter les amis qu'il fréquente ou qu'il avait avant de vous connaître.

    Pour être passée par cette épreuve, je sais que cela fait mal, très mal, autant dans la tête que dans le corps, mais vous devez vous accrocher, devenez votre (propre) meilleure amie, ayez confiance en vous, si il vous a choisie c'est que vous étiez à la fois sensible mais également intéressante sinon la victoire lui aurait été trop facile, ils aiment dominer et en ont du plaisir aussi longtemps qu'il y a combat.

    Redevenez cette personne intéressante en effaçant ce qui a suivi…

    Bon courage Maria et n'hésitez pas à écrire, ici, vous n'êtes pas seule!

     

  56. daniele

    Toute mon admiration pour votre empathie et votre intelligence NICOLE ! Vous avez parfaitement décrit la personnalité du pervers narcissique … puisse les victimes que nous sommes essayer d'en être moins amoureuses tout en sachant qui elles sont réellement !

  57. Catherine

    Otter, tu as été bon!!!  Je sais que c'est difficile.  Pour ce qui est de ton amie, si elle sait ce que tu as vécu et qu'elle se laisse prendre et bien tant pis tu n'as pas besoin d'une amie comme ça.  Tu rencontreras quelqu'un qui prendra soin de ton coeur Otter et tu seras enfin heureux.  Ne succombe pas, on est là!!!

  58. Catherine

    Maria, l'important est que tu t'en rende compte maintenant.  C'est le premier pas!  Tu peux nous parler, on est là pour toi!  Courage!

  59. MARIA

    J'ai une envie de vengeance est ce normal?  je sort pas sa de ma tête dite moi quoi faire.Meme s'il me méprise et m ignore j'ai envie d'allé le voir sa m'obcede.

  60. MARIA

    je lis temoignage apres temoignage et je pleur de voir les description des PN que j 'avais pas vue avant et je m'en veu de pas l'avoir vue ses telement vrais tout sa j'ai du mal je me sens une moin que rien il ma mi plus bas que terre et personne dans mon entourage est au courant je ne disais rien (ou pk=lutot tout va bien ) tout le temps je les couvert c'est dingue tout se qu'on peut faire parce qu'on crois que tout est de notre faute se qu'il a reussi a faire. en tout cas Merci a tous!!

  61. MARIA

    Bonjour Catherine j'ai un peut de mal a reprendre contacte avec les personne que je vois plus depuis que je suis ( J'etais ) avec lui je suis dans un etat d'espris tres confue et tres mal que je saurais pas parler d'autre chose que de lui et je pense que sa soulerais les autre alors je m'enferme. Merci pour votre soutiens a tous.

  62. Celine

    Bonsoir Catherine

    Je vous comprends, en vivant la même situation, on se sent utile et on veut transmettre notre expérience…..et cela aide…merci à vous pour toutes et tous ceux qui en ont besoins.

    N’hésitez pas à écrire vous non plus en cas de soucis…..

    Céline.

  63. Celine

    Bonsoir

    C’est gentil, nous essayons d’apporter notre vécu pour que les victimes ne se sentent pas isolés dans leur enfer.

    Céline

  64. Celine

    Bonsoir Maria

    Bien sur qu’il vous manque, ça fait ça au début quand on est encore « amoureuse » on a envie de revenir vers lui, et on est vulnèrable, il suffirait de peu pour céder à la tentation..mais ensuite ? le calvaire reprends, croyez moi….Parlez , même si c’est long, et si vous avez besoin de parler de lui….Mais essayez de ne pas replonger..

    Courage

    Céline

  65. Catherine

    Céline, si vous saviez comment ce site me fait du bien!  Si je peux réconforter les autres sur le site ça me fait tellement plaisir!  Quand ça va pas du tout, je pleure et j'écris sur le site pour être réconfortée à mon tour!  Merci à vous tous et toutes!

  66. Catherine

    Bonjour Maria, Crois-tu que tu pourrais recontacter les personnes de qui tu t'étais éloignée?  C'est important d'être bien entourée.  Et nous, on est là!!!

  67. Oscar Pfouma

    Un nombre monstrueux de personnes sont victimes des manœuvres des pervers narcissiques et dépourvues d'armes intellectuelles et psychologiques pour leur sécurité. Votre publication doit pouvoir les aider à se protéger. Merci.

  68. MARIA

    Merci beaucoup Cecile j'ai un peut de mal il me manque malgré tout je me remet les sms qu'il ma envoié pour qui font tres mal pour pas que je l'appel ou sms. C'est tres long a raconter mes je pense que sa me feras du bien de pouvoir m'exprimé et savoir que vous êtes la pour me soputenir encore merci. a bientot Maria

  69. MARIA

    Je suis telement atacher a lui que je peut pas m enpecher de lui envoyé un texto pourquoi je n arrive pas a le laché? ses trop dure d'etre comme sa je suis super mal je suis pas bien!!

  70. Celine

    Catherine

    Merci à vous d’être présente et de réconforter tout le monde ici malgré votre situation..J’espère que vous allez bien..et si vous avez besoin de parler….

    Céline.

  71. Celine

    Bonjour Maria,

    Vous avez pu lire des témoignages de femmes mais aussi d’hommes qui vous ont montré que vous n’étiez pas seule dans votre cas….vous pouvez vous exprimer ici, et ces personnes seront là pour vous encourager, échanger avec vous…Courage , en parler et en prendre conscience est déjà un pas vers la liberté…

    Céline.

  72. otter

    Bonjour Maria,

    " j'ai toujours pensé que pour mes enfants je devait courber l 'échine et me taire", je ne suis pas parent, mais j'ai été enfant. J'ai vu ma mère plier l'échine comme vous dites et puis un jour, elle a dit stop. Elle s'est redressée et à fait face en quittant mon père. Elle est devenue une mère célibataire (c'était il y a un peu moins de trente ans, c'était encore plus dificle qu'aujourd'hui), ce fut difficile, mais je n'ai aucun doute qu'elle n'a jamais regretté son geste. En attendant moi je l'ai vue petit à petit devenir heureuse. Et ça je ne l'oublie pas. Ses raisons de soufrir n'étaient peut-être pas les mêmes que les nôtres à leur actuelle, mais cela fait aussi partie des actes auxquels je pense quand j'ai l'envie furieuse, comme en ce moment, de recontacter ma PN.

    Ne courbez pas l'echine, même si ses représasilles vous font peur. Et parlez le plus possible, évacuez, lisez les témoignages des uns et des autres et ne vous dites pas que vos problèmes sont moindres par rapport à d'autres, parce que les problèmes sont différents mais la souffrance est la même. Je crois qu'il y a des tas de gens ici qui seront de bon conseil pour vous.

    Parler ça fait du bien, et ça remet les idées en place :)

  73. MARIA

    Merci Catherine c est vrais on est completement demunie face a des personne comme sa surtout qu'il a reussi a me couper de tout le monde je me retrouve seul a pas savoir quoi faire. Merci pour votre petit mot sa me touche.

  74. Celine

    Bonjour otter,

    C’est très bien ce que vous avez fait ou plutôt pas fait ! Qui de nous n’a pas été tenté de replonger, ou l’a fait tout court….c’est en effet difficile et je tiens à vous féliciter pour votre retenu qui a du être un réel combat pour vous. Ne vous occupez pas de ce qu’elle peut faire, et votre amie qui vous a soutenu sait où elle va, si elle plonge ce sera son problème pas le votre….Pour nous libérer d’eux il faut qu’ils aient une autre victime, et on ne peut pas aider tout le monde, j’en suis triste car justement ce ne sont pas mes idées,moi qui aime apporter mon aide, mais là c’est une question de « survie » ….Oublier est un long parcours et je ne vous cache pas que la tentation de reprendre contact n’est pas loin…mais au fait prendre contact avec une personne qui n’éprouve rien pour vous, qui va jouer la comédie pour mieux vous faire du mal ensuite, est-ce bien raisonnable ? Vous avez réussi à être sans elle…soyez fort…tenez bon..vous verrez, avec le temps, vous arriverez à revivre et qui sait trouver l’amour….je vous le souhaite de tout coeur.

    Céline.

  75. otter

    Bonjour,

    ce matin, j'étais à deux doigts de recraquer et de lui envoyer un petit mesage tellement elle me manque. J'ai prévenu la personne la plus proche de moi et un ami collègue sur ce que j'avais vécu avec ma PN et ils me surveillent de près, mais ça reste difficile, très difficile comme vous le savez tous. Toujours dans l'ambiguïté, depuis quelques temps je crois qu'elle a mis la main qui plus est sur une collègue (gay je précise) avec laquelle elle travaille et qui est une amie proche de moi depuis des années, mais je ne sais plus si c'est de la parano ou la vérité. J'espère juste que mon amie, qui connait notre relation depuis deux ans 1/2 et a souvent été un soutien, n'a pas plongé dans ses griffes (outre la trahison pour moi, elle tomberait dans un véritable piège). 

    Et puis, pour me donner un espoir de résistance je vous ai relus tous et toutes. Et j'ai fait machine arrière. J'espère vraiment m'y tenir. Le site est en favori sur mon portable, comme ça je sais que si je suis à la frontière d'une rechute, je vous aurai tous avec moi pour me retenir. 

    Merci encore à vous :)

  76. Catherine

    Vanilla, je m'inquiétais pour toi!  Et avec raison d'après ce que je constate dans ton poste.  Je suis triste de voir ça.  Ta mère va mieux?  On est là pour toi, donne-nous des nouvelles ma belle xx

  77. Catherine

    Bonjour Maria, on ne veut pas y croire et on est dans l'incompréhension total. Puis de voir que ça existe et qu'on n'est pas seule, ça fait du bien tu as raison.  Ce site est extraordinaire!

  78. sophia

    Bonsoir Regis,
    Merci pour ton message. C’est reconfortant.
    Je ne cesse pas de me dire que j’ai de la chance de l’avoir quitté saine et sauve physiquement, meme si au cours du mariage et de la séparation, j’étais détruite moralement. J’oublirai jamais quand je suis allée voir l’avocat pour entammer la procédure de divorce et j’ai commencé à pleurer. J’ai pas pu dire une phrase complete, j’étais terrorisé et enragée. mais avec le temps je trouve que cette expérience m’a durcit et donné le courage de chercher et demander mes droits. Je l’ai carrément ecarté de ma vie et j’ai pitiè de lui, je ne reviendrai jamais vers lui et je cherche pas a me venger. Mais par moment je me sens faible, épuisee et furieuse.
    Merci encore une fois pour le soutien.
    Bonne chance a toutes et a tous.
    Sophia.

  79. OLIVEIRA

    Bonsoir je vient de lire cette article et j'ai bien reconnue la personne avec qui je suis

    Je souffre c est sur je sais plus ou j’en suis mes je commence a voir vraiment comment il est

    merci pour me montrer que des personne comme sa existe vraiment

    je voulais pas croire.

    cordialement Maria

  80. sergent

    Coucou Sophia 

    j’espère que tu vas mieux je dois être  le seul homme le plus actif sur ce site en terme de message lol

    Dis toi que tu as une chance immense tu es jeune et tu as ton enfant qui t’occupe l'esprit et ton temps moi je ne vois me enfants que tous les 15 jours et rester seul n’est pas des plus evident 

    moi aussi j’aimerais qu’elle paye pour avoir usé et abuse de ma bonté, mais je pense que c’est encore partir  sur une confrontation avec elle alors je l’ignore et je pense que c’est la meilleure chose à faire.

    dis toi une chose c’est toi qui a raison tu as fais le bon choix

    étais tu heureuse te sentais tu respectée pas si sur je pense 

    au plaisir de te lire et si petit moral ou envie de dialoguer je suis la 

    cordialement regis

  81. Vanilla

    Bonsoir à toutes et tous, j'ai été absente un moment car ma maman a été hospitalisée et je suis tres fatiguée moralement, de plus je suis retombée à nouveau dans les bras de PN fin janvier et m'a à nouveau jetée il y a quelques jours. J'écrirai plus longuement pour vous expliquez, mais inutile de vous dire que cela m'a achevé une nouvelle fois surtout en ce moment et pour les raisons qu'il m'a donné.

    J'avais besoin de l'écrire afin de me décharger un peu. Je vous dis à bientôt et je vous remercie d'être là, vous, ces bonnes personnes qui aident des anonymes comme nous.

  82. maria

    Bonsoir a toutes 

    Un grand merci pour toute ces réponses ,je vous ai lu avec attention ,je ne changerai mon objectif ,M'ECHAPPER ,il y à trés longtemps qui j'y songe mais j'ai toujours pensé que pour mes enfants je devait courber l 'échine et me taire ,,les enfants volent de leur propres ailes ,et moi je suis son souffre douleur tout sujet s y peut qu il ai encore de dialogue  est pretexte a me faire uns scène .,de pouvoir m 'exprimer me fais enormément de bien ,et surtout je me suis rendue compte que ce n'etait moi qui me faisait un film ,effectivement il a eu une enfance chaotique avec un pére trés dur et tres rigide ( armée),une mére qui devait sans arret se taire ,je ne vais pas faire son procés pour le moment c est moi qui subit et je compte sur votre comprehension  pour m'aider à sortir de cet enfer.milles merci 

  83. sophia

    Bonsoir Sergent,
    Merci pour ta reponse.
    Et oui malheureusement ils sont (PN homme ou femme) trop destructeurs, radins et profiteurs. Je me suis toujours dis qu’il faut l’oublier et oublier tout ce que j’ai perdu avec lui et m’estimer chanceuse de l’avoir quitté. Mais quand je suis stressée, fatiguée, épuisée, je cours toute seule, je fais tout pour notre enfant (ecole, douche, sport, vacances, voyages, jeux, argent, medecins, vetements, medicaments…) je deprime et je lui en veux, et je veux qu’il paye pour ce qu’il m a fait.
    Moi apres cette experience douleureuse, j’ ai beaucoup appris, et j apprecie ce changement. Actuellement a 35 ans je trouve que ce monstre m’a donné une grande leçon dans la vie. Ne jamais accepter ce que notre petite voix interieure refuse.

  84. Catherine

    Nicole, tu es si perspicace! C'est assurément moi la grosse méchante. Tu as réussi, encore une fois, à me faire rire et réfléchir.  On dirait que tu sais exactement quoi me dire pour que j'y vois plus clair et ça me fait un bien énorme!

    Bisous xoxo

  85. Catherine

    Céline, j'aime bien ta réponse à Cristil.  C'est bien vrai que " les autres" ne peuvent pas comprendre.  Et quand tu dis qu'ils nous donnent notre dose de "drogue", c'est réellement ça.  Il fait passer par là pour comprendre.  Aussi que leur comportement varie d'une heure à l'autre c'est tellement ça!  Il est facile de s'y perdre dans l'incompréhension.  Merci!

  86. Catherine

    Bonjour Cristil!  Que c'est bien dit… Tu sembles être passée par là.  Est-ce un conjoint?  En es-tu sortie? C'est vrai que nous sommes complètement vidée et que tout nous sembles plus difficile.  Merci pour ton poste!!!

  87. Catherine

    Nazim, merci pour ton poste!  Je sais que tu as raison au fond.  Je ne me comprends pas, je suis une fille indépendante, sociable, souriante, équilibrée oups, on dirait que je suis entrain de m'envoyer des fleurs loll mais c'est vrai… je connais mes qualités et mes défauts aussi que je n'énumèrerai pas ce serait trop long!

    Tu me fais réfléchir, c'est vrai que tout le monde semble le voir et moi je suis là à essayer de le sauver et de croire qu'il peut changer!  Merci Harry e… Nazim

  88. sergent

    Bonjour Sophia 

    je te réponds sur ton petit moral en effet nous sommes des êtres gentils trop gentils et comme toi je m’en veux énormément de cette gentillesse 

    mais pourrais un jour changer pour devenir méchant je n en suis pas sur alors suis je condamner a souffrir.

    quand j’ai rencontre Sylvie elle était mariée plus âgée et avait un cancer et bien crois tu que cela m a fait peur et bien non 

    et durant 3 ans j ai géré tout son divorce la séparation des biens aussi je lui ai remonté le moral a cause de la maladie j ai fais des travaux dans un de ces appartements afin de lui éviter des frais 

    tu vois j’ai été gentil avec elle 

    nous allions  3 fois au restaurant par semaine 

    en week end quand elle le souhaitait 

    des voyages à dubai Égypte rien n’était trop beau pour elle

    je m’efforçais d’être une présence pour elle et un divertissement 

    oui j’etais gentil et je  m’en veux énormenent 

    car un jour apres une énième dispute par rapport aux enfants je lui ai proposé de ne plus venir les 4 jours ou ils étaient présents

    et bien madame a refusé pretextant qu elle n etait une roue de secours 

    il fallait toujours être aux petits soins pour elle mais elle ne donnait de sa personne égoïste egocentrique paranoïaque 

    et oui je suis gentils nous sommes gentils nous nous sommes épuisés dans des batailles du coeur que nous avons perdu car eux n’avaient pas de coeur 

    nous avons espere qu ils changeraient mais à 50 ans on ne change plus la personne 

    nous nous somme perdus au limite de la folie par amour 

    nous sommes détruits de l’intérieur mais nous somme vivants 

    il faut que tu te dises que la lumière et la sortie sont devant toi il faut laisser le temps au temps mais une chose est sûre nous sommes nous mêmes et des gens bien ne l oublions jamais 

    bises regis

  89. otter

    Bonjour Cristil,

    parmi votre très beau témoignage, j'ai retenu spécialement cette phrase : "se prouver qu'il existe en se prouvant que nous n'existons pas", c'est tellement bien vu, je dirais même "en nous effaçant de leur réalité propre" comme de simples jouets. J'en pense autant de ma PN et je regrette infiniment d'avoir plongé tête la première dans cette relation factice de son côté, puisque tout n'est qu'affaire de reflet, ce besoin continuel de voir une image d'eux positive dans le regard des autres, ce n'est pas nous qui comptons pour eux, c'est uniquement leur image. Rien que l'image positive qu'on leur envoie comme des "andouilles" dépendantes sans rien recevoir en retour, mais en continuant à espérer vainement.

    Les fuir, ou les laisser partir sans acceptation de leur retour dans votre vie (d'autant plus s'il y a une nouvelle proie en vue, comme je le soupçonne de mon côté), plonger de ce fait dans un néant encore plus intense, est l'étape vers la liberté la plus douloureuse, mais la souffrance la plus salvatrice avec le temps, disent ceux qui s'en sont sortis.

    Mais nous sommes tous ensemble. :)

  90. Sophia

    Merci Celine,

    Je sais qu'il est nocif et ne vaut rien, mais par moment, je me sens triste parceque j'ai perdu 5 ans avec lui et 2 ans pour me séparer de lui et me reconstruire moralement. Je me retrouve avec 0000 économies, je vis chez mes parents et j'ai un enfant qui ne me laisse pas économiser :-). Donc de temps en temps je suis furieuse et je lui en veut de m'avoir fait perdre ces années pour recommencer le tout toute seule. Mais heureusement qu'il y'a mes parents, car la présence de la famille me donne la force et la sécurité. Si non comme vous le dites, je me vois toujours gagnante de l'avoir quitté et pu me libérer de ses griffes et l'avoir laissé se poser 1000 questions sur mon départ et goutté l'amerture de l'abondon et faire l'effort de chercher une autre proie qu'il ne trouvera jamais (j'espére).

    Sophia

  91. Garance

    Bonjour à toutes et à tous,

    Merci Cristil pour ce magnifique résumé de ce moment de notre vie que nous avons subi : un cauchemar ou une parenthèse dans notre parcours qui je l'espère nous fera grandir.

    Pour ma part, j'ai entretenu une relation avec une personne de type pn pendant 2 ans et demi. Avec deux ruptures au milieu et reprises….. Je me suis séparée de cet homme il y a un an. Je suis allée consulter un psychologue pendant 6 mois car je ne comprenais pas pourquoi, malgré le mal être, je suis restée dans cette relation si longtemps. Depuis notre séparation (et je suis quasi certaine quand nous étions ensemble aussi), il multiplie les rencontres. Il m'est arrivée de le croiser récemment car il fréquente de temps en temps un lieu que j'avais l'habitude de fréquenter alors qu'il n'y allait pas auparavant, il m'a suivi en voiture, il a un regard qui me met mal à l'aise car il me fixe… J'ai  deux amis homme qui ont fréquenté des manipulatrices mais aucune de mes amies n'a rencontré ce type de personnage. J'ai eu mille fois envie de rencontrer son ex-compagne avec laquelle mon pn a eu un enfant pour en savoir un peu plus ( mais si elle est aussi manipulatrice car je ne la connais que de vue, je sais qu'un tel couple peut fonctionner), ou alors ses nouvelles proies pour les avertir (mais j'ai peur que cela se retourne contre moi) ou alors de glisser dans sa boîte aux lettres un livre de Marie-France Hirigoyen sur le harcèlement moral (livre dans lequel je me suis parfaitement reconnue) sans ne mettre aucun commentaire…. 

    Bref j'ai beaucoup de mal à accepter qu'il existe des personnes dénuées de tout remord, scrupule et compassion pour les autres.

    Merci de m'avoir lu.

    Garance

  92. nazim..qui pense

    salut ,moi j'été tous simplement en train de me documenté sur les pervers narcissique car je croie fortement que des gens qui me sont trés proche en font partie ,et je commence enfin a comprendre tans de déprime qui sont passé dans ma vie et je veut insisté sur leur force démognaque a faire du mal il ne vous aime pas (le cas de Catherine  ma baucoup interpelé et j'ai un message a lui passé) mais tu ne voie pas qu'il ne tien pas a toi une seule seconde c'est vraie que qu'on on est emporté dans sa spirale en s'en rend pas compte mais croie moi apré le récis que tu a fait tous le monde a sue qu'il ne tien pas a toi sauf toi qui au contraire culpabilise et c'est la l'une de leur plus grande arme ,stp quitte le pendant qu'il est encore tans car quand ces gas ce rendent compte a quel point il vous tienne il vont commencé a élargire la toile en vous fesant des enfant et ce moment la vous leur appartiendré a jamais……………..un ami qui vous veut du bien  "non c'est pas harry ne vous inquiété pas".

  93. Cleo

    Bonjour Maria,

    Vous êtes malheureusement la terrible preuve que cela peut durer toute une vie ou presque… Quant à savoir pourquoi vous avez été si longue à la détente, c'est à vous de le trouver, maintenant ou plus tard, peu importe, mais vous avez commencé un travail sur vous-même ayant pour résultat évident de ne plus accepter ce qu'au tréfonds de vous-même vous n'admettez plus pour votre propre personne: seulement, vous êtes tellement conditionnée, si j'ose m'exprimer ainsi à votre égard, que toutes ces attaches vont être difficiles à défaire, le mal a pris racine… Je ne peux m'empêcher de poser une simple question cependant: votre prise de conscience récente serait-elle liée à un évènement particulier? Souvent un déclic se produit lorsque le pervers lui-même ne peut plus avancer masqué, il finit par craquer, il n'a plus le courage de mentir, d'être mauvais, il baisse parfois les bras lui-même, il n'assume plus, car il a une conscience partielle ou accidentelle, de faire souffrir, je pense… Ou au contraire sa haine est attisée par le temps, des fréquentations malsaines, l'âge? la crise de la cinquantaine par exemple, que beaucoup d'hommes instables vivent  très mal, avec, en supplément, la séduction en berne, le physique qui lâche, la peur de vieillir, de mourir, de faire le bilan d'une vie que l'on n'ose pas regarder en face (on reporte alors sur l'autre sa rage, ses échecs, son impuissance, c'est tellement commode !)…Je souhaite dire, non seulement à propos de votre histoire, mais plus généralement, après réflexion, que ces personnes perverses sont également en souffrance, ont souffert ou subi des abandons, des carences affectives et règlent des comptes de manière obsessionnelle avec leurs propres parents (leur mère, souvent pour les hommes et c'est la compage qui passe à la caisse toute sa vie) ou même encore sont réellement malades psychiquement. Vous avez enfin réalisé qu'il faut sortir de là et il est inutile pour vous de chercher à comprendre, seule compte l'envie de vous libérer. Par petites touches insistantes, mettez-le à distance de vos sentiments, de vos émotions, de vos ambitions, de vos relations, reconstruisez en douce votre autonomie. N'ayez crainte, c'est probablement un tigre de papier et il sent simplement que vous lui échappez. Avec tout ce temps ces manipulations sont parfaitement rodées et doivent être une véritable autoroute!! alors, prenez quelques bretelles de sortie pour vous évader, il sera surpris…

  94. Celine

    Bonjour otter

    Belle chanson qui démontre le narcissisme dans toute sa splendeur !!!! Rien à rajouter…

    A bientôt

    Céline

  95. Celine

    Bonjour Maria

    Un pn fait peur, on a toujours cette crainte de savoir ce qu’il va pouvoir faire….en général ils ne font rien ! Ils n’ont que les mots….ce sont des grands lâches en réalité….bien sur il faut toujours se méfier et si jamais il vous a frappé dans votre relation, il vaut mieux prendre des précautions…(car là c’est un psychopate)

    Vous êtes psychologiquement à bout, et contrôlez surement vos gestes et paroles pour ne pas provoquer les foudres de votre mari ! Ce n’est pas ça être en paix, vous en êtes consciente….parlez en à un médecin, avocat …dites tout ce que vous supportez et je pense que vous serez diriger vers des personnes qui saurons vous conseillez….Pour l’instant essayez de vous renforcer …..il faudrait que vous lui montriez que vous n’êtes pas sa chose….commencez juste par ne pas montrer qu’il vous blesse en vous dévalorisant…faites celle qui s’en fiche…

    Courage

    Céline. 

  96. Celine

    Bonjour cristil

    Les « autres » ne sont pas passés par là et ont le jugement facile…Eh bien oui , c’est si simple de laisser quelqu’un ! Oui mon oeil même sans être avec un ou une Pn je voudrais bien voir comment elles feraient si elles devaient quitter leur compagnon pour x ou y raison !!! Ces personnes là ne comprennent pas, que justement nous cherchons à comprendre le fonctionnement du ou de la PN ….car il y a trop de variations entre le comportement d’un jour, de l’heure d’avant et le comportement qui suit ! Et puis ces personnes là ne savent pas que le pn nous donne notre dose de « drogue » et qu’il faut ensuite se désintoxiquer….et que ça ne ce fait pas en un jour, comme toutes les addictions…

    Venez en discuter avec des personnes qui vivent ou ont vécus ce par quoi vous passez, ça ne vous fera pas le quitter plus vite mais ça peut vous donner la force que les autres ne vous apportent pas…

    Courage

    Céline.

  97. Laetitia

    Je lis des témoignages de parents qui n'osent pas se séparer de leur PN à cause des enfants. Étant moi-même fille d'une PN, je peux vous dire que la séparation est le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à votre enfant. Mon père était devenu une loque, il n'avait plus aucune estime de lui même mais des amis l'ont aidé à dire stop et il est parti, dans un premier temps sans nous. Mais des qu'on a pu, on a décidé d'aller vivre chez lui. Sa démarche de divorcer et couper totalement les ponts avec elle m'encourage à poser les bonnes limites an mon tour. Je suis allée chez un psy qui m'a d'abord parlé du profil pervers narcissique et j'étais épatée: sans la connaître il décrivait exactement ma mère. Puis il m'a expliqué que la seule solution était d'établir mes limites: ce que je ne veux plus de sa part (les critiques, les visites à l'improviste, les paroles qui rabaissent mes enfants, mon mari, …) Maintenant, la grande étape difficile: je vais lui exprimer ces conditions et les conséquences si elle ne les respecte pas: on sors immédiatement de chez elle/ elle sort immédiatement de chez nous. Je sais qu'elle ne les respectera pas les conditions. Mais au moins, je lui aurai donné sa chance. Je lui laisse 3 chances, après l'avoir avertie: pas une de plus. Au 3 em échec, je ne mettrai plus les pieds chez elle, ni elle chez moi. Je suis prête: je sais que je dois faire le deuil de ma mère et j'ai arrêté de croire qu'elle  m'aime: non, elle profite de moi, elle refait sa vie à travers moi (en usurpant mon rôle de mère contre ma volonté ) et elle tire satisfaction de nos conflits parce qu'elle se sent exister ainsi. Maintenant je suis prête à dire stop. Je sais que je vais devoir faire le deuil de ma mère. Vivre comme si elle n'était plus là, ne plus compter sur elle. C'est dur mais c'est tellement libérateur ! Et c'est la seule façon de me protéger moi et ma famille. Non, on ne peut pas changer un PN, et votre site le dit bien: Fuyez ! Les seules options possibles sont: se laisser détruire à petit feu ou fuir la relation. Fuyez, vous le méritez vous aussi et vos enfants. Vous êtes dignes d'être aimé et le PN en est incapable, il est aussi incapable de recevoir votre amour, donc tous vos efforts sont vains. Fuyez et laissez vous aimer par quelqu'un d'autre. Peu importe si votre réputation est brisée: un jour la vérité sera rétablie. Il vaut mieux une réputation brisée (par le PN qui va bien sur s'en charger) qu'une vie brisée . 

  98. Celine

    Bonjour chienbatard,

    C’est ainsi que vous vous nommez ? pourquoi ? votre père a sans aucun doute influencé votre comportement…Vous avez fait ce qu’il fallait pour le contrer et parfois la manipulation fait parti d’une « arme » pour se défendre….Je ne peux vous dire que vous êtes PN ou pas…peut-être un complexe de supériorité (qui y ressemble) si c’est le cas, vous êtes partagé entre l’amour et la haine pour votre père, vous aimeriez aussi lui ressembler , avoir son charisme ou autre….Je pense que vous devriez consulter un psy et en parler sérieusement (une personne qui n’est pas votre ex petit amie). D’ailleurs vous ne pensez pas être un PN ni l’avoir été avec vos petites amies ou autre personne…Pour quelles raisons votre ex vous a dit que vous en étiez un ?

    Vouloir se soigner fait parti d’un processus que n’a pas le Pn, il semblerait que vous avez peur d’en devenir un…..Encore une fois je vous encourage à consulter un psy pour y voir plus clair en vous….

    Céline.

     

  99. Celine

    Catherine, Steph….

    Ne culpabilisez pas, c’est ce qu’il veut….ne vous posez plus de question non plus sur lui , ses agissements, son comportement, vous ne faites que le faire exister , il triomphe encore et encore ….Steph, je suis d’accord avec Catherine , vous êtes partie et avez bien compris que la chienne n’est qu’une ruse pour être en contact avec vous…non il ne s’en occuperait pas, essayez petit à petit d’estomper les sms…ne répondait pas de suite….montrer lui que vous n’êtes plus dans ses filets…

    Catherine, que vous dire ? vous analysez bien toutes les situations,aidez les uns , les autres avec des mots justes mais vous vivez encore tout celà…oh ne croyez pas que je vous juge, j’ai fait exactement pareil…c’est ça le plus « drôle » arriver à comprendre mais ne pouvoir se détacher , en finir nous même avec cet individu ….Il vous faut du temps encore, je sais que vous y arriverez….il y a des moments dans la vie qui font que l’on se sent plus forte, plus motivée..moins vidée et qui aide à décider pour déclencher le compte à rebours vers la libération , c’est à partir du moment où l’on commence à devenir « hermétique » à ce qu’il se passe, on se blinde et ainsi moins de perte d’énergie….

    Courage à vous

    Céline.

  100. Celine

    Bonjour Sophia

    Pourquoi vous en vouloir? Comment savoir qui il était ? C’était impossible ! En effet, si vous êtes épuisée c’est parce que vous essayez de comprendre …..encore.

    Vous êtes partie et voyez la différence, vous êtes mieux sans lui, alors ne vous laissez pas gagner par ce que vous avez vécu, laissez le passé derrière pour mieux avancer..en partant vous avez fait le plus gros du travail…retrouver enfin votre énergie..

    Courage 

    Céline.

  101. sophia

    Bonjour Cristil,
    Bravo. Merci pour cette intervention qui décrit la vie qu on a eu toutes et tous avec ces monstres.

  102. sophia

    Bonjour
    Merci Catherine pour ta reponse. Je souhaite la guerison a toutes et tous les victimes. Lachez ces minables, ils vous épuiseront jour apres jour.

  103. Catherine

    Ahahahahahah Nicole, tu as réussi à me faire rire!  J'ose même pas imaginer et en plus,  tu as raison, je ne serais pas capable de faire ça mais ce que je donnerais pour voir le résultat si je le faisais!!! 

    Je vais bien 5 min et pas bien l'autre 5 min!  Merci de m'avoir fait passer un bon 5 min ma belle!  xx

  104. Catherine

    Maria,  de quel genre de représailles as-tu peur?  Ça fait 40 ans que tu endures??? C'est plus qu'assez, il est temps que tu penses à toi.  Il y a des organismes qui peuvent t'aider.  Est-ce que tu peux aller consulter un psychologue?  Et nous on est là, tu peux nous écrire Maria, on t'aidera

    Courage et sors de là xx

  105. Catherine

    Sophia, ça m'attriste de voir dans quel état tu es ce soir… Difficile le constatat après avoir tout donné de toi!.  Je sais que tu es forte et que tu réussiras puis je crois que c'est normal que tu te sentes comme ça à l'occasion.  Tu as le droit de pas vouloir voir des gens tu sais? Pense à toi Sophia et à ton enfant, je te souhaite que du bonheur xx

  106. Catherine

    Steph, oui on culpabilise et on se remet en question constamment. 

    Tu me dis qu'il augmentait le son de la télévision? C'est INCROYABLE…  aucun respect pour toi

    C'est vrai que le dialogue est impossible.  C'est pareil pour moi,  j'essais de lui parler, il ne me regarde pas ou se met à parler d'autre chose qui le préoccupe comme son plancher qui est sale ou  il tourne la situation contre moi.  

    Ils savent exactement quoi nous dire pour nous toucher en s'attaquant à nos valeurs les plus profondes.

    Oh.,. c'est de la manipulation à son meilleur de te dire " je ne te manque même pas?"  Et le coup du chien aussi, c'est un prétexte pour un lien avec toi et te manipuler.

    Courage xx

     

  107. nicole

    Chère Catherine, bien sûr que j’ai été moi aussi accusée de tout gâcher avec mes reproches! De créer des disputes sans raison valable à longueur de temps. De n’être jamais satisfaite, d’être folle,etc. Il a même été jusqu’à me dire que c’est moi qui l’ai rendu difficile à vivre, lui, et qu’avant de me connaître moi, il n’était pas du tout dur comme il reconnaissait l’être parfois ( par exemple quand il m’avait dit que je n’étais qu’une vieille chieuse dont il n’avait rien à foutre ( textuellement! ) . Il m’a sorti ça quand, lui ayant payé un stage de formation à l’autre bout de la France, je m’angoissais en pleurant de ne pas avoir reçu de nouvelles , pas le plus petit sms depuis 10 jours (alors que d’habitude j’en recevais au moins 12 chaque jour )… Le « vieille » m’a fait encore plus mal que le  » chieuse « , dans la mesure où il sortait avec une toute jeune femme,( et où lui même était beaucoup plus jeune que moi, ) là où il était, me le disait avec la plus grande décontraction. Idem lorsqu’il m’a dit en décembre dernier qu’il préférait ne pas me dire ce qu’il avait en tête car cela risquerait de me blesser tellement que jamais, jamais je ne pourrais l’oublier de toute mon existence!. ..
    Non chère Catherine, tu ne dois surtout pas culpabiliser! T’es amies qui ne comprennent pas tes différentes réactions ne savent pas ce que c’est que de se faire détruire à petit feu par ce type de personnalité hautement toxique.
    Il est normal que tu souffres car tu n’as pas assez de force pour partir et il a tout fait pour cela! Il a cassé les ailes d’un bel oiseau. La cage est ouverte,certes, mais l’oiseau ne va pas se jeter en dehors tant que les cartilages de ses ailes ne sont pas réparés. Cela prend du temps. Mais ça ne t’empêche pas pour autant de souffrir ni de pouvoir de moins en moins supporter ces méchancetés.
    Autre chose: ton cher PN pourrait bien aussi te recevoir dans un si piètre état aussi pour t’apitoyer. Ce serait normal de sa part s’il voit que tu t’es éloignée de lui. Il sait que tu as toujours pris soin de lui, que tu as toujours tout fait pour son bien être, alors te recevoir puant et alcoolisé, c’est montrer qu’il est malheureux depuis que tu le « négliges  » (= prends tes distances ), Il y a peut être une vraie mise en scène? … soit pour souligner à quel point il est débordé et épuisé avec ses travaux, au point qu’il n’a même plus la force de se laver! Et toi,méchante femme qui ne le comprend pas! !! Il est désespéré aussi, ce pauvre petit et c’est pour cela qu’il boit pour oublier, hé! On voit que tu sais pas ce que c’est que souffrir, toi Catherine!
    Bon,là je viens d émettre des hypothèses sans connaître ta réalité, chère Catherine, mais je suis retombée ce soir sur une ancienne photo de mon PN. Il s’est pris lui même en photo, couché dans l’obscurité de sa chambre, avec un masque de chirurgien sur le nez et la bouche. Il m’avait envoyé cette photo alors que je l’avais quitté plusieurs jours auparavant (une de nos cent ruptures! ). Comme il s’inquiétait de mon silence qui se prolongeait, il m’avait envoyé cette photo sans commentaire. Le but du jeu était que je m’inquiète de son état et revienne vers lui. Je lui ai dit alors que je n’étais pas dupe de cette mise en scène. Il a été mortification que je ne gobe pas sa supercherie et a continué,sa comédie : il se souviendrait dorénavant de mon manque de coeur, de comment j’avais été prête à le laisser crever dans son coin malade colle un chien ( Hahaha ha! ) etc. Le mieux fut que le soir même je l’ai aperçu à une soirée dansante de fin d’année du boulot , sans aucun masque, et en parfaite forme! Ces types nous méprisent tellement qu’ils nous prennent pour beaucoup, beaucoup plus bêtes que nous sommes! !!!
    tout ça pour dire, Catherine, en revenant à toi, que son laisser aller pourrait bien aussi être une stratégie pour se faire plaindre et t’obliger à revenir. Mais il ne va pas te le demander, il veut t’y amener mine de rien, malgré toi, afin de reprendre le pouvoir. ..
    Courage! Ne désarme pas! Reste bien en colère, et bien sûr tes gardes! Grosses bises à toi, Catherine.

  108. Chienbatard

    Bonjour, 

    J'ai vécut sous le toit d'un pervers narcissique toute ma vie ; mon père (  seulement 2 des points citées dans laliste ne correspondent pas )  , et ma famille et moi en ont beaucoup souffert . Avec le temps cependant je suis parvenu a contrer tous ses stratagèmes en utilisant les mêmes shémas argumentatifs que lui , s'adapter pour survivre quoi… Mais après une relation épistolaire avec une fille assez orienté philosophie/psychologie ( et il faut bien le dire un peu spéciale) et une rupture pourtant très rapide ( une semaine a peine) , une de ses amies et elle même me recontacte quelques mois après et cite ce terme en parlant de moi , et je me rend peu a peu compte que j'ai plusieurs points en commun moi aussi a cette liste ! J'ai très peu de sentiments ( même si je me pousse a en avoir ) , je ne suis affecté par rien , et j'utilise les mêmes techniques que mon père dans un argument . Je n'ai pour l'instant pas détruit de relation a la manière de mon père , je ne crois pas avoir été comme lui avec mes amis ni mes autres copines , ni les autres membres de ma famille . Ce peut il que je sois un PV sans le savoir ? Ou est ce juste ma façon d'argumenter qui est corrompue (on parlait tous le temps philosophie avec cette nana du coup on passait le plus clair du temps a ca )  ? Parfois j'ai effectivement l'impression d'être orgueilleux et centré sur moi même . Peut être qu'en évitant tout argument ma tendance se réduirait plus je m'éloignerait de mon père.

     

  109. Cristil

    Bonjour-soir tout le monde,

    L'ignorance totale, l'absece absolue de réponse là où tout être sensé  répondrais au moins "je ne sais pas quoi te répondre pour l'instant", la négation totale de cette valeur indispensable et précieuse qu'est le dialogue ouvert, le mur de silence contre lequel s'écrasent tous nos efforts de conciliation et de compassion comme autant de petites boulettes de papier froissés, ça c'est leur arme suprême. Elle nous laisse face à un vide, un néant, une noirceur atone, d'une absurdité féroce, où tout ce que nous avions investi, donné, et cru recevoir, se résume à …Rien.

    Quel piège parce que dans ce rien incompréhensible, nous allons nous mettre à chercher quelque chose, quelque chose qui reste, quelque chose quand même, d'un peu vivant encore, la trace d'un moment d' entente vraiment partagé, même si c'est au passé, pourvu qu'elle soit la preuve qu'il y a eu un échange, une complicité, un coeur à coeur qu'il s'agisse d'amour, d'amitié, de camaraderie, mais non, il n'y a pas cette petite lumière pour regretter au moins, humainement, la relation qui s'en va, avoir un chagrin légitime. De coeur à coeur iln'y a jamais eu. Le sien n'y était pas. Il faisait semblant, il mimait. Il n'y a pas eu relation non plus: nous n'étions qu'in objet, interchangeable. Une fois vidée, il nous trouvera une remplaçante ou un remplaçant à ternir, à vider de sa joie naturelle, de son bon sens, de sa créativité et il fera passer sa vulnérabilité pour une faute morale, une tare. C'est tout ce qui lui importe : se prouver qu'il existe en se prouvant que nous n'existons pas;

    En positif, pour l'alchimie qui nous est nécessaire, ce néant, c'est le sien. Le vide que nous ressentons est l'espace deliberté que nous pouvons lui reprendre.

    La liberté fait peur quand on est démuni de soi, épuisé, les nerfs à plat, mais voilà qu'avec le constat d'impuissance, quand les autres autour de nous nous jugent et se fatiguent de notre peine, plein de gens arrivent d'un autre côté et disent :"moi aussi, ça m'est arrivé, moi aussi j'en bave, moi pareil que toi"… et quand même, la petite lumière réapparaît, non ? Cette fois, même s'il y a encore pas mal de degrés à remonter sur la petite échelle de corde qui conduit hors du gouffre, on n'est plus tout seul :-)

    Amitiés à tous

     

  110. Steph

    Catherine,

    j'espère que de ton coté vous allez bien…?

    oui c'est exactement cela. A la fin on finit par culpabiliser parce qu'au final ils nous laissent parler seule – ils nous empêchent l'accès au dialogue (moi il refusait de m'écouter en augmentant le son de la TV , soit en me disant que c'est mpi qui avait un problème parce que notre couple était bien à ses yeux…) 

    Et ça c'est vraiment pour nous assommer. 

    Pour vous est ce pareil ?

    je trouve cela très pervers… 

    Je me rends compte du climat pervers qu'il a réussi à installer. 

    Pour ma part il a écouté toutes mes doléances – il a intégré et maintenant que je suis partie dans ses sms il parle avec ma façon de penser… c'est horrible comme sensation – et il continue toujours à me faire culpabiliser en me disant que lui il ne m'aurait jamais fait ça (quitter)

    il m'a dit mais "je ne te manque même pas?"

    j'ai gardé la chienne parce qu'elle est à mon nom et que lui de toute manière il ne s'en occupait pas -et il m'écrit en me reprochant de ne pas pouvoir la voir – il me demande aussi pourquoi on ne peut pas être ami…

    j'ai vraiment le sentiment qu'il me prend pour une endouille…

     

    Au passage courage à vous toutes et tous ! 

    On mérite d'être heureux !

  111. maria

    Bonsoir à toutes

    je vis la même chose que vous toutes ,mariée depuis a peu prés 40 ans mon conjoint cumule près de 20 sur 30 points dans votre test ,je vis cette vie depuis le début de mon mariage ,tout d abord je croyais que tout cela venait de moi ,et là avec ce test ça confirme mes doutes ,manipulateur ,égocentrique,narcissique ,et j en passe il me dévalorise  à tout bout de champ me rabaisse ,me critique ,et avec son humour a deux balles en profite pour convaincre les autres que tout viens de moi j en ai plus que marre et je ne le supporte plus aidez moi !!!! je veux divorcer mais j’ai peur des représailles car il est méchant et menaçant verbalement ,nous n avons plus aucun dialogue ,je vis toujours dans la crainte de disputes ,car une parole qu’il interprète mal et les confits ,brimade pleuvent ,sans cesse en train de me dévaloriser , rabaisser .je veux que cela cesse j'aspire a retrouver ma dignité de femme et non que l’on me considère comme une bête noire une moins que rien ,au secours !!!!

  112. sophia

    Bonsoir,
    C’est mon tour, je vais pas bien. Je suis triste, j’ai les larmes aux yeux, je veux parler a personne et je veux juste être seule et m’éloigner un peu.
    C’est pas qu’il me manque, c’est pas parce-que je l’aime, ni parce-que les souvenirs me reviennent. Je suis furieuse et mécontente, insatisfaite et triste. Je trouve que j’ai beaucoup souffert avec lui, qu’il a fait de moi ce qu’il voulait pendant 5 ans, qu’il est lâche et minable, qu’il est vraiment un monstre de profiter de ma bonté et mon grand coeur ainsi, de me faire vivre l’enfer juste pour qu’il se sente bien. Il m’arrive de me sentir épuisée et affaiblie car je trouve que j’ai depensé beaucoup d’énergie en essayant de le comprendre et de trouver un compromis pour pouvoir vivre en paix avec lui et préserver notre famille (surtout pour notre enfant), que j’ai dépensé beaucoup d’énergie aussi pour me séparer de lui. Mon enfant est ma joie de vivre, mais faire le tout toute seule m’épuise et me met dans cet état de temps en temps. Mais heureusement c’est juste une fatigue et tout passera, je me dis que demain sera meilleur et les choses changeront vers le meilleur, pas comme quand j’étais avec lui, je voyais la vis difficile dure injuste et tordue. Ça va passer!!!! Mais maintenant je vais 1000 fois mieux qu’avec lui.

  113. nicole

    Justement, Catherine, comment vas tu aujourd’hui? Un petit peu mieux qu’hier? Pour faire suite à ce que je t’écrivais cette nuit , je me suis amusée à imaginer la tête d’un de nos charmants PN, si on faisait comme eux: les attendre et oser les recevoir dans un état équivalent , sales, n’ayant pas pris de douche depuis un bon moment, le cheveu gras et pisseux, l’haleine avinée, en jogging poché aux genoux et constellé de taches!!! Ils seraient ultra choqués, les pauvres chéris! Tu imaginés es un peu leurs commentaires! Bien sûr on n’aura jamais le cran de se présenter à eux comme ça. Mais parfois ils mériteraient vraiment qu’on les mette en situation pour leur montrer comment ils nous méprisent! !!
    J’espère que toi, en tout cas, tu vas mieux.
    Bises

  114. Catherine

    Ma chère Nicole… tu peux pas imaginer comment ton poste tombe à point!!! Je te remercie tellement pour les mots que tu as su utiliser pour me dire ce que tu penses.  Merci de m'ôter de la culpabilité, je suis full remords tout le temps, je me remets en question constamment.  Toi aussi tu as vécu ça?  Et est-ce que tu "râlais" comme vous dîtes chez vous? Lol!!!

    J'en ai parlé à 2 amies (qui ne comprennent pas ce que je fais encore à rester là)  et elles me disent, "c'est pas de tes affaires" (s'il ne se cherche pas de travail par exemple) ou bien  "au lieu de le critiquer samedi soir, tu aurais dû juste prendre tes choses et partir" ou bien "c'est sur que ça a dû le blesser si tu lui as dit qu'il puait" ou bien "il ne veut pas te déplaire c'est pour ça qu'il dit ou ne dit pas certaines choses" (exemple:  il me dit qu'il va se trouver un travail bientôt mais il dit à sa mère qu'il va étirer le chômage jusqu'en avril). Moi j'ai BESOIN de savoir les vraies choses.  Si je regarde ce qu'il fait pour moi la liste ne sera pas longue mais ce qu'il ne fait pas… Ouf j'ai le bras fatigué juste d'y penser.  Je vais imprimer ton message pour le relire en boucle :)

    Merci Nicole xxxxx

  115. Catherine

    Steph, je suis contente que ça puisse te faire du bien et je comprends ton envie de lui dire ce que tu ressens.  Je sais pas pour toi mais moi on dirait que je voudrais lui faire comprendre le bon sens et je me sens comme si j'étais toujours entrain de le reprendre et le critiquer alors je me culpabilise par la suite. Et quand je lui dis comment je me sens, c'est comme si j'avais rien dit.  Ils ont cette capacité de nous laisser dans le néant!!!  

  116. Marie

    C'est vrai que ça me rappelle la personne avec qui je vivais… Les paroles sont tout à fait appropriées ! 

  117. sophia

    Bonjour,
    Woooow, je vois mon ex chanter cette chanson aux femmes qu il rencontre et j en ai fais partie, malheureusement.

  118. nicole

    Ouh là, Otter!!! En effet, !!! Si cette chanson reflète l’état d’esprit de son compositeur, eh bien c’est atterrant. C’est le credo du pervers narcissique !

  119. Steph

    Bonjour,

    je suis vraiment contente que ce site existe. Quand j'ai le moral à plat et que j'ai envie d'appeler mon ancien ami pour lui dire ce que j'ai sur le coeur et bien je lis les conseils de Nicole, Catherine et Céline ainsi que les récits de chacun… 

    Hier il m'a encore envoyé des photos de nous… c'est son rituel depuis février… je n'ai pas encore eu le dernier courage de changer de numéro ou le bloquer…

    ça me travail… j'ai encore le poids de cette relation en moi… quand je relis tout ce qu'il a écrit je me rend compte comme beaucoup ici que ces personnes jouent sur nos valeurs (et c'est vrai ils reprennent nos valeurs moi c'était mon cas), ils nous font culpabiliser (il se demande si je n'ai plus de coeur, il me demande tout le temps pourquoi je l'ignore qu'il ne comprend pas ce qu'il a fait de mal…) …

    en faite ces gens nous cassent littéralement… 

    Même trois mois après la rupture j'ai encore du mal… je repense à tout et vraiment ça fait mal d'avoir été baffouée et utilisée…

    je me rends compte que plus j' étais mal et triste plus lui il était heureux.. je me souviens même de lui avoir demandé si ca lui procurait du plaisir de me rendre malheureuse…

    Et toutes les fois où il me faisiat passer pour une folle, où il me disait que je n'avais pas de mémoire, que je ne savais pas lire (j'ai un master en droit…), j'avais le sentiment d'être un enfant… 

    Quand je repense à ses stratégies pour m'éloigner de mes parents…

    Je me rends compte que je n'étais qu'un objet, un faire valoir, … pas une fois il s'est interrogé sur moi… je me rends compte que j'étais avec un mirage.. il pouvait rester à coté de moi m'écouter pleurer sans réagir..

    Le pire s'est quand il me poussait à bout (je parlais et il ne répondait pas il restait expres stoïque..) pour que je finisse par le giffler et ensuite lors des emissions sur la violences conjugales il me disait "oui mais il y a aussi des hommes qui se font tapper puis il souriait" et moi j'avais honte – j'en parlais à mes parents et amis et tous me disaient "attention il joue avec toi"… et ensuite le jeu de la culpabilité s'installait…

    Une fois il me l'a rendu puis il a pleuré et m'a dit n'oubli pas que c'est de ta faute c'est toi qui cherche, regarde ce que j'ai du te faire… Alors que c'était faux c'est lui qui faisiat exprès en me rabaissant où en faisaint expres de rester figé.. jusqu'à notre dernière dispute où la c'est lui qui m'a choppé directement par les cheveux mais là encore c'était de ma faute j'étais en retard…

    En faite avec du recul – je me demande comment j'ai fait pour supporter tout cela.. je m'en veux de ne pas avoir vu à temps ni avoir écouté les personnes atour de moi… je me suis fait du mal en restant avec lui… 

    Mais lui il me faisiat toujours croire que  j'etais fautive – et par manque de confiance j'y croyais… puis il me faisiat croire que j'avais de la chance d'être avec lui….

    Il voulait que la seule personne qui me rende heureuse soit lui. 

    …..  Même après quand on sait tout celaj'ai du mal accepter ce qu'il est… 

     

     

    Je voulais encore remercier Nicole pour sa réponse – je la relis très souvent…

    ça me fait du bien de vous écrire …. 

     

    Merci à tous. 

     

  120. otter

    Bonjour,

    petit aparté culturel (si on veut), je viens de redécouvrir par hasard une chason que j'ai connue  dans ma prime enfance, et je n'avais jamais fait attention aux paroles. Il s'agit de "Confidence pour confidence" de J.Schultheis. Pour ceux qui ne connaissent pas, voici :

    "Je me fous, fous de vous, vous m'aimez
    Mais pas moi, moi je vous voulais mais
    Confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Si vous voulez les caresses restez pas
    Pas chez moi, moi j'aime sans sentiment
    Confidence pour confidence
    C'est moi que j'aime à travers vous

    Mais aimez-moi à genoux j'en suis fou
    Mais de vous à moi je vous avoue
    Que je peux vivre sans vous
    Aimez-moi à genoux j'en suis fou
    Et si ça vous fait peur 
    Dites-vous que sans moi 
    vous n'êtes rien du tout

    Tout pour rien, rien pour vous
    Vous m'aimez mais je joue
    J'oublie tout 
    Confidence pour confidence
    C'est toujours moi que j'aime à travers vous

    Vous pleurez révoltée taisez-vous
    Vous m'aimez mais pas moi
    Moi je vous veux pour moi et pas pour vous
    Vous je m'en fous tant pis pour vous
    Aimez-moi à genoux j'en suis fou
    Et n'oubliez jamais que je joue 
    Contre vous, vous pour moi sans vous
    Vous l'avez voulu, tant pis pour vous
    Aimez-moi
    Mais confidence pour confidence

    C'est moi que j'aime à travers vous"

    Alors est-ce dû à mon état d'esprit actuel ou bien vous aussi vous y retrouvez quelqu'un ?…

  121. nicole

    Coucou Alice,
    Cela fait plaisir de te lire! Même s’il est clair que tu n’as pas une super pêche… toujours dans les affres avec le PN revenu il y a deux semaines? . . . Ma pauvrette, ça me désole pour toi. J’espère que tu vas bientôt retrouver ta rage… salvatrice parce qu’elle permet d’être vraiment lucide sur ce qu’on nous fait subir d inacceptable.
    Courage, plein plein de courage à toi et de grosses bises
    PS. Ce que tu racontes dans ton post à Catherine, sur ton ex pn et toxico,ça fait froid dans le dos. Tu as énormément souffert. Pffff il était vraiment lamentable ce type. Ils le sont tous. La drogue, l’alcool peuvent parfois les aider à s’illusionner sur leur vie intérieure… mais on n’a jamais rempli une conscience ni un coeur avec quelque liquide que ce soit. Ce sont juste des êtres vides et sans fond.

  122. nicole

    Oups, j’ai de gros doigts pour mon petit smartphone, alors je fais plein de fautes. Je viens de relire ma réponse à Catherine, et il faut souvent lire Le plutôt que Me… Désolée!

  123. nicole

    Chère Catherine,
    Ton post me désole ! Comment peux tu te poser la question d’être une chialeuse ( en France, je suppose qu’on dirait : une râleuse qui fait des histoires pour rien,une emmerdeuse ) ?!!!!
    Ce type te manque de respect. Alors quoi de plus normal que tu le lui fasses comprendre? S’il t’aimait tant soit peu il aurait à coeur de se présenter correctement devant toi, de se laver au moins! Moi aussi mon pn, quand ça a commencé à se dégrader, a cessé de faire des efforts pour moi. Il puait la sueur de ses séances de sport avant mon arrivée, il me recevait dans un bazar permettant à pain de voir le parquet, il n’avait rien à m’offrir à boire et ne me proposait même pas un verre d’eau ( alors que quelques mois auparavant, il se mettait en quatre pour me cuisiner des petits plats de son pays… mais c’était la phase de séduction) , même après avoir eu des rapports. Par contre il allait seul dans ma cuisine boire une grande rasade de coca à la bouteille et bien sûr ne m’en proposait jamais.
    Alors qu’au début j’avais droit à un lit propre, je devais ensuite me contenter de draps douteux, parfois raides de crasse et malodorant alors qu’on ne s’était pas vus depuis longtemps et qu’il aurait dû faire un effort puisque il cherchait à me reconquérir. Mais il était si sûr de son pouvoir sur moi à qui il avait fait subir les pires humiliations et méchancetés , qu’il ne pouvait pas s’imaginer que dorénavant j’allais justement faire attention à tous ces petits détails qui marquent le désir de faire des efforts, la bonne volonté, etc.
    Catherine, tu es dans cette phase douloureuse où, toujours dépendante tu es cependant très lucide sur tout ce qui n’est pas normal dans le comportement de cet homme. Et tu te hérisses devant ce problème d’hygiène parce que derrière l’odeur, il y a surtout ce qu’elle révèle : l’indifférence, le manque total de considération de ce type envers la femme que soi disant il aime. C’est pour toi un constat ultra douloureux, mais c’est une étape essentielle de ton détachement de son emprise.
    Tu devrais presque (je plaisante bien sûr! ), le remercier de faire si peu de cas de ta venue et de ne pas.se laver!
    Autre chose:chère Catherine, tu as raison,il ne fit pas que se négliger ,et TE négliger aussi par la même occasion, mais il est alcoolique. Est ce que tu as le devoir de rester avec un type qui passe d’une drogue à une autre? Es tu à toi toute seule une association pour aider les alcooliques en détresse? ??!!! NON! Je t’en prie Catherine, je sais que tu es hyper empathique et généreuse, mais si ce gars nest pas capable de prendre sa vie en main, ce n’est pas à toi d’en faire les frais. Ce n’est pas à toi de jouer les mère Teresa! Tu AS EU COMPLETEMENT raison de te plaindre. Dans sa tête de tordu, il est en train de te mettre à l’épreuve comme le sale gamin capricieux qu’il est toujours :voyons ce que Catherine, cette pauvre idiote soumise,(car ne rêve pas, c’est avec ce mépris là, teinté de haine, que ces saletés de PN nous considèrent, nous leurs victimes ) est capable d endurer. Jusqu’où je peux aller pour la faire craquer et qu’elle me quitte? ! Ensuite je.lui ferai un gros caca nerveux en lui montrant à quel point elle est nulle,sans coeur, de se comporter aussi mal avec un chouette mec comme moi qui fais.plein de travaux ds mon appartement.
    Oui tu as raison de gueuler ma belle. Tu fais l’effort d’aller le voir.alors s’il t’aime il doit lui aussi faire l’effort de se laver, et de ne pas se bourrer la tronche avant. Tu imaginés la vie avec ce type!!!!
    Ma pauvrette, chère Catherine, je t’en prie, e te rends pas malade pour ce sale mec qui se fout de toi!
    Puisque tu n’es pas encore dans la phase de rupture réelle, et que tu as encore besoin de me voir de temps en temps, ne te formalise pas sur ce qu’il t’a dit. Tu sais bien que tu n’as rien de bon à attendre de lui. Prends le pour ce quil est capable de te donner, c’est à dire plus grand chose. .. oublie les nullités qu’il t’a dites:tu sais bien qu’il y en a eu d’autres avant et qu’il y en aura encore plein! Mets cette période de votre histoire ,si inconfortable et douloureuse pour toi, à profit pour l’observer, ton prince naguère charmant. Observe et note bien combien il cumulé les faux pas, l’absence d’efforts, son incapacité à prendre en compte ton ressenti, son cynisme, son art de retourner SES fautes comme étant les tiennes.
    fais le compte de ce qu’il fait pour te faire plaisir, et tout ce qu’il ne fait pas alors qu’il sait parfaitement que c’est important pour toi. Tu es dans cette phase où j’étais il n’y a pas si longtemps : tu prends conscience de tout ce qui s’accumule contre lui et un jour ne deviendra plus supportable du tout. Alors.tu.auras envie d’un bon bol d’air pur – au propre comme au figuré! -et tu seras enfin prête à te libérer!
    Courage, chère Catherine, tu es une personne vraiment bien, je le vois dans chacun de tes post à tout le monde ici, tu es une femme adorable. Ce cuistre ne te mérite pas, mais alors pas du tout!
    Tiens bon. Bises

  124. nicole

    Rose, ton histoire est consternante. Oui tu as bel et bien affaire à un sale pervers narcissique, et franchement quand il y a en plus un enfant en jeu que le parent PN utile comme une arme contre sa conjointe victime, cela me fiche la nausée. Je vois que tu t’inquiètes que ta fille finisse par prendre modèle sur son père. Je comprends complètement cette angoisse et je la partage. Comme toi je lutte pour que mon aînée ne déviée pas PN car trop souvent son comportement est le même. Il y a même des moments où je me suis demandé si ce n’étais pas moi qui en fait générais ce comportement de PN chez les autres. Heureusement j’ai un bon psy,qui m’a détrompée et j’ai aussi lu des ouvrages là dessus. Les spécialistes s’accordent à dire qu’un adulte PN ne changera sans doute jamais,par contre j’ai lu des pistes d’éducation, des études qui offrent un moyen de lutter contre cette perversion narcissique chez l’enfant afin de la corriger autant que possible.
    Il s’agit de l’excellent livre que j’ai déjà cité récemment
    LA FABRIQUE DU PERVERS, de Dominique Barbier, aux éditions Odile Jacob.
    Pour ce qui te concerne toi personnellement, je ne saurais trop te conseiller de fuir car ce type a l’air vraiment dangereux. C’est toi qui devrais te chercher un avocat. C’est bien triste de te voir si jeune déjà aux prises avec un salaud pareil. Pense à toi, à votre fille qu’il monte contre toi, à son extrême nocivité pour vous deux.
    Courage à toi Rose. C’est vrai qu’on est seul ( e ) dans les drames de la vie, mais même temps, tu ne l’es plus tant que cela puisque tu as rejoint ce forum. Parle nous de tout ce qui t’empêche de fuir et lis nos témoignages qui t’aideront à te trouver toi même, car bizarrement nous avons tous la même histoire de victime de PN. Ces êtres ont beau être tous différents et nous infliger des blessures diverses, au fond ils sont creux et les ressorts de leurs mauvaises actions identiques pour tous. C’est ce qui fait aussi l’efficacité de ce forum. On peut se conseiller mutuellement et se soutenir sans grand risque de se tromper car nos histoires obéissent toutes au même schéma destructeur. Courage à toi.

  125. Cleo

    L'échange poursuivi avec Catherine et Céline, suite à mes messages, ouvre à mon sens, quelques aspects intéressants de la problématique du PN: A force de ne parler que de lui, à force de s'épuiser à disséquer sa tactique destructrice, on en oublierait presque de convenir que, oui, il faut bien l'admettre (je l'avais déjà brièvement évoqué), il faut qu'il y ait en face quelqu'un "qui tombe dans le panneau" et possède, par là-même? un profil psychologique bien défini. Ne pas être en fin de compte sûre de soi ou ne pas avoir eu l'habitude, de par le vécu ou l'éducation reçue, d'être estimée ou réellement valorisée et donc douter facilement, être émotive ou hypersensible, avoir vécu des deuils douloureux, avoir craint son père longtemps ou l'avoir adulé enfant, avoir eu une mère froide et peu aimante, une faille innée, liée au caractère, ou un manque affectif lié à une injustice flagrante, tous ces aspects se retrouvent en creux, pour qui s'interroge, dans la relation au PN, souvent en effet miroir ou en écho à ses propres déficiences à lui, d'où, récurrente, cette impresion très forte d'avoir rencontré l'âme soeur! Mais toutes ces facettes personnelles sont-elles à l'origine (en effet Céline touche là du doigt un élément fondamental et une des clés de l'histoire…) de cet attrait irrésistible pour quelqu'un qui ne nous aime pas vraiment? probable, on y pense fatalement, je me suis la première posé la question bien évidemment… Et ce qui détruit le plus est de se dire alors que l'on n'a pas été aimée, cela ravive sans doute une blessure intérieure cachée, voire niée, enfouie au plus profond. La sensation intense d'avoir été flouée et trompée sur la 'marchandise', autrement dit crûment, d'avoir été payée avec de la monnaie de singe pour avoir donné un amour sincère et ce, de tout son coeur, n'est-il pas le pire de ce que l'on ressent, en écumant de rage impuissante, après une histoire d'amour avec un PN? Je souhaiterais ajouter cependant que la rage et la colère engendrées par cette immense déception aus sens fort du terme, ne sont pas forcément dévastatrices, à l'évidence, on apprend aussi beaucoup sur soi-même au passage.

    Même si l'on accorde plus sa confiance aussi facilement, je suis certaine que l'on en retire une distance confortable avec les sentiments en particulier et les désagréments de la vie en général …

  126. zenoob

    Bonsoir Mesdames, juste pour dire qu'il ya la même chose chez les femmes, au départ je pensais être peut-être trop exigeant,tout c'est fait très vite, trop vite, car je n'ai pas eu le temps d'apprendre à la connaître, je me suis fais attrapé par son joli minois, pourtant moi qui prêche que l'habit ne fait pas le moine, ce coup là je ne l' avais pas vu venir, mais pourtant c'était bien, elle était bosseuse, courageuse, mais parfois elle était gentille comme tout et puis aprés, vous passer à bout pour oui ou pour un non, faire des allusions sur mes rapports avec ma mère, sur ce coup là j'ai failli la frapper, mais le pire c'est qu'elle modifiat carrément la réalité des faits, voir prétendait que j'ai vais dis l'inverse ou l'endroit, au début je mettais çà sur le compte de la mauvaise foi, çà peut arriver, mais au bout d'un certains j'ai compris, j'étais avec une folle, et la finalité c'était de me pousser à bout pour que je parte de chez moi et qu'elle récupère le bien que je louais, avec ses crises et j'ai réussi non s'en mal à la (foutre dehors), d'ailleurs dés notre premier soir ensemble, lorsqu'elle devait rentrer chez elle, elle insista sur le fait que si elle partait elle ne reviendrait pas, là je me suis dis qu'il y avait quelque chose de pas normal, sans compter qu'elle fumait…

    Enfin bref, au départ je pensais que c'était moi finalement qui était un PN sans le savoir, d'ou ma recherche sur le comportement…

    Comment un malade mental pourrrait se diagnostiquer….faut être con quand même, tout çà pour dire que l'expression, se faire retourner le cerveau à bien fini par presque réussir…

    Je devenais irritable, fatigué, je dormais trés mal, et je suis sur que je devais ronfler ou bien me faire réveiller sans arrêt, car je me réveillais trés souvent sans savoir pourquoi alors qu'avant jamais…

    Ma mère sortait d'une hospitalisation et je lui avais trouvé une maison plus adaptée, elle savait que j'allais déjeuner tous les deux jours chez ma moman que j'adorais, elle me retenaitpour pas que j'y aille, à me fait faisait plaisir d'un sens, mais elle savit bien que je devaisy aller, et donc si je partais elle faisait la geule, d'ailleurs il lui arrivait de faire la geule pour un oui ou pour non, mais çà n'allait bien que lorsqu'elle fumait pour conclure…Souvent elle allait soit-disant chez un monsieur pour des petits boulots et lorsqu'elle revenait avec les eux (explosés) je lui disais qu'elle avait fumé, elle répondait que non, mais je le savais bien,  je préfèrerais que tu me le dises plutôt que de mentir(ce serait au moins ne pas me prendre pour un con, ce qui m'énervait le plus…)…

     

    Je pensais être sympa, je ne suis pas facile à vivre pour autant non plus et endurcis par un long célibat et trés indépendant dans ma vie personelle tout comme professionnel…

    Peut-etre que la somme des deux caractères à fait naitre une déficience de comportements chez les deux…allez savoir…

     

     

  127. Catherine

    Rose, ton histoire me touche beaucoup. Je suis certaine que tu es une fille souriante et énergique, intelligente aussi.  Je sais tellement çe que tu veux dire, c'est impossible d'avoir le dernier mot!  Ils nient l'évidence et nous désarment complètement. On en vient qu'à se mettre en question et douter de nous!  Ne le laisse pas te détruire toi et ta fille.  Courage, sauve toi! xx

  128. Catherine

    Merci Otter, c'est gentil.  Ça fait du bien de ne pas se savoir seuls à vivre ces choses si difficiles.  Oui je suis démolie et le plus difficile c'est la non considération, le flou, la non compréhension… J'ai l'impression d'être une proie qu'il déchiquète et la laisse pour morte sans qu'elle le soit complètement.   Oui il faut s'en sortir, on s'aidera tous et toutes!

  129. Catherine

    Ma belle Alice, tu es de retour!!!  Je suis contente d'avoir de tes nouvelles.  Merci pour ton poste, ça pas dû être facile pour toi!!!

    Oui j'ai l'impression qu'il est entrain de changer une dépendance pour une autre :((( Ça m'inquiète…

    Au lieu de lui faire des reproches, j'aurais dû partir mais quand j'y pense, je me dis que si j'étais juste partie, il m'aurait dit que j'étais attendue par un autre gars.  Je pense que peut importe ce que je fais, tout se retourne contre moi.

    Je ne peux pas croire qu'il pourrait me faire mal physiquement, je ne suis pas du tout peureuse dans la vie mais il l'a pourtant déjà fait 2 fois…  Mais qu'est-ce que j'attends?

    Bisous Alice xx

  130. Laetitia

    Ma mère est une pervers narcissique. Je savais depuis longtemps qu'elle avait un problème sans savoir quoi ni à quel point elle était destructrice pour moi et ma famille. Je me disais qu'elle avait du souffrir et qu'on pouvait l'aider en l'aimant. Mais chaque micro moment ensemble finit toujours en conflit, sauf si je ne disais rien et faisais semblant mais je bouillais intérieurement. Même si je prenais du recul face à ces paroles nocives, les considérant comme des mensonges, j'ai réalisé qu'elle avait quand même une influence très nocive et sournoise, en ne me laissant pas être la mère que je veux être (critiques, rabaissement, fait à ma place, défait ce que je fais, se met en avant "moi je sais faire, profite de mon expertise"…)

    je pensais qu'il était bon pour les enfants d'avoir un lien avec leur grand mère, aussi pénible soit-elle. Je n'en suis plus si sûre. Je craint que mon aîné ne soit influencé par elle et il semble développer les mêmes attitudes  (froideur émotionnelle, tape ses frères …) il est encore jeune alors il n'est peut être pas trop tard pour lui mais que devons nous faire? Merci 

  131. otter

    Bonjour Catherine,

    je comprends si bien ta réaction , "Avant il m'aurait appelée encore et textée mais là il m'ignore et je crois que c'est pire ", c'est par là que je passe également en ce moment. Dur de rester neutre face à ces manipulations. Il nous faut tellement de force et ils nous ont tellement vidés. "Démolis", c'est tout à fait ça.

    Courage Catherine, nous devons nous en sortir.

  132. Alice

    Coucou les filles c'est moi ! :)

    Catherine, je viens de lire ton post qui me rappelle de sales souvenirs. Le premier PN que j'ai quitté, complètement psychopathe je t'assure (violent physiquement et verbalement) était un """"ancien"""" toxico :

    je mets plein de guillemets, vois-tu, car il était depuis…7ans…sous subutex (substitut d'héroïne, qu'on peut obtenir en pharmacie : bref : drogue financée par l'état !!!).

    j'ai vu ce cinglé dans tous ses états, s'injectant sa came de substitution en intraveineuse…le manque était le même que celui d'un tox, car il en restait un, tout bonnement. L'alcool, il y avait recours également : un dépendant aux drogues de toutes sortes le reste et recherche des moyens de substitution quand la dose ne suffit pas…Le vin  blanc…il lui est arrivé aussi de se l'injecter dans les veines à la seringue !!! Je sais, c'est carrément sordide.

    Fais attention à toi Catherine : la came les a déjantés complètement. Ils peuvent devenir très dangereux et pas seulement verbalement.

    Prends soin de toi. Je t'embrasse fort.

  133. Catherine

    Et bien ce soir, je suis encore… démolie.  Et je trouve le moyen encore… de culpabiliser.  

    J'avais un souper de famille, puis après j'allais le rejoindre.  Il m'avait dit dans la journée qu'il allait acheter une bouteille de vin alors j'ai trouvé ça super et j'avais hâte de le voir!  

    Il a passé la journée avec des amis (pas de problème) mais il dit toujours qu'il a beaucoup de travail à faire dans la maison et m'avait même demandé de lui aider à faire le ménage (dû aux travaux). Il aurait eu du temps aujourd'hui mais a décidé de passer la journée jusqu'à 21h45 environ.

    Quand je suis arrivée vers 22h30, il était étendu sur la causeuse.  Il sentait le "fond de tonne" (boisson). Il faut se rappeler qu'il est toxicomane abstinent depuis quelques mois mais pas alcoolique.  Sauf que ma crainte est qu'il change sa dépendance par une autre dépendance.  Il ne c'était pas lavé depuis 2 jours et a travaillé physiquement.  Je lui ai fait la remarque et il m'a dit "arrête don de chialer". 

    Il m'a dit aussi je t'ai acheté une bouteille de vin, en veux-tu?  Disons que j'étais assez déçu de son attitude.  Je lui ai dit que je m'attendais que quand j'arriverais, il ait ouvert la bouteille de vin et qu'il soit lavé.  Il me trouve chialeuse.  Je lui ai dit "ben… (sacre) lave toi!!!" Tu sens le fond de tonne et le pas lavé.  Il m'a dit de lui parler comme il faut sinon de partir alors je lui ai dit "je pars, tu ne me le diras pas deux fois cette fois-ci". Est-ce moi qui est trop exigente???  

    Quand je suis parti, il m'a dit que j'allait en rejoindre un autre… je lui ai dit "bon c'est toujours ça, un autre gars" et moi choquée et déçue, je lui ai dit de boire sa bouteille de vin avec sa "guédaille" (bitch). Je sais c'est pas gentil (je oense pas qu'il en ait une mais j'étais hors de moi)

    Je suis partie et il m'a appelé quelques fois et moi je lui raccrochais la ligne aussitôt qu'il me disait quelque chose comme "sers toi pas de moi pour…"  Je raccrochais pour pas entendre la suite.  Il m'a dit aussi que j'allais dans un bar pour avoir un gars alors qu'il sait très bien que je sors jamais.  Je lui ai dit que d'arriver et qu'il ne se soit pas lavé depuis 2 jours (après avoir travaillé physiquement) et qu'il sente la boisson ça ne m'attirait pas. Il m'a dit d'aller en voir un autre…  Il ne m'a plus rappelé!!! Il n'est même pas capable de se remettre en question!!!!!! Je suis à bout de nerf.  Je sais que je peux être blessante, je dis ce que je pense et je culpabilise.  Est-ce que ma réaction est normale ou pas soyez honnête avec moi, je suis chialeuse???

    Avant il m'aurait appelée encore et textée mais là il m'ignore et je crois que c'est pire que de recevoir des textos de méchancetés.  J'ai tellement de peine que je ne suis plus capable de verser de larmes en ce moment mais je me suis défoulée dans l'auto en criant ma vie :((( 

    Pour la 1000ième fois, je suis démolie, triste, déçue…

  134. Catherine

    Marie,  il ignorait ta fille? Et son fils l'ignorait lui aussi?  Ça pas de sens.  Pauvre petite chouette, en plus elle perd ses amies…

    Comment tu te sens qu'il n'est rien fait pour t'aider et qu'il soit sans regret?  Je te lis et le coeur me serre.  Je me sens tellement pas importante depuis plusieurs semaines…  

    Je te souhaite que du bonheur Marie avec ta fille et un homme (un jour) qui sera à la hauteur xx

  135. nicole

    Bonsoir à tous, je manque vraiment de temps pour écrire ici en ce moment.
    Je reviens faire un ptit coucou et m’inquiéter de certaines d’entre nous que je ne lis plus. Alice, tu as toujours le moral très bas? Ou c’est les copies? Et Passion91? Et Titia? Et Vanilla? … j’espère que vous tenez bon.
    Mon PN à moi à aussi refait surface ce matin. Il m’a envoyé un mail où il évoque « tous nos bons souvenirs à tel ou tel endroit. .. il est triste que cela soit fini … il ne sait pas pourquoi mais je suis toujours dans ses pensées. .. »
    Voyez vous, je vois que je suis guérie. Autrefois j’interprétais ce genre de propos comme une preuve de son attachement à moi. Et je re- craquais tôt ou tard. Mais là, j’ai enfin un peu de recul et je vois que les souvenirs de moments auxquels il fait référence et qui lui manquent tant ce ne sont pas, oh non, de beaux moments émouvants de tendresse partagée, non. Ce sont juste des souvenirs de bonnes parties de jambes en l’air. Pardonnez moi pour ce détail, mais je réalise que pour la première fois, en réalité, il dit qu’en fait ce qui lui manque… Eh bien c’est mon c.., pas mon coeur! Ce n’est pas l’amour qui lui manque. c’est juste le c… Fabuleux, non?! Après 5 ans et demi de passion! !!hi hi hi. Après tout ce que j’ai fait pour lui … Eh bien il n’y a que le c… qu’il retient de notre belle histoire! Voilà LE PERVERS NARCISSIQUE. Vous lui avez tout sacrifié, tout. Et lui il n’a retenu que votre entre – jambes. Si ce n’est pas édifiant! Je voulais vous raconter cette nouvelle manifestation ce matin de mon PN, juste pour que vous vous penchiez sur la réelle motivation de votre propre PN quand il revient vous harceler avec ces « je t’aime, tu es ma vie, je ne peux pas vivre sans toi » et tout l’arsenal verbal dont il use et abuse … cela ouvre nos yeux, c’est sûr. Guère gratifiant, mais ça aide à garder les pieds sur terre et ne pas retomber dans ses filets!
    Courage et bises à tous.

  136. Rose

    Bonsoir à tous,

    Tout d'abord, je suis de tout coeur avec vous tous. J'ai été émue en lisant les témoignages et ai versée quelques larmes. Beaucoup de courage. Je ne pensais pas trouver un site comme celui-ci en cherchant sur internet. Bravo pour ce site.

     

    Mon conjoint a plus ou moins toutes les caractéristiques nommées ici. J'ai lu plusieurs livres sur le sujet et je suis certaine qu'il est PN.

     

    C'est assez difficile d'en parler car j'ai souvent l'impression et à force de l'écouter que je suis un monstre dénouer de sentiments. Souvent l'impression d'être folle ( il a un tel pouvoir de persuasion que je dois noter pratiquement tout dans mon agenda pour m'en souvenir et même si je lui mets la preuve sous le nez..il trouvera toujours l'argumentation idéale pour me faire douter).

     

    Concentrée sur mes études, je voulais devenir pédopsychiatre et je n'ai jamais vraiment été intéressée par les garçons. Il a été le premier à faire battre mon cœur, le premier avec qui j'ai échangé un baiser, etc…le premier pour beaucoup de choses.

     

    Il y a cinq ans, il vivait en France et moi en Belgique. J'avais une année difficile à l'université et ma relation avec ma maman n'était pas au top. J'étais épuisée, fatiguée et j'avais l'impression que personne dans ma famille ne me comprenait. Nous nous sommes rencontrés sur internet grâce à une amie. Il a été une oreille attentive pour mes moments de railleries contre elle. Ce que je regrette maintenant étant donné qu'il s'en sert pour rabaisser ma maman (la seule à lui avoir dit clairement que son petit jeu ne fonctionnerait pas avec elle).

     

    Dès notre première rencontre, il a parlé de sa vie, de ses soucis et de son enfance chaotique avec une mère soumise. Ayant un côté maman poule, je me suis sentie touchée par ce garçon qui semblait si gentil. Ce soir-là et pour la première fois de ma vie, j'ai découché pendant un week-end…moi qui avait toujours respecté les règles de mes parents, je me sentais libre et rebelle.

    Il a raconté beaucoup de mensonges à mes parents se basant de la vie de parent proche. Ma maman m'a d'ailleurs dit « pour un garçon de 23 ans, on dirait qu'il a vécu 1000 vies ». J'appris plus tard, que non il ne savait pas piloter de petits avions, que non il n'avait pas vécu dans des tonnes de pays, que non il n'avait pas travaillé dans certains endroits.

    Ma maman lui a rapidement dit qu'il n'avait pas besoin de s'inventer une vie pour faire partie de la famille. A partir de ce jour-là, il a commencé à rabaisser cette dernière dès que possible. Lorsque mes parents recevaient du monde, il se montrait gentil et aimable et puis au bout d'un moment, il se lâchait et racontait des bobards. Par exemple : Il connaissait personnellement la ministre de la santé. Elle était juste venue sur son lieu de travail.

     

    Je le défendais souvent contre ma maman. Lui disant qu'elle disait cela car elle ne m'aimait pas, qu'elle ne voulait pas que je sois heureuses. Lui m'encourageait. Malheureusement ou heureusement dans ma famille nous nous disons les choses et puis nous passons à autre chose. Je suis rapidement tombée enceinte. Mes parents étaient prêts à m'aider pour m'occuper du bébé car lui n'en voulait pas. J'avais cette petite voix dans ma tête qui me disait de le laisser tomber surtout qu'il me trompait . J'ai essayé à plusieurs reprises, mais quelques larmes de sa part plus tard et de belles paroles et je m'excusais (d'avoir découvert pour son autre copine, au fait qu'il ne prenait jamais soin de moi).

    Nous devions vivre en Belgique, là où mes diplômes étaient valables, etc…nous avions visité une maison qui devait être pour nous mais, il s'est arrangé pour que nous téléphonions trop tard.

     

    J'ai déménagé chez lui et ai passé ma grossesse dans un appartement sans meubles, sur un matelas sur le sol car il n'osait pas affronter son père. « il faut le plaindre » me disait sa grand-mère, « dit oui mon lapin à tout ce qu'il te dit même si tu n'es pas d'accord » m'a conseillé son grand-père. J'étais amoureuse, j'ai tout accepté. Les pâtes blanches pendant toute la grossesse, les remarques de son père, les repas alors que j'étais fatiguée, les travaux dans notre appartement,etc…moi qui ai toujours dit que si je n'étais pas mariée, mes enfants auraient mon nom de famille, j'ai accepté qu'elle ne porte pas mon nom. Ses arguments étaient logiques, il était si intelligent.

     

    Je passerai l'étape de l'accouchement même si les détails sont importants. Il ne s'occupait jamais de la petite. Mais quand nous étions dans sa famille, il racontait le contraire, disait à sa famille que je ne m'occupait jamais de notre enfant. Ce fut difficile. Je n'avais personne car ils ne sont pas très familles.

     

    Ma meilleure amie fut témoin d'une scène où malheureusement elle osa prendre ma défense. Grande erreur car pendant une période, elle ne fut plus autorisée à revenir chez nous.

    Nous avons déménagé dans une autre ville car son père vendait l'appartement que nous louions…nous devions attendre les six mois de la petite pour le faire mais il décida aux deux semaines de sa petite fille qui fallait absolument faire des visites.

    Depuis le temps, je suis habituée aux caprices de son papa de ce genre. « Il faut vite le faire » et puis au bout de deux semaines, il change d'avis.

    Je n'osais encore rien dire et me contentait de pleurer en silence la nuit.

    Au six mois de la petite, j'ai voulu partir en découvrant qu'il racontait des horreurs sur moi à son ex copine et qu'il avait envoyé à sa maman un e-mail lui demandant (à qui il ne parlait plus) de l'argent pour un avocat. Nous avons eu une conversation avec ses grands-parents qui me supplièrent de lui laisser du temps. Je finis ce jour-là par m'excuser encore une fois.

     

     

    Petit à petit, et au fur et à mesure que la petite grandissait, il s'en occupait pas, criait sur elle dès qu'elle pleurait.

    Pour le premier anniversaire de notre petite, nous avions décidé de rassembler nos deux familles. L'idée lui plaisait au départ mais plus le jour approchait, plus il se fâchait pour rien et voulait annuler. J'ai appris le jour de l'anniversaire qu'il racontait des mensonges à sa famille sur la mienne. Mes parents s'imposant, etc…faux bien sur. Il ne pensait pas que mes parents allaient raconter à sa maman et à son beau-père.

    Son papa qui a des tendances identiques d'après sa maman. Cause de leur séparation. M'a tout mis sur le dos et sur le dos de ma maman. J'ai eu le droit à un procès pendant une réunion de famille dont je n'étais pas au courant « Pour ne pas que tu stress, tu stress tellement pour rien ». Là encore, je n'ai pas tout dit…le fait qu'il me prenait la carte du téléphone lorsqu'on se disputait, le fait qu'il m'enfermait dans l'appartement lorsqu'il partait même enceinte, etc…enfin j'ai essayé mais il a tout réfuté et est même parti un moment voyant que cela ne se passait pas comme il le voulait. Pendant toutes les attaques de son père, je le voyais sourire…il avait son regard un peu fou.

     

    Je n'ose plus partir car il me « tient » avec notre fille.

     

    C'est toujours de ma faute. Lorsque je tente une conversation de couple et même si j'ai préparé mes arguments à l'avance…il inverse les rôles et me fait un discours pendant des heures. Il se fait passer pour la victime. (je l'ai déjà enregistré) Je finis par m'excuser et lui assurer que je ferais des efforts.

    Il dit un truc et après en dit un autre où me dit que ce n'est pas vrai, qu'il n'a jamais dit ça. Avec lui et même si je suis sûre de moi, je dois tout noter dans mon agenda et là encore, je flanche malgré les preuves.

    Je suis toujours étonnée de sa capacité à séduire les gens. Il arrive à les embobiner, les baratiner mais il fait ça tellement bien qu'eux ne voient rien. Un caméléon.

    Il a toujours raison. Il sort des arguments tellement logique que même les gens dont c'est le métier arrive à douter.

    Je suis une mauvaise mère, je ne suis pas une bonne ménagère dit-il alors qu'il n'en lève pas une et passe son temps sur internet. J'ai le droit à tout. Je suis moche, personne ne voudrait jamais de moi, etc…

    Quand nous avons un conflit avec sa famille ou avec notre voisin. Il m'envoit toujours et puis me critique en disant que je passe mon temps à crier, critiquer tout le monde, etc…Si je ne le fais pas il utilise la petite 'tu vois maman, ne tient pas à toi puisqu'elle ne le fait pas », etc….

    Il ne supporte pas que je m'entende aussi bien avec la plupart des membres de sa famille. Il ne veut pas que je garde contact avec eux.

    Pour ses grands-parents principalement, s'est un pauvre petit malheureux qui n'a pas eu de chance dans sa vie. Il m'a raconté des choses horribles sur sa maman qui se sont avérées fausses.

    A part lui, personne ne compte même pas sa fille.

    Il ment tout le temps et même si je lui prouve, il nie. Cela peut être des petits comme de gros

    mensonges. Même notre fille commence comme lui.

    Souvent il me dit quelque chose et lorsque je lui prouve devant témoin que c'est faux. Il dit que je mens. Comme pour le montant du RSA que nous touchons à deux. Mais pendant des années, il a dit que c'était faux.

    Il veut que je bosse mais dès que je trouve un boulot, il trouve toujours quelque chose pour s'opposer à ce boulot..(trop loin, pas assez payé,…)

    Etc….

     

    Je sais que je dois partir. J'ai mes parents, sa maman et son beau-père qui me soutiennent car ils voient que je suis malheureusement. Je tombe toujours malade. Moi qui était toujours souriante, etc…il m'arrive de broyer du noir. J'ai même eu des idées plus sombres encore…

    Je suis dans une impasse car il ment tellement bien, etc….que je sais que je ne suis pas de taille face à lui devant un juge. Il a réussi à me dégoûter des hommes.

    Je suis revenue de chez mes parents en janvier et j'ai eu beaucoup de mal à partir. Ici, je n'ai pas d'avenir, ma fille n'a pas d'avenir…au bout de deux jours, elle ne parlait plus de lui et ne voulait plus revenir. Dès que je reviens, on se dispute car il voit que je suis pleine d'énergie, heureuse, souriante, que je lui tiens tête…il ne supporte pas.

    Je veux protéger ma fille car souvent, je vois qu'elle lui ressemble dans certains gestes, etc…mais deux nationalités différentes, il n'y a que mon nom dans le livret de famille, je suis rien dans ce pays. Et puis lorsqu'on parle, il la prend toujours en « otage » « viens, chérie maman est folle », dit-il souvent. J'ai tenté une fois de la reprendre de ses bras, il m'a poussé et frappé mais a dit à tout le monde que c'était moi. Il a d'ailleurs des photos avec des griffures sur son bras alors que je n'avais pas d'ongles à ce moment-là.

    J'ai l'impression de vivre dans un mauvais film, je ne vois pas le bout du tunnel…

     

    Rose

  137. Marie

    ..Pour répondre à ta question Catherine, mon ex conjoint a une vingtaine de points.. et d'ailleurs, le fait de ne plus avoir donné signes de vie ainsi que de m'avoir laissée me débrouiller de mon départ sans aucune aide, prouve quand même que j'avais à faire à une personne totalement dénuée de remords, de regrets… Ma fille était tellement deçue et malheureuse de savoir qu'elle devait quitter ses amis et sa vie dans la ville ou nous étions, qu'elle ne lui a plus parlé et lui, au lieu d'aller lui expliquer les choses avec des mots simples, a preféré jouer le jeu de l'indifférence. Je rappelle les ages : 45 ans et 14 ans….. l'important pour lui était de protéger ses enfants, dont 1 qui avait décidé de ne plus parler à ma fille pendant des mois (personne n'a jamais sû pourquoi) ce qui entrainait un climat froid et désagréable, disons une mauvaise ambiance.. mais  "l'homme de la maison " n'a jamais réagit en chef de famille pour crever l'absès, moi j'ai essayeé avec beaucoup de tact, mais pour mr j'avais fait un outrage à enfants!! enfin c'était une famille recomposée plate et sans relief…. une erreur !

  138. Catherine

    Ma belle Sandrine, ne te remets pas en question!!! Tu n'es assurément pas une PN et ta santé mentale va bien rassures-toi!!! Tu vis des choses difficiles et il en profite pour t'acabler avec ça.  Ce n'est pas le moment, tu es plus vulnérable et lui il en rajoute pour te mettre de la pression, c'est ignoble… Est-ce que tu crois-tu que si tu allais vivre avec lui tout irait mieux? Qu'il serait gentil avec toi, prendrait soin de toi? Tu mérites, j'en suis persuadée, beaucoup mieux Sandrine… En même temps, je te comprends tellement!!! Bisous xx

  139. Steph

    Bonjour Cloé, 

    ton récit est tellement juste.

    je m'y reconnais bien. On voit des choses mais on oculte… on n'y croit pas… 

  140. Catherine

    Non Steph, ils ne nous feront pas le plaisir de nous dire que nous sommenes des bonnes filles et ne s'excuseront pas du mal qu'ils nous font, on est dans l'attente constamment

  141. Catherine

    Marie, tu me demandais si je croyais qu'il était un PN.  C'est difficile à dire pour moi, il manque peut-être un peu d'information.  Est-ce que tu as fait le test des 30 points?  Si oui, il en avait combien?  Ce que je peux te dire c'est que cette relation était TRÈS malsaine.  PERSONNE ne mérite de se faire serrer un bras et pousser par terre… Sans parler de tout le reste.  Alors je me dis, parce que moi aussi je me demande si le mien est un PN ou pas, que s'ils ne nous traitent pas comme un homme qui aime sa conjointe et que pire, ils nous font mal physiquement et psychologiquement, on ne doit pas laisser faire ça!!!  Tu vas reprendre ta vue en main je suis convaincue.  C'est un moment difficile à passer mais tu en sortiras gagnante.  Courage xx

  142. sandrine

    Bonjour Catherine, passions, Alice et vous tous,

    Bon dieu que la vie est difficile… je viends d'apprendre que mon frère divorce après 20 ans de mariage. je suis effondrée et je dois soutenir mes parents qui sont désemparés.

    Et mon PN en rajoute une couche… je lui ai parlé de ces épreuves que nous traversons.. il semble dans l'empathie et le lendemain, il me remet la pression pour que je vienne avec lui de nouveau… sans que je puisse reprendre mon souffle… avec une forme de chantage de retourner chez sa femme. Il me dit qu'il est épuisé de m'attendre. Parfois , je me demande si ce n'est pas moi la PN. je ne joue pas avec lui, je veux juste trouver un travail pour pouvoir partir.Il me dit ne plus supporter la vie de célibat… rassurez moi sur ma santé mentale les filles…

    Gros bisous

     

  143. Catherine

    Otter, ce que Nicole t'a écrit est tellement bien dit.  Je suis d'accord avec elle à 100%.  Ne te culpabilise pas, comme dit Nicole, la PN c'est elle et la victime c'est toi!  C'est clair pour nous parce que nous sommes à l'extérieur.  C'est peut-être plus difficile pour toi de le constater parce que tu es manipulé et amoureux… Courage!

  144. Steph

    Oui Céline, 

    il faut que je redouble d'effort – depuis le 8 janvier je ne lui réponds plus… Mais lui continue de m'envoyer des sms – ce mois-ci c'était moins régulier un sms par semaine – juste ne m'nevoyant des photo de lui et moi… Il faut que je trouve le dernier courage pour changer de numéro ou bloquer…

    peut-être fait il cela pour voir si je craque… 

  145. nancy

    bonjour Brune

    les caresses, les cpmpliments, le soutien et ensuite les cris, les réprimandes, je connais bien. Hiers je lui parlais de mes projets de changements au travail, (projet qui me tient vraiment à coeur et pour lequel je travaille beaucoup) il me supportait, m'encourageais à aller chercher les infos pour mon projet, alors qu'habituellement, il prend un ton de directeur d'entreprise (ton froid et très formel sans me regarder, mais en regardant la télé ou ses emails) et me questionne sur tous les enjeux potentiellement négaifs de mon idée. J'étais encouragée et contente hiers de ce changement d'attitude, de cette ouverture hiers.

    Aujourd'hui, je lui parle des infos que j'ai obtenu, il se met à stressé , à s'agiter, mais là vraiment, me disant que mon projet est inréalisable sur les plans financiers, qu'il ne peut pas croire que je n'avais pas réfléchi à tous cela avant et vlan, me voilà toute confuse et fâchée, alors qu'au départ je trouvais les infos récoltées plutot positives bien qu'imparfaites.

    Plus tars dans la journée, je suis allée rencontrer un conseiller financier qui m'a rassuré, me dit que mon projet est viable. J'en informe mon conjoint ce soir. Réaction de sa part; il me dit que je n'ai rien compris à ce qu'il me disait hiers, qu'il ne disait pas que le projet était irréalisable, et tout cela sur un ton très gentil et un peu moqueur. Il se préoccupait aussi  du fait que j'avais dit au conseiller financier que lui, mon conjoint, était très préoccupé de ce projet. Il semblait avoir  la crainte d'avoir pu passé pour un imbécile aux yeux de ce conseiller qui s'occupe de nous deux. Du coup, je me culpabilise en me disant que je n'aurais pas dû dire cela au conseiller (que mon conjoint s'inquiètait de ce projet), et aussi je me questionne sur ce qu'il m'a réellement dit hiers et sur ma capacité de compréhension, de bien décodé ces messages.

    Voilà un exemple très banal de ce que je crois être une certaine forme de manipulation et discours paradoxal, faisant en sorte que l'on ne sens jamais certaine de la réaction qu'aura l'autre, qui fait que l'on a toujours le sentiment de marcher sur des oeufs. Lorsque ce genre de situations surviennent de temps en temps, je ne vois pas trop le problème mais lorsque ces mêmes situations de comportements et discours paradoxal arrivent à tout propos , pour des banalité comme pour toutes discussions qui touchent des sujets plus sérieux, il y a un problème.

    C'est vraiment impossible d'avoir une conversation normale. Toutes discussions est en quelques sorte entachée par l'anxiété, la colère ou la froideur qu'il manifeste. Il me semble qu' il devrait être normal dans une relation saine de parler de choses sérieuses sans que tout dérape en impatience, en exaspération ou en froideur de directeur d'entreprise qui questionne son employé.

    C'est aussi la gentillesse qui suit ces situations qui rend confuse.

  146. Celine

    Brune,

    En effet il peut y avoir certaines situations qui font penser qu’on a un pn près de nous. Ensuite il faut tout un ensemble d’éléments pour en être sure…..

    Si comme vous le dites , vous vivez avec un pn, je vous conseillerais de partir avec vos enfants car s’il ne peut vous manipuler, il sera tenté de le faire avec vos enfants….de toute façon votre couple n’en n’est plus un d’après ce que vous dites….rien ne sert de rester….

    Bien sur le côté financier est un problème mais vous trouverez des aides en vous adressant à des organismes compétents.

    Courage.

    Céline.

  147. Celine

    Steph

    Soyez forte…..c’est sur que le pn ne vit pas mal une rupture surtout si c’est lui qui la provoque car ou il s’agit d’une stratégie pour mieux vous rattraper ou c’est que vous ne l’intéressez plus et qu’il a une autre proie plus « énergisante »…c’est bien pour cela qu’il ne faut pas culpabiliser, d’ailleurs pourquoi culpabiliser? eux nous ont déjà oublié….Alors là comment voulez vous qu’ils vous disent que vous êtes une bonne personne puisque ce sont eux les meilleurs en tout et que vous ne valez rien…..mais rassurez-vous, si vous n’étiez pas une bonne personne, jamais vous n’auriez eu à faire à lui. 

  148. brune

    Bonjour Céline,

    Je n'ai pas tout raconté, peut être volontairement. Il y a des situations qui me font penser qu'il en est un. Carresser dans le sens du poil puis mettre une claque ( au sens figuré). Féliciter puis casser. Mettre en doute, tout le temps. Dire oui à toutes nos demandes et nos attentes, puis au final ne rien faire, et laisser trainer, changer de sujet dès que ça ne l'intéresse pas…

    Depuis que j'ai conscience de cela, ce n'est pas qu'il a arrêté, c'est que j'ai compris, et que je me protège mieux.

    Me faire culpabiliser, il adore ça… je travaille là dessus. Il me dit que je suis folle.

    Peut être que je me trompe… Mais je reconnais certains points. 

    Merci Céline :-)

  149. Steph

    Je confirme ça fait mal… 

    Les PN ne semblent pas le vivre aussi mal que nous la rupture…

    Nous on culpabilise d'être parti.. mais eux ne se remmettent pas en question, 

    ils nous culpabilise d'être parti…. jusqu'au bout ils nous détruisent…

    Ce qui fait mal c'est que jamais ils nous diront que nous sommes de bonnes personnes.

  150. Celine

    Vous savez la compréhension on l’a quand on est passé par là =( Vous avez tout compris…..et vous le croirez ou pas , j’ai mal en vous lisant, car je ressentais la même chose….Oui en définitive nous ne sommes rien à leurs yeux alors qu’on se damnerait pour eux , c’est dur de savoir ça …et on n’arrive pas à se dire qu’ils sont ainsi, qu’ils n’éprouvent rien à notre égard…Tenez bon…..Une telle relation ne s’efface pas en un jour tant elle est intense en sensation ! Il me disait « jamais tu ne m’oublieras, on est lié  » Ai-je réussi ? Je le pense….alors dites vous que vous parviendrais avec le temps….en combattant …en vous combattant à gagner..je suis de tout coeur avec vous…. Pour les personnes qui vont voir des psys, évidemment que c’est injuste, mais il le faut si elles n’ont personne à qui se confier, il leur faut quelqu’un qui va les aider à retrouver confiance en elles…. Bien sur que nous avons perdu notre temps pour un amour qui au final n’allait que dans un sens et rapportait pas mal de mal être, mais il ne faut rien regretter….ne plus avoir de sentiments bons ou mauvais pour « cet amour » car sinon nous l’alimentons et ce n’est pas le but….ce qui est fait est fait…nous ne pouvons changer le passé….il faut avancer…courage…

    Céline.

  151. otter

    Merci pour vos encouragements et votre compréhension, et merci à toutes les personnes qui ont le courage de témoigner ici.

    Il vrai que la rupture est très récente, je crois que cette fois elle a compris que je ne voulais plus de cette relation, mais curieusement cela me fait mal de savoir que pour elle, c'est sans importance au final, que c'est juste comme si elle avait cassé un jouet et qu'il allait falloir s'en trouver un autre.

    La petite voix en moi, qu'elle étouffait par ses mensonges et ses faux-semblants, commence à me parler plus fort en me disant que cette femme n'a JAMAIS été dans dans une relation amoureuse avec moi et qu'elle ne le sera JAMAIS malgré les beaux discours qu'elle a pu avoir. Et c'est probablement ce qui me bouleverse le plus en ce moment. Et pourtant, à chacune des ruptures que j'ai tentées, au bout d'un moment je réalisais qui elle était vraiment, c'était souvent la raison des ruptures, comme un instinct de survie qui se met au rouge. Puis elle réussissait à me reprendre dans ses filets, c'était le bonheur et même temps l'étrange sensation de reperdre ma liberté et d'avoir à nouveau à marcher sur des oeufs, craindre ses foudres, souffrir de ses mensonges et d'avoir à nouveau l'obligation de passer en second dans sa vie. Mais j'y croyais tellement que la culpabilité de l'avoir faite souffrir revenait de concert. Au fil du temps et de ses mensonges, je finissais par ne plus avoir confiance en elle, mais s'aveugler pour ne pas perdre notre PN, c'est notre plus grosse erreur. :(

    J'espère que tous nous en sortirons vainqueurs. Personne ne mérite d'être traité de la sorte. 

    Merci encore pour ce site.

    PS : il y a une chose que je remarque c'est que beaucoup d'entre nous consultent un psy, je trouve cela tellement triste et si injuste puisque le problème ne vient pas de nous ou de notre faiblesse, mais de leur maladie qu'il font peser sur nous. Mais c'est nous au final qui sommes démolis alors que nous avons perdu notre temps à leur donner un amour que nous aurions pu donner à une personne qui en valait réellement la peine.

    Personne ne mérite ça. :(

  152. Celine

    Bonjour otter

    Ah le doute !!!! Je pense que la plupart des personnes s’en ayant sorti, doute (ça m’est arrivé aussi)  C’est encore une des « séquelles » de nos chers pn !!! Ne doutez pas,ne vous laissez pas manipuler ( à distance) encore….. Le doute fait parti du processus de séparation….et pour une fois il ne faut pas s’écouter c’est un « piège » et une bombe à retardement « qu’a placé  » le ou la pn!

    Vous êtes jaloux ?! et alors qui ne l’est pas un minimum,  puis l’incertitude crée cette jalousie… Vous aviez des périodes de chauds et froids ? au vu de la situation, rien d’anormal!

    Vous lui faisiez des reproches sur son investissement par rapport à votre relation ! et alors ? où est le mal ? c’est normal d’être à 2 dans un couple ! Un pn n’est pas forcément accro au sexe, ce n’est pas sa nourriture !

    Votre complexe d’abandon est la faille par où elle a pu pénétrer ! ne culpabilisez pas à ce sujet ….

    Bref……comme vous le dites, vous éprouvez le manque et voilà pourquoi vous reportez toutes les fautes sur vous…..vous avez besoin de lui trouver des excuses…elle gagne !

    La séparation est très récente…..c’est là qu’il faut être fort….n’allez pas chercher votre drogue, vous le savez sinon c’est la rechute assurée…Si malgré tout cela vous arrive, nous comprendrons et serons là pour vous épauler le mieux qu’on peut….bien que je ne vous le souhaites pas, vous ne serez le premier à replonger…

    Courage.

    Céline.

  153. Celine

    Bonjour brune,

    J’ai lu , relus, votre commentaire et bien qu’il puisse y avoir 2 ou 3 concordances avec un pn, je ne pourrais pas affirmer que votre mari en est un….En effet un pn , ne s’arrête jamais, que vous lui parliez de votre vie ou pas, il trouve toujours des prétextes pour vous démolir….

    Votre mari est peut-être manipulateur, et vous en devenez une pour le percer à jour….mais ça ne suffit pas pour dire que c’est un pn! De plus ce qui vous inquiète le plus pour vous séparer c’est le côté « financier », je n’ai pas lu dans votre commentaire cette addiction qu’on les victimes d’un pn…..vous devez avoir un problème de couple , ça c’est évident, mais votre message ne décrit pas vraiment de bourreau et victime…..plutôt un couple qui se déchire…qui meurt….

    Courage et n’hésitez pas à apporter des précisions au cas où j’aurais mal analyser.

    Céline.

  154. brune

    Bonjour Otter,

    Je pense qu'à force de se faire manipuler, la victime devient elle même en quelque sorte une manipulatrice. Ce doit être un moyen de se rendre compte qu'elle est manipulée et se protéger.

    On se pose beaucoup de questions, on s'interroge, on culpabilise, et on n'obtient aucune réponse.

    Je pense vivre avec un PN, mais j'ai deux enfants et 16 années de vie commune. J'essaye de me protéger et d'en dire un peu moins sur ma vie, celle de tous les jours, le travail, mes amies, mes sorties. Car le PN se nourrit de ces "activités" de cette vie parallèle. Au final, nous sommes une famille, avec des enfants, un couple sans en être un.

    Je me protège comme je peux, car ce n'est pas évidant de prendre la décision de partir : et oui les finances, l'entourage, le courage, le moral… ne le permettent pas forcément.

    Je ne craque plus à la maison (car cela nourrit les PN), j'ai mes amies pour ça, ou des petits moments de solitude… ou mon psy…. Dans ces moments là je pleure un bon coup, je vide toutes ces émotions, cette tristesse, cette culpabilité… et je repars plus forte.

    Mon PN m'a convaincu de voir un psy… puis au fil du temps il s'est rendu compte que j'ouvrais les yeux sur ma situation et a commencé à me dire que mon psy était nul… et surtout que mes amies étaint nulles.

    Un PN vous dit blanc aujourd'hui puis noir demain. Il vous dit ne plus vous aimer, puis quand il se rend compte que vous lui échappez, il se rattrape en disant "mais si je ne t'aimais plus du tout, je serai déjà parti". En fait il ne sait même pas ce qu'il veut lui même, si il le sait, il veut mettre sous sa coupe une personne aimant la vie, joyeuse pour lui pomper toute son énergie, il veut continuer à manipuler.

    Le choque pour la victime c'est le jour où elle prends conscience qu'elle est manipulée. Après elle apprends, avec l'aide d'un psy, des amies…. à se protéger.

    Je vous souhaite à tous et toutes un bon courage. 

  155. Catherine

    Otter, premièrement je voulais te dire merci pour ton poste du 24, je le l'avais pas vu.  C'est vrai qu'il sait exactement quoi me dire pour me faire souffrir et il connait mes réactions…  Il faut être plus forts qu'eux et la seule façon est de partir!!!

    Je lisais ton poste du 26 et ça me rend triste pour toi que tu te remettes en question. Si je ne me trompres pas elle avait 27 points sur 30!!! Non tu n'es pas parfait et Dieu merci parce que les gens parfaits c'est vraiment pas l'fun!!! C'est tout à faut nous ça de serenettre en question et se demander si on n'a pas provoqué ça mais NON Otter, tu essais juste de nager à contre courant et tu essais de te défendre, c'est légitime!  Le mal être tu ne l'as pas inventé, tu ne te sens pas bien dans cette relation écoute ta petite voix et pourquoi pas te faire une liste de tous les points positifs et nègatifs?  Tu pourras constater que ta liste sera plus longue du côté négatif que du côté positif.  Ne culpabilise plus Otter, courage!!!

  156. Catherine

    Steoh, c'est ÉVIDENT que tu auras un homme super dans ta vie.  Je te comprends de ne pas être en mesure de voir quand et comment pour l'instant.  C'est exactement la même chose pour moi.  Je me dis que j'aurai du mal à faire confiance.  Le prochain ne sait pas ce qui l'attend ahahah Courage on va y arriver!!!

  157. Catherine

    Bonjour Steph, tu as raison… Comment se fait-il qu'on leur trouve toujours des excuses? On ne se reconnait plus et on va contre nos propres valeurs. C'est hallucinant!!! Ça fait combien de temps que tu n'es plus avec lui?

  158. nicole

    Pardon à tous ceux et celles à qui je n’ai pas le temps de répondre cette nuit.
    Je voulais juste brièvement vous conseiller un livre qui apporte un nouvel éclairage sur la perversion narcissique. J’en ai lu énormément, dont il est parfois fait mention dans ce forum, et tous sont édifiants. Mais tandis que je me pose de plus en plus la question de voir se multiplier les PN dans mon entourage,et ailleurs, je cherchais à comprendre pourquoi ce trouble du comportement touche de plus en plus de monde aujourd’hui. Et le livre que j’ai découvert offre une explication très intéressante à ce phénomène.
    il s’agit de:
     » La fabrique de l’homme pervers  »
    de Dominique Barbier,édition Odile Jacob.
    Passionnant.
    Courage à tous.je reviens vers vous quand j’ai ùn peu de temps.

  159. nicole

    Otter, je n’ai pas encore lu les réponses des autres à ton post, mais celui ci me fait réagir tout de suite :
    1) si TU étais le pervers narcissique, tu ne te poserais absolument pas la question. Mais alors ABSOLUMENT PAS! Un PN ne reconnaît jamais qu’il a pu avoir tort, qu’il a pu avoir un part de responsabilité dans une crise.
    2) tu es égoïste? Ah? Eh bien qui ne l’est pas, peu ou prou? Connais tu un seul être humain qui ne le soit pas?
    Tu es jaloux? Eh bien oui, cela fait partie de la nature humaine, après, tout est question de dosage,de maîtrise de ce sentiment, très lié à la peur de l’abandon, certes. Mais c’est normal. Tout dépend de la façon dont tu gères ce sentiment, si tu le laisses t’obnubiler , te pourrir l’existence, empoisonner ta relation. .. mais si à côté de toi ta conjointe à une attitude ambiguë avec d’autres hommes, si elle te provoque pour te blesser (une PN ne s’en privera pas!) , comment pourrais tu ne pas être jaloux???!!!
    3) moi qui ait souffert durant plus de 5 ans avec un PN, qui n’ai plus le moindre doute sur sa pathologie, il m’arrive encore parfois d’avoir ce genre de doute que tu exprimés ce soir… »et si c’était moi la responsable? » .
    Otter tu le sais, dans un couple les torts sont partagés, et on ne peut pas affirmer (sauf si on est un PN! ) que nous sommes parfaits. Mais en principe dans un couplé équilibré et normal,les torts sont assez équitablement répartis. Dans un couple PN / victime, ce n’est absolument pas le cas. Simplement tu es trop dans l’introspection et la culpabilité ( notre PN y a veillé!) … et puis parfois se dire que le problème vient de soi,c’est une façon de rester ds le déni, de vouloir croire toujours e l’autre, quitte à prendre la faute sur soi! Une façon de garder l’espoir.
    Mais Otter, toutes ces questions que tu te poses, sincèrement, elles prouvent que tu n’es PAS le PN!
    Que les saloperies de ta copine t’aient conduit à avoir des mots,des attitudes négatifs, ne crois tu pas que c’est normal?
    Tes doutes de ce soir, tous ici nous devons parfois y faire face,sache le.
    Ne te décourage pas. Tu as été fort,reste le! Crois en toi. Tu es quelqu’un de bien,d’après ce que je lis. Tes doutes t’honorent,d’une certaine façon. .. mais je crois que tu te trompes. La méchante, c’est elle. La victime, c’est toi.
    Tiens bon.

  160. Steph

    Je rejoins Nicole sur ce point. Ces gens nous font culpabiliser, nous accuse à tords alors qu'en réalité c'est eux qui nous trompent… (petites anecdotes : un week end je ne suis pas restée avec lui et il m'a dit tu me refais ça et je vais aller avec une autre fille au cinéma – et il là fait et cette fille c'était une copine à ma soeur… il avait réussi son coup après quoi je suis tout le temps restée avec lui… ila sûrement du me tester et bien rire en voyant que j'allais contre mes principes. j'avais voulu le quitté mais je n'avais pas réussi. Je culpabilisais et je pensais que c'était moi qui n'était pas présente. Quand j'y pense je me demande comment j'ai fait pour toujours lui avoir trouvé des excuses).

    Ce sont des personnes qui nous font passer par ce que nous ne sommes pas. 

    On a beau leur dire qu'ils nous jugent mal mais ça ne les intéresse pas surtout quand ils ont décidé de croire à leurs allégations. 

  161. Steph

    Merci beaucoup Catherine et Nicole,

    si un jour je trouve quelqu'un de bien (ce qui me parrait aujourd'hui être un projet très abstrait et que j'appréhende) je ne manquerais pas de vous en faire part… en tout cas j'ai envie de croire qu'un homme bien m'attend.

  162. Steph

    Merci Catherine. 

    oui je crois qu'ils ne nous feront jamais le plaisir de dire que nous sommes des personnes biens et ne s'excuseront pas du mal qu'ils nous font… xxx

  163. Steph

    Bonjour Nicole,

    Je vous avoue que je réalise à peine ce qu'il est… c'est bizarre mais on a du mal à accepter… 

    Vous avez raison c'est de la comédie ! j'ai encore du mal à m'en remettre dans le sens où j'y pense et repense tous les jours – je ne pensais pas que des personnes de ce type existait… 

    Mais les PN finissent-ils par nous oublier ?

    Quand ils trouvent une autre personne nous oubli-t il?

     

    Merci pour vos réponses.

    Ca fait du bien de pouvoir en parler avec des personnes sont aussi passées par là. 

  164. otter

    Bonjour,

    j'ai beaucoup de doutes depuis ma rupture définitive ce week-end avec ma PN : comme je disais à Nancy, on en vient à se demander si ce n'est pas nous-même qui avons un problème. Hors, plus je lis de documentations sur le sujet des pervers narcissiques et des types de manipulations dans un couple, plus je me demande réellement si ça n'est pas moi qui l'ai manipulée. Moi aussi parfois j'avais des pointes de jalousie, d'autres fois je me rends compte que j'avais des périodes de chaud / froid. Je me dit que c'est elle qui amenait ça en séduisant à tort et à travers ou en me parlant constamment de son ex avec lequel elle a remis le couvert pendant notre relation, ou encore pour le chaud / froid que cela venait de ses brusques changements d'attitude, puisque d'un coup c'était l'amour fou et ensuite les reproches. Sauf que moi-même en deux ans je lui ai fait beaucoup de reproches sur ses attitudes et le peu de considération qu'elle donnait à notre relation (elle n'a jamais proposé qu'on se voit hors du travail et trouvait toujours un prétexte pour refuser mes nombreuses tentatives, en deux ans cela ne s'est produit que peut-être 5 fois, dont les 3 dernières depuis décembre, en me disant qu'elle faisait des efforts et qu'elle le voulait réellement. Sur le plan intime nous n'avons dû avoir en tout que 3 ou 4 semblant de relations. Elle me faisait continuellement passer après son ex, ect).

    Mais là justement, avec toute cette documentation, je me dis "et si j'avais eu tort ? Si c'était moi le noeud du problème ? Et si c'était moi qui avait passé mon temps à la manipuler en faisant peser sur elle mon complexe d'abandon, ect ? et si jamais elle avait été sincère et que je l'aie réellement faite souffrir ? Ne suis-je pas extrêmement égoïste et sans intelligence sociale, comme elle disait." J'ai souvent agi avec elle comme avec personne d'autre, a-t-elle éveillé des pulsions enfouies en moi. Tout ceci me fait un peu peur, je l'avoue.

    Je perds le fil, je me rends compte que j'ai vraiment très fort ce manque dont nous parlions précédemment. Dès qu'on l'évoque devant moi, je balance entre haine, grosse déprime cachée par le sourire et l'apparence détachée, et l'envie de savoir qu'elle pense à moi, qu'elle m'aime encore et qu'elle espère encore, ce qui est vraiment cruel en soi. Je ne m'attendais pas à ça de ma part.

    Avez-vous eu ce genre de doutes importants à peine avoir quitté votre PN ou en lisant des livres sur le sujet ? Je m'interroge énormément sur le rôle que j'ai eu dans l'échec de notre relation. :(

    Merci pour vos différents conseils sur tout les sujets.

  165. Marie

    Bonjour Catherine,

    Non il ne m'a plus recontactée, je n'ai  plus de  travail et je vis chez mes parents. Crois tu qu'il soit un PN ? et encore je ne me suis pas étalée sur le sujet….

  166. Catherine

    Bonjour Nancy, tu ne te plains pas pour rien ça c'est certain.  Ça devient épuisant à la longue de devoir toujours se défendre, d'essayer de ne pas se faire écraser et de se remettre en question constamment.  Premièrement, je me demande pourquoi tu dois lui demander de t'aider???

    Ça devrait être naturel qu'il s'implique non?  Pourquoi ce ne serait pas toi qui lui aiderait?  Il te laisse toute la charge et par dessus tout ça il te fait sentir stressée et pas compétente pour quelque chose d'aussi ridicule comme rinser de la vaisselle.  

    Comme disait Céline et Otter, tu n'es pas bien dans cette relation et après 20 ans crois-tu qu'il changera?  Tu vas y perdre toute ta confiance, ton énergie et… ta santé.  Pense à toi Nancy, ce n'est pas d'être égoïste, c'est seulement de sauver TA vie.  C'est certain qu'une rupture n'est pas facile mais ce que tu vis jour après jour est loin de l'être.  

    Est-ce que tu es capable d'être ferme avec lui et lui dire "ok ça suffit, tu ne me parles plus comme ça"?  Je pense que dans toutes relations quelle qu'elles soient (amour, amitié, travail) il faut se tasser quand on ne se sent pas bien.  Qu'en penses-tu?

    Courage Nancy tu mérites le bonheur!

  167. Catherine

    Merci Céline, oui c'est bien moi qui disais que j'avais du caractère et que je ne me laissais pas piler sur les pieds!!!  Tu as raison, ça les nourrit, ils ont du challenge avec nous.  Je me dis qu'il ne réussira pas avec moi mais je suis bien consciente que c'est impossible de se battre contre eux à ce jeu…

    Toi Céline ça fait longtemps que tu t'en es sortie?  Et est-ce que cela t'a laissé des séquelles?

    Merci pour tes interventions!

  168. otter

    Bonjour Patier,

    à vous lire, frapper son conjoint, c'est déjà inadmissible et criminel. Le frapper devant ses enfants, c'est l'humilier. Le frapper avec un enfant dans les bras, c'est doublement criminel. Peu importe la dépendance que vous ressentez, au-delà de la violence morale, s'ajoute la violence physique.

    J'éspère également que vous avez des proches pour vous aider à fuir. Contactez d'urgence un professionnel si vous le pouvez.

    Soyez forte, même si c'est autrement plus facile à dire qu'à faire, pensez aussi à vos enfants, s'il est dangereux pour vous, il l'est aussi pour eux. Je crois que Cleo a mis les meilleurs mots, mais lisez bien ce que nous vous disons en coeur.

    Courage Patier !

  169. otter

    Bonjour Nancy,

    je crois que rien que le fait d'être en permanence sur le qui-vie en dit long ; dans une relation normale, on a pas à marcher sur des oeufs, on peut discuter sans avoir sans cesse à craindre les foudres de son ou sa partenaire. Comme le dit Céline, votre conjoint à effet une bonne part de machisme en lui et le macho est quand pas mal narcissique, non ? Il vous culpabilise en vous reprochant constamment des choses somme toute anodines, et c'est probablement le fait que ces reproches s'accumulent qui vous fait perdre confiance en vous. Vous analysez sans cesse les situations avec lui, ça aussi c'est un signe je suppose. Personnellement j'y sens quelque chose d'assez malsain. Mais mieux vaut en effet l'avis d'un professionnel. 

    En tout cas, vous n'êtes pas folle, nous sommes nombreux à nous poser la question sur nous-même dans ce genre de relations, parce qu'ils jouent énormément sur les mots et leurs attitudes, créant une véritable confusion chez nous et nous amenant à nous poser la question si ce n'est pas nous qui avons un grave problème et si nous n'accusion pas cette personne à tort, je me pose cette question en permanence. Mais il faut tenir et garder confiance en soi. :)

    Courage Nancy !

  170. sergent

    bonjour michel

    avec mes enfants c’était toujours le même combat quand ils venaient en weekend mon amie ne leur parlait pas et faisait tout pour qu’ils ne m’approchent pas et les maltraitait en disant qu’ils n étaient pas autonome mal polis( par contre sa fille était géniale intelligente elle avait tout réussi) .Elle faisait tout pour qu’ils ne viennent plus chez moi et qu’ils étaient monte par mon ex belle famille pour que mon amie et moi nous séparions on était en pleine paranoïa.je ne sais même plus à la fin si j’étais encore amoureux ou peur d’être seul ce qui me faisait rester avec elle.

     J’ai souvent fait le même rêve : je me voyais avec vivre avec une autre femme qui aimait mes enfants.

    plus le temps passait et plus je voyais mes enfants malheureux 

    j’ai donc décidé de mettre sur une feuille les bonnes choses vécues et les mauvaises choses vécues avec mon amies

    je peux dire en toute honnêteté  qu’il y avait 95% de mauvaises choses 

    je pense qu à un moment de sa vie il faut savoir se faire violence et savoir quitter car ce sont toujours les victimes qui quittent leur bourreau 

    et sachez michel que les pervers narcissiques ne consultent jamais un psy en disant je vais mal aidez moi, mais ce sont des victimes comme nous qui sortons déboussoles traumatisés par cette relation qui consultent 

    j’ai lu une expression que je trouve juste "si vous gardez de la colère pour un ou une pervers narcissique vous pompez votre énergie si vous l’ignorez vous pompez la sienne 

    au plaisir de vous lire michel

  171. Cleo

    Patier,

    Je ne peux m'empêcher de vous répondre, après avoir bien réfléchi à ce que je pouvais vous dire pour vous apaiser ou essayer de vous aider, tant votre situation m'accable et votre détresse me peine.

    S'il y a en effet, comme vous le décrivez, au delà de la souffrance je dirais 'ordinaire' orchestrée par le pervers (entrant en résonance évidemment pour toute personne déjà passée par là), une violence physique qui s'est installée, alors nous serons toutes unanimes à vous dire: courage, fuyez!

    Encore faudrait-il être en capacité psychologique, matérielle et sociale de pouvoir le faire, et ce dans l'immédiat?

    Alors reste à mettre en place rapidement une stratégie d'attente et de survie, pour vous protéger vous, et vos enfants, et ce, tout en réfléchissant et organisant votre départ.

    Première chose à mon sens: même si vous êtes ruinée intérieurement, ne le laissez au grand jamais paraître à votre pervers, jouez autant que faire se peu la distance, voire l'indifférence, car il n'a aucune empathie, au contraire il se repaît de votre souffrance (je me suis entendu dire, abasourdie 'tu aimes ta souffrance", quelle claque!).

    Par expérience personnelle, la deuxième chose est tout aussi importante: investissez-vous, en priorité, j'insiste, de manière systématiquement prioritaire, ailleurs, dans vos enfants, votre travail, vos relations professionnelles et amicales en dehors de lui, en lui faisant comprendre qu'après tout il est très loin d'être le centre de vos préoccupations, il n'occupe pas toute votre vie, et qu'il n'est absolument pas le centre du monde pour vous et votre famille (ce qu'il croit et pense pathologiquement).

    Enfin, cessez définitivement (facile à dire…mais il le faut, c'est capital) de vous envisager, de vous considérer et de vivre comme une victime, une pauvre petite souris affolée qui, prise dans un piège mortel, court dans tous les sens: posez-vous, vous verrez que vous avez en vous les ressources nécessaires, des qualités supérieures à la moyenne, d'autant que le pervers les a repérées pour les détourner à son profit en exploitant votre intelligence, vos talents d'écoute, de sincérité et d'abnégation, vous méritez mieux et vos enfants aussi.

    Courage!

     

     

  172. Celine

    Bonjour Catherine 

    Je rajoute à ce que j’ai dit à Cléo, que ce que recherche un PN c’est aussi une personne qui a un fort caractère (il me semble que vous l’avez évoqué en ne vous laissant pas faire, ou bien c’est quelqu’un d’autre) Les Pn n’iront pas vers une personne faible , ça ne les intéressent pas, ils ont besoin de se « nourrir » de la vitalité de leur proie pour la laisser totalement sans vie ! La passion , l’honnêteté , bien qu’il la revendique ils s’en fichent, eux c’est la proie qui les motive…..ils en ont besoin pour se sentir « vivant » ….tout le reste est entre comédie pour attraper et un peu de vérité…juste un peu …

    A bientôt

    Céline.

  173. Celine

    Bonjour Michel,

    Contente de vous avoir rassuré, les PN nous vident tellement qu’on en arrive à se dire que nous sommes nuls ! Vous parlez de la quitter, si vous y arrivez d’un coup faites le, sinon eh bien préparez-vous y mentalement comme le font les artistes avant d’entrer sur scène…car quand vous le ferez surtout il ne faut pas revenir en arrière car une proie qui s’échappe c’est pas bon pour un(e) PN et elle risque de sortir toute sa panoplie de comédienne pour vous faire revenir.. et les larmes font parties des « armes »…ne pas se laisser attendrir…

    Je vous souhaite beaucoup de courage.

    Céline

  174. Celine

    Bonjour Cléo

    Pour ma part je me suis laissée « prendre » comme vous …l’envie de sensations fortes, la passion…..car on ne peut pas dire mais ça bouge avec un PN ! L’ambiguïté fait que nous ne savons jamais où nous allons….les sensations fortes aussi bien en bon qu’en mal….tout ça je l’ai vécu….mais à la fin on est complètement détruite…voilà le résultat…

    Et puis si on est (ou avons été) avec eux, c’est que nous avons une faille , un manque affectif …ou autre (d’ailleurs c’est pareil pour eux) et quand ils la découvrent, ils s’y faufilent pour faire leur « travail »

    Je crois que vous vous en êtes sortie, si on peut dire…je vous lis sans vous répondre (sauf aujourd’hui) car je trouve que vos commentaires sont aussi une analyse très juste du Pn et des victimes…merci à vous de participer.

    Céline.

  175. Celine

    Bonjour Nancy

    Votre conjoint semble bien être un grand macho ! Il peut aussi avoir le complexe de supériorité qui signifie tout son contraire car dans la réalité ceux qui en souffre se sentent inférieurs. Ces personnes là rabaissent les autres, critiquent ce qu’elles font pour se sentir supérieur….ce sont les meilleurs et ne tiennent compte des conseils de personnes, ils savent tout point ! Mais au fond d’eux, ils savent qu’ils sont inférieurs….Voilà ce que je peux vous dire en vous lisant, Tournez-vous vers un spécialiste de la santé qui vous en dira surement plus….Maintenant ce qu’il faut voir c’est vous et ce que vous voulez faire …..Voulez-vous continuer votre vie ainsi ? 20 ans c’est long , vous n’êtes pas heureuse , ne croyez-vous pas qu’il faudrait envisager une autre solution….la séparation…c’est dur après tant d’années je le sais ….et continuer ainsi ?! A vous de voir jusqu’à quand vous tiendrez…..quoi qu’il en soit courage et n’hésitez pas à en parler..

    Céline.

  176. Celine

    Bonjour Patier,

    Quand un PN en arrive à la violence physique il change de registre et devient alors ce qu’on appelle un psychopathe (c’est pour cette raison que ce n’est pas dans les critères) Ce mot vous le connaissez, vous savez que ça fait peur. Je ne peux pas vous affirmer bien sur car je me fie juste à vos écrits…Un conseil …..fuyez….Avez -vous regardé « L’emprise »? La violence n’ ira que crescendo….bien sur il vous faut le temps « d’avaler » la pilule mais croyez moi c’est la seule solution….Vous travaillez dans un milieu propice pour vous faire aider par des collègues…S’il continue à vous frapper, vous devez mettre vos enfants à l’abri, préparez-vous à ça …courage

    Céline. 

  177. Michel

    Bonjour sergent,

    Oui, apparemment, ta situation ressemble à 95% à la mienne. Je comprend fort bien ta douleur en te lissant.
    Comme toi, j'ai gardé mon appartement malgré mon divorce. Ceci, dans le but de pouvoir avoir un nid familliale pour moi et mes enfants lors de ma garde. Ma compagne PN à fait la même chose de son côté. Nous somme plutôt en couple en dehords des gardes alternée.
    Malgré cette organisation de bonne sagesse, il faut toujours qu'elle se fâche avec mes enfants pour un mots anodins qu'un enfants à dit ou un geste banal qu'il a fait. Quand les enfants étaient bien avec elle, elle prétendait que les enfants étaient faux et qu'ils jouaient la comédie par intérrêt.  Petit à petit, les enfants ont commencé a ne plus savoir quoi, ils ont commencé à ne plus trop venir chez moi. Cela à fini par engendrer des nouveaux soucis avec mon ex-femme et de surcroît, donner de l'eau au moulin de ma PN. J'avais beau expliquer que les choses étaient au départ anodines et qu'il n'avait pas lieu d'en faire tout un plat … Je m'épuisser à m'expliquer et me justifier. J'était face à un mur insurmontable. J'étais fatigué, épuisé de la convaincre  ! Mon intuition me conseiller de tout stopper et de fuir ! … (Je suis encore avec elle pour le moment mais je pense sincèrement la quitter)

    Ceci, n'est qu'un exemple mais il y en a plein comme les tiens.

    Au plaisir de te lire.

  178. Michel

    Bonjour Otter,

    Ok, bien d'accord avec toi et les conseils de Céline.

    En fait, tout comme toi, je me suis reconnu dans quelques points du test. Et avant de poser ma question c'àd. s'il serait bon de lui mettre tous les témoignages ici présents et le test sous ses yeux, j'ai comme toi eu la certitude qu'elle m'aurait retournée la tête en appuyant sur les quelques points où je me reconnais et qu'elle m'aurait noyer de critiques. Et de finalement me retrouver moi présenter ou vu comme un PN.

    Ton conseil et celui de Céline sont donc a prendre très au sérieux.

    Je profite aussi de l'occasion pour faire remarquer que les quelques points où l'on finit par se reconnaître dans le test, sont dû, suite à la vie que nous fait mener notre PN.

    Michel

  179. Michel

    Bonjour Céline,

    Merci pour tes bons conseils. Je suis content de constater qu'en lissant tous ces témoignages, qu'en réalité, je suis bien normal et pas tordu comme elle essaye de me faire passer.
    Je suis tout à fait d'accord avec ta vision des choses. C'est aussi ma façon de voir mais je voulais juste me rassurer.

    Michel

  180. Catherine

    Titia, c'est bien dit, pourquoi acceptons nous l'inacceptable?  Au lieu d'essayer de comprendre se qui se passe avec eux, il faudrait comprendre ce qui se passe avec nous!  Pouquoi se perdre soi-même à ce point là???

  181. Catherine

    Nicole, mon message a coupé (suite)

    Je suis consciente, il ne me mérite pas!  Pourquoi est-ce si difficile de me tasser?  Pourtant j'ai beaucoup de caractère et ne me laisse pas piler sur les pieds.  Jamais j'aurais cru qui que ce soit qui m'aurait dit qu'un jour je tolèrerais cela… JAMAIS!!! Quand il se met à dire n'importe quoi, chaque fois je tombe des nu et mon coeur palpite et je tremble et ce, même si ce n'est quevpar texto.  Il faut que je me libère de cette situation.

    Ton PN ressemblait au mien Nicole?

    Merci encore et gris bisous xx

     

     

  182. Catherine

    Chère Nicole, je t'adore… ton poste me fait tellement de bien!  

    Tu as raison, ça sert strictement à rien de me justifier.  Je vais mettre ton conseil en pratique

  183. Catherine

    C'est vrai Cléo, nous sommes entière et passionnée.  C'est ce qu'ils recherchent au fond et nous,  du coup , nous croyons qu'on peut les changer mais c'est impossible!!!

  184. Catherine

    Marie, il ne t'a jamais recontactée??? Tu sais quoi?  C'est un cadeau qu'il vous fait à ta fille et toi.  Je comprends que tu puisses trouver ça difficile mais je t'assure que tu seras beaucoup mieux sans lui.  Est-ce que tu as un nouveau travail? Un endroit bien pour demeurer avec ta file?

  185. Catherine

    Patier, ça me rend triste de lire ton poste… Il a osé de frapper avec ton bébé dans les bras en plus?  Il est ignoble!!! Sauve-toi Pathier, pour toi, pour ta fille et ton bébé.  Il ne changera pas et qui sait ce qu'il est capable de faire!  Ils ont un tel pouvoir sur nous c'est incroyable!!!  Je suis certaine que tu n'aurais jamais pensé accepter ça un jour et portant tu es rendu là!  Est-ce que tu as des amies et famille qui peuvent t'aider à sortir de là? Courage et écris nous xx

  186. nancy

    Bonjour, me voilà de retour. J'observe beaucoup depuis quelques jours car je me demande constamment si j'exagèere, si c'est moi qui a un problème. Si je suis trop sensible. Je réalise que mon conjoint est vraiment dans la communucation double blind; il dit quelque chose mais son non verbal en dit une autre. Par exemple, il me dit de lui demander le matin de m'aider avec les enfants si je suis dépassée, mais lorsque je lui demande il soupir, lève les yeux au ciel, deviens super impatient avec eux et moi. Alors je lui demande je suis perdante, je ne lui demande pas je le suis aussi. Un autre exemple, il vide le lave-vaisselle, et se met à rager parceque la vaisselle dans l'évier n'a pas été rincée. Donc il m'aide mais gueule ou bien je m'arrange seule et suis surchargée. Je lui fais remarquer que lui non plus n'a pas rincé sa vaisselle, il nie, alors que je suis certaine de ce que j'avance… Je persiste, il ne dit plus rien mais continue de pester. Cela se passe au quotidien dans de petite banalités Dans mon cas c'est dans ce genre de subtilités que tous ce passe depuis plus de 20 ans. Je me sens toujours sur le qui vive. Ce n'est pas des trucs si graves mais à la longue on dirait que cela m'use et que je deviens de moins en moins tolérante. Je suis toujours dans l'analyse et la sur analyse; je revois dans ma tête des situations, des mots, des attitudes et me demande constamment ce que j'ai fais de pas correct, si j'ai raison de me sentir aussi mal. J'en viens à penser que je deviens folle de m'en faire avec si peu alors que d'autres vivent vraiment l'horreur. S'il vous plait, dites moi sincàrement ce que vopus en pensez, n'hésitez surtout pas à me le dire si vous croyez que j'exagère et me plaint pour des pécadilles qui arrivent peut-être dans tous les couples merci beaucoup, je me sens vraiment seule et confuse

  187. Patier

    bonjour,

    je suis anéantie car en lisant le test , mon compagnon correspond à 28 points .

    nous avons un enfant en bas âge ( 5 mois) ensemble et j'ai une fille de 9 ans d'une première union, qui subissent des cris et la chape pesante de la dictature sourde de mon compagnon presque tous les jours et ça va trop loin, je suis épuisée.

    il fait tout pour me me mettre dans un état d'hystérie et pour me remettre toute la faute de la déchéance de notre couple sur les épaule .

    je vis des insultes, une  dépendance sexuelle et  affective, l'abnégation de mon être et l'isolement et le silence .

    je suis complètement perdue et très mal dans ma peau , bien que forte et lucide de la situation, car je tavail depuis 13 ans en santé mentale, ça fait 1 ans et demi qu'il me martyrise et il à réussi a compléter quasi tout les points du pervers et à me dévalorisée tout en me rendant dépendante de lui.

    on en arrive aux coups, ce qui n'est pas reprit dans vos critères et c'est effrayant car il m'à déjà frappé devant les enfants,même en ayant mon fils dans mes bras, je vis un cauchemar.

    je ne sais pas comment faire pour m'en sortir , je suis complètement perdue et j'ai besoin d'aide …

  188. Cleo

    Catherine,

    Oui, 28 ans cela paraît, dans l'absolu? un chiffre exorbitant et déraisonnable, mais il y eut une discontinuité dans cette durée, des modulations en temps proches et en temps plus distants, des moments de simple amitié, puis d'amitié amoureuse, des périodes intenses et des années de vie de couple ordinaire, c'était branché sur du courant alternatif, mais cela paraissait s'être enclenché sans qu'il ne puisse y avoir de temps mort.

     Il y a des personnes qui ne se sentent vivre que sur des montagnes russes, c'est l'ivresse du non-conformisme libertaire, et c'est en effet conduire un bolide un bandeau sur les yeux; lorsque l'on choisit de sortir hors des chemins battus et de s'enfoncer dans les bois, on tombe sur des manipulateurs en embuscade, des pervers narcissiques qui ne demandent que ça. Avec le recul, j'en suis arrivée à penser, à partir de mon cas personnel bien évidemment, que cette rencontre n'avait pas été anodine, je la souhaitais, et elle n'était pas arrivée au hasard, car pour qu'un pervers narcissique s'exprime, il faut qu'il y ait en face une personne qui lui laisse le champ libre. Se jeter dans la gueule du loup et chercher le vent du large, l'aventure, comme le dit Alice, cette griserie a son prix, mais il faut nécessairement être deux pour que la mécanique se mette en branle. Il m'est arrivé d'ailleurs de pouvoir constater que les effets d'un pervers narcissique sur certaines personnes sont quasi nuls: aucune prise n'est possible, ils repartent bredouilles, leur tactique ne peut se mettre en place…Il faut être entière et passionnée également, pour insister si longtemps, ne pas lâcher prisE obstinément, tenir bon assez stupidement, pour se prouver à soi-même, mais quoi donc au fait? que l'on fera mieux que les autres? que l'on arrivera à le changer? que ce que l'on vit est tellement exceptionnel que cela vaut quelques petits sacrifices? cherchez l'erreur…

  189. sergent

    Coucou otter

    tu as fait le meilleur choix rassurés toi 

    ces personnes sont des acteurs nés et tu n’as rien à espérer d elles.

    mais vois tu maintenant nous savons ce qu’est un ou une PN donc on ne nous y reprendrons plus et la vigilance est de rigueur sans pour autant être dans l’excès 

    la vie est belle il faut juste qu’elle nous laisse panser nos plaies et le temps fera le reste 

    cordialement regis

  190. sergent

    Bonsoir michel

    vous décrivez en tout point mon histoire avec mon ex amie qui a duré 3 ans 

    vie sympathique durant quelques mois puis tout doucement les reproches les humiliations et la surveillance quasi quotidienne de mon tel de mes relations de travail sur les réseau sociaux et comme vous des reproches faits mais en disant "les gens disent que on m a dit qui, il parait que "

    je l’ai quitté il y a bientot 3 mois car ma vie devenait invivable 

    je me suis fâché avec mes sœurs mes parents puis isole de mes amis 

    avoir un facebook était inimaginable pour elle car je risquait de la tromper d’après elle

    plus le temps passait et plus je me demandait qui était cette femme discrète trop discrète secrète et cachotière j’avais l’impression de vivre avec deux personnes différentes. A certains moments de notre vie. Ensemble 

    son projet était de me séparer mes enfants  et de les dégoûter de venir chez moi tous les 15 jours elle a même prétendu que ces amis me trouvait bizarre car ma fille venait sur mes genoux et donc que je devais être un pédophilie 

    plus le temps passait et moins j’arrivais à réfléchir comme l’impression d’avoir la tête à l’envers 

    si j’osais lui demandais des explications sur un fait qui me dérangeait en m’embrouillait ou m’enfumer dans dans des explications fumeuses 

    pour elle j’ai acheté un appartement heureusement je l’ai mis a mon nom mais jamais ne ne m’a aidé financièrement ce qui fait que aujourd’hui après avoir vécu a mon crochet durant 3 ans et m aussi affaibli financièrement afin de mieux me tenir et m’isoler 

    dans une dernière crise qui lui a prit elle m’a frappe devant ma fille et mon garçon c’est à ce moment la que j’ai compris que notre histoire était terminée je l’ai donc mise dehors 

    j’avoue que cela a été dur car nous restons des victimes de ces pervers narcissiques et elle m’a manqué pour être franc mais j’ai décidé de consulte un psy afin d évacuer tout cela 

    je ne dis pas que tout va mieux mais le fait d etre entoure d amis demeure important 

    je cicatrise tout doucement et en écrivant ces quelques lignes cela me rappelle tout le mal que cette femme m’a fait à moi et mes enfants alors pas de regret car la vie est belle michel nous sommes des gens bien et les gens bien ont toujours une jolie vie qui les attend 

    dites vous que vous avez fait le bon choix 

    au plaisir de vous lire 

    cordialement 

    regis 

  191. TItia

    Bonsoir Lea

    Vous avez raison de dire que le travail essentiel a faire est l’introspection sur soi.

     D'ailleurs je crois même que se concentrer sur les travers  et malveillances du pervers narcissique ne sert  pas a grand chose sinon qu’a mesurer l’ampleur de notre inaptitude a réagir face a l’inacceptable.

    Le sujet essentiel est nous , les victimes de Pn. 

    D’ailleurs c 'est le sujet essentiel sur lequel, mon thérapeute me fait travailler. Et oui en effet  tout le monde peut rencontrer un ou une pn dans sa vie mais la question est pourquoi certaines personnes acceptent de supporter ces comportements hautement toxiques? Au détriment du  respect de soi et du raisonnable?

    Au plaisir de vous lire

  192. ISA

    bonjour, quel traumatisme ; besoin de quelques jours encore pour me libérer en écrivant, il a mangé mon ame; courage  tous

  193. Marie

    Bonjour à tous,

    Je vais essayer de faire bref.. Connaissez vous la phrase : "Comme on est on pense que les autres sont !". Cette phrase m'a été balancée au visage maintes et maintes fois durant les 4 ans que j'ai passé avec une personne dont vous me direz au fil de mon témoignage s'il s'agit effectivement d'un PN. Nous avons démarrez notre histoire en essayant de fonder une famille recomposée "bancale" après coup. Après 1 an d'allers- retours pour se voir (nous vivions à des centaines de kilomètres) , il m'a proposé de venir vivre avec lui, j'ai donc quitté mon travail, mon appart et embarqué ma fille (lui a 2 garçons) dans cette folle avanture…..lui, il ne cessait de culpabiliser son ex femme en la qualifiant de "border-line"..  et moi j'étais selon ses dires, à des années lumière d'elle…. j'étais "sa princesse". Ensuite il fallait que je trouve un travail dans cette nouvelle vie, il avait une garde alternée et nos enfants étaient des pré-ados.  Il assumait tout le coté financier et commencait à me le reprocher,  (Mr gagnait plus de 3000 euros par mois) ..moi j'avais trouvé quelques heures de ménage par ci par là, mais il voyait que la situation n'évoluait pas….puis les disputes sont devenues de pires en pires, il me prenait par le bras très fortement, me posait sa main sur ma bouche pour que je me taise car il ne pouvait argumenter sans cela…. me secouait dans tous les sens et finissait par me jeter par terre avec de l'écume au commissures des lèvres.. et tous ça en me rabaissant par des mots terribles, et comme je ne suis pas du genre à me laisser faire, nous sortions vidés de tous cela….la vie reprenait son cours comme ci de rien n'était……

    j'avais l'impression qu'il m'infantillisait, il s'occupait souvent de préparer les repas (il aime cuisiner) , quand moi je voulais le faire ce n'était jamais vraiment comme il le souhaitait ..je perdais pied, ne sachant pas vraiment comment me comporter, quels étaient exactement ses sentiments pour moi car parfois il était tendre, compatissant (de part ma situation professionnelle) .. par contre il n'était absoluement pas jaloux et pour moi c'était frustrant ! il m'a fait des affronts, ah oui, je suis comme le coq, l'emblème des Français, je fais la fière mais j'ai les pieds dans la merde !  il jouait de sa toute puissance financière pour me mettre au plus bas psychologiquement, invoquant le fait qu'il s'occupait de l'aspect économique, moi je n'étais en quelque sorte que le femme de ménage de la maison….

    Les gens qui le voyait ne pouvaient croire à cet aspect de sa personnalité car , très sympathique, très cultivé (il adorait jouer les grands professeurs) faisant preuve de sensibilité, comment imaginer cela, c'est d'ailleurs ce que je me suis dit à l'égard de son ex femme (apres tt le problème venait surement d'elle)…….Ainsi pour en revenir à cette fameuse phrase sitée au debut, quand je lui faisait part d'un désaccord j'y avais droit. Quand je voulais qu'il réagisse, il se murait dans un silence qui m'exaspérais.. je vous passe les détails de tous ce qui s'est passé car il faudrait des pages mais bon pour finir, il m'a mise à la porte avec ma fille et moi j'ai dû faire un retour à la case départ, quand à lui silence radio, cela ne l'effleure même pas depuis 3 mois que je suis partie…  qu'en pensez vous ?

     

  194. Catherine

    Oui Steph, c'est tout à fait ça pour moi aussi, on dirait que tout devient flou et que çe que j'ai à dire n'est plus cohérent, je me remets en question et en doute… Tu as fait le pas, ne regarde plus derrière, comme disait Nicole, tu auras un homme qui prendra soin de toi et t'aimera sincèrement, je ne suis pas inquiète!

  195. Catherine

    Bravo Steph, Je comprends que tu aimerais qu'il sache tout le mal qu'il t'a fait, qu'il le réalise, qu'il s'excuse aussi mais je crois profondément qu'ils n'en sont pas capable.  C'est ce qui est frustrant!!! Lâche pas xx

  196. Catherine

    Cleo, 28 ans… Ouf!!! Tu es vraiment bonne et forte.  Je crois que ça ne peut pas s'effacer facilement quand on a un coeur aussi sincère…

  197. Catherine

    Allô Alice!  il y a une petite phrase que tu as écrite qui me fait tout drôle " J'ai l'impression de vivre la tranquilité comme une sorte de petite mort". C'est tellement ça!!!  

  198. Celine

    Merci Nicole,

    Ce forum a été créée dans ce but , aider les victimes.

    Je suis heureuse de voir que ça vous permet d'aller mieux grâce à lui….

    Qui mieux qu'une victime qui s'en est sortie pour en aider une autre ? Qui de mieux que quelqu'un qui vit cette situation? Il faut vraiment y passer pour savoir tout ce qu'on peut ressentir….c'est facile de dire "t'es folle de rester avec lui(elle)…quitte le" les amis, les proches ne savent pas que c'est bien plus qu'un amour qu'on doit laisser, c'est une vraie drogue….Il faut d'aileurs soit même en prendre conscience et bien faire la différence entre amour et addiction pour arriver à s'en libérer et avoir la volonté de se désintoxiquer comme dans toutes les addictions…mais avant il faut trouver cette force car un ou une pn nous vide complétement …….Ne pas rester dans le déni…et ce n'est pas chose facile car on les "aime" malgré tout….alors il faut du temps…plus ou moins selon les personnes et l'intensité des émotions que l'on a vécu, les années aussi….

    Bien évidemment il ne faut pas abandonner les psys ou autres professionnels médicals qui sont importants pour aller de l'avant et qui ont une autre compétence que notre savoir.

    Si ce forum peut aider, les femmes ou les hommes victimes en discutant entres elles , sans oublier les personnes qui nous contactent en privé eh bien nous serons satisfaits…

    Partageons notre connaissance à leur sujet et nous arriverons à les combattre…

    Bien amicalement

    Céline.

  199. Léah

    Bonjour Catherine

    nous ne sommes plus ensemble depuis octobre dernier et pour ta deuxième question il faut savoir que lorsque ce crétin a quitté sa femme, cette dernière s'est complètement laissé aller et cela le réconfortait puisqu'il disait sans cesse que sans lui elle n'était rien. Il jubilait de voir son déclin. Moi au contraire même si il m'a blessé et humilier, je mets un point d'honneur à toujours être impeccable, c'est bon pour moi et mon moral. Du coup mon PN est déstabilisé, je ne pleure pas devant lui, ne réponds pas aux sms dégoûtants qu'il a à mon propos et quand je le vois sur la route je montre que tout va pour le mieux et que la vie continue.

    biensure je prends sur moi car en réalité je pleure encore parfois, mais il est hors de question qu'il me vois affaiblie puisque c'est ce qui lui ferait plaisir. 

     

     

     

  200. Alice

    Bonjour Cléo,

    je trouve ton analyse tellement juste !!
    Oui, le goût de l'aventure, je me reconnais là. En ce qui concerne mon expérience, j'analyse ça comme un comportement quasi suicidaire du style "je prends beaucoup de risques, mais jusque là tout va bien…" comme une voiture lancée à pleine vitesse qui éviterait in extremis la totale tragédie, mais sans échapper aux dommages collatéraux. C'est dommage de ne se sentir exister que dans ce type de relations qui nous coupent finalement les ailes et nous font échapper à ce que la vie pourrait nous offrir de plus beau, de plus sain…de plus tranquille ? J'ai l'impression de vivre la tranquilité comme une sorte de petite mort.
    xoxo.

     

  201. nicole

    Céline, je profite de vos interventions pour vous dire ce que je disais l’autre jour à mon psy, ne lui en déplaise! – que sans votre forum,je serais encore entre les griffes de mon PN. .. Merci du fond du coeur à vous ainsi qu’à Mathias, pour ce site qui m’a sauvée. Vraiment. MERCI.

  202. nicole

    Chère Catherine, c’est désolant de te voir dans cet état là, toi qui es toujours si attentionnée,gentille ici. .. ma pauvrette, ce type est vraiment un clone de mon PN! La toxicomanie exceptée. Je peux t’assurer que pour t’accuser comme il le fait de le tromper, il y a de très forts risques que ce soit ce qu’il fait, LUI !!!! Schéma très classique, hélas. Je comprends ta détresse. Comme le dit Céline, ça ne sert à rien de chercher à se justifier avec un PN. Tu vas y perdre ton énergie pour rien,et tu seras détruite à la fin, sans que la situation ait évolué d’un cheveu. Je sais que tu n’arrives pas à couper les ponts avec ce sinistre personnage, et il te faut encore du temps pour cela. Protège toi au moins en lui refusant de lui répondre s’il te remet ça, à te harceler d’accusations de le tromper. Dis lui : eh bien crois ce que tu veux, ça m’est égal. Si au bout de tout ce temps tu ne le connais pas encore, eh bien tant pis . c’est regrettable, mais tant pis. Crois ce que tu veux.  »
    Chère Catherine, toi qui es si gentille avec tous, franchement, ça me désolé de voir qu’il te fait encore tant de mal.
    Essuie tes larmes, il ne les mérite pas! Courage.

  203. nicole

    Bonjour Steph. En lisant le début de ton témoignage, je me disais que ton ex avait l’air tordu, maniaque, dominateur et manipulateur, hyper macho… et puis quand tu parles de sa réaction à ma gifle que tu lui donnes, à bout de nerfs, et dans la détresse, pour moi il est devenu flagrant que ton ex est certainement un PN. Té pousser à bout… au point que tu fasses un acte violent qui ne te ressemble pas, que tu te surprends toi même de faire,ça c’est tout l’art du PN. Quelle jubilation pour lui! Car en réalité celui qui a infligé les pires violences à l’autre, c’est LUI
    . ET lui seul. Des violences morales si odieuses que tu n’en peux plus. Mais voilà le PN qui te fait remarquer que c’est toi la méchante, qui frappe, toi qui es folle, toi qui a la chance incroyable d’être tombée sur un homme aussi exceptionnel, etc etc.
    Je ne suis pas psy, mais j’ai mon vécu, et je te dis que ce sinistre personnage est très certainement un PN, et d’une catégorie parmi les pires. Torturer les animaux ça relève, d’après mes modestes connaissances , de la psychopathie. Alors fais gaffe, Steph. Ce type me paraît vraiment dangereux. Je comprends ta frustration de ne pas lui avoir dit ses 4 vérités, qu’il est atteint sur le plan psychiatrique, qu’il doit aller se faire soigner, et que cette rupture est TA décision,pas celle de tes parents. Mais je te le dis, un PN ne PEUT PAS changer,les spécialistes le disent, les victimes aussi le savent. A part la satisfaction pour ton ego piétiné par ce salaud, le lui dire ne t’apportera rien de bon,mais au contraire, quand ce type aura compris qu’il ne peut plus rien tirer de toi, il peut très mal prendre cette mise en cause morale et psychologique. . . et éprouver le désir de se venger. Et alors, sans vouloir te faire peur, d’un type qui prend plaisir à torturer les animaux, on doit craindre la vengeance.
    Je regrette de te dire ça, mais ton témoignage m’a fait froid dans le dos. Tu as coupé les ponts, c’est formidable, et maintenant fuis le. Il est particulièrement retors, cruel,sans état d’âme. Sauve -toi, dans tous les sens du terme. Sauve toi. Ne réponds plus à ses appels. Laisse le pleurer, c’est de la comédie. Que de la comédie . Et de la rage d’avoir perdu son jouet, son esclave, son paillasson, sans parler de la femme de ménage, la dog-sitter,et la cuisinière que tu étais, aussi piètres fussent -elles, selon lui!
    tu es jeune. Tu as toute la vie pour trouver l’âme soeur,un homme respectueux et gentil qui te méritera. Courage! Ne reviens pas en arrière! Ne lui parle plus. Et surtout refuse de le revoir, car c’est lorsqu’on les revoit, que ces remarquables comédiens de PN nous font fondre à nouveau et retomber dans leurs bras. Crois en l’expérience de nombreuses victimes qui l’ont vécu, dont je suis.

  204. Catherine

    Passion91 tu trouves ça difficile et tu penses que tu pourrais replonger s'il te contactait?  Je me demande combien de temps ça prend pour se guérir d'une relation toxique comme ça?  Sois forte et pense à tes souffrances vécues avec lui peut-être?  Je t'envoie des forces!

  205. Catherine

    Passion91, je te trouve très humble.  C'est tout en ton honneur.  On vit tous et toutes des choses difficiles.  Il n'y a rien de mieux que d'être capable de dire comment on se sent comme l'a fait Titia et de s'expliquer comme tu l'as fait.  Bravo les filles xx

  206. marie

    surtout ne jamais laisser transparaitre ces sentiments je suis restée avec un pn j’en suis completement sortie et heureusement

    Je l’ai ignoré le silence total

    Ça l’a rendu complètement dingue il a tout essayé tout fait un harcèlement en bonne et due forme sans rien m’epargner Je n’ai jamais bronchée j’ai fais comme si il n’existait plus

    je t’assure ça marche enlève toi de face book s’il  le faut pour qu il n’ai plus aucuns moyens pour t’atteindre et puis une fois que l’on a découvert et que l’on sait que l'on est avec un pn le plus dur est fait on a qu’une seule vie alors profitons en pour aimer ceux qui en valent la peine 

    bon courage a toutes et tous

  207. Cleo

    – et d'un: oui, hélas, j'ai encore de la tendresse pour lui. De l'amour? je n'arrive pas à répondre à la question pour le moment.

    – et de deux: 28 ans entre l'amitié amoureuse, l'amant ou vivre ensemble 14 ans, oui, c'est impossible à effacer, je confirme, en tout cas je n'en suis pas capable

    -et de trois: j'ai essayé de le rayer de la carte définitivement, mais je n'ai pas pu, trop de souffrance!

  208. Cleo

    Bonsoir,

    En fait, pour répondre à vos questions, j'ignore, encore aujourd'hui, comment réellement qualifier cet épisode, je ne suis pas diplômée en psychologie, ni psychiatre, cela ne relève pas de mes compétences, le net nous instruit bien ça et là sur quelques notions de spécialistes, on échange aussi avec d'autres personnes, on lit, on se documente, on annalyse intuitivement, on essaie de faire appel à la raison aussi, à l'analyse, on réfléchit beaucoup…des recoupements, des concordances, vous font avancer à tous petits pas, vous pensez vous tromper, vous avancez, reculez, vous perdez un temps précieuxs, et de fait, vous vous voilez la face, par faiblesse sentimentale, sociale, par peur et par lassitude. 

    D'autant que ce style de personnage vous enverrait facilement chez le psy, mais refuse catégoriquement de faire appel à la médecine, n'y songe même pas, c'est vous la folle, la bonne à soigner, pas lui…

    Mais le vécu brutal et glaçant ne trompe pas, un jour, la brutalité de la vérité vous tombe littéralement sur le dos, plus aucune place pour le doute, plus d'excuses: surtout la violence du choc, la soudaineté de cette déflagration (préparée certes par quelques signes annonciateurs évidemment que l'on préfère ne pas remarquer…), la haine manifeste furent tels que j'en suis restée en état de sidération, telle une victime d'attentat. Comment expliquer aux autres que ces personnes ont souvent deux visages? par petites touches la violence psychologique entre dans la relation, sans que, au début, l'on comprenne ses mécanismes. On préfère croire que l'on se trompe, qu'on se fait des idées, on minimise, on s'endort soi-même. De l'extérieur, c'était le gendre parfait, poli, attentionné, beau, séduisant, amoureux, gentleman, et de l'autre dans l'intimité, un manque flagrant d'empathie, une froideur glaciale hors de propos et sans raison, un jeu de chat et de souris permanent, un flou constant dans ses déplacements, ses sentiments, ses relations, ses convictions. Et à d'autres instants, comme par magie, complice, tendre, léger comme une bulle de savon. Il n'y a rien, ni personne à admirer là, c'est une histoire qui s'est écrite à deux, j'ai tenu dans le fond (je le connais depuis 28 ans), parce que j'ai tendance à accepter n'importe quoi, parce que j'ai vécu un réel coup de foudre en le rencontrant la première fois et que j'étais follement amoureuse, parce que je n'aime pas m'ennuyer et que j'accepte de prendre des risques, je suis aventureuse et ça ne m'a fait peur qu'à la fin,quand j'ai enfin compris que j'étais vraiment en danger. Là, je me suis réveillée…

  209. otter

    Bonjour Cleo,

    – de un, j'admire particulièrement ta façon de t'exprimer, très jolie prose :)

    – de deux, penses-tu avoir toujours des sentiments, même infimes, de dépendance pour lui, même depuis la dernière fois que tu l'as revu ? 14 ans, ça doit être impossible à effacer j'imagine. Je me demande ça, parce que tu sembles l'avoir complètement rayé mais tu as quand même fait la démarche d'essayer le test et en pensant à lui. J'espère qu'on fini vraiment par sortir de ce traumatisme. 

    En tout cas bravo à toi d'avoir une une telle force. :)  

  210. Lea

    Oui c’est ça leur âmes, ils n’en ont pas… c'est des gens pauvres, vides. Ils vivent leur vies de fantômes…ils n’ont rien, aucun sentiments sauf celui des destructions. Je me fais suivre par un psý c est vachement important car l’introspection est ailleurs: pourquoi suis je tombe dans le panneau…? 

    Bon courage à nous tous mais se dépasser, se ré aimer sont des premières victoires qui aideront à sortir de ces méandres assourdissantes de brouhaha de hyenes

    la gentillesse et l’honnêteté vaincra, pour l’amour on attend un peu xoxo

  211. Steph

    Merci Claire pour votre réponse, 

    je me suis fait le sénario une bonne partie de la journée et j'ai eu le sentiment que je n'étais pas prette à l'affronter… comme si ma force disparaissait…. 

    en janvier quand je l'ai quitté, j'ai récupéré mes affaires dans son appart quand il était au boulot. si je l'avais fait quand il était là je serais restée avec lui, je le sais car ce n'était pas la première fois que j'ai voulu le quitter. Ma maman m'avait accompagné. puis j'ai tenu à lui remettre les clés en main propre – donc je suis allée à son lieu de travail (il travaille avec ses parents).Il était dans le bureau à sa maman je leur ai annoncé la nouvelle – sa mère et lui ne me croyaient puisqu'effctivement ce n'était pas la première fois que je tentais de partir…

    ensuite je me suis isolée avce mon ami et je lui ai remis une lettre où je expliquais très gentillement que cette vie de couple manquait de hauteur et que je ne pouvais pas l'obliger à être ce qu'il n'était pas… il l'a lu puis la déchiré et m'a dit "arrête tu vas revenir de toute manière tu m'as déjà fait cela…" – le lendemain il est venu chez mes parents et à fait comme s'il acceptait ma décision. quand il est parti, il m'a appelé à pleuré m'a dit que je lui avais tout pris – que je devais lui laisser une chance – qu'il n'avait plus d'ami… – il est revenu lendemain chez mes parents mais je ne lui ai pas ouvert le sur lendemain il est repassé mon frère a dit que j'étais aux courses et il est venu me chercher dans les rayons – là ma mere lui a dit de me laisser et la regarder avec mépris il n'a pas supporté.. Mais j'étais comme une poupée de chiffon face à lui… devant lui je perds ma force, c'est tellement étrange comme sensation… dehors il etait garé derriere nous, il est venu et m'a dit c'est eux qui te force à me quitter, biensûr j'ai répondu que non…

    depuis je ne l'ai plus vu mais il m'a envoyé de nombreux sms … je me suis testée et j'ai vu que j'ai reussi à ne pas y répondre, chose que je ne pensais pas de moi…j'avais toujours échoué.. Mais au début je culpabilisais (comme toujours dans cette relation ..) sur pour lui,

    Durant mois de janvier il n'a fait que me traité de profiteuse, de sans coeur, que lui était unique et que moi je ne pouvais pas en dire au tant, mais qu'il m'aime quand même, qu'il n'avait plus d'amis et que du coup je le laissais seule, que s^rement je ne devais pas l'avoir aimé ou très peu pour rayer 9 ans, pourquoi je l'ignorais à ce point, qu'il ne voyait pas ce qu'il avait fait de mal… puis il m'a envoyé des photo de nous… il a joué sur le chien en disant que c'était aussi la sienne (juridiquement non ouf!) … et cela jusqu'à dimanche –

    hier j'ai bloqué le numéro…parce que maintenant je suis frustrée de ne pas pouvoir lui dire à quel point il m'a fait du mal… et que j'ai du caractère que c'est bien moi qui l'ai quitté (car à un ami commun il lui a dit que c'était bizarre que d'un coup j'ai eu un déclic – que d'un coup j'ai eu du caractère). Mais effctivement au fond de moi je sais que ça ne changera pas – il ne m'a jamais écouté avec sincérité. Et oui vous avez raison il risquerait de me faire un de ses numéros. 

    J'espère qu'au mois de mars je serais plus forte encore car pour le moment il pollue encore mon esprit alors qu'il ne devrait plus. (je sais bien que c'est à moi de faire ce travail) -d'un coup je le déteste puis d'un autre coté je m'en veux d'avoir fermé les yeux.. 

    En tout cas depuis que je l'ai quitté je me sens mieux et les plaques rouges que j'avais en décembre sur mes mains ont disparu.. Je sais que je suis sur la bonne voie et que je dois travailler sur moi pour être solide et me construire. 

    J'espère juste que je vais arrêté assez de cogiter sur lui. Puisque fondamentalement il n'en ne mérite plus cette attention. 

    Merci pour vos réponses apportées. 

  212. Lea

    Salut Otter,

    je te comprends parfaitement, surtout le délire de l ambiguite…a ah mon dieu les gens sont vraiment tordus. Ne lâche  pas, reste ferme, ne craque pas. Ils/elles sont tellement séducteurs…dis toi non et non

     

     

  213. otter

    Comme Titia, je partage tout à fait ton avis, Céline : tout cela s'apparente terriblement à une drogue, et pour les fumeurs du coin, on sait à quel point il est difficile de se désacoutumer d'une dépendance même si on la sait extrêmement nocive voire mortelle. Il nous donnent une dose d'intérêt régulière (en faignant l'amour ou l'affection) pour nous calmer, nous "endormir" et maintenir leur emprise, et nous rongent tranquillement de l'intérieur. Souvent nous nous disons "je dois arrêter", nous essayons plusieurs fois pour finalement retomber dans la dépendance, mais il faut y arriver avant qu'il ne soit trop tard ! Ce sont effectivement des poisons lents. 

  214. Lea

    Bonsoir,

    Après un mois de passage à vide lorsque j’ai compris qui était la personne que j’ai aimeé  et cela grace à des amies. D’abord j'étais effrayée, apeurée et totalement traumatisée.  Après j ai commencé à me documenter jusqu'à épuisement pour bien comprendre et ne pas faire d’erreur d appreciation. Car comme vous le savez le bourreau vous fait perdre toute confiance. Je suis passée par plusieurs se tapes de sentiments, sensations. J’ai eu beaucoup de peine, me suis sentie trahie, humiliée, et j étais complètement déstructurée. Mon bourreau à pénètre mon ame. Nous ne sommes pas reste longtemps, heureusement mais j’avais déjà observé depuis le tout début de notre relation:que c était vraiment quelqu’un de bizarre, du coup réaction normale: je commençais à tomber dans le panneau, pensant que c'était moi, etc .bref je me suis retrouvée dans des situations délirantes, totales confusions.

    Avant de partir, j’ai repris ma psychothérapie et je tenais vraiment à lui dire que je savais qui c était, j’ai dis Bas les masques: je tenais à le faire au moins j ai récupéré ma dignité. Cela est ta rien sauf à moi, de toute façon ces chimères s’en foutent. L’ essentiel c’est de partir, fuite et se débarrasser de cette addiction maladives. Je m’observe et m’ écoute désormais en société: je pense que j'ai changé un peu, moi qui étais expansive, avec une joviale crédulité, de temps en temps j’ai un rappel à l’ordre: Attention les gens ne sont pas tous gentils. mais on s’en sort, il faut se surpasser, et ne pas se laisser aller. Les PN nous choisissent car nous sommes des personnes biens, et nous avons tous ce qu ils ne possèdent pas. Bonne soiree

  215. otter

    Oui Catherine, je l'avais compris, mais ça l'arrange de dire ça histoire de se dédouaner de le faire, lui. Il t'accuse de quelque chose de mal qu'il fait lui-même, typique ! Et quand bien même il ne le ferait pas, il sait comment et quoi te dire pour te faire souffrir et quelle sera ta réaction. Tout cela est un cercle vicieux pour lui puisqu'il finira par te repprocher ta réaction (pourtant toute naturelle), une réaction qu'il a entrainé lui-même. Tout n'est qu'un jeu malsain pour eux, je pense.

    Fuis et tiens bon ! :)

  216. Steph

    Merci Catherine pour votre réponse, 

    Vous avez raison, l'appeler ne me permettra peut être pas d'être soulager. Parce que cette personne même quand je sais que j'ai raison et que mes arguments tiennent, devant lui je suis perdue comme si ce que je voulais dire n'est plus cohérent. C'est la seule personne qui me fait ressentir cela. 

    Il faut vraiment que je redouble d'effort pour penser à moi. Vous avez raison il faut que j'apprenne à regarder sur moi et ne plus penser à ce que lui peut bien s'imaginer. 

  217. TItia

    Bonsoir Passion91

    Je suis peinee pour toi d’apprendre que tu souffres a ce point de la rupture avec ton ex pn. Tu traverses un moment très difficile de doute et de fragilité. Je veux que tu saches que je te soutiens dans cette épreuve  et que nous sommes toutes et tous  ici sensible a ta souffrance.

    Je comprends aisément la détresse qu’on peut ressentir après une telle rupture pour la simple raison que j’ai eu a la supporter a deux reprises lorsque j’avais rompu  a cause de son comportement tyrannique et toxique.

    J’ai tente de quitter mon actuel ex pn a deux reprises mais chaque fois c’est moi qui me sentait abandonnée! et ce sentiment m’était insupportable au point de me faire hospitaliser pour attaque de panique et détresse psychologique.

    Je ne t’en veux pas passion91' ,ne t’en fait pas.J’avais bien compris que ton intention était bonne.Tu as raison de considérer qu’il n y a pas d’autres solutions  viable  et saine pour soi que la rupture définitive  avec un(e) pn   et j’aimerai y parvenir moi aussi ,comme tu l’a si brillamment réalise.

    Mon médecin traitant m’a dit récemment que face a la douleur les individus choisissent souvent entre laisser pourrir et attendre que les choses meurent oubien'' coupent ''brutalement avec l’objet de leur douleur.J’aimerai voir le jour ou je saurais ''couper''  et devenir totalement indifférente  a mon ex pn.

    Pour le moment la rupture est consomme mais je reste attachée a lui et j ai encore un peu de mal avec l idée de la rupture définitive.

    Ton parcours est remarquable et cela serait vraiment dommage que tu anéantisses tous ses efforts   après avoir mené une lutte acharnée pour sortir des griffes de ton ex pn. Mais ne te mets pas la pression avec ça, l’ essentiel est d’arriver a vivre le mieux possible avec ses moyens du moment.

    Je te souhaite de  te rétablir très vite et de rester bienveillante avec toi même.

    N’hésite pas a me laisser de tes nouvelles   j’en serais ravie. bise

  218. Catherine

    Bonjour Michel, tout comme Céline et par expérience, je ne crois pas que ce soit une bonne idée de lui montrer le test, elle niera de toutes façons et ça se retournera contre toi.  Courage xx

  219. Catherine

    Merci Otter c'est gentil.  Mais tu sais quoi?  Je n'ai pas de nouveau chum du tout, ce sont juste des insinuations qu'il me lancent sans arrêt!!!

  220. Catherine

    Merci ma belle Alice, tu es gentille!  Tu as bien fait de ne pas lui retourner son CD mais ça a dû être difficile!!!  Lâche pas Alice courage xx

  221. Catherine

    Steph, c'était lourd comme relation!  Tu te demandes si tu dois lui dire que la rupture vient de toi?  Est-ce que ça te ferait du bien à toi de lui dire?  Et si oui, crois-tu que tu pourrais retomber dans ses pattes???  Ce que lui pense, on s'en fout un peu c'est peut-être juste pour que tu te justifie qu'il te dit ça!  Pense à toi

  222. Catherine

    Cleo, merci pour ton témoignage.  Est-ce qu'il a fait une psychose toxique? Pendant 14 ans tu as été amoureuse?  Et il a été gentil combien de temps là-dessus?  Je ressens beaucoup de choses que tu as écrit dans ton poste et je t'admire d'avoir été aussi forte Cleo!

  223. passion91

    courage alice on a besoin de toi 

    nous avons ici tous besoin des uns et des autres ! gardons espoir 

    maintenons nos encouragements notre bienveillance conseils et respect 

    je t envoie plein de lumiere alice

    bises

  224. passion91

    Titia

    je viens de lire ton message suivant et voila tu vis les choses comme moi ces derniers mois et tout comme toi j’ai été obligée de m’imposer ce rythme car trop dur a rompre du jour au lendemain ! oui dépendance emprise mais sentiments sont bien là meme si on est conscient qu’ils nous font mal et que la vie est diffcile avec eux on a toujours espoir de gagner la partie et etre heureux enfin avec eux !!!!!! mais tout cet espoir n »est qu’illusoir !

    bises tita et bon courage

  225. passion91

    titia

    je suis surement maladroite dans mes propos c’est simplement pour essayer je dis bien essayer de te faire réagir et bousculer !!!! je te comprends tellement car moi depuis avril de l’année dernière je m’adapte avec des hauts et des bas des tentatives d explications de remise en question des ruptures des re tentatives etc etc!!!! ces derniers mois j ai du aller moi aussi A MON RYTHME!!!! la psy qui me suivait ne comprenait pas car elle me disait qu il y avait danger a essayer de ramassait les morceaux ! mais j’avais tout simplement voulu garder des liens avec lui pour que progressivement la rupture définitive soit moins violente car étrangement j’avais encore beaucoup de sentiments pour lui ! oui je ne parle pas d’emprise mais de sentiments réels et sincères ! je voulais aller a mon rythme car dans mon esprit peut etre qu’aussi j’espérais inconsciemment qu’il se fasse soigner !!! j’ai tout essaye pour lui faire comprendre ! aucun électrochoc de sa part !!!! ce rythme que je me suis impose était nécessaire car moins violent ! entre temps j’avançais avec la psy, a raccrocher les morceaux avec mon entourage même si les résultats escomptes ne sont pas top !

    chacun va a sa vitesse et je suis complètement bienveillante par rapport a ta situation l’ayant vécu et cela a pris malgré tout 11 mois pour que je décide depuis peu a rompre définitivement ! le choc est terrible et ce soir je suis très très mal ! du mal a respirer ; je revois les bons moments avec lui ! et je t’avoue qu’il ne faudrait pas qu’ il vienne me voir ce soir car je ne suis pas sure de replonger !!!!! c’est dur très très dur ! je ne souhaite a personne de vivre ce qu’on vit tous ici nous les victimes !!!! 

    désolée titia mais je ne suis pas forcement très a l’aise en ce moment les mots sont parfois inadaptés vu notre souffrance ! fraîchement séparée de mon pn je sais que je déraille en ce moment, pas très stable émotionnellement ! 

    toutes mes excuses je ne voulais pas te froisser !

    affectueusement bon courage titia

  226. Cleo

    Bonjour,

    Score maximal, 30, j'ai beau le refaire, recommencer, recompter, c'est toujours le maximum… schizotypique de plus… Je l'ai compris après, vraiment, je n'ai réalisé qu'après, toute l'étendue du sinistre, la gravité des dégâts, je le voyais bien un peu bizarre, excentrique, tenant souvent des propos étranges et bi-polaire sûrement (bien que n'ayant mis ce terme qu'à la fin, après tout je ne suis pas médecin, qui suis-je pour juger? -instiller le doute chez l'autre est l'arme majeure du pervers narcissique-). Mais il était doué, sensible, imprévisible, je croyais qu'en fin de compte ce n'était pas si grave? Je l'aimais tel qu'il était, point. Même si à plusieurs reprises, je me suis fait peur, d'autant plus qu'il avait un charme fou et la capacité parfois de rendre la vie agréablement déjantée (cacher un lapin pascal en chocolat dans la chasse d'eau ne fut pas le pire…) j'ai tenu…Quatorze années, à être raide amoureuse de ce fou! Le pire c'est qu'il a fait un épisode psychotique magistral et que c'est lui qui a rompu du jour au lendemain en me fuyant comme si j'avais attrapé la peste et m'accablant de reproches, de défauts, de méchancetés et d'horreurs diverses. Un concorde sur la tête ne m'aurait pas davantage écrasée comme une vulgaire punaise…

    Mais une réaction de survie inouïe m'a fait partir. Quatre ans après, je n'en reviens pas d'avoir autant souffert à la fois toutes ces années durant, et de la rupture, qui fut atroce… ce fut un terrible voyage. Un voyage dont on revient autonome, guérie des sentiments pour le reste de ses jours, certes, mais en même temps plus forte et quelque part sereine: que pourrait-il m'arriver de plus calamiteux sur l'échelle des désastres amoureux, après une telle expérience?

    Le pire est que je l'ai revu il y a deux ans, alors que je pensais l'avoir rayé de la carte par un silence radical et une mise au point vengeresse sur son état psychique. Et le pire encore, à mon initiative, à laquelle il s'est empressé de répondre, naturellement.

    Mais le regard que je porte sur lui ne sera plus jamais le même: décillé pour toujours, je ne pourrais plus craquer pour un type aussi dingue. Restent quelques bons souvenirs, le plaisir rare de partager une séance de cinéma ou une visite d'expostion et ensuite, rideau… distance, retrait, froideur, le passé est une terre brûlée où il me semble que rien ne poussera plus jamais, n'en déplaise à ce cher jacques Brel. Pas facile à vivre tous les jours…

  227. Celine

    Bonjour otter

    Reconnaitre quelques traits est tout à fait normal, nous ne sommes pas des saints …..Vous savez si c’est une PN votre amie, se montrera plutôt « gavée ou saoulée » d’entendre ou de lire des commentaires qui reflètent sa maladie…je dis maladie car il s’agit bien de maladie !! mais ne sautez pas sur l’occasion pour vouloir être son médecin, cette maladie ne guérie pas et détruit la personne qui veut aider…c’est ainsi…. il faut accepter qu’il ou elle est incurable.

    Otter
    Je me rends compte que ma réponse s’adresse plutôt à Michel qu’à vous, puisque vous lui conseillez aussi de ne pas lui montrer les commentaires sur les PN…..désolée d’avoir mélangé les deux commentaires.

    Courage.

    Céline.

  228. Celine

    Bonjour Sophia

    Oui , la vengeance ne sert à rien, l'indifférence par contre leur fait un mal de chien…ne plus leur montrer qu'on a des sentiments bons ou mauvais à leur égard, ça les "tue" Ils recherchent qu'une personne (la victime) est de l'intérêt pour eux et se fichent d'être haï, donc ne plus leur apporter cet intérêt et …..nous avons une vengeance sans qu'elle vous détruise, car être dans un esprit de vengeance c'est malsain et pas du tout bon pour notre état d'esprit qui a déjà assez souffert avec le ou la PN.

    A bientôt

    Céline.

  229. Celine

    Catherine

    Rien ne sert d'expliquer, je m'en suis rendue compte, je justifiais tout ce que je faisais ou voulais lui faire comprendre, comme on peut faire avec les enfants , mais rien à faire…ça ne sert qu'à vider sa propre énergie et empêche de prendre la poudre d'escampette !!! Si on a affaire avec un PN, c'est le seul moyen de survivre.

    Courage

    Céline.

     

  230. Celine

    Merci Titia,

    Bien sur chacun à sa vitesse, nous réagissons toutes et tous différemment , notre seuil de tolèrance est aussi différent et pas pour les mêmes choses….Le tout est de pouvoir s'en sortir.

    A bientôt

    Céline.

  231. Celine

    Bonjour,

    Il y a de grande "chance" que plus il y a de points plus il s'agit d'un ou d'une PN….Une personnalité bordeline est en effet proche du Pn ….et plusieurs autre maladie aussi d'ailleurs, il n'y a que quelques petites différences….mais je ne suis pas du métier pour savoir…je ne fais que donner mon avis ayant vécu avec un PN…..le mieux c'est d'en parler à un autre psy…et puis elle n'a pas tord sachant qu'elle n'a que votre point de vue…certains psy sont spécialisés dans les PN…..suivant votre région essayez d'en trouver un….Il faut quand même que je précise que les PN sont trés forts et difficilement détectables par des personnes extérieures…que se soit des psys ou même des juges, avocats…Les psys sont là pour nous aider ,nous en tant que victime…pas à diagnostiquer le PN.

    Courage.

    Céline.

  232. otter

    Je pense que vous avez raison Céline, il inutile de présenter des exemples d'autres manipulateurs (témoignages, tests, ect) à son propre PN puisque de toute façon il n'y verra pas son reflet, mais le vôtre. A titre personnel, j'ai reconnu quelques traits de moi dans le test plus haut (où je le rappelle ma PN obtient un bon 27/30) et je sais qu'elle sauterait sur l'occasion pour me renvoyer au centuple ces accusations. :(

    Alors attention à vous à ce sujet Michel !

  233. otter

    Bonjour Catherine,

    C'est en effet l'une des pires choses qu'il puisse faire, appuyer sur votre sentiment de culpabilité.

    Ce sont des menteurs nés . Ils nous roulent, ils jouent avec nous parce qu'ils nous connaissent, ils savent parfaitement nos failles et nos points faibles et prennent un malin plaisir à appuyer là où ça fait mal et tout retourner contre nous en nous accusant de tout leurs maux et de leurs défaillances.

    "Je te souhaite bonne chance avec ton nouveau chum", c'est l'occasion à saisir pour vous en défaire et ne pas y revenir puisqu'il joue à l'homme abandonné.

    Courage Catherine :)

     

  234. Celine

    Bonjour Step

    Je vous conseillerais de lire une des réponses que je viens de faire à Michel, et je pense que non, vous ne devez pas lui parler que se soit oralement ou par texto ou autre! 

    Vous avez fait un énorme pas en le laissant, vous n’étiez pas bien avec lui et votre histoire le montre bien….Vous dire qu’il est ou pas PN , je ne suis pas docteur et ne peux l’affirmer…mais je peux quand même dire que ça y ressemble…de plus il doit à mon avis avoir une autre pathologie car prendre plaisir à tue des animaux !!!!  Bien sur , je comprend votre désir de lui dire que c’est vous même qui l’avez laissé, mais vous sentez-vous assez forte pour résister à ses mensonges, au numéro qu’il ne manquera pas de vous faire ? Je sais bien que ça vous pèse de le garder en vous, le dire vous soulagerais mais je ne pense pas que se soit la solution pour vous en sortir…Si vous avez besoin d’en parler, dites le ici, à des psys…

    Courage

    Céline.

  235. Celine

    Bonjour Michel

    Comme je l’ai précisé ce matin, on ne peut rien faire contre un ou une Pn si on a pas la force de les combattre. Il faut retrouver de l’énergie et ne pas la lui donner…. Bref stopper leurs jeux de dénigrements, d’ambiguïté de tout….Changez d’attitude, déstabilisez là…… Ne plus montrer que vous êtes affecté par ses attaques, ses mensonges…..Ne cherchez pas à lui trouver des excuses, ne vous culpabilisez pas….Ceci c’est en attendant car la seule solution, pour trouver la sérénité c’est de partir ! Il faut vous « conditionner » pour ça…C’est long mais à force de subir vous verrez la situation différemment et vous rendrez compte que ça durera éternellement si vous accepter de vivre ainsi. Et surtout ne pensez pas que vous arriverez à faire prendre conscience à un PN de qui il/elle est vraiment (en lui faisant faire le test par exemple) c’est peine perdu, vous n’y parviendrais pas,et surement même pas à poser une question ou avoir une réponse, ne gaspillez pas votre énergie en explication inutile…gardez là pour vous, vous en aurez besoin.

    Je vous souhaite beaucoup de courage.

    Céline.

  236. Sophia

    Bonjour Catherine,

    cela fait deux ans qu'on est separé, un an et quelque mois qu'on est divorcé. je ne regrette pas le fait d'avoir divorcé, je ne l'aime pas ce monstre, je sais qu'il est minable, le seul lien (et le plus important d'ailleurs) qui nous lie est l'enfant. Mais depuis le divorce il ne m'a pas dis un seul mot, meme quand il vient récuperer l'enfant il dit meme pas bonjour, il évite de me regarder (et ça m'arrange). j'espére qu'il continuera ainsi sans penser à nuire à notre enfant.

  237. Steph

    Bonjour,

    en janvier j'ai quitté mon petit ami avec qui j'étais pendant 9ans. nous avons tous les deux 28 ans. 

    depuis le 8 janvier je l'ignore. Cependant, j'aimerai savoir si c'est judicieux de l'appeler pour lui dire ce que je pense de lui. 

    en effet, il pense que ce n'est pas possible que j'ai pu le quitter de mon propre chef : il croit que c'est mes parents qui me retiennent. 

    Pendant ces 9 ans, il m'a fait croire à un compte de fée pendant 4 ans. Puis il m'a trompé pour me punir m'a t il dit : parce que je l'avais laissé seul un soir et aussi parce que je me sentais bien dans ma vie universitaire : j'avais réussi mes examens et je prenais confiance en moi.

    J'ai essayé de le quitter mais je n'ai pas réussi. Il a reitéré l'acyion et je suis encore restée… il me faisait culpabiliser dans le sens où il me faisiat croire que je n'étais pas assez présente ou investi.

    suite à cela mes parents l'avaient interdit de venir à la maison. Ces derniers, ainsi des amis m'ont dit qu'il n'atait pas pour moi que je devais le quitter. Mais je n'ai rien écouté et cela jusqu'au 1 janvier 2015 = jour où je l'ai quitté. 

    dans notre couple il me mettais toujours les batons dans les roues quand j'avais des examens ou des recherches de stages. En même temps il fallait que je réussisse mais d'un autre coté il me faisait des coups bats lors des examens. 

    A coté de cela il me rabaissait, par exemple : tu ne sais pas lire ? il faut tout t'apprendre …, même une fille de 18 ans c'est bien faire à manger…. 

    En 2011 j'ai aménagé avec lui – la même année il pouvait de nouveau revenir chez mes parents (mes parents l'ont fait pour moi).

    mon copain detestait mon frère, cherchais à m'éloigner de ma famille. 

    quand je vivais chez lui je faisais tout – les courses, ménages, à manger, j'étudiais, je m'occupais du chien.. Et lui il ne savait que critiquer ce que je faissais : exemple : "on ne prend pas trois casseroles quand on ne peut en utiliser que deux", "tu n'as pas suivis mes instructions pour faire la confiture, excuse toi !", "tu ne sais pas lire, on ne met pas de buerre dans les batonnets de poisson panés"… il disait toujours que c'etait sale alors que je nettoyais tous les jours. IL me reprennait quand je rangeais au mauvais étage la viande dans le frigidaire…il allait jusqu'à compter le nombre de feuille anti décoloration du linge j'utilisais… 

    il me disait qu'il m'amait mais que je devais être encore plus parfaite. 

    Ces remarques me donnaient la sensation d'être un enfant ou une incapable majeure.. 

    Il allait jusqu'à me dire "fini ton assiette sinon tu ne sors pas de table". 

    Quand je râlais il me disait que j'étais une fainéante. Ce qui était faux avec du recul. 

    Il me disait aussi c'est normal que tu fasses tous c'est moi qui ramène l'argent… 

    Niveau comportement, donc il me rabaissait par rapport aux taches ménagères et culinaire.

    Il me poussait à bout pour que j'aille jusqu'à lui flanquer une giffle : il restait exprès stoïque face à mes questions. Puis il me disait tu vois pourquoi je suis comme ça avec toi, c'est parce que tu me tapes. Ensuite il me mentait tout le temps. Il me disiat qu'il partait à Strabourg en faite il allait à Lyon… Dès que j'engageais une conversation serieuse c'etait je suis fatigué, ou alors il augmentait le son de la TV…Le 31 janvier suite à une dispute il a fini par m'insulter et me tirer les cheveux… 

    En société, il ne parle pas beaucoup mais arrose tous le monde à coup de billet.. et il aimait bien sortir un petit pic contre moi histoire de montrer qui est le chef… 

    Il était tout le temps en compétition avec moi .

    Il détestait me voir heureuse autrement que part lui. 

    Sa mère me disait tu sais il ne veux que toi, le reste autour ne l'interesse pas. Il faut dire que sa mère est aussi très bizarre : elle m'a dit qu elle a aimé d'une manière malsaine sont fils – qu'elle a toujours aimé plus fortement son jeune frère que son mari… On dirait qu'elle savait comment était son fils mais qu'elle ne voulait pas intervenir. Un jour elle m'a dit "ah mais dit tu as plus de caractère que mon mari" (c'est elle qui commande dans son couple – et d'ailleurs elle a chercher à couper son mari de sa famille – et quand sa lui prend elle va dans sa belle famille les injurier puis elle les revoit comme si ne rien était) – A noté que ses parents ne sont pas fidèles entre eux. Et l'hypocrisie est omnipotante. 

    Pendant, un moment je croyais que je devais aider mon ami à sortir de cette relation familiale mal saine… mais ensuite j'ai compris que même s'il sait comment est sa famille il préfère se voiler la face. 

    Autre chose à noter : les animaux.. En effet un jour sa mère lui a dit quand je reviens je ne veux plus voir le chat. Et mon ami a exécuté – il l'a abandonné et non pas tuer car j'étais là. 

    J'ai appris depuis peu, il a déjè enterré des poules vivantes, qu'il tappe des pigeons par plaisir et tu des animaux sans scupule. Il a un elevage de poules. Et il fait de la sélection, parfois il est amené à tuer des sujets qu'il qualifie comme ayant un défaut – personnellement je ne supporte pas voir quand on tue un animal et ce dernier c'est une fois amusé à en tuer devant moi..

     

    Voilà grossièrement mon histoire. 

    Mon ancien ami répond à plus des 15 points que vous avez énumérés. Peut on vraiment s'y filler ? et il bien un pervers narcissique ?

    Que pensez vous, Doi- je continuer à l'ignorer (il m'envoi des sms avec des photos de nous, des reproches, il me demande si je n'ai plus de coeur, pourquoi cette ignorance, qu il ne pense pas mériter tout cela…) ou l'appeler en lui disant que c'est bien ma moi qui l'ai rompu sans l'aide de personne… en somme me décharger un peu de tout ce que je pense et ressent à son égard ? 

     

    En vous remerciant,

    S. 

     

     

     

  238. Sophia

    Bonjour Celine,

    c'est trés bien dit, merci pour ton intervention, surtout en ce qui concerne la vengeance, je suis tout à fait d'accord, le meilleur moyen de se venger est de les négliger et les oublier. Vivez votre vie et estimez vous heureux(se) de les faire sortir de votre vie.

  239. Catherine

    Bonjour Céline, j'ai une question!  Est-ce qu'aumatiquement quand ils ont plus de 15 points (le mien 24) ils sont des PN?  Parce ce que ma psy me dit qu'elle ne pense pas qu'il le soit.  Elle me dit qu'elle ne peut pas donner un diagnostique comme ça sans le connaître mais elle se demande en quoi il est narcissique.  Elle pense qu'il a plutôt une personnalité borderline.  Tu en penses quoi? Et vous les filles et gaçons?

    Merci

  240. Catherine

    Bonjour Léah!  Tu l'as quitté?  Depuis combien de temps?  Qu'est-ce qu'il veut dire quand il dit que tu fais exprès de continuer de t'entretenir?  J'en ai des questions hein? 

  241. otter

    Merci à vous :)

    En effet Regis, souvent des crises de jalousie de sa part (feintes ou pas, je n'en saurai jamais rien et je m'en moque), impossible de discuter avec elle tant elle était évasive ou menteuse, entre particulier lorsque qu'elle se savait prise en faute. "elle était très jolie et profitait de cela pour être toujours dans la séduction avec les hommes ", exactement comme ma PN, hommes et femmes d'ailleurs… Moi aussi elle me reprochait constamment des choses qu'elle faisait en fait elle-même, comme soi-disant la tromper avec une ex qui est devenue une simple amie alors qu'elle même a remis plusieurs fois le couvert avec des exs. Lorsqu'on tend un miroir devant ces gens, ils n'y voient qu'une glace sans tain, ils nous reprochent ceux qu'ils sont eux-même. Je suis triste et en colère, plus après moi qu'après elle, d'avoir plongé dans cette relation factice que j'ai pu croire parfois sincère.

  242. Catherine

    Céline, ton poste tombe bien ce matin pour moi.  Je suis démolie, je me bats dans le vide, je voudrais tellement lui dire de choses pour le faire réaliser que ça tient pas debout comment il agi et ce qu'il dit mais c'est difficile à expliquer, c'est plus que ne pas être à l'écoute c'est comme s'il entendait autre chose je sais pas comment dire c'est flou…

    Parfois je m'emporte comme hier soir et je le regrette, j'aimerais garder mon sang froid.  Très difficile en ce moment pour moi

     

  243. Titia

    Bonjour Céline

    Merci de dire les choses tel qu'elles sont.Oui toutes les victimes de pervers sont "droguées" de leur pN. OUI le travail de desaccoutumance est difficile et OUI le but de chacunes et chacuns ici est de trouver le chemin pour se liberer.Chacun a sa vitesse de progression et cela n apporte rien de relever ou pointer les faiblesses de parcours des victimes.L'interet est de se soutenir pour avancer.et se liberer.

    Au plaisir

  244. Michel

    Bonjour,

    Otter, C'est fou comme ton histoire ressemble à la mienne.

    Suite, à une séparation, je me suis remis en couple avec une femme depuis plus de 3 ans. Nous avons chacun des enfants en garde alternées. Depuis le début de notre rencontre, je l'aime très profondément mais très vite, j'ai subi les foudres de son carractère. Madame est fière, hautaine et doit toujours avoir raison malgré qu'elle prétend le contraire.

    Depuis quasi le début de notre rencontre, elle me fait perdre confiance en moi. Elle me reproche des choses sur des queues de cerises et les discutions prennent une ampleur pas possible.
    Elle exige de moi que je sois un homme exemplaire et sans reproche. J'ai beau lui loué ma bonne foie mais elle revient sans cesse sur les sujets et cela n'en fini pas. Ses justifications son souvent ambigües et je doute qu'elle prend plaisir à me faire des reproches. Je me sens dévalorisé et je ne me sens plus libre de mes actes. J'ai l'impression qu'elle me formate et j'en perd ma propre personnalité. Il y a toujours quelque chose qui vient s'ajouter et on ne fait pas une semaine sans que cela tourne en brouille.

    Dans ses reproches, il y a souvent des "ont dits" mais lorsque je demande qui et quoi exactement, je n'obtiens jamais de réponse. Elle souffle le chaud et le froid et prèche le faux pour essayer de savoir le vrai. Je le sens très bien mais parfois, j'ai vraiment l'impression que c'est ancré profondément en elle. Elle n'a pas eu une jeunesse facile et parfois j'en ai de la comprèhension mélangée à de la compassion.

    J'ai plusieurs fois essayer de la quitter car je n'en peux plus, mais là, elle se dit très mal et tout s'adoucit, elle m'assure qu'elle m'aime très fort, ensuite, lorsque la sérénité revient, les critiques reviennent aussi. Elle semble très sincère mais parfois en quelques minutes tout bascule et j'ai parfoit l'impression qu'elle joue avec mes pieds.

    J'ai effectué le test ici plus haut et je la reconnait dans quasi 20 critères. Vos témoignages me font comprendre que je suis en présence d'une PN.

    J'ai bien envie de lui mettre tous vos témoignage sous ses yeux afin de lui faire prendre concience de ce qu'elle est et de ce qu'elle me fait subir et souffrir. Mais en réalité, je ne sais pas si c'est une bonne solution. Qu'elle qu'un peux t'il me conseiller.

    A bientôt

     

  245. Alice

    Catherine, courage !!

    on ne gagne rien à parlementer avec eux. Soit ils menyent, soit ils tentent de se victimiser et de nous faire passer nous pour les bourreaux. Je suis bien désolée que tu sois au plus mal. Ils nous mettent dans une vraie impasse émotionnelle.

    Je vais te dire. Ce matin j'ai retrouvé un CD de mon PN…mdrrr le film s'intitule…Le Chacal…comme lui !!!! XD !!! De colère j'ai pété le disque en mille morceaux et j'avais l'intention de le lui rendre dans sa boîte aux lettres !!!!

    Finalement, je ne l'ai pas fait et j'ai jeté le foutu disque à la poubelle. ça n'aurait fait que lui montrer une fois de plus qu'il a bien joué. Et je ne lui ai déjà que trop montré en l'incendiant sur FB. Du coup, je retourne au silence, à l'ignorance, c'est le seul moyen de diminuer leur sale emprise et de se soigner d'eux.

    Courage ma Catherine, xoxo

  246. Alice

    Un grand merci, Nicole, Titia, Leah, Catherine, Passion, Sophia, aide et soutien…pardon si j'en oublie…pour vos paroles réconfortantes. Que c'est dur bon dieu…oui leur tourner le dos définitivement, les ignorer. J'y était pourtant arrivée…j'ai eu trop de confiance en mes capacités. J'ai présumé de mes forces.
    Mais je vais vraiment m'efforcer de suivre vos conseils …non, on ne gagne jamais contre eux à moins de réussir à les repousser dans le néant !!! dont ils n'auraient jamais dû surgir…
    Xoxo à toutes, à tous :)

  247. Celine

    Bonjour à toutes et tous

    Je lis vos commentaires, lis vos histoires mais ne peut y répondre individuellement je, vois que vous vous soutenez et c'est trés important car vous êtes passez par les filets d'un ou d'une PN et vous êtes apte à comprendre les autres…

    Je vois que des hommes viennent témoigner et cela aussi est important car il n'y a pas que des PN hommes il faut le savoir…

    Catherine, Alice, Nicole Titia Léah…..vous avez su voir la personne que vous aimiez sous cet aspect, votre travail si j'ose dire est de vous détacher petit à petit de lui…vous savez qu'il y va de votre santé que se soit physique ou moral…

    Thuot,, Otter, Sergent ..qui avaient réussi à vous "échapper" de ces femmes, je vous conseillerais la même chose, ne pensez plus à vos ex, rien de bon n'en sortira, il faut que vous vous libériez de votre attachement…

    Pour toutes et tous , certain(e)(s) culpabilisent encore , et cela veut dire qu'elles sont toujours sous leur emprise …Vous n'avez pas à culpabiliser….vous n'avez rien à vous reprocher…c'est ce qu'ils ou elles veulent, vous faire porter le poids de leur culpabilité , ces personnes rejètent ce qu'elles ont de mauvais en elle et vous l'attribuent pour qu'elles n'en soient pas responsables car elles détestent en réalité leurs mauvais côté et donc le "jète" …pareil pour le dénigrement…le manque de confiance en soi….c’est leur problème, ce qu’ils cachent…..rappelez-vous comment vous étiez au début de la relation, surement une personne forte (même si vous aviez une blessure ou faille), vous saviez lutter…et ça elles vous l'ont fait perdre pour se valoriser….

    Certain(e)(s) voudraient les faire souffrir à leur tour, n'oubliez pas que ces personnes sont narcissiques et donc la seule façon de faire souffrir un ou une PN c'est de l'ignorer ou de lui tenir tête en retournant les situations contre elle ou lui…. de le(a) contrer……en serez-vous capable ? Il faut beaucoup de force et de recul pour le faire et puis rentrer dans ce jeu ne vous servira pas à vivre votre propre vie sans lui ou elle….la meilleure chose est donc la fuite et stopper (avec l'aide de professionnel ou de proche) cette "dépendance" dans laquelle vous êtes….votre seule "maladie" à vous (je ne parle pas des séquelles physiques) c'est cette drogue ….

    Courage à toutes et tous….

    Céline.

     

     

  248. sergent

    Bonjour ôtter

    tu n’es pas le seul dans cette situation j’ai connu en tout point la même situation j’ai mis un terme mi décembre 2014 et j’en souffre aussi je vois quelqu’un qui m aide à y voir plus clair.

    pourquoi suis je parti d’apres toi.

    5 % de bonheur pour 95% de malheur tout comme toi 

    elle insufflait le chaud et le froid, des brimades jalousies et rabaissement de ma personne jour et nuit.

    un discours changeant et quand je demandais des explications elle finissait par changer de discution ou m’ enfumait tout simplement

    elle était très jolie et profitait de cela pour être toujours dans la séduction avec les hommes 

    elle me reprochait d’être un homme qui textotait soit disant à ses ex et volage de surcroît mais la réalité c’est que c’est elle qui l’etait 

    Tout comme  toi je l’ai quitté 7 ou 8 en trois ans après avoir tenté de m’ isoler de mes amis et de ma famille 

    puis un jour après une dispute elle n’est pas revenue j’ai eu alors droit a des messages de haines et orduriers durant une semaine et plus de nouvelles je la pense assez intelligente pour avoir tout comme toi provoque la rupture car elle sait  dans quel monde elle nage et saura tres bien se retrouver un homme gentil a qui elle dira qu’elle est une victime et moi son bourreau tout comme me le disait il y a trois ans qu’elle quitta son mari bref ces personnages sont étranges et sans amours tu n’as rien perdu rassures toi

    il faut juste que tu sois entouré de tes amis afin de parler et d évacuer et en parler avec un psy te fera le plus grand bien et si ça ne va pas et bien hommes comme femmes sur ce site nous te remonterons le moral

    cordialement regis

  249. Léah

    Idem pour moi les filles! Mon PN m'a trompé durant 18 mois avec un thom de dernière classe, dentition douteuse, vulgaire, fume cigarette et joints. Durant ma thérapie j'ai découvert que que mon PN s'est sentit en danger face à moi.

    il a donc prit un singe ( ce sont ces mots ) bien cas soc', sans allure, bref tout ce qu'il n'aime pas, tout simplement pour être sûre d'avoir tout pouvoir sur la meuff.

    du coup lorsqu'il me voit il est légèrement furax, me trouve sexy et belle. Il me dit que je fais exprès de continuer à m'entretenir et bla-bla-bla même si je ne suis plus avec lui. A moi de lui répondre que pour une foi il faudra apprendre à assumer son choix, tout comme j'assume la femme que je suis. Et Pafffff le vieux PN!!!

  250. Catherine

    Ça ne va pas du tout… Pourquoi je me sens cheap et coupable en ce moment?  J'ai découvert que mon chum me ment pour des banalités et je le sais de source sure.  C'est tellement ridicule je ne comprends pas et je me dis que s'il me ment là-dessus, il doit me mentir sur des choses importantes et je vis très mal avec ça.  Je n'ai plus confiance en lui.  

    Aujourd'hui, il m'a demandé ce que j'avais fait.  Je lui ai dit parce que je n'ai rien à cacher.  Je lui ai demandé ce qu'il avait fait avec un de ses amis et je sentais que c'était pas vrai ce qu'il m'a répondu alors je lui ai dit " ok et la vérité maintenant?"  Et il m'a dit c'est ça la vérité ( c'est possible que ce soit vrai je ne sais pas) mais j'ai mis en doute sa parole.  Il m'a dit "Toi dis-tu la vérité?  Si tu penses que je mens c'est parce que toi tu mens."  Je suis restée sans mot en voulant dire que j'en revenais pas mais il s'est empressé de me dire sur un ton agressif " tu réponds pas hein?" Je lui ai dit que je ne mentais pas moi.  Il m'a dit "moi au moins je n'ai pas couché avec personne depuis qu'on est ensemble". Je lui ai dit "Qu'est-ce que tu insinus par moi au moins?   Il m'a répondu "J'insinu que toi tu l'as fait". Je l'ai traité de chien sale et j'ai sacré après lui puis raccroché le téléphone.  Je culpabilise.  Je me dis que peut-être il disait la vérité et que j'ai cherché le trouble. Suite à ça, j'ai pensé que le coeur allait me sortir du corps.  Il m'a texté "La vérité choc!!!"  "T'es déjà occupé?" Continue de parler au téléphone" (comme si je parlais à un amant) et "Je ne suis pas si cave que ça!!!"  Je n'ai rien répondu à ses textos.  Je suis entrain de devenir folle.  

    Il me dit plein de chose qu'il ne fait pas comme par exemple il y a près de deux semaines il m'a dit que la semaine suivante il se chercherait un emploi.  C'était la semaine passée et il n'a rien fait de ça.  Je sais par sa mère qu'il va étirer le chômage au lieu d'aller travailler.  Pourquoi me mentir là dessus?  Vendredi, il me dit qu'il est à l'épicerie et il m'appelle par erreur, je l'entends parler avec la mère d'un de ses amis.  Il n'était pas à l'épicerie mais chez son ami.  Il m'a dit que c'était pour que je ne chiale pas parce qu'il dit que j'aime pas ça quand il les voit.

    Je lui ai expliqué que c'est pas que j'aime pas qu'il les voit c'est juste qu'il me dit qy'il n'y retournera pas dans la semaine mais il y retourne quand même alors c'est encore n'importe quoi.  Au lieu de se lever le matin plutôt que se lever à midi et pas se chercher de job il va là et prend une bière ou deux… Il faut pas oublier qu'il est toxicomane et même s'il est obstinant présentement, ce n'est pas une bonne idëe de remplacer une dépendance par une autre, ça me fait peur moi…

    C'est lui qui ment et il essait de me prendre en défaut.  Si lui ne me texte pas pendant 1h c'est correct mais si moi je passe 10 min c'est parce que je suis occupée avec un autre gars.  Je lui ai texté hier ok toi pendant 1h étais-tu avec une fille?  Il m'a répondu 2-3 filles.  Je lui ai dit super contente pour toi bonne soirée!  Et là, j'ai eu droit à "Je te souhaite bonne chance avec ton nouveau chum"  "regarde toi avant de parler des autres" "ça veut dire que tu étais avec un gars pour dire ça" "tu es trop occupée pour répondre". Je suis au désespoir!!! Tout se retourne contre moi, je suis à bout.  Et le pire est que je culpabilise parce que je l'ai peut-être accusé à tord.  Je pleurerais ma vie!!!

  251. Léah

    Nous sommes toutes enragées ma belle, il faudrait trouver comment faire pour leur rendre la monnaie de leur pièce. Mais quoi faire? Moi je vous lis tous les jours pour m'aider à l'oublier et surtout me persuader que c'est un Big  looser ce porc 

    bises 

  252. Léah

    Mille mercis Catherine 79 ça fait du bien de lire ces messages d'encouragement. Bonne continuation à toutes et tous.

    léah

  253. Léah

    Oui Catherine je t'assure que tout est vrai malheureusement pour moi. Hier j'étais dans les embouteillages perdue dans mes pensées, lorsqu'il surgit près de moi sur sa moto.

    comme si de rien n'était il me dit bonjour et demande si je vais bien. Je ne répond pas tout de suite tant je suis surprise. Il attend un signe une parole et reste à côté de ma voiture à suivre les bouchons, lorsque je lui dis d'un coup : excuse moi mon pote mais je ne te dérange pas quand tu fais tes galipettes avec ton singe Florence ! Alors laisse moi prendre mon pied avec ma caisse tranquille !

    furieux le vieux me traite de conne sous son casque alors que je mets la musique à fond les wagons et lui fais un de mes plus beaux sourires en guise de bras d'honneur.

    Trop jouissif les filles

  254. nicole

    Oh Alice chère guerrière ,ça me peine de te voir le moral si bas, si tu savais. Je te comprends à 200% et je sais bien que les gens les plus drôles, les reines et rois de l’humour, celles et ceux qui excellent à faire rire,à contaminer les autres de leur gaieté, cachent parfois derrière ce bouclier de rire et d’humour une détresse qu’on ne peut pas imaginer vu de l’extérieur. On ne sait rire vraiment que quand on a pleuré. Mais ma chère Alice,une fois que tu auras donné libre cours à ton envie d’évacuer ce trop plein de chagrin, ce qui est toujours excellent pour se ressaisir et rebondir ensuite, pose toi juste cette petite question, après t’être remémoré les 95% de cauchemar que tu as vécu avec ton prince charmant de st Valentin. Une fois que tu as visualisé mentalement un de ces moments où il s’est montré infect,indifférent, malhonnête, faux, méprisant, alors que toi en face tu n’attendais qu’un tout petit signe de tendresse, un tout petit geste, acte ou mot gentil qu’il faisait exprès de ne pas faire ou dire… oui, une fois que tu t’es remis à l’esprit un de ces sinistres souvenirs qui ont été ton quotidien naguère, demande toi s’il ne serait pas ravi de te voir aussi mal que tu l’es aujourd’hui. .. Tu réalises à quel point il jubilerait de savoir que d’une certaine façon il te manque?!… toi, la méchante l’odieuse qui l’a viré de ta vie! Oh le pied! Le pied qu’il prendrait de savoir qu’il te fait encore ce mal là maintenant. C’était son but inavoué quand il t’a recontacte il y a 10 jours. Il serait trop content de savoir qu’il te tient encore ainsi en son pouvoir. Mais Alice, je suis sûre que cette idée là te révulse, hein?! Alors reprends tes esprits, retrouve pour toi cette clairvoyance qui nous a tous si souvent aidés. Reprends espoir et courage. Je pense fort à toi. Ne laisse pas ce salopard gagner! Courage!

  255. otter

    Bonjour à tous,

    Comme Thuot je vous remercie également pour ce site. Il est très important.

    Je viens personnellement de mettre définitivement un terme avec ma PN (27/30 au test …) après plusieurs tentatives et surtout plus de deux ans de souffrances, en coupant les ponts même si je risque d'avoir à la revoir puisque nous sommes collègues mais dans des bâtiments différents. J'en reviens aux 5% de bonheur pour 95% de douleur, c'est exactement ça. Et ce côté sentiment de dette permanent dès qu'elle faisait quelque chose pour me faire plaisir, alors que c'était uniquement pour s'en servir si je lui disais que je ne croyais pas à ses sentiments, ces chauds / froids permanents, cette faculté de retourner les situations et de me reprocher à moi de les retourner et d'être la raison du trouble dans notre "couple", ses mensonges continus, son besoin permanent d'utiliser la séduction la plus ambiguë avec tout le monde, pour dire ensuite une nouvelle fois qu'elle est une pauvre victime incomprise et que c'est juste de la gentillesse… Sa façon de se dire victime des circonstances, qu'on l'avait obligée à agir de telle ou telle sorte, dès qu'elle faisait quelque chose qui lui plaisait à elle alors qu'elle savait qu'une fois de plus j'allais en souffrir. Son habitude aussi de changer de discours ou d'opinion en fonction des personnes avec qui elle se trouve, son égocentrisme et égoïsme qui ne l'a jamais empêchée de me traiter très fréquemment moi-même d'égoïste. Voilà…

    Maintenant je veux à tout prix sortir de cette emprise de dépendance dans laquelle je retombe dès qu'elle me fait des déclarations enflammées ou qu'elle se montre plus attentionnée quand j'ai le courage de la quitter. Je sais que tout est faux et que tout n'est que leurre pour conserver son emprise sur jouet, je sais aussi qu'elle n'aura aucun mal à en trouver un autre, si ce n'est déjà fait depuis longtemps tant elle abuse de son ambiguïté. En attendant, la souffrance ultime de la séparation c'est à moi de l'endurer même si c'est moi qui l'ai amenée, (j'en suis même à avoir un doute si ce n'est pas elle qui a fait en sorte que je la quitte parce que ça l'arrangeait de façon à encore passer pour une victime de ma méchanceté et de mon inconstance, j'ai d'ailleurs souvent douté du fait que c'était peut-être moi qui la manipulais tellement elle sait me retourner le cerveau comme une crêpe) mais je pense que cette fois elle a compris que je disparais de sa vie pour de bon. (j'ajoute que je vois un psy avec qui je n'ai pas encore osé aborder le sujet)

    Excusez-moi de ce trop long monologue, mais je crois que nous devons tous extérioriser et parler ensemble en tant que victimes.

    Merci à ceux auront eu le courage d'ingérer ce pavé… 

    A bientôt peut-être :-)  

  256. Catherine

    Alice, oui ce fameux 5% il a de l'importance hein?  Tu dis que tu vas exploser, je sais exactement ce que tu veux dire il me semble que mon coeur va fendre c'est trop difficile!!!

    Merci Alice, oui je suis contente de ne pas avoir de chimio et j'aurais souhaité que tu n'es pas à vivre ça

  257. Catherine

    Alice, je sais que c'est difficile, je le sens dans tes postes!  Tu peux t'appuyer sur nous, on est là pour toi comme tu es là pour nous tu sais!

  258. TItia

    Bonsoir Alice,

    Comme je suis triste de ce qui t’arrive.Tu as été tellement combative dans ta vie et pour nous ici sur ce site.Tu as une énergie incroyable et tu m’as tellement épaulé par tes encoouragements et ta bienveillance , je me sens impuissante face a ton desarroi. J’aimerai tellement que tu l’oublies pour t’ empêcher de souffrir mais  les événements sont trop recents. Surtout ne te blames pas et n’ai pas honte qu il t’ ai traite de la sorte car la, c’est évident qu il  est incapable de savoir ce   qu’il veut.Ce qu’il a fait est moche est en dit long sur sa personnalité. Tu as raison de dire que son ame est noire comme celle de tous les pn d ailleurs. Rapelle toi quelle belle personne tu es et toit le chemin parcouru jusqu’ici.Je  te souhaite plein de force pour ces jours difficiles et beaucoup de bienveillance pour toi meme. bise.

  259. Thuot

    Tant de similitude avec ce que je viens de traverser avec mon ex épouse… J'ai pu fuir mais entre dommages collatéraux et culpabilité psychologique c'est aujourd'hui difficile à vivre…! Merci de révéler grace a votre site celle a qui j'étais confronté…

  260. TItia

    Bonsoir CAtherine,

    Je n’ai pas encore réussi a régler mon problème de dependance affective mais j y travaille avec l aide d un thérapeute.Ne t’en fais pas pour le fait que j ai revu le pn, la relation est cassée et j ai pris des distances marques avec lui. J’espere  arriver a me débarrasser de cette dependance affective tres pregnante. Pour le moment je sens que j ai fait de net progrès mais le travail sur soi n est pas simple.mais j ai confiance dans l avenir maintenant et ça c’est énorme.

    Au plaisir d avoir de tes nouvelles

  261. Alice

    Merci Passion,

    ton post me fait du bien !! c'est super gentil !! Moi aussi je t'envoie plein de courage pour supporter la débacle affective dans laquelle ces s****ds de PN nous ont plongées ! 
    Décidément, leur âme est aussi noire que le fond de leur trou du c… et ce n'est pas peu dire !!!

    Xoxo

  262. TItia

    Re coucou passion91

    Mes remarques s’adressait en grande partie a regis qui s’autorise a utiliser le terme ''étrange'' pour qualifier mon comportement .je ne suis pas sur que cet adjectif soit approprie a une personne victime d’un pn.

    Je suis juste surprise que tu approuves ses propos.

    Pour ce qui est de ton inquietude quant au fait que je vois de temps en temps le pn c’est compréhensible. je te comprends car ça reste sensible mais je ne souffre plus comme avant car j’ai pris mes distances.pour le moment cette situation me convient avec le nouveau comportement qu’il a adopte.

    Au plaisir de te lire. 

  263. TItia

    Coucou passion91

    Je te remetcie pour ton conseil,oui en effet il faut,il faut,il faut mais la réalité est tout autre et je m adapte comme je peux aux réalités de ma situation de vie. Rare sont les personnes qui arriva a se défaire d une  relation d emprise et de dépendance affective en un claquement de doigt.je suis tres surprise de ces commentaires hors de propos.Ma démarche est de m’en sortir a mon rythme 'ça veut dire en prenant le temps qu’il faut pour surmonter ma dépendance affective.A moins que tu ne souffres pas de dépendance affective d’ou ton incompréhension?.

    Je me sens jugée et je n aime pas ca du tout. Mon but est de m en sortir et non d être jugée.

    Je ne peux pas tout relater ici ,ce n’est pas le but par ailleurs.

    Pour ce qui est de la souffrance, ça reste difficile pour moi  car je n ai pas encore reussi a me débarrasser de cette dependance affective mais je sens que je suis plus forte ,plus hermétique au tentative de manipultation et domination.

    Au plaisir

     

  264. passion91

    alice

    un petit coucou et surtout tiens le coup garde le courage et fou lui une bonne trempe virtuellement si tu veux ça te fera du bien

    on a besoin de toi ici alors ecris nous conseille nous et garde le moral surtout

    pleurer ça fait du bien aussi après toutes ces épreuves ton coeur pleur et c’est normal tu es humaines toi !!

    je t’envoie plein de lumière le peu que je peux car moi aussi je suis dans le neant ! dur dur ! confrontee au quotidien par toute cette merdouille que j’ai connu ! tout reviens a la mémoire j’ai envie de vomir !

    je pense fort à toi

    courage

    affectueusement

  265. Alice

    Oui, 5 % c'est bien cela !!! alors comment ça se fait qu'on s'y raccroche ???? Je vais exploser !!! Vivement la fin de ce maudit mois de février qui me bouffe à n'en plus finir !!!!
    Catherine : super contente pour toi que tu n'aies pas de chimio !!! :)
    xoxo !!

  266. Alice

    Non, Catherine, t'inquiète, je ne vous lâcherai pas !! :)
    c'est juste que l'humour a du mal en cemoment, mais j'espère le retrouver bientôt !
    xoxo

  267. Catherine

    Titia, tout comme Regis, je m'inquiète pour toi.  Je sais que tu es une grande fille et que tu sais ce que tu fais mais protège ton coeur!  Je pense à toi xx

  268. Catherine

    Nicole, tu es si gentille!  Ça me fait du bien de voir que je ne suis pas seule à repenser à ces bons moments.  Tu décris bien la situation quand tu dis 5% contre 95%.  Pourquoi ne nous disons pas que 95% de douleur c'est beaucoup trop!!!  Je ne suis pas capable de décrocher et c'est extrêmement douloureux.  

    En plus je me sens coupable parce que je parle de notre relation à certaines personnes pour ne pas devenir folle et je me sens comme si je le trahissais.  

    J'ai terminé les traitements de radiothérapie la semaine passée,  je n'aurai pas de chimio à faire. Je suis fatiguée mais le plus difficile c'est le moral parce que présentement je vis un autre épisode difficile avec lui.  Je pourrai vous raconter et vous me direz ce que vous en pensez.  Merci de t'informer :)

    Tu t'attends à ce qu'il te recontacte Nicole?  Et comment tu vois ça?  Espères-tu qu'il le fera ou pas?  Ne te sens pas stupide, tu l'aimais et tu ëtais sincère toi!!!

    Combien ça fait de temps que vous n'êtes plus ensemble déjà?

    Merci pour ton poste bisou xx

     

  269. Catherine

    Alice, tu nous manques quand tu nous écrit pas loll. Tu ne peux pas passer deux jours sans venir nous voir non non non ahahah. Ton humour et ta lucidité nous fait du bien, lâche nous pas!!! Bisous xx

  270. Titia

    Bonjour Sergent

    Ce qui compte pour moi actuellement est de ne plus souffrir du comportement toxique de ce PN,ex-copain.J'ai trouvé cette manière de faire et elle me correspond pour le moment.Il faut comprendre le pouvoir terrible de l’emprise et de la dépendance affective pour se représenter exactement la difficulté de s’ extirper brusquement d’une relation destructrice.Je vais à mon rythme et ce qui compte pour moi est d’avancer tout en respectant mes limites.Vois-tu?.

    au plaisir de te lire.

  271. Alice

    Coucou Nicole,

    merci pour ton poste.
    Non, je ne suis pas au mieux de ma forme et moi qui ne pleure plus depuis bientôt é ans, j'ai éclaté en sanglot hier soir. J'ai très peur qu'avec toutes ces accumulations (cancer, ablation, PN et compagnie), j'amorce une putain de dépression. Je suis comme une grenade dégoupillée, à fleur de peau, le moral en berne et une furieuse envie d'aller le cogner !!!!! Pas faim, envie de rien sauf de lui allonger une bonne droite, ce dont je serais vraiment capable en ce moment !!!
    xoxo à tous

  272. passion91

    Bonjour titia et sergent regis

    je partage complètement ton avis sergent je ne suis pas là pour juger titia  mais je pense que ce n’est pas une amitié comme tu l’entends ! et je pense qu’il calcule cette démarche là ! je pense que tu dois te protéger de cette relation! offrir une imprimante ce n’est pas rien ! quel intérêt va-t-il en tirer ??? d’autant qu’il a déjà contacté d’autres femmes ! je ne voudrais pas anticiper et n’ai pas ma boule de cristal mais je pense que tu vas servir dans une relation ambigue malsaine pour saccager l’autre personne femme ! il va la rendre jalouse toi également etc etc …. je te parle en connaissance de cause car ai été prise dans une relation triangulaire  dans cette situation là !!!! ils ne savent pas ce que c’est qu’être ami et encore moins amoureux !!!!

    l’idée c’est de couper les liens définitivement avec lui il me semble car même pour toi je pense que cela va être néfaste !!!! ils sont tellement malfaisant que tu vas a un moment ou a un autre déguster et en prendre plein la tète !!!!!!!

    mais bon ça reste juste mon point de vue et mon avis n est pas parole d’évangile !

    protège toi surtout titia !!!! tiens nous au courant !

  273. sergent

    Bonjour 

     

    je suis surpris titia que tu continues à voir ton PN meme amicalement cela me paraît etrange et dangereux pour toi 

    cordialement regis

  274. nicole

    Bonsoir Catherine,
    Toi tu es toujours mimi . toujours un mot gentil pour les autres! Merci de t’inquiéter de moi. Moi je vais bien même si je m’attends à être contactée à tout moment par mon PN. Il a fait exprès de me laisser dans le silence depuis plus de douze jours et donc m’a fait le cadeau de st Valentin de ne pas me faire ses déclarations d’amour dégoulinantes de fausseté habituelles, mais tout en m’en réjouissant, j’ai quand même moi aussi le coeur un peu serré au souvenir de l’amour fou qu’il paraissait parfois partager avec moi. Tout n’était qu’illusion, je le sais bien,et il y avait 5% de bonnes choses pour 95% d’enfer, objectivement. C’est pourquoi j’ai éprouvé hier le besoin de me replonger dans mes souvenirs et d’en exhumer l’affreuse histoire de Brigitte et des autres pauvres femmes dont il s’est foutu avec ses montages photos et autres salades… Alors le souvenir de tout ça m’a rassérénée . En même temps,je m’étonne encore d’avoir eu la stupidité extrême d’avoir continué avec lui alors que j’avais découvert comment il abusait ces pauvres filles…
    Mais Catherine, c’est à toi qu’il faut plutôt poser la question : comment vas tu? Car toi tu es actuellement en chimio, n’est ce pas? J’espère que tu tiens le coup physiquement, moralement et que tu restes forte par rapport à ton PN.
    Bises

  275. nicole

    Que je suis contente de te lire à nouveau, Alice! Hélas, les copies ne sont pas le seul motif de ton silence. .. Ainsi donc ton PN est revenu . Comme par hasard à votre anniversaire- St Valentin ! Comme c’est touchant. Eh bien ça prouve que même les plus vaillantes guerrières comme toi peuvent à nouveau être affectées, qu’elles restent vulnérables malgré leur force, leur clairvoyance, leur intelligence, leur expérience. .. et donc qu’il ne faut jamais baisser sa garde, mais reste vigilantes, ne rien oublier du mal qu’ils nous ont fait, mais se le remémorer régulièrement. .. pauvre tite Alice! Et c’est sûr que ce ne sont pas ces passionnantes (!!!) copies qui risquent de te rendre le moral, la sérénité ou de te changer les idées! …
    Courage. Et merci pour ton coucou! Bises

  276. Catherine

    Ouf Sophia… Tu as été forte!  Ça fait combien de temps que tu n'es plus avec lui?  Et est-ce qu'il te contacte encore?

    Merci pour ton poste, j'essais de me détacher et c'est difficile c'est fou!!!

  277. TItia

    Bonsoir les filles et garcons ,amis de ce site ,

    J'ai ecris un commentaire hier mais je ne le  vois pas.Cela est peut etre du au decalage horaire?.J’en profite pour saluer vous toute et tous lecteurs de ce site.

    J’ai lu ici et la des ex pn en projet de reconquête de leur ex victimes.J’espere qu  ils seront servis comme ils le méritent!.NOn content d’avoir causer beaucoup de souffrances et détruits notre confiance pour nous même et dans les autres  et même démasqués ils s acharnent a vouloir finliser leur travail de demoliton.C’est consternant.

    Pour ma part, j ai eu droit a des excuses  au sujet de propos très violents qu’il m’avait balance a la figure il y  plus d’un an et, il a laisse sur mon répondeur téléphonique un message c’est excuse a ce sujet .J’ai accepte de le voir dehors , il portait des roses blanches qu’il m a offert en me demandant de lui pardonner ce qu’il avait dit.

    J’ai accepté de prendre les roses mais je lui ai dit que je ne tenais pas a rester dans cette relation hautement toxiques pour moi.

    Nous nous sommes quittes sur ces propos et je ne le vois plus depuis.j’ai découvert qu il  a ait deja branchés une autre femme .Je lui en fais la remarque mais il m a affirmé qu’elle ne l’intéressait pas car elle était trop cingle! Et  venale,hihihihi.

     Je me moque de ces plans foireux  car je le trouve plus pathétique qu’autres chose.J’ai toujours senti qu il n’était pas fidele mais cela ne m’affecte pas tellement car je ne l’aime pas au point de souffrir de jalousie.

    Je le revois quelques fois pour manger ensemble avec d’autres  personnes mais rien de plus .

    Fait surprenant , il m’a offert une imprimante dernier cri pour me remercier d avoir été si gentille avec lui .Il est passe chez moi avant hier ,a depose l imprimante puis est reparti.

    Je  ne sais pas si le fait l’avoir supporter ces 3 années etait perçus par lui pour de la gentillesse mais il m’a dit plusieurs fois lorsqu’il m’a remis son dernier cadeau : " … je sais ,je ne suis pas facile…." et tu le merites.

    Nous ne sortons plus ensemble et je suis soulage qu’il ne me dérange plus depuis qu’il espère avoir trouve une autre proie.

     

  278. sophia

    Bon retablissement Alice. STP restes comme tu es et comme on t’as connu, courageuse, clairvoyante et combattante ;-).

  279. sophia

    Ouiiiiiii Catherine, quand j’ai parle avec mon entourage, on m’a dis ne le croit pas, il le fait expres pour te rendre jalouse, j ai faillis flipper, ils ne me comprenaient pas et ne pouvaient pas imaginer qu’il puisse faire ça. La solution est que depuis ce jour la ( vu qu’il a efface tous les sms et je n’avais pas d autres preuves), j’acceptais pas de relations sexuelles avec lui sans préservatif sous prétexte que je veux pas avoir d’autres enfants et cela durant 4 ans, et a chaque fois que je tombe malade je pense a aller faire analyse SIDA. croyez moi les PN sont un cauchemar. Ils peuvent détruire sans pitié. J’ai déjà vu l’histoire d’une femme qui vivait avec son PN qui a eu le sida et ne lui a rien dis, un jour il est parti en la laissant toute seule avec son mal.
    Débarrassez vous mes cher(e)s de ces monstres. Je l’ai déjà dis, je veux juste la paix, la tranquillité et le calme. Je veux pas d’homme PN, je préfère rester sans.

  280. Catherine

    Tu es sérieuse Sophia?  Et tu venais d'accoucher?  Tu as dû en arracher pauvre petite?  Et avoir peur du Sida?  Tu as fait quoi?

  281. Catherine

    Ma belle Alice, je lui en veux à ton pn de te faire ça!  Tu avais réussi à le tasser et bien vivre avec tout ça!  Il faut qu'il revienne te hanter?  C'est un salaud, menteur et profiteur!!! Le plus difficile doit être de ne pas pouvoir lui dire que tu sais tout et aussi d'oublier les beaux moments passés avec lui.  Pourquoi est-ce si difficile?  Ils nous ont menties et manipulées!!!

    Je suis avec toi courage xx

  282. sophia

    Waaaaaaaaaaw, ils se ressemblent. 2 mois apres la naissance de notre enfant, je trouve des sms sur son portable;  » que tu veux pas m’appeler ou me repondre, je t’oublirai jamais ». Je lui demande des explications, il me repond « c est une fille qui me colle, et je suis heureux parce qu’elle me colle ». D’autres sms d’une p****** qui lui demande des explications et lui reproches le faite de fixer avec elle et ne pas aller, elle lui dit « c est pas grave si tu as change d avis et si tu es alle voir une autre, de toute façon on a toutes le virus HIV, juste tu devais pas me faire perdre mon temps ».
    Et dire que c est dur de se separer d’un PN, ils sont sales et minables comme pas possible.
    Courage et quittez ces s******ds.

  283. Alice

    Coucou Nicole !

    non, ne t'inquiète pas pour ma santé : la chimio est finie, je suis en totale rémission et les effets ne se font plus sentir…et effectivement je croule sous les copies car je n'ai rien fait des vacances ;) !

    En fait, tout allait bien jusqu'aux fracassantes relances du PN samedi dernier (St Valentin) ! Comme ça fera un an mercredi que l'on s'était mis ensemble, j'étais déjà pas très bien, repensant aux premiers temps "idylliques" de notre liaison. Il y a un an ce soir, je me réjouissais à l'idée de l'accueillir, je m'en rappelle comme si c'était hier…Bref il a relancé ses offensives dégoulinantes d' "amour" mais j'ai vu sur FB qu'il jouait une fois encore un double jeu avec une autre, et je dois avouer que cela m'a beaucoup atteinte. Je pourrais l'étriper de mentir ainsi, et de réveiller en moi des sentiments que j'avais pourtant si bien enfouis !!!

    Je l'ai viré de mes amis FB et lui ai envoyé des mess pour lui dire ma façon de penser. Ce salaud recommence alors ses déclarations menteuses, alors qu'ayant accès à son compte je vois qu'il drague sa nouvelle conquête (domicilié à l'île Maurice !!!) Du coup ce matin j'ai craché mon venin en lui envoyant texto que j'avais bcp donné et que je m'en mordait les doigts, que j'avais fait la plus grosse connerie en me mettant avec lui et que j'aurais mieux fait de me pendre ce jour là !! J'ai ajouté : "sers tes déclarations à ta p**** (faut voir le genre de la cagole sur la photo qu'il a publiée !!!) je ne suis pas une de tes s*****s virtuelles , merci de respecter au moins ça. Allez, je te laisse à ta pouf : J'espère qu'elle te fera autant de mal que tu sais si bien en faire et vu le genre de la fille, je n'en doute aucunement."

    Et ce blaireau d'insister en me disant que non non bien sûr, ce n'est qu'une copine !!! ce mytho ne sait pas que j'ai pu lire les messges qu'il lui envoyait !!!

    C'est écoeurant. Je suis furieuse et super haineuse. J'aime tellement pas être dans cet état !!!
    Je supportais mieux mon cancer que son sale jeu de menteur.

    Je crois que je pourrais le tarter, lui mettre mon poing sur la gueule et lui cracher au visage !!!!!! Sérieux !!!!

    xoxo Nicole, merci pour ton post !!!

    J'ai trop la raaaaaaaagggggggggeeeeeee

  284. Catherine

    Bonjour Soulie, as-tu pensé changer les serrures de la porte?  Il y a des limtes à s'introduire dans ton intimité sous prëtexte que la maison est encore à son nom!  Il fait tout pour que ça ne se règle pas!  Courage! 

  285. nicole

    Muriel, tu veux dire que tu as trouvé toi aussi ce genre de montages photos cucul et ces déclarations passionnées de ton PN à une femme vulgaire et moche? … en même temps qu’il était avec d’autres femmes? Avant toi ?tu lui a parlé de cela?qu’est ce qu’il te répond quand tu lui demandes pourquoi il s’est amusé avec cette femme, à lui raconter des salades et à la manipuler comme ça? Le mien en guise de réponse, s’est contenté de ricaner légèrement en disant : »bah! C’est rien, ça, c’est rien!, comme si le désespoir supposé de cette femme quand elle s’est rendu compte qu’on se moquait d’elle, n’était rien…

  286. nicole

    Coucou à tous. Je m’inquiète D’ALICE. Alice,tu es toujours présente même si parfois ce n’est que pour intervenir brièvement … Or je vois que depuis 5 jours tu n’es pas venue écrire. Ça peut être juste un break volontaire et bien légitime, mais ça peut être aussi ton traitement qui te rend malade… ou alors ton PN qui a remis le grappin sur toi? Je penche plutôt pour les effets collatéraux de ta chimio. . . Sache que tu nous manques, chère Alice, toi et ton humour décapant, ta clairvoyance, tes conseils plus que fins… et pour ma part je pense bien à toi espérant que ce n’est pas trop grave, ce qui motive ton absence..?
    Ou alors tu croules sous les copies? Allez je vais faire une hypothèse, juste pour essayer de te faire sourire à mon tour. Tu n’as plus le temps de venir sur ce forum pour les 3 raisons à la fois : tu corriges les copies du fils de l’oncologue qui est mariée à ton PN ?…
    Trêve de bêtises, Alice, j’espère que tu vas vite nous faire un petit coucou pour nous dire comment tu vas. Et surtout. .. que tu vas le moins mal possible.

  287. Alice

    Nicole !

    ce qu'il a fait est abominable de cynisme, de perversion, de méchanceté !!! J'hallucine !!! jusqu'où sont ils capables d'aller ?? C'est effrayant !!!!!
    Et oui, je confirme : on apprend tellement de choses sur leur Facebook quand ils sont assez stupides – ou tellement sûr de notre naïveté ?! – pour nous en laisser l'accès…Ah oui ! Ils sont épatants de sincérité !!!

  288. muriel

    Meme chose, une fille pas intelligente,vulgaire, tatouage qui fume et pas très jolie, tout ce qu'il n'aimait pas…..Puis des mots tendres et très tendres……INCROYABLE!

  289. soulie

    "suite"

    si la situation va changer quand la maison sera à mon nom, mais je doute fort, car il est tellement sure de lui qu'il s'imposera sans gene à tout moment chez moi, chez nous, tel qu'actuellement et que nous devrions prétendre, presque, notre existence grace à lui…..

    ps: serpent

  290. soulie

    Bonjour, j'ai vécu 30 ans avec un pervers narcissique et j'ai décidé qu'il était temps de nous séparer suite à nouvelle liaison de sa part qui finalement a été une bonne occasion pour moi de le quitter. Tous les points enumérés ci-dessus, je les ai vécu jusqu'à tomber en dépression mais sans savoir à ces moments là pourquoi. Ma rupture est compliquée et mon divorce traine en longueur car dès le début il pretextait que l'avocat choisi ne convenait pas, puis le notaire etc… Il a trouvé un appui auprès d'une de ses soeurs, qui est victime elle aussi sans le savoir, lui proposant alors une amie  avocate …

    Etant donné qu'il a toujours joué un role de patriarche attentionné et parfait auprès de sa famille, l'incompréhension est totale autour de moi et je me suis sentie jugée, mais peu à peu le masque tombe, ses décisions déroutent et son manque d'engagement que je connais, apparait au grand jour pour certains.

    Ne vivant plus sous le meme toit depuis un an, j'ai du mal à m'en sortir car il prétexte aller chercher notre dernier 4ème enfant de 10 ans à l'école le soir pour le ramener au domicile conjugual, puisqu'il est encore propriétaire, évidemment maintenant le role de bon père auprès d'autres parents d'élèves. (Au moment ou j'écris il vient d'entrer dans la maison ramenant du pain et prétextant l'oubli du vélo de notre fils à son nouveau domicile).

    L'image du serpan nous étouffant peu à peu sans relache est tout à fait significative, impossible de s'en détacher…..Tantot mal, tantot bien, laissant le mystère plané à son propos.

    J'avoue parfois avoir souhaiter sa mort les derniers temps avant de connaitre sa liaison tellement c'etait étouffant et vide à la fois.J'ai pensé partir loin, mais de peur de ne plus voir mon dernier enfant et voulant éviter qu'il souffre de cette séparation j'accepte une situation compliquée qui dure…..Mes 3 autres enfants souffrent aussi et peu à peu nous mettons des mots sur des états et faits sachant maintenant que c'est une pathologie dont leur père est atteind depuis toujours.

    Actuellement nous sommes tous coincés et attendons de voir si l

  291. nicole

    Je voudrais conseiller à tous ceux et celles qui ont des doutes sur le fait que leur conjoint (e) soit PN ou pas, d’aller visiter son ordinateur… Facebook, comme je l’ai déjà raconté m’a appris l’existence d’une autre « femme de sa vie » à l’autre bout du monde en même temps qu’il vivait son idylle avec moi,mais aussi m’a donné accès à des choses tout simplement atroces de cynisme et de perversité. J’ai découvert des photos et des messages d’une femme qu’il avait connue via internet, elle aussi à l’étranger, quelques mois avant notre histoire . Cette femme que je nommerai Brigitte était mariée, mais ce n’est qu’un détail par rapport au reste. C’était une femme extrêmement laide, maigre, cheveux rares ,moustache , petits yeux qui louchent franchement , menton en galoche,boutons enfin bref… une femme vraiment pas gâtée par la nature, sans vouloir être méchante. Une sorte de caricature. La pauvre. Elle avait posé pour mon PN dans toutes sortes de poses et sous vêtements affriolants, voire même sans. … et le PN avec ces photos s’était amusé à faire des montages avec je ne sais quel logiciel de l’époque où on voyait cette pauvre Brigitte exposée sous forme d’affiche dans une rue, ou encore tapissant de toute sa pauvre personne le mur d’une chambre virtuelle, ou encore des montages cul cul avec des coeurs,des effets romantiques de couleur et autres, avec des inscriptions : my love, I love you,etc. J’ai découvert des messages de mon pn aussi où il lui faisait des déclarations enflammées, des mots tendres, qui avaient tous les accents de la sincérité, mais qui ne l’étaient pas bien sûr, sincères. Comment croire qu’il lui débite en toute sincérité qu’elle est sublime, la plus belle femme qu’il ait jamais connue, et autres conneries du même genre. Franchement cela m’a serré le coeur de pitié. Comment osait il écrire cela, à une pauvre femme aussi laide,? J’étais choquée. Il se moquait d’elle en ayant l’air de l’admirer , alors qu’il avait dû s’amuser comme un fou à faire ces montages ridicules. Comment pouvait il avoir aussi peu de coeur pour faire cela à cette femme dont me physique ingrat avait dû maintes fois la faire souffrir? ! J’ai cherché à parler à cette Brigitte, la relation était terminée, elle m’a paru gênée et peu désireuse d’échanger avec moi.
    En poursuivant mes investigations ds son ordinateur j’ai trouvé deux autres femmes , elles aussi mariées. L’une très âgée, l’autre obèse. Là encore. ..pas des canons. Même type d’échanges entre mon PN et ces femmes que pour Brigitte.
    Cela m’a donné à réfléchir. Pourquoi des femmes mariées? Parce que cela lui permet de parler de  » femme de sa vie, » sans devoir s’engager!
    Cela lui procure la jouissance de les détourner du droit chemin. Pourquoi des femmes laides,marquées par la vieillesse, obèse? Parce que ces femme là, du fait de leur physique, n’ont pas une grande confiance en soi, au contraire, probablement une mauvaise image d’elles mêmes. Alors ce sont des proies rêvées , idéales car elle ont beaucoup dû souffrir de leur image, et sont prêtes à se faire embobiner par le PN qui avec ses déclarations d’amour sirupeuse s’engouffre dans leur faille psychique.
    Alors pourquoi, ayant découvert cela, ai – je continué avec ce sinistre salopard? Il m’a raconté des salades à propos de ces femmes, et je n’attendais qu’à être rassurée sur tout ce cynisme. … franchement quelle stupide femme j’étais sous son emprise. Et lui il était fort. Très fort!

  292. Catherine

    Super Nas si tu as réussi, c'est mieux de vivre seul que se faire traiter de la sorte et se faire mentir.  As-tu rencontré quelqu'un depuis?

  293. nas

    Bonjour, j’ai vécue avec une femme la même chose et me critiquer sans arrêt derrière mon dos mitomane ex.Je voulais chercher du pourquoi du comment, jamais d’explication puis toujours entrain de mentir ainsi Mme fesai passer ses contacts avant moi. Enfin je me suis rendu compte que c’était que du movais pour moi et mon entourage mais c’est vrai qu’il es dur de s’en défaire… Enfin je crois que c’est gens las non pas de coeur et un gros problème psychologique, à la fin on es leur proie idéaL manipulation ext enfin le but es de se défaire de ce monstre et ce reconstruire petit à petit es refaire sa vie et plus donner de nouvelles. Psychologiquement en on prend un coup biensur les amies familles essayé de me réveiller mais rien jusqu’au jour où stop le livre es terminé et le mieux es d’en recommencer un neuf avec une personne sincère avec
    . Merci de m’avoir lue.

  294. Catherine

    Bonjour Nancy, c'est très légitime de ne pas te laisser parler comme ça encore moins devant les enfants!  Bien sur, il retournera tout contre toi puisqu'eux ne sont JAMAIS en tord et ne se remmette jamais en question, c'est pathétique grrr

  295. nancy

    juste un gros merci àvous toutes. Cela me fait du bien de savoir que ces situstions ne sont pas banales . Merci

  296. Catherine

    Chehrazade, on reconnait bien le PN!  Tu sais quoi?  Les enfants ne sont pas fous et ils ont BESOIN d'être encadrés alors ne t'en fais pas, JAMAIS il réussira à les monter contre toi.  Quand est-ce qu'il est supposé partir?  Est-ce qu'il a l'air de vouloir coller chez toi?

    Donne-nous des nouvelles Chehzarade et courage xx

  297. Chehrazade

    Bonjour,

    je suis ravie de pouvoir partager mon vecu avec des personnes qui ont le meme et donc en capacite de comprendre sans developper mes emotions. 

    Ca fait 7 ans que je suis avec un pervers narcissique, j'ai de ouvert sa pathologie il y a 1 an. Nous avons 2 enfants, je me suis mariee a l'etranger, lui ai fait ses papiers, multiples formations… Sans aboutissements, il ne finit jamais ses missions, j'assume tout le quotidien le 2 enfants 4 et 6 ans et je travaille.

    Cet homme m'a fait culpabiliser, m'a coupe les liens sociaux que j'avais, me surveillait au travail il se cachait surveillait mes tenues en m'envoyant des remarques tous les matins. Il a essaye de me facher avec ma famille. Il se rendait toujours victime lorsque une embrouille arrivait! Il m'utilisait comme objet au lit, il disait que je devais repondre a ses besoins sexuels que j'etais une incapable, que je n'assurai pas!! Ben oui c'est sur que apres 39h de travail dans la semaine plus les enfants et les taches quotidiennes j'etais une loque le vendredi soir! Lui au repos toute la semaine il etait frais! En plus, je n'avais plus d'envies, envies disparues depuis un long moment, il ne m'offrait rien lui en retour, insociable, medisant, aucune discussion qui vaille la peine, il se met toujourS en avant alors que je Sais que c'est un incapable! Il m'a pris ensuite pour une malade, une hysterique, une depressive, il faut dire que j'ai eu des passages difficiles ou ja cassais tout a la maison devant mes enfants. Depuis cet ete grace a ma mere qui me voyait couler, j'ai decide de divorcer. Il me laisse tout et s'en vante, mais c'est normal tout est a moi! Il me prend de haut! Je me calme, je suis avec lui en cohabitation, je me contiens pour mes enfants. Il les manipule, les achète avec des jouets du marché. Mais quand il s'agit de payer le loyer ou a manger il esquive! Je n'en peux plus, j'ai peur pour mes enfants, je voudrais les proteger de cet homme qui va les gacher et ne pas se gener de leur dire que leur mere est malade! J’adore mes enfants, je suis stricte mais je m'eclate avec eux, ils m'ecoutent et me respectent, ils savent ce qu ils ont le droit de faire ou pas, je les aide a grandir bien avec des valeurs. Lui il me rabaisse devant eux, il dit que j'ai une education de militaire, que je me fatigue a vouloir en faire trop! Ben c'est sur que lui il les met devant la tv et les envoie dans leur chambre avant que j'arrive, au lieu de les punir il dit maman va vous punir!! Je suis la bete noire! Il les autorise a tout faire! Tv toute la journee.. Sucreries a pas d heure, c'est eux qui decident de la douche ou pas… Je suis fatiguee, j'ai hate qu'il parte, je suis sous anxiolytique, mon docteur m'a donne des valiums tellement je suis stressee de cette situation. 

    Merci de m'avoir lu.

  298. passion91

    sergent au plaisir de te lire egalement j'attends le moindre mouvement d'un cil de mon pervers narcissique et je cours a la police pour une main courante ce jour je rencontre la psy de l'association des vicitmes que je vois depuis quelques temps et qui va etre aussi ravie de savoir que j'ai finalement rompue ! le travail de reconstruction va pouvoir se faire avec elle !!! je pense avoir bien compris ce qui m'a anime dans cette rencontre les failles a colmater ! y en a pas qu'une mais je vais m'y ateler ! merci a toi sergent ! tes posts comme ceux des autres victimes ici m'aide a maintenir cette rupture et a me dire que je suis sur le bon chemin de la liberation  bises et tiens le coup c'est possible et tout arrive a temps !

  299. sergent

    bonjour passion  du moment ou tu parles de menaces et qu'il revient dans ta vie je pense sincèrement qu'il ne faut pas rester seule et parler avec ceux qui te sont proche car cela doit être assez stressant d'avoir de ses nouvelles  il y a des associations ou au moins une main courante serait une bonne chose afin de la dissuader car avec un pervers narcissique on ne sait jamais jusque ou cela peut aller  bon courage a toi surtout au plaisir de te lire   

  300. passion91

    nancy moi egalement quand il avait ses coleres de petit garcon mal eleve apres n'importe quoi ou n'importe qui il me disait que je ne comprenais pas car il faisait un boulot difficile et que c'etait normal que de temps en temps oui de TEMPS EN TEMPS il insistait bien sur ce peu de temps ! il pouvait peter un plomb et puis que j'etais souvent trop gentille n'etait pas tres ojective et qu'il avait completement raison ! untel c'est un con ! untel c'est un imbecile!  remarque moi ca moi je moi je moi je suis LE MEILLEUR selon lui sauf que quand il petait un plomb c'etait pour rien du tout ! cela m'etait insupportable ! moi qui suis si calme dans beaucoup de circonstances ! il retournait toujours les reproches contre moi meme quand je lui faisais des remarques ! que je n'etais pas assez amoureuse avec lui !!!! ba oui mais pas amoureuse forcement puisque je pressentais sa malhonnetete et saloperie de perversion manipulation ! je lui disais qu'il retombait sur ses pattes !!! il rigolait et me disait" tu sais que je t'aime toi "!!!!! et l'histoire etait terminee !!! oui mais jusqu'a la prochaine !!!!!!   qui n'etait jamais tres loin !!! c'est dans leur fonctionnement de ne jamais se controler de nous faire participer a leurs nombreuses coleres de petits enfants voire plus ! de nous mettre dans un etat de stress constamment ! d'etre toujours sur le qui-vive !!!! et puis ils nous culpabilisent finalement car leur comportement de vilain petit canard est de notre faute !!! ba voyons !!!!! tres tres facile !!!! j'espere t'avoir apporter un peu d'eclaircissements ! mais ILS SONT TOUS A FONCTIONNER DE MANIERE IDENTIQUE ICI LES VICTIMES ONT EU LE MEME BOURREAU !!!!! UN pervers narcissique manipulateur, des monstres sur pattes  

  301. nancy

    sur le test il a 21 points, mais pour le point il s'énerve rarement, c'est tout le contraire. Il s'énerve souvent et j'ai presque toujours l'impression de marcher sur des oeufs. Dernièrement je l'ai confronté suite à une dispute particulièrement houleuse. Je lui ai dit que je n'accepterais plus qu'il me crie devant les enfants de me la fermer et de ficher le camp. Sa réaction a été de me dire que c'est moi qui avait été violente parce que je lui avais dit que s'il continuait à être de si mauvaise humeur, je partirais pour la journée. Il pête régulièrement les plombs et ensuite me dit que tout est de ma faute. Si je l'énerve trop, c'est avec le enfants qu'il s'énerve ou si les enfants l'énerve c'est avec moi qu'il devient insupportable.

  302. Anne

    Merci beaucoup à toi Anne.J'ai bien reçu tes ondes et tes encouragements me vont droit au coeur. Ton message m'a rebouster! Il n'est pas toujours évident de lutter surtout quand autour de vous les gens ne comprennent pas forcément ce que vous vivez,sans les accabler bien-sûr,mais il est vrai que tant qu'on n'est pas passé par là on ne sait pas ce que c'est! Le plus souvent on se sent seul même si dans mon cas j'ai eu ma famille et de vrais amis. Le plus dur à vivre c'est effectivement quand les enfants sont avec leur père et qu'on est pas là pour les protèger. Je sais qu'il les instrumentalise pour m'atteindre et malheureusement parfois ça fonctionne.Cela ne veut pas dire que sans enfant c'est forcément plus facile, on est sous emprise et comme le disait un psy dans un documentaire, on est nous aussi addict à nos harceleurs, c'est vicéral et la douleur est là. Les pervers narcissiques ont le chic pour nous montrer que sans eux on est rien, alors que finalement sans eux on a tout! Il est clair que si je me bat c'est pour mes enfants mais surtout GRACE à eux, sans eux je pense que je me traînerais à ses pieds pour qu'il me reprenne. C'est limite pathétique, mais quelque part j'ai justement la chance d'avoir des enfants qui m'aident à tenir, dans ma tête je n'ai pas le droit de flancher, pour eux. S'ils n'avaient pas été là je n'aurais eu personne à qui me raccrocher et pour qui me battre. Finalement en les protègeant je me protège et vis-versa. Tu ne dois pas te voir comme quelqu'un de faible, mais comme quelqu'un qui finalement était seul face à son calvert et si j'ai bien compris tu t'en es sortie. Chapeau à toi aussi, il faut faire preuve d'un sacré courage pour s'en sortir "seule". Encore merci pour tes encouragements!  

  303. passion91

    nicole chapeau pour toutes ces casquettes que tu a enumérées  oui tu as tout a fait raison personnellement j'en ai mises quelques unes !!!  et je me suis oubliée !!!! tout a fait d'accord aussi pour le site reparateur ! merci aux createurs et gestionnaires du site merci à vous : vous nous aidez a lutter efficacement  bises à touts

  304. Catherine

    Nicole, comme tu dis juste, je te rejoins dans tes propos. Merci pour ton poste et à ce site d'exister.  C'est une thérapie en soi xx

  305. Catherine

    Sergent, je te comprends… On se demande comment on fait pour les aimer encore malgré la souffrance qu'ils nous ont fait vivre.  Ils ont une telle emprise sur nous!!!  

  306. sergent

    Bonjour nicole un grand merci d'avoir pris la peine de me répondre, cela me touche énormément en ces moments de doute.en effet les femmes sont plus à même de dévoiler leurs sentiments, leurs émotions que les hommes mais j'ai gardé en moi tout ce désespoir durant trois ans et souvent j'ai cette image qui me revenait en tête tout le temps celle d'un homme qui se sent seul isole et qui s'enfonce dans la terre comme aspire.en effet j'ai toujours pris du recul sur cette liaison et ce fut ma force et cette lucidité que émane de moi ne me permets pas encore de passer à autre chose je dois cicatriser dans un premier temps et c'est le temps qui fera le reste à savoir l'oublier puis en second lieu bien m'occuper de mes enfants que j'ai mis de côtés durant ces 3 ans.je déménage dans quelques mois donc plein de projet de travaux dans ma maison et de décoration cela va me changer et j'en suis content.tu as raison de dire que prendre la plume sur ce forum constitué en soit une thérapie car en donnant des conseils aux autres on s'obligé aussi soit meme à les appliquer personnellement.tu as raison quand tu dis qu'un jour ou l'autre ils paieront car il y a toujours une justice j'en suis convaincu.je me retrouve tellement dans ton témoignage si tu savais et encore je n'ai pas tout dit au plaisir de lire le nordiste 

  307. Catherine

    Passion91, il a vu qu'après 3 semaines tu étais surement bien déterminée alors il est revenu à la charge.  Pauvre con!!!

  308. Alice

    Nicole,

    je rejoins tout à fait ton analyse à propos de l'utilité de ce site qui nous permet de prendre du recul par rapport à nos PN et nous conforte dans une reconstruction efficace, sans faux – semblants !! je te rejoinsencore quand tu énumères tout ce qu'ils ont perdu en nous maltraitant ainsi et constate comme toi le néant affectif dans lequel ils finissent par se retrouver .

  309. Anne

    Anne,
    J’ai au boulot une jeune collègue qui vit exactement la même situation que toi. Maintenant que la procédure de divorce est engagée, son futur ex mari lui met des bâtons dans les roues. Je ne sais pas les détails de son affaire, et encore moins ce qui concerne la tienne, mais il semble que vos sales capricieux de mecs vous aient poussées à bout juste pour vous mettre au pied du mur et vous voir vous ramasser. Et revenir vers eux suppliantes et malheureuses . . . Sauf que le jouet. (pour reprendre la métaphore de Nicole ) est cassé. Le jeu tourne mal. L’arroseur va se faire arroser! Vous n’en pouvez plus et au lieu de rendre les armes, vous vous redressez : oui vous allez divorcer, le prendre au mot, pour fuir et vous protéger avec vos enfants. .. Bravo à toi, chère éponyme!
    Je ne sais pas te conseiller n’étant pas dans ta situation, Je ne peux que te dire un immense BRAVO. Parce que dès lors qu il y a des enfants, tout est encore plus compliqué. beaucoup plus compliqué. Les maris pervers narcissiques le savent, c’est pourquoi ces irresponsables se croient très malins en vous parlant de divorce afin que ce soit eux qui paraissent victimes de votre abominable caractère (!). Ils se disent que les enfants vous ficèlent étroitement à eux,avec l’aspect financier en plus… et donc ils parlent de divorce sans imaginer que vous allez accepter!
    Bravo à toi Anne. Quel courage et quelle force tu as et devras encore avoir. .. moi qui étais si faible pour lutter alors qu’il n’y avait pas d’enfant en jeu, j’admire particulièrement les femmes mamans qui luttent comme toi pour échapper à leur mari PN .
    Chapeau! Plein d’ondes d’énergie pour toi. Tu luttes pour tes enfants aussi. C’est magnifique.

  310. nicole

    Bonjour Sergent, Merci de ton témoignage qui dit bien ta souffrance. C'est vrai que ce forum est majoritairement féminin, sans doute parce que les femmes sont plus au l'aise que les hommes pour mettre leurs émotions en mots (c'est un peu sexiste, peut être, mais vrai, non? ). Aussi je trouve ton témoignage plein de justesse et tout ce que tu expliqués là, ce pourrait être mes propres phrases. Car oui, peu importe le sexe de la victime et celui du pervers narcissique… La bonne recette est invariablement un ajout de forces contraires. Une générosité immense et un dévouement jusqu'à l'abnégation d'un côté (le tien, Sergent), et l'égoïsme forcené de l'autre, le respect et l'intégrité de l'un, avec la malhonnêteté, le mensonge, la trahison et l'infidélité de l'autre, la droiture et les valeurs morales de l'un, et l'indignité de l'autre, son envie de t'entraîner avec lui/ elle dans sa chute morale. La bonté à toute épreuve, la tolérance,la bienveillance,l'empathie, le pardon et la joie de vivre pour la victime , la dureté, la cruauté, la rancune tenace, l'esprit de vengeance,l'indifférence aussi (et c'est paradoxal,), la paresse et le laisser aller pour le PN. C'est bien que tu te sois exprimé ainsi, Sergent, car tout homme victime de perversion narcissique se retrouvera dans tes mots…mais toute femme victime aussi . Il est évident que tu aimes toujours cette femme, que tu as tout fait pour elle et qu'elle ne le méritait vraiment pas. Tu n'arrives pas à te détacher malgré ta lucidité. Néanmoins je t'assure que comme Max et d'autres, tu viens de faire quelque chose de super important pour ta "guérison ": venir sur ce forum. Moi, tout comme toi, j'étais très lucide mais sous emprise depuis 5 ans et demi. Je lutte depuis tout ce temps Ou plutôt, je luttait. Car je suis guérie de mon PN. Depuis des années j'ai rompu plus de cent fois, je me suis fait aider par un psy très bien. Mais cela n'a pas suffi. Ce qui m'a permis d'en sortir tout à fait, c'est de venir lire et écrire au quotidien depuis des mois sur ce forum. D'une certaine façon, donner des conseils aux autres, c'est se les rappeler à soi "publiquement ", et d'une certaine façon on se met soi même au défi, inconsciemment, on se met la pression à soi meme. Enfin, je ne suis pas psy et je ne sais pas trop comment cela fonctionne exactement, mais il y a quelque chose de très fort qui se met en oeuvre en toi, dès lors que tu dis à l'autre de faire ce que toi tu dois faire et penser depuis longtemps. La douleur, ton propre investissement dans la relation avec le ou la PN, l'espoir qu'il ou elle entretient en toi d'une amélioration possible,par son comportement contradictoire, tout cela est balayé par le bon sens que tu invoques pour raisonner et aider les autres sur ce forum. Alors il te vient à l'esprit cette évidence : ne suis je pas absurde , moi,de conseiller ce que que je ne suis pas capable de faire moi même! ?!! Et sourdement, en douce, le travail de rupture définitive se fait en toi. Un jour tu te réveillés un matin, et tu réalises que tu penses encore à lui ou elle,mais que c'est moins douloureux. et puis tu te rends compte que ce que tu ne pouvais plus faire sans pleurer ton PN, eh bien tu le fais sans pleurer, puis sans plus penser à lui ou elle… puis tu retrouves l'envie et le goût, puis le besoin de faire des activités sans lui/elle. Et un jour, même si tu penses encore à ton PN, tu te rends compte que tu es enfin libéré(e)! Rapproche toi de tes enfants et oublie cette ignoble garce! Dis toi que tôt ou tard, la vie lui fera payer le mal qu'elle t'a fait. tôt ou tard elle sera seule face à son néant moral. Toi,tu as été dans l'effort permanent pour elle,elle ,elle a piétiné tout cela. Mais la roue tourne. Tu verras. Moi, en ce moment, je vous qu'autour de moi: Ex, mère, patron… tous les PN qui ont empoisonné mon existence, sont en train de se retrouver tout seuls comme des cons, à force de malmener les autres, cela commence à se savoir. Les gens s'en méfient et s'éloignent. Mon patron PN devient enragé, ne sait plus se maîtriser et accumule les bourdes qui vont bientôt lui péter à la figure, ma mère à un âge avancé se retrouve moins entourée qu'elle ne pourrait l'être si elle n'a m'avait pas maltraitée ( mes frères eux n'ont pas été formatés pour la servir,donc ils s'en fichent et vivent loin), mon pervers narcissique à perdu son pigeon (moi), c'est à dire son objet sexuel, mais aussi son distributeur de billets,sa femme de ménage, son hôtel, son pressing, son taxi, son "Pôle emploi " personnel, sa secrétaire, son infirmière, son agent immobilier, sa déménageuse, sa couturière, sa mère, sa soeur tout à la fois,et puis un miroir flatteur,une jolie femme vitrine qu'il était fier d'avoir à son bras, une épaule consolatrice, une conseillère, une femme drôle et gaie. .. Peut être qu'il a une fille dans son plumard aujourd'hui, peut être même qu'elle est gentille et super bien à tt point de vue? ?!!… mais une chose est sûre : moi,il ne m'a plus. Je l'ai fait vraiment VIVRE durant des années, mais maintenant il m'a perdue. Il avait un magnifique jouet, ce sale gosse. Il l'a cassé. Et moi maintenant, je VIS pour moi et mes enfants. Enfin. Ça fait du bien. Je te souhaite, Sergent, mais aussi à Max, et bien sûr à toutes mes copines de ce forum qui ont du mal à se libérer de cette foutue emprise: Catherine, Passion91, Sandrine et les autres, beaucoup de courage et la chance de sentir en soi les liens de la dépendance se dissoudre peu à peu, pour arriver à la libération que je connais, mais aussi ma chère Alice, et Titia, Sophia. .. Croyez -y. Vous aller y arriver.

  311. Alice

    Salut Sergent

    c'est vrai qu'on est une majorité de filles sur le site et qu'on peut avoir tendance à oublier que la perversion narcissique touche aussi certaines femmes !!
    En tout cas, hommes ou femmes, je remarques que les PN ont finalement tous le même mode de fonctionnement….pffff… quelle plaie !!
    Courage à toi.

  312. Alice

    Bonjour nancy et bienvenue parmi nous ! :)

    Eh bien d'après ce que tu racontes, ton conjoint me semble bien être un PN !! Rien que  le fait de te dire de "fermer ta gueule" devant vos enfants est inadmissible !!! tu n'es pas un chien que je sache !!!
    Ce langage les caractérise bien, aec leurs cortèges d'humiliations verbale et de mépris  !!!
    Et après , Monsieur s'étonne que tu ne sois pas "assez affectueuse" ?????!!!!…Allons donc !!!!
    Comment témoigner de l'affection à un individu qui traite les autres avec autant de méchanceté et de mépris !!! et qui va jusqu'à leur signifier que c'est de leur faute en plus !!!
    Qu'ils se regarde dans un miroir et contemple avec horreur  son image ….

  313. Alice

    France,

    Bravo à toi !!! Oui, la liberté n'a pas de prix, et il vaut mieux manger un peu de vache maigre que de rester sous leur joug !!
    De toute façon c'est généralement ce qu'il se passe avec un pervers narcissique : on les quitte avec de grosses difficultés financères tant ils nous ont pompées !!! Mais une fois seul(e)s, on se refait et au moins, on n'a plus à payer pour eux !! Tu as eu la chance d'avoir une amie de très bon conseil et qui a su t'aider, mais c'est toi seule qui a réussi à sauter le pas !!!
    Bisous à toi et beaucoup de courage dans ton entreprise !!!

  314. Anne

    Bonjour,je reconnais bien dans 26 points celui qui sera mon ex-mari dans quelques semaines.Il m'aura fallu presque 3 ans de séparation pour commencer à le "démasquer",parceque paradoxalement c'est lui qui a voulu le divorce.Malgré sa volonté de divorcer ses paroles et ses actes étaient contradictoires,au point que je ne savais plus quoi faire ni quoi penser.Je comprends maintenant qu'il a été vexé que je quitte le domicile si rapidement (je remercie ma famille et mes amis!).J'ai au départ refusé le divorce,sur le papier,maintenant que j'ai repris en main une partie de ma vie et que je suis partie loin,c'est lui qui fait tout pour retarder le prononcé du divorce,c'est,je pense,sa façon à lui de garder une main sur moi!Je reconnais donc en lui ce pervers mais je reconnais d'autant plus son père.Je me pose donc par conséquent d'autres questions:le "gêne" du pervers narcissique peut-il être héréditaire?est-ce qu'il répète ce qu'il a vécu lui? peut-il être conditionné et donc manipulé lui-même par son père pour avoir enfin l'admiration de son père qu'il n'a évidemment jamais eu?Même si j'ai en partie les réponses à ces questions,j'aimerais savoir si l'un d'entre vous a vécu la même situation?Je ne suis pas encore totalement guérie puisque je me pose encore des questions,simplement nous avons deux enfants et mon but est de les protéger au mieux,malheureusement c'est très difficile à prouver juridiquement.Je ne peux donc les protéger que psychologiquement.Merci d'avance et courage à ceux et celles qui passent par là!

  315. sergent

    Bonjour Max  je suis un homme et oui nous pouvons aussi etre victime de femmes perverses narcissiques. Mon histoire est en tout point identique à la tienne, j'ai rencontre mon amie alors qu'elle etait encore mariée je l'ai aide à divorcer guerrie car etait malade et refais des travaux chez elle durant 3 ans en échange elle ne m'a rien proposé rien offert.apres 6 mois de relation elle a commencé a s'en prendre à mes enfants en espérant qu'ils ne viendraient en week end chez moi, puis j'ai commence a me rendre compte qu'elle soufflait le chaud et le froid sur moi un jour gentille un jour méchante à m'insulter me rabaisser comme si elle avait une double personnalité. Ces crises que j'ai pris pour des crises de jalousies étaient espaces dans le temps puis se sont rapprochées de plus en plus et toujours la même chose cette envie affirmée de m'isoler de tout le monde et surtout de me faire croire que j'etais un homme volage  on appelle ça l'effet miroir la perverses narcissique reproche à l'autre ce qu'elle fait elle même le futur d'ailleurs me prouvera qu'elle avait une relation avec un autre homme.durant 3 ans je me suis toujours dis mais je ne connaît pas réellement cette personne car elle etait tres discrète sur sa vie comme si il fallait tout cacher et tout comme toi aucun de ses amis ne me connaissait elle évitait de me présenter mais c'etait normal car j'ai appris qu'elle se faisait passer pour celibataire depuis 2 ans imagine un peu le choc pour moi qui en plus avait acheté un appartement exprès pour elle. Je l'ai entretenu durant trois ans et elle se faisait passer pour celibataire. Sur toute la période ou nous avons vécu ensemble j'ai vu une personne accroche à son tel portable et qui dormait avec mais un jour elle l'a oublié dans le lit et je me suis permis de l'ouvrir et c'est la que j'ai decouvert ses textos tendancieux avec un autre homme ou elle se faisait passer pour celibataire.crois moi j'ai pris une claque et la relation a commencé a vaciller.en décembre 2014 j'ai decide de la quitte apres qu'elle m'ai frappe devant mes enfants. J'ai vécu l'enfer pendant 3 ans surtout mes enfants mais le problème vois tu c'est que je reste attache à cette personne et c'est dur de se raisonner l'emprise est encore la. tu n'es pas seul Max bien au contraire nous sommes des milliers et en parler fait un bien fou. Il faut je pense laisser le temps au temps  au plaisir de te lire 

  316. france

    Je suis entrain de le quitter, une relation de 17 ans,qui a finis par m'isoler de mes amis et famille, mais de façon tres subtil. d'autres problèmes sont arriver dans ma vie la derniere année,  comme perdre mon emploi,il n'as pas été capable d'etre empathique avec moi, il se poussais, rentrais tard, ne voulais jamais discuter, pas de sexe si je fais pas les premiers pas(peur du refus). finalement je me suis retrouver en dépression majeur, alors je ne peux pas travailler, je suis alor faible a ses yeux, lui ne se prive pas de sortir avec ses amis. un matin de septembre je me lève et me dis, il faut que je sorte d'ici!!! problème peu d'argent, pas de ressources… je lui dis a ce moment la que je veux partir, il n'est pas inquiet,il sait que je n'ai pas d'argent, il m'en prete pour faire l'épicerie etpour réparer mon auto, c'est pas moi qui lui demande c'est lui qui me l'offre. En décembre une amie m'amene dans un centre de femmes qui vivent la meme chose, tout part de la, j'ai recu pleind'information, de l'aide,des rencontre et de l'écoute. Nous sommes le 16 février  et je déménage dans mon nouveau logement vraiment pas cher, ca vas faire un mois que je mange des toasts et des céréales, mais je m'en fou je veux partir, il feel un peu moins bien, il vois que je niaise plus, ca fais 3 semaine qu'on se parle plus. Avec ma thérapie, je vais apprendre a ne pas le reprendre(tres important), je l'ai déja laisse 3 fois, mais cette fois ci je ne veux plus me faire prendre.je démtménénage dans une semaine et je reviendrai commenter ma derniere semaine et mon déménagement. Bon courage a moi et a vous tous!!! a bientôt.

  317. Catherine

    Nancy, est-ce que tu as fait le test du PN?  Est-ce qu'il répond à plus de 15 par l'affirmative?  Se faire dire je t'aime et ferme ta gueule par la même personne, c'est vrai que c'est spécial.  C'est tout à fait normal d'être moins affectueuse Nancy,  ça use à la longue de se faire traiter comme ça!!!  Et qu'il ne s'excuse jamais…ouf… Écoute ta petite voix, on ne lui fait pas assez confiance

  318. nancy

    bonjour

    je suis nouvelle ici. Cela fait plusieurs mois que je me questionne sur mon conjoint. Nous sommes ensemble depuis 20 ans et avons 2 pré ados. Je me demande toujours si c'est moi qui a un problème et est trop peu tolérante et trop rancunière. Il peu être vraiment gentil; fleurs, me dit constamment qu'il m'aime que je suis belle. En même temps, il peut vraiment être colérique; me dit de me fermer la gueule devant les enfants, me dit que c'est moi qui est violente par mon comportement passif-agressif, ne sa'excuse pas vraiment lorsqu'il dépasse les bornes, me dit que s'il est bougon c'est parce que je ne suis pas assez affectueuse,  semble jaloux de l'affection que je porte aux enfants, me dit que tout va bien, que je me fais des idées quand de toute évidence il est de mauvaise humeur ect…   C'est vrai que depuis quelques années je suis moins affectueuse, ce qui n'était pas le cas avant. Je crois qu'à la longue j'ai accumuler beaucoup de rancoeurs… J'ai besoin d'avis objectifs.. Merci :-)

  319. Catherine

    Passion91, il t'a recontactée de quelle façon?  Et ça faisait combien de temps que tu n'avais pas eu de ses nouvelles?

  320. Catherine

    Ah oui Alice c'est vrai!!!  Je comprends que ça ne te mette pas le coeur à l'envers ahahah. Mais pour qui il se prend lui?  J'avoue que le cupidon au sol avec la flèche dans le dos c'est parrrrfaiiiit lol 

    bisou à toi et merci pour ton poste xx

  321. Catherine

    Caroline, que c'est triste… Maintenant que tu as porté plainte, il se passe quoi?  Il peut encore te contacter?

  322. Catherine

    Kaleesi, il n'est peut-être pas un PN mais peut être un manipulateur fini parcontre.  Si tu réussi à te mettre en doute alors que tu ne fais rien, c'est pas bon ça!!!  Si tu sens un malise avec lui, écoute ta petite voix!!!  As-tu des exemples des choses qui se passent et te font sentir mal?

  323. Catherine

    Max, je crois que, que l'on soit un homme ou une femme, c'est très destructeur de vivre une histoire comme ça parce que nous, on y met tout notre coeur!  Là vous ne vous voyez plus? Courage!

  324. Catherine

    Nicole, merci pour ton poste… je crois qu'à cause du décalage horaire il y a eu une petite confusion, c'est vendredi le 13 qu'il est allé manger avec ses amis mais moi j'aurais aimé qu'il m'invite pour le weekend (petit caprice peut-être) j'ai e bien l'idée de swiffer ahahahahahah

    Tu m'as bien fait rire Nicole en me traitant d'ingrate et en parlant de mon petit chaton! Toi comment vas-tu? xx

  325. Catherine

    Allô Sandrine!   Si nous n'étions pas si intelligentes, on serait renfermées à l'heure actuelle!!!  Mais comment peuvent ils être aussi flou dans leurs paroles???  C'est à y perdre la tête d'essayer de suivre leurs discours!!!  

    Je suis persuadée que c'est pour te faire sentir coupable, te mettre de la pression et surtout de te faire douter puis plus trop savoir où tu en es!!!

    Dis toi que c'est un adulte, et les décisions qu'il a pris de ne plus inviter ses amis (que ça vienne d'elle ou pas) c'est lui qui l'a décidé.  Si c'est elle, il avait juste à "mettre ses culottes" (tu connais l'expression?) et lui dire que lui voulait garder contact avec ses amis.  Et si c'est un paquet de mentrie (ce que je pense) il le sait lui qu'il a menti et qu'en plus il se mélange dans ses mentries mais JAMAIS il n'avouera ça!  Il préfère être encore plus flou et te faire sentir mal… Sandrine, ce n'est pas toi le problème je t'assure!  Sois ferme sans le confronter en lui disant " ah non non pas de problème pour moi si tu veux voir tes amis, contacte les je suis certaine qu'ils seront contents de te parler.  Je sais que ta femme n'aimait pas ça, tu m'en avais glissé un mot mais pour moi c'est ok". Tu vas voir, il ne doit même pas avoir d'amis.

    Merci pour ton poste ça fait du bien, on dirait que quand on est concerné, on ne voit plus clair et on ne raisonne plus de la même façon.  Pourquoi qu'ils gâchent tout surtout aux journées significatives?

    Bisou xx

  326. anonyme44

    Comment des femmes peuvent elles être comme ça avec leurs propres enfants :( je n'arrive pas à le comprendre…

    Je fais que d'y penser, je me dis que c'est quand même ma maman, mais comme tu dis il faut que je protège ma famille! mais qu'est ce que ca fait mal! surement que toutes ces années de manipulations agissent encore sur moi.

    Mais elle ne l'a pas fait uniquement sur moi. Elle a fait signer des papiers à son papa pour récupérer plus à l'héritage car il a beaucoup d'argent. Cela fait + de 5 ans qu'elle va voir un voyant et à chaque fois il lui dit qu'il va décéder dans les mois à venir, elle n'attend que ça!

    Lorsqu'elle s'est remarié elle a fait un contrat de mariage et la maison de son nouveau mari (qu'il a acheté il y a plusieurs années et dans laquelle il fait des travaux à sa demande) est maintenant dans son nom! Cet homme est tellement gentil et je crois malheureusement que ça lui portera préjudice…

    Il faut que j'ouvre les yeux bien grands et que j'accepte la situation mais à mon avis ça va mettre du temps :(

     

  327. passion91

    bonjour bien evident j'ai tres mal dormi vu que mon pn m'a recontacte. selon vos experiences quelles vont etre encore ses tentatives pour me recuperer ? tel, visite? menaces ? pleurs ? etc etc cela me permettrait de m'y preparer ? selon vous et vu qu il y a eu menaces dois je aller deposer une main courante ? je suis un peu perdue ! et surtou vu comment on est reçu par la police on ne se sent pas reconnue comme victime ? merci à vous de m'apporter vos lumières

  328. Alice

    Caroline,
    je suis désolée pour toi de ce que tu as subi. Encore une fois ton témoignage montre qu'ils sont vraiment rôdés pour s'incruster partout comme des cancrelats.
    Courage à toi.
    N'hésite pas à nous raconter ton histoire si tu le souhaite.

  329. Max

    bonjour à tous et à toutes ,

    Je suis surpris de voir qu'il y a peu d'hommes qui se plaignent de femmes pervers narcissiques ,d'autant que le narcissisme est plus frequent chez la femme ( besoin de plaire ,image imposée par la socièté etc etc …)

    Bon mon histoire :

    ça commence par une belle histoire d' Amour , une femme que je retrouve sur le net et dont la vie m'en avait écarté 25 ans auparavant …je l'avait remarqué pour la premiere fois dans les années 77 en bas de la cité ( petite frimousse mutine ,,de petite taile ,,, une voix atypique ;;;;

    j'ai fais mon chemin pendant 35 ans tout en y pensant régulièrment comme un regret ..;surtout lorsque que j'entendais une voix un peu rocailleuse je pensais a elle …

    un apres midi je livre un client et la sur le comptoir sa niece agée de 2ans et une voix cassée ,la meme qui avait accompagnée ma vie ,,j'allais prendre une résolution la retrouver ..Grace a FB en quelques jours je retrouvai sa piste echange etc etc ,,et bien sur je tombe amoureux avec la ferme intention de ne pas repasser à coté de cette belle histoire ……..

    Sans le savoir j'allais vivre le pire cauchemard de MA VIE ,,, à 50 ans " elle etait libre " moi non ,donc je quitte mon epouse plus de 30 années ,,,,, nous nous voyons régulierement mais je suis toujours surpris de ses discours ,,,elle me compare ,me dis que nous deux ça pourrai ne pas durer ,,qu'elle etait choqué par l'amour qu'elle me vouait ,,et je dois dire que j'etais sur un nuage ,car moi aussi j'etais en AMOUR ,,, cela dis quelques fois elle n'etait pas clair ,,,certaines phrases n'etait pas net.. Passe un belle phase d'echange etc etc ,,,je souhaite lui faire une surprise le jour de son anniversaire ,elle fetait ses 50 ans je n'etais pas convié ,mais je comprenais sa vie installée ,je me rend donc sur le site pour lui remettre un petit cadeau en pensant que dans la foulée je pourrai l'embarquer et l'enlever pour passer ensemble la plus belle des nuits :::::::plouuffffffffffffffffffff  ,,, je rentre ( une soirée dansante ) on me presente ,un certain malaise m'a traversé une tablée plus de 50 personnes meme quelques connaissances et la sortie de nul part le copain de mon Elue ,,,elle avait oubliée de me dire qu'elle avait pris un copain en attendant …voila la premiere partie et le départ d'un cauchemard …je l'aimais tellement c'est à ce moment la que j'aurai du partir à jamais ..mais elle a su revenir et ce régulièrement pour me maintenir un peu la tete sous l'eau ,,et avec la gentillesse de me laisser respirer de temps en temps ….

    Ce cauchemard à durer pus de 2 ans de ruptures en rabibochage ,,,,elle papillonnée surement et chaque fois c'etait moi le fou ,,le malade ,le pervers …..

    à chaque incartade ,elle ne repondait jamais ,,je fabulais elle provoquée une dispute tout les dix jours ,,surtout aux beaux jours ( ses amis avaient bateau et motos ,,elle s'arrangée toujours que l'on se dispute un peu avant ces sorties ) le declic s'est prouduit dans un ascenseur lorsqu'elle m'a frappée avec une violence inouie …j'ai sentie qu'elle avait un gros probleme ,bien sur elle s'est étalé sur son face en disant de moi les pires saloperies ,,me sachant dans une impasse j'ai fait en sorte qu'elle cesse elle meme la relation …

    ça a été très dur ,mais avec le recul je n'ai pas rencontré une seul de ses relations , comme si elle voulait m'isolé et ne pas m'intergrer """" je suis nul loll """"""""""

    meme les hommes peuvent subirent ,,bien sur je ne vous ai pas raconté 1 dizieme de mon aventure ,un livre n'y suffirai pas …

    Le pire c'est de se dire que ce n'etait pas une histoire d' AMOUR

  330. caroline

    au départ, un ami que j'ai reçu chez moi le temps d'un week end. il venait de se séparer de sa compagne que je connaissais également. très gentil, charmant et beaucoup d'humour, je vivais seule et le temps passant, je me suis dit pourquoi pas lui. son travail de manipulateur a très vite porté ses fruits. il venait chaque week end même si au fond, je ne le désirais pas vraiment. puis manque de chance pour moi, il se fait une rupture du tendon d'achille. je me suis senti obligé de m'occuper de lui alors que je suis une personne très indépendante. ce qui devait durer quelques mois a pris 3 ans avant qu'il me fasse subir le reste. toute cette histoire m'a rendu méfiante envers les hommes et je ne laisse personne entrer chez moi. je ne serais plus jamais la même.

  331. passion91

    …. compagnie quand j'en aurai eu besoin ni meme accompagne a la police ni fait peur a mon pn … y a a que vous les filles qui existiez au travers de ce site  je vous remercie tout plein ca m'encourage a tenir bon et ne pas regarder en arriere  je suis seule oui tres seule j'ai besoin ce we sans a qui parler sans a qui telephoner personne presnet pour moi pour me faire un petit coucou merci merci merci meme si c'est pas facile je hais mon pn tellement que je ne reviendrais jamais avec lui  JAMAIS JAMAIS JAMAIS

  332. passion91

    merci à toi nicole ca fait chaud au coeur car je me bats toute seule personne de mon entoirage ne m'a felicite ni soutenu ni aide ni conseille ni encourage ni tenue compagnie qu

  333. kaleesi

    Je suis mariee a un homme qui a 15/15 a ce test …et pourtant des fois je doute de sa bonne foi et me demande si c'est pas moi qui ait un probleme … c'est la le pire :-(

  334. nicole

    Félicitations à toi, Passion91! Tu es forte! Je t’admire énormément de tenir bon ainsi. Tu es déterminée et tu as raison! Ça me fait vraiment plaisir de savoir que tu tiens bon. Bah, la saint Valentin, c’est pas si important que les médias et lobbies veulent nous le faire croire. Moi je connais des couples où c’est le seul moment de l’année où le mari ou compagnon apporte une fleurette à sa femme. Eh bien je trouve ça trop triste qu’ils aient besoin qu’on leur rappelle annuellement qu’ils ont une femme qui les aime!
    Bravo Passion91! Tu es une sacrée nana !

  335. Anne

    Alice, hahaha, encore un point commun entre nous!!! La (belle /) -mère qui veut pas venir au mariage! !!
    Ces mères toxiques sont d’une certaine façon plus dangereuses que les autres PN qu’on peut croiser dans notre vie,parce que nos mamans sont en principe là pour ne nous vouloir que du bien. Un utero, nous avons été protégées par elles, alors dès qu’elles se déchaînent contre nous, on ne s’y attend pas,c’est inconcevable, contre- nature, et on met plus de temps à en ‘accepter l’idée et à se méfier d’elles. Anonyme44, tu dois te protéger de ta mère qui semble prête à tout pour te nuire et détruire ton bonheur.

  336. nicole

    Chère Catherine, Ouh là. ..je vois que tu es encore lamentaaaaaaaable avec ton pauvre pervers narcissique qui se met en quatre pour toi! Te faire un joli nid douillet pour t'accueillir romantiquement autour d'un royal festin d'amour et d'eau fraîche le soir de la St Valentin. Et toi, vilaine mesquine que tu es tu ne vois pas toutes ces preuves d'amour? ! C'est vrai qu'un chaton c'est terriblement diabolique et destructeur, comme bestiole, ça ne peut pas être invité, enfin! Excuse moi de rire de ce sinistre sale type, mais franchement, il est ridicule et prête à rire. Dommage que cela te rende malheureuse. Tu vois bien qu'il se moque de toi,non. Pour toi, il n'a pas de sous,même pas le soir de la saint Valentin, il te rend finalement responsable .tout est bien sur de ta faute. Tu n'as pas dit ce que tu voulais manger,donc il n'a rien pu acheter ! C'est à cause de ton chaton que vous ne pouvez pas sortir. donc si on va jusqu'au bout de sa logique, je pense que c'est la faute du chaton s'il préfère ses copains à toi le soir de la St Valentin!!! Au fait,excuse moi de mettre les pieds dans le plat, mais connaissant la fidélité des PN , es tu sûre qu'il s'agissait bien de copains hier soir?c'est bizarre, ça! Il fait partie d'un clubs de vieux garçons? Je veux dire que. ..hier soir tous les restaurants étaient impraticables car pris d'assaut par tous les amoureux de sortie, alors franchement, il faut être maso pour vouloir sortir entre copains un soir pareil! J'apprécie la délicatesse du mec qui t'appelle en pleine nuit, après t'avoir bien laissé tomber tte la soirée . Il te réveille et t'es même pas contente, hé, ingrate que tu es!?!! Non vraiment ma chère Catherine, ce type ne te mérite pas. Il se permet n'importe quoi avec toi.il n'a aucun respect pour toi. La fête des amoureux est souvent un crève coeur pour les victimes de PN. Soit c'est l'occasion rêvée pour eux de nous faire sentir à quel point nous ne comptons pas pouf grand chose à leurs yeux. Et nous passons alors derrière tout le reste. On pleure en contemplant le téléphone muet. On s'en veut d'avoir osé se plaindre de ce qu'il nous font subir et on se croit responsable de leur silence indifférent! Ou bien ces pervers narcissiques choisissent cette fête pour sortir les violons et nous remettre dans leurs filets! Catherine , ne te laisse pas manipuler par ce type qui se fout de toi. Offre lui un balai "Swiffer" en guise de cadeau de rupture et oublie le. Crois moi,ton petit chaton t'apportera mille fois plus de tendresse que lui! Reprends courage. Je pense fort à toi.

  337. sandrine

    Mon Dieu Catherine, iIs ont l'art de nous faire culpabiliser au moment où on se réjouit de passer de bons moments avec eux… et nous ben on se met en pleurs. je t'imagine en sanglots tellement ses paroles sont culpabilisantes… Quand on a envie de faire plaisir à quelqu'un on est capable de préparer un repas…simplement… ben non, il attendait que tu lui dises quoi acheter. je rêve… et comme tu n'as rien dit ben il te culpabilise. le même que le mien en fait. La St valentin a été faite de pleurs pour moi. J'ai passé l'après midi avec mon pn, ciné et café… J'ai laissé mes enfants pour être avec lui. C'était bien … sauf qu'une fois dans la voiture, il m'a culpabilisée… il me dit "finalement tu es comme tes amis, tu ne sors pas en groupe, tu préfères ne pas me mélanger à tes amis"…"quand j'étais avec ma femme on avait des couples d'amis"….etc…"Moi j'ai besoin d'inviter du monde et tu n'es pas avec moi"… Il est gonflé, car au début de notre relation il me disait que sa femme n'invitait personne car elle n'aimait pas… du coup je ne comprends plus rien. Il ne voit plus ses amis à cause de moi me dit il, car il est seul et mal à l'aise vis à vis d'eux. Ensuite, il m'a dit que sa femme l'avait appelé… alors je commence a baliser. Il me dit qu'il a peur de la faire souffrir une nouvelle fois car elle sait qu'il vit seul à présent… il a peur qu'elle se fasse un film qu'il puisse revenir. Que penses tu de celà ? n'est ce pas une manière de me remettre une pression ? alors je lui dis "mais tu as eu une attitude qui pouvait lui faire croire celà ?"… il me dit "non mais elle peut  peut être y croire…" je suis perdue

  338. Anne

    Bonjour Anonyme44, Alerte danger alerte danger alerte danger! Ta mère est vraiment une PN. D'un genre particulièrement nocif. Oui le fait que tu sois l'aînée n'est pas anodin. Je ne sais plus où j'ai lu tout une analyse là dessus dans un bouquin traitant des pervers narcissiques (j'en ai lu au moins une dizaine! ). Et j'ai aussi trouvé une étude très édifiante là dessus dans le livre LES FILLES ET LEURS MERES d'alto Naouri (Odile Jacob, poches). Étant moi même concernée par ma propre mère qui s'est pleinement révélée lorsque je me suis mariée,et par ma belle-mère , un cas grave de perversion narcissique aussi) qui ne voulait pas venir à notre mariage, à fait un esclandre à la messe de mariage en l'interrompant ( franchement il y aurait de quoi faire un film tragico-comique!). Les deux sorcières se sont ensuite alliées de la façon la plus indigne qu'on puisse imaginer pour tenter de couler notre mariage. mais elles ont échoué! L'amour plus fort que la haine. En ce qui te concerne , je sens bien ta blessure, ta souffrance, tes scrupules, une certaine forme d'incrédulité sous-jacente aussi (ma mère peut elle vraiment être aussi monstrueuse?). ), et tout ça je l'ai ressenti et le ressens encore parfois malgré moi. Mais je te conseille de rompre avec ta mère, de t'éloigner autant que possible. Sans regret. Cela ne se fera pas facilement car c'est un vrai travail de deuil à faire, alors même que la personne peut revenir nous harceler de toutes les façons. Mon mari a vu tous ses amis d'enfance, toute sa famille proche et éloignée , même un curé de son enfance qui lui avait fait faire sa communion("toi qui étais un si bon élève au catéchisme! …") ,tout le monde vraiment, venir lui faire des reproches :"tout ce mal que tu fais à ta mère!!! " . . . Quel mal? demandait il. Il s'agissait juste de m'avoir épousée . Cette femme avait déjà réussi à faire fuir les anciennes petites amies de mon mari,mais moi je m'incrustais! De mon côté suite au décès de mon père , ma mère détournait toute ma famille proche ou moins proche de moi. Pareillement traînée dans la boue. J'en ai fait une très grave dépression nerveuse. Mon mari et moi étions seuls au monde, isolés . Nous nous cramponnions l'un à l'autre comme en huis clos,désespérés, éperdus, fusionnés au delà du raisonnable. Il n'avait que moi. Et moi,que lui. Ce n'était pas facile et nous avons énormément souffert. Un jour me tordant de douleur à cause d'une infection urinaire, je me rends chez mon médecin, comme d'habitude. Il arrive dans la salle d'attente et me lance, avec agressivité : " vous, Mme X , vous sortez immédiatement d'ici. Et je ne veux plus jamais vous revoir dans mon cabinet! ". Moi,interloquée, je ne comprends pas ce qui se passe. Lui et moi avons toujours été en excellents termes. Que se passe t-il? Sans ménagement, il me four dehors. Je reste incrédule… Je vous passe les détails mais je n'ai eu aucune explication du medecin et ny suis bien sûr plus retournée. Ce n'est que dix ans plus tard que j'ai eu l'explication de cette incroyable scène, de la bouche même de ma mère, avec qui j'ai eu l'inconsciente bonté de renouer. Elle me raconte en rigolant et spontanément, sans une once apparente de remords, que ma belle mère, à l'époque, l'avait contactée de l'autre bout de la France où elle vivait pour lui demander l'adresse de mon médecin traitant. Ma belle mère , sachant que j'étais très gravement dépressive, avait décidé de lui faire établir un certificat médical comme quoi j'étais folle afin de faire casser le mariage de son fils! Que croyez vous qu'a fait ma mère? ??… Eh bien elle lui a non seulement communiqué le nom, l'adresse de mon médecin, mais a aussi reçu chez elle et logé mes beaux parents, et les a emmenés chez le fameux médecin. (Je précise que lors du mariage les deux belles mères se haïssaient pourtant cordialement! ). Ma belle mère s'était fait jeter du cabinet du médecin, mais celui ci ensuite ne voulait plus entendre parler de nous et c'est pour cela qu'il m'avait virée sans explication lorsque j'étais venue consulter. Incroyable, n'est ce pas, cette histoire! !!! Eh bien c'est pourtant la triste vérité de deux mères PN qui ont voulu briser la vie de leurs enfants respectifs! On avait alors rompu avec elles. Elles se vengeaient. Je n'avais que lui,mon mari. Et lui,que moi. Et ces deux salopes avaient décidé de s'unir pour nous séparer de tout ce qu'il nous restait. Croyez vous que ma mère se soit excusée de cette triste affaire,dix ans après, lorsque elle me l'a apprise? Mais non. C'était apparemment une histoire très drôle qui la faisait beaucoup rire! Voilà, chère Anonyme 44, un exemple de ce dont sont capables des mères perverses narcissiques. Alors,fuis ta mère qui m'a l'air vraiment dangereuse! Tu sauvera ainsi ton couple, ta petite famille toute neuve, ta santé mentale,ta vie. Laisse cette méchante femme croupir dans le poison qu'elle distille. Si elle monte les uns et les autres contre vous,tu n'y peux rien. Laisse faire, pars, oublie. Tourne toi vers ton bébé, vers LA VIE. Laisse la haine force mortelle faire son oeuvre le plus loin possible de toi. Ton conjoint et toi vous pourrez trouver d'autres figures maternelles /grand maternelles ailleurs. Nous avons des amies âgées qui pour nous sont de vraies figures maternelles/grand – maternelles. Quand on doit replanter ses racines dans un bon terreau, on peut trouver ailleurs des figures de substitution qui apportent autant voire plus. Quant à ta soeur , si tu ne veux pas la perdre, si elle accepte ton choix,c'est bien, sinon sache que tu pourras toujours la retrouver tôt ou tard quand elle aura pris du recul. La vie n'est pas finie. Et pour toi, ta petite famille,l'homme qui t'aime et votre bébé, elle commence juste! Courage à toi! Ta douleur est réelle. Mais pour vivre il faut savoir parfois faire des choix qui se révèleront salvateurs ensuite. Tiens bon. Regarde ton petit bonhomme qui tout pur n'a pas demandé à connaître la haine, la folie dès son arrivée au monde. Protège le. Protège toi. Courage.

  339. Deux soeurs detruites.

    Nous avons porte plainte au criminel contre notre pere. Nous sommes pris en charge par la CAVAC. TOUT CE QUE VOUS POUVEZ VOUS IMMAGINER SUR CE TYPE DE PERSONNAGE ET SES CAPACITES, NOUS L’AVONS VECU ET LE VIVONS ENCORE.

  340. patricia

    n'est pas obligé d'aimer et de fréquenter ses géniteurs , fuyez les pour votre paix à tous les trois . construisez votre nid de douceur et de tendresse , courage et amitiés

  341. patricia

    il y a des gens toxiques il faut s'en éloigner mème si se sont des parents , je l'ai fait et je ne m'en porte pas plus mal . on est pas parents par le fait qu'on a crée un enfants . on est parent quand on fait tout ce qu'il faut pour l'aimer et l'élever dans la tendresse

  342. patricia

    ma belle file est comme ça , elle a fait acheter une maison à mon fils , ce qui' le lie à elle ( elle pouvait racheter au cas ou il se sépare disait -elle ) ça m'a paru bizzare ; mais ? et puis elle a fait un enfant et la la galère , elle souffle le chaud et le froid , ils sont séparés mais  elle se sert de l'enfant pour contituer à le manipuler

     

  343. Alice

    Excuse- moi Caroline, je viens de voir que oui, tu as porté plainte. Quel âge as-tu et qui était ce PN pour toi ?

  344. caroline

    j'ai vécu trois ans avec ce genre de personnage, je me sentais sali, rabaissé, nulle et ma vie sociale étais devenue inexistante. coupée de ma famille et amis, je ne voyais pas comment m'en sortir. il a fallu pour mon malheur, qu'il me drogue et me viole pour pouvoir porter plainte et qu'enfin il disparaisse de ma vie. bien qu'il soit parti, je sors toujours avec la crainte qu'il m'attende en bas de chez moi ou à mon travail. je ne sors jamais seule.

  345. anonyme44

    Merci Alice, je vais essayer.

    Déjà j'ai ouvert les yeux c'est un grand pas :) maintenant y a tout un cheminement à passer mais comme tout le monde me dit priorité à mon cocon. 

    Autre chose elle fait du "magnétisme" et ma soeur et mon beau frère sont persuadés qu'ils sont à leurs postes au travail gràce à elle! Super pour l'estime de soi même. Pourquoi est elle alors en arrêt depuis 15 mois et qu'elle n'arrange pas sa situation au travail?

    Tout ça fait mal mais comme dit ma tante si je les avait écouté, je serais mère célibataire chez eux et encore plus malheureuse qu'aujourd'hui!!!

  346. anonyme44

    Bonjour Anne, Oui tu as tout à fait raison pour le formatage. Tu sais que même aujourd'hui je sais comment elle est mais j'ai du mal à l'admettre et à me le mettre en tête. Même avec tout ce qu'elle a fait j'ai mal de la faire souffrir mais comme on me dit je n'ai rien demandé!!! Autre chose pendant ma grossesse elle faisait que de me parler de sa dépression post natale qu'elle a fait après ma soeur et pour laquelle elle prend encore aujourd'hui, 28 ans après, toujours un dérivé du xanax! comme lui a dit mon conjoint c'était pas malin de sa part de me parler de ça, j'étais pas obligé de vivre la même chose qu'elle! Au niveau de la jalousie je ne pense pas, ou peut être par rapport à ma réussite professionnelle et mes revenus. Ca c'est possible… Et oui je suis l'ainée, tu pense que ça peut joué quelquechose? Je me rends compte qu'elle a coupé un de ses ex de sa famille, elle est actuellement en train de faire la même chose à son nouveau mari… Elle ne voit plus ses frères et soeurs, n'a pas de copains de longues dates. Les seules personnes qu'elle voit sont son père (par intéret), ma soeur et mon beau frere, un de leur couple d'amis et 2 collègues. C'est tout de même bizarre. J'aimerais connaitre la raison de la dispute avec ses frères et soeurs. C'est hallucinant qu'à 53 ans on est que ces liens sociaux… Autre chose, elle est en arrêt de travail depuis 15 mois car mauvaise ambiance à son travail apparemment, donc elle a trouvé des excuses. Figure toi qu'elle devait reprendre en février, et j'ai su par l'intermédiaire de quelqu'un qu'elle était toujours en arrêt et que cette fois ci c'était de ma faute!!! CIls l'ont dit exprés à cette personne je pense pour que ca me revienne aux oreilles… Y a tellement de choses qui me reviennent en tête… Par exemple en décembre quand elle est venue elle me disait qu'elle savait reconnaitre les menteurs, sous entendu mon ami l'était… Elle commencait déjà à préparer le terrain en fait… Je ne m'en rends compte que maintenant, c'est dingue l'emprise qu'elle a sur moi :( Il faut maintenant que je m'en détache. Puis elle est culottée de mettre en tête à ma soeur que on conjoint est pervers narcissique alors que c'est elle. J'ai mal pour ma soeur…  En tout cas maintenant que j'ai mis un mot sur ce quoi elle était atteinte je vais pouvoir en discuter demain avec ma psy. Ca va aider. Je la remercie finalement d'avoir posté sur facebook son lien sur les PN. Elle a foiré sa manipulation et j'ai trouvé ce qu'elle était…  

  347. Alice

    Anne,

    tu as tout à fait raison dans ton analyse. Tout comme certains conjoints pervers narcissiques peuvent se révéler à la naissance d'un premier enfant (j'ai lu bcp de témoignages sur ce thème), elles peuvent avoir aussi un regain de rancoeur !!
    Moi , c'est quand j'ai annoncé mon mariage qu'elle m'a pété une grosse crise, sous le seul prétexte que j'ai abordé la question financière – les parents participent financièrement en principe !!! – J'avais abordé simplement la question à table et soit disant que c'était une honte…d'en parler devant mon grand-père !!!!!!!????? Alors là je dois dire qu'elle m'a scié parce que j'ai pas vu le rapport avec le papi !!!! Non mais des fois. Suite à cela on s'est disputées et elle m'a dit qu'elle ne viendrait pas à mon mariage !!!!!!
    Elle a fini par venir mais pour tout critiquer : la salle choisie, les potes invités, le DJ…..
    Bref…à éloigner , les harpies !!!

  348. Alice

    Cc Catherine :)

    oui, j'ai finalement trouvé ton post et je n'ai qu'une chose à te dire : cesse de te prendre la tête, le problème ne vient clairement pas de toi !!! quoi que tu fasses ou dises, il retournera les situations contre toi !! C'est son fonctionnement c'est tout !! Et tu n'y peux rien !! De toute façon le rapport à l'argent est très révélateur : hyper égoïste sauf quand ils ont décidé de se faire plaisir à eux !!! Là, ils le trouvent le pognon !!!

    Sinon, pour répondre à ta question : non ça ne me retourne pas le coeur que l'autre ait pourri mon mur FB de fausses déclarations amoureuses et ce pour diverses raisons :

    – il était visiblement à 4 grammes comme tous les week end !!!

    – souviens toi que j'avais hacké son compte et découvert qu'il jouait le même personnage à plusieurs femmes : on a toutes droit au même discours (mêmes clichés éculés genre : "tu es toute ma vie ", "tu me manques trooooop" , "je préfère être mort que vivre sans tooooiii" " je t'aaaaaaaiiiiiiiimmmmmmmmmmmmeeeeee" ) bref……

    – Je l'ai aussi grillé sur plusieurs sites de rencontres dont des sites libertins ou Monsieur cherche des femmes libérées pour je cite "s'éclater dans tous les sens " !!!!!!  (on est au fond du fond, là !!)
    alors quand il vient morver son "amour " sur FB, ça ne me fait bien sûr ni chaud ni froid tu penses, et je ris grassement quand il ose brailler en lettres capitales sur mon mur : "J AI PAS ENVIE D ALLER VOIR AIIIIIIIILLLLLLLLEEEEEUUUUUUURRRRRSS !!!!"( Mais bien sûr, bolosse, va !!!)

    – J'ai donc supprimé ses commentaires et n'ai pas répondu autrement que par une caricature avec un cupidon explosé sur le sol, une flêche planté dans le dos et intitulée "Fucking St Valentin !!!"
     

    Voilà pour son grade !!
    Xoxo les filles ,à toute !!

  349. Anne

    Anonyme44,
    Ton récit m’attriste énormément car décidément nous sommes nombreuses à avoir pour mère une perverse narcissique. combien d’entre nous ont été formatées pour la soumission, la dépendance affective, le manque de confiance en soi, la culpabilisation perpétuelle . A te lire,le PN dans ta vie n’est pas ton conjoint mais bien ta mère. Je suis très bien placée pour te l’assurer. La mienne, lorsque mon père est mort, à laissé libre cours à sa méchanceté et à sa jalousie. Elle a détourné toute la famille contre mon mari et moi.
    Ta mère n’est elle pas jalouse de toi pour une raison ou une autre? Ta jeunesse? Ton conjoint? L’amour qu’elle voit régner entre lui et toi? Votre bébé? Vos revenus?
    N’es tu pas l’aînée, par hasard?
    L’attitude de ta mère est inacceptable. Fuis cette femme malfaisante. C’est triste dans ce moment très particulier où une jeune femme devient maman et où elle aurait bien besoin du soutien de sa mère. .. soutien moral, logistique ou autre. Mais c’est aussi le moment où tu deviens d’une certaine façon son égale, par la maternité, et ça, une perverse narcissique peut ne pas supporter ce coup à son ego. Tu dis qu’elle se remarie: là aussi, il peut y avoir concurrence dans sa tête, et pas forcément à son avantage :vous êtes jeunes et beaux avec toute la vie devant vous, un bébé et son mariage à elle e peut pas lui apporter tout cela. Et puis elle se doute bien que tu échappes à son emprise avec ce bébé qui va occuper tout ton temps, ce qui ne lui laissera point de place.

  350. Catherine

    Alice, j'ai écrit mon poste après avoir repris mes esprits… C'est pour ça que j'avais juste une phrase :) tu va le voir quelque part!!!

  351. Catherine

    Alice, tu es sérieuse?  Il t'écris des mots d'amour sur TA page fb?  Et ça ne te mets pas le coeur à l'envers?

  352. passion91

    j'aime bien l'image du fond du panier !!!!!!! comme nos PN …..le fond du fond ! ce sont des loosers tout le temps dans le negatif a remuer leur merde et merdouille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  353. Catherine

    Alice, tu es mon rayon de soleil ahahahahah  Oui ça représentante le Québec c'est une expression de chez nous!!!

    Tu as réussi à me faire rire lol Je suis crampée de rire.

    Ok loose dans ce sens là?  Je comprends :-). Rangeons nous sur le côté des winners!!!!!

    Bisou ma belle xx

  354. Catherine

    Les filles ça va pas, je ne sais plus où j'en suis, je culpabilise… J'essaie d'expliquer et dites moi ce que vous en pensez ok?

    Hier je crois que j'anticipais la journée d'aujourd'ui, parce que ça fait deux semaines et plus qu'il fait de petits travaux et du ménage et ne se chercher pas de boulot.  Il est tellement minutieux que je suis entrain de devenir folle.  Il place les choses au millimètre près.  La semaine passée je suis allée passer le weekend avec lui et je lui ai fait remarquer que j'étais là avec lui et que j'avais un coeur et que c'était plus important qu'un objet.  Quand je suis repartie, il m'a dit "Je suis triste, je n'ai pas pris soin de toi mais quand c'est tout à l'envers comme ça (ménage pas fait, travaux pas terminés) ça me stress.  Jeudi et vendredi, il s'est levé à midi et 13h!!!!!!! Il a enfin terminé son ménage mais à 15h il décide d'aller voir un ami (c correct) et vont souper au resto.  Tout à coup il avait de l'$ pour ça?  Surtout que la veille il était allé aussi,  dans un faste food mais tout de même.

    Alors là hier soir je lui ai envoyé un SMS lui disant "j'avais pensé que tu m'inviterais pour le weekend de la St-Valentin mais non, tu avais autre chose, c'est pas grave j'ai pensé que c'était pour ça que tu t'étais couché à 3h du matin pour que tout soit prêt pour cet après-midi (le 13) je suis triste et déçue".   C'est là que je culpabilise parce qu'on s'était dit que j'irais le samedi à cause que j'ai un petit chaton et que je ne veux pas la laisser seule trop longtems mais j'aurais espéré qu'il m'offre de l'emmener comme la semaine passé mais il a failli devenir fou à cause que mon chaton cherchait à aller jouer avec les fils de la télé donc le focus était sur tout sauf sur moi j'avais AUCUNE attention.

    Donc, suite à mon SMS, il m'a dit "c'est quoi ça? Je veux te voir quand tu veux mon coeur" puis il m'a appelé et je lui ai parlé de ce qu'il m'avait dit pour le souper au resto et que là il y était avec ses potes et que j'aurais payé mon souper.  Il m'a dit "Je vais t'emmener au resto c'est juste que je trouvais que c'était plus romantique que je te fasse un souper d'amoureux à la maison".  Je lui ai dit "c'est correct pour moi mais dis moi que c'est parce que tu trouves ça romantique pas que tu n'as pas d'$". Et le lui ai demandé "qu'est-ce que tu as acheté pour notre souper?"  Il m'a dit "J'ai rien acheté, tu le sais que j'ai rien acheté, je t'ai demandé ce que tu voulais manger et tu m'as dit je le sais pas" il a dit que je voulais me chicaner et a raccroché.  Il m'a écrit qu'il faisait tout pour moi et que c'était jamais assez.  Je lui ai dit "je ne demande pas qu'on puisse manger par terre, je lui ai dit que je demandais rien à part de l'amour et de l'attention.  Il m'a répondu ok c'est bien!!!  

    Un peu plus tard il me dit "là je relaxe et j'ai plus de temps de me chicaner" et 2 heures plus tard il me texte "fais-tu dodo?"  Et là je n'ai plus répondu.  J'ai eu droit à "Tu n'es pas capable de me répondre, tu es surement occupée avec quelqu'un d'autre"

    J'ai de la frustration qu'il se lève aussi tard et ne cherche pas de boulot et qu'il prenne soin des objets plus que de mes sentiments.  J'ai le goût de pleurer ma vie.  Pourquoi je culpabilise? Je me dis que si je m'en étais tenue à ce qu'on s'était dit on ne se serait pas chicaner mais j'ai ce petit quelque chose qui me dérange.  Aidez moi les fille à voir clair!!!

  355. Alice

    AAAAAhhhh aaaaahhh aaaaaahhhh Catherine !!! :) :)

    Okkkkkeeeyyyyy pour les "bébittes" (représente le Québec XD !!!!!!!!!!!!!) j'ai vraiment l'esprit mal tourné ma parole !!!! j'avais compris…..autre chose, mais je voyais bien que ça ne cadrait pas avec ton post, mdrrrrrrrr !!!

    La loose : ça vient de l'anglais qui veut dire "perdre" : c'est la malchance, la honte, le fond du panier, bref !!! l'inverse de la "win" (bonne fortune, chance, succès…) dans la vie il y a les loosers et les winners !!

    Alors faisons en sorte d'être du côté de la win et pas de la loose !!!!

    xoxo B)

  356. Alice

    Ouiii Passion tu as raison !!

    C'est pour ça que je prends le contrepied du truc, sachant qu'en plus je me suis mariée le jour de la foutue St Valentin !!! (j'ai divorcé en septembre ), du coup je tourne cela en dérision ce qui me permet de le vivre plutôt bien :)

    Tu sais, je pense que si beaucoup de gens fêtent la St Valentin…beaucoup sont aussi dans notre cas !!!

    Allez, combien de maris ou conjoints vont se sentir "obligés" d'acheter des roses aujourd'hui et combien vont le faire réellement par amour ?? Je dirais 50/50 !!! Finalement c'est très surfait tout ça !!

    Combien aussi offrent des roses, chocolats, restaus…tout en ayant une double vie , ou en se comportant comme nos PN les 3/4 du temps ??? ce serait aussi intéresssant de le savoir !!! ;)

    A propos, mon ex pervers narcissique s'est rappelé à mon bon souvenir aujourd'hui en m'innodant de déclarations flamboyantes sur ma page FB !! quelle loose !!! j'ai tout supprimé , ça va bien !!! Il a ruiné ma page de commentaires d'amoureux transi !! ben franchement, je vais te dire, ça fait pas envie hein !!!

    Xoxo !!! courage !!

  357. Catherine

    Ahahah Alice, des bébittes, ça veut dire chercher    des poux, à se quereller pour des motifs sans importances.

    Et de la loose????? Mdr

  358. passion91

    oui alice je suis d'accord avec toi c'est commercial mais en meme temps tu ne peux pas oublier que tu es toute seule entre pub fleuriste cadeaux tv actualite collegues avec we a preparer etc etc ……restaurants etc etc c'est difficile de se sentir exclue , differente des autres …….. mieux vaut etre seule que mal accompagnée ! tu vas me dire !!! oui je sais mais c'est quand meme dure à digérer! je te souhaite une bonne soiree anti st valentin alors !!!!! bises

  359. Alice

    Courage Catherine !!! :)
    Courage et attention à la St Valentin de la loose !!
    heu …. s'cuse moi mais c'est quoi des "bibittes " :)))) ?? mdrrrr

  360. Catherine

    Merci Passion91,  ce soir je suis triste et déçue et je lui ai dit.  J'ai l'impression que je cherche des bibittes mais demain c'est la St-Valentin et j'ai peur de la journée qu'on passera (Il m'a invitée chez lui). J'ai la larme à l'oeil et me sens fragile…

  361. Alice

    Courage Passion : bravo pour ce que tu as accompli !!!
    Pis la St Valentin, je vais te dire c'est commercial lol ;) Et avec eux de toute façon ça devient "mortelle St Valentin "!!
    Moi j'ai organisé une contre-soirée St Valentin avec une amie célibataire !!! (repas, chocolats, série tv préférée !!! …et éventuellement quelques cyber attentats mais ça on verra !!!!)
    xoxo

  362. Alice

    Bonjour Anonyme 44 ,

    quelle horreur !! essaie de la laisser à distance de votre vie : ces gens-là sont d'un pouvoir destructeur phénoménal !!! Protège ton couple et votre petit bébé, afin qu'elle ne provoque pas davantage de nuisance !! Courage à toi !

  363. passion91

    catherine bon courage et tien le coup surtout oui tu es consciente de la situation après le calme vient la tempete avec les pervers narcissiques c'est cyclique il te remet en confiance dans un moment bas et puis d un coup il t'assome un peu plus ! c'est leur facon de faire comme de vrais salopards criminels  la force que tu as en toi c'est que  tu es consciente de son trouble et tu es ici avec nous pour te degager echanger epauler ecouter comprendre et supporter ce monstre en attendant lui n'a rien il est depourvu de cette information sur lui que tu connais et sers toi en ! lui il s'accroche a toi comme un parasite une sangsue mais il n'a pas la conscience de savoir que tu sais !!!!!!! bon courage

  364. passion91

    merci math pour ce beau temoignage ! j'aimerais tellement etre dans cette periode que vous vivez en ce moment ! cela donne beaucoup  d'espoir ! merci merci  

  365. Anonyme44

    Bonsoir,

    je me permets d'écrire car je me reconnais dans vos témoignages… Et que je traverse actuellement une période difficile.

    Me voilà maman depuis 1 mois et depuis cette période je ne vois plus ma mère, son mari, ma sœur, mon beau frère et ma nièce adorée.

    A 3 jours de l'accouchement (césarienne programmée donc tt le monde connaissait la date) ma mère a créé un clash avec mon futur mari en profitant que je sois hospitalisée.

    elle lui a dit qu'il me rendait malheureuse, que si elle avait su au moment de notre rencontre ou on en serait elle aurait tt fait pour que ça ne marche pas… Donc touché au fond de lui il lui a répondu et dit ses 4 vérités. Elle a ete jusqu'à lui dire qu'ils étaient ma famille et qu'ils gagneraient face à lui… Elle a été très loin dans ces propos. 

    Le lendemain à ma sortie de l'hôpital elle m'a appelé pour me bourrer le crâne en me disant que c'était un menteur alors que je savais qu'aux vues de ses dites j'avais des preuves du contraire. J'ai alors raccroché au nez!

    En fait j'ai beaucoup pleuré pendant ma grossesse car j'étais en arret maladie dés le 4ème mois et donc à la maison alors que j'ai un métier ou je suis en contact avec des clients ou collègues tous les jours… Elle s'est mis en tête que c'était à cause de lui et essayait de m'en convaincre lorsque je niais!

    Je suppose qu'elle a du manipuler ma sœur avec qui nous étions fusionnelle car depuis ce clash ma sœur a pris son parti sans avoir été présente au moment du clash. La veille de mon accouchement elle m'a meme envoyé un message pour m'informer qu'elle ne voulait plus être la marraine de mon fils, qu'elle ne viendrait pas à la mater et qu'elle ne serait ni témoin ni présente a mon mariage en juillet…

    Ma mère et ma sœur ont ensuite change d avis pour venir a la maternité. Mon ami a quitté l'hôpital pour les laisser venir sans que l'ambiance soit tendue. Ils sont tous arrivés soudés, se donnant la main. J'aurai cru voir une famille a une sépulture, ils voulaient me montrer qu'ils étaient soudes face à nous…

    depuis peu de contact avec ma mère car elle n'a jamais répondu a mon sms lui proposant une table ronde pour discuter. Elle tente par contre de me manipuler via internet : suppression des photos sur Facebook, elle a mis des images noires en photos de profil et couverture et dernier element en date : elle a partagé hier soir une page Facebook sur son mur sur les PM. 

    Je ne savais pas ce que c'était donc me voilà à faire des recherches et trouver ce site. En fait je me suis rendu compte qu'elle pensait et ma sœur aussi que mon ami en était un et moi sa victime. Je vous rassure je suis heureuse avec lui, nous venons d'avoir un bout de chou ensemble et nous marions. Bizarrement dans mon entourage familial ou amical seuls eux ont cette vision… Et en lisant les critères j'ai reconnu ma mère dans 20 d'entre eux!

    il faut savoir qu'avant ma rencontre avec mon ami il y a un peu plus d'un an je n'ai jamais vraiment vécu avec quelqu'un. J'ai pendant un an vécu avec ma mère et sinon seule. Nous nous voyions tres régulièrement car nous étions ma sœur ma mère et moi fusionnelles. J'étais toujours disponible pour eux.

    Pendant très longtemps ma mère me manipulait pour plusieurs choses mais surtout pour l'argent. Pendant mes études je devais lui reverser tout mon CROUS. La seule fois ou je ne l'ai pas fait elle m'a fait culpabiliser pendant longtemps je m'en suis souvenue. Ensuite pendant très longtemps à plusieurs reprises elle me manipulait lorsqu'elle avait besoin et je cédais… Un jour ou j'ai refusé elle m'a dit que quelques jours auparavant elle avait pensé mettre fin à ses jours donc j'ai craqué! Cela faisait tout de même longtemps qu'elle ne m'avait pas demandé jusqu'en août dernier ou elle m'a demandé de contracter un prêt de 2000€ pour participer à son remariage! Autant vous dire que j'ai refusé…

    En décembre elle est venue 3 semaines à la maison pour m'aider pour les taches ménagères mais cela ne s'est pas très bien passé. Je sentais des tensions entre elle et mon conjoint mais lorsque je lui posais des questions biensur je me faisais des idées!

    Lorsque je suis arrivée sur ce site j'ai lu les critères des PM et je lui en ai trouvé 20 qui lui correspondaient! Elle cherche à nous faire croire que c'est mon conjoint qui est PM. Je suis sûre qu'elle ne s'est en aucun cas reconnu dans les définitions. 

    Ma psy me dit qu'elle n'a sûrement pas accepter de perdre l'emprise qu'elle avait sur moi et qu'elle avait alors chercher à nous séparer. Le problème c'est qu'elle a réussi à persuader ma sœur et mon beau frère que le clash est a l'initiative de mon ami, que des pb arrivés depuis un an et qui avaient un responsable sont maintenant dis à nous et cela fonctionne sur eux :(

    Mes proches me disent bien que nous avons rien à nous reprocher et que le pb vient d'elle mais j'ai du mal à m'y faire :(

    Désolée d'avoir écrit un roman mais j'en ressentais le besoin et ai besoin de vos témoignages par rapport à ce que je vis…

    Merci à tous

  366. passion91

    coucou me revoilou pas facile mais je tiens le coup ! c'est etrange les mauvais souvenirs et episodes avec mon pervers narcissique me remontent a la conscience et je me rends compte que j'etais bien aveugle je n'ai rien vu ni reagis alors que tout etait si evident ! mais je suis aussi tellement tolerante d'accepter les differences de caractere, chacun arrive avec son histoire son passe ses demons et fantomes et les excuses que mon pn me donnaient j'ai tout accepte de lui et je me culpabilise de n'avoir rien vu a temps ! ce soir c'est un peu difficle le we arrivant et demain la st valentin sans valentin !!!! j'en ai passé tellement des 14 fevrier seule !!!  le moral est pas au beau fixe mais pas en bas non plus ! je pense etre certaine de ne pas revenir en arriere, je suis certaine d'etre sur le bon chemin de la liberation de la reparation ! je vous lis toutes et mon enfance et les douleurs liees a cette periode remontent grace a ma rencontre avec mon pn j'ai decouvert que mon pere etait egalement un pervers narcissiques avec une enfance difficile pas d'amour manque de confiance en moi mais une belle resilience pourtant  ma mere m'a laisse tombe voila de nombreuses annees pas aimante du tout et a preferer mon frère !!!!!!!!!!!!   voila tout comme vous nous avons des points communs a tous les niveaux ! bon courage bonne santé et je pense fort a vous

  367. Alice

    Titia,

    quelle force il t'a fallu pour échapper à tes bourreaux !!
    Mon Dieu, comme tu as bien fait de prendre tes distances !! qu'ils croupissent dans leur perversion tout seuls !! Il faut arrêter de penser que l'on a une dette de vie envers ces gens-là !!! On ne leur a rien demandé surtout pas de naître !!!
    Moi perso je me moque bien des "convenances " familiales !! Je n'ai aucun scrupule à m'être éloigné de mes parents, qui essaient maintenant (mon père en particulier) de recréer des liens…que c'est factice !!! une vraie mascarade. Ben oui, ils sont âgés, ma soeur n'est pas mariée et n'a pas eu d'enfants (pas la peine de chercher à comprendre pourquoi hein) et mes enfants à moi ont eu vite compris qui étaient leurs grands parents doonc ne veulent pas les voir !!!
    Voilà !! ils finissent par payer d'une façon ou d'une autre, comme nos PN.
    Bonne journée les filles xoxo

  368. Alice

    Mag,

    ce que tu éprouves là est dû à de la dépendance affective, caractéristique des suites d'une relation avec un PN. Surtout bats -toi et ne retombe pas dans son piège ; je sais que c'est dur mais au besoin fais-toi aider par un thérapeute, tu peux aussi prendre contact avec Céline et Mathias sur ce site.
    Mais surtout, ne reste pas eule dans ce moment où tu es plus fragile que jamais.
    Courage !! on est là aussi pour t'écouter et t'aider !!

  369. Alice

    Flocon de neige,

    merci pour cette information !! Oui, ça ne m'étonne pas.
    C'est fou ce que tu as du vivre, et quel courage et force tu as eus pour t'en sortir !!
    Respect à toi et plein de bonheur maintenant !! :)
    xoxo

  370. Catherine

    Ma chère Sandrine, oui tu as le droit d'être à bout!  Ce n'est pas parce que moi je fais des traitements contre le cancer présentement que c'est plus facile pour toi ce que tu vis tu sais?

    1 an séparé de lui pour aller vivre ailleurs et il n'a pas appris la leçon?  Alors il ne la comprendra JAMAIS!  Moi aussi j'en avais assez de passer non seulement 2e mais 3e 4e même.  Sa voiture et son vélo passaient avant moi!!! C'est vraiment difficile quand on le constate :(.

    Ce faire ignorer est une des pires choses surtout pour des filles aussi sensibles et avec un besoin affectif aussi grand.

    Ton nouveau boulot est un très beau défi, fonce Sandrine, tunes capable et tu seras à la hauteur!  C'est vrai que ce n'est pas facile les heures mais tu sais quoi?  Je me dis que rien n'arrive pour rien et qui sait le positif qui sortira de tout cela? :-)

    Oui on va se serrer les coudes xxx

  371. Catherine

    Bonjour Titia!  Comme tu dois être débarassée de ne plus l'avoir dans ta vie!  Pas facile surement la démarche d'acceptation de tout cela, bravo pour la femme que tu es devenue.  Les filles, vous m'impressionnez… sincèrement…

  372. Catherine

    Mag,  reviendra-t-il…?   C'est une bonne question… Il y a de bonnes chances que oui mais serait-ce une bonne chose pour toi?  Pas certaine…  Un gars capable de dénigrer et d'enlever l'estime de soi à la femme qu'il dit aimer?  Imagine le reste de ta vie comme ça et peut-être avoir des enfants avec ce gars là…  Mag, je suis certaine que tu vaux plus que ça, je sais que c'est pas facile, je le vis aussi mais il faut penser à notre santé physique et mentale.  Courage xx

  373. Catherine

    Flocon de neige, il faut être forte tout comme Alice, Anne et Nicole pour se sortir d'une telle relation avec un parent pervers narcissique et en plus avec un ou plusieurs conjoints PN! Que tu fais bien de commencer un procès contre ton père, c'est ignoble de faire ça à son enfant!  Ce que tu disais concernant les infections urinaires a plein de bon sens…  Comme disait Alice, ça fait du bien quand on voit qu'on est pas les seules à avoir vécu quelque chose d'aussi horrible.  Courage mes amies xx

  374. Flocon de neige

    bonsoir, je me permets de vous répondre, en ce qui concerne les infections urinaires, mon excellente thérapeute m'avait expliqué que c'est lorsque l'on a du mal à marquer son territoire, physiquement, psychologiquement…Que nos limites sont franchies…Je suis ici pour ma part, car j'ai subi un père PN, et incestueux/pédophile de surcroît, qui m'a élevée, en plus de la maltraitance physique, dans l'humilliation et le rabaissements permanents. Il a détourné toute ma famille de moi, m'a poussée au désespoir, m'a empêchée de faire des études pour mieux me dire que j'étais ignare par la suite, m'a isolée…Il divise pour mieux régner et a préparé le terrain depuis ma prime petite enfance où il disait à tout le monde que j'étais une menteuse, il a tout fait pour que tous me pensent folle, ou aient le réflexe de me mettre en doute. Adolescente j'ai vraiment failli me suicider tellement je n'en pouvais plus et tant j'étais désespérée. j'ai du m'accrocher. Jeune adulte je me suis mise en couple sur un coup de foudre avec un pervers narcissique  aux côtés duquel j'ai enduré encore beaucoup de souffrance, durant six ans, (j'en suis sortie depuis deux ans seulement), et c'est durant cette relation que j'ai appris que les infections urinaires parlaient de notre difficulté à marquer notre territoire. J'ai eu en effet en moyenne une à deux infections urinaires par mois presque tout le temps de ma relation avec lui. un véritable calvaire supplémentaire. Aujourd'hui à bientôt trente ans je me libère, j'ai commencé un procès contre mon père et je me donne le droit de vivre ma vie.

  375. TItia

    Bonsoir les filles, J'ai lu les messages de chacune de vous ce soir et la encore j'observe des disfonctionnements graves dans l'attitudes des parents avec les enfants que nous avions ete.Et comme tu le disais fort justement Nicole et ALice 'ils ont germe les graines de notre maltraitance actuelles. Pour ma part , avec les deux pn avec lesquels j'ai fait un bout de chemin,je n'ai pas eu a supporter les violences physiques ,heureusement car je ne l'aurais pas supporte. JE hais les personnes violentes et je crois que je pourrais tuer si un homme essayer de me battre. Pour ce qui est des agresxions de ma mere et des autres sadiques ,meres de certaines femmes ici, je trouve cela dramatique et je mesure la difficulte de maintenir le lien avec ces perverses sadiques une fois devenues adultes. Jai aussi vecu comme ALice,Nicole et ANne,les insultes  l'exclusion du groupe de la famille quand un de ces enfants ne lui convenait plus.JE suis passe des annees avec une mere qui ne m'adressait pas la parole simplement parce j'avais peur de l'eau au moment de prendre mon bain!.ELle refusait de me faire a manger a moi et mes deux autres soeurs et nous devions manger froid car on n'avait pas le droit de chauffer la nourriture.enfin etait attoce et pleins d'autres faits carrement choquants. EN 2005 MA mere a souhaite me revoir car elle etait en depression et un psychiarte lui avait vivement recommade de retisser des lien avec ses filles. ELle n'a pas voulu rencontrer mes autres soeurs car moins dociles que moi et je l'ai bien regrettai car elle s'est comportait avec moi comme si j'etais son deversoir de merde ,elle ne ma meme pas demande comment j'allais et cela faisais 23 ans que je ne l'avais pas vu comme mes autres soeurs. Elle s'est lamente sur ses petits bobos puis elle a termine en disant que si elle voulait me revoir elle me recontacterais et voila 10 maintenant que je n'ai pas eu de nouvelles.A sa demade ,je n'ai pas le droit de la contacter car selon elle ,mon pere devenir tres violent. Jai fait une therapie depuis et j'ai pris une vraie distance avec cette bande de degenrees toxique et malveillants comme il est difficile de l'imaginer. AVec le temps je les trouves pitoyables ,pathetiques dans l'incoherence de leur idees ou plutot delires devrais je dire.ET leur obsession de la virginite, du traitement  inhumains infliges aux femmes de ma famille et cercles autours.A Leur obsession du sexe et leurs viols et abus sexuels jamais denonces car trop risques face a la  menace de mort. A mon niveau, je me suis battues pour me sauver et sauver mes 2 autres soeurs qui reussissent bien leur vie maintenant. Je n'ai pas encore reussi a me debarrasser de cette dependance affective pour enfin choisir celui qui pourra partager avec moi une vie sereine debarrasse de ce passe . C'est vrai j'ai souffert mais j'avais appris a me defendre dans ce milieu hostile et finalement j'ai reussi a fuir et reconstruire toute ma vie par moi meme et cela jen suis fiere. Aussi je ne reproduirai jamais leur comportement que je considere delirant , inhumain et condamnable .   Au plaisir de vous lire

  376. Mag

    tu penses quils peuvent se lacer de nous un jours ?

    on sest quitté debut de semaine, mes amis se tuent à me prouver que cest bel et bien un PN, je suis au plus bas car à nos trois rupture jai espérer, et maintenant je dois me forcer à ne plus espérer car je me rend compte quil est malade.. je ne sais pas sil va revenir à la charge ou sil est lacé de moi, car pendant notre séparation il ma dénigré au plus bas et ma dit quil navait plus aucune estime pour moi.. cest tellement dure davaler la pillule je vais devoir accepter la réalité en face de moi comment faire pour survivre à cette phase dacceptation ! :(

  377. sandrine

    Bonsoir les filles,

    Rien ne va… je  me sens étrangère à mon mari qui ne partage pas "son intimité". Je me sens très fragile. Je somatise…énorme rage de dents. gencives inflammées… re médecin demain. Faut que ça cesse. J'ai peur de retomber malade. Eh oui Catherine on a toujours cette épée de Damoclès… peur de la récidive. J'espère que tu supportes bien ton traitement. Mon Dieu je pense bien à toi. Je comprends ce que tu endures… et aujourd'hui je n'ai pas le droit de me plaindre.

    Serrons nous les coudes…

    Mon Pn est adorable ces derniers temps… pour répondre à vos questions, mon mari a toujours été au courant pour mon amant de PN puisque j'ai vécu 1 an avec lui et je suis revenue chez mon mari. Malgré cette expérience, mon mari n'a pas tiré de léçons de tout cela.

    Mon manque affectif ? Il ne sait pas ce que cela signifie. Je me demande d'ailleurs si mon mari n'est pas un PN lui aussi… il répond à pas mal de critères hormis la cruauté. C'est une cruauté déguisée … autrement dit l'indifférence…je me demande si c'est pas pire…

    Je ne sais pas combien de temps je vais accepter la règle du jeu de mon mari… je vais démarrer un boulot… une semaine d'essai en mars. ET puis ensuite je dois me décider pour signer un contrat… objectif : gérer un restaurant thai bio dans 6 mois. beau challence mais horaires un peu décallés. Seule issue pour moi pour reprendre ma liberté. je dois aller au bout.

    POurquoi la vie est si dure pour certains et coule pour d'autres ? notre sensibilité les filles ?

    Belle et douce nuit à toutes et tous,

    Je vous embrasse fort

  378. Catherine

    Allô Alice, oui mes traitement se passent super bien merci!  Et mon PN est correct avec moi depuis environ 2 semaines mais je sais que ça va revenir et que je serai démolie encore une fois :(( merci d'être là les filles je vous adore xx

  379. sandrine

    Nicole,

    Tu es incroyablement clairvoyante…. quelle analyse, quelle lucidité… es tu psychologue ? quelle empathie… tu es magnifique. Tu me permets de me poser les bonnes questions par rapport à ces deux hommes. A croire que tu as été confrontée toi aussi à tout cela.

    Oui c'est une déchirure.. il s'agit de choisir la moyen "pire" des deux solutions qui s'offrent à moi. Le morne plat ou la passion destructrice…

    Je suis malheureuse mais je veux croire que je suis capable de rencontrer une belle personne. J'ai 44 ans… 

    Ce soir, je serai seule comme toujours… j'ai proposé à mon mari d'aller au cinéma… il me répond qu'il n'a pas le temps de regarder le programme sur internet (même pas deux minutes !)… mais il a  le temps de fumer ses clopes… c'est dur de voir qu'on passe en deuxième.

    Merci à vous toutes, Catherine, Titia, Passion, Alice… je vois que vous vous débattez aussi avec vos relations familiales, votre mère entre autre qui ne vous a pas permis de prendre confiance en vous. POur ma part, c'est u peu comparable dans le sens où ma mère n'a jamais été réellement à l'écoute de mes préoccupations. Elle ne me poussait pas dans l'avenir mais voulait me garder à la maison.. image de la femme soumise à ses enfants, et à son mari. Elle est gentille mais a coupé toutes mes envies, toute mon ambition.

    Bonne soirée à vous toutes….

  380. Alice

    Bisous Catherine, j'espère que tu supportes bien ton traitement et que ton PN te fout la paix ? Tiens nous au courant !
    xoxo !!
    Et toi Passion, t'es dans le coin ? ça va mieux qu'hier ??

  381. Catherine

    Allô Alice!  en effet, tu dois trouver ça spécial quand tu entends d'autres personnes encenser leur mère!!!   Toi qui n'a pas connu ce que devrait être une "vraie" mère!  Je te trouve super de ne pas reproduire avec tes enfants ce que ta mère t'a fait vivre!  

    Moi, je vais bien, j'aurai mon 15e traitements aujourd'hui! 

    Gros bisou xx

  382. Alice

    Coucou Catherine :)

    Eh oui je garde un contact minimal avec elle. Mais ça fait longtemps que je ne me berce plus d'illusion en ce qui la concerne. Je suis toujours très étonnée quand j'entends des amis encenser leur mère ou parler de leur crainte de la perdre, car moi je ne ressens bien sûr rien de tout cela !! C'est une relation qui m'est étrangère…
    Et toi, comment vas-tu ??
    Xoxo

  383. Anne

    Oui Alice, je suis prof.un point commun de plus en effet! Et j’ai l’idée d’écrire tout cela et bien d’autres choses car comme on le dit parfois sur ce forum, la vie réelle peut être complètement incroyable et bien moins vraisemblable que la fiction la moins réaliste! Le jour où je prendrai la plume, celle ci me vengera sans que j’aie besoin de forcer le trait! Mais nous avons bien d’autres points en commun: l’amour des chats, un humour à toute épreuve. ..
    Et bien sûr une expérience certaine de la perversion narcissique, du côté de la victime.

  384. Catherine

    Alice, c'est épouvantable… comme je disais à Nicole, comment peut-on avoir honte de sa propre fille et s'introduire dans sa plus grande intimité????? Toi as-tu encore contact avec elle?  Excuse-moi peut-être que tu l'as déjà dit? Nicole parle de comment elle t'a traitée lors de ton cancer mais je ne vois pas ce poste.  Je te fais un gros calin xx

  385. Catherine

    Nicole,  c'est pathétique… quand on est enfant, on n'a que nos parents!!! Comment peut-on ignorer sa propre fille pendant 3 SEMAINES!!!!! J'imagine le sentiment d'insécurité, d'abandon, de rejet, d'impuissance!  Pauvre petite chouette… Comment peut-on aussi entrer dans l'intimité de sa fille de cette façon? Et comment peut-on avoir honte de sa propre fille pour une raison aussi idiotte?  Nicole, est-ce que ça te ferait du bien de lui dire tout ce que tu as à lui dire et devant la famille?  Quitte à ne plus jamas la revoir?  Qu'est-ce qui te garde en contact avec elle?  La bonne petite fille que tu as dû être? La peur de perdre le reste de ta famille?  Je suis de tout coeur avec toi et toutes les filles qui ont témoignées sur ce qu'elles vivent avec leur mère c'est triste… Je pourrai vous raconter ce que j'ai vécu aussi mais c'est pas aussi pire que vous… Je t'embrasse xx

  386. garaudel

    26 réponses positives pour mon manipulateur…..

    maintenant je sais, mais vais je me sortir de cette dépendance….

  387. Alice

    Hi hi hi !! C'est excellent Anne comme tu racontes ça !!! je crois qu'avec tout ce qu'on lit sur ce site on pourrait tourner une série du style" Desperate housewives" !! par moment ça prêterait vraiment à rire si on ne le vivait pas !! Non mais sans doute !! :))))
    Tiens toi aussi tu es prof ;) autre point commun !!

  388. Anne

    L’an dernier ma mère m’appelle à 22h 30. Je rentre d’une réunion professionnelle tardive et épuisante. Ma mère en larmes hurle dans le combiné : » je suis mal,en pleine crise d’angoisse.! Faut vite que tu ailles chercher ma copine G, il n’y a qu’elle qui saura m’apaiser! » . Je lui demande si elle a pris un lexomil? Non. Eh bien prends en un. Gros caprice de ma mère, va me chercher ma copine G. J’ai beau lui expliquer que je suis épuisée, que je me mets à table et que j’ai plein de copies à corriger pour demain, elle persiste. Je ressors ma voiture, vais chercher à l’autre bout de la ville la copine G, qui habite à deux minutes à pied de chez ma mère (mettons 5 minutes maximum sur ses vieilles jambes d’octogénaire !) dans la rue d’ à côté. La copine G et moi arrivons chez ma mère. Je sonne et précède cette brave dame. Ma mère ouvres à porte avec un grand sourire (plus de larmes du tout), elle ouvre grand les bras en nous voyant, elle me contourne et prend sa copine dans ses bras en s’exclamant:  » Ah ma pauuuuuvre G,je suis vraiment désolée de te déranger à une heure pareille! !! » .Moi? Eh bien moi.. . Je ne dois pas être là, hé! Parce qu’elle ne me regarde pas, ne me salue pas,ne me parle pas! Elle fait rentrer G et moi. S’installe avec G au salon. Je me pose sur un pouf, discrète. Elle décrète alors: « bon alors Anne, tu peux maintenant aller dîner, tu reviendras après quand je te rappellerai pour reconduire G chez elle. ». Devant un tel culot, je bredouille : mais euh…comme tu vas mieux, tu pourras la reconduire, toi (ma mère a une voiture!) , non? Et puis ce n’est pas très loin. .. » ma mère me rétorque qu’il n’en est pas question , que G pourrait se faire attaquer. Bref je retourne chez moi de l’autre côté de la ville, dine et me mets au travail. A minuit et demie,elle me rappelle. Et moi, la débile de service eh bien oui,j’y suis allée! !!! Ai- je été remerciée? A votre avis???
    Ma mère a comme cela quelques soumis à don service. Une vieille dame de 92 ans qui habite plus haut dont elle a fait son larbin. C’est elle qui lui monte son courrier tous les jours, comme si ma mère ne pouvait pas descendre le chercher! !!! La pauvre dame s’occupe de son mari grabataire et incontinent, mais ma mère n’a aucun scrupule à se faire servir par sa trop gentille voisine.
    Je pourrais encore vous raconter bien des choses sur cette mère toxique.

  389. Anne

    Ahhhhhhh incroyable , Alice! Incroyable! !! C’est trop marrant ces similitudes entre les histoires! Figure toi que l’histoire de la betadine n’a pas fait que me traumatiser. je sais qu’il a traumatisé aussi mon frère qui l’a purement et simplement oblitéré de sa mémoire. Il n’en a aucun souvenir. Or c’est la vérité, car ma mère elle même s’en souvient, ce qui n’arrive pas si fréquemment compte tenu de sa mauvaise foi et de son grand âge.
    Un exemple encore .

  390. Alice

    Anne, je suis très touchée par ce que tu as vécu et que tu as la force de raconter : je t'en remercie. C'est incroyable. Le coup du traitement pour les infections urinaires réccurentes : je l'ai moi même vécu puisque ma propre mère s'est permis de m'administrer elle-même ce soin alors que moi aussi j'avais 17 ans !!! ( D'ailleurs il serait intéressant de s'interroger sur les origines somatiques de ces infections). Elle non plus ne m'avait pas laissé le choix et il était bien sûr hors de question de lui faire part de ma gêne et encore moins d'objecter. Je l'ai fait une fois alors qu'elle se permettait d'entrer dans la salle de bain tandis que je me lavais : j'avais eu droit à un : "Non mais dis donc, c'est moi qui t'ai faite !!!"… Eh oui…ça veut tout dire. ça a toujours été une très grande honte pour moi, je n'ai pas osé en parler, même à ma psy quand j'ai fait ma thérapie il y a quelques années !!! Hier encore, j'évoquais à demi mots dans un de mes posts ses comportements aux limites de l'inceste sans oser en parler clairement et toi tu le fais aujourd'hui, à ma place, et enfin j'ose dire que j'ai vécu la même chose !!! Pour ma plus grande chance, je n'avais pas de frère !!!! Les folles, les folles!!!!!!!!!….Mais tu m'étonnes qu'on tourne pas rond au point de se coltiner tous les PN de la créations… Oui, à qui parler de ça, sinon à ceux et celles qui ont vécu cette folie ??? Personne d'autre pourrait nous croire. Anne merci . Grâce à toi je me suis libérée d'un poids sur ce site. Merci à toi vraiment.

  391. nicole

    Sandrine, tu vis une vraie et triste galère. et je comprends ton mal être. Et en effet comment peux tu être heureuse écartelée entre un mari qui manifestement ne sait pas te montrer son amour… La faute à la routine? … Et un amant PN qui a sûrement de belles paroles à poser comme des rustines sur tes blessures, mais qui ne réparent rien en profondeur. Bien au contraire. Car le PN ne fait que dans la destruction. Et …je me pose cette question :
    Est ce que de fréquenter ton PN, ardent au lit, passionné quand il a besoin de te remettre sans ses filets, écouter ses jolies phrases tendres qui arrivent juste à point ( car comme tous les PN, il a de l’instinct pour savoir ce dont tu as exactement besoin quand il le faut )… est ce que fréquenter ton amant pervers narcissique n’est pas en train d’élargir le fossé entre ton mari et toi. Le problème de communication, le problème qu’il a pour te faire te sentir une femme désirée et aimée. .. un PN peut être mille fois plus séducteur et convaincant qu’un mari honnête qui s’est endormi dans la routine. Mais en réalité, lequel des deux est le plus authentique? Lequel a montré au fil du temps le plus de constance? Le plus d’amour sincère? Les à -coups de la passion sont ils l’amour? Telles sont les questions qu à mon avis tu pourrais te poser. Au final même s’il n’est pas au courant que tu as un amant , est ce qu’obscurément ton mari ne sent pas qu’il y en a un autre?et si oui, comment pourrait il se montrer plus aimant s’il se sent supplanté par un autre homme? Il ne s’agit pas que tu te sentes coupable d’avoir ces deux hommes dans ta vie, parce que l’un est un prédateur qui a profité d’une situation de malheur,et l’autre quelqu’un qui n’a pas su se remettre en question quand tu le lui demandais… donc il ne s’agit surtout pas de te culpabiliser. En plus cela n’avancera à rien .Mais si tu veux aller de l’avant, tu dois peut être voir où est ton intérêt à long terme. Avec qui tu te vois finir le moins mal tes jours… Les montagnes russes et son cortège de douleurs avec l’amant PN? La morne plaine avec le mari? Avec lequel de ces deux hommes as tu traversé positivement le plus d’épreuves? Car l’avenir, bien sûr, comme pour tout le monde, sera constitué d’épreuves. .. lequel de ces deux hommes t’aidera -il le mieux à affronter la suite du parcours? La poigne sans passion du mari? La main qui te lâche et te maintient la tête sous l’eau de l’amant? La vie est une succession de choix. Chaque choix implique de renoncer à une chose pour en avoir une autre. Ce n’est pas du tout simple. Et si comme suggère Alice,il n’y avait pas une 3 ème possibilité? Celle de tenter de cheminer sans l’un ni l’autre, mais d’essayer de te trouver une joie d’être ,un équilibre seule?
    Quoi qu’il en soit Sandrine, ne perds pas espoir. Centre toi sur toi même comme le dit Alice. Tu sais bien que nous,les victimes, avons été déformées par notre passé et sommes entrées dans la dépendance affective . Il est là notre problème. C’est une terrible faille dans notre fonctionnement.
    Courage à toi. Ne te laisse pas aller. Courage et espérance!

  392. Anne

    C’est vrai Math. Vous avez raison on peut rebondir et être dans la résilience. La vie porte en elle même la promesse que tout peut changer et être reconstruit sur des bases plus saines demain. C’est le temps qui passe et guérit. Mais parfois certains sont trop fragiles pour se relevée seuls.
    En tout cas merci pour ton message qui donne de l’espoir.

  393. Anne

    Bonjour à tous
    Je lis régulièrement les posts de ce site. Je veux dire combien je me retrouve dans vos témoignages. Ce qui concerne les mères toxiques qui nous ont brimées et humiliée.
    Alice, Titia et Nicole,vos témoignages résonnent particulièrement en moi.
    L’intrusion dans l’intimité. Ma mère lisait aussi mon journal intime, alors que je lui disais déjà tout, comme elle me le demandais. Je n’avais rien à lui cacher,mais cela ne lui suffisait pas, il fallait qu’elle s’immisce. Plus grave. Elle n’avait aucune pudeur, ni pour elle,ni pour moi. Un jour alors que j’avais environ 16/ 17 ans, elle m’administrait dans la baignoire un soin/lavage gynécologique à la betadine car je souffrais d’infections urinaires récidivantes. Sans me demander mon avis,elle fait venir mon frère de 2 ans plus jeune -donc ado- et alors que je suis nue, dans une position facile à imaginer, elle force mon frère à se pencher et regarder les détails de mes organes génitaux, en commentant:  » ça, c’est le… ». Etc . Pour moi ça a été ultra violent. des années plus tard,quand je lui en ai fait le reproche, elle nie sa responsabilité :elle avait lu ds un magazine que c’était un truc à faire pour l’éducation sexuelle des enfants! Avait elle son libre arbitre, une once de discernement? A l’âge de 24 ans, alors que je vis encore chez mes parents, j’appelle à la maison pour prévenir que je ne rentrerai pas dormir un samedi soir après être allée au cinéma avec mon petit ami: on veut passer la nuit ensemble pour la première fois depuis 6 mois qu’on est ensemble. Le lendemain matin, elle m’attend à la maison,folle de rage : elle m’accueille avec une violence qui frise la démence. Je ne suis qu’une putain une honte pour ma famille et j’en passe ! Jeune femme fraîchement mariée, je la voyais entrer sans prévenir dans la chambre où j’étais avec mon mari, l’été dans la maison de famille, au petit matin. J’ai 18 ans,je fais partie de choeurs et on a donné un beau concert. La chef de choeur nous a demandé de nous maquiller pour être sous les projecteurs. A la fin du concert toute émue par notre prestation, je lui demande si ce concert lui a plu. Elle éructe qu’elle a eu honte devant ses amis que j’aie été maquillée comme une putain.
    Mon père est décédé d’un cancer de la gorge traité trop tard. A l’hôpital où on se relaie à son chevet, je prends chaque jour là tranche horaire du soir après mon travail. Elle me croise dans le couloir de l’hôpital en me fusillant du regard. Pas un mot pas même ùn signe de téte.que la haine pure et froide ds ses yeux. Et tant d énormités que je pourrais raconter. ..ma mère n’a jamais cessé être jalouse de moi. Elle a essayé de me séparer de mon jeune mari. Elle me fait comprendre que je ne compte pas. Dès que je suis à ses pieds,à son service, elle est contente, elle estime que c’est dû. Je n’ai pas le droit d’être une mère surbookée. Je devrais lui être encore inféodée,elle n’a aucune considération pour moi. Mes soucis ne sont rien. Mes maux ne sont rien. Mon travail n’est rien. Mes enfants ne sont là que pour soigner sa solitude, puisque moi je ne le peux plus. Elle a fait de moi une femme qui ne devrait avoir aucune vie personnelle, mais seulement consacrée à elle, elle ne me concède aucune fatigue,aucun droit à avoir une vie privée . Il ny a pas si longtemps, elle exigeait que je lui donne chaque année mon emploi du temps professionnel (j’étais obligée de lui en donner un faux pour qu’elle n’exige pas que je lui consacre mes temps libres!)
    vous .je reviendrai vous raconter des anecdotes où certaines sûrement se retrouveront .là, je réagis. Enfin.
    Victime de pervers narcissiques par la suite, je réalise comment j’ai été façonnée par elle,ma mère, pour ce rôle de soumise sans ma vie. Une petite fille qui a entendu depuis son plus jeune âge qu’elle ne se marierait jamais, à chaque fois que ma chambre n’était pas rangée. Ceci a conditionné un énorme problème de manque de confiance en moi, jusqu’à l’âge de 45 ans j’étais incapable de prendre la parole devant des adultes, avec mes petits amis puis mon mari, j’ai été sûre de ne jamais savoir les garder et ai eu un comportement autodestructeur, durant mes 10 premières années de mariage,je n’ai pas voulu faire d’enfants tellement j’avais peur de reproduire les schéma de ma mère et de rendre malheureux mes enfants. Ma mère a réussi à détourner mes frère et soeurs de moi. la famille élargie. Elle a essayé aussi avec mes enfants.
    Merci pour vos témoignages qui aident à se sentir moins anormale. Car je vois bien le regard incrédule des gens à qui il m’est arrivé de raconter l’une des choses qui précèdent. Il n’y a que des victimes de pervers narcissiques qui puissent vraiment accepter de lire, d’entendre et de croire qu’une autre victime a vraiment vécu ce genre de choses.

  394. Math

    Le pervers narcissime est présent hélas chez les deux sexes.

    Souffler le chaud et le froid… nous tester…nous voir s'écrouler et après nous sommes à leur merci.

    Surtout ne plus jamais céder une fois avoir croisé une telle personnalité !

    Nous avons une particularité qui les attirent…vous vivez et votre énergie de vie est leur carburant.

    Les semaines et mois passent…parfois des années avant de s'en rendre compte.

    Vous donnez …mais jamais assez… jamais quand et comment il leur faut.

    Sans vous le dire et sans vous rendre compte vous donner toujours plus.

    Nous nous épuisons et perdons alors de notre valeur à leurs yeux.

    Nous pouvons alors culpabiliser et se demander ce que nous avons fait de faux… chaque nouveau pas est une nouvelle erreur.

    Et quand plus rien ne peut être tiré… ils vous lâchent car vidé de toute force dans votre malheur.

    … le temps d'une nouvelle proie à trouver ailleur.

     

    Ils exigent de vous ce qu'ils ne sont capable d'offrir eux même.

    Accepter l'innacpetable pour leur bon vouloir ?

    Ils sont comme un cancer qui lentement s'introduit dans votre coeur.

     

    Oui mais … on renaît.

    Malgré tout continuer et trouver la force d'y croire.

    Voir ces histoires non pas comme des échecs…mais comme une expérience de vie.

    Nous avons appris. Et prendre le risque un jour d'aimer à nouveau à son tour.

    La vie est si belle… si fragile.. si courte.

    Pour ma part c'est le temps, la thérapie, la remise en question constante et faire de mon mieux chaque jour qui me permet de dire aujourd'hui que j'en ai guéris.

    Un amour véritable est sincère…simple…sans faux-semblant…un choix fait à deux et le début d'une construction.

     

    Mon sourire à la vie que je vous transmets à mon tour peu importe qui me lira. ^^

     

  395. nicole

    Titia, je lis ton post de cette nuit. Quelle horreur! Quelle tristesse! Je suis très touchée par ton histoire. tu as tellement souffert. Tu es une survivante de la barbarie ordinaire!… tes 17 premières années de vie ont été un enfer et c’est tout simplement un scandale. Les 17 années d’enfance et d’adolescence de chacun devraient être le temps d’un apprentissage de la vie dans la sécurité et la protection que les parents ont le devoir d’apporter à leurs enfants. Au lieu de cela,la maison familiale devient un lieu de danger (et même de danger mortel pour toi!) et de destruction. Je te plains de tout mon coeur. Dans une moindre mesure j’ai été moi même en danger psychologique sous le joug de ma mère. Mais au moins ma vie physique n’a pas été en danger. Mais toi!… Quels sont ces monstres qui se croient des parents irréprochables et à qui il faut encore faire acte d’allégeance des décennies plus tard? …
    Comment réussit-on ensuite à être des êtres humains « normaux » après? … that is the question! La différence avec nos géniteurs c’est que nous avons le profond désir de ne pas tomber dans leurs travers,de ne pas renouveler leurs erreurs et fautes. Notre génération a appris l’introspection. On a été conditionnées par ces parents maltraitants à une constante remise en question (souvent d’ailleurs excessive et fragilisante! ) donc nous,nous savons reconnaître nos insuffisances, nous avons le désir de progresser et de devenir / être / rester de bons parents à notre tour. Et c’est déjà un avantage pour nous, tiré de nos malheurs passés.

  396. Sophia

    Bonjour les filles,

    Je suis triste de lire les souffrances et l'enfer que vous aviez vécu durant votre enfance. ça me rappelle ce que je me disais quand je vivais avec mon ex, je me disait qu'il sera plus nocif pour notre enfant si on reste avec lui que si on s'éloigne. Moi aussi j'étais pas bien avec ma mére, mais je pouvais surmonter tout avec l'aide de mon pére qui nous a toujours encouragé et aidé à faire les études et à construire notre avenir. D'ailleurs jusqu'à présent c'est grace à lui que je suis tranquille, il m'a acceuillis à la maison moi et mon enfant, pas mal de fois il nous prépare à manger et m'aide en le gardant durant les vacances, alors que ma mére n'a pas supporté le faite que je divorce et que je revienne m'installer chez eux alors qu'elle aide d'une maniére inconditionnelle ma soeur. Bon, c'est pas grave, il faut se dire que malgré les horreurs qu'on a vécu on n'est pas devenues des PN, ce qui veut dire qu'on est des gens bien et on a un bon fond donc c'est comme si on n'a rien perdu. il faut juste reprendre son souffle et etre un peu moins tolérent(e)s ;-).  Bonne chance à toutes et à tous.

  397. Alice

    Bonjour à toutes et tous !
    Titia je suis catastrophée par ce que tu racontes de ton passé et qui ne fait que confirmer le pourquoi de nos rencontres avec de tels individus. Tu as véritablement vécu l'enfer et je ne sais que dire face à tant de cruauté !!!
    Et comme si ça ne suffisait pas, ces horribles géniteurs plantent dans leurs enfants les graines de la maltraitance pour longtemps, les condamnant à revivre et à accepter de nouvelles souffrances infligées par d'autres.
    C'est comme une malédiction qu'ils infligent. C'est une honte.
    Je t'embrasse fort Titia !!! que du bonheur je te souhaite !!!

  398. nicole

    Martine, ce type là a profité de toi en vrai salaud! Un lâche. Aujourd’hui tu n’as plus que t’es yeux pour pleurer. J’imagine combien tu peux être brisée C’est lamentable, ce genre de personnes. Tu as été un objet,une récréation, une femme qui a flatté son ego. Il ne mérite pas que tu pleures.pour lui. Je sais que la retraite est un moment délicat dans la vie et que cela n’aide pas à avoir confiance en soi… mais aujourd’hui on peut recommencer une vie sentimentale à n’importe quel âge, alors je te souhaite de rebondir vite et de trouver quelqu’un de bien qui méritera d’être aimé de toi, qui te respectera et t’apportera beaucoup d’amour et de bonheur. Crois en toi meme. Courage!

  399. TItia

    Bonsoir ALice, 

    Je te souhaite un prompt retablissement et de profiter au maximum de tes vacances.

    Au plaisir de te lire .bise

  400. TItia

    Bonsoir Sandrine, ALice, NIcole, CAtherine, SOphia et vous toutes et tous  ami(e)s de de ce site, Comme c'est bouleversant d'apprendre que les petites filles que vous avez ete ont ete tres severement malmene par leur mere depuis  l'enfance jusqu'a tard encore pour certaine. Cette confidence est pour moi comme un cadeau que vous faites la a toutes les victimes adultes, c'est une information importante permettant au moins de se poser la question du lien qui pourrait exister entre notre passe avec ceux qui sont censes nous construire , nous proteger nous valoriser, nous aimer et notre difficulte du lien aujourd'hui.(mauvais choix pour les liens affectifs). Mes parents ont ete gravement maltraitants , et particulierement ma mere qui etait d un sadisme effrayant.Elle a eu 6 enfants qu'elle a tres fortement maltraite battus, tourtures et mon pere   a tente de m'assassiner moi et mes 2 grandes soeurs.Il a fini par etre condamne.MA mere  a echappe a la justice car les services sociaux n'avait pas vu l'origine de cette folie familiale.J'ai ete place dans un foyer a l'age de 17 ans ou j'ai eu la chance de me reconstruire tout doucement. J'ai vecu 17 ans avec des dingues et je pese mes mots. A l'age de 16 ans je suis tombee gravement malade et a 17 ans j'ai fugue pour sauver ma peau. J'ai ete tres gravement malade pendant 12 ans et j'ai reellement cru que j'allais en mourir mais mon corps n'a pas lache, dieu merci. J'ai finis par rebomdir par les etudes et je suis devenue fonctionnaire pour me proteger de toute dependance financiere. J'ai compris que la voie royale pour se sauver de toutes situations horribles est de conserver son autonomie financiere. J'ai vecu la detresse des foyers, le manque de nourriture, la fragilite lie a l'isolement d'une femme seule sans famille. Et puis j'ai rencontre des personnes qui m'ont tendu la mains tres peu mais tres fiable qui savaient le malheur de ces enfants ''perdus'' dont on veut  quelquefois faire croire qu'il sont responsables de la monstruosite de leur parents. LE malheur est que ces futurs adultes le croient vraiment et se maltraitent comme pourdonner raison a leur parent.  Je suis toujours tres revoltes quand on minimise les brimades et corrections infliges aux enfants au nom d'un quelconque enseignements. La maltraitance des enfants est quelquechoses d'extremement graves et ne concerne pas seulement les maltraitances physiques.LEs sequelles laisses par ces inommables geniteurs sur leur enfants sont equivalentes a de la torture mentale et la France n'a pas encore pris la mesure de de sequelles des victimes de ces criminels sans nom. MErci de me lire Je vous embrasse toutes , au plaisir de vous lire

  401. Alice

    Comme je te comprends Nicole. C'est épouvantable ce que tu as vécu et j'y retrouve tellement de ma propre histoire. Le coup des fantasmes sur notre sexualité débridée oui exactement. Ces intrusions aux bornes de l'inceste dans notre intimité, que ce soit le journal, le courrier ou les entrées intempestives dans la chambre, la salle de bain…interdiction bien sûr de fermer les portes à clé. Moi j'ai vécu cela comme des viols.
    Moi aussi je pourrais en raconter des tonnes.
    Quand j'ai découvert que mon premier enfant était une petite fille, j'en ai fait une dépression, tellement je redoutais de ne pas être une bonne mère avec elle. La thérapie m'a bcp aidée en ce sens et je suis très proche de ma fille. J'avais si peur de me comporter comme ma mère !!!
    bsx

  402. Alice

    Nicole, j'hallucine, c'est exactement ça. Moi aussi elle m'humiliait devant les gens et me disait avoir honte de moi. Putain.

  403. nicole

    Bonsoir Alice.
    C’est fou! Ta mère et la mienne, c’est kif-kif!
    La seule différence c’est que je n’ai pas eu de cancer, dieu merci. Ce que tu relates est d’une violence extrême. Mais quelle garce! Ma pauvrette,c’est immonde la façon dont elle s’est conduite lors de ton cancer!!! Cette souffrance là s’est ajoutée à l’angoisse liée à cette maudite maladie,l’opération, les traitements et tout… et cette façon de TE NIER… pour ta petite soeur qui n’avait que le souci de travailler! C’est INDIGNE.
    Eh bien tu vois, j’ai moi aussi supporté toutes ces choses là, que tu décris. Toutes. Et même d’autres choses tellement monstrueuses , mais si particulières qu’elles seraient aussitôt reconnues si des gens très très proches auxquels je tiens plus que tout venaient à les lire. Alors je les raconterai plus tard sous une autre identité/ pseudo . C’est dommage de devoir se cacher, « tricher » ainsi ,mais je n’ai pas trop le choix si je ne veux pas perdre les gens auxquels je tiens dans ma vie et qui connaissent ce site.
    Mon journal intime, elle le lisait aussi et pour elle , c’était même la base de fantasmes absurdes sur ma sexualité qu’elle s’imaginait débridée par ailleurs ( alors que j’étais fleur bleue et n’ai couché avec un garçon qu’à 21 ans). Incapable de vivre sa propre vie,elle s’appropriait la mienne, je devais tout lui raconter et elle ne me laissait aucune liberté. J’ai passé toutes mes vacances avec elle et mon père. Mes frères avaient des colis, des voyages linguistiques,des stages en montagne à la mer,moi non. c’est rien tt ça,des détails sans importance mais… je pourrais écrire un livre sur ma mère. Mais la réalité dépassant la fiction, je crains de n’être pas forcément crue,tellement elle m’a fait des choses indignes! !!
    Aujourd’hui, je découvre avec mes enfants cette belle relation avec la mère , qui va de soi, mais pas sans humilité, qui exige qu’on se remette en question, qu’on accepte de s’être trompée, qu’on sache demander pardon à son enfant… c’est un lien qui se construit chaque jour.je suis triste de n’avoir que des souvenirs négatifs à ne surtout pas imiter,dans mon expérience de fille . Mais bon… je sais au moins ce qu’il ne faut pas faire! Suite à une recrudescence des méchancetés de ma mère, je me suis récemment surprise à lui dire,au milieu d’une dispute,cette vérité : qu’elle n’a jamais été une mère aimante et digne de ce nom pour moi. Ça m’a fait du bien, et je crois que je ne lui ai jamais rien dit jusqu’alors de plus vrai ni de plus osé. C’est à cette femme que je dois mon formatage de victime de PN.

  404. Catherine

    MANCEAUmARTINE, il faut être lâche pour avoir une maîtresse pendant 11 ans et la laisser comme ça sans explications!  Il a pris le meilleur de toi et maintenant qu'il ne te verra plus au travail il te laisse tomber?  Mais c'est quoi ce gars là?  Quel genre d'halcèlement psychologique te fait-il subir?

  405. Catherine

    Alice, tu es en vacances?  Je te souhaite de belles vacances!!! Profites en pour te soigner et faire des choses que tu aimes!  

    Oui, ton père se "sauvait" de ta mère mais te laissait entre ses griffes!  C'est vraiment dommage… xx

  406. nicole

    Catherine, merci pour ce si gentil message. Oui ma mère a été – et est toujours!- d’une grande violence psychologique vis à vis de moi. Et parce que c’est une vieille femme en bout de parcours, je garde un lien c’est vrai,mais elle ne le mérite pas. Quand je passe la voir,elle me fait la tête, elle monte oncles et tantes contre moi qui viennent me dire que je ne suis pas gentille avec ma pauvre mère. A ces calomnies s’ajoute le mal qu’elle dit de moi à mes enfants, qui adolescents, n’ont pas vraiment besoin de cela… Et elle a fait pire,bien pire encore. Mais je ne peux pas tout raconter ici même sous pseudos, car mes « très proches » connaissent ce site et certaines choses ne peuvent pas être lues par eux . Je raconterai cela sous un autre nom,un de ces jours… mais ce que m’a fait subir ma mère est monstrueux. Comme tu le dis Catherine, comment ai je pu accepter de la revoir tout ce temps?je ne sais pas . Je me suis persuadée très tôt que les mères de mes amies étaient sûrement aussi dures que la mienne… c’était une génération où les enfants n’avaient pas trop voix au chapitre. Je n’ai eu qu’une envie, à peine majeure, prendre mon envol, gagner ma vie et me barrer. Mais je suis restée quand même une gentille fille dévouée et aimante, toujours là pour aider, réconforter. Finalement ce n’est qu’en étant mère à mon tour que j’ai réalisé l’énormité de son comportement à elle. J’ai réalisé à quel point elle avait pu être mauvaise de ne plus m’adresser la parole pendant 3 semaines parce que j’avais fait une tâche d’eau sur le buffet « empire » avec mon verre humide. A quel point c’était dément de me dire qu’elle avait HONTE de moi devant ses amies bourgeoises parce que j’avais fait une petite faute de français en leur parlant. Je vois mes enfants et je me dis que moi j’en suis malade de devoir leur faire la tête une heure seulement quand ils font une vraie bêtise,me voler de l’argent ou sécher un cours.
    Merci pour ton soutien Catherine!

  407. Alice

    Cc Catherine !!

    merci pour tes posts qui m'ont fait chaud au coeur ! Et pour répondre à ta question : non, mon père ne m'a jamais protégée !! très discret, il préférait son bureau aux scènes de ma mère !!

    Sinon, ça va ! j'essaie de m'occuper car je suis en vacances, mais j'ai pris un bon rhume…du coup je reste chez moi et j'essaie d'avancer !!
    Courage à toi ! xoxo

  408. Catherine

    L'anonyme, que dire mis à part de t'écouter…  Tu as senti un mal-être comme la plupart d'entre nous et pourtant on reste…

    Elle ne changera pas puisqu'elle ne se sent responsable de rien, te met toute les responsabilités sur le dos et va même jusqu'à sourire quand elle voit que tu es blessé!!! C'est assez incroyable non?  

    Si tu n'es pas heureux, il faut te sauver je crois anonyme, sauver ta vie!!!

  409. Catherine

    Bonjour ma belle Alice!  Je vais quand même bien et toi? J'ai encore des contacts avec mon pn et même si, pour l'instant, il est super gentil, je suis consciente que ça ne peut pas vraiment durer puis j'ai la trouille… la trouille de souffrir ENCORE.  Merci d'être là les filles, je sais que je vais m'en sortir grâce à vos postes, vos encouragements et à la thérapie avec ma psy qui est extraordinaire aussi… 

    Toi Alice, tu en es où?  Gros bisou xxx

  410. MANCEAUmARTINE

    Bonjour, effectivement depuis plusieurs années, je suis victime d'un patron (Président d'Association), que je sais être un pervers narcissique, dont je ne me suis pas méfiée parqe qu'à l'origine de ma prise de fonction dans son Association, nous étions des collègues très proches dans le bénévolat, puis il est devenu mon amant pendant 11 ans alors qu'il était marié. J'ai cru en sa bonne foi  et aujourd'hui à la veille de prendre ma retraite, je suis "démolie" psychologiquement depuis qu'un beau matin, il y a 2 ans il m'a quitté sans une explication mais j'ai dû continuer à le voir, professionnellement, et son comportement a changé du tout au tout et je subis un harcèlement psychologique que je ne supporte plus ….j'ai besoin d'aide.

  411. Catherine

    Bonjour à vous toutes les filles!   Sandrine… quand je te lis, je dois remonter en haut de ton poste pour être certaine que ce n'est pas moi qui l'aie écrit tellement il y a des similitudes!  Oui je suis hyper émotive et sensible.  Je me disais qu'il fallait "sauver" notre famille mais pour que ça fonctionne il faut que les deux le veulent non?  Quand je parlais au père de mon fils lorsque nous vivionsj ensemble, il ne me regardais pas, même pas un signe de tête de temps en temps pour faire voir qu'il entendait ce que je lui disait et pire encore, j'arrêtais en plein milieu d'une phrase et il ne s'en rendait même pas compte!!!!! Je n'en pouvais plus de ne pas EXISTER.  

    Je comprends que tu sois allée vers ton pn après la dispute avec ton mari, en plus il a été réconfortant.  C'est ce côté là que tu aimes de lui, c'est la même chose pour moi mais combien de temps ça dure?  C'est toujours la question que je me pose et chaque fois je suis déçue parce que ses méchancetés reviennent.  Alice a un bon point là, exister pour sois même… 

    Est-ce qu'on ne mérite pas mieux que se faire ignorer et maltraiter??? Il reste à le mettre en pratique maintenant, loll…   pas toujours facile!!!

    Tu disais que tu as subi 15 opérations en plus du cancer?  Outch… Je crois qu'il est plus que temps que l'on pense à soi et à notre santé physique et mentale!  

    Bisou xx

  412. Catherine

    Alice, j'ai de la peine de voir comment cette femme a pu te faire autant de mal… et pas n'importe quelle femme!  Ta mère!!! Comment une mère peut-elle faire ça à sa fille?  C'est hallucinant… Ton père n'a pas su te protéger d'elle, était-il sous son emprise???  Je peux comprendre pourquoi tu es tombée dans les bras d'un pn qui devait te donner toute l'attention que tu n'avais jamais eue pour finalement te donner toute cette attention négative qui reproduisait ce que tu as vécu avec ta mère… Tu es forte Alice et c'est assurément grâce à cette force de caractère que tu n'as pas été anéantie. Maintenant, pense à toi et seulement à toi!!! xoxo

  413. Alice

    Bonjour Nicole,

    ton post ne peut que me toucher parce que ce que tu décris, je l'ai vécu avec ma propre mère : certaines de tes phrases sont en tout point conformes aux agissements que la mienne a eu à mon égard.

    Le manque d'amour, les insultes, la haine dans ses yeux dès que je suis entrée dans la préadolescence avec des mots très durs, jusqu'à me prédire que je serais une très mauvaise mère et qu'elle me souhaitait…de ne pas avoir d'enfants !! J'avais 12 ans…je précise.

    Elle pouvait rester plusieurs jours voir semaines sans m'adresser la parole, pour par exemple avoir voulu partir en camping avec ma meilleure amie et ses parents qui me le proposaient chaque été.

    Elle fouillait dans mes affaires, lisait mon courrier, mon journal intime et m'insultait. Je devais être habillée comme elle le décidait, pas le droit d'acheter les journaux comme Podium ou Ok magasine, qui existaient à l'époque : on aurait dit que c'était carrément de la pornographie à ses yeux !!

    Moi aussi j'étais une pute à 17 ans parce que je me maquillais . Elle me scrutait et me lançait "tiens ! tu t'es fait les yeux au beurre noire !!" d'un air mauvais.

    A 20 ans elle a fouillé dans mes affaires et a découvert que je prenais la pilule : ça a été un scandale pas possible : elle a jeté la boîte sur la table de la cuisine en hurlant à ma soeur que j'étais une pute !!

    Et à côté de ça oui, les éternelles jérémiades , son aigreur et sa jalousie concernant tout le monde qu'elle déversait sans prendre de gants dans nos oreilles de gamines. Je pourrais en raconter comme ça pendant des jours entiers, ce que j'ai fait en psychothérapie pendant 3 ans suite à mon 1er cancer. A ce moment là, juste après la fin des traitements, j'ai pété les plombs. Les souvenirs de ma vie avec elle et tt le mal q'elle m'avait fait remontaient à la surface comme des bulles et venaient me crever à la figure. J'ai fini par me persuader qu'elle "était" mon cancer.

    J'ai explosé, je lui ai tout balancé et à quoi me suis je heurté : du déni !! J'ai fait mon chemin tant bien que mal et je croyais en être sortie, et bien non puisque j'ai tt quitté il y a plus d'un an , comme si je lui donnais raison pour me pourrir l'existence avec des pervers narcissiques !!!

    2ème cancer. A nouveau, j'ai explosé quand je l'ai annoncé après m'être tu pendant des mois pour n'inquiéter personne et aussi pour ne pas avoir à supporter qu'elle s'en serve pour se faire plaindre comme la 1ere fois ("Le ciel ME tombe sur la tête !!! " je cite…) ;

    et bien là, elle m' a tout bonnement rétorqué qu'il ne fallait surtout pas le dire à ma soeur qui avait d'importantes conférences la semaine qui suivait, pour ne pas la perturber et nuire à son travail. A nouveau, j'ai explosé et lui suis rentré dedans. J'ai refusé pendant plusieurs mois de lui parler, à elle et mon père qui l'a toujours défendue.

    Je suis entrée à l'hopital seule pour mon ablation et ai refusé qu'ils viennent me voir. J'ai accepté ma soeur qui elle ne m'a rien fait et a fini je crois par comprendre et entendre ma douleur !! Je signale qu'elle aussi est en thérapie, suite à des depressions récurrentes et de plus en plus sévères au fil des années !!! Pas besoin de chercher bien loin pour comprendre hein !!!! A l'inverse de moi elle a toujours été très soumise te fusionnelle avec ma mère.

    Maintenant, comme toi, j'ai pris mes distances. Elle et mon père essaient enfin de se rattraper. Ben oui mais c'est trop tard en ce qui me concerne. Ce quelle a détruit, ce lien mère / fille qu'elle a malmené et empoisonné, et piétiné toutes ces années, elle l'a définitivement ruiné.

    Bref, Nicole, tu sais , y a pas de hasard tu vois. On sait pourquoi on a croisé leurs routes, à nos bourreaux.

    Xoxo
     

  414. Alice

    Oh la la ma pauvre Sandrine !!!

    ça ne va décidément pas fort !!! Que te dire pour t'aider ??
    En fait Sandrine j'ai l'impression que tu es comme prise au piège entre deux alternatives : ton mari dont tu voudrais qu'il t'aime et te donne ta place de femme -mais l'aimes-tu encore, toi ?-  et ton PN que tu aimes mais qui t'instrumentalise et ne t'aime pas autrement que comme un jouet. On dirait finalement que ta vie dépend de ces deux hommes, qui seuls seraient susceptibles selon toi de te rendre heureuse…comme si l'image que tu as de toi, ils pouvaient la réparer ? C'est ce que je ressens quand tu énumères tous les soucis qui te tracassent…mais qui ne sauraient déterminer ta personnalité !!
     

    Sandrine, il existe sans doute une 3ème alternative : gagner ton autonomie, exister par et pour toi-même, et reconstruire ta vie seule, loin de ces relations souffrantes qui font finalement de ta vie un véritable enfer. Peut être alors finiras tu par trouver ce que tu recherches, et que ces deux hommes ne peuvent finalement pas t'apporter…

    Je t'embrasse fort et te souhaite plein de courage.xoxo

  415. sandrine

    Titia,

    Je me rends compte que j'ai zappé ton message. Il est parfois difficile de s'y retrouver sur ce site. Tu es magnifique dans tes propos Titia. C'est un très bon réconfort que de te lire.

    Oui tu as raison, je suis prise dans un étau entre mon mari et mon amant. Quelle horreur. Celà fait trois ans que cela dure et nous avons tout fait avec mon mari.. thérapie de couple, 2 séances qui n'ont rien donné. Je vais de psy en psy, et mon mari ne fait aucune démarche de son côté. Je l'ai supplié d'aller parler à quelqu'un qui lui expliquera ce qu'une femme est en droit d'attendre de son conjoint.

    Je pique des colères face à son mutisme et son attitude méprisante. Quand je te dis que je songe à partir, il s'agit de quitter mon mari… j'ai déjà fait Deux tentatives de suicide… 3 séjours à l'hôpital psy et rien n'a arrangé les choses. J'ai des amies sur qui je peux compter et elles me soutiennent depuis toujours. Ces appels au secours, mon mari ne les entend pas.

    Oui mes enfants sont merveilleux mais je n'ai plus l'énergie pour les épauler… ils sont exigeants et en demandent toujours plus. Même schéma qu'avec mon mari… je donne et eux ne sont pas très attentifs quand ils me voient en bas de la pente. Je sais que c'est MOI qui doit être là pour eux, les porter.. mais je n'ai pas cette chaleur, cette main qui se tend quand mes larmes coulent le soir près d'eux. Un gouffre.

    je dois penser à moi et on ne me l'a pas appris. Mes parents m'ont surtout convaincu que la vie est un sacrifice. Une maman doit tout donner à ses enfants, et une femme doit être soumise à son mari… travailler n'est pas la priorité d'une femme. J'ai   mis mes ambitions de côté pour être le pilier de ma famille. Aujourd'hui, le pilier s'effondre.

    Reprendre le contrôle de ma vie, c'est ce que je croyais avec mon PN… mais celui ci est rentré dans un rapport de force… et là , le petite animal que je suis est tombé à terre….

    Merci Titia pour ton écoute,… racontes moi un peu ton cheminement et ton histoire…

    Je t'embrasse fort

  416. sandrine

    Bonjour Catherine, Alice, passions, et vous tous,

    Je suis émue aux larmes à la lecture de vos paroles… oui nos frutrations ont engendré des foutus cancers. J'ai lu beaucoup de choses à ce sujet. Nous somatisons aux endroits où il se trouvait du vide…des endroits que l'amour avait déserté.

    Je pense que nous avons effectivement beaucoup de similitudes dans nos parcours respectifs, comme finalement bon nombre de personnes sur ce forum.

    Hier soir a été catastrophique… suite à une dispute avec mon mari je suis allée me réfugier chez mon PN qui a été adorable évidemment… je suis rentrée ce matin. Mon mari était là…je n'ai pas dit où j'étais. Finalement, celà ne le regarde pas.

    J'ai fondu en larmes quand j'ai fait le bilan de ma vie en buvant mon café… pourquoi devons nous subir tous ces événements ? Cancer, 15 opérations dans ma vie, licenciement, plan social, rechomage, galère pour retrouver un boulot et enfin, un mari qui a déserté ma vie affective (concours de circonstance me dit il !!!), et deux ados en perdition.

    Mon mari a pris ma main…avec sincérité… et j'ai pleuré… je ne peux pas le quitter et en même temps, je ne sais pas s'il pourra m'aimer et me donner ma place de femme dans mon couple. 

    je fais souffrir deux hommes et je ne suis pas fière de moi. Mon Pn pense que je vais revenir mais j'ai si peur qu'il redevienne sombre si je revis avec lui. Il m'a accueilli, m'a pris la main et a voulu m'apaiser. J'étais bien… 

    Non, je ne suis pas centrée sur moi-même catherine, tu as mille fois raison. Les victimes de pervers narcissiques sont ainsi non ? J'ai donné ma vie aux autres, à ma famille…j'ai une colère au fond de moi qui ne part pas. je la traine et je vis mal…Catherine, tu as l'air si émotive aussi… nous le sommes toutes je pense ici sur ce site. je pense à Alice et Passions qui sont présentes depuis de nombreux mois et qui me portent. C'est bon de se sentir écoutée et soutenue dans nos vies.

    Je vous embrasse toutes très fort

  417. Alice

    Nicole, je dois avouer que là c'est très troublant . Le portait que tu dresses de ta mère correspond quasi en tout point avec celui de la mienne.
    Après mon 1er cancer j'ai fait trois ans de psychothérapie pour me libérer detoute les souffrances qu'elle avait engendrées chez moi. ça n'a visiblement pas suffi.

  418. passion91

    sylvain  c'est ta colere qui parle cela te ferait du bien de lui dire mais en meme temps elle le refoulerai comme tout pervers narcissique ils sont dans le déni et puis elle va trouver toutes les raisons pour te retourner la situation que c'est toi le responsable de sa manipulation vis a vis de toi de plus elle aura gagné puisqu'elle a besoin de jouir du mal qu'elle t'a fait donc mieux vaux taper dans une porte ou aller crier en foret tout ce que tu penses d'elle pour te soulager enfin je pense que la meilleure solution de réponse à lui faire c'est de la quitter !!!!!!! bon courage à toi

  419. L'anonyme

    Bonjour,

    Je me permet de raconter un peu ma situation.

    Je suis en couple depuis 3 ans avec une fille, notre relation a débuté tout allait bien, c'était le compte de fée, elle me montrait son amour, son attachement, etc…Cependant aujourd'hui, donc 3 ans, après la dernier crise d'il y a quelque semaine, j'ai ouvert les yeux sur elle, elle m'a éloigné de mes amis, j'en ai meme perdu certain ou je suis en froid un peu avec d'autre, elle m'a souvent demandé de faire des choses qui n'était pas dans mes habitude, pour lui faire plaisir, j'ai aussi très vite ressenti une sorte de mal-etre, de boule au ventre, à chaque probleme elle fuit, elle se bloque, elle nie, bref elle rejette tout sur moi. Aujourd'hui  meme j'ai eu une conversation avec elle, je lui ai demandé si, en toute honetteté, elle avoue que durant ces 3 années, elle a aussi eu ses tors, elle m'a répondu qu'elle ne se sent responsable de rien, d'aucun des soucis rencontré que tous ce qu'on a veçu de mal était de ma faute, elle, elle n'est qu'une victime…son dernier coup, m'a mis a terre, lorsqu'elle a vu a qu'elle point j'était bléssé, elle a sourrit, tout en me disant qu'elle n'avait rien fait de mal….

    Bref, cette fille ment, elle n'a pas le meme comportement avec moi seul qu'elle à en public, elle s'enerve/fuit les conversations et m'accuse d'etre le seul a tout mal faire, elle ne fait aucune concession sauf si elle veut elle meme quelque chose derrière, rien de ce que je fait n'est valoriser, pourtant j'ai deja tant donnée, tant fait pour elle….Aujourd'hui je ne suis pas détruit, mais je suis fragilisé et bléssé intérieument a l'extreme car cette fille je l'aime, et j'ai deja tellement donné et fait avec/pour elle…

     

    SVP, pouvez vous m'apporter une reponse, des conseils, ou meme une écoute ^^

    Merci d'avance….

  420. Catherine

    Sandrine, je continue mon message…

    Je suis désolée de voir que tu as eu à passer par là toi aussi :(( Je pense aussi que notre corps nous envoie des messages et que c'est assurément à cause de toute cette frustration que tu as eu à vivre ça, je crois qu'il n'y a rien de pire que de se faire ignorer et ne pas être considérer par l'homme qui est supposé nous aimer.  Tu sais Sandrine, tu as toutes les réponses au fond de toi, écoute toi, il ne faudrait pas que tu retombes malade :(( bisou xx

  421. Catherine

    Nicole…  tu es tellement une belle personne, c'est incroyable… tu aurais pu facilement être une femme ignoble avec une mère aussi sadique!  Tu es capable de garder un lien avec elle?  Je reconnais un trop grand coeur là.  Elle ne mérite pas d'avoir une fille telle que toi.  Je suis convaincue que tu es une bonne maman, ne culpabilise pas ma belle. Ouf… ne te demande pas d'où vient tout ce que tu as eu à vivre!  Pense à toi xoxo

  422. nicole

    Je vois que mon post à été coupé alors je le continue.
    Oui je disais que j’ai eu une mère qui a été pour moi celle qui ne me renvoyait qu’une image ultra négative de moi même. Elle n’acceptait pas ma féminité, me brimait, à longueur de temps. Elle pleurnichant tout le temps sur son sort dans mon giron et elle m’utilisait comme si jetais un e psychologue , pour me raconter tous ses griefs contre tous les gens :famille,collègues, voisins et même ses propres amis! Personne n’était valable, à commencer par moi! Sauf mes frères qui avaient un statut à part. Mon père faisait aussi partie des gens qui lui gâchaient la vie. C’était pourtant un brave homme. je n’ai pas fait de crise d’adolescence à l’âge normal, je la fais plutôt ces temps derniers où je prends mes distances, tellement elle devient insupportable. Elle m’a humiliée depuis toujours devant mes amies et la famille. J’étais pourtant une enfant puis une ado facile. J ‘ai essayé de me faire aimer d’elle depuis que je suis toute petite, en pure perte. Elle n’a jamais reconnu ses torts,même quand elle a eu commis des gestes impudiques sur moi, à la limite de l’abus. .. il est impossible d’avoir une explication avec cette femme. Tout de suite c’est le psychodrame, le chantage affectif . Je peux dire avec certitude qu’elle ne m’a pas aimée,comme on doit aimer son enfant.et elle ne m’a probablement pas désirée. Perpétuellement désenchantée,elle a deux visages: une séductrice joyeuse, et pour moi:une femme froide, sans considération, sans respect,sans amabilité. Aucune tolérance ni compréhension. J’ai mis plus de cinq décennies à reconnaître cet état de fait. C’est tellement difficile d’admettre que notre mère nous déteste. Aujourd’hui, je garde des liens distants,par pitié et par devoir. Je souffre toujours de son manque d’amour. Elle a fait de moi une dépendante affective et la proie rêvée des PN. Elle a été sans aucun doute « ma première PN « . Avec l’âge don caractère s’est considérablement aigri. Elle continue son travail de sape contre moi en me critiquant auprès de nos connaissances communes et même de mes enfants. J’ai pendant longtemps eu peur d’avoir ds enfants et de lui ressembler. Aujourd’hui, je sais que je ne reproduis heureusement pas ses erreurs,mais je culpabilise au moindre accroc avec les autres,mes enfants..
    c’était ma 1ère PN.
    Voilà, je voulais raconter cela car l’une d’entre vous un jour à demandé si parmi nous il y avait eu des gens qui avaient souffert d’un parent PN. .. c’est ma mère qui a conditionné la femme sans aucune confiance en soi que j’ai été trop longtemps et suis encore souvent.

  423. Catherine

    Je comprends ton envie de lui dire Sylvain mais comme Céline disait, je crois que ça servira à rien.  Ça ne fera que renforcir son bonheur de te voir dans cet état là et te frustrer encore plus… N'attends pas de te rendre malade et pousse toi!!!

  424. Catherine

    Très perspicace Alice!!! Tout comme Nicole, je failli me faire avoir par ce type.  Un petit quelque chose me disais que ça n'allait pas mais j'étais presque prête à laisser la chance au coureur.  Non mais il faut avoir du culot pour essayer de s'introduire sur ce site! Garde nous réveillées Alice ahahahah

  425. nicole

    Alice , toi aussi as eu une mère intolérante! !! J’ai lu il n’y a pas si longtemps chez Titia ou Passion91 je crois, qu’elles aussi avaient eu à souffrir d’un parent toxique. Ma mère m’a utilisée depuis ma petite enfance pour lui servir de faire valoir,j’étais à l’entendre tellement odieuse que je lui pourrissais l’existence. Rien de ce que je faisais n’était assez bien. Si je réussis sais quelque chose, c’était normal. Si je ratais, j’étais nulle. J’ai eu droit à toutes les vexations imaginables. Quand à 20 j’ai commencé à me maquiller (très light ),elle me traitait de put* .si! quand je

  426. passion91

    alice bravo pour ton intelligence d’esprit d'avoir décrypter chez ce monsieur un masque de malhonneteté !!!!!!!!!!

    je ne l’avais pas vu ainsi !!!!!!! waouh !!!!!!

    bravo et bon courage

  427. Celine

    Bonjour Sylvain et vous toutes et tous …

    Dire à un pn qu’il ou elle est pn ne vas pas lui faire prendre conscience de la chose, un pervers narcissique ne reconnait jamais qu’il est malade ! Je sais que ça vous ferait du bien de lui dire mais elle ne le comprendra pas…le pn ne réagit pas comme nous, ne pense pas comme nous….courage , vous voir enrager serait une victoire de plus pour elle.

    Bonne journée.

    Céline.

  428. Alice

    Cc Sylvain !

    Excuse-moi mais d'après ton premier post, j'imaginais une très jeune femme ( entre 19 et 25 ans !!!). Oui bon , c'estclair qu'il ya un problème effectivement XD !!
    Tu peux toujours lui dire ses 4 vérités, mais si elle est PN, n'attends aucun mea culpa et prépare-toi à une frustration supplémentaire !!
    Je pense néanmoins que ça peut te faire du bien de lui exprimer ce que tu ressens. Jamais agréable d'être pris pour un con effectivement.
    Bon courage !

  429. Alice

    Salut Nicole !

    Je me retrouve bien dans ton post qui approfondi ma réflexion : dans la relation que tu évoques avec ta mère. Moi aussi, j'ai pris longtemps le contrepied de son intolérance qui s'exerçait sur tout un chacun de la façon la plus arbitraire et déplacée qui soit. Cela m'a conduit à bien des désillusions cependant et à une grande vulnérabilité, comme toi, car j'ai pris le contrepied total, quitte à tout accepter de certaines personnes. En fait, il faut apprendre la juste mesure. C'est pas évident !

    Oui, il faut rester sur ses gardes, et là, c'était pour moi ENORME. J'ai tout reconnu chez ce monsieur : la politesse dégoulinante, le demi aveu :" j suis un salaud mais j me soigne", le coup du "mini" loup (mais loup quand même) dans la bergerie, et, oui, une perversion certaine à venir cornifler auprès de personnes elles-mêmes victimes de PN pour obtenir leur soutien et leur aval tout en s'en défendant faussement, la prétendue "sensibilité" excessive… On connaît la ritournelle, va !! moi je n'y ai vu que cynisme. Ah oui, quand la proie leur échappe ils sont prêt à tout…pour la récupérer. J'ai vu mes 3 PN pleurer à chaudes larmes après m'avoir fait subir l'inacceptable !!! Eux aussi avaient "un coeur de midinette" mdrrr !!
    Le dernier se disait même "très romantique", courant les sites de rencontres libertains et autres !!! waf waf wafff quel romantisme en effet !!!!!

    Allons donc. Ils nous en diront tant…

    Xoxo les filles, au plaisir de vous lire ! ;)

     

  430. sylvain

    j'ai vraiment envi de lui dire ce que je pense et que c'est une PN, qui m'a manipulé pendant 8 mois, j'ai la râge et les choses doivent être dite…..

  431. sylvain

    merci mesdames pour vos conseils,

    j'ai en effet fait le test du pervers narcissique, c'est incroyable, tous les points correspondent, on dirait que c’est sa description…..

    De plus, c'est une femme enfant, elle a 43 ans et a toujours eu sa liberté et a toujours fait ce qu'elle avait envie de faire, hyper indépendante sans jamais reconnaître ses torts.

    J'ai été pris pour un con, on m'a fait croire des choses et ce qui m'enerve le plus c’est qu'elle se batte meme pas pour essayer de faire son mea culpa ou reconnaître qu'elle a eu tort…

    Bref, je pense que je n'entenderai plus jamais parlé de ses femmes, faut il que j'ouvre une discussion quand meme pour savoir ce qu'il ne va pas chez elle ?

  432. nicole

    Ouh là, Alice, tu m’impressionnes et je te tire mon chapeau concernant ta réaction à Raphaël! Tu as vu juste et je me suis laissée avoir par le personnage et son apparente sincérité… Ceci en dit long sur ma naïveté! Pourtant, les pervers narcissiques sont nombreux à avoir croisé ma route et l’avoir transformée en chaos, je me croyais super habile à détecter les prédateurs! … et bien j’ai encore un peu de clairvoyance à acquérir! Ceci pour montrer aux victimes qui me lisent qu’on peut avoir une histoire de victime de pervers narcissiques bien lourde, elle ne nous rend pas forcément plus solide et rusée.
    Alice, bravo d’avoir démasqué ce monsieur qui cherchait à se faire plaindre ,dédouaner et peut être à mettre le grappin sur une nouvelle victime. ..
    Merci à Céline et Mathieu ou Mathias monsieur « aide soutien  » d’avoir corroboré ton intuition.
    Je relis plus attentivement les posts de Raphaël et il est vrai que certaines phrases sont  » trop »: « ne me pardonnez/Excusez pas trop »,par exemple.
    Je suis prête à voir les gens comme loyaux,sincères. Depuis mon enfance où les critiques acerbes et continuelles de ma mère à l’encontre de tout un chacun (personne ne trouvait grâce à ses yeux! ), ME choquaient,je me suis évertuée à prendre le contre-pied d’elle, et à voir du bon dans chaque personne. A me dire : même chez un salaud il doit y avoir quelque chose de bien, qui mérite d’être connu. J’ai conscience que cela m’a rendue vulnérable. La part inconsciente qu’on a dans notre statut de victime n’est probablement pas négligeable. ..

  433. Catherine

    Encore une fois, mon message a été coupé et je dois aller dormir car ici il est minuit!!! Je me reprends demain!

  434. Catherine

    Sandrine, je lisais ton poste où tu te disais désolée parce que je combattais un cancer… Tu es vraiment gentille,  je te rassure  tu es tout sauf centrée sur toi-mêne

  435. Catherine

    Mam,  je comprends ton désir de vengeance après tout ce qu'il t'a fait vivre!  La question que je me pose est pourquoi tu ne sembles pas l'avoir fait encore?  Et je me dis que si tu ne l'as pas fait c'est probablement que tu ne vivrais pas bien avec ça?  Sophie a raison, vaut peut-être mieux ne pas avoir d'enfant avec un PN, imagine ce que vous auriez vécu!  Oui tu l'as bien dit tu as GAGNÉ ta VIE!  Écoute ton coeur et essais de pas trop le maganer en pensant à ce salaud!

  436. Catherine

    Oui Alice tu as tellement raison, c'est un peu ce que je disais aussi mais je n'avais pas vu ton poste.  L'indifférence… ça m'a tuée…

  437. Catherine

    Sandrine……. J'en ai les larmes aux yeux.  On dirait mon histoire c'est incroyable.  Oui tu es normal de réclamer de la tendresse de l'homme qui est supposé t'aimer!!!  Moi,  j'étais avec le père de mon fils depuis 15 ans, pas d'affection, pas de considération.  Je lui ai dit et redit et redit et redit, je lui même dis que j'allais partir et il n'a rien fait pourtant il disait m'aimer!!!  Puis arriva ce qu'il devait arriver, j'ai rencontré mon pervers narcissique et je suis tombée follement amoureuse!!!  C'est normal, il me donnait tout ce que je n'avais pas eu depuis des années et on connait la suite…

    Sandrine, tu n'es pas la folle de service tu as juste besoin d'être écoutée, aimée, respectée, considérée.  Tout ce qui est facile de donner quand on aime et tu as raison OUI c'est une forme de manipulation ce que ton mari fait.  Je ne sais pas quel âge tu as maus je sais que la vie est devant toi et que tu mérites d'être aimée et heureuse!!!

  438. Catherine

    Bonjour Sylvain,  tout comme Nicole, je trouve qu'elle a beaucoup de côté de pervers narcissique mais c'est difficile à dire (as-tu fait le test des 30 questions?) et tout comme Alice, je trouve que peu importe qu'elle le soit ou pas, ça ne m'a pas l'air d'une relation où tu pourrais être heureux et t'épanouir.  Ceci dit je te comprends d'espérer qu'elle essait de te récupérer mais pense à toute cette peine et ce mal être que tu ressens quand tu es avec elle…

    Courage!

  439. TItia

    Bonsoir Sandrine, Tu as pris un amant car tu etais tres malheureuse avec ton mari et maintenant tu souffres terriblement parce que tu dois supporter la douleur de la separation avec ton amant et la realite de l'incommunicabilite avec ton mari. Non Sandrine il n 'y a rien d'anormal a vouloir de l'amour ,de  l'ecoute et de la tendresse.C'est meme tres normal. ET ton mari exerce une forme de violence psychologique en refusant le dialogue avec toi et te priver d'attention et d'amour. Je ne  sais pourquoi il se comporte avec toi de la sorte, as tu songe a la therapie de couple?,(Si bien sur tu veux soigner et sauver ton couple). Autremement tu peux demander de l'aide pour toi meme afin de trouver l'energie et la confiance suffisante pour sortir de cette situation qui te rend dramatiquement malheureuse. Dans ton dernier message tu parle de ton envie de partir ,j'espere que tu pensais a quitter ces 2 relations qui te rendent tres malheureuse comme te le suggere ALice et non pas a partir pour quitter cette vie. Ne te mets pas trop la pression SAndrine ,tant qu il y a de la vie il y a de l'espoir et je suis certaine que de belles choses t'attendent encore dans ta vie .Parfois il faut juste prendre le temps de digerer certaines choses pour trouver l'energie et le gout de s'ouvrir a quelquchose ou quelqu'un de nouveau. Tu as de  FAIT DE belles choses dans ta vie tu as construit tes enfants et c'est la chose la plus difficile dans une vie. ET j'ai cru comprendre qu'ils etaient merveilleux. C'EST DE CEDER AU DESESPOIR QUI REND LA VIE ATROCE . Nous sommes la pour t'epauler aussi Sandrine n'hesite pas a demander de l'aide a l'epsm de ta ville si tu sens que tu arrives au bout, tu peux meme démander a te faire hospitaliser si tu te sens en danger vis a vis d'idees noires. A tres vite  et prends soin de toi ,bise    

  440. nicole

    Bonsoir Sylvain,
    Difficile de poser un diagnostic sur ta femme vu qu’on ne m’a connaît pas. Mais il est sûr que cette femme à un problème de l’attachement. Elle paraît assez immature pour ne pas vouloir s’investir davantage. Ou bien elle ne te prend que comme poire pour la soif, mais alors, elle ne te mérite franchement pas. Dans ce que tu écris, plusieurs choses vont dans le sens de la perversité narcissique : le fait qu’elle refuse de communiquer, qu’elle retourne les situations en sa faveur, qu’elle est capable d’efforts pour te reprendre dans ses filets, puis est froide et indifférente. .
    Si c’est ùne perverse narcissique, ne la pleure surtout pas:réjouis toi de son départ! Courage à toi!

  441. Alice